Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Témoignage sur les méthodes de recrutement

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

samuel

avatar
Administrateur


Mormons (Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours)

Témoignage sur les méthodes de recrutement

Ce témoignage est suivi des Commentaires d'un membre de l'église mormone, auxquels répond un ancien adepte.


J'ai pu assister à plusieurs réunions chez les Mormons à Paris en 1997. Voici plusieurs points inquiétants que j'ai pu noter:
Ils déclarent sans cesse qu'ils ne sont pas une secte, mais lorsque je les ai questionné de manière plus précise, il est clair pour eux qu'ils sont les seuls à détenir la vérité, et que toutes les " autres religions " ont tort.
Les " missionnaires " ont un emploi du temps très chargé mais organisé, tous les rendez-vous qu'ils ont pris avec les personnes contactées dans la rue sont scrupuleusement notés sur un agenda standardisé qui ferait envie à tout chef d'entreprise. De plus, l'efficacité et le professionnalisme de leur prosélytisme fait penser à celui d'une entreprise commerciale en quête des nouveaux clients et de nouveaux marchés.
Les " missionnaires " semblent coupés du monde. Lorsque je leur ai demandé ce qu'ils faisaient en dehors du " recrutement ", ils m'ont répondu " rien, nous ne faisons que cela ". Pendant toute la durée de leur séjour à l'étranger (en général 2 ans), les " missionnaires " américains n'ont aucun loisir, et ne s'informent pas (actualité, événements, etc...). Leur vie ne tourne autour que d'une seule chose : le recrutement de nouveaux membres.
En général, les " missionnaires " habitent par deux dans un studio, comme les membres de l'église du Christ. Les jeunes qui refusent de partir en " mission " à l'étranger sont considérés comme des mauvais éléments par le reste du groupe et font un peu honte à leur famille.
Lors des réunions, ils utilisaient un raisonnement compliqué et biaisé pour prouver des faits contestables (par exemple, ils considéraient un passage spécifique de la bible comme étant la " preuve " que les Mormons était bien " LA VRAIE " religion). Les mots " preuves " et " certitude " revenaient régulièrement dans le discours.
A la fin de chaque réunion, la pression était forte pour que l'on revienne et que l'on participe à des " études " sur la Bible. A une occasion, après avoir discuté avec l'un des membres, il me serra la main et me dit qu'il " fallait " que je vienne à la prochaine réunion. Le ton qu'il employait faisait penser plus à un ordre qu'à une invitation, et signifiait un peu que je " devais " revenir car j'avais accepté leur première invitation.
Une des amies qui était venue avec moi (ex-membre de l'église du Christ) m'a dit qu'elle avait remarqué de nombreuses similitudes avec l'église du Christ. En voici deux dont je me rappelle : nous étions appelés des " invités ", et tout le monde avait été prévenu qu'il y avait 2 " invités " ce jour là. Lors des " cours " ou des " études " sur la Bible, certaines questions étaient visiblement prévues à l'avance et les réponses toutes faites étaient récitées mécaniquement par des personnes qui prenaient l'air d'avoir tout juste trouvé la réponse mais qui jouaient visiblement la comédie.
Plus tard, j'ai été invité chez un couple très austère de jeunes Mormons. Les 2 " missionnaires " qui étaient également présents m'ont rapidement encadré sur un sofa, l'un assis à ma droite, l'autre à ma gauche (ils se plaçaient en permanence de façon à être en situation de domination physique et psychologique). Ils ont ensuite sorti un livre qui leur expliquait à la lettre quel devait être le déroulement des opérations pendant l'entretien (ils m'avaient d'ailleurs dit qu'il s'agissait d'un dîner, et il s'est avéré qu'il n'y avait rien à manger à part leurs belles paroles. J'étais très déçu... En fait, le dîner, c'était peut-être moi...).
Pour couper court à leur jeu de questions/réponses (ils posaient des questions précises et le jeune couple répondait d'un air innocent par des réponses clairement préparées à l'avance), je leur ait dit que le fait qu'ils appliquaient sur moi une " méthode psychologique " ou une " recette pour avoir la foi " était très gênant de la part d'une soi-disant " religion " (ils ont d'ailleurs reconnu le fait qu'ils appliquaient une " méthode " qu'ils avaient apprise aux Etats-Unis).

Après que je leur dise que je n'étais pas intéressé, j'ai été rappelé plusieurs fois chez moi pour que je vienne à d'autres réunions, et lorsque le Mormon qui m'avait un peu " chaperonné " est reparti aux Etats-Unis (il avait fini sa mission), j'ai été rappelé à nouveau par son successeur. J'ai finalement du employer un ton un peu sec pour lui faire comprendre que ce n'était pas la peine de me contacter tous les quinze jours, car ma réponse était définitive.

Conclusion

Les Mormons (Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours) ne figurent pas dans le dernier rapport parlementaire sur les sectes, cependant il est tout à fait possible qu'ils figurent en tant que secte si un autre rapport était écrit à l'avenir. (Au passage je signale que les missionnaires ont en permanence sur eux une lettre de l'auteur du rapport, où celui-ci signale simplement que les Mormons ne figurent pas dans son rapport. Les " missionnaires " s'empressent de dire que c'est la " preuve " que les Mormons ne sont pas une secte).
Je pense que ce groupe utilise des méthodes de " vente psychologique " similaires aux autres sectes de façon à recruter des adeptes, tout en dissimulant ses véritables intentions. Ils ne vous avoueront jamais que leur but final est de vous convertir et que toutes les réunions auxquelles ils vous invitent tendent vers cet objectif, mais c'est malheureusement le cas.

La seule chose qui les intéresse chez un individu est le fait que cette personne est une recrue potentielle, tout le reste est secondaire.

Ainsi, je conseillerai à toute personne approchée par les Mormons (ils sont généralement par deux) la plus grande prudence, et de refuser les cours d'Anglais gratuits ou toute autre " offre " ou " invitation " de leur part, c'est malheureusement toujours " intéressé " et dans le but de recruter. Une pression psychologique forte (mais subtile et peu perceptible) sera exercée en permanence afin d'atteindre cet objectif.

Faute de place, je n'ai pas pu relater tous les détails que j'ai pu observer au sein des Mormons, mais je pense qu'il ne faut pas être faussement rassuré par leur bonne présentation et la naïveté apparente de leurs " missionnaires ". Derrière ces apparences trompeuses, se cache un groupe aux idées totalitaires.

Mon impression générale est défavorable, elle est partagée par des amis qui m'accompagnaient

9 Décembre, 1997.


Commentaires d'un membre de l'église mormone, auxquels répond un ancien adepte

J'utiliserai la même démarche que ce membre de l'église mormone à savoir, commenter les différents points de ce témoignage concerant les méthodes de recrutement des mormons.
Vous dites :


Les mormons sont en effet persuadés de détenir la vérité et que toutes les autre religions ont tort. Demandez au Pape, à l'évêque de votre région ou même au curé de votre paroisse (où la petite dame qui va tous les dimanches à la messe) s'ils ne sont pas persuadés d'être dans la bonne église et que les autres religions se trompent. Est-ce que cela met l'église catholique au rang de secte ?

Il est plus que certains que les mormons clament être les seuls à détenir la vérité, avec un orgueil difficilement égalable. Preuve en est la comparaison immédiate avec l'église Catholique qu'il considère, entre eux, comme la plus abominable des églises, sous-entendu, tous les membres qui la composent (y compris la petite dame qui va à la messe tous les dimanches à la messe). Un des multiples exemples de tolérance des mormons...
Vous dites :


Il est vrai que les mormons sont très bien organisés, ils ont cette réputation et en sont d'ailleurs fiers. Les missionnaires (jeunes gens) passent deux ans (18 mois pour les jeunes filles) de leur vie pour faire du prosélytisme. Ils retardent d'autant leurs études et renoncent temporairement à leurs passions (sportives ou autres) pour celà. S'ils font ce choix ce n'est donc effectivement pas pour passer leur temps à faire du tourisme. Ils ont toutefois une journée par semaine (c'est en général le jeudi) de repos.
Jour où ils peuvent faire du tourisme, certains sports considérés non dangeureux (beaucoup jouent au basket). Le dimanche ils assistent aux réunions le matin et l'après-midi est libre (ils sont souvent invités chez les membres). La semaine ils sont également souvent invités à dîner chez les membres. Le fait que leur vie soit axée sur le prosélytisme ne les coupent pas du monde puisqu'en fait ils passent l'essentiel de leur temps à parler avec des personnes qu'ils rencontrent. En dehors de ce qu'on appèle les discussions missionnaires (discussions très précises sur des points préétablis dont vous parlez plus loin et sur lesquelles je reviendrai), ils peuvent parler de tout et en général ne s'en prive pas. Toutefois les caractères sont différents pour les missionnaires comme pour les autres personnes. J'ai connu des missionnaires très amusants et d'autres pas drôles du tout.


Laissez-moi rectifier certains points quant au travail des missionnaires.
Il est tout d'abord très difficile pour un mormon français de retarder ses études, l'éducation nationale ne le permettant pas.

Concernant le "choix" des missionnaires pour faire du prosélytisme pendant 18 ou 24 mois, permettez-moi de vous raconter mon expérience personnelle. J'ai été moi-même missionnaire en France, j'ai même terminé ma mission en tant qu'assistant du président de la mission, ce qui veut dire que j'étais en contact avec l'ensemble des missionnaires. J'ai par conséquent rencontré de nombreux missionnaires désireux de rentrer chez eux. La démarche était la suivante : le missionnaire demandait à son président l'autorisation de rentrer chez lui (et son billet d'avion), le président lui répondait directement, pour la plupart du temps non, ou demandait aux parents de l'intéressé, qui répondait pour la plupart du temps non également.

En conclusion, la notion de choix est un peu réductrice.

Je rappelle également que le fameux P-day n'est pas un jour de congé mais un jour de préparation, pour faire les courses, la lessive, entretien des moyens de locomotion et pour écrire à sa famille et amis.

Il est effectivement vrai qu'ils peuvent faire du sport !

Vous dites :


Ils habitent effectivement par deux dans un studio (ou par multiple de deux dans un appartement). Le studio est pour une question financière, ils préfèreraient sûrement habiter dans une maison. Ils sont par deux pour une question de sécurité et de psychisme. Ce sont des jeunes qui vivent une expérience loin de leurs familles, dans un pays qu'ils découvrent. Je pense que ce n'est pas si facile que celà et je crois que s'ils étaient tout seul ils reprendraient vite l'avion pour retourner chez papa et maman.
Les jeunes qui vont en mission le font de leur plein gré. Il y en a beaucoup qui n'y vont pas et en aucun cas ils ne sont dénigrés et ne font honte à leurs familles. Les parents sont en général fiers que leurs enfants aillent en mission mais ils n'ont pas honte s'ils n'y vont pas. On peut être fier d'un enfant qui est brillant dans un sport, ce n'est pas pour celà qu'on va avoir honte de celui qui a des résultats moyens. Le "groupe" de mormons vit pour l'essentiel en Utah (état du middle-west américain), ils y sont 5 millions environ (pour un total de 10 millions de membres), ils ont beaucoup d'enfants (depuis des générations) et donc beaucoup de jeunes en âge de partir en mission (19 ans), il est évident que beaucoup de ces jeunes n'ont pas envie de renoncer à deux ans de leur jeunesse et ce n'est pas un drame. Avez-vous rencontré des familles qui avaient honte de leurs enfants parce qu'ils n'étaient pas allés en mission ? Personnellement (et je pense avoir rencontré plus de mormons que vous) je n'en ai jamais rencontré. La plupart des missionnaires viennent d'Utah ce qui veut dire que très peu de jeunes français ou autres non-américains font une mission.


Cette personne a raison quand elle dit que les jeunes qui refusent de partir en mission sont écartés par la force des choses du reste du groupe et qu'ils font un peu honte à leur famille. Je l'ai vu et entendu ! Vous ne pouvez le nier. J'ai moi-même rencontré certainement plus de mormons que vous ! Il ne faut tout de même pas oublier les paroles des hauts dirigeants mormons : " La mission n'est pas une obligation pour les jeunes filles, mais c'est un devoir pour les jeunes garçons ". Expliquez-moi comment ne pas être écarté du reste du groupe et ne pas faire un peu honte à sa famille ! J'ai entendu ces paroles de Gordon b. Hinckley lui même, Président actuel de l'église mormone.

Vous dites que les missionnaires ne sont pas coupés du monde. Je vais vous rappeler ou vous apprendre quelques règles missionnaires à respecter sans dérogation :
Interdiction de regarder la télévision.
Fortement déconseiller d'acheter la presse
Interdiction de téléphoner à ses parents sauf pour Noël et la fête des mères.
Les missionnaires ne sont pas là pour parler avec les gens mais pour enseigner et rien d'autre.
Costume sombre obligatoire.
etc. ...
Si ce n'est pas être coupé du monde...
Vous dites :


Effectivement beaucoup de membres ont envie de transmettre leurs certitudes et vont chercher à prouver qu'ils ont raison. Ils ne sont pas toujours doués pour expliquer et leurs raisonnements peuvent être compliqués. Ce sont des gens ordinaires, qui ne
sortent pas d'écoles de théologie, qui n'ont pas passé des années au séminaire... Même si les personnes qui ont fait ces études ne sont pas non plus toujours très claires et convaincantes. Tous les membres font à tour de rôle des discours qu'ils préparent le mieux possible. Certains sont très clairs et très intéressants, d'autres sont obscurs, d'autres sont incohérents...


Vous dites également que les membres n'ont pas passé des années aux séminaires.
Il est intéressant de savoir que dès la petite enfance, les mormons sont " enseignés " dans des classes prévues à cet effet tous les dimanches, et que normalement ils étudient les écritures avec leur famille tous les jours ,et ce, jusqu'à leur majorité. A partir de 14 ans les jeunes sont tenus également d'assister au " séminaire " toutes les semaines et de l'étudier tous les jours pendant 4 ans en plus des enseignements précités.

Pour les récents convertis, ils assistent à des leçons tous les dimanches et sont également tenus d'étudier tous les jours. Ce n'est pas le séminaire catholique, c'est effectivement un peu plus poussé.

Vous dites :


Les membres sont très heureux de voir des nouvelles personnes et espèrent qu'elles vont continuer à venir et souhaitent qu'elles soient converties. Ce n'est pas par profit personnel, c'est juste que les membres sont convaincus qu'ils détiennent la vérité et voudraient que tout le monde ait la même conviction. En France, peu de personnes sont intéressées par la religion et en dehors de l'église catholique tout le reste est bizarre, aussi quand quelqu'un vient aux réunions mormones c'est un événement et les membres en font peut-être un peu trop. Mais votre interprêtation de " l'invitation " à revenir est tout de même éxagérée. Quand vous invitez chez vous des personnes pour la première fois et que vous avez apprécié leur visite, au moment du départ vous leurs dites qu'il faudra qu'elles reviennent, vous ne considérez pas qu'elles vous doivent quelque chose ou qu'elles ont une obligation. Mais je comprends votre réaction car vous ne connaisez pas les personnes qui sont là, vous êtes plus ou moins sur la défensive car vous n'êtes pas persuadé que vous n'êtes pas dans une secte et donc si quelqu'un vous parle avec un minimum d'insistance vous trouvez qu'on exerce une pression sur vous. Mais peut-être qu'à votre première visite, si personne ne vous avait adressé la parole, si personne ne vous avait dit de revenir, vous en auriez tiré la conclusion que ces gens veulent rester entre eux et qu'ils sont sectaires...

En ce qui me concerne, quand je suis invité quelque part, on me réinvite pour passer un autre bon moment et non pas pour que l'on me dise comment je dois gérer ma vie, comment je dois penser et comment je dois me comporter. Rappelez-vous !
Vous dites :


Pour ce qui est des leçons : elles sont animées par un instructeur (qui est un membre comme les autres), et les membres qui assistent à la leçon doivent l'avoir préparée à l'avance pour que chacun puisse apporter son "savoir".
Certaines personnes sont très fortes dans leur connaissances des écritures et sont capables de réciter des versets de la bible mot pour mot. Ils sont très fiers de leurs connaissances. Mais je vous assure que nous n'avons ni le temps, ni l'envie, ni l'intérêt de nous réunir à l'avance pour préparer les leçons du dimanche et jouer une comédie pour le cas où une personne comme vous viendrait. Les leçons sont planifiées pour l'année et on ne décide pas, parce qu'il y a quelqu'un d'extérieur, de changer pour une pièce de théatre. Ce qui est sûr c'est que des thèmes de leçon reviennent régulièrement. Des personnes qui sont membres depuis 20 ans vont donc assister à une leçon sur un thème qu'elles ont abordé peut-être dix fois. Ces personnes peuvent effectivement connaître les réponses depuis longtemps et "faire semblant" de les avoir trouvée spontanément... Les mormons sont comme les autres personnes, il y en a des orgueilleux, des modestes, des cultivés, des primaires, des intelligents mais aussi des sots, des sexistes, des racistes, des bornés, des sectaires... mais les enseignements que donnent les mormons (qui sont des chrétiens et donc enseignent l'évangile) ont pour but de les faire progresser vers plus de charité.


Je tiens à dire que leçons pour les nouveaux venus, sont préparés pour eux, et que certains membres, les plus éloquent, sont invités à assister à ces leçons. Je précise que j'en ai moi-même animées. C'est quand même un peu théâtral !
Vous dites :


Vous avez été invité par un couple très austère. D'après ce que vous dites, j'en conclus que vous avez eu une leçon missionnaire en présence de membres. Il s'agissait d'une leçon missionnaire puisqu'ils avaient un fascicule et que la leçon était très structurée. Si les missionnaires vous ont invité à dîner chez des membres et ne vous ont pas demandé si vous vouliez recevoir une leçon missionnaire, ce n'est pas normal. Il arrive souvent que les missionnaires demande aux membres d'assister aux discussions missionnaires, pour plusieurs raisons. La première étant la langue : les missionnaires ne maîtrise pas toujours bien la langue du pays dans lequel ils se trouvent. La deuxième est que c'est parfois plus facile de se sentir bien avec des membres qu'avec seulement les missionnaires. A première vue cela n'a pas été le cas. Mais je vous répète que les missionnaires auraient dû être clairs et ne pas vous promettre un dîner pour vous placer une leçon. Ça ressemble beaucoup à un piège tellement gros qu'il s'est retourné contre eux. Comme quoi les missionnaires mormons n'appliquent pas toujours les règles qu'on leur enseigne (il ferait mieux car ce sont de bonnes règles). Pour ce qui est de l'austérité du jeune couple, dites-vous celà parce qu'il ne fumaient pas, ne buvaient pas d'alcool ni de café, ou étaient-ils carrément tristes et ringuards ?

Je voudrais, en conclusion, dire que d'après ce membre de l'église mormone, cette personne n'a vraiment pas eu de chance puisqu'elle tombée sur des missionnaires qui ne respectaient pas les règles, un couple austère avec un canapé trop petit, des membres maladroit et peu doués pour expliquer leurs doctrines et qu'elle n'a pas eu la chance de tomber sur ce membre de l'église mormone.
Je suis également ravi d'apprendre qu'il y a parmi les mormons les orgueilleux, des sots, des racistes et heureusement des gens comme vous pour les juger et prévenir les futurs visiteurs.

Vous dites :


Les mormons (ceux qui ne sont pas missionnaires) sont comme tout le monde, ils sont seuls ou en famille, (et parfois en couple, donc par deux) rien ne les différencie de leurs voisins. Je ne pense pas que nous soyons dangeureux et je me demande comment on peut exercer en permanence une pression psychologique forte qui soit peu perceptible, ça me paraît incompatible.

Les membres ne font pas de prosélytisme et, heureusement, ont des amis qui ne sont pas membres et ne cherchent pas à les convertir. Personnellement je suis vice-président du club de tennis de la ville où j'habite, j'ai beaucoup d'amis dans ce club, jamais je n'ai parlé de mes convictions dans ce contexte et si certains savent que je suis mormons ça ne leurs fait pas peur de jouer au tennis avec moi.

J'ai été, cher monsieur, mormon très actifs pendant 10 ans, j'ai été missionnaire pendant 24 mois. Il est manifestement évident que vous n'avez pas fait de mission et que vous défendez quelque chose que vous ne connaissez pas. Je ne connais pas parfaitement la théologie mormone mais je connais parfaitement les méthodes de recrutement et psychologiques pour les avoir moi-même appliquées. Votre mépris pour les catholiques est évident. Je ne prêche pour aucun mouvement religieux, quelqu'il soit mais je suis désormais un adepte de la libre-pensée. Vu votre tolérance, je ne me fais aucun soucis, vous comprendrez...

Je pense qu'il faut se méfier terriblement des sectes et de toute organisation ou individu qui cherche à prendre le contrôle de personnes vulnérables. Mais il ne faut pas tomber dans l'intolérance et combattre tout ce qui ne prête pas allégeance au Pape.

Juste une question : vous est-il possible de parler des Mormons sans parler du Pape ?


Sectes sur le Net francophone
Les Mormons

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum