Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

église copte brimée en Egypte.

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

1 église copte brimée en Egypte. le Mer 24 Nov - 11:31

Josué

avatar
Administrateur
Rappel du premier message :

Plus de 200 Coptes (chrétiens d'Égypte) ont lancé mercredi des pierres contre les forces de police et protesté au Caire contre le refus des autorités de les laisser achever la construction d'une nouvelle église, ont rapporté des témoins et des sources proches des services de sécurité.

Au moins 13 manifestants ont été interpellés lors d'échauffourées survenues dans le quartier de Gizeh, au Caire, dit-on de même source. Plusieurs policiers et manifestants ont été blessés lors de la confrontation, et un manifestant chrétien a été tué, a-t-on indiqué de source médicale. Des dizaines de policiers avaient bouclé le secteur et ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Les chrétiens coptes, qui représentent 10 % des 79 millions d'habitants de l'Égypte, se plaignent fréquemment du traitement qui leur est réservé dans ce pays à très forte dominante musulmane. Les permis de construire une église sont souvent la source de tensions, les Coptes déclarant ne pas jouir d'une liberté d'ériger des lieux de culte aussi grande que les musulmans.

source Le POINT.


51 Re: église copte brimée en Egypte. le Lun 10 Avr - 14:29

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Merci de ne pas nous prendre pour des niais qui n'auraient jamais étudié le Coran moderne, et les plus vieux corans très différents, en arabe.

On a un pape François qui ignore la langue arabe, ce n'est pas un érudit comme son prédécesseur Benoît XVI. François est islamophile, c'est sa vie privée. Benoît XVI condamnait en savant les sourates de la période médinoise, à raison !

Bien sûr, au nom du Coran moderne tardif du X siècle, en concordance avec la création de la Sîra et des millions de hadiths, les plus applicatifs du texte sont les salafistes, par définition.

Attention, tout salafiste n'est pas un méchant, aucun rapport. Les journalistes et les politiques entretiennent une ambiguïté indigne et raciste, c'est aussi très clair.

Et Allah est plus savant.

52 Re: église copte brimée en Egypte. le Mar 11 Avr - 8:26

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
En fait les musulmans d'Egypte aimeraient que tous les chrétiens du pays partent , comme cela leur pays sera vraiment saint.

53 Re: église copte brimée en Egypte. le Mar 11 Avr - 8:41

Josué

avatar
Administrateur
Les Coptes d'Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient
Publié le lundi 10 avril 2017 à 07h45 à LE CAIRE (EGY) (AFP)


Les Coptes d'Egypte, cibles d'un attentat qui a fait au moins 15 morts dimanche à Tanta dans le Delta du Nil, représentent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l'une des plus anciennes.

Près de 10% des 90 millions d'Egyptiens appartiendraient à la communauté copte dans un pays où les musulmans sunnites représentent une immense majorité.

Les Coptes remontent à l'aube du christianisme, à l'époque où l'Egypte est intégrée à l'empire romain puis à l'empire byzantin après la disparition de la dernière dynastie pharaonique des Ptolémées, d'origine grecque. Le mot "copte" a d'ailleurs la même racine que le terme "Égyptien" en grec ancien.

Leur déclin commence avec les invasions arabes du VIIe siècle et l'islamisation progressive du pays.

Les Coptes sont présents dans tout le pays, avec des concentrations plus fortes en Moyenne-Egypte. On les trouve également dans toutes les catégories sociales, des éboueurs misérables du Caire ("zabbaline") aux grandes familles patriciennes comme les Boutros-Ghali.

Faiblement représentés au gouvernement, les Coptes s'estiment tenus à l'écart de nombreux postes de la justice, des universités ou encore de la police.

Ils déplorent également une législation très contraignante pour l'édification des églises, alors que le régime pour les mosquées est très libéral.

Le 11 décembre, un attentat suicide revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a visé en pleine célébration une église copte du Caire, faisant 29 morts.

Le 1er janvier 2011, un attentat non revendiqué avait fait 23 morts, en grande majorité chrétiens, à la sortie d'une église copte après la messe du Nouvel An à Alexandrie, deuxième ville du pays.

La montée d'un islam rigoriste aggrave le sentiment de marginalisation des Coptes, surtout depuis la chute du président Hosni Moubarak le 11 février 2011.

Le 8 mars 2011, 13 personnes sont tuées lors d'affrontements entre musulmans et Coptes dans le quartier déshérité de Moqattam au Caire.

Deux mois plus tard, des affrontements entre musulmans et Coptes font 15 morts et plus de 200 blessés dans le quartier populaire d'Imbaba au Caire où une église est attaquée et une autre incendiée.

La minorité chrétienne a subi les représailles d'islamistes radicaux qui lui ont reproché d'avoir soutenu l'éviction en juillet 2013 de l'islamiste Mohamed Morsi, le seul président élu démocratiquement d'Egypte, un an tout juste après son accession au pouvoir.

Depuis l'été 2013, plus de 40 églises ont été incendiées ou endommagées, ainsi que des dizaines d'écoles, de maisons et de commerces appartenant à des Coptes, selon Human Rights Watch, qui accuse les forces de l'ordre d'avoir été absentes lors de ces attaques confessionnelles.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.
http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/les-coptes-d-egypte-premiere-communaute-chretienne-du-moyen-orient-58eb1c0bcd70e80512c2aa88

54 Re: église copte brimée en Egypte. le Mer 12 Avr - 16:08

Josué

avatar
Administrateur
Attentats en Egypte: L'église copte de Louvain sous surveillance depuis des mois
BELGA Publié le lundi 10 avril 2017 à 14h20 - Mis à jour le lundi 10 avril 2017 à 14h21
Attentats en Egypte contre des églises: le président déclare l'état d'urgence
L'EI revendique les deux attentats contre des églises coptes égyptiennes: 36 morts
FLANDRE
La police locale de Louvain a pris il y a plusieurs mois déjà des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de la paroisse copte orthodoxe de la ville universitaire flamande. Au lendemain de deux attentats contre des églises coptes égyptiennes, il n'est pas prévu d'accroître ces mesures, a indiqué lundi Stefanie Gille, porte-parole de la police de Louvain. "Au sein du corps de police, quelqu'un est en contact permanent avec les responsables de cette paroisse. Jusqu'ici, il n'y a pas eu de demandes pour de nouvelles mesures. Ces derniers mois, nous n'avons pas non plus été avertis de problèmes ou incidents", a précisé la porte-parole.

La police locale de Louvain ne souhaite pas donner de détails sur les mesures de sécurité actuellement d'application, mais il s'agit notamment de surveillance policière accrue.
http://www.lalibre.be/regions/flandre/attentats-en-egypte-l-eglise-copte-de-louvain-sous-surveillance-depuis-des-mois-58eb7885cd70812a655969a5

55 Re: église copte brimée en Egypte. le Jeu 13 Avr - 19:50

Josué

avatar
Administrateur

56 Re: église copte brimée en Egypte. le Ven 14 Avr - 10:26

Josué

avatar
Administrateur
Une autre vidéo sur le coptes.

Le 9 avril, un double attentat a fait quarante-quatre morts dans des églises coptes à Tanta et à Alexandrie, en Egypte. Au total, ce sont quarante églises et des dizaines d’écoles, de maisons et de commerces coptes qui ont été attaqués depuis 2013.
Les coptes forment la plus importante communauté chrétienne du Proche-Orient. En Egypte, ils sont entre 8 et 10 millions, soit environ 10 % de la population. Pourquoi sont-ils aujourd’hui particulièrement ciblés par les attentats ? Pour le comprendre, il faut remonter dans les années soixante-dix. A cette époque, des tensions accompagnées de violences voient le jour et se poursuivent jusqu’à aujourd’hui.
LE MONDE
http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2017/04/12/qui-sont-les-coptes_5110358_3218.html

57 Re: église copte brimée en Egypte. le Jeu 20 Avr - 8:41

Josué

avatar
Administrateur
Chrétiens d’Orient : les régions peuvent-elles faire des dons à des associations confessionnelles ?
Claire Lesegretain, le 18/04/2017 à 16h58 Envoyer par email
Après les attentats en Égypte, certaines collectivités territoriales de France se mobilisent pour envoyer de l’argent à l’Œuvre d’Orient, afin de venir en aide aux coptes.
Par un communiqué du 12 avril, trois jours après les attentats meurtriers dans les églises coptes de Tanta et d’Alexandrie, le dimanche des Rameaux, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) a annoncé un don de 200 000 € à l’Œuvre d’Orient. Fondée il y a plus de cent-soixante ans, cette organisation d’Église est entièrement dédiée au soutien des chrétiens d’Orient.

« Nous ne pouvons rester insensibles face aux larmes de l’Égypte, lit-on dans ce communiqué. Notre devoir de solidarité exige des actes à la hauteur des enjeux de civilisation auxquels nous rappelle la mémoire des 45 morts de ce dimanche, qui sont tous des Égyptiens innocents. »

Dans un autre communiqué, l’Œuvre d’Orient remercie « tout particulièrement » Christian Estrosi et Renaud Muselier, respectivement président et président délégué de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), pour « l’aide exceptionnelle accordée dans l’urgence », et s’engage à utiliser ces sommes pour les victimes égyptiennes et leur famille.

A LIRE : Les coptes d’Égypte, ébranlés par les attentats mais toujours debout

La protection des populations vulnérables

De son côté, la région Auvergne-Rhône-Alpes (ARA) annonce sur son site Internet qu’elle va débloquer une « aide exceptionnelle de 50 000 € pour les organisations régionales engagées dans la protection des populations vulnérables, le soutien aux victimes et la reconstruction de leur cadre de vie ». Selon le cabinet de Laurent Wauquiez, président (LR) de la région ARA, les organisations régionales en question sont surtout « Saint-Irénée et la Croix-Rouge ».

« Les chrétiens d’Orient incarnent la diversité religieuse et culturelle, la fraternité et la solidarité, la liberté de croire et de penser que les fanatiques islamiques veulent éradiquer », explique Laurent Wauquiez sur le site. Considérant que « cette situation tragique ne va malheureusement pas s’arrêter du jour au lendemain », il en appelle à la mobilisation de « tous les acteurs » et souhaite que la région « s’engage pour une action de soutien à long terme et fédère tous ceux qui agissent sur le terrain ».

Auprès des réfugiés chrétiens irakiens

Le conseil régional d’ARA est en effet en contact avec la Fondation Saint-Irénée, créée en 2010 par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, pour soutenir les initiatives de solidarité et d’éducation, notamment auprès des réfugiés chrétiens irakiens.

Mais les régions ont-elles le droit de faire des dons à des associations confessionnelles ? Oui, assure-t-on à « Régions de France » (RF, l’ancienne ARF), ceci est autorisé « depuis la loi du 16 juillet 2014, lorsqu’il s’agit de causes humanitaires ou d’aide au développement à l’international ».

« Cela ne pose pas de problème car ces associations certes confessionnelles s’adressent indifféremment à toutes les populations en souffrance », répond-on au cabinet de Laurent Wauquiez.

Toutefois, ces dons, avant d’être versés, doivent être votés en commission permanente des conseils régionaux. Ce qui devrait se faire le 30 juin pour la région PACA et soit les 11-12 mai soit les 22-23 juin pour la région ARA.

Signature d’une convention tripartite

Par ailleurs, la région PACA annonce dans son communiqué du 12 avril, un projet de « signature prochaine d’une convention tripartite avec le Consulat d’Égypte à Marseille et l’Œuvre d’Orient ».

Quant à Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient, il s’est rendu la semaine dernière au Caire pour manifester la solidarité des chrétiens de France avec leurs frères égyptiens. Il a participé notamment aux célébrations des jeudi, vendredi et samedi saints avec les patriarches et les communautés coptes.

Claire Lesegretain
http://www.la-croix.com/Religion/Laicite/Chretiens-dOrient-les-regions-peuventelles-faire-des-dons-a-des-associations-confessionnelles-2017-04-18-1200840389

58 Re: église copte brimée en Egypte. le Jeu 27 Avr - 15:22

Josué

avatar
Administrateur
La visite du pape en Égypte, une lueur d’espoir pour les coptes
AZIZ EL MASSASSI, AU CAIRE (ÉGYPTE) publié le 24/04/2017
Victime des attaques de l’État islamique et d’autres extrémistes, la plus importante communauté chrétienne d’Égypte voit dans la visite officielle du Pape au Caire les 28 et 29 avril prochain un signe de solidarité
Dans d’autres circonstances, la visite officielle du pape François au Caire les 28 et 29 avril prochains n’aurait pas eu la même importance pour les coptes d’Égypte. La plus importante communauté chrétienne d’Égypte et du monde arabe reste fidèle à son propre pape copte orthodoxe, le pape d’Alexandrie et Patriarche du Siège de Saint-Marc, Tawadros II. Mais avec la dernière série d’attaques revendiquées par l’État islamique ayant ciblé des citoyens ou des églises coptes, faisant au moins 85 morts depuis décembre 2016, la venue du pape François est perçue comme un grand soutien politique du représentant de l’Église catholique à l’échelle mondiale.
« Traditionnellement, les coptes d’Égypte ne reconnaissent au pape rien de plus que l’autorité d’un chef d’État étranger, explique Emad Thomas, théologien et auteur d’un essai sur La présence et la civilisation des chrétiens arabe (publié en arabe en Égypte). Mais cette visite devient historique en Égypte car la plus grande figure religieuse au monde, représentant plus d’un milliard de catholiques à travers la planète, se tiendra aux côtés des coptes persécutés, notamment à travers la rencontre avec le pape Tawadros II lors d'une messe. »
Les séculaires questions théologiques

Les relations entre le Vatican et le patriarcat d’Alexandrie restent historiquement tendues en raison des divergences spirituelles voire politiques. Si la prétention du Saint Siège à représenter les chrétiens du monde entier ou ses velléités d’ingérence dans les affaires des chrétiens d’Orient avaient tendance à excéder le clergé traditionnel local, les désaccords portent aujourd’hui essentiellement sur de séculaires questions théologiques, notamment le dogme de la Trinité, les orthodoxes rejetant la conception catholique selon laquelle le Saint Esprit procède du Père et du Fils, considérant pour leur part qu’il ne procède que du Père...
Depuis les années 2000, le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens mène un dialogue théologique entre les catholiques et les orthodoxes sur ces questions. Un mouvement amorcé dans les années 1970, période de rapprochement entre les deux parties. « Le 10 mai 1973 représente pour nous une date historique avec la première visite d’un pape copte au Vatican », souligne le père Thomas de l’église orthodoxe d’Al Kosseya, située à Assiout, une ville de Haute-Égypte abritant une importante communauté copte. Paul VI et Chenouda III, alors pape copte orthodoxe d’Alexandrie, avaient déclaré s’être « rencontrés dans le désir d’approfondir les relations entre nos Églises et de trouver les moyens concrets de surmonter les obstacles existant sur la voie de notre réelle coopération au service de notre Seigneur Jésus-Christ ». Le pape Jean-Paul II s’est rendu au Caire en février 2000.
Nous nous réjouissons de voir le pape François et le pape Tawadros II réunis une nouvelle fois.

Le 10 mai est depuis devenu une journée spéciale célébrant la fraternité catholico-copte. « Cette date célèbre la pérennité de nos bonnes relations et la venue du pape François quelques jours avant cet anniversaire constitue un immense geste de solidarité envers notre communauté, après les terribles événements que les coptes ont traversé ces derniers mois. Nous nous réjouissons de voir le pape François et le pape Tawadros II réunis une nouvelle fois. »
Ce dernier s’est, dès son accession au trône papal d’Alexandrie, en novembre 2012, illustré dans le dialogue entre les deux Églises. Le 10 mai 2013, Tawadros II devient le deuxième pape copte orthodoxe à se rendre au Saint Siège. Cette première excursion hors d’Égypte n’est pas n’anodine : elle s’inscrit dans une crainte généralisée parmi les chrétiens alors que les Frères musulmans ont accédé au pouvoir dans une Égypte secouée de convulsions politiques après le printemps arabe de 2011.
Une communauté toujours la cible d'attaques

La chute du président islamiste Mohamed Morsi en juin 2013 ne calme pas les inquiétudes des coptes. Au contraire. Les attaques ciblées d’extrémistes musulmans contre cette communauté, tenue en partie responsable des manifestations ayant conduit au coup d’État militaire contre les Frères musulmans, ont redoublé en particulier dans les régions reculées de Haute et Moyenne Égypte. Avec cette fois la menace de l’État islamique en Égypte, et la crainte d’un scénario à l’irakienne, la venue du Pape François prend une ampleur considérable.
La personnalité et les prises de position iconoclastes du pape François rendent sa visite d’autant plus attendue. Certains fidèles coptes n’hésitent pas à dénoncer le dévouement, parfois poussé à l’extrême, de leur pape Tawadros II au régime du président égyptien Abdel Fattah Al Sissi, accusé de ne pas protéger suffisamment la minorité chrétienne.
« C’est une accusation injuste, estime le père Rafik, porte-parole de l’Église catholique d’Égypte. Il ne faut pas oublier que le pape François est non seulement le représentant d’une Église bien plus importante à l’échelle mondiale et qu’il occupe de surcroît une fonction de chef d’État. À côté, la marge de manœuvre du pape Tawadros II reste très limitée dans le cadre égyptien, en particulier dans les circonstances actuelles. »
http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/la-visite-du-pape-en-egypte-une-lueur-d-espoir-pour-les-coptes-24-04-2017-81638_16.php

59 Re: église copte brimée en Egypte. le Mer 21 Juin - 14:27

chico.

avatar
Tag Archive for 'persécution des chrétiens' Egypte : du « printemps arabe » à l’hiver chrétien. 13 octobre 2011 par Pierrot Communiqué de Bernard Lugan : Pour les Coptes, le « printemps arabe » s’est vite transformé en un « hiver chrétien », à telle enseigne qu’il est possible de se demander s’ils pourront survivre dans leur propre pays. Les 6 à 10% d’Egyptiens coptes sont les ultimes survivants de l’ancienne chrétienté égyptienne qui rassemblait quasiment […] Tags: Egypte, gouvernement, persécution des chrétiens.
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com/tag/persecution-des-chretiens |

60 Re: église copte brimée en Egypte. le Mer 21 Juin - 17:35

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Poème d'un résistant du régime pétainiste et des nazis


"Et puis vinrent les neiges, les premières neiges de l'absence, sur les grands lés tissés du songe et du réel ; et toute peine remise aux hommes de mémoire, il y eut une fraîcheur de linges à nos tempes.
Et ce fut au matin, sous le sel gris de l'aube, un peu avant la sixième heure, comme en un havre de fortune, un lieu de grâce et de merci où licencier l'essaim des grandes odes du silence.

Et toute la nuit, à notre insu, sous ce haut fait de plume, portant très haut vestige et charge d'âmes, les hautes villes de pierre ponce forées d'insectes lumineux n'avaient cessé de croître et d'exceller, dans l'oubli de leur poids.
Et ceux-là seuls en surent quelque chose, dont la mémoire est incertaine et le récit est aberrant.
La part que prit l'esprit à ces choses insignes, nous l'ignorons.

Nul n'a surpris, nul n'a connu, au plus haut front de pierre, le premier affleurement de cette heure soyeuse, le premier attouchement de cette chose fragile et très futile, comme un frôlement de cils.
Sur les revêtements de bronze et sur les élancements
d'acier chromé, sur les moellons de sourde porcelaine et sur les tuiles de gros verre, sur la fusée de marbre noir et sur l'éperon de métal blanc, nul n'a surpris, nul n'a terni

cette buée d'un souffle à sa naissance, comme la première transe d'une lame mise à nu...
Il neigeait, et voici, nous en dirons merveilles: l'aube muette dans sa plume, comme une grande chouette fabuleuse en proie aux souffles de l'esprit, enflait son corps de dahlia blanc.
Et de tous les côtés il nous était prodige et fête.
Et le salut soit sur la face des terrasses, où l'Architecte, l'autre été, nous a montré des œufs d'engoulevent !

Je sais que des vaisseaux en peine dans tout ce naissain pâle poussent leur meuglement de bêtes sourdes contre la cécité des hommes et des dieux; et toute la misère du monde appelle le pilote au large des estuaires.
Je sais qu'aux chutes des grands fleuves se nouent d'étranges alliances, entre le ciel et l'eau : de blanches noces de noctuelles, de blanches fêtes de phryganes.
Et sur les vastes gares enfumées d'aube comme des palmeraies sous verre, la nuit laiteuse engendre une fête du gui.

Et il y a aussi cette sirène des usines, un peu avant la sixième heure et la relève du matin, dans ce pays, là-haut, de très grands lacs, où les chantiers illuminés toute la nuit tendent sur l'espalier du ciel une haute treille sidérale : mille lampes choyées des choses grèges de la neige...
De grandes nacres en croissance, de grandes nacres sans défaut méditent-elles leur réponse au plus profond des eaux ? — ô toutes choses à renaître, ô vous toute réponse!
Et la vision enfin sans faille et sans défaut!...

neige sur les dieux de fonte et sur les aciéries cinglées de brèves liturgies; sur le mâchefer et sur l'ordure et sur l'herbage des remblais: il neige sur la fièvre et sur l'outil des hommes

— neige plus fine — qu'au désert la graine de coriandre, neige plus fraîche qu'en avril le premier lait des jeunes bêtes...
Il neige par là-bas vers l'Ouest, sur les silos et sur les ranchs et sur les vastes plaines sans histoire enjambées de pylônes ; sur les tracés de villes à naître et sur la cendre morte des camps levés ;

sur les hautes terres non rompues, envenimées d'acides, et sur les hordes d'abiès noirs empêtrés d'aigles barbelés, comme des trophées de guerre...
Que disiez-vous, trappeur, de vos deux mains congédiées ?
Et sur la hache du pionnier quelle inquiétante douceur a cette nuit posé la joue?...
Il neige, hors chrétienté, sur les plus jeunes ronces et sur les bêtes les plus neuves. Épouse du monde ma présence !...
Et quelque part au monde où le silence éclaire un songe de mélèze, la tristesse soulève son masque de servante.

Ce n'était pas assez que tant de mers, ce n'était pas assez que tant de terres eussent dispersé la course de nos ans.
Sur la rive nouvelle où nous halons, charge croissante, le filet de nos routes, encore fallait-il tout ce plain-chant des neiges pour nous ravir la trace de nos pas...
Par les chemins de la plus vaste terre étendrez-vous le sens et la mesure de nos ans, neiges prodigues de l'absence, neiges cruelles au cœur des femmes où s'épuise l'attente?

Et
Celle à qui je pense entre toutes les femmes de ma race, du fond de son grand âge lève à son
Dieu sa face de douceur.
Et c'est un pur lignage qui tient sa grâce en moi. «Qu'on nous laisse tous deux à ce langage sans paroles dont vous avez l'usage, ô vous toute présence, ô vous toute patience !
Et comme un grand
Ave de grâce sur nos pas chante tout bas le chant très pur de notre race.
Et il y a un si long temps que veille en moi cette affre de douceur...

Dame de haut parage fut votre âme muette à l'ombre de vos croix; mais chair de pauvre femme, en son grand âge, fut votre cœur vivant de femme en toutes femmes suppliciée...
Au cœur du beau pays captif où nous brûlerons l'épine, c'est bien grande pitié des femmes de tout âge à qui le bras des hommes fit défaut.
Et qui donc vous mènera, dans ce plus grand veuvage, à vos Églises souterraines où la lampe est frugale, et l'abeille, divine ?

...Et tout ce temps de mon silence en terre lointaine, aux roses pâles des ronciers j'ai vu pâlir l'usure de vos yeux.
Et vous seule aviez grâce de ce mutisme au cœur de l'homme comme une pierre noire...
Car nos années sont terres de mouvance dont nul ne tient le fief, mais comme un grand
Ave de grâce sur nos pas nous suit au loin le chant de pur lignage ; et il y a un si long temps que veille en nous cette affre de douceur...

Neigeait-il, cette nuit, de ce côté du monde où vous joignez les mains?...
Ici, c'est bien grand bruit de chaînes par les rues, où vont courant les hommes à leur ombre.
Et l'on ne savait pas qu'il y eût encore au monde tant de chaînes, pour équiper les roues en fuite vers le jour.
Et c'est aussi grand bruit de pelles à nos portes, ô vigiles !
Les nègres de voirie vont sur les aphtes de la terre comme gens de gabelle.
Une lampe

survit au cancer de la nuit.
Et un oiseau de cendre rose, qui fut de braise tout l'été, illumine soudain les cryptes de l'hiver, comme l'Oiseau du
Phase aux
Livres d'heures de l'An
Mille... Épouse du monde ma présence, épouse du monde mon attente !
Que nous ravisse encore la frâche haleine de mensonge!...
Et la tristesse des hommes est dans les hommes, mais cette force aussi qui n'a de nom, et cette grâce, par instants, dont il faut bien qu'ils aient souri.

Seul à faire le compte, du haut de cette chambre d'angle qu'environne un
Océan de neiges. —
Hôte précaire de l'instant, homme sans preuve ni témoin, détacherai-je mon lit bas comme une pirogue de sa crique?...
Ceux qui campent chaque jour plus loin du lieu de leur naissance, ceux qui tirent chaque jour leur barque sur d'autres rives, savent mieux chaque jour le cours des choses illisibles; et remontant les fleuves vers leur source, entre les vertes apparences, ils sont gagnés soudain de cet éclat sévère où toute langue perd ses armes.

Ainsi l'homme mi-nu sur l'Océan des neiges, rompant soudain l'immense libration, poursuit un singulier dessein où les mots n'ont plus prise. Épouse du monde ma présence, épouse du monde ma prudence!...
Et du côté des eaux premières me retournant avec le jour, comme le voyageur, à la néoménie, dont la conduite est incertaine et la démarche est aberrante, voici que j'ai dessein d'errer parmi les plus vieilles couches du langage, parmi les plus hautes tranches phonétiques : jusqu'à des langues très lointaines, jusqu'à des langues très entières et très parcimonieuses,

comme ces langues dravidiennes qui n'eurent pas de mots distincts pour «hier» et pour «demain».
Venez et nous suivez, qui n'avons mots à dire: nous remontons ce pur délice sans graphie où court l'antique phrase humaine; nous nous mouvons parmi de claires élisions, des résidus d'anciens préfixes ayant perdu leur initiale, et devançant les beaux travaux de linguistique, nous nous frayons nos voies nouvelles jusqu'à ces locutions inouïes, où l'aspiration recule au-delà des voyelles et la modulation du souffle se propage, au gré de telles labiales mi-sonores, en quête de pures finales vocaliques.

...
Et ce fut au matin, sous le plus pur vocable, un beau pays sans haine ni lésine, un lieu de grâce et de merci pour la montée des sûrs présages de l'esprit; et comme un grand
Ave de grâce sur nos pas, la grande roseraie blanche de toutes neiges à la ronde...
Fraîcheur d'ombelles, de corymbes, fraîcheur d'arille sous- la fève, ha! tant d'azyme encore aux lèvres de l'errant!...

Quelle flore nouvelle, en lieu plus libre, nous absout de la fleur et du fruit?
Quelle navette d'os aux mains des femmes de grand âge, quelle amande d'ivoire aux mains de femmes déjeune âge

nous tissera linge plus frais pour la brûlure des vivants?... Épouse du monde notre patience, épouse du monde notre attente!...
Ah! tout l'hièble du songe à même notre visage!
Et nous ravisse encore, ô monde! ta fraîche haleine de mensonge !...
Là où les fleuves encore sont guéables, là où les neiges encore sont guéables, nous passerons ce soir une âme non guéable...
Et au-delà sont les grands lés du songe, et tout ce bien fongible où l'être engage sa fortune...

Désormais cette page où plus rien ne s'inscrit."

Saint John Perse, "Neiges"



Toujours les grands résistants contre la barbarie qui n'est que celle des bêtes immondes en recherche de toute destruction d'humanité, ont écrit des poèmes admirables. Anne Franck, Malraux, Elisabeth Warnon en camp de concentration, Kessel, Jean Moulin, et tant et plus.


Ils dialoguaient avec leur ange, la pureté immortelle emplit tout l'espace, il suffit d'ouvrir une fenêtre, de sourire à la vie.

Le chant des partisans, écrit par Kessel, monte dans nos cœur pendant qu'on achète de la paix sociale frelatée de nos politiciens avec l'Islam, le nazislamisme, la charia, le Djihad.

==> Le chant des partisans

61 Re: église copte brimée en Egypte. le Mer 26 Juil - 16:43

Josué

avatar
Administrateur
LIBERTÉ DE CULTE - "Les Marocains ayant choisi leur foi avec conviction refusent ces dérives". C’est ainsi que la Coordination des Chrétiens du Maroc réagit, ce mardi, à un article publié, vendredi 21 juillet, par le site d’information Hespress sur "Des réseaux d’évangélisation emploient des 'missionnaires et espions' pour changer la religion des Marocains".

Dans un communiqué, la Coordination dénonce ce genre de campagnes ayant fait l'objet de l'article repris par un autre site d'information, chouftv. "Hespress indique que des individus mènent une campagne d'évangélisation et utilisent des mineurs. Ces individus en question sont des étrangers et n’ont aucune relation avec les Chrétiens du Maroc", insiste la Coordination. Exprimant "sa vive inquiétude", elle souligne que les Marocains chrétiens n’ignorent pas la loi. Cette dernière fait allusion au prosélytisme, sans le citer, contre lequel l’article 220 du code pénal marocain prévoit 3 ans de prison à toute personne qui tente d’ébranler la foi d’un musulman.

"Nous joignons notre voie à celle de l’autorité pour le bien de notre pays, sa stabilité", déclare la Coordination. Et de préciser: "Nous veillons à la sécurité et la stabilité de notre pays. Nous ne menons aucune activité d’évangélisation", réitère la Coordination.

Marocain chrétiens persécutés

Ce n’est pas la première fois que cette Coordination réagit à un article. Le billet du directeur de publication d’Al Ousboue, Mustapha Alaoui, publié le 6 mai dernier, avait attisé sa colère au point où elle a revendiqué, par la voie d’un communiqué de presse et d’une lettre qui lui a été adressée, des excuses. Aucune réponse, pas d’excuses, car, pour Mustapha Alaoui, rédiger un billet intitulé "Les chrétiens du Maroc ignorent-ils pourquoi 'Daech' a été fondé" ne représente pas "une offense". "Il est convaincu du bien fondé de sa position", avait déclaré au HuffPost Maroc, le politologue Mustapha Sehimi, qui le connait très bien.

La Coordination avait alors dénoncé une chasse aux sorcières. Car la virulence des propos de Mustapha Alaoui représentaient, à ses yeux, "une incitation au terrorisme". "Que le journaliste Mustapha Alaoui écrive dans son article que 'Daech' a été créé pour ceux-là, les chrétiens du Maroc, et que ces derniers doivent être tués et enterrés aux alentours des cimetières chrétiens du Maroc, c’est très grave et indigne d’un journal qui se veut national et indépendant", fustigeait la coordination dans son communiqué.

Pas plus tard que la semaine dernière, le 19 juillet précisément, cette Coordination avait publié une lettre ouverte adressée au chef du gouvernement, au ministre de l’Intérieur, au ministre d’État chargé des Droits de l’Homme, au directeur général de la sûreté nationale et au président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH). Dans cette lettre, la Coordination avait dénoncé "l’abus de pouvoir" des autorités locales sous tutelle du ministère de l’Intérieur. "Dans certaines villes, nos frères de confession chrétienne sont privés de papiers administratifs en raison de leur religion", dénonçait la Coordination. Et de citer comme exemple: "Nous avons enregistré des violations à Laâyoune où un frère (M.M) a été convoqué et a subi des pressions de la part d’agents de police. Ils lui ont demandé de se présenter au siège de la wilaya de sûreté nationale où ils lui ont posé de nombreuses questions liées à son choix religieux avant de faire appel également à son épouse".

La Coordination avait dénoncé ces agissements en précisant qu’elle "n’accuse pas le ministère de l’Intérieur de cibler les Chrétiens du Maroc", estimant que ces agissements représentent une "sorte d’excès de zèle de certains membres de l’autorité sécuritaire".

Ils sont entre 5.000 et 6.000 Marocains à avoir choisi de se convertir au christianisme et donc à vivre leur religion à l’ombre des regards. Et pour cause, le statut des nouveaux chrétiens du Maroc n’est pas reconnu par la loi. "Le statut des Marocains chrétiens de souche ne pose pas problème, puisque le Maroc reconnaît la liberté de culte à travers la constitution et le souverain en est garant. Par contre, les Marocains musulmans qui décident de se convertir au christianisme ne sont plus légalement musulmans. Et c’est là où réside le problème", soulignait au HuffPost Maroc Mustapha Sehimi.

Il faudra, d’après cet expert, adapter l’ancien statut de "Marocain musulman" à la nouvelle situation de "Marocain non musulman". Pour y arriver, il n'y a qu'une seule solution, pour ce politologue: "un débat est primordial. Il devrait être pris en charge, d’abord par l’ensemble de la société. Ensuite, pour sa déclinaison, il faut qu’il soit nourri par le tissu associatif et par les partis politiques, et qu’il donne lieu à une délibération nationale au sein du parlement".
http://www.huffpostmaghreb.com/2017/07/25/campagne-devangelisation-la-coordination-des-chretiens-du-maroc-_n_17578446.html?utm_hp_ref=maghreb

62 Re: église copte brimée en Egypte. le Lun 14 Aoû - 17:12

Josué

avatar
Administrateur
Les Coptes, prisonniers du verrouillage politique
AZIZ EL MASSASSI publié le 09/08/2017
L'opposition, fragmentée, ne parvient pas à s'organiser, alors que l'élection présidentielle se profile et que l'État assure son emprise sur la société civile.
À un an de l'élection présidentielle, prévue au printemps 2018, et après une année marquée par une série de violences et d'attentats antichrétiens - la plupart revendiqués par Daech - qui ont fait 96 morts, selon la plate-forme Eshhad, la colère des Coptes à l'encontre du régime n'a pas su donner naissance à un projet politique. Et le resserrement sécuritaire, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme et en raison des prochaines échéances électorales, ne les y encourage pas.
Inimitié envers le pouvoir

Avec plus d'une centaine de sites internet bloqués et au moins autant d'arrestations, les autorités égyptiennes ont, ces dernières semaines, accentué leur emprise sur une société civile déjà confrontée à sa pire condition dans l'histoire récente. Une partie de la presse a beau s'interroger sur la possibilité d'une alternative au maréchal Abdel Fattah al-Sissi, qui dirige le pays d'une main de fer depuis son arrivée au pouvoir en 2013 à la faveur du...
http://www.lavie.fr/actualite/monde/les-coptes-prisonniers-du-verrouillage-politique-09-08-2017-84129_5.php

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum