Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Avez-vous des nouvelles du Népal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur
Un séisme de magnitude 7,8 a frappé le Népal samedi, mais aussi l'Inde et la Chine. Le bilan des victimes s'élève ce dimanche à 1805 morts

samuel

avatar
Administrateur
Au dernières infos c'est plus de 2000 morts maïs toujours pas de nouvelles de nos frères et sœurs.

Josué

avatar
Administrateur
Séisme au Népal : le bilan dépasse les 3 200 morts
Le Point - Publié le 27/04/2015 à 06:41
De violentes répliques du tremblement de terre ont déclenché dimanche de nouvelles avalanches alors que les secours étaient en pleine opération.

À Dharahara, des immeubles entiers se sont effondrés. Des régions isolées à proximité de l'épicentre du séisme restent encore inatteignables.
À Dharahara, des immeubles entiers se sont effondrés. Des régions isolées à proximité de l'épicentre du séisme restent encore inatteignables.

Le bilan n'en finit plus de s'alourdir. Des secouristes du monde entier arrivaient lundi à Katmandou pour prêter main-forte à des habitants démunis, privés pour beaucoup de leur logement après le violent séisme qui a fait plus de 3 200 morts à travers le pays. Munies d'équipements spéciaux et accompagnées de chiens renifleurs, les équipes humanitaires internationales débarquaient avec la régularité d'une horloge à l'aéroport de Katmandou, dans la banlieue de cette capitale d'ordinaire dynamique dévastée samedi par un puissant séisme. Le tremblement de terre de magnitude 7,8 a fait 3 218 morts et plus de 6 500 blessés au Népal même - le plus meurtrier depuis 80 ans -, selon un nouveau bilan publié par le service de gestion des catastrophes du ministère népalais de l'Intérieur.

En Inde voisine, les autorités ont fait état de 67 morts. En Chine, au moins 20 personnes ont été tuées. Le tremblement de terre a également déclenché une avalanche sur le mont Everest, où une vague de neige comparée par un survivant à un "immeuble blanc de 50 étages" a déferlé sur le camp de base. Dix-huit décès ont été confirmés dans le massif où se trouvaient en ce début de saison d'alpinisme 800 personnes, dont de nombreux étrangers, selon les estimations de responsables locaux. Mais, en raison des difficultés à communiquer, il était impossible d'évaluer l'étendue des destructions sur le toit du monde.

Des répliques très violentes

Comme pour rajouter au désastre, les répliques, dont certaines très violentes, se sont succédé dimanche. Elles ont provoqué de nouvelles avalanches sur le mont Everest alors même que des hélicoptères évacuaient les personnes les plus grièvement blessées. À Katmandou, des dizaines de milliers d'habitants ont passé une nouvelle nuit dehors, sous des tentes de fortune. Le sol tremble encore régulièrement et beaucoup n'avaient pas fermé l'oeil de la nuit, d'autant que de fortes pluies se sont abattues sur la ville.

"Nous n'avons pas le choix. Notre maison n'est pas solide. La pluie coule sur nous, mais que pouvons-nous faire ?" demandait Rabi Shrestha, un commerçant de 34 ans, qui campait sur le bord de la route. "Je ne sais pas pourquoi les dieux veulent nous faire autant souffrir." La situation difficile des rescapés est encore aggravée par les coupures de courant et la fragilité des réseaux de communication, qui sont au bord de l'implosion. Les autorités népalaises ont expliqué qu'elles faisaient leur maximum pour venir en aide aux régions isolées les plus proches de l'épicentre du séisme, à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. "Nous nous concentrons sur les opérations de secours", a dit un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Laxmi Prasad Dhakal, expliquant avoir mobilisé des hélicoptères pour secourir les survivants dans les zones les plus reculées.

Pris au piège sous les décombres

En annonçant le dernier bilan du désastre, un responsable du service de gestion des catastrophes a souligné que les secouristes tenteraient aussi lundi de dégager les personnes prises au piège dans les décombres des immeubles effondrés. "Aujourd'hui, nous allons tenter de trouver des survivants dans les décombres des immeubles élevés qui se sont écroulés", a confié Rameshwor Dangal. En particulier, la tour historique de Dharhara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale sur la place du Durbar, n'est plus que ruine. D'après la police, qui se fonde sur la billetterie, environ 150 personnes visitaient la tour blanche de 9 étages, dotée d'un escalier en spirale de 200 marches et surmontée d'un minaret de bronze datant du XIXe siècle, lorsqu'elle s'est écroulée.

Au moins 30 corps ont été extraits des décombres alors que plus de 20 blessés ont pu être secourus. "Nous n'avons pas fini de travailler dans la tour", a commenté un porte-parole de la police. Les secouristes népalais recevaient le renfort de centaines d'humanitaires venus de pays comme la Chine, l'Inde ou les États-Unis. Environ 70 Américains étaient ainsi en route pour le Népal alors que Washington a annoncé le déblocage d'une première enveloppe d'un million de dollars. Londres a annoncé 5 millions de livres, le Canada 5 millions de dollars et l'Union européenne 3 millions d'euros.

Cette aide doit servir à financer du matériel de première urgence comme l'eau potable, les médicaments, les abris provisoires. L'Inde a dépêché 13 avions militaires chargés de tonnes de nourriture et de couvertures. Des ONG françaises comme Médecins du monde (MDM), Handicap International et Action contre la faim ont déjà des équipes à pied d'oeuvre. Les hôpitaux étaient débordés, les médecins mobilisés 24 heures sur 24 pour soigner les blessés dans des conditions très difficiles. Des chirurgiens ont dû opérer dans des théâtres de fortune érigés sur des parkings. Les morgues arrivaient, elles, à saturation. Le Népal, à l'instar de toute la région himalayenne où se rencontrent les plaques tectoniques indienne et eurasienne, est une région à forte activité sismique. En août 1988, un séisme de magnitude 6,8 avait fait 721 morts dans l'est du Népal. En 1934, un tremblement de terre de magnitude 8,1 avait tué 10 700 personnes au Népal et en Inde.

Josué

avatar
Administrateur
Séisme au Népal : plus de 5 000 morts, selon un nouveau bilan officiel
Le bilan s'allourdit après le séisme qui a frappé le Népal, samedi 24 avril. Un dernier bilan réalisé par les autorités népalaises fait état de plus de 5 000 morts. Un troisième Français a "probablement" été tué, a annoncé mardi Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères a précisé que 560 Français étaient toujours introuvables, et que 2 050 autres avaient été localisés et étaient sains et saufs.
Mais toujours pas de nouvelle de nos frères.

samuel

avatar
Administrateur
Il y a cet article sur JW.ORG en anglais :

http://www.jw.org/en/news/releases/by-region/nepal/earthquake-disaster-20150428/ a écrit:
Cataclysmic Earthquake Shakes Nepal

On Saturday, April 25, 2015, a magnitude-7.8 earthquake in Nepal caused massive devastation in Kathmandu, the capital city. Multiple aftershocks followed the quake, some registering a magnitude of 6.6. Assessments are ongoing, but the local office of Jehovah’s Witnesses, located in Kathmandu, currently reports that one Witness and her two children were killed in the disaster. Also, dozens of the Witnesses’ homes were destroyed and many others were damaged. The local office facility was also damaged, though not severely. The branch office of Jehovah’s Witnesses in Japan is coordinating with the Nepal office to support the relief efforts.
(La portion en gras indique que pour le moment, on sait qu'un Témoin de Jéhovah et ses 2 enfants ont été tués; des maisons de frères et sœurs ont été détruites et d'autres endommagées; le béthel a également eu des dégâts pas très grave)

Josué

avatar
Administrateur

Népal : Première réunion après le séisme, Congrégation de Baneshor, Katmandou, au Népal. Photo shared by @sudinkc

samuel

avatar
Administrateur
Un séisme dévastateur fait trembler le Népal


Samedi 25 avril 2015, un séisme de magnitude 7,8 a dévasté la capitale népalaise de Katmandou. Plusieurs répliques ont eu lieu après le tremblement de terre, dont certaines de magnitude 6,6. Le bilan est en cours, mais le bureau local des Témoins de Jéhovah, situé à Katmandou, rapporte pour le moment qu’une femme Témoin et ses deux enfants ont été tués dans la catastrophe. De plus, des dizaines de foyers de Témoins ont été détruits et beaucoup d’autres ont été endommagés. Les installations du bureau local des Témoins de Jéhovah ont aussi été touchées, mais moins gravement. Le siège des Témoins au Japon coordonne les opérations de secours avec le bureau local du Népal.

Contacts presse :

International : J. R. Brown, service d’information, tel. : +1 718 560 5000

Japon : Ichiki Matsunaga, tel. : +81 46 233 0005

Népal : Reuben Thapaliya, tel. : +977 9813469616

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55

chico.

avatar
Merci pour ses infos.
Aux dernières nouvelles il y a plus 3000 morts.

Josué

avatar
Administrateur
Une semaine après le séisme qui a ravagé le Népal, le gouvernement a indiqué ce samedi qu'il n'y a plus aucune chance de retrouver des survivants alors que le bilan des victimes a dépassé les 6600 morts.

Le gouvernement népalais a exclu ce samedi toute probabilité de retrouver d'autres survivants une semaine après le séisme qui a fait 6621 morts et 14 023 blessés au Népal. Une annonce qui intervient alors qu'un millier de ressortissants de l'Union européenne manquaient toujours à l'appel dans ce pays.

"Une semaine s'est écoulée depuis le désastre. Nous avons fait de notre mieux en matière de secours et d'aide, mais maintenant, je ne crois pas qu'il y ait encore une possibilité de retrouver des survivants sous les décombres", a déclaré ce samedi matin le porte-parole du ministère de l'Intérieur Laxmi Prasad Dhakal.


Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/seisme-au-nepal-plus-aucune-chance-de-retrouver-des-survivants_1676612.html#mflXx7xcY55QzllL.99

Josué

avatar
Administrateur

Le refuge dans une salle du royaume de la congrégation de Baneshwor.

Josué

avatar
Administrateur
Deux semaines après le tremblement de terre meurtrier du 25 avril à Katmandou, un nouveau séisme de magnitude 7,4 a frappé le Népal. L'épicentre se situe à 68 km à l'ouest de Namche Bazar, dans la région de l'Everest, près de la frontière chinoise. La secousse a été ressentie jusqu'à New Delhi, en Inde. Le séisme du 25 avril a fait plus de 8 000 morts et 17 000 blessés.

Josué

avatar
Administrateur

Il ya quelques jours le Népal a été frappé par un deuxième tremblement de terre. Avant cette dernière secousse les choses semblaient revenir à la normale, et la plupart des frères et sœurs avaient envie de retourner à leur maison. Mais la terre a tremblé de nouveau cependant notre famille spirituelle au népal sait qu'elle peut compter sur l'organisation de Jéhovah pour un soutien. Ils ont été nourris physiquement et maintenant (voir la photo), ils sont nourris spirituellement par le culte matinal. Merci pour toutes vos prières, elles nous encouragent beaucoup et nous donnent de la force pendant cette période difficile.

Josué

avatar
Administrateur
Népal : les Témoins de Jéhovah organisent une aide internationale en faveur des victimes du séisme

KATMANDOU, Népal. Les Témoins de Jéhovah d’Allemagne, du Bangladesh, des États-Unis, d’Inde, du Japon et de Suisse organisent des opérations de secours en faveur des victimes du séisme dévastateur qui a frappé le Népal, le 25 avril 2015. Ce séisme a fait des milliers de victimes, dont une femme Témoin et ses deux enfants. Le 12 mai 2015, un second tremblement de terre a touché la région. Mais cette fois, les Témoins confirment qu’aucun de leurs coreligionnaires n’a perdu la vie, n’a subi de blessures graves, ou de dommages matériels importants.


Deux fois par jour, les Témoins de Jéhovah apportent de la nourriture à leurs coreligionnaires.
Le lendemain du premier séisme, des représentants du siège des Témoins de Jéhovah du Népal ont visité chaque assemblée de fidèles située dans la vallée de Katmandou, une région durement touchée, pour évaluer les besoins des victimes. Le séisme a détruit 38 foyers de Témoins et endommagé 126 autres. Les personnes déplacées ont trouvé refuge chez leurs coreligionnaires, dans leurs lieux de culte (appelés Salles du Royaume), et dans des tentes installées dans des zones non bâties. Le siège local des Témoins a également commencé à acheminer des vivres. Puis, rapidement, des fournitures sont parvenues du Bangladesh, d’Inde, et des villes népalaises de Birgunj, Damauli, Mahendranagar, et Pokhara. Un comité de secours organise l’aide apportée par des volontaires Témoins d’Inde, du Japon et du Népal pour la construction d’abris temporaires.


Des volontaires du siège local des Témoins de Jéhovah entreposent du matériel de secours qui vient de Birgunj, une ville népalaise.
Un porte-parole des Témoins de Jéhovah du Népal, Reuben Thapaliya, explique : « Nous ne nous soucions pas seulement des besoins physiques des victimes de cette catastrophe, mais aussi de leurs besoins spirituels. Nous leur fournissons de la nourriture, de l’eau et un abri et nous leur apportons un soutien spirituel. » Du 2 au 5 mai 2015, Gary Breaux, un représentant du siège mondial des Témoins de Jéhovah, a parcouru la zone sinistrée pour visiter des assemblées de fidèles et des familles. Le 4 mai 2015, il a donné une série de discours bibliques qui a été retransmise en simultané par liaison vidéo aux autres assemblées locales. Le 5 mai 2015, Kenji Chichii, un représentant du siège des Témoins de Jéhovah du Japon, est arrivé sur les lieux. Il a également rendu visite aux familles et a prononcé des discours bibliques encourageants.


Gary Breaux (à droite), un représentant du siège mondial des Témoins de Jéhovah, fait le bilan des dégâts survenus dans un foyer.
Le siège des Témoins de Jéhovah d’Allemagne a réuni une équipe médicale composée d’un anesthésiste, d’un chirurgien, d’une infirmière et d’un secouriste. Les Témoins du Bangladesh, d’Inde, et du Japon ont fourni des médicaments et le matériel transportable de chirurgie et de soins intensifs. Grâce à cela, l’équipe médicale venue d’Europe a pu soigner les patients dans les lieux de culte de la zone du séisme, en collaboration avec le comité de secours du Népal.


L’équipe de secours s’est installée dans un lieu de culte à Katmandou, où des victimes Témoins de Jéhovah peuvent trouver nourriture et abri.
J. Brown, porte-parole international des Témoins de Jéhovah à leur siège mondial, déclare : « Ces opérations de secours sont toujours en cours car nous savons que les victimes de catastrophes naturelles ont des besoins qui vont bien au-delà de la guérison physique. Nos coreligionnaires du Népal et d’autres survivants du séisme peuvent compter sur notre aide spirituelle et matérielle. Nous pensons à eux et nous prions pour eux. »
http://www.jw.org/fr/actualites/actualites/par-region/nepal/seisme-operation-de-secours/

Patrice1633

avatar
Et les Catholiques?

Leur prêtres ne leurs sont pas venu au secours?
Quel témoignage les TJ offres au gens qui les vois arriver ...
Ca dois être touchant pour tout le monde ...

Josué

avatar
Administrateur
Patrice1633 a écrit:Et les Catholiques?

Leur prêtres ne leurs sont pas venu au secours?
Quel témoignage les TJ offres au gens qui les vois arriver ...
Ca dois être touchant pour tout le monde ...
pour ça j'en sais rien peut être que Caritas et intervenu aussi.

Josué

avatar
Administrateur
NÉPAL

Népal : les Témoins de Jéhovah organisent une aide internationale en faveur des victimes du séisme

KATMANDOU, Népal. Les Témoins de Jéhovah d’Allemagne, du Bangladesh, des États-Unis, d’Inde, du Japon et de Suisse organisent des opérations de secours en faveur des victimes du séisme dévastateur qui a frappé le Népal, le 25 avril 2015. Ce séisme a fait des milliers de victimes, dont une femme Témoin et ses deux enfants. Le 12 mai 2015, un second tremblement de terre a touché la région. Mais cette fois, les Témoins confirment qu’aucun de leurs coreligionnaires n’a perdu la vie, n’a subi de blessures graves, ou de dommages matériels importants.
http://www.jw.org/fr/actualites/actualites/par-region/nepal/seisme-operation-de-secours/

Josué

avatar
Administrateur
Nous avons été touchés par tant d’amour »
LE SAMEDI 25 AVRIL 2015, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le Népal, un pays essentiellement montagneux au nord de l’Inde. Le séisme a frappé une zone à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, la capitale. Plus de 8 500 personnes sont mortes, ce qui fait de cette catastrophe naturelle la plus meurtrière qu’ait connue le Népal. Plus d’un demi-million de maisons ont été détruites. Il y a 2 200 Témoins de Jéhovah au Népal et la plupart vivaient dans la zone touchée. Un Témoin et ses deux enfants sont malheureusement décédés.

« Le tremblement de terre a eu lieu alors que les congrégations de la zone la plus dévastée tenaient leurs offices, a expliqué Michelle, Témoin de Jéhovah. S’il était survenu quand la plupart d’entre nous étions chez nous, il y aurait certainement eu plus de victimes. » Pourquoi ceux qui assistaient aux offices ont-ils été épargnés ? La conception des Salles du Royaume y a largement contribué.

« MAINTENANT, NOUS EN VOYONS LES AVANTAGES ! »
Les Salles du Royaume du Népal construites récemment respectent les normes antisismiques. Man Bahadur, qui s’occupe des constructions de Salles du Royaume, déclare : « On nous a souvent demandé pourquoi nous posions des fondations si solides pour des structures relativement petites. Maintenant, nous en voyons les avantages ! » Après le séisme, les frères ont reçu l’autorisation d’utiliser les Salles du Royaume comme refuges. Malgré les répliques du séisme, les Témoins et leurs voisins s’y sont sentis en sécurité.

Une salle du Royaume sert de refuge suite au séisme ayant eu lieu en avril 2015 au Népal
Des Témoins de Jéhovah et leurs voisins trouvent refuge dans des Salles du Royaume.
Des anciens (ministres du culte) ont rapidement entrepris de rechercher les membres des congrégations qui manquaient à l’appel. « Les anciens se sont plus inquiétés du bien-être de la congrégation que du leur, raconte Babita, une Témoin. Nous avons été touchés par tant d’amour. » Le lendemain du tremblement de terre, les trois membres du comité qui supervise l’activité des Témoins de Jéhovah au Népal ainsi que des ministres itinérants, ou surveillants de circonscription, ont commencé à visiter les congrégations pour évaluer les besoins et aider les anciens locaux.

Gary Breaux, du siège mondial des Témoins de Jéhovah, rend visite aux victimes du séisme au Népal
Gary Breaux, du siège mondial des Témoins de Jéhovah, rend visite aux victimes du séisme.
Six jours après le séisme, Gary Breaux, du siège mondial des Témoins de Jéhovah aux États-Unis, s’est rendu au Népal avec sa femme, Ruby. Reuben, un membre du comité mentionné précédemment, explique : « En raison de la confusion qui régnait à Katmandou et des répliques sismiques, nous n’étions pas sûrs que frère Breaux puisse venir. Mais il était résolu à nous rejoindre et il y est arrivé ! Les Témoins locaux ont été profondément touchés par sa visite. »

« NOUS NOUS SENTONS PLUS PROCHES »
Silas, du bureau des Témoins de Jéhovah au Népal, a dit : « Dès que notre ligne téléphonique a été rétablie, le téléphone s’est mis à sonner jour et nuit ! Des compagnons chrétiens du monde entier s’inquiétaient pour nous. Même si certains parlaient une langue que nous ne comprenions pas, nous sentions leur amour et leur vif désir de nous aider. »

Un Témoin de Jéhovah d’une équipe médicale venue d’Europe vérifie la tension artérielle des victimes du séisme
Une équipe médicale de Témoins de Jéhovah d’Europe aide les victimes.
Pendant les jours qui ont suivi le séisme, les Témoins locaux ont apporté de la nourriture dans les Salles du Royaume pour en faire profiter ceux qui étaient dans le besoin. De plus, un comité de secours a été mis en place et très vite, des vivres ont commencé à affluer, principalement du Bangladesh, d’Inde et du Japon. Dans le même temps, une équipe médicale de Témoins est arrivée d’Europe et s’est installée dans l’une des Salles du Royaume. Ils se sont immédiatement mis au travail, non seulement pour évaluer l’état de santé des victimes mais également pour les aider à gérer le traumatisme psychologique.

Une femme nommée Utarra a exprimé les sentiments de beaucoup : « Le tremblement de terre était horrible et effrayant. Mais depuis, nous nous sentons plus proches de notre famille spirituelle. » Le séisme n’a pas affaibli l’amour que les Témoins ont pour Jéhovah et les uns pour les autres. Au contraire, il a renforcé cet amour.
https://www.jw.org/fr/publications/revues/reveillez-vous-no1-2017-fevrier/touches-par-tant-d-amour/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum