Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le nom de Jehovah dans les romans ou livres!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Le fantôme de Abel: une révélation dans les Visions de l'Éternel Visualisée par William Blake (Le manuscrit lumineux avec les illustrations originales de William Blake)
Contributeurs: William Blake (Auteur) , William Blake (Illustrateur)
Publication: 21/08/2013
Langue: Anglais
Éditeur: e-Artnow
ISBN: 9788074844195
Cet ebook soigneusement élaboré: "The Ghost d'Abel: une révélation dans les Visions de l'Éternel Visualisée par William Blake (Le manuscrit lumineux avec les illustrations originales de William Blake)" est formaté pour votre eReader avec une table fonctionnelle et des matières détaillée.
Eternity, Jéhovah, Adam, Eva, Cains, Mort, Sin
Ce bref drame adressée à Lord Byron, dont Cain, un Mystère est apparu en 1821, traite les thèmes de la vengeance, l'expiation, le pardon, et l'auto-anéantissement par les réactions d'Adam, Eve, Satan, et l'Éternel à la première assassiner. Les deux planches de l'ouvrage ont été gravés en relief en 1822.
William Blake (1757-1827) a été un poète britannique, peintre, mystique visionnaire et graveur, qui a illustré et imprimé ses propres livres. Blake a proclamé la suprématie de l'imagination sur la rationalisme et le matérialisme du 18e siècle. Largement méconnu de son vivant, Blake est maintenant considéré comme une figure éminente dans l'histoire de la poésie et à la fois les arts visuels de l'âge romantique.
https://www.7switch.com/fr/ebook/9788074844195?r=J%25C3%25A9hovah

Josué

avatar
Administrateur
Histoire générale et système comparé des langues sémitiques. Première partie, Histoire générale des langues sémitiques (3e éd.) / par Ernest Renan -Impr. impériale (Paris)-

Auteur :Renan, Ernest (1823-1892)
Extrait 1 :Au Livre des Nombres (ch. xxi, v. ih et 27), nous voyons cités deux fragments de chants populaires, extraits d'un Livre des guerres de Jéhovah, qui doit avoir été presque contemporain de Moïse
Extrait 2 :Au nombre des monuments les plus anciens de cette poésie traditionnelle, il faut mettre le psaume Exsurgat Deus (ps. LXVIII), admirable série de fragments lyriques, portant tous un caractère marqué de circonstance, tous relatifs à un même sujet, l'arche, sa marche dans le désert, le triomphe de Jéhovah et sa protection sur son peuple3
Extrait 3 :Il est clair qu'un rédacteur jéhoviste (c'est-à-dire, employant dans sa narration le nom de Jéhovah) a donné la dernière forme à ce grand ouvrage historique, en prenant pour base un écrit élohiste (c'est-à-dire, où Dieu est désigné par le mot Élohim), dont on pourrait encore aujourd'hui reconstruire les parties essentielles.

Josué

avatar
Administrateur

Histoire des origines du christianisme. 3, Saint Paul / par Ernest Renan,... ; avec une carte des voyages de saint Paul, par M. Kiepert,... -Michel Lévy frères (Paris)-1869 Informations détaillées Afficher le texte brut

Auteur :Renan, Ernest (1823-1892)
Extrait 1 :car ce Dieu dans lequel nous vivons et nous nous mouvons est fort loin du Jéhovah des prophètes et du Père céleste de Jésus

samuel

avatar
Administrateur
Il ne faut pas oublier aussi dans les chansons et opéras.

Josué

avatar
Administrateur
Auteur :Renan, Ernest (1823-1892)

Extrait 2 :Au temps des Juges en particulier, Jéhovah n'était évidemment conçu que comme le dieu national d'Israëlmais c'était au moins le dieu unique de la tribu, et d'ailleurs on voit percer dès lors ce sentiment d'intolérance et de dédain qui devait faire déclarer plus tard que Jéhovah seul est dieu, et que les autres dieux ne sont que des images vaines
Extrait 3 :Tels sont Israël, Iamuel, Uzziel, Elkana, Melchiel, Raguel, Jahlel (\"jN'jn\"»), Jahsel ( VNSn'1), Johabed, nom de la mère de Moïse, le seul, je crois, antérieur à Moïse, où se trouve le nom de Jéhovah

Josué

avatar
Administrateur

Études d'histoire religieuse / par Ernest Renan,.. -Michel Lévy frères (Paris)-1857 Informations
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Renan, Ernest (1823-1892)
Extrait 1 :Un nom sacré de la Divinité renfermant la notion du monothéisme le plus élevé, deux tables sur lesquelles étaient inscrits dix préceptes de la meilleure morale, quelques aphorismes qui formaient, avec les dix préceptes la loi de Jéhovah, des rites simples et accommodés à la vie d'un peuple nomade, tels que l'arche, le tabernacle, la pâque, furent vraisemblablement les éléments essentiels de cette première institution, qui depuis se compliqua, en même temps que le rôle de son fondateur alla
Extrait 2 :Le système très-simple sur lequel reposait l'édifice social d'Israël, le pacte de Dieu et de la nation, en vertu duquel, tant que la nation resterait fidèle à Jéhovah, elle serait heureuse et triomphante, ce système, dis-je, ne pouvait échapper aux plus rudes démentis
Extrait 3 :130 L'HISTOIRE causes qui semblent les plus raisonnables et les plus libérales : elle est à ceux que Jéhovah a choisis pour guider l'humanité vers les terres inconnues que les oracles divins lui ont promises

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Si vous voulez le télécharger en pdf, c'est là :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6106081r/f6.image.print

Josué

avatar
Administrateur

Origines historiques de l'humanité (9e éd. rev. corr. considérablement augmentée) / par François Lenormant,... -Librairie centrale des beaux-arts (Paris)-1895 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Lenormant, François (1837-1883)
Extrait 1 :a Gènes., I, 26 et 27. ' ■ 3 La prononciation vulgaire Jehovah au lieu de Yahveh, est le résultat de l'application au nom ineffable de Dieu des voyelles du mot Adonai, « le Seigneur, » que les Juifs prononcent au lieu de ce nom quand ils lisent la Bible

Josué

avatar
Administrateur

Religion et politique : études supplémentaires et lettres ; précédées d'une notice biographique / par Patrice Larroque -C. Lévy (Paris)-1878 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Larroque, Patrice (1801-1879)
Extrait 1 :Au chapitre xxvm, versets 13-15 de la CeMë.~e, Jehovah promet à Jacob de faire de sa race le peuple élu et béni entre tous les autres, et Jacob, en acceptant cette promesse, y met la condition d'un fidèle accomplissement, vSous ce rapport rien n'égaie la prudence du vœu du patriarche « Si Dieu est avec moi, s'il me garde dans la route que je parcours, s'il me donne du pain à manger et des vêtements pour me couvrir, et si j'arrive en paix dans la maison de mon père, Jéhovah sera mon Dieu
Extrait 2 :ci rintegrite, que Jëhovah se servit pour rendre a .)oh dix nouveaux enfants
Extrait 3 :2-21, institue le naziréat, c'està-dire le vtTeu par lequel un homme ou une femme se consacrait au service de Jéhovah

Josué

avatar
Administrateur

Les prophéties messianiques. Tome premier / par M. l'abbé de Broglie ; avec préf. et notes par Augustin Largent -Bloud (Paris)-1904 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Broglie, Auguste-Théodore-Paul de (1834-1895)
Extrait 1 :Mêtne dans le royaume de Juda, le culte de Jéhovah était-il sans mélangeII a paru des hommes, des prophètes d'Israël qui se sont représenté le Dieu national d'Israël, le Dieu Jéhovah, le Dieu d'un peuple, comme le Dieu unique, le Dieu du inonde entier, le Dieu créateur
Extrait 2 :Puis, comme le temple cousacré à Jéhovah était le temple de Jérusatem, où régnait la race de David, et qu'on croyait à la perpétuité de cette race, ils ont supposé que ce serait un descendant de David qui acco:t)p
Extrait 3 :Isaïe parle d'un serviteur de Dieu, d'un serviteur de Jéhovah dont il dit qu'il est appelé à être le Sauveur du peuple d'Israël, et, en même temps, la lumière des nations

Josué

avatar
Administrateur

Institut... de France. Académie des inscriptions et belles-lettres. Récit d'une excursion sur les bords de la Mer Morte, par M. de Saulcy... Lu dans la séance publique annuelle du 22 août 1851 -impr. de Firmin-Didot frères (Paris)-1851 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Saulcy, Félicien de (1807-1880)
Extrait 1 :
Hinnoin, où des rois de Juda, reniant le culte de Jéhovah, se souillèrent parfois des crimes hideux que leur imposaient les pontifes de MolochLoth trouva grâce devant Jéhovah

Josué

avatar
Administrateur

Essais de sciences maudites. I / par Stanislas de Guaita -G. Carré (Paris)-1890-1920 Informations

Extrait 1 :Isaïe fait dire à Jehovah: « Les Esprits sont sortis de mon
Extrait 2 :Dans le monde spirituel, on voit des terres, des eaux, des atmosphères, comme dans le monde naturel mais celles (~M premier sont spirituelles et celles du second sont matérielles. Le Seigneur de tout, Jehovah ~'a pu créer l'Univers et tout ce qu'il contient, sans être homme
Extrait 3 :mr)~ 7AôaA JehovahT' 7/tô~ Ze- Jehovah Sabaoth

Josué

avatar
Administrateur

A. de Lamartine, ode, par Alphonse Calligé,... -impr. de J. Dépollier (Annecy)-1869 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Calligé, Alphonse
Extrait 1 :Pur encens d'une urne divine, Ta poésie à Jéhovah ' Comme un parfum , ô Lamartinei Jéhovah ou l'idée de Dieu. —Harmonies
Extrait 2 :Partout où ce beau front rayonne, Un souffle d'amour environne Celle par qui l'homme-est-conçu. /\" \\5 w'VJttmaititè'SSuite Jéhovah

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur
Je recommande se livre.

Josué

avatar
Administrateur
Vers 150 et 200 de note ére à cette période où nous avons guère de de témoins manuscrits de ce qui s'estpassé ,et qui conïnside avec l'apparition des ' les chrétiens issus de la gentilité ,que le tétragramme a commencé à disparaitre tant des copies judéo-chrétiennes du NT.
En effet devant leur insuccès auprès de leurs anciens coreligionnaires ,les chrétiens s'étaient tournés vers les nation, et avaient renoncé à conserver tout élément qui jusqu'alors pouvaient faire compromis ,comme l'explique clairement Carston Thiéde .( presque d'un seul coup ,juste au début de la seconde phase de transmission, la phrase du codex,' les noms sacrés' ont été abrégés dans les papyrus chrétiens., ce fut la période de dissension entre juif et chrétien .
Ce fut le moment pour les scibes de proclamer leur foi.
Il n'était plus nécessaire de ménager pour des motifs diplomatiques ou missonaires les sensibilités juives..
Les écrits chrétiens purent commencer d'affirmer sans équivoque la divinité de Jésus.
On inventa donc un systéme passablement étrange lui aussi conventionnel ,qu'on se mit à appliquer unilatéralement ,aussi bien pourla Septante que pour le NT un ce systéme permit la désécularisation du terme Kyrios trop associé aux empereurs
Il est vrai que la Bible a été modifiée au fil du temps

http://fr.scribd.com/doc/185775099/E-verdade-que-a-Biblia-foi-mudada-com-o-passar-do-tempo#scribd

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur
Lamartine.

Josué

avatar
Administrateur
Victor Hugo.

Josué

avatar
Administrateur
Dans ce pearltrees : THEOLOGIE, je rajouterai quelques anciennes bibles catholiques afin de comprendre pourquoi Victor Hugo a utilisé ce nom divin dans son oeuvre. Je ne vais pas débattre ici de religion ; je me contenterai de dire que depuis au moins le XIIIème siècle, ce nom, forme latinisée donné au Tétragramme, communément acceptée, et correspondant donc au nom du Dieu d'Abraham, Isaac et Jacob, était couramment employé surtout dans les arts : littérature, peinture, musique... ; cela jusque début du XXème siècle
Puis il est supprimé. Il disparaît au point d'être retiré de certaines partitions musicales telles Israël en Egypte de Haëndel, ou Le Messie. L'une de ces deux oeuvres, au moins a fait l'objet d'âpres critiques de la part de la communauté juive lors d'une des "premières" représentations ; laquelle communauté obtint le retrait de ce nom dans l'oeuvre ; dans les partitions anciennes et certaines interprétations figurait encore le nom Jéhovah ; depuis modifié, remplacé.
Et c'est ainsi qu'il en va des trois religions monothéistes issues d'un noyau commun : le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob qui oublient, pour ne pas vouloir le prononcer, jusqu'au nom du Dieu auquel elles vouent un culte. Car, même les musulmans ne disent pas le nom divin car Allah n'est pas le nom de Dieu mais veut dire : "Le Dieu", soit la même traduction que font les Juifs avec Eloha ou Adonaï et les Chrétiens avec Dieu, ou le Seigneur.
Pourtant quotidiennement ce nom divin est prononcé des millions de fois autour de la planète. Nom d'origine hébraïque ; dit même par des musulmans, non croyants, athées de tous bords. En effet, grand nombre de prénoms Juifs (Revue apologétique (Paris 1922-1937)

Josué

avatar
Administrateur

Extrait 1 : ANNÆ I. Jehovah est le maître des deux pôles, et sur eux il fait tourner le Monde


Extrait 2 : Jéhovah chérissait Israël


Extrait 3 : 13 1 ODE DIX-HUITIÈME. - Jéhovah

Patrice1633

avatar
C'est plaisant à voir et entendre que des gens du monde utilisent parfois le nom Jehovah dans leur écrit ou vidéo, mais malheureusement ça deviens de plus en plus rare ...

Josué

avatar
Administrateur

1 : On croirait voir un océan monstrueux figé au milieu d'une tempête par le souffle de Jéhovah
Extrait 2 : On croit sentir l'oeil de Jéhovah tout près ouvert
Extrait 3 : Les séraphins saluaient l'une, Jéhovah parlait à l'autre

Josué

avatar
Administrateur
Livre Les Perses de J A Gobineau.
Edition Minerva

Josué

avatar
Administrateur
Nous pouvons y remarquer l’affiche ci-dessous (que nous vous montrons avec l’aimable autorisation du propriétaire). Cette affiche a été acheté il y a environ une cinquantaine d’années. Le titre de l’affiche est « Théâtre de la Renaissance ». Dans un cercle se trouve le nom Sarah Bernhardt. Sarah Bernhardt (1844-1923) était une des plus grandes actrices de son époque. Elle est toujours considérée comme la plus grande légende française de l'histoire du théâtre. Elle s’est non seulement produite à Paris ; où un théâtre a été baptisé de son nom ; mais elle a également fait beaucoup de tournées autour du monde et s’est produite à Londres, New York et Amsterdam. En Amérique, l'écrivain Mark Twain a dit : "il y a cinq sortes d'actrices : les mauvaises, les raisonnables, les bonnes, les formidables. Et il y a Sarah Bernard".

En 1897, elle s’est produite dans la pièce ' La Samaritaine' dans laquelle elle interprétait le rôle de « Photine ». Le titre de cette pièce se réfère à la bible, à la femme Samaritaine. C’est pour cette raison que le nom de dieu a été représenté en hébreu au milieu du cercle.

chico.

avatar
Cette actrice avait une maison é Belle île en Mer et regardait la mer depuis une grosse pierre qui existe toujours.
C'est un souvenir de vacances .

Patrice1633

avatar
Dans un monde ou les gens on oublier le nom du Createur ils en reste qu'ils désirent le connaitre aussi, tout comme au temps de Jericho dans la bible, il y avait chez le camp adverse une femme et sa famille qui connaissait le nom du Createur et connaissais sa force ...

Josué

avatar
Administrateur

Jean Pierre Louis de Fontanes


Josué

avatar
Administrateur
Victor Alexander Dela Montagne

Victor Alexander Dela Montagne est né à Anvers le 8 octobre 1854. Il était le fils d'un imprimeur, il a travaillé d'ailleurs dans cette imprimerie jusqu'il devient en 1880 fonctionnaire du ministère de Justice. Il a écrit des poèmes et des pièces de théâtre. On le définit comme un poète mélancolique qui a obtenu son inspiration dans la nature et l'amour. Lors de l'éclatement de la première guerre mondiale en 1914, il a été envoyé vers Le Havre. Il est décédé à 19 août 1915 à Sainte Adresse, un village de France tout près de Le Havre à l'âge de 60 ans.

poème sur le nom divin :

Josué

avatar
Administrateur
Goethe.

Josué

avatar
Administrateur
Le livre: Un missel ou livre de messe est un livre dans lequel se trouvent des prières liturgiques qui sont prononcées au cours d'un service religieux ou messe. Ce missel est de l'an 1947 et était remis aux jeunes qui faisaient leur communion solennelle.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Haendel HWV 64 oratorio JOSHUA .
.url=https://servimg.com/view/11072663/4160][/url]

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Franz Schubert a composé un chant intitulé le grand Jéhovah intronisé dans sa gloire.
C'est une preuve que le nom de Dieu était connue des gens au XIX e siècle.

Josué

avatar
Administrateur
*** g 12/07 p. 20-21 Comment le nom de Dieu a été propagé ***

Les graveurs de coins (les coins étant les matrices de frappe des monnaies) représentaient le nom divin, Jéhovah, par les quatre lettres hébraïques appelées Tétragramme. Ces lettres sont transcrites en français par JHVH ou YHWH. La plupart du temps, cependant, ni les graveurs de coins ni la population en général ne savaient lire l’hébreu. À force d’être copié et recopié, le Tétragramme en est venu à être écrit sous différentes formes.
Les Suédois ont inscrit le nom de Dieu sur une pièce de monnaie en 1568 [2] ; et les Écossais, en 1591. Vers 1600, le roi de Suède Charles IX l’a fait figurer sur d’autres monnaies sous les formes Ihehova, Iehova ou encore Iehovah [3]. L’une d’entre elles a même été fabriquée en or. Ce véritable joyau avait une valeur équivalente à plus de quatre mois de salaire d’un ouvrier.
Plus de 60 sortes de “ pièces-Jéhovah ”, comme on les désignait, remontent au temps de Christian IV, roi de Danemark et de Norvège de 1588 à 1648. Vers le milieu du XVIIe siècle, ces “ pièces-Jéhovah ” ont fait leur apparition en Pologne et en Suisse, ainsi qu’en Allemagne.
Durant la guerre de Trente Ans, le conflit sanglant qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648 et qui était à l’origine une guerre de religion, ces pièces se sont multipliées. Après avoir remporté la bataille de Breitenfeld en 1631, le roi de Suède Gustave II Adolphe a fait frapper des monnaies avec le Tétragramme [4]. On les produisait dans des villes comme Erfurt, Fürth, Mayence ou encore Würzburg. Vers la même période, des principautés alliées à la Suède ont elles aussi commencé à faire figurer le nom de Dieu sur des monnaies.
Pendant quelque 150 années après la guerre de Trente Ans, le nom divin a continué d’être répandu. L’Autriche, la France, le Mexique, la Russie et bien d’autres pays l’ont gravé sur des pièces, des médailles et des jetons. Toutefois, au début du XVIIIe siècle, cette pratique s’est raréfiée, et le nom de Dieu a pour ainsi dire disparu des coins.
Le nom de Dieu est proclamé
Même si aujourd’hui il figure rarement sur la monnaie, le nom de Dieu est propagé à une échelle sans précédent. Il y a longtemps, Dieu a choisi un peuple qui le serve ; il a dit à ses serviteurs : “ Vous êtes [...] mes témoins, [...] et moi je suis Dieu. ” (Isaïe 43:12). Aucune pièce de monnaie ne peut jouer ce rôle essentiel. En réalité, ceux qui apposaient le nom divin sur leurs monnaies ont donné de Dieu un mauvais témoignage, car ils affirmaient avoir son soutien dans leurs guerres féroces. Cependant, à notre époque, des humains font connaître le nom de Dieu d’une manière qu’il approuve.
Les Témoins de Jéhovah vous encouragent à en apprendre davantage sur le vrai Dieu et sur ce que représente son nom. À propos de Dieu, un psalmiste a écrit : “ Pour qu’on sache que toi, dont le nom est Jéhovah, tu es, toi seul, le Très-Haut sur toute la terre ! ” (Psaume 83:18). Il est vital d’apprendre à connaître Jéhovah. C’est ce que son Fils bien-aimé a montré lorsqu’il a prié en ces termes : “ Ceci signifie la vie éternelle : qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. ” — Jean 17:3.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum