Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le salut et la faveur imméritée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

1 Le salut et la faveur imméritée le Lun 30 Mar - 19:47

epourkwapa


Rappel du premier message :

Qui peut prétendre avoir un véritable mérite par rapport à la promesse divine de la vie éternelle ? Personne. Sauf celui qui est descendu du ciel pour y remonter, notre Seigneur Jésus-Christ que la Bible appelle le second Adam.

La faveur immérité est la définition la plus exacte du concept de la grâce divine que plusieurs versions de la Bible font mention dans la littérature scripturaire de la Nouvelle alliance.

Cette notion de faveur imméritée existe depuis plus de 3500 ans quand Dieu a dit à son peuple choisi :
“ Ne dis pas ceci dans ton cœur, lorsque Jéhovah ton Dieu les repoussera de devant toi : ‘ C’est à cause de ma propre justice que Jéhovah m’a fait entrer pour prendre possession de ce pays ’, alors que c’est à cause de la méchanceté de ces nations que Jéhovah les chasse de devant toi. 5 Ce n’est pas à cause de ta justice ni à cause de la droiture de ton cœur que tu entres pour prendre possession de leur pays ; en fait, c’est à cause de la méchanceté de ces nations que Jéhovah ton Dieu les chasse de devant toi, et afin de réaliser la parole que Jéhovah a jurée à tes ancêtres, Abraham, Isaac et Jacob. 6 Il faut [donc] que tu saches que ce n’est pas à cause de ta justice que Jéhovah ton Dieu te donne ce bon pays pour en prendre possession ; car tu es un peuple au cou raide. "

En d'autres termes, Jéhovah Dieu voulait dire à son peuple : " Ne pensez pas que vous avez un quelconque mérite comme si c'était votre supposée justice qui vous ouvre droit à ce grand privilège : la terre promise. Non, et j'aurais pu vous ignorer car vous êtes un peuple tortueux. Mais c'est parce que j'ai promis à vos pères Abraham, Isaac et Jacob et comme mon oui ne peut pas être non, voilà pourquoi je vous livre ce bon pays d'autant que la nation qui s'y trouve est plus méchante que vous. "

C'est là le saint secret de Dieu sur la faveur imméritée que nous les humains ne comprenons pas forcément la logique. La grâce divine ou la faveur imméritée donne quelque chose comme cela :
" Foncièrement, vous n'avez aucun mérite pour être sauvés. Mais je vais quand même vous trouver une raison pour vous sauver quitte à me contredire ! "

C'est pas beau ça de la part de Dieu ?

Prenons à présent l'exemple de Noé. Noé et sa famille ont tous hérités comme vous et moi du péché adamique. Foncièrement, vu sous cet angle personne ne méritait d'avoir une véritable faveur pour racheter par rançon le péché d"Adam et refaire un monde meilleur. Dieu aurait pu attendre que Noé, un homme droit meurt naturellement, puis mettre à exécution son désir de détruire ce monde totalement corrompu et recommencer tout à zéro ou stopper tout projet pour la terre et se contenter de ses créatures célestes.
Mais dans son amour, il a cherché des raisons pour que Noé et sa famille soient sauvés d'un cataclysme planétaire qui détruirait les méchants récalcitrants. Ainsi, grâce à Noé, un monde meilleur certes toujours imparfait mais meilleur que ce qui existait avant le déluge pourrait voir le jour, ceci dans le but que son dessein relaté en Genèse 3: 15 ne soit pas stoppé. Quelles étaient ces raisons que l'on peut mettre à bon droit sous le compte de mérites ?
1) Sans que Dieu lui ait commandé de prêcher, la Bible dit que " Noé [était un] prédicateur de justice " (2 Pierre 2: 5)
2) Noé était un homme juste (Genèse 6: 9a)
3) Noé se montrait intègre parmi ses contemporains (Genèse 6: 9b)
4) Noé marchait avec le vrai Dieu (Genèse 6: 9c)
5) Sur l'ordre de construire une arche, Noé se mit à faire selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il exactement (Genèse 6: 22)

Si Dieu devait se baser sur l'état de pécheur de Noé (pécheur en tant que descendant d'Adam), ce dernier n'aurait pas de mérite. Vu sous cet angle, vu qu'il a été préservé (et sa famille), Noé a bénéficié de la faveur imméritée de Dieu. Mais en même temps, en comparaison à ses contemporains, Dieu a trouvé des raisons (donc si tu veux des mérites) pour justifier pourquoi il a choisi de sauver Noé et sa famille.

En ce qui nous concerne, comme tous les descendants d'Adam et Ève personne n'a de mérite de la vie éternelle si Dieu devait s'en tenir à : vie éternelle = perfection. Vu sous cet angle, tous ceux qui seront sauvés bénéficieront de la faveur imméritée divine ou si tu préfères de la grâce divine.
Mais au-delà de cette considération non méritoire, Dieu a voulu se donner des raisons pour sauver les humains. Quelles sont elles ?
1) Se repentir
2) Exercer la foi dans le sacrifice de Jésus et
3) Demeurer fidèle (obéissant) jusqu'à la fin

Au dernier jour, si Dieu juge que nous avons accomplis ces trois conditions, il nous sauvera. Mais peut-être ce jour-là il n'hésitera pas de nous rappeler : " Ne dites pas que c'est par ma propre justice que j'ai été sauvé ! Non, car bien souvent tu t'es montré tortueux. Mais je t'ai sauvé par fidélité à ma prophétie énigmatique de Genèse 3: 15 (Tu es d'ailleurs une infinitésimale semence de cette "femme"). Je t'ai aussi sauvé parce que j'ai vu tes pleurs de repentance, j'ai discerné que tu as exercé la foi dans le sacrifice de Jésus et j'ai constaté ta fidélité.

Carl Michel, bien que tu trouveras qu'il y a ambivalence dans mon essai sur le thème du Salut et la faveur imméritée, il faut comprendre que c'est justement cette ambivalence qui fait le charme de ce concept divin.
Et puis, n'oublie jamais que les pensées de Dieu sont plus hautes que nos pensées et ses voies plus hautes que nos voies.

Pour ma part j'ai tout dit sur ce thème. Mais je suis toute ouïe d'entendre ton approche sur le sujet.

Cordialement



Dernière édition par epourkwapa le Lun 30 Mar - 21:40, édité 2 fois


201 Re: Le salut et la faveur imméritée le Mer 9 Mar - 19:15

samuel

avatar
Administrateur
Une fois sauvé ,sauvé pour toujours n'est pas une doctrine biblique.

202 Re: Le salut et la faveur imméritée le Jeu 10 Mar - 0:24

Patrice1633

avatar


Dans la Bible, les termes « sauver » et « salut » font parfois allusion au fait d’être délivré du danger ou de la mort (Exode 14:13, 14 ; Actes 27:20). Toutefois, ces termes évoquent souvent la délivrance du péché (Matthieu 1:21). Puisque la mort est causée par le péché, ceux qui sont sauvés *, ou délivrés, du péché ont l’espérance de vivre éternellement (Jean 3:16, 17).


https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/questions-bibliques/que-signifie-etre-sauve/

Jaime bien ce paragraphe aussi

Peut-on perdre le salut ?
Oui. Tout comme une personne sauvée de la noyade peut retomber ou resauter dans l’eau, quelqu’un qui a été sauvé du péché mais qui ne continue pas de démontrer sa foi pourrait perdre le salut. C’est pourquoi la Bible encourage les chrétiens qui ont été sauvés à « livrer un dur combat pour la foi » (Jude 3). Elle les avertit aussi : « Menez à bien votre propre salut avec crainte et tremblement » (Philippiens 2:12).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum