Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

EN VRAI, QU"EST-CE QU'UN APOSTAT AU SENS BIBLIQUE ?

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

Mon cher frère Agecanonix nous avait récemment mis en garde contre les apostats sur internet. Je pense qu'il avait raison. Cependant, je pense qu'il est bien qu'on comprenne ce qu'est réellement un apostat au sens biblique du terme.

A vos méninges !

http://www.jehovahyhwh.org/

samuel


Administrateur
Lhominjust a écrit:Paix et miséricorde divines,

Mon cher frère Agecanonix nous avait récemment mis en garde contre les apostats sur internet. Je pense qu'il avait raison. Cependant, je pense qu'il est bien qu'on comprenne ce qu'est réellement un apostat au sens biblique du terme.

A vos méninges !
mais toi que dis tu sur cette question ?

Coeur de Loi


Je rappelle la définition commune du mot :

"L'apostasie (du grec ancien ἀπόστασις  (apostasis), « se tenir loin de ») est l'attitude d'une personne, appelée un apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

Dans le contexte religieux (le plus courant), l'apostasie signifie le renoncement par un individu adulte et responsable, à faire partie d'une organisation religieuse."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostat

---

Donc c'est une personne qui renie une interprétation, un enseignement ou une religion dans lesquels il s'était engagé.

samuel


Administrateur
un excommunier pour adultère est il un apostat pour autant ?

Lepetiqohéleth


Est-ce que une personne qui doute sur une interprétation ou ne comprend pas un enseignement d'une religion dans laquelle il s'était engagé est un apostat ?

http://www.jehovahyhwh.org/

Josué


Administrateur
Lhominjust a écrit:Est-ce que une personne qui doute sur une interprétation ou ne comprend pas un enseignement d'une religion dans laquelle il s'était engagé est un apostat ?
Si elle veux imposé son interprétation elle prend le chemin de l'apostasie me semble t'il?

Coeur de Loi


Mais toute croyance implique du doute, sinon ce n'est plus une croyance.

Un apostat est celui qui renie une croyance ou un groupe religieux. Mais un groupe peut exclure quelqu'un pour une action contre la doctrine du groupe, ce sera un apostat d'action à défaut de trouver un terme pour le nommer.

Josué


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Mais toute croyance implique du doute, sinon ce n'est plus une croyance.

Un apostat est celui qui renie une croyance ou un groupe religieux. Mais un groupe peut exclure quelqu'un pour un action contre la doctrine du groupe, ce sera un apostat d'action à défaut de trouver un terme pour le nommer.
Tu as raison mais un excommunier ne doute pas forcément sur les doctrines il a une faiblesse de la chair tout simplement.

Invité


Invité
samuel a écrit:un excommunier pour adultère est il un apostat pour autant ?
NON. Jonas a été excommunié 3 jours, bien que pour une autre raison; mais il n'était pas apostat, bien que désobéissant...
Il s'était détourné de la volonté de Jéhovah, mais ne s'y était pas opposé.

samuel


Administrateur
frdrcclnt7 a écrit:
samuel a écrit:un excommunier pour adultère est il un apostat pour autant ?
NON. Jonas a été excommunié 3 jours, bien que pour une autre raison; mais il n'était pas apostat, bien que désobéissant...
Il s'était détourné de la volonté de Jéhovah, mais ne s'y était pas opposé.
c'est bien la premièrer fois que je lis une chose pareil .de toute façon il était dans l'impossibilité de faire quoi que se soit.

Coeur de Loi


Il y a excommunication par rapport à un Batpême, c'est à dire par rapport à un engagement public.

Donc celui qui faute dans son engagement, c'est un excommunié.

Celui qui renie son engagement car il est devenu contre, c'est un apostat.

samuel


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Il y a excommunication par rapport à un Batpême, c'est à dire par rapport à un engagement public.

Donc celui qui faute dans son engagement, c'est un excommunié.

Celui qui renie son engagement car il est devenu contre, c'est un apostat.
donc on peu être excommunié sans vraiment être un apostat mais on le devient en étant excommunié ?

Lepetiqohéleth


1) Si un chrétien comprends qu'au regard de la bible tous ceux qui ont une charge de surveillance dans l'Organisation et les membres du C.c doivent complètement s'abstenir de toute boisson alcoolisée, est-il un apostat ? Si oui, pourquoi ?

2) Supposons qu'un chrétien divorce d'avec son conjoint pour un motif autre que la fornication, est-il un apostat ? Si non, pourquoi ?




http://www.jehovahyhwh.org/

Invité


Invité
samuel a écrit:
frdrcclnt7 a écrit:
samuel a écrit:un excommunier pour adultère est il un apostat pour autant ?
NON. Jonas a été excommunié 3 jours, bien que pour une autre raison; mais il n'était pas apostat, bien que désobéissant...
Il s'était détourné de la volonté de Jéhovah, mais ne s'y était pas opposé.
1. c'est bien la premièrer fois que je lis une chose pareil .

2. de toute façon il était dans l'impossibilité de faire quoi que se soit.
1. Content pour toi. On ne peut pas rn rester à ce qu'on a toujours vu ou entendu.

2.Il a fait ce que Jéhovah attendait de lui: il s'est repenti et s'est (re)tourné vers Jéhovah (sinon on peut se demander ce qui lui serait arrivé s'il ne s'était pas repris...)

Et c'est tout ce que Jéhovah attend d'un excommunié.

Josué


Administrateur
je voudrais pas que le sujet dérive mais a aucun moment JONAS a été un apostat pas plus que PIERRE qui a pourtant renié JESUS.

Invité


Invité
Admin a écrit:je voudrais pas que le sujet dérive mais a aucun moment JONAS a été un apostat pas plus que PIERRE qui a pourtant régné JESUS.
C'est exactement ce que je voulais dire, en établissant la distinction avec un exclu.
Pierre s'est repenti tout de suite.

Coeur de Loi


samuel a écrit:donc on peu être excommunié sans vraiment être un apostat mais on le devient en étant excommunié ?

Cela dépend de la définition du mot, nous t'écoutons puisque c'est toi le surveillant, tu dois le savoir.

Moi je donnais juste la définition commune de wiki.

agecanonix


MODERATEUR
MODERATEUR
attention à ne pas tout mélanger.
Un apostat est quelqu'un qui enseigne une autre doctrine. Il y a des apostats qui ne sont pas excommuniés car ils se cachent. j'en connais quelques uns.
Un excommunié n'est pas un apostat automatiquement. Tout dépend du motif. Ainsi un adultère n'est pas un apostat pour cette seule raison.
Quand à Jonas excommunié, je n'ai jamais lu cela quelque part mais je suis curieux de connaitre les sources de cette idée.
A+

samuel


Administrateur
agecanonix a écrit:attention à ne pas tout mélanger.
Un apostat est quelqu'un qui enseigne une autre doctrine. Il y a des apostats qui ne sont pas excommuniés car ils se cachent. j'en connais quelques uns.
Un excommunié n'est pas un apostat automatiquement. Tout dépend du motif. Ainsi un adultère n'est pas un apostat pour cette seule raison.
Quand à Jonas excommunié, je n'ai jamais lu cela quelque part mais je suis curieux de connaitre les sources de cette idée.
A+
j'aime bien tes interventions elles sont toujours pertinentes qui que trop rare a mon avis.

Invité


Invité
agecanonix a écrit:Quand à Jonas excommunié, je n'ai jamais lu cela quelque part mais je suis curieux de connaitre les sources de cette idée. A+
Mais si, tu viens de le lire un peu plus haut.

Qu'est-ce qui différencie la position d'un excommunié de celle de Jonas?Ne fut-il pas, en raison de son refus d'accomplitr la volonté de Jéhovah, coupé de la communauté des croyants et même des vivants pour ainsi dire mort:

(Yona 2:2) [...] “ De ma détresse j’ai crié vers Jéhovah, et il m’a alors répondu. [...]
(Yona 2:2) [...] Du ventre du shéol j’ai crié au secours. [...]
(Yona 2:4) 4 Et quant à moi, j’ai dit : ‘ J’ai été chassé de devant tes yeux ! [...]

Et, ensuite, ne fut-il pas, en raison de son attitude repentante, ramené à la "vie" et à la communauté?

agecanonix


MODERATEUR
MODERATEUR
Jéhovah n'a jamais cessé le dialogue avec yona.
On ne peut parler d'apostasie de sa part car il n'enseignait pas un autre message.
Et enfin le texte que tu cites est une reflexion de Yona, pas une déclaration de jéhovah.
textuellement: Et quand à moi j'ai dit..

Maintenant, il est évident que son action était répréhensible. On peut apprécier la patience de Dieu et sa faculté à pardonner ce qui peut sembler très impertinent de la part du prophète..

Salut à toi, Fred . heureux de te lire...

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

L'on sait que Yona préfigure Jésus surtout dans la mort. Dire que Yona a été excommunié reviendrait aussi à dire que Jésus a été excommunié. Que cela n'arrive jamais !
On dira plutôt que Yona a payé illico les conséquences de sa désobéissance tout comme un chrétien qui volontairement ou pas ne respecterait pas un sens interdit. Il payerait cash sa désobéissance à la loi ou son étourderie s'il aurait cabossé sa voiture. Yona aussi a payé cash sa désobéissance.

Mais je repose mes deux questions ici qui ont été zappées :

1) Si un chrétien comprends qu'au regard de la bible tous ceux qui ont une charge de surveillance dans l'Organisation et les membres du C.c doivent complètement s'abstenir de toute boisson alcoolisée, est-il un apostat s'il en parle aux anciens ? Si oui, pourquoi ?

2) Supposons qu'un chrétien divorce d'avec son conjoint pour un motif autre que la fornication, est-il un apostat ? Si non, pourquoi ?

http://www.jehovahyhwh.org/

Invité


Invité
agecanonix a écrit:2. Jéhovah n'a jamais cessé le dialogue avec yona.
1. On ne peut parler d'apostasie de sa part car il n'enseignait pas un autre message.
2. J'ai dit qu'il avait été excommunié, mais justement n'était pas apostat.
1. Il n'est pas mentionné que Jéhovah continua de dialoguer avec lui pendant son épisode rebelle.
Et en tout cas ce n'est pas l'impression que Yona avait.
D'après le texte c'est Yona qui s'est adressé à Jéhovah.

D'autre part, que se serait-il passé s'il n'avait été jeté hors du bateau ("excommunié")? N'est=ce pas cette exclusion qui apaisa la colère de Jéhovah? A défaut tous allaient y passer.

Son "excommunication" a permis
a. de sauvegarder les autres membres de l'équipage
b. à Yona de réfléchir à son attitude, et APRES il s'est repenti et a pu resservir Jéhovah.

(Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu de comité de discipline religieuse à la Salle du Royaume qu'on ne peut être excommunié. En fait c'est Yona qui s'est coupé lui-même de Jéhovah.
On pourrait aussi parler d'"excommunication" (coupé de la communauté) dans le cas de Manassé, qui une fois au fond de sa prison s'est tourné vers Jéhovah et a été rétabli.)

A l'époque moderne, Jéhovah peut continuer de dialoguer (de façon plus restreinte)avec les excommuniés, par l'intermédiaire des anciens; ce qu'il ne fait pas avec les apostats.

Et Jéhovah peut continuer d'aider et de soutenir dans une certaine mesure un excommunié, car il voit le coeur.

Josué


Administrateur
JONAS n'a jamais été excommunier c'est là une interprétation particulière.

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
En fait pour répondre sur le sens du mot apostat je vous invite à considérez la Tg du 15 juillet 1985 pages 31,32...
A+

Mikael


MODERATEUR
MODERATEUR
il ne faut pas non plus aller au-delà des écritures.

(1 Corinthiens 4:6) 6 Or, frères, ces choses, je les ai présentées sous une autre forme, de manière à ce qu’elles s’appliquent à moi et à Apollos pour votre bien, pour que, dans notre cas, vous appreniez cette [règle] : “ N’allez pas au-delà de ce qui est écrit  [...]

Georges.


Bonjour,
vous vous égareraient .....
Un apostat est une personne qui abandonne Dieu d'une façon ou d'une autre.
***Un tj baptisé et proclamateur actif peut être un apostat s'il n'entretient plus aucune relation avec Dieu, fait les choses machinalement et par habitude.
***Un serviteur de Dieu qui pèche par faiblesse n'est pas un apostat.
***Jonas n'a jamais été un apostat.
***Celui qui divise au lieu de rassembler en Christ s'oriente vers l'apostasie.
Cordialement.

Invité


Invité
Foetus. a écrit:
***Jonas n'a jamais été un apostat.
Qui a dit que Yona ait jamais été apostat?

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

Si nous arrêtions de parler de Yona. Ce qui m'intéresse de savoir, qu'est-ce qu'un apostat aujourd'hui ?

Quelqu'un qui n'a pas renié Jéhovah ni J.C. (et n'a pas l'intention de le faire) mais apporte un enseignement inédit (non encore traité officiellement) ou comprend différement une interprétation officielle est-il un apostat ?

(Si quelqu'un peut aussi répondre à mes deux questions précédentes.

http://www.jehovahyhwh.org/

Josué


Administrateur
JONAS a fuit ses responsabilités il n'est pas un apostat pour autant.

samuel


Administrateur
voila philippe.

*** w85 15/7 p. 31-32 Questions des lecteurs ***
Le passage de II Jean 10, où il est dit de ne pas recevoir chez soi ni même de saluer certaines personnes, ne concerne-t-il que les individus qui ont défendu de fausses doctrines?
Dans le contexte, il est question de “beaucoup de trompeurs” qui sont sortis de la congrégation chrétienne, de “gens qui ne confessent pas Jésus Christ comme venant dans la chair”. (II Jean 7.) L’apôtre Jean donnait des instructions sur la façon dont les chrétiens de l’époque devaient traiter tout individu qui niait que Jésus ait jamais existé ou qu’il fût le Christ et le Rédempteur. L’apôtre écrivit: “Si quelqu’un vient à vous sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas chez vous et ne lui dites pas de salut. Car celui qui lui dit un salut s’associe à ses œuvres méchantes.” (II Jean 10, 11). Cependant, d’autres textes de la Bible montrent que cette instruction a une application plus étendue.
À une certaine époque, il y avait parmi les chrétiens de Corinthe un homme qui pratiquait l’immoralité. Aussi l’apôtre Paul leur écrivit-il “de cesser de fréquenter quelqu’un qui porte le nom de frère et qui est fornicateur, ou avide, ou idolâtre, ou insulteur, ou ivrogne, ou extorqueur, et de ne pas même manger avec un tel homme”. (I Corinthiens 5:11.) Cette directive ne concernait-elle que ceux qui avaient été exclus parce qu’ils avaient commis les transgressions très graves mentionnées ici?
Non, car Révélation 21:8 montre que les meurtriers, les menteurs et ceux qui pratiquent le spiritisme méritent eux aussi la seconde mort s’ils ne se repentent pas. Le conseil donné en I Corinthiens 5:11 se serait certainement appliqué avec autant de force à d’anciens chrétiens qui auraient commis ces transgressions-là. Jean écrivit également que certains “sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres; car, s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais ils sont sortis pour que soit manifesté que tous ne sont pas des nôtres”. (I Jean 2:18, 19.) Jean ne dit pas que les individus dont il parle ici avaient été exclus pour avoir commis de graves péchés. Il est possible que quelques-uns d’entre eux se soient tout simplement retirés, affirmant qu’ils ne voulaient plus faire partie de la congrégation parce qu’ils étaient en désaccord avec certaines de ses doctrines. D’autres s’étaient peut-être lassés et avaient renoncé à poursuivre la course chrétienne. — I Corinthiens 15:12; II Thessaloniciens 2:1-3; Hébreux 12:3, 5.
Évidemment, si un frère avait commencé à s’égarer dans la voie du péché, des chrétiens mûrs s’étaient efforcés de l’aider (Galates 6:1; I Jean 5:16). S’il avait des doutes, ils avaient tenté de ‘l’arracher du feu’. (Jude 23.) Même s’il était devenu inactif ou s’il avait cessé de fréquenter les réunions et de participer au ministère public, des chrétiens spirituellement forts avaient fait des efforts pour l’aider à se rétablir. Peut-être leur avait-il dit qu’il ne voulait pas être ennuyé par la nécessité d’être présent dans la congrégation, montrant ainsi une foi et une spiritualité bien faibles. Les frères ne l’avaient pas importuné sans cesse, mais ils lui avaient probablement rendu une visite amicale de temps à autre. De tels efforts patients, miséricordieux et pleins d’amour reflétaient le souci de Jéhovah qui souhaite qu’aucun de ses adorateurs ne se perde. — Luc 15:4-7.
En revanche, les propos de Jean indiquent que certains ne sont pas seulement faibles spirituellement et inactifs, mais qu’ils vont plus loin. En réalité, ils renient la congrégation de Dieu. Par exemple, quelqu’un a pu s’opposer ouvertement au peuple de Dieu en affirmant ne plus vouloir faire partie de la congrégation. Il a peut-être même renoncé formellement à sa foi et l’a fait savoir dans une lettre. Évidemment, la congrégation a accepté sa décision de se retirer volontairement. Mais alors, comment allait-elle ensuite traiter avec cette personne?
Jean écrit: “Quiconque va de l’avant et ne demeure pas dans l’enseignement du Christ n’a pas Dieu. Celui qui demeure dans cet enseignement, c’est lui qui a et le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas chez vous et ne lui dites pas de salut.” (II Jean 9, 10). De telles paroles s’appliquaient sans aucun doute à un individu qui était devenu apostat en s’associant à une fausse religion ou en répandant une fausse doctrine (II Timothée 2:17-19). Mais qu’en est-il de ceux à propos de qui Jean dit qu’ils “sont sortis de chez nous”? Les chrétiens du premier siècle savaient qu’ils ne devaient pas fréquenter un pécheur exclu ou un apostat actif. Toutefois, adoptaient-ils la même attitude envers quelqu’un qui n’avait pas été exclu, mais qui avait renoncé volontairement à suivre la voie chrétienne?
L’Auxiliaire pour une meilleure intelligence de la Bible montre que le terme “apostasie” vient d’un mot grec qui signifie littéralement “‘se tenir éloigné de’, et [qui] a le sens de ‘désertion, défection ou rébellion’”. Cet ouvrage ajoute: “Dans leurs avertissements, les apôtres citent quelques-unes des causes de l’apostasie: l’absence de foi (Héb. 3:12), le manque d’endurance dans les persécutions (Héb. 10:32-39), l’abandon des justes principes moraux (II Pierre 2:15-22), l’attention accordée aux ‘paroles artificieuses’ de faux enseignants et aux ‘déclarations inspirées trompeuses’ ([...] I Tim. 4:1-3) (...). Ceux qui abandonnent ainsi volontairement la congrégation chrétienne font désormais partie de ‘l’antichrist’. (I Jean 2:18, 19.)”
L’individu qui s’était volontairement et formellement retiré de la congrégation correspondait tout à fait à cette description. En reniant la congrégation de Dieu et en abandonnant la voie chrétienne, il se faisait apostat. Un chrétien fidèle n’aurait certainement pas voulu fraterniser avec un apostat. Même s’il était l’ami de ce chrétien, lorsqu’il a renié la congrégation, agissant ainsi en apostat, il a en fait rejeté le fondement même de cette amitié qui l’unissait à ce frère. Jean montra clairement que lui-même n’aurait pas voulu accueillir chez lui quelqu’un qui ‘n’avait pas Dieu’ et qui n’était “pas des nôtres”.
Du point de vue des Écritures, une personne qui avait rejeté la congrégation de Dieu était plus répréhensible que les gens du monde. Pourquoi? Eh bien, Paul expliqua que les chrétiens du monde romain côtoyaient jour après jour des fornicateurs, des extorqueurs et des idolâtres. Cependant, il ajouta que les chrétiens devaient ‘cesser de fréquenter quelqu’un qui portait le nom de frère’ alors qu’il était retourné dans l’impiété (I Corinthiens 5:9-11). Pareillement, Pierre écrivit que “si, après avoir échappé aux souillures du monde”, quelqu’un revenait à son ancien mode de vie, il ressemblait alors à la truie qui est retournée se vautrer dans le bourbier (II Pierre 2:20-22). Jean offrait donc des conseils allant dans le même sens quand il recommandait aux chrétiens de ‘ne pas recevoir’ quiconque ‘était sorti de chez eux’ volontairement. — II Jean 10.
Jean ajouta: “Car celui qui lui dit un salut s’associe à ses œuvres méchantes.” (II Jean 11). Là, Jean emploie pour “salut” le mot grec khaïrô plutôt que le terme aspazomaï que l’on trouve au verset 13.
Khaïrô signifie ‘se réjouir’. (Luc 10:20; Philippiens 3:1; 4:4.) On utilisait aussi ce vocable en guise de salutation, orale ou écrite (Matthieu 28:9; Actes 15:23; 23:26). Quant à aspazomaï, il signifie “étreindre dans ses bras, et par suite saluer, faire bon accueil”. (Luc 11:43; Actes 20:1, 37; 21:7, 19.) L’un et l’autre pouvaient être utilisés en guise de salutation, mais aspazomaï signifiait peut-être plus qu’un simple “bonjour” poli. Jésus recommanda aux 70 disciples de n’aspasêsthé personne. Il montrait par là que l’œuvre urgente que ceux-ci devaient accomplir ne leur laissait pas le temps de saluer les gens à la manière orientale, c’est-à-dire en les embrassant, en les étreignant et en leur tenant une longue conversation préliminaire (Luc 10:4). Pierre et Paul, en revanche, donnèrent cette exhortation: ‘Saluez-vous [aspasasthé] les uns les autres d’un baiser d’amour, ou d’un saint baiser.’ — I Pierre 5:14; II Corinthiens 13:12, 13; I Thessaloniciens 5:26.
Ainsi, c’est peut-être volontairement qu’en II Jean 10, 11 l’apôtre a utilisé khaïrô, plutôt qu’aspazomaï (verset 13). Dans ce cas, il ne recommandait pas simplement aux chrétiens de ne pas saluer chaleureusement (en l’étreignant, en l’embrassant ou en engageant avec elle une conversation) une personne qui enseignait l’erreur ou qui avait abandonné la congrégation (donc qui avait apostasié). Il leur disait plutôt de ne pas saluer du tout une telle personne, pas même d’un simple khaïrô, un simple “bonjour”.
Les paroles suivantes de Jean soulignent clairement l’importance de son conseil: “Celui qui lui dit un salut s’associe à ses œuvres méchantes.” Aucun chrétien véritable ne souhaitait que Dieu le considère comme quelqu’un qui participait à des œuvres méchantes en fréquentant un pécheur exclu ou une personne ayant rejeté Sa congrégation. Il est de beaucoup préférable de fréquenter la grande famille chrétienne qui reflète l’amour, ainsi que l’écrivait Jean: “Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous ayez part avec nous. Et notre participation à nous est participation avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.” — I Jean 1:3.
[Notes]
Le Dictionnaire Hachette définit ainsi le mot “apostasie”: “1. Abandon public d’une religion au profit d’une autre. 2. Reniement.”
Au sujet de l’emploi du mot khaïrô en II Jean 11, R. Lenski fait ce commentaire: “[C’]était le salut courant lorsqu’on rencontrait ou quittait quelqu’un (...). Le sens de ces paroles est: N’adressez même pas ce salut à celui qui cherche à faire des prosélytes. Cela fait déjà de vous un participant aux œuvres méchantes pour lesquelles il vient. Jean [pense] (...) à une salutation quelconque.”

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Merci Samuel.A+

Invité


Invité
Lhominjust a écrit: Quelqu'un qui n'a pas renié Jéhovah ni J.C. (et n'a pas l'intention de le faire) mais

1. apporte un enseignement inédit (non encore traité officiellement) ou

2. comprend différement une interprétation officielle est-il un apostat ?

1. Ce n'est peut-être pas de l'apostasie mais c'est présomptueux, ce qui ne vaut guère mieux, car ce n'est pas toi qui a été chargé de donner la nourriture spirituelle en temps voulu. Jéhovah attend des chrétiens qu'ils marchent AVEC son organisation, pas qu'ils la précèdent.

2. Que tu le comprennes différemment, c'est une chose; et peut-être l'esclave reverra-t-il son point de vue avec le temps (cf. service civil par exemple). Mais que tu professes ou publies cette différence fait de toi un semeur de zizanie.

Si tu veux rester avec Jéhovah, garde ton opinion pour toi et vois comment Il dirigera les événements; sinon tu te portes en faux avec son organisation.
A moins que tu ne reconnaisses pas celle-ci?

Josué


Administrateur
frdrcclnt7 a écrit:
Lhominjust a écrit: Quelqu'un qui n'a pas renié Jéhovah ni J.C. (et n'a pas l'intention de le faire) mais

1. apporte un enseignement inédit (non encore traité officiellement) ou

2. comprend différement une interprétation officielle est-il un apostat ?

1. Ce n'est peut-être pas de l'apostasie mais c'est présomptueux, ce qui ne vaut guère mieux, car ce n'est pas toi qui a été chargé de donner la nourriture spirituelle en temps voulu. Jéhovah attend des chrétiens qu'ils marchent AVEC son organisation, pas qu'ils la précèdent.

2. Que tu le comprennes différemment, c'est une chose; et peut-être l'esclave reverra-t-il son point de vue avec le temps (cf. service civil par exemple). Mais que tu professes ou publies cette différence fait de toi un semeur de zizanie.

Si tu veux rester avec Jéhovah, garde ton opinion pour toi et vois comment Il dirigera les événements; sinon tu te portes en faux avec son organisation.
A moins que tu ne reconnaisses pas celle-ci?
oui il est dans la limite et prêt de tomber.

agecanonix


MODERATEUR
MODERATEUR
L'apostasie comprends deux volets indissociables.
Croire autre chose que l'enseignement biblique
ET le professer aux autres.

Ainsi, avoir une appréciation nuancée d'un sujet mais la garder pour soi en se disant que Jéhovah pourvoira, ce n'est pas de l'apostasie si nous n'en faisons pas une certitude pour nous et ne l'imposons pas aux autres comme une vérité.
Divorcer pour une raison autre que la fornication sera de l'apostasie si nous professons que nous avons bibliquement raison de le faire.
Mais si nous continuons de penser que c'est un péché, et même sans nous repentir, ce n'est pas de l'apostasie car nous n'enseignons pas une autre voie.
C'est un péché, mais pas de l'apostasie.
Tout est dans la façon de se justifier et de le faire passer auprès des autres..
La réponse n'est donc pas oui ou non, mais dépend de l'attitude.

samuel


Administrateur
merci de ta remarque pleine de sagesse.

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

frdrcclnt7 a écrit:
Lhominjust a écrit: Quelqu'un qui n'a pas renié Jéhovah ni J.C. (et n'a pas l'intention de le faire) mais

1. apporte un enseignement inédit (non encore traité officiellement) ou

2. comprend différement une interprétation officielle est-il un apostat ?

1. Ce n'est peut-être pas de l'apostasie mais c'est présomptueux, ce qui ne vaut guère mieux, car ce n'est pas toi qui a été chargé de donner la nourriture spirituelle en temps voulu. Jéhovah attend des chrétiens qu'ils marchent AVEC son organisation, pas qu'ils la précèdent.

2. Que tu le comprennes différemment, c'est une chose; et peut-être l'esclave reverra-t-il son point de vue avec le temps (cf. service civil par exemple). Mais que tu professes ou publies cette différence fait de toi un semeur de zizanie.

Si tu veux rester avec Jéhovah, garde ton opinion pour toi et vois comment Il dirigera les événements; sinon tu te portes en faux avec son organisation.
A moins que tu ne reconnaisses pas celle-ci?

Je posais la question en disant : "Si quelqu'un ..." et tu réponds en me visant par le pronom personnel "tu". A mon interrogation "Si quelqu'un" ne valait-il pas mieux répondre par le pronom "il" ? Bref !

Pour moi un apostat aujourd'hui c'est le chrétien qui rejette l'enseignement du véritable christianisme et qui se dresse contre son oint terrestre (son organisation visible représentée par l'EFA) en cherchant à l'éliminer indirectement par la diffamation (écrits largement diffusés) et directement par la trahison (en le livrant aux tribunaux).

En revanche, quelqu'un qui ne fait rien de tout ça, mais bien au contraire, est zélé dans l'oeuvre de prédication en faisant des disciples et bien qu'il expose à son compagnon sa compréhension sur un sujet traité ou pas ne fait de lui ni un présomptueux encore moins un apostat.
Bien que les apôtres avaient le Christ à leurs côtés, combien de fois ont-ils pourtant exprimés des idées (parfois à son insu) qui faisaient qu'en la circonstance ils n'avaient pas la pensée de leur maître ? Jésus ne les a pas traité de présomptueux ni d'apostats (voir dernier chap. de Jean) parce qu'il savait qu'en vrai ils aimaient profondément Jéhovah.


http://www.jehovahyhwh.org/

Georges.


Bonjour,
frdrcclnt7 a écrit:
2. J'ai dit qu'il avait été excommunié, mais justement n'était pas apostat.

***Non Yona avait tout simplement peur de prêcher un tel message."“ Ah ! Jéhovah, n’était-ce pas là mon affaire, alors que j’étais sur mon sol ? C’est pourquoi je suis allé de l’avant et me suis enfui à Tarsis ; car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et abondant en bonté de cœur, et qui regrette le malheur."

***Il est demeuré dans une bonne disposition. "Alors il leur dit : “ Soulevez-moi et lancez-moi à la mer, et la mer s’apaisera pour vous, car je sais que c’est à cause de moi que cette grande tempête est sur vous." 

Cordialement.

Georges.


Bonjour,
agecanonix a écrit:L'apostasie comprends deux volets indissociables.
Croire autre chose que l'enseignement biblique
ET le professer aux autres.

Mais si nous continuons de penser que c'est un péché, et même sans nous repentir, ce n'est pas de l'apostasie car nous n'enseignons pas une autre voie.


Là vous vous trompez ...
***Notre vie de croyant est fondamentalement un enseignement.
***Si nous péchons en toute conscience et connaissance, c'est de l'apostasie. Mais heureusement même l'apostat peut se repentir.
***Mais un homme de Dieu peut avoir l'esprit embrouillé et ne plus cerner un péché, là ce n'est pas de l'apostasie.
Cordialement.

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

Je me souviens d'une TG datant de moins d'une vingtaine d'années qui expliquait qu'on devrait arriver à ne plus dire systématiquement : "la Société a dit ceci, la Société a dit cela " mais plutôt : "Ma compréhension de la bible me permet de croire que ... ou me dicte de ...". Elle nous expliquait que nous devons toujours envisager la possibilité que nous soyons complètement coupé du Cc, soit par exemple à cause d'une interdiction de l'oeuvre aux USA comme dans notre propre pays.

Nous voyons que même le Cc nous demande de savoir nous détacher de lui pour ainsi dire en apprenant à penser aussi par nous mêmes. D'ailleurs chacun ne devra-t-il pas rendre compte à Dieu pour soi-même ?

Pour moi, si quelqu'un expose sa compréhension biblique sur un thème sans qu'il cherche à mettre en opposition celle de la Société pour déstabiliser le lecteur, ni sans qu'il cherche à ralier son auditeur à sa cause, il ne fait rien de répréhensible. Il expose son point de vue, c'est à l'auditeur ou le lecteur de prendre ses responsabilités, c'est tout.

Devant le tribunal de Dieu, supposons qu'Il nous dise : " Tartampion, je sais que sur tel sujet, tu avais dans ton coeur une compréhension différente, pourquoi l'as-tu gardée pour toi, pourquoi ne l'as-tu pas exprimée à ton ami dans la foi, ni même à ta maisonnée ? " Que nous lui répondrions-nous ? "Je ne savais pas si c'était possible !"? Peut-être s'empresserait-il alors à nous dire : "Ne savais-tu pas que garder pour soi quelque chose qu'on connait bonne, c'est un péché ?" (Je paraphrase ici une pensée biblique qui montre que si on pense bien au regard de Dieu d'agir de telle façon et qu'on ne le fait pas c'est un péché pour nous).

Alors mes frères, n'allez pas vite en besogne en jetant l'anathème sur quelqu'un qui exprime sa foi différement tandis que ses mobiles sont purs à l'égard de ses frères oints et les autres.

http://www.jehovahyhwh.org/

Invité


Invité
Lhominjust a écrit:Paix et miséricorde divines,

Je me souviens d'une TG datant de moins d'une vingtaine d'années qui expliquait qu'on devrait arriver à ne plus dire systématiquement : "la Société a dit ceci, la Société a dit cela " mais plutôt : "Ma compréhension de la bible me permet de croire que ... ou me dicte de ...". Elle nous expliquait que nous devons toujours envisager la possibilité que nous soyons complètement coupé du Cc, soit par exemple à cause d'une interdiction de l'oeuvre aux USA comme dans notre propre pays.

Nous voyons que même le Cc nous demande de savoir nous détacher de lui pour ainsi dire en apprenant à penser aussi par nous mêmes. D'ailleurs chacun ne devra-t-il pas rendre compte à Dieu pour soi-même ?

Pour moi, si quelqu'un expose sa compréhension biblique sur un thème sans qu'il cherche à mettre en opposition celle de la Société pour déstabiliser le lecteur, ni sans qu'il cherche à ralier son auditeur à sa cause, il ne fait rien de répréhensible. Il expose son point de vue, c'est à l'auditeur ou le lecteur de prendre ses responsabilités, c'est tout.

Devant le tribunal de Dieu, supposons qu'Il nous dise : " Tartampion, je sais que sur tel sujet, tu avais dans ton coeur une compréhension différente, pourquoi l'as-tu gardée pour toi, pourquoi ne l'as-tu pas exprimée à ton ami dans la foi, ni même à ta maisonnée ? " Que nous lui répondrions-nous ? "Je ne savais pas si c'était possible !"? Peut-être s'empresserait-il alors à nous dire : "Ne savais-tu pas que garder pour soi quelque chose qu'on connait bonne, c'est un péché ?" (Je paraphrase ici une pensée biblique qui montre que si on pense bien au regard de Dieu d'agir de telle façon et qu'on ne le fait pas c'est un péché pour nous).

Alors mes frères, n'allez pas vite en besogne en jetant l'anathème sur quelqu'un qui exprime sa foi différement tandis que ses mobiles sont purs à l'égard de ses frères oints et les autres.
Et dans l'hypothèse ou ce qu'il exprime s'avère en fin de compte erronné, mais que sur base de ses dires son frère est tombé, que dira-t-il à Dieu?
Ou encore si, sur base de ses dires, le doute s'installe dans le coeur de son frère et qu'il répand lui-même ensuite ce doute?

Installer le doute fut la première prise de Satan sur un humain.
Et la grande apostasie a aussi commencé avec des frères qui pensaient différemment...

Même si ses mobiles sont purs, à quoi bon prendre le risque d'être inconsciemment le complice d'un tel acte? Je dirais même que si ses mobiles sont purs, il ne prendra justement pas ce risque...

Le but global est toujours de favoriser l'unité de la congrégation. Nous pouvons nous demander: "Faisant ceci ou cela, est-ce que je favorise cette unité?"

Georges.


Bonjour,
frdrcclnt7 a écrit:
Et dans l'hypothèse ou ce qu'il exprime s'avère en fin de compte erronné, mais que sur base de ses dires son frère est tombé, que dira-t-il à Dieu?
Ou encore si, sur base de ses dires, le doute s'installe dans le coeur de son frère et qu'il répand lui-même ensuite ce doute?

Installer le doute fut la première prise de Satan sur un humain.
Et la grande apostasie a aussi commencé avec des frères qui pensaient différemment...

Même si ses mobiles sont purs, à quoi bon prendre le risque d'être inconsciemment le complice d'un tel acte? Je dirais même que si ses mobiles sont purs, il ne prendra justement pas ce risque...

Le but global est toujours de favoriser l'unité de la congrégation. Nous pouvons nous demander: "Faisant ceci ou cela, est-ce que je favorise cette unité?"

Là vous marquez 1 point frdrcclnt7.
Nous ne devons pas parler à une personne qui ne peut pas nous écouter.

Cordialement.

agecanonix


MODERATEUR
MODERATEUR
Foetus. a écrit:
Là vous vous trompez ...
***Notre vie de croyant est fondamentalement un enseignement.
***Si nous péchons en toute conscience et connaissance, c'est de l'apostasie. Mais heureusement même l'apostat peut se repentir.
***Mais un homme de Dieu peut avoir l'esprit embrouillé et ne plus cerner un péché, là ce n'est pas de l'apostasie.
Cordialement.

Desolé de te contredire Foetus car en fait tu dis la même chose que moi.
Notre vie est un enseignement effectivement mais tu confonds deux attitudes liées au péché.
Si l'on pèche par faiblesse, à cause de notre imperfection, ce n'est pas notre personne spirituelle qui pèche, mais notre chair.
Paul affirmait que ce qu'il ne voulait pas faire, c'est ce qu'il faisait. Etait-il apostat pour autant ? Non.
Un péché involontaire car mis en action par notre état de pécheur n'est pas de l'apostasie car cela signifierait que nous assumons et revendiquons notre péché, le présentant comme la norme.
Par contre, pécher volontairement et revendiquer son péché comme un acte d'indépandence vis à vis de Dieu, ça, c'est de l'apostasie, et le péché dans sa forme peut être le même que dans le cas qui ne constitue pas de l'apostasie.

je ne vois donc pas pourquoi tu me contredis car nous nous rejoignons..


Georges.


agecanonix a écrit:
Foetus. a écrit:
Là vous vous trompez ...
***Notre vie de croyant est fondamentalement un enseignement.
***Si nous péchons en toute conscience et connaissance, c'est de l'apostasie. Mais heureusement même l'apostat peut se repentir.
***Mais un homme de Dieu peut avoir l'esprit embrouillé et ne plus cerner un péché, là ce n'est pas de l'apostasie.
Cordialement.

Desolé de te contredire Foetus car en fait tu dis la même chose que moi.
Notre vie est un enseignement effectivement mais tu confonds deux attitudes liées au péché.
Si l'on pèche par faiblesse, à cause de notre imperfection, ce n'est pas notre personne spirituelle qui pèche, mais notre chair.
Paul affirmait que ce qu'il ne voulait pas faire, c'est ce qu'il faisait. Etait-il apostat pour autant ? Non.
Un péché involontaire car mis en action par notre état de pécheur n'est pas de l'apostasie car cela signifierait que nous assumons et revendiquons notre péché, le présentant comme la norme.
Par contre, pécher volontairement et revendiquer son péché comme un acte d'indépandence vis à vis de Dieu, ça, c'est de l'apostasie, et le péché dans sa forme peut être le même que dans le cas qui ne constitue pas de l'apostasie.

je ne vois donc pas pourquoi tu me contredis car nous nous rejoignons..


OK agecanonix. J'avais pas du comprendre. Je suis d'accord avec vous.
Bonne continuation.
Cordialement.

Lepetiqohéleth


Paix et miséricorde divines,

frdrcclnt7 a écrit:
Lhominjust a écrit:Paix et miséricorde divines,

Je me souviens d'une TG datant de moins d'une vingtaine d'années qui expliquait qu'on devrait arriver à ne plus dire systématiquement : "la Société a dit ceci, la Société a dit cela " mais plutôt : "Ma compréhension de la bible me permet de croire que ... ou me dicte de ...". Elle nous expliquait que nous devons toujours envisager la possibilité que nous soyons complètement coupé du Cc, soit par exemple à cause d'une interdiction de l'oeuvre aux USA comme dans notre propre pays.

Nous voyons que même le Cc nous demande de savoir nous détacher de lui pour ainsi dire en apprenant à penser aussi par nous mêmes. D'ailleurs chacun ne devra-t-il pas rendre compte à Dieu pour soi-même ?

Pour moi, si quelqu'un expose sa compréhension biblique sur un thème sans qu'il cherche à mettre en opposition celle de la Société pour déstabiliser le lecteur, ni sans qu'il cherche à ralier son auditeur à sa cause, il ne fait rien de répréhensible. Il expose son point de vue, c'est à l'auditeur ou le lecteur de prendre ses responsabilités, c'est tout.

Devant le tribunal de Dieu, supposons qu'Il nous dise : " Tartampion, je sais que sur tel sujet, tu avais dans ton coeur une compréhension différente, pourquoi l'as-tu gardée pour toi, pourquoi ne l'as-tu pas exprimée à ton ami dans la foi, ni même à ta maisonnée ? " Que nous lui répondrions-nous ? "Je ne savais pas si c'était possible !"? Peut-être s'empresserait-il alors à nous dire : "Ne savais-tu pas que garder pour soi quelque chose qu'on connait bonne, c'est un péché ?" (Je paraphrase ici une pensée biblique qui montre que si on pense bien au regard de Dieu d'agir de telle façon et qu'on ne le fait pas c'est un péché pour nous).

Alors mes frères, n'allez pas vite en besogne en jetant l'anathème sur quelqu'un qui exprime sa foi différement tandis que ses mobiles sont purs à l'égard de ses frères oints et les autres.
Et dans l'hypothèse ou ce qu'il exprime s'avère en fin de compte erronné, mais que sur base de ses dires son frère est tombé, que dira-t-il à Dieu?
Ou encore si, sur base de ses dires, le doute s'installe dans le coeur de son frère et qu'il répand lui-même ensuite ce doute?

Installer le doute fut la première prise de Satan sur un humain.
Et la grande apostasie a aussi commencé avec des frères qui pensaient différemment...

Même si ses mobiles sont purs, à quoi bon prendre le risque d'être inconsciemment le complice d'un tel acte? Je dirais même que si ses mobiles sont purs, il ne prendra justement pas ce risque...

Le but global est toujours de favoriser l'unité de la congrégation. Nous pouvons nous demander: "Faisant ceci ou cela, est-ce que je favorise cette unité?"

Frère, prenons ton propre exemple. Tu as émis l'idée un peu plus haut que Yona fut excommunié. Tu as apporté une idée nouvelle en disant cela car personne n'avait encore vu cela dans un enseignement officiel de l'EFA. Ta compréhension ça vaut ce que ça vaut et sans y adhérer, je la respecte. Parce que ça me donnera dès que j'aurais un temps matière à creuser. Es-tu pour autant un apostat ? Je ne le pense évidemment pas. Pourtant peut-être as-tu installé du doute dans l'esprit de certains quant au sujet ? Certains peuvent se dire : " Et pourquoi pas envisager que Yona a été ou s'est excommunié " ? Là, tu ne critiques pas le Cc, tu ne le diffames pas. Tu n'as fait qu'apporter une compréhension différente.
Sache mon frère, qu'à cause de cela je ne te prends pas pour un présomptueux encore moins pour un aspostat. Pourtant tu avais choqué plus d'un à commencer par Agecanonix.
Si juste parce que tu as apporté une explication inédite, quelqu'un abandonne la vérité, était-il des nôtres ? Je dis quand quelqu'un a de bons mobiles et que ses explications tendent à nous rapprocher plus de Yah (par des recherches et méditations si un doute s'est installé) il n'y a pas de mal.

Comprends-tu mieux ce que j'avais voulu exprimer ?

http://www.jehovahyhwh.org/

Invité


Invité
Lhominjust a écrit:
Frère, prenons ton propre exemple. Tu as émis l'idée un peu plus haut que Yona fut excommunié. (...)
Comprends-tu mieux ce que j'avais voulu exprimer ?
Comme explication différente de WT, je pensais à une explication opposée à une explication donnée par WT.
Par exemple, à l'époque où les TJ n'acceptaient pas le service civil, si quelqu'un avait dit publiquement que, bibliquement, rien ne s'opposait au service civil, et bien cette personne, bien qu'ayant raison, se serait opposée en faux contre WT.

Pour la question de Yona et son excommunication, WT n'en a jamais parlé. Il est donc difficile d'avoir un avis contraire à elle. Elle n'a d'ailleurs jamais dit que Manassé l'avait été non plus.
Peut-être qu'il y a effectivement des choses qui sont difficiles à se représenter quand on n'a jamais été dans le cas...

(Le fait que Yona ait eu peur d'accomplir la mission confiée ne change rien à l'affaire. Les 10 espions envoyés par Moïse inspecter la Terre promise et tout le peuple qui les a suivi ont aussi eu peur et ont, à cause de cela, refusé d'accomplir la volonté de Jéhovah. Conséquence: ils sont tous morts dans le désert. Ils ont bel et bien été exclus de la Terre promise)

Georges.


Bonjour,
frdrcclnt7 a écrit:
Lhominjust a écrit:
Frère, prenons ton propre exemple. Tu as émis l'idée un peu plus haut que Yona fut excommunié. (...)
Comprends-tu mieux ce que j'avais voulu exprimer ?
Comme explication différente de WT, je pensais à une explication opposée à une explication donnée par WT.
Par exemple, à l'époque où les TJ n'acceptaient pas le service civil, si quelqu'un avait dit publiquement que, bibliquement, rien ne s'opposait au service civil, et bien cette personne, bien qu'ayant raison, se serait opposée en faux contre WT.

Pour la question de Yona et son excommunication, WT n'en a jamais parlé. Il est donc difficile d'avoir un avis contraire à elle. Elle n'a d'ailleurs jamais dit que Manassé l'avait été non plus.
Peut-être qu'il y a effectivement des choses qui sont difficiles à se représenter quand on n'a jamais été dans le cas...

(Le fait que Yona ait eu peur d'accomplir la mission confiée ne change rien à l'affaire. Les 10 espions envoyés par Moïse inspecter la Terre promise et tout le peuple qui les a suivi ont aussi eu peur et ont, à cause de cela, refusé d'accomplir la volonté de Jéhovah. Conséquence: ils sont tous morts dans le désert. Ils ont bel et bien été exclus de la Terre promise)

Pour pouvoir dire si Yana a été excommunié ou apostat, il faut être prophète.
Cordialement.

Georges.


Bonjour,
La question est si j'ai bien compris : "Pouvons-nous émettre une idée opposée à celle du Collège Central sans pour autant être un apostat ?"

Alors :
A ) Quelles sont les relations personnelles que nous entretenons avec Dieu ? La réponse à cette question est pour nous un véritable indicateur.

Aa ) Nous n'avons pas de bonnes relations avec Dieu. Dans ce cas, par rapport à une incompréhension de notre part sur un sujet quelconque, il vaut mieux que nous posions une question au lieu d'émettre une affirmation.

Ab ) Nous avons de bonnes relations avec Dieu. Dans ce cas, il est peu probable que nous apostasions en émettant une affirmation. Mais de toute façon, nos bonnes relations avec Dieu crée en nous un esprit bienveillant.

B ) Il appartient au Collège Central d'apporter la preuve qu'il est bien envoyé par Dieu.
Exode 4 : 1-5Cependant Moïse répondit et dit : “ Mais supposons qu’ils ne me croient pas et n’écoutent pas ma voix, car ils vont dire : ‘ Jéhovah ne t’est pas apparu. ’ ” Alors Jéhovah lui dit : “ Qu’est-ce que tu as dans ta main ? ” À quoi il dit : “ Un bâton. ” Il dit alors : “ Jette-le à terre. ” Il le jeta donc à terre, et [le bâton] devint un serpent ; et Moïse fuyait de devant lui. Mais Jéhovah dit à Moïse : “ Avance ta main et saisis-le par la queue. ” Il avança donc sa main et le saisit, et il devint un bâton dans sa paume. “ C’est, on le cite, afin qu’ils croient que Jéhovah le Dieu de leurs ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, t’est apparu. ”

Cette preuve se voit aujourd'hui dans les comportements et actions.
S'opposer à des personnes qui ont des comportements et actions soutenues par la parole de Dieu est toujours un risque, il convient de le savoir.

Cordialement.

samuel


Administrateur
si c'est une idée opposé c'est le commencement de la dérive donc une porte ouverte a l'apostasie.

Lepetiqohéleth


Paix, faveur et miséricorde divines,

En septembre nous étudierons dans nos congrégations un article dont le thème est : " Tiendrez-vous compte des avertissements ? ".

En voici un extrait :

Comment les faux enseignants opèrent-ils ? Leurs méthodes sont empreintes de fourberie. Les apostats introduisent furtivement dans la congrégation des idées corruptrices. Comme des contrebandiers, ils agissent de manière clandestine pour distiller subtilement leurs opinions. Et comme des faussaires habiles, qui mettent en circulation des documents contrefaits, ils recourent à des "paroles trompeuses", à des faux raisonnements, afin de répandre leurs conceptions auxquelles ils donnent une apparence de vérité. Ils diffusent des "enseignements trompeurs" en 'déformant les Ecritures' pour les adapter à leurs idées (2 Pierre 2: 1,3,13 ; 3: 16). Les apostats n'ont pas nos intérêts à coeur. Les suivre, ce serait nous écarter de la route de la vie.
(...)
Concrètement, que signifie éviter les faux enseignants ? Ne pas les recevoir chez soi. Ne pas les saluer. Refuser de lire leurs écrits, de regarder des émissions de télévision dans lesquelles ils interviennent, de consulter leurs sites Internet ou encore de laisser des commentaires sur leurs blogs.

Personnellement sur mes forums je n'accepte pas des excommuniés ou apostats. Dès que je remarque un cas suspect, je l'écris en MP et lui pose un certain nombre de questions. Avec mes questions, il s'exclue de lui-même du forum (mais parfois il est présent ailleurs parfois même en tant que modérateur). Récemment un certain Logos voulait s'introduire dans mon forum, mais je l'ai banni du forum le temps qu'il retrouve sa réintégration dans la congrégation chrétienne. Je lui ai expliqué gentiment la démarche à entreprendre pour cela. Et lui ai dit fermement qu'il n'était plus le bienvenu.

http://www.jehovahyhwh.org/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum