Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La vie numérique des ados

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La vie numérique des ados le Lun 2 Fév - 8:36

samuel

avatar
Administrateur
mort » ! Vive Snapchat !

20
MIN
La devanture est trompeuse : sur Facebook, les sourires de façades des photos de profil fréquemment renouvelées et leurs chapelets de compliments de circonstance (« t’es trop belle », « la classe») sont les vestiges d’une fréquentation de Facebook en berne chez les adolescents.Une enquête ethnographique que nous avons menée auprès de 20 jeunes de 12 à 17 ans dans trois régions de France confirme la tendance mesurée par deux récents sondages aux US.

Une enquête ethnographique que nous avons menée auprès de 20 jeunes de 12 à 17 ans dans trois régions de France confirme la tendance mesurée par deux récents sondages aux USA et concédée par le directeur financier lors des résultats trimestriels[1]Facebook est un terrain en voie de désaffection, que les ados délaissent au profit de nouveaux services communicants, le plus souvent ignorés des parents et à l’abri des regards de la foule. Outre les échanges de SMS qui ne décroissent pas, l’appli Snapchatask.fm le réseau social en vogue dans les collèges et les lycées, l’appli communicante kik, utilisée par tous les jeunes d’une cité à Aulnay-sous-Bois, ou encore Twitter, font aujourd’hui l’objet d’usages exponentiels. Plus qu’une simple translation d’usage liée à un effet de mode, nos entretiens ont révélé que ces recoins numériques que se sont forgés les adolescents et où les adultes n’ont pas leur place sont investis en raison de la valeur très particulière qu’ils ont dans l’économie psychique de ces personnalités en cours de formation.
Parmi ces services, Snapchat reste le plus ouvert au monde des adultes, le plaisir de l’initiation à l’innovation formelle prenant le pas sur la volonté de rester entre soi.
Nous tâcherons dans ce premier billet de capter l’essence de ces images fugitives qui ont la faveur des adolescents aujourd’hui, aussi nommées « images fantômes » ou « images bombes », parce qu’elles ne restent visibles pour le destinataire que pendant une durée programmée d’une 1 à 10 secondes. Si faire une capture d’écran est toujours possible, au moyen d’une manipulation contorsionniste, ce détournement reste très minoritaire : la mention « Screenshot » indique aussitôt à l’expéditeur que l’autre n’a pas joué le jeu et s’ouvrent alors des négociations qui aboutissent le plus souvent à la suppression de l’image

2 Re: La vie numérique des ados le Mar 3 Fév - 16:57

Josué

avatar
Administrateur

3 Re: La vie numérique des ados le Jeu 5 Fév - 11:26

samuel

avatar
Administrateur
Les smartphones ont profondément modifié les vies. Et pas toujours dans le bon sens pour les adolescents, comme l'ont constaté nombre de parents.
Une étude d'une équipe de psychologues de l'Université de Bâle leur donne raison, comme le raconte 20 Minuten dans son édition du 4 février. Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les smartphones rendaient les enfants et les adolescents dépressifs.
Toujours plus de temps sur les smartphones
En cause, le manque de sommeil provoqué par l'utilisation intensive, et surtout nocturne, des réseaux sociaux et autres médias digitaux. Des symptômes dont ne souffraient pas leurs prédécesseurs possédant un téléphone portable plus conventionnel.
L'équipe sous la direction de Sakari Lemola a interrogé 162 écolières et 200 jeunes hommes âgés de 12 à 17 ans et vivant dans la région bâloise. Elle a ainsi découvert que son échantillon passait deux fois plus de temps sur son smartphone que la génération précédente. Soit deux heures par jour.
En outre, les adolescents interrogés écrivent en moyenne 85 SMS contre à peine 7 par jour avant l'apparition des smartphones en 2007. Ils l'utilisent également surtout la nuit, car seuls 17% l'éteignent, s'en éloignent ou le mettent en mode silencieux à ce moment. 
S'éloigner des écrans
Les jeunes sont nombreux à reconnaître qu'ils regardent des vidéos jusqu'à tard dans la nuit et parlent avec leurs amis sur les réseaux sociaux ou via des applications dédiées comme WhatsApp.
Du coup, les adolescents souffrent d'un manque de sommeil et d'un accroissement de symptômes dépressifs qui en découlent. A titre de rappel, les spécialistes recommandent de se priver des écrans trop rapprochés des tablettes et autres smartphones au moins une heure avant d'aller au lit. (Newsnet)

4 Re: La vie numérique des ados le Lun 9 Fév - 9:29

Josué

avatar
Administrateur
No comment.

5 Re: La vie numérique des ados le Lun 9 Fév - 12:14

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
J'aime bien cette image que reflète la situation de certains jeunes.
Heureusement pas tous.

6 Re: La vie numérique des ados le Lun 16 Fév - 11:39

samuel

avatar
Administrateur
Les téléphones portables ne sont plus les bienvenus dans les classes des écoles enfantines et primaires de Moutier. Dès la rentrée de la semaine blanche, ils seront systématiquement confisqués aux élèves en début de matinée ou d’après-midi et rendus à la fin des cours. La mesure fait suite à une recrudescence de comportements inadaptés : bagarres provoquées pour être filmées sur le chemin de l’école, photos prises dans les vestiaires, enseignants filmés ou encore échange d’images pornographiques.
Selon Laurent Muehlethaler, directeur des écoles enfantines et primaires de Moutier, il ne faut pas parler d’augmentation des cas de violence, mais d’une violence différente, plus visible, qui circule plus aisément via les nouveaux médias et moyens de communication.
Campagne de prévention annoncée
Au-delà de la confiscation des portables, différentes actions seront menées pour sensibiliser les enfants à cette problématique. Un programme de prévention sur le thème de la violence est notamment prévu avec la venue de différents intervenants dans les salles de classe : policiers, infirmières scolaires ou encore travailleuse sociale scolaire.
Quant aux parents, qui sont responsables de leurs enfants sur le chemin de l’école, ils ne devraient pas être oubliés. Laurent Muehlethaler a le sentiment que de nombreux parents ne se doutent pas de tout ce que leurs enfants font avec leurs téléphones, et qu’il ne s’agit plus uniquement d’un simple moyen de communication. C’est pourquoi il invite le Conseil des parents à organiser une soirée d’information consacrée à la prévention de la violence.
Le directeur ajoute encore que les premiers retours de parents suite au bannissement des portables des salles de classes se sont révélées plutôt positives, certaines personnes s'étonnant même que les téléphones n'y étaient pas purement et simplement interdits. /ast




7 Re: La vie numérique des ados le Mar 24 Mai - 12:03

Josué

avatar
Administrateur
Pourquoi et comment les jeunes regardent la télévision
Dans une étude menée par des étudiants de l’école Sup’ de Com, on apprend entre autre que les 16-26 ans regardent encore majoritairement la télévision, mais qu’ils ne le font plus comme leurs aînés.

La télévision est allumée sur un programme, l’ordinateur posé sur les genoux est ouvert et connecté à internet, tout comme le smartphone gardé à portée de main. Voila comment un jeune âgé de 16 à 26 ans regarde aujourd’hui la télévision, d’après une étude menée auprès de 1600 personnes par des étudiants de l’école Sup’ de Com.

Premier enseingnement de l’étude, les jeunes regardent encore la télévision. Seuls 3.8% des 16-26 ans interrogés déclarent ne jamais mettre les yeux devant le petit écran. Au contraire, 4 jeunes sur 10 déclarent la regarder tous les jours, et 6 sur 10 régulièrement. Ils la regardent en très grande majorité entre 19h et 23h.

Un jeune sur cinq regarde la télévision en replay
Aujourd’hui, un jeune sur cinq regarde ses programmes en replay et non en direct, une tendance qui s’accentue progressivement. Et quand ils regardent leurs programmes, plus de 8 jeunes sur 10 font autre chose en même temps. 83% surfent sur internet, près de 7 sur 10 mangent, et plus d’un tiers d’entre eux travaillent en regardant la télévision!
http://etudiant.lefigaro.fr/vie-etudiante/news/detail/article/pourquoi-et-comment-les-jeunes-regardent-la-television-20501/

8 Re: La vie numérique des ados le Dim 19 Juin - 11:10

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
La revue Thé Economic Journal,révèle que les enfants qui sont aux contact de livres gagneraient plus d'argent une fois adultes.
Lire serait même le chemin idéal pour faire plus tard,une belle carrière professionnelle.
Et ça , ce n'est pas une histoire.

9 Re: La vie numérique des ados le Dim 19 Juin - 11:37

samuel

avatar
Administrateur
Il vrais que maintenant avec les tablettes et smartphones les jeunes lisent de moins en moins de livres.

10 Re: La vie numérique des ados le Lun 10 Oct - 9:15

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
LES JEUNES S’INTERROGENT
Les SMS : que faut-il savoir ?

:-) Si tu t’en sers intelligemment, les SMS (ou textos) peuvent être un bon moyen de garder le contact avec tes amis.
:-( Si tu t’en sers sans réfléchir, les SMS peuvent détruire une amitié, ou même ta réputation.
Cet article résume tout ce que tu dois savoir sur :

Tes destinataires
Le contenu de tes SMS
Quand envoyer un SMS
Aussi dans cet article :

SMS : quelques astuces
Q. C. M. sur les SMS
Tes destinataires

Beaucoup d’adolescents pensent que, pour communiquer, il est impossible de se passer des SMS. C’est vrai qu’ils te permettent de rester en relation avec toutes les personnes qui sont dans ta liste de contacts — enfin... à condition que tes parents soient d’accord.

« Mon père n’aime pas quand on est au téléphone avec des garçons, ma sœur et moi. Quand ça arrive, on doit utiliser la ligne fixe, dans le salon, et en présence d’autres personnes » (Lenore).
Ce que tu dois savoir : Si tu donnes ton numéro à tout le monde, tu risques d’avoir des problèmes.

« Si tu ne fais pas gaffe à qui tu donnes ton numéro, un jour, tu vas forcément recevoir un message ou une image dont tu te serais passé » (Scott).
« Si tu envoies régulièrement des SMS à une personne de l’autre sexe, tu peux très vite t’attacher sentimentalement » (Steven).
Ce que dit la Bible : « L’homme prudent voit le malheur et se cache » (Proverbes 22:3, Bible à la Colombe). En prenant seulement quelques précautions, tu peux t’éviter pas mal de soucis.

Témoignage : « J’étais amie avec un garçon et on s’envoyait souvent des SMS. Mais comme, pour moi, on était juste de bons amis, je pensais que ce n’était pas un problème. Jusqu’au jour où il m’a dit qu’il avait des sentiments pour moi. Avec le recul, je réalise que je n’aurais pas dû passer autant de temps avec lui — ni lui envoyer autant de SMS » (Melinda).

À ton avis : Qu’est-ce qui a changé dans l’amitié entre Melinda et ce garçon après ce qu’il lui a dit ?

Réécris le scénario : Qu’est-ce que Melinda aurait pu faire pour que le garçon et elle restent juste de bons amis ?

Le contenu de tes SMS

C’est tellement facile d’envoyer un SMS — et tellement sympa d’en recevoir — qu’on aurait tendance à oublier que l’autre peut y voir des sous-entendus.

Ce que tu dois savoir : Un message transmis par SMS peut être mal interprété.

« On ne peut pas savoir quels sentiments ou quel ton de voix il y a derrière un SMS, même avec des émoticônes ou des symboles. Et ça peut provoquer des malentendus » (Briana).
« Je connais des filles qui se sont taillé une sale réputation. Maintenant, elles sont connues comme des dragueuses à cause des textos qu’elles ont envoyés à des garçons » (Laura).
Ce que dit la Bible : « Une personne qui agit bien réfléchit avant de parler » (Proverbes 15:28, Parole de Vie). L’idée à retenir : relis ton SMS avant d’appuyer sur « Envoyer » !

Quand envoyer un SMS

Avec un peu de bon sens, tu peux te créer tes propres règles de politesse — que certains appellent le « savoir-vivre mobile ».

Ce que tu dois savoir : Quand tu envoies un SMS, si tu ne suis pas les règles du savoir-vivre, tu vas passer pour un impoli et rebuter tes amis.

« On oublie vite les bonnes manières. Ça m’arrive d’envoyer un texto tout en discutant avec quelqu’un ou quand je suis à table » (Allison).
« C’est dangereux d’écrire un SMS quand on est au volant. Comme tu ne regardes pas la route, tu peux avoir un accident » (Anne).
Ce que dit la Bible : « Pour tout il y a un temps fixé, [...] un temps pour se taire et un temps pour parler » (Ecclésiaste 3:1, 7). Ce principe s’applique autant à la communication orale qu’à l’envoi de SMS !

SMS : quelques astuces

Tes destinataires

;-) Respecte les règles que tes parents t’ont fixées (Colossiens 3:20).
;-) Choisis bien ceux à qui tu donnes ton numéro. Apprendre à refuser poliment de communiquer des informations personnelles — dont ton numéro de portable — te sera utile plus tard, quand tu seras adulte.
;-) Ne te permets pas d’être trop familier ; n’envoie pas de SMS contenant des sous-entendus. En faisant naître des sentiments chez l’autre, tu seras forcément à l’origine d’une déception, voire d’un chagrin d’amour.
« J’ai gagné la confiance de mes parents : ils savent que j’utilise mon portable de façon responsable, par exemple en n’ajoutant pas n’importe quel numéro à ma liste de contacts » (Briana).
Le contenu de tes SMS

;-) Avant de commencer à taper ton message, demande-toi : « Est-ce qu’envoyer un SMS est le meilleur moyen de communiquer dans cette situation ? » Il est peut-être préférable de passer un coup de fil ou d’attendre de pouvoir parler face à face à la personne.
;-) N’écris pas dans un SMS ce que tu ne dirais pas de vive voix. « Si ça ne se dit pas, ça ne s’écrit pas non plus dans un SMS », dit Sarah, 23 ans.
« Si quelqu’un t’envoie des photos provocantes, parles-en à tes parents. C’est une façon de te protéger. Et tes parents auront encore plus confiance en toi » (Sirvan).
Quand envoyer un SMS

;-) Définis à l’avance à quels moments tu n’utiliseras pas ton portable. « Je n’ai jamais mon portable avec moi à table ou quand j’étudie, explique Olivia. Pendant les réunions chrétiennes, il est éteint, comme ça je ne suis pas tentée d’y jeter un œil. »
;-) Sois respectueux (Philippiens 2:4). N’écris pas un SMS alors que tu es en train de discuter avec quelqu’un.
« Je m’impose certaines règles, comme ne pas envoyer de SMS quand je suis avec des amis, sauf si je ne peux pas faire autrement. Je ne donne pas non plus mon numéro à des personnes dont je ne suis pas proche » (Janelly).
Q. C. M. sur les SMS
Scénario 1
Ça fait six mois que tu sors avec quelqu’un. Mais maintenant, tu te rends compte que ce n’est pas la bonne personne pour toi. Lequel de ces SMS te semble approprié ?

« C’est fini entre nous. »
« Je voudrais te parler. Quand est-ce qu’on peut se voir ? »
Bonne réponse : B. Une rupture est une question sérieuse. Sauf si ce n’est pas conseillé, il vaut mieux en discuter de vive voix (Luc 6:31).

Scénario 2
Tu reçois un message contenant une photo obscène d’un(e) de tes camarades. Quelle est la meilleure chose à faire ?

Effacer la photo immédiatement.
Transférer la photo à tous tes amis.
Bonne réponse : A. Envoyer ce genre de messages (appelés sextos) fait perdre leur dignité à toutes les personnes impliquées. Essaie vraiment de rester en dehors de ça ! (Éphésiens 5:3, 4).

Scénario 3
Tu es à table avec ta famille et une sonnerie que tu reconnais te signale que tu as reçu un SMS. Quelle est la meilleure chose à faire ?

Jeter un œil au SMS tout en te disant que ta famille va t’excuser d’avoir interrompu la discussion.
Attendre la fin du repas pour lire le SMS.
Bonne réponse : B. Le SMS peut attendre. Ta famille est plus importante (Philippiens 1:10).

Pour en savoir plus

Les jeunes s’interrogent. Réponses pratiques (volume 1)
Parmi les thèmes abordés : alcool et drogues, moralité et sexualité, petit copain/petite copine et fréquentations.

11 Re: La vie numérique des ados le Mer 12 Oct - 9:25

samuel

avatar
Administrateur
12.10.2016
Hier à la salle nous avons parlé de cette question.

12 Re: La vie numérique des ados le Mer 12 Oct - 9:52

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
samuel a écrit:12.10.2016
Hier à la salle nous avons parlé de cette question.
Pas nous, on a l'assemblée dimanche, donc, pas de réunion Crying or Very sad

13 Re: La vie numérique des ados le Mer 12 Oct - 19:21

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Alors bonne assemblée.

14 Re: La vie numérique des ados le Mer 12 Oct - 19:25

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mikael a écrit:Alors bonne assemblée.
Merci Mikael

15 Re: La vie numérique des ados le Lun 19 Déc - 13:36

Josué

avatar
Administrateur
Selon une enquête du réseau Morphée en 2014, plus de la moitié des collégiens passent plus d’une heure sur les écrans après le dîner et 18 % plus de 2 heures.

Écrans mobiles et réseaux sociaux sont indissociables de l’adolescence. À l’heure actuelle, rares sont ceux qui ne possèdent pas un smartphone ou une tablette. Les pédiatres américains ne les ont pas oubliés dans leurs recommandations, émises en octobre dernier. Les spécialistes insistent sur les bienfaits d’Internet et son effet positif. Mais tous les parents de préadolescents et d’adolescents en connaissent aussi tous les méfaits. Au premier rang desquels son influence sur le sommeil.
«Je recommande aux parents de débrancher le Wi-Fi la nuit et de laisser tous les écrans, même le portable, hors de la chambre» 
Docteur François-Marie Caron, pédiatre et membre de l’Afpa
La lumière bleue émise par les écrans va mimer la lumière du jour et provoquer un décalage de l’heure d’endormissement qui va raccourcir les nuits d’adolescents, déjà physiologiquement en décalage… Or, selon une enquête du réseau Morphée en 2014, plus de la moitié des collégiens passent plus d’une heure sur les écrans après le dîner et 18 % plus de 2 heures. Pire, 15 % d’entre eux envoient des SMS en pleine nuit et 11 % se connectent à un réseau social. Certains font même sonner leur réveil dans la nuit pour se reconnecter.
Cyberharcèlement

«Je recommande aux parents de débrancher le Wi-Fi la nuit et de laisser tous les écrans, même le portable, hors de la chambre», explique le docteur François-Marie Caron, pédiatre et membre de l’Afpa. Les pédiatres américains sont sur la même ligne de conduite. Ils recommandent de ne pas laisser d’écran dans les chambres, d’éviter l’exposition aux appareils ou écrans pendant une heure avant le coucher ou encore de choisir des moments libres de médias, comme les dîners en famille.
Autre danger mis en avant par les spécialistes américains: le cyberharcèlement et la diffusion de sexting. Plus d’un Américain sur dix de 10 à 19 ans a déjà envoyé une photo sexuelle à quelqu’un d’autre… Image qui peut ensuite devenir un élément de harcèlement. Ce dernier a toujours existé mais désormais, il ne s’arrête plus à la porte de la maison. Le jeune harcelé a beau se barricader dans sa chambre, il ne peut plus échapper à ses harceleurs.
L’Académie de pédiatrie américaine insiste sur la nécessité d’une communication permanente avec les enfants sur la citoyenneté et la sécurité en ligne. Des recommandations qui ne concernent pas uniquement les parents mais l’ensemble des éducateurs.
http://sante.lefigaro.fr/article/bien-surveiller-le-sommeil-des-adolescents

16 Re: La vie numérique des ados le Lun 19 Déc - 15:32

samuel

avatar
Administrateur
C'est un fait de société les jeunes sont accro au portable ,mais les parents aussi.

17 Re: La vie numérique des ados le Lun 26 Déc - 17:27

Josué

avatar
Administrateur

18 Re: La vie numérique des ados le Lun 26 Déc - 18:21

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Oui, cela devient un virus

19 Re: La vie numérique des ados le Ven 20 Jan - 9:14

marmotte04


je pense que pour le bien être du cerveau i vaudrait mieux revenir au livre

20 Re: La vie numérique des ados le Ven 20 Jan - 9:35

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
marmotte04 a écrit:je pense que pour le bien être du cerveau i vaudrait mieux revenir au livre
Nous sommes d'accord , mais le mal et fait et en plus les gens et pas que les jeunes lisent de moins en moins. study

21 Re: La vie numérique des ados le Lun 6 Fév - 9:51

Josué

avatar
Administrateur

22 Re: La vie numérique des ados le Lun 6 Fév - 10:33

samuel

avatar
Administrateur
Comme quoi l'évolution et un fait car notre pouce va grandire!
Bref , je sais pas comment les jeunes arrivent à écrire si vite avec le pouce sur le portable?

23 Re: La vie numérique des ados le Dim 5 Mar - 11:37

samuel

avatar
Administrateur
Maladie suite à un abus des textos et ordinateurs .
Le syndrome de canal carpien , la tendinite du pouce.

24 Re: La vie numérique des ados le Dim 5 Mar - 18:10

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Dans le meme registre.
L'association des psychologues américains a relevé une hausse significative du niveau de stress chez les personnes regardant constamment leur téléphone.

C'est un phénomène de plus en plus documenté dans nos vies numériques : la présence constante du smartphone nuit à notre santé mentale. Addiction, perte du contact humain, peur constante de rater des "événements"... sont autant de "symptômes" chez les personnes utilisant leur smartphone constamment. Le 23 février dernier, les psychologues de l'association des psychologues américains (APA) ont ajouté une autre conséquence : le stress.

Selon le collectif, qui sonde chaque année la population américaine depuis 2007, le nombre d'Américains à se dire stressés par le climat politique aux Etats-Unis est passé de 52% en août à 57 % en janvier. Cette dernière étude*, réalisée de manière extraordinaire après la victoire de Donald Trump, montre la plus forte hausse de stress pour les Américains depuis le début du programme.

Les "consulteurs compulsifs" plus stressés que la moyenne

Certes, ces chiffres portent principalement sur le climat politique, qui semble n'avoir que peu d'influence sur nos addictions numériques. Cependant, comme le pointe l'agence Bloomberg, 42% des "consulteurs compulsifs" ("constant checkers", en VO) affirment que les discussions politiques et culturelles sont une cause de stress.

À LIRE AUSSI
Quand l'usage du smartphone risque de virer à l'addiction
6 Français sur 10 consultent leur smartphone dans l'heure qui suit leur réveil
Plus largement, l'APA montre qu'une différence marquée existe entre les niveaux de stress des "consulteurs compulsifs" et les personnes "normales". Sur une échelle de 1 à 10, ces dernières estiment leur niveau de stress à 4,4. Pour les accros au smartphone, ce niveau monte à 5,3.

Mais l'APA va plus loin et pointe le groupe le plus susceptible d'être stressé parmi les "stresseurs compulsifs" : les personnes qui vérifient leur boîte mail professionnelle en vacances. Pour ce groupe, le niveau de stress monte à 6,6. De quoi réfléchir sérieusement à l'utilité d'installer cette application professionnelle sur votre téléphone.

Un phénomène de plus en plus documenté

Si ces effets sont documentés aux Etats-Unis, le phénomène de l'addiction au smartphone n'est pas une chose récente. Dès 2013, le constructeur téléphonique Nokia révélait qu'en moyenne, un utilisateur de smartphone consultait son téléphone 150 fois par jour. En 2014, la BBC relayait également une étude qui évoquait un stress provenant de la culture du "toujours allumé".

À LIRE AUSSI
Les applications utiles pour se désintoxiquer de son smartphone
Les écrans changeront-ils notre cerveau ?
D'autres concepts ont également émergé depuis : la nomophobie, soit la peur de n'avoir plus accès à son smartphone par manque de batterie ou par oubli ; le FOMO, "Fear of missing out", la peur de rater quelque chose ; ou encore le "phubbing", contraction de "phone" et "snubbing", soit le fait de snober les contacts humains en regardant son téléphone. Si ces phénomènes restent encore nébuleux aujourd'hui, l'utilisation par plus de 65% des Américains (et 75% des Français) d'un smartphone risque de les amplifier et les préciser à l'avenir.

*L'APA a mandaté Harris pour réaliser cette étude, conduite sur 1.019 adultes vivant aux Etats-Unis, entre le 5 et le 19 janvier.


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211849161869-laddiction-au-smartphone-stresse-les-americains-2069729.php#MsJJLZ7S1p58GFBm.99

25 Re: La vie numérique des ados le Lun 6 Mar - 13:29

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le portable , on ne le lâché pas.
Il a pris le contrôle de nos vie , 41% des français le consultent au milieu de la nuit , et 7% répondent aussitôt aux messages reçus .
58% l'utilisent au volent , et 68% en traversant la rue.
Enfin ,81% le regardent en plein repas ou entre amis.
Vive la convivialité !
Source: Enquête Delalaite sur les usages mobiles.

26 Re: La vie numérique des ados le Lun 6 Mar - 14:47

chico.

avatar
Comme quoi il n'y a pas que les ados qui sont accro aux portables.

27 Re: La vie numérique des ados le Dim 12 Mar - 9:44

samuel

avatar
Administrateur

28 Re: La vie numérique des ados le Dim 26 Mar - 12:16

Josué

avatar
Administrateur
Le sexting : que faut-il savoir ?

Le sexting : c’est quoi ?
Quelles sont les conséquences du sexting ?
Que dit la Bible ?
Comment toi, tu réagirais ?
Le sexting : c’est quoi ?

Le « sexting », c’est le fait d’envoyer par téléphone portable des messages, des photos ou des vidéos à caractère sexuel. « Aujourd’hui, c’est presque toujours comme ça que les choses se passent, témoigne un homme. On s’envoie des SMS, et en un rien de temps on s’échange des photos coquines. »

Mais pourquoi est-ce que des gens font ça ? Pour certains ados, « avoir sur son téléphone une photo de sa copine ou de son copain tout nu, c’est afficher qu’on a une vie sexuelle [...], déclare un premier vice-procureur dans le New York Times. C’est un suçon électronique. » Une ado parle même du sexting comme d’une forme de « rapports sexuels protégés ». « Avec les sextos, on ne peut pas tomber enceinte ou attraper de MST », explique-t-elle.

Des ados envoient des sextos pour d’autres raisons. Par exemple :

Pour draguer quelqu’un avec qui ils espèrent sortir.
Parce que quelqu’un leur a déjà envoyé une photo à caractère sexuel et qu’ils se sentent obligés d’en faire autant.
Quelles sont les conséquences du sexting ?


Une fois que tu as envoyé une photo avec ton portable, elle ne t’appartient plus, et tu ne peux pas maîtriser la façon dont les destinataires vont s’en servir ni l’effet que ça aura sur ta réputation. « Il n’a jamais été aussi facile de transmettre et de sauvegarder les traces d’une erreur ou d’une mauvaise action pour les montrer à d’autres », dit Amanda Lenhart, chercheuse au centre de recherche Pew et auteur d’une enquête sur le sexting.

Parfois...

Des photos d’une personne nue sont transférées en masse par le destinataire pour amuser ses amis.
Après avoir été plaqués par leur copine, des garçons se vengent en diffusant des photos d’elle toute nue.
LE SAIS-TU ? Dans de nombreux cas, l’envoi de photos d’une fille ou d’un garçon nus a été assimilé à un abus sexuel sur enfant ou à la diffusion d’images pornographiques de mineur. Certains jeunes qui ont envoyé des sextos ont été jugés comme des délinquants sexuels.

Que dit la Bible ?

Selon la Bible, le plaisir sexuel est une bonne chose dans le cadre du mariage (Proverbes 5:18). Cela dit, elle a un point de vue très clair sur les actes sexuels entre deux personnes qui ne sont pas mariées l’une à l’autre. Lis ces versets de la Bible :

« Que fornication et impureté sous toutes ses formes ou avidité ne soient même pas mentionnées parmi vous [...] ; ni conduite honteuse, ni propos stupides, ni plaisanteries obscènes » (Éphésiens 5:3, 4).
« Faites [...] mourir les membres de votre corps qui sont sur la terre, pour ce qui est de la fornication, de l’impureté, des désirs sexuels, des envies nuisibles et de la convoitise » (Colossiens 3:5).
Ces versets mettent en garde non seulement contre la « fornication » (les relations sexuelles hors mariage), mais aussi contre l’« impureté » (un mot au sens très large qui désigne toutes sortes d’impureté morale) et les « désirs sexuels » (non pas les désirs amoureux normaux qui peuvent être satisfaits dans le mariage, mais des désirs incontrôlés qui ont toutes les chances de mener à une mauvaise conduite).

Demande-toi :

Pourquoi est-ce que l’envoi de photos de personnes nues est une forme d’« impureté » ?
De quelle façon est-ce que le sexting nourrit des « désirs sexuels » mauvais ?
Pourquoi est-ce que l’envie de voir ou de diffuser des photos de personnes nues est nuisible, ou moralement dangereuse ?
Les passages de la Bible qui suivent donnent une raison encore plus importante de rejeter le sexting.

« Fais tout ton possible pour te présenter à Dieu comme un homme approuvé, un ouvrier qui n’a à rougir de rien » (2 Timothée 2:15).
« Quel genre d’hommes il vous faut être en actes de sainte conduite et en actions marquées par l’attachement à Dieu » ! (2 Pierre 3:11).
Ces versets montrent les effets positifs d’une bonne moralité. Si tu te conduis correctement, tu n’as pas à avoir peur de regretter plus tard d’avoir agi sans réfléchir (Galates 6:7).

Demande-toi :

Quel genre de personne est-ce que je suis ?
Est-ce que je me soucie de la réputation des autres ?
Est-ce que j’ai envie de m’amuser avec quelque chose qui fait du tort à d’autres ?
Quel effet est-ce que le sexting pourrait avoir sur ma réputation ?
Pourquoi est-ce que le sexting pourrait me faire perdre la confiance de mes parents ?
TÉMOIGNAGE « J’ai une amie qui sortait en cachette avec un garçon. Un jour, elle lui a envoyé une photo d’elle toute nue, et lui a fait pareil. À peine deux jours après, son père a contrôlé son téléphone. Il a découvert les messages, et ça lui a mis un coup terrible. Alors, il lui a parlé, et elle a tout avoué. Je sais qu’elle s’en veut pour ce qu’elle a fait ; mais en tout cas, ses parents étaient vraiment choqués et bouleversés ! Ils ne savent même pas s’ils peuvent lui faire à nouveau confiance. »

C’est un fait : Le sexting rabaisse tant celui qui envoie les messages que celui qui les regarde. « Je me dégoûte tellement. Je suis franchement déçue par moi-même », confie une ado dont le copain l’a poussée à lui envoyer un sexto.

Étant donné les conséquences morales et éventuellement judiciaires du sexting, tu as tout intérêt à suivre ces conseils de la Bible :

« Fuis [...] les désirs de la jeunesse » (2 Timothée 2:22).
Sois décidé à « détourne[r] [l]es yeux de ce qui est sans valeur » (Psaume 119:37, Segond 21).
Comment toi, tu réagirais ?

Essaie d’appliquer les conseils de la Bible à une situation réelle. Lis le témoignage de Janet, puis choisis l’option qui te paraît la meilleure.

« Une fois, j’ai rencontré un garçon, et on a échangé nos numéros. Moins d’une semaine après, il m’a demandé de lui envoyer des photos de moi en bikini » (Janet).
À ton avis, qu’est-ce que Janet aurait dû faire ? Comment toi, tu réagirais ?

OPTION A « Je ne vois pas ce qu’il y a de mal. Après tout, si on allait à la plage, il me verrait en maillot de bain. »
OPTION B « Qu’est-ce qu’il me veut exactement, lui ? Je vais lui envoyer une photo qui en montre un peu moins et on verra bien... »
OPTION C « C’est clair, ce gars-là n’a qu’une idée en tête... Je vais effacer son message. »
La meilleure option, c’est la C, non ? La Bible dit en effet : « L’homme prudent voit le mal et se met à l’abri, mais ceux qui manquent d’expérience vont de l’avant et en subissent les conséquences » (Proverbes 22:3, Segond 21).

Cet exercice met le doigt sur la question qui est souvent à l’origine du sexting et d’autres mauvaises actions : est-ce que tu choisis soigneusement tes amis ? (Proverbes 13:20). « Fréquente des personnes dont tu sais qu’elles ne supportent pas les comportements incorrects », conseille Sarah. Delia est d’accord : « Certains soi-disant amis ne cherchent pas à t’aider à respecter tes valeurs morales ; ils cherchent à les détruire. Si leur conduite est contraire aux lois de Dieu, ils t’encouragent à faire l’inverse de ce que tu sais être bien. C’est vraiment ce que tu veux ? »

SOIS PRUDENT !
Ne prends ou n’envoie jamais de photos de toi que tu ne voudrais pas que tes parents voient.
Pars du principe que toute photo envoyée sera vue par d’autres, avec ou sans ta permission.
Si tu reçois une photo à caractère sexuel, dis-le à un adulte avant de l’effacer (par exemple, à ton père, à ta mère, à un professeur ou à un conseiller d’orientation).
https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/familles/adolescents/jeunes-s-interrogent/sexting-bon-a-savoir/

29 Re: La vie numérique des ados le Mer 26 Avr - 15:10

Josué

avatar
Administrateur

30 Re: La vie numérique des ados le Mar 2 Mai - 9:08

Josué

avatar
Administrateur

un français regarde en moyenne son smarphone toute les six minutes.

31 Re: La vie numérique des ados le Mar 2 Mai - 10:27

samuel

avatar
Administrateur
Il y a pas que les ados qui sont accro aux portables, il y a aussi les adultes.

32 Re: La vie numérique des ados le Dim 21 Mai - 10:45

Josué

avatar
Administrateur
Instagram est mauvais pour la santé mentale des jeunes
Selon une étude britannique, le réseau social aggrave l'anxiété des jeunes à propos de l'image qu'ils ont d'eux-mêmes en visionnant des clichés qui ne sont pas le reflet de la réalité.

Réalisée par la Royal Society pour la santé publique auprès de 1 500 Britanniques de 14 à 24 ans, l’étude #StatusofMind a examiné l’impact des cinq principaux réseaux sociaux occidentaux (Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter et YouTube) sur les jeunes, alors que 90 % d'entre eux les utilisent.

Impact négatif sur le sommeil
Le premier enseignement de cette recherche indique que ces cinq réseaux sociaux ont un impact négatif sur le sommeil. Tous accentuent également, à des degrés divers, le harcèlement en ligne et l’anxiété qui pousse à être tout le temps connectés pour ne rien rater.

Globalement, Instagram, Snapchat et Facebook, très centrés autour de l’image, sont les pires pour l’image corporelle de soi, surtout chez jeunes filles. Face à des vies décrites via des photos retouchées, les adolescents et les jeunes adultes se retrouvent envahis par des vies idéalisées et faussement réalistes. En résultent de graves symptômes, notamment l’anxiété et la dépression. YouTube est le seul à avoir en moyenne un impact positif, grâce à la communauté, l'empathie et soutien qu'il véhicule.
http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/20/instagram-est-mauvais-pour-la-sante-mentale-des-jeunes

33 Re: La vie numérique des ados le Lun 22 Mai - 10:28

papy

avatar
Je retient cette phrase.
Impact négatif sur le sommeil
Le premier enseignement de cette recherche indique que ces cinq réseaux sociaux ont un impact négatif sur le sommeil. Tous accentuent également, à des degrés divers, le harcèlement en ligne et l’anxiété qui pousse à être tout le temps connectés pour ne rien rater.

34 Re: La vie numérique des ados le Mer 31 Mai - 8:06

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

Une adolescente partage une photo en ligne
LES JEUNES S’INTERROGENT
Le partage de photos en ligne : que faut-il savoir ?

Tu passes des vacances formidables et tu voudrais tout raconter à tes amis. Que vas-tu faire ? Vas-tu...

leur envoyer à chacun une carte postale ?
écrire un email groupé à tous tes amis ?
poster des photos sur le Web ?
Quand tes grands-parents avaient ton âge, « A » était probablement la seule possibilité.

Quand tes parents avaient ton âge, « B » était peut-être une option envisageable.

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes qui ont l’autorisation de poster des photos choisissent la solution « C ». Toi aussi ? Dans ce cas, cet article t’aidera à éviter plusieurs pièges.

Quels sont les avantages ?
Quels sont les dangers ?
Ce que tu peux faire
Ce qu’ils en pensent
Quels ont les avantages ?

C’est instantané. « Quand je viens de faire un super voyage ou de passer un moment génial avec mes amis, je peux envoyer des photos quand c’est encore frais dans mon esprit » (Melanie).

C’est pratique. « C’est beaucoup plus facile de faire défiler les dernières photos postées par mes amis que de consulter mes courriels pour avoir de leurs nouvelles » (Jordan).

Ça permet de garder le contact. « J’ai des amis et des membres de ma famille qui vivent très loin de chez moi. Alors, s’ils postent régulièrement des photos et que je me connecte souvent, c’est comme si je les voyais tous les jours » (Karen).

Quels sont les dangers ?

Tu peux te mettre en danger. Si ton appareil photo est équipé d’une fonction de géolocalisation, les photos que tu mets en ligne pourraient révéler plus d’informations que tu ne le souhaites. « Si on poste des photos ou d’autres contenus comportant des données de géolocalisation précises, quelqu’un de mal intentionné équipé d’un logiciel adéquat peut nous localiser », signale le site Internet Digital Trends.

Naturellement, certains criminels s’intéressent encore plus à l’endroit où tu n’es pas. Digital Trends a rapporté un cas où trois cambrioleurs se sont introduits dans 18 domiciles en l’absence des occupants. Comment ont-ils su qu’il n’y avait personne ? Ils ont suivi en ligne les déplacements des habitants, une technique appelée « cybercasing », et ont emporté des biens d’une valeur de plus de 100 000 euros.

Tu peux tomber sur des contenus choquants. Certaines personnes n’ont pas du tout honte de poster et de rendre public n’importe quelle photo. Sarah, une adolescente, explique : « Le risque, c’est de consulter le compte de gens que tu ne connais pas. C’est comme si tu te promenais dans une ville inconnue sans carte. Tu es presque sûr de te retrouver dans un endroit où tu ne voulais pas aller. »

Tu peux perdre beaucoup de temps. « C’est très facile de se laisser prendre au jeu de consulter les dernières photos postées et de lire les commentaires de tout le monde, explique Yolanda, une jeune femme. Tu peux même finir par consulter ton téléphone dès que tu as une seconde de libre pour voir les nouveautés. »

Une adolescente consulte son compte de partage de photos toute la nuit
Quand on a un compte pour partager des photos en ligne, il faut savoir se maîtriser.
Samantha, une autre adolescente, est du même avis : « Je dois surveiller le temps que je passe sur ces sites. Si on veut avoir un compte pour partager des photos en ligne, il faut vraiment savoir se maîtriser. »

Ce que tu peux faire

Sois résolu à ne pas consulter de contenus indésirables. La Bible dit : « Je ne mettrai devant mes yeux aucune chose ne valant rien » (Psaumes 101:3).
« Je consulte régulièrement ce que les gens que je suis postent, et je les supprime de ma liste si je vois qu’ils publient des choses qui ne sont pas correctes » (Steven).
Refuse tout contact avec les gens qui ne partagent pas tes valeurs, car ils pourraient affaiblir tes défenses morales. La Bible déclare : « Attention ! “ Les mauvais amis poussent à faire le mal. ” » (1 Corinthiens 15:33, Parole de Vie).
« Ne regarde pas des photos simplement parce que tout le monde les consulte. C’est souvent comme ça qu’on tombe sur des obscénités, de la nudité ou d’autres contenus choquants » (Jessica).
Fixe-toi des limites pour ce qui est du temps que tu passes en ligne et de la fréquence à laquelle tu postes des photos. La Bible dit : « Prenez donc bien garde comment vous marchez : que ce soit non pas comme des gens dépourvus de sagesse, mais comme des sages, rachetant pour vous le moment propice » (Éphésiens 5:15, 16).
« J’ai arrêté de suivre les gens qui postent des photos en permanence. Par exemple, il y en a qui vont à la plage et qui postent 20 photos du même coquillage. Franchement ! Ça prend trop de temps de toutes les regarder » (Rebekah).
Veille à ce que les photos que tu partages ne donnent pas l’impression que tu es le nombril du monde. Paul, un rédacteur de la Bible, a écrit : « Je dis à chacun d’entre vous de ne pas penser de lui-même plus qu’il ne faut penser » (Romains 12:3). Ne t’imagine pas que tes amis vont être fascinés par des photos de toi et de ce que tu fais.
« Il y a des gens qui n’arrêtent pas de poster des selfies. Si on est amis, je sais à quoi tu ressembles, je n’ai pas besoin que tu me le rappelles constamment » (Allison).

35 Re: La vie numérique des ados le Mer 31 Mai - 15:08

Josué

avatar
Administrateur
La suite ici.
Ce qu’ils en pensent
Cheyenne
« Mon compte est en mode privé pour ne pas être suivie par n’importe qui. Je donne accès à mon compte seulement aux personnes que je connais bien et avec qui je serais à l’aise de parler face-à-face » (Cheyenne).
Eliana
« Avant de poster une photo, je prends souvent le temps de me demander : “Est-ce que c’est trop personnel ? Est-ce que ça pourrait choquer ? Est-ce que je vais regretter plus tard de l’avoir postée ?” » (Eliana).
https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/familles/adolescents/jeunes-s-interrogent/partage-photos-en-ligne/

36 Re: La vie numérique des ados le Ven 21 Juil - 13:15

papy

avatar
Un lycée anglais «désintoxique» ses élèves en les privant de leurs smartphones
FIGARO DEMAIN - Le lycée de Stroud, en Angleterre, a interdit à ses élèves tout objet connecté pendant une semaine. Après avoir dénoncé l’initiative, les élèves ont bien dû constater que les résultats étaient convaincants.

«Ce n’était pas aussi dur que prévu. Les premiers jours étaient un peu bizarres, mais au bout d’une semaine, ça ne me manquait plus du tout.» Laconique, Jess Houston, 16 ans, dresse le bilan de son expérience de la semaine: cinq jours privée de tout objet digital dans l’enceinte de son école, la Stroud high school. Après avoir constaté grande quantité de jeunes obsédées par le suivi de leurs notifications sur les réseaux, ce collège-lycée pour filles du Gloucestershire, région frontalière du pays de Galles en Grande-Bretagne, a décidé de trancher dans le vif et d’interdire tout objet connecté. Concrètement, les collégiens n’ont jamais eu le droit d’apporter leurs appareils à l’école (montres connectées, smartphones...), et les lycéens seulement pendant la pause déjeuner.

Dès le départ, les collégiens ont fustigé une décision qu’ils ne se sentaient pas les épaules de tenir. Mais très vite, les discussions adoucissent le courroux des plus anxieux et les premiers effets positifs se font sentir. «Tout le monde se disait ‘C’est tellement ennuyeux’ (comme décision, ndlr), raconte Libby, une collégienne de 14 ans. Mais on en a parlé entre nous, et on s’est dit que cela pouvait finalement être une bonne chose.» La jeune fille reconnaît même,, qu’«il n’y a rien de pire que de parler à quelqu’un qui fait comme ça (en mimant une personne qui écrit sur son smartphone)»

50% des élèves voudraient mieux contrôler leur usage d’internet

L’école de Stroud se dresse en pionnière dans la détermination à lutter contre les problèmes d’addiction au digital. Elle travaille aussi avec des écoles primaires de la région pour créer des programmes de «désintox» aux réseaux sociaux. «Les filles sont constamment en train de se comparer les unes aux autres, précise Cindi Pride, la proviseure adjointe Cindi Pride. ‘Elle a des longs cheveux, des cheveux plus blonds, de plus jolis habits, des meilleures vacances...’ Les gens ne postent que les facettes dorées de leurs vies. Cette comparaison constante est dévastatrice.»

Un peu plus tôt dans l’année, l’école avait lancé une étude dans laquelle les trois quarts des collégiennes avouaient répondre «instantanément» à tout message sur un réseau social. La moitié avouait apporter leurs smartphones jusque dans leurs lits. Pourtant, 50% d’entre eux déclaraient qu’ils aimeraient se sentir d’avantage en contrôle par rapport à cet usage d’internet. «L’école doit être un endroit où ils peuvent apprendre, s’amuser, avoir de vraies relations d’amitié, et non pas se parler entre eux via Snapchat» conclut à ce propos Cindi Pride.

J’écrivais une phrase, puis j’allais sur Snapchat. Alors je réécrivais cette même phrase.
Jess Houston, 16 ans, élève de Stroud high school
«Avant, j’avais de grosses difficultés à faire mes devoirs, résume Jess. J’écrivais une phrase, puis j’allais sur Snapchat. Alors je réécrivais cette même phrase. Mes devoirs d’une demi-heure prenaient une heure et demie. Je n’ai jamais aussi bien travaillé que cette semaine, je n’étais pas fatigué. Normalement je vais au lit mais je reste une heure sur mon téléphone avant de dormir. Cette semaine j’arrivais bien à tenir mes huit heures de sommeil par nuit, et je me levais en forme!» Et de conclure, «Il faut éduquer les jeunes à ces nouvelles méthodes. La technologie, en soi, n’est pas un problème, c’est plutôt la manière de l’utiliser qhttp://etudiant.lefigaro.fr/article/un-lycee-anglais-desintoxique-ses-eleves-en-les-privant-de-leurs-smartphones_e935fd82-6bca-11e7-9b13-006535f6cfe9/?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Etudiantu’il faut réapprendre.»

37 Re: La vie numérique des ados le Ven 21 Juil - 18:36

chico.

avatar
Je trouve que c'est une très bonne idée.

38 Re: La vie numérique des ados le Mar 25 Juil - 8:50

Josué

avatar
Administrateur
Il n'y a pas que les ados qui sont accros du portable.

39 Re: La vie numérique des ados le Dim 30 Juil - 14:14

Josué

avatar
Administrateur
Michèle, 46 ans, se compare volontiers à une ado avec son téléphone : elle est accro. Enseignante en lycée dans l’Eure, elle fait pourtant la chasse aux téléphones pendant ses cours. Mais dès qu’un message apparaît, elle veut et se sent tenue d’y répondre le plus rapidement, quitte à interrompre ce qu’elle est en train de faire. Résultat, elle se sent engagée dans une course contre la montre “anxiogène”. “On a l'impression de ne jamais avoir de temps libre, le téléphone c'est un peu comme un boulet !” Elle a adopté depuis quelques mois une solution originale : elle coupe son téléphone un jour sur deux. ”Un peu comme un fumeur qui arrête de fumer” et qui veut diminuer sa consommation. Reste à la mettre en pratique : le jour J, tout le monde a été prévenu en amont et elle se fait “violence dès le matin” en ne l’allumant pas au réveil. Finalementl, elle se sent plus sereine : “on se dit que les choses peuvent attendre, qu’on peut rappeler le lendemain !” Une “bouffée d’oxygène pour ses filles” aussi, reconnaît-elle : “la journée où maman n’a pas son téléphone portable, eh bien elle ne va pas nous casser les pieds !”

40 Re: La vie numérique des ados le Mar 8 Aoû - 13:20

Josué

avatar
Administrateur
Les smartphones nuisent aux relations sociales des ados
Par Jean-Marc De Jaeger • Publié le 04/08/2017 à 17:50 • Mis à jour le 07/08/2017 à 10:03
L’auteur de l’étude établit un rapport entre le bien-être et le nombre d’heures passées devant les écrans. Crédits photo: Shutterstock/Syda Productions
Solitude, manque de sommeil, émancipation plus difficile... L’usage du smartphone bouleverse les interactions sociales des adolescents, selon l’Américaine Jean M. Twenge, docteur en psychologie.

C’est un objet capable du meilleur comme du pire. L’usage du smartphone par les adolescents est au cœur d’une vaste étude menée par Jean M. Twenge*, docteur en psychologie et professeur à l’université de San Diego aux États-Unis, et relayée par le magazine américain The Atlantic . L’auteur s’interroge: «Le smartphone a-t-il tué une génération?» Et donne un début de réponse: «L’arrivée du smartphone a radicalement changé tous les aspects de la vie des adolescents, de la nature de leurs interactions sociales à leur santé mentale.»

Premier bouleversement: les outils numériques et les réseaux sociaux isolent les adolescents. La docteur, qui a mené son étude sur les jeunes nés après 1995, évoque une «génération disloquée». Elle aurait perdu l’habitude de se retrouver au skate-park ou à la piscine, préférant discuter dans des espaces virtuels. «Les jeunes qui utilisent quotidiennement les réseaux sociaux mais qui rencontrent leurs amis moins fréquemment sont les plus susceptibles d’être d’accord avec les affirmations “Je me sens souvent seul(e)”, “Je me sens souvent exclu” et “Je souhaite souvent avoir de bons amis”», écrit l’auteur. La part de jeunes voyant leurs amis tous les jours ou presque a baissé de 40% entre 2000 et 2015, d’après les données qu’elle a récoltées. Selon ces données, leur activité sexuelle baisse et leur «première fois» intervient plus tardivement que dans les années 90.

Les accros au smartphone souffrent plus de solitude

Autre bouleversement: le confort et la sécurité que les adolescents éprouvent sur le Web réduisent leur volonté de s’émanciper. L’auteur cite l’exemple du permis de conduire, de plus en plus délaissé aujourd’hui, alors qu’il s’agit d’un «symbole de la liberté des adolescents inscrit dans la culture américaine». La docteur remarque, en outre, qu’ils travaillent moins que leurs aînés: à la fin des années 1970, 77% des lycéens travaillaient pendant leur année scolaire, contre 55% en 2015. De fait, l’indépendance financière est moins prioritaire qu’auparavant. Par ailleurs, les collégiens et les lycéens consacrent aujourd’hui moins de temps à leurs devoirs qu’il y a vingt ans.

» Lire aussi - Ces collégiens gagneront 100 dollars s’ils s’écartent de leur smartphone pendant les vacances

Jean M. Twenge observe une corrélation entre le temps passé devant les écrans et le sentiment de bien-être. «Toutes les activités avec écran sont liées à une baisse de bonheur et toutes les activités sans écran sont liées à une hausse du bonheur», résume-t-elle. L’usage intensif des appareils électroniques perturbe le sommeil des jeunes, ce qui peut «compromettre la réflexion et le raisonnement» et augmenter les risques de maladie, de prise de poids et d’hypertension. Un tel isolement peut conduire à la dépression, avertit l’auteur. Ceux qui utilisent des appareils électroniques au moins trois heures par jour ont 35% de risques en plus de développer des pensées suicidaires.

* L’article de The Atlantic reprend des éléments du livre «iGen. Pourquoi les enfants hyperconnectés d’aujourd’hui grandissent moins rebelles, plus tolérants et moins heureux et ne sont pas complètement préparés à l’âge adulte», de Jean M. Twenge, à paraître en septembre.
http://etudiant.lefigaro.fr/article/les-smartphones-nuisent-aux-relations-sociales-des-ados_f4c2af04-790f-11e7-a6ae-f9e93f9c55d4/?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Etudiant

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum