Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un musulman condamné à mort pour apostasie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

samuel

avatar
Administrateur
Un musulman condamné à mort pour apostasie
Mis à jour il y a 23 minutes
La première condamnation à mort pour apostasie de l'histoire de la Mauritanie depuis son indépendance en 1960 a été prononcée mercredi soir à Nouadhibou à l'encontre d'un Mauritanien, musulman.




Un musulman a été condamné pour apostasie en Mauritanie (Photo: Keystone Photo d'illustration)
Un jeune musulman a été condamné pour apostasie en Mauritanie.
L'accusé, Mohamed Cheikh Ould Mohamed, détenu depuis le 2 janvier, avait plaidé non coupable mardi à l'ouverture de son procès, le premier du genre dans ce pays de près de 4 millions d'habitants.
La Mauritanie est une République islamique où la charia (loi islamique) est en vigueur mais dont les sentences extrêmes comme les peines de mort et de flagellations ne sont plus appliquées depuis environ trois décennies.
Ces dernières années, et des médias locaux, plusieurs accusés, jugés notamment pour assassinat ou faits de terrorisme, ont été condamnés à la peine de mort dans le pays, où cette décision a été exécutée pour la dernière fois en 1987, selon Amnesty International.
Le procès de Mohamed Cheikh Ould Mohamed - également identifié par certains médias locaux comme Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir - s'était ouvert mardi devant la Cour criminelle de Nouadhibou, à environ 480 km au nord de Nouakchott, la capitale.
Le prévenu s'est évanoui à l'énoncé du verdict
Lorsque la Cour l'a déclaré coupable d'apostasie et condamné à mort tard mercredi soir, le prévenu, proche de la trentaine, s'est évanoui. Il a été ranimé puis reconduit en prison, a affirmé une source judiciaire contactée depuis Nouakchott.
L'énoncé du verdict a été suivi de bruyantes scènes de joie dans la salle d'audience du tribunal et à travers la ville de Nouadhibou avec des rassemblements ponctués de concerts de klaxon d'habitants à moto ou en voiture, a ajouté cette source ayant requis l'anonymat.
Aucune indication n'était disponible dans l'immédiat sur un éventuel recours.
A l'audience inaugurale, un juge avait rappelé à l'accusé qu'il a été inculpé d'apostasie «pour avoir parlé avec légèreté du prophète Mahomet» dans un article publié brièvement sur des sites internet mauritaniens et dans lequel il contestait des décisions prises par le prophète Mahomet et ses compagnons durant les guerres saintes, selon la même source judiciaire.
Dans son article controversé, le jeune homme accusait la société mauritanienne de perpétuer un «ordre social inique hérité» de cette époque.
Deux avocats commis d'office
Des organisations islamiques locales soutiennent que c'est la première fois qu'un texte critique de l'islam et du prophète est publié en Mauritanie.
Devant la cour, Mohamed Cheikh Ould Mohamed avait expliqué que «son intention n'était pas de porter atteinte au prophète, (...) mais de défendre une couche de la population mal considérée et maltraitée, les forgerons», les «maalemines», dont il est issu, a encore indiqué la source judiciaire.
D'après ses propos rapportés par la même source, l'accusé a affirmé devant la cour: «Si on peut comprendre (à travers mon texte) ce pour quoi je suis inculpé, je le nie complètement et m'en repens ouvertement.»
Mercredi soir, les deux avocats commis d'office pour la défense ont insisté sur son repentir et estimé que cela devrait être pris en compte en sa faveur.
Plus tôt dans la journée, le procureur de la République de Nouadhibou avait requis la peine de mort à son encontre. Une demande suivie par la cour, soulignant que le prévenu tombait sous le coup d'un article du code pénal mauritanien prévoyant la peine de mort pour «tout musulman, homme ou femme, ayant renoncé à l'islam, explicitement ou à travers des actes ou paroles en tenant lieu», d'après la source judiciaire.
Manifestation de colère contre le «blasphémateur»
En février, l'avocat Mohameden Ould Icheddou, qui avait été sollicité par la famille de l'accusé, avait annoncé qu'il renonçait à le défendre après des manifestations hostiles contre le prévenu ainsi que lui-même et ses proches.
Plusieurs manifestations de colère avaient eu lieu à Nouadhibou et à Nouakchott, certains protestataires allant jusqu'à réclamer la mise à mort du jeune homme, qualifié de «blasphémateur».
Le 10 janvier 2014, des milliers de manifestants avaient convergé vers le palais présidentiel, où le chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz les avait exhortés au calme en promettant de «prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre l'islam et son prophète».
«La justice s'est saisie de cette affaire et elle fera son travail mais soyez certains que l'islam est au-dessus de tout, de la démocratie et de la liberté», avait-il déclaré.
(afp)

chico.

avatar
Et dire que les musulmans se disent tolérant.

samuel

avatar
Administrateur
Un tribunal islamique saoudien a condamné à mort un homme coupable d'avoir renoncé à la foi musulmane, a rapporté le 24 février le quotidien anglophone Saudi Gazette. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, a posté sur internet une vidéo dans laquelle il déchire un exemplaire du Coran et le frappe avec une chaussure.

En vertu de l'interprétation wahhabite de la charia en vigueur en Arabie saoudite, l'apostasie est un crime passible de la peine de mort. Le blasphème est puni de peines de prison et de châtiments corporels.

En savoir plus sur [ltr]http://www.fait-religieux.com/en-bref-1 ... lVlugWx.99[/ltr]

Yacoub

avatar
APOSTASIE : LISTE D'EX-MUSULMANS CÉLÈBRES CONVERTIS AU CHRISTIANISME.

La traduction de l'anglais de cette liste n'est pas parfaite elle est de Google, mais elle donne tout de même un certain aperçu. Bonne lecture !!!

******************************************************

- Prédicateurs, Mollah, Imams, chercheurs and Missionnaires Dawah qui se sont convertis au christianisme :

- Dr. Mustafa (aujourd'hui Dr Mark Gabriel) - L'ancien imam musulman, ex-professeur à l'Université Al Azhar, au Caire, Egypte (plus prestigieux école islamique de la théologie), et auteur de plusieurs livres bien connus parlant de l'Islam

- Dr Muhammed Rahoumy (maintenant le Dr Samuel Paul) - L'ancien doyen de l'Université islamique Al Azhar au Caire en Égypte

- El-Faqi - Ex-imam et avocat

- Hajji Husman Mohamed - L'ancien imam musulman éthiopien

- Hamran Ambrie - Indonésien Ex-religieux musulman

- Mohammed Amin - L'ancien imam islamique éthiopien

- El-Akkad - L'ancien prédicateur musulman d’Égypte

- Ak-Beket - L'ancien imam du Kazakhstan

- Mollah Assad Ullah - Ancien mollah d'Afganistan

- Imam indonésien qui a quitté l'islam - il a conduit 3000 musulmans à Christ

- Fahmir - Un mollah a commencé à prêcher l'Evangile en Afghanistan

- Mischa - Mullah convertit et devient un planteur d'église

- Imam musulman soudanais - se convertit au christianisme

- Rahman - Convertir du Kosovo conduit mollah au Christ

- Imam - Décide de suivre le Christ Jésus, après avoir vu du film Enseignant Mosquée - Feuilles Islam et lance Christian Radio ministère

- Dr Imad ud-Din Lahiz (Rev. Mawlawi) - était un écrivain prolifique islamique, prédicateur, traducteur du Coran

- Majid Hassan Khalife - L'ancien prédicateur islamique, et le ministre de la Nation de l'Islam

- Jérémie Fard Muhammad - musulmane ministre, aujourd'hui évangéliste chrétienne

- Saleh Hussaini - L'ancien dignitaire musulman du Nigeria
Sam Solomon - L'ancien érudit musulman qui a formé à la charia la loi depuis 15 ans

- Yusuf Roni - Ancien missionnaire islamique Dawah, Président Organisation islamique pour la jeunesse en Indonésie. Maintenant un prédicateur chrétien

- Jamal Zarka - L'ancien imam musulman, maintenant évangéliste
Cheikh Mohamed Mansour - éminents musulmans égyptiens Sheikh et érudit islamique

- Hamza - L'ancien spécialiste de l'islam

- Timothy Abraham - L'ancien prédicateur musulman et fondamentaliste, prédicateur chrétien aujourd'hui

- Daniel Shayestah - L'ancien maître coranique et érudit

- Ahmed Abdullahi - L'ancien dignitaire musulman

- Emmanuel (anciennement Mohammed) - L'ancien érudit musulman

- Zak Gariba - L'ancien imam musulman

- M. Moro S. Franci - L'ancien imam

- Mario Joseph (Moulvi Sulaiman) - L'ancien dignitaire musulman de l'Inde

AUTRES CONVERTIS ÉMINENTS AU CHRISTIANISME

- Ubayd Allah ibn Jahsh - Frère de Zainab bint Jash, le cousin et l'épouse de Muhammad, et aussi l'un des Sahaba (compagnons du Prophète). Il est le premier converti connue de l'islam au christianisme

- Chamillionaire (Hakeem Seriki) - Célèbre rappeur américain, chanteur et chef de la direction Chamillitary Divertissement

- Mosab Hassan Yousef - Fils du fondateur du Hamas et chef de file

- Rajab Ali (aujourd'hui Nozad) - Le célèbre savant iranien musulman

- Emir Kusturica - Un cinéaste, comédien et musicien avec une chaîne de fonctions de renommée internationale

- Mehmet Ali Agca - L'assassin, qui a tiré et blessé le pape Jean-Paul II, a renoncé à l'islam en prison, et a annoncé son intention de se convertir à la foi catholique lors de la libération

- Rev Hamid Pourmand - L'ancien colonel de l'armée iranienne

- Sake Dean Mahomed - Selon Paul Vallely, dans sa pièce de propagande environ 20 inventions islamique, il était le musulman qui a introduit le shampooing à l'Angleterre. Ce que Paul ne parvient pas à inclure dans son article factuellement dépourvue, c'est que Mahomet était un converti au christianisme

- Zachariah Anani - islamique libanais Ex-militant

- Saint Alodia et Saint Nunilo - saints et martyrs chrétiens enfant, mis à mort par le calife de Cordoue pour apostasie

- Magdi Allam - Italie le plus célèbre journaliste des affaires islamiques, baptisé par le pape

- Saint-Adolphe - Christian Saint et martyr, mis à mort par le calife de Cordoue pour apostasie [7]

- Mohammed Altaf (maintenant Simon Altaf) - Pakistan ex-musulman à partir d'Abraham Ministères Foi

- Révérend Donald Fareed - Ex-musulmans iraniens

- Abdullah Ibrahim - L'ex-OLP terroristes

- Bilquis Sheikh - ancienne épouse d'un ministre de l'Intérieur, au Pakistan

- Salah - Ex-musulmans palestiniens, Musicien Évangile aujourd'hui

- Dr Abraham Sarker - Ancien musulman, Bangladesh - Maintenant

- Evengelist chrétien, fondateur de «l'Évangile pour les musulmans" ministères.

- Pastor Hormoz Shariat Ph.D - iraniens ex-musulman, ancien chercheur en Intelligence Artificielle, maintenant Télé-évangéliste, porter l’Évangile à l'Iran

- Mgr John Subhan - Ancien musulman soufi

- Abdul Saleeb - Ancien musulman soufi du Moyen-Orient, aujourd'hui missionnaire chrétienne aux musulmans Kurdes apostat - Leader, écrivain, historien et trouve Dieu par traduction de la Bible

- Gulshan Esther - Pakistan Ex-musulmans, épris de la fièvre typhoïde - alors paralysé par la polio comme un adolescent, guéri miraculeusement par le Seigneur Jésus, est devenu prédicateur chrétien

- Pasteur Matthew Ashimolowo - ancien musulman, mène désormais la plus grande église et à croissance rapide en Angleterre

- Abdullahi Jibril - L'ancien extrémiste musulman doit maintenant persécutions au Nigeria

- M. Nasir K. Siddiki - homme d'affaires prospère musulman, aujourd'hui prédicateur chrétien

- Rev Majed El Shafie

- Rev KK Alavi - Fils d'un dignitaire religieux fervent musulman, les extrémistes prédicateur musulman amour à la haine, l'un des plus braves chrétiens en Inde

- Walid Shoebat - Un terroriste OLP Ancien islamiques

- Révérend Khalid Soomro - pakistanaises ex-musulman

- Reza F. Safa - Ex-iranienne musulmane, chrétienne évangéliste maintenant

- Révérend Dr. Patrick Sookhdeo - pakistanais, Directeur International du Royaume-Uni Barnabas Fund

- Taysir Abu Saada "Tass" - combattant du Fatah islamiques formés pour tuer des Juifs

- Guryel Ali - Musicien Evangile

- WL Cati - Ex musulman, aujourd'hui évangéliste

- Nonie Darwish - écrivain indépendant et orateur public

- Dr Anis Shorrosh - Célèbre debator chrétienne

- Andaryas Hussain - Afghani militant chrétien

- Le prince Alexandre Bekovich-Cherkassky - officier russe d'origine circassienne qui a mené la première expédition militaire russe en Asie centrale

- Akbar Gbaja-Biamila - joueur de football américain

- Kabeer Gbaja-Biamila - joueur de football américain

- Tunch Ilkin - L'ancien joueur de football américain

- Qadry Ismail - L'ancien joueur de football américain

- Raghib Ismail - ancien joueur de football américain

- Mathieu Kérékou - Le président du Bénin (du christianisme à l'islam, puis retour au christianisme)

- Carlos Menem - Ancien Président de l'Argentine

- Sayyida Salme (Emily Ruete) - La princesse de Zanzibar et Oman

- Ghorban Tourani - Ancien musulman sunnite iranienne qui est devenu un ministre chrétien

- George Weah - libérienne joueur de soccer (du christianisme à l'islam, puis retour au christianisme)

- Rifqa Bary - 17 années vieilles adolescente américaine qui a attiré l'attention internationale par son s'enfuir craignant la mort

- Daveed Gartenstein-Ross - American lutte contre le terrorisme expert et avocat. Ancien responsable américain de la Fondation Al Haramain, une organisation caritative wahhabite maintenant considérée comme une entité globale Specially Designated terroristes pour ses liens avec Al-Qaïda

- Ruba Qewar - (du christianisme à l'islam, puis retour au christianisme) Sa conversion à l'islam fait son populour musulmane de talk-shows TV et des médias arabes

- Dr Nabeel Qureshi - Ancien musulman et maintenant co-directeur de Actes 17 Apologétique ministères. Il a donné des conférences dans des universités et des séminaires à travers l'Amérique du Nord

Traduction Google

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

samuel

avatar
Administrateur
Tu sais les musulmans peuvent aussi donner une liste de chrétiens convertis a l'Islam.

Josué

avatar
Administrateur
Un jeune auteur algérien fait l’objet d’une enquête pour blasphème
Anouar Rahmani a été convoqué par la police judiciare de Tipaza, près d’Alger, pour des passages de son roman « La Ville des ombres blanches ».
Il ne fait pas bon être un jeune auteur trop téméraire en Algérie. Anouar Rahmani, étudiant en droit et romancier débutant, est en train de l’apprendre à ses dépens. A 25 ans, il fait l’objet d’une enquête pour atteinte à la religion, après la publication de son second roman, La Ville des ombres blanches. Diffusé sur Internet à l’été 2016 et écrit en arabe, le livre contient un chapitre dans lequel un enfant discute avec un SDF se faisant appeler « Dieu » et expliquant avoir créé le ciel à partir de chewing-gum. Le roman décrit aussi une relation amoureuse entre un combattant pour l’indépendance de l’Algérie et un colon français pendant la guerre.

Ces passages ont déplu, semble-t-il. L’auteur a été convoqué par la police judiciaire de Tipaza, à l’ouest d’Alger, le 27 février, et interrogé le lendemain pendant plusieurs heures. Selon l’étudiant, les policiers l’ont questionné sur le contenu du livre – « pourquoi avez-vous insulté Dieu ? » – et ses habitudes – « priez-vous ? » –, avant de lui faire signer un procès-verbal spécifiant qu’il faisait l’objet d’une enquête en vertu de l’article 144 bis du code pénal. Celui-ci punit de trois à cinq ans de prison quiconque « offense le Prophète » et « dénigre le dogme ou les préceptes de l’islam ».

Mercredi 8 mars, l’ONG Human Rights Watch (HRW) a appelé la justice à abandonner l’enquête. « Il n’appartient pas à la police d’interroger des écrivains au sujet de leurs croyances religieuses », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique, dans un communiqué de l’organisation.

Raidissement conservateur

Le procureur doit prochainement décider s’il inculpe ou non Anouar Rahmani, mais l’affaire a déjà été relayée par les médias et sur les réseaux sociaux. Beaucoup font remarquer qu’une telle procédure pour une œuvre de fiction est très rare et alimente les inquiétudes d’un raidissement conservateur dans une société où la religion prend de plus en plus de place.

Interrogé par le site d’information Middle East Eye, Anouar Rahmani explique qu’il a déjà rencontré des problèmes pour avoir, sur son blog, défendu la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) et pris la défense des minorités religieuses – des critiques acerbes et des accusations de blasphème sur les réseaux sociaux, mais jamais d’ordre judiciaire. « Je voudrais dire à ma société que la différence n’est pas un crime », souligne le jeune homme à Middle East Eye.

HRW demande, de son côté, aux autorités algériennes d’abolir les « lois qui pénalisent la “diffamation” de la religion », rappelant qu’elles vont à l’encontre des conventions internationales sur les droits de l’homme, signées par l’Algérie, et de sa propre Constitution qui garantit la liberté de pensée et de conscience. L’ONG rappelle qu’en septembre 2016 la cour d’appel de Sétif (à l’est d’Alger) a condamné Slimane Bouhafs, un chrétien converti, à trois ans de prison pour des posts sur Facebook portant « atteinte à l’islam ».
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/03/10/un-jeune-auteur-algerien-fait-l-objet-d-une-enquete-pour-blaspheme_5092526_3212.html#7usr4fWWIOrEx3eC.99

chico.

avatar
Ce cas n'est pas isolé car dans les pays musulmans toutes critiques contre l'Islam est interdit.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum