Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le tatouage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le tatouage le Lun 8 Déc - 14:54

Jacob cheick


Je voudrais savoir si cela est normal ou biblique que des personnes marquent sur leur corps, soit par des tatouages ou autres , leur appartenance à Jéhovah? En lisant Les Saintes Écritures, je suis tombé sur un passage: Isaie 44:5 :"Celui-ci dira:"j appartiens à Jéhovah. Celui-là s’appellera du nom de Jacob; un autre écrira sur sa main:"Appartenant à Jéhovah". Et l'on se donnera pour titre le nom d'Israel.' Ce passage ne justifierait-il pas en quelque sorte cette pratique?

2 Re: Le tatouage le Lun 8 Déc - 16:06

Josué

avatar
Administrateur
Bonjour
*** g00 8/8 p. 18-19 Bijoux et ornements corporels : l’appel à la raison ***
Le tatouage, le piercing et l’incision existaient déjà aux temps bibliques, et ils étaient le plus souvent pratiqués par les nations païennes dans le cadre de leur culte. Jéhovah a, on le conçoit, interdit à son peuple de les imiter (Lévitique 19:28). Étant le “ bien particulier ” de Dieu lui-même, les Juifs étaient ainsi protégés des pratiques dégradantes de la fausse religion. — Deutéronome 14:2.
La liberté chrétienne
Les chrétiens ne sont certes plus sous la Loi mosaïque, même si quelques principes exposés dans cette dernière ont été perpétués dans la congrégation chrétienne (Colossiens 2:14). Ils peuvent donc, dans les limites de la bienséance, exprimer leurs goûts en matière de style vestimentaire (Galates 5:1 ; 1 Timothée 2:9, 10). Toutefois, cette liberté n’est pas sans limites. — 1 Pierre 2:16.
En 1 Corinthiens 6:12, Paul écrit : “ Toutes choses me sont permises, mais toutes choses ne sont pas avantageuses. ” Il comprenait que la liberté que lui conférait le fait d’être chrétien ne l’autorisait pas à agir sans tenir compte d’autrui. L’amour du prochain influençait ses actions (Galates 5:13). Ayez “ l’œil non pas uniquement sur vos propres affaires ”, a-t-il recommandé, “ mais aussi, par intérêt personnel, sur celles des autres ”. (Philippiens 2:4.) Son point de vue exempt d’égocentrisme constitue un excellent exemple pour le chrétien qui envisage une forme ou une autre d’ornement corporel.
Les principes bibliques à considérer
L’une des missions du chrétien est de prêcher et d’enseigner la bonne nouvelle (Matthieu 28:19, 20 ; Philippiens 2:15). De ce fait, il ne laissera rien, pas même son apparence, empêcher quelqu’un de prêter attention à ce message. — 2 Corinthiens 4:2.
Bien que des ornements tels que le piercing ou le tatouage soient populaires dans certains milieux, un chrétien fera bien de se demander : “ Quel genre de réaction cet ornement risque-t-il de provoquer là où je vis ? Serai-je assimilé à une mouvance marginale ? Même si ma conscience me le permet, quel effet un piercing ou un tatouage produira-t-il sur les autres membres de la congrégation ? Risquent-ils d’y voir l’influence évidente de ‘ l’esprit du monde ’ ? Cela pourrait-il jeter le doute sur mon ‘ bon sens ’ ? ” — 1 Corinthiens 2:12 ; 10:29-32 ; Tite 2:12.

3 Re: Le tatouage le Lun 8 Déc - 17:27

Josué

avatar
Administrateur

4 Le tatouage le Mar 9 Déc - 5:46

Jacob cheick


Merci Josué.

5 Re: Le tatouage le Jeu 11 Déc - 18:35

chico.

avatar
Dans certains pays c'est une tradition ancestrale mais dans les pays occidentaux c'est un effet de mode.

6 Re: Le tatouage le Lun 13 Avr - 16:37

Josué

avatar
Administrateur
Tatouages : qu’en dit la Bible ?
Réponse de la Bible
La Bible ne parle des tatouages qu’une seule fois, en Lévitique 19:28 : « Vous ne devez pas faire sur vous de tatouage. » Dieu a donné ce commandement à la nation d’Israël pour qu’elle se distingue des peuples voisins qui se gravaient dans la peau les noms ou les symboles de leurs dieux (Deutéronome 14:2). Bien que les lois données à Israël ne s’appliquent pas aux chrétiens, il vaut la peine de réfléchir sérieusement au principe qui se dégage du commandement sur le tatouage.

Un chrétien peut-il se faire tatouer ?
Ces passages de la Bible peuvent guider votre réflexion :

« Que les femmes se parent [...] avec modestie » (1 Timothée 2:9). Ce principe est valable tant pour les femmes que pour les hommes. Nous devons respecter les sentiments des autres et ne pas attirer excessivement l’attention sur nous-mêmes.
Certains se font tatouer pour afficher leur identité ou leur indépendance ; d’autres pour affirmer qu’ils font ce qu’ils veulent de leur corps. Mais la Bible fait cette recommandation aux chrétiens : « Présente[z] vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu : un service sacré avec votre raison » (Romains 12:1). Utilisez votre « raison » et demandez-vous pourquoi vous voulez un tatouage. Est-ce pour suivre une mode ? pour montrer que vous appartenez à un certain groupe ? Dites-vous que vous garderez vos opinions sans doute moins longtemps que votre tatouage. Réfléchir à vos motivations peut vous aider à prendre une sage décision (Proverbes 4:7).
« Celui qui agit avec précipitation va droit vers la privation » (Proverbes 21:5, Nouvelle Bible Segond). Souvent, ceux qui décident de se faire tatouer « agi[ssent] avec précipitation ». Ils ne prennent pas le temps de penser aux effets à long terme de cette décision sur leurs relations avec les autres et sur leur emploi. Et puis, en général, les tatouages coûtent cher, et les effacer est douloureux. Des études, ainsi que le développement important que connaît le marché du détatouage, montrent que beaucoup de ceux qui se font tatouer finissent par le regretter.

7 Re: Le tatouage le Jeu 14 Jan - 15:15

sypqys

avatar
Bonjour,


J'aimerais me faire tatouer le tétragramme de Jah sur la peau... Ce serait sympas je trouve, et une marque d'attachement à vie...

qu'en pensez-vous ? La Bible condamne-t-elle cela ?

http://pattos1166.blogspot.fr

8 Re: Le tatouage le Jeu 14 Jan - 15:41

Josué

avatar
Administrateur
Il serait bien de tatouer ton coeur avant tout .
Relis stp les messages sur le tatouage.

9 Re: Le tatouage le Jeu 14 Jan - 15:42

sypqys

avatar
ok merci

http://pattos1166.blogspot.fr

10 Re: Le tatouage le Jeu 14 Jan - 18:40

Patrice1633

avatar
Les égyptiens se faisait des incisions dans les temps passé...

Incision: "Une incision est une entaille avec un instrument tranchant (exemple : gravure préhistorique par incision).,"

C'était une cicatrice fait par un couteau par exemple pour mettre les signe de leur dieux, ORIS, Isis, etc ... A la vue des gens ...
Chez le peuple de Dieu Jehovah il y avais pas cette pratique ...

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1200001097

11 Re: Le tatouage le Mer 6 Juil - 15:55

Josué

avatar
Administrateur
Les tatouages sont-ils dangereux?
Par figaro iconJuliette Camuzard - le 05/07/2016
Si la pratique n'est pas anodine et constitue une agression pour la peau, sa dangerosité n'est pas prouvée. Mais il reste difficile de se détatouer.
Un Français sur dix serait tatoué. Et pourtant, cette pratique est régulièrement épinglée pour sa dangerosité supposée. «Le tatouage nourrit les fantasmes. Des millions de personnes sont tatouées dans le monde. Si la pratique présentait un danger, on le saurait, avance le Dr Jean-Michel Mazer, dermatologue spécialisé dans le traitement au laser. Les vrais problèmes, ceux liée à l'asepsie, ont été réglés par les professionnels eux-mêmes. La pratique est désormais bien encadrée et réglementée. Le matériel et les encres sont stérilisés et les aiguilles, évidemment, à usage unique. Les risques d'infection sont derrière nous.» En revanche, les allergies, elles, sont possibles. «On estime que moins de 10% des personnes tatouées déclenchent une réaction allergique, parfois minime (dé- mangeaisons, gonflements, etc.)», précise le Dr Nicolas Kluger, dermatologue spécialiste des problèmes de peau associés aux tatouages. Mais ces réactions ne peuvent pas être anticipées. Une intolé- rance qui oblige dans de rares cas à retirer le tatouage. Un doute subsiste sur la composition des encres. Une loi française de 2013 fixe les exigences et les critères d'innocuité des tatouages et régule la composition des encres: les produits à risque ont été retirés du marché. Cependant, il n'existe pas encore d'outils pour vérifier le caractère inoffensif des encres. «Nous avons un recul empirique grâce à l'absence de pathologies graves recensées chez les tatoués», poursuit Nicolas Kluger. Quant au lien réel ou supposé entre cancer de la peau et tatouage, «il ne fait l'objet d'aucune étude scientifique solide. Il n'existe pas de preuves du passage des composés des encres dans l'organisme. Non, un papillon sur l'épaule n'expose pas au risque de cancer cutané!», rassure le dermatologue.
Le détatouage est long, douloureux et coûteux
Mais avant de passer sur la table d'un tatoueur, mieux vaut y réfléchir à deux fois car il est difficile d'effacer un geste impulsif en un coup de laser. Oui, il est possible de se faire retirer un tatouage, mais c'est long, coûteux et le résultat n'est pas garanti. Aujourd'hui, la méthode la plus courante et la plus fiable est le laser. La technique a le vent en poupe depuis une dizaine d'années car on estime à 20 % environ la proportion des personnes tatouées qui souhaitent se dé- barrasser de leur dessin. «Dans notre centre, nous en pratiquons au moins cinquante par semaine», indique le Dr Mazer. Mais comment un laser peut-il éliminer un tatouage aussi bien incrusté dans la peau? «Il fractionne les gouttes d'encre en fines gouttelettes de pigments qui vont être éliminées par les cellules de l'organisme», explique le médecin. Si la technique est en général efficace, cela reste une épreuve longue, douloureuse et onéreuse (compter de 100 à 300 euros la séance selon la surface à traiter et plusieurs séances sont nécessaires). «Si les tatouages amateurs, peu profonds, partent très facilement, les motifs encrés par des professionnels sont plus tenaces. De plus, le bleu clair et le vert sont les plus difficiles à faire disparaître.» Au total, il faut au moins deux ou trois ans pour retirer un tatouage polychromique.
LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:
Bientôt une crème pour effacer les tatouages?
Encore des progrès à faire sur l'effacement des tatouages

12 Re: Le tatouage le Mer 3 Aoû - 16:49

chico.

avatar
J'ai fait un constat de plus en plus de femmes se font tatouer, c'est un phénomène de mode.

13 Re: Le tatouage le Ven 3 Mar - 12:13

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
03.03.2017
Les tatouages sont-ils sûrs ?
Par Nathalie Szapiro-Manoukian Mis à jour le 02/03/2017 à 18:39 Publié le 02/03/2017 à 18:39


Quel dessin? Quel style? À quel endroit? Ces questions sont légitimes. Une autre l’est aussi: avec qui? «Il faut bien faire la distinction entre un vrai artiste tatoueur professionnel, travaillant dans des conditions d’hygiène optimales et un vendeur à la sauvette proposant des “tatouages” noirs temporaires, généralement l’été, sur les plages, avec des produits contenant de la paraphénylénediamine (PPD).
Ces derniers sont en effet responsables d’une vague de réactions (eczéma de contact ou allergies) et de mises en garde répétées de l’Agence nationale du médicament et des produits de santé », rappelle le Pr Laurent Misery, chef du service de dermatologie à Brest et président de la Société française des sciences humaines sur la peau.
Contrairement à ces «vendeurs à la sauvette» (à fuir), les artistes tatoueurs professionnels suivent une formation d’hygiène par un organisme habilité et doivent déclarer leur activité à l’agence régionale de santé, comme le note, sur son site, le Syndicat national des artistes tatoueurs, qui compte plus de 1 400 artistes tatoueurs engagés dans cette charte qualité (Snat, http://www.s-n-a-t.org/snat_loi.htm). Si cela ne préjuge en rien de leurs talents artistiques - pour cela, rien ne vaut le bouche-à-oreille et des échanges avec le tatoueur -, ces mesures sont rassurantes.
«Certainess erreurs sont aussi imputables au client qui n’a pas suivi les consignes de soins : il faut désinfecter à l’eau et au savon deux ou trois fois par jour, appliquer un topique cicatrisant»
Pr Misery
En effet, le tatouage est une pratique qui engendre une plaie de la peau: recourir à un matériel stérile ou à usage unique, sans jamais mélanger les encres avec de l’eau non stérile, est une mesure essentielle pour éviter les infections par des virus, des staphylocoques ou des mycobactéries. «Ces mesures ont entre autres, permis d’en finir avec la transmission du virus du sida ou de l’hépatite », insiste le Pr Misery.

Pour autant, choisir un tatoueur professionnel sérieux et talentueux ne fait pas tout. «Certaines erreurs sont aussi imputables au client qui n’a pas suivi les consignes de soins: il faut désinfecter à l’eau et au savon deux ou trois fois par jour, appliquer un topique cicatrisant, prévoir des vêtements amples le temps de la cicatrisation qui survient trois à quatre semaines après et ne pas s’exposer au soleil, ne pas se baigner en piscine ou à la mer », insiste le Dr Nicolas Kluger, dermatologue au département des maladies de la peau et des allergies (hôpital central d’Helsinki en Finlande) et membre d’honneur du Snat.
Parfois, le problème ne vient ni du tatoueur ni du client, mais de son organisme qui cicatrise mal ou ne tolère pas une encre. «Les réactions se produisent le plus souvent dans les mois qui suivent, voire plusieurs années après: le tatouage se met à gratter au niveau d’une couleur (souvent le rouge ou un apparenté) et peut enfler au point de déformer le dessin qui n’est plus reconnaissable. C’est imprévisible, mais quand une telle réaction survient, mieux vaut éviter la couleur responsable sur de nouveaux tatouages », poursuit le Dr Kluger. «Enfin, dans certaines maladies de la peau comme le psoriasis, les poussées surviennent volontiers sur les zones traumatiques et donc au niveau du tatouage », note le Pr Misery. C’est pourquoi il faut éviter de se faire tatouer pendant une poussée de la maladie. En dehors, ce n’est pas interdit d’autant que le tatouage peut contribuer à améliorer son image corporelle. De toute façon, les tatoueurs sérieux appliquent les consignes des dermatologues: ne jamais tatouer au niveau d’une lésion, ni même d’ailleurs, au niveau de ce qui semble être un grain de beauté, mais qui pourrait se révéler être un mélanome, impossible à surveiller une fois masqué par l’encre.
Les tatoueurs sérieux ne se risquent pas non plus à faire des tatouages du blanc de l’œil: cette pratique très marginale, controversée et qui n’est d’ailleurs pas un dessin artistique mais une injection dans la conjonctive, est vue d’un très mauvais œil par les ophtalmologistes et les dermatologues. « L’encre n’a jamais été testée sur les muqueuses et des cas de complications ont été rapportés avec de l’encre ayant migré dans les structures internes de l’œil, occasionnant une inflammation et des troubles de la vision », met en garde le Dr Kluger.
«L’encre du tatouage peut encore jouer des tours. Les personnes tatouées, suivies pour un cancer et qui passent un PET-scan, peuvent avoir un examen positif: leurs ganglions semblent touchés et sont donc retirés pour analyse. Mais au final, ces ganglions s’avèrent sains: c’est l’encre qui a migré à leur niveau qui a rendu le PET-scan positif! Pour l’instant, nous n’avons pas de solution pour éviter de retirer des ganglions suspects à tort (car il est impossible de faire la différence, à l’imagerie, avec des ganglions réellement assiégés par des cellules tumorales) et ce problème risque de se poser de plus en plus souvent en raison de la popularité des tatouages », note le Dr Kluger. En revanche, il n’y a pas de risque à faire une péridurale ou une ponction lombaire en cas de tatouage au niveau du bas du dos. Il n’y a pas non plus de contre-indication à passer une IRM même si cela peut provoquer une sensation de picotement ou de brûlure.
Détatouage, long et cher

Si les candidats au tatouage sont nombreux, ceux au détatouage le sont aussi. «Bien qu’il soit possible d’enlever un tatouage au laser, il va rester une cicatrice plus ou moins discrète», insiste le Pr Misery. C’est pourquoi un tatouage doit toujours être un acte réfléchi. «Le détatouage étant un acte médical, il est réalisé par un dermatologue avec un laser Q-Switched, mais toutes les couleurs ne s’effacent pas parfaitement bien. Les tatouages ethniques, peu pigmentés, partent toutefois mieux que les tatouages professionnels», remarque le Dr Kluger. C’est un processus long: à raison d’une séance tous les mois ou tous les deux mois, cela peut durer un an, voire davantage. Cela dépend aussi de la façon dont la peau réagit. C’est enfin un processus coûteux: «Les prix sont extrêmement variables - selon la taille, les pigments utilisés, mais aussi parce que les prix sont libres - et ce n’est évidemment pas remboursé», conclut le Pr Misery

14 Re: Le tatouage le Ven 3 Mar - 17:25

gnosis

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le tatouage rentre comme toute autre initiative comme décision personnel en fonction des principes bibliques.  le chrétien ne vit pas règle mais de principes.
Un principe à respecter est celui de la modestie.

15 Re: Le tatouage le Ven 3 Mar - 17:27

samuel

avatar
Administrateur
Conclusion le tatouage à certains risques et peut y avoir de graves conséquences.

16 Re: Le tatouage le Ven 3 Mar - 18:04

papy

avatar
chico. a écrit:J'ai fait un constat de plus en plus de femmes se font tatouer, c'est un phénomène de mode.
C'est bien vrais , mais un chrétien n'est pas esclave de la mode et n'est pas obligé de suivre la foule.

17 Re: Le tatouage le Dim 5 Mar - 14:47

Josué

avatar
Administrateur
05.03.2017


18 Re: Le tatouage le Lun 6 Mar - 20:10

RT2,


samuel a écrit:Conclusion  le tatouage à certains risques et peut y avoir de graves conséquences.
Mais à notre époque tu as des tatouages decalcos, ils ne présentent aucun risque sanitaire. Par contre, en dehors de la mode et par là de la pression de groupe, il peut être intéressant pour la personne de se demander pourquoi elle veut un tatouage. et l'idée, la pensée, le sentiment que véhicule le tatouage.

19 Re: Le tatouage le Ven 17 Mar - 9:17

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Je ne suis pas vraiment sur qu'un adolescent veut un tatouage en décalcomanie.
Il veut que cela reste.

20 Re: Le tatouage le Mer 19 Avr - 17:58

Josué

avatar
Administrateur
Tatouages au henné noir : attention danger
Par Damien Mascret Mis à jour le 18/04/2017 à 18:37 Publié le 18/04/2017 à 17:48
Si le henné naturel est très bien toléré, en particulier par les adultes, il est préférable d’utiliser du feutre ou de la peinture pour les enfants, plus souvent victimes d’allergie après la pose de tatouages temporaires.
Le produit ajouté au henné naturel pour le noircir peut entraîner des complications immédiates et définitives.

Un joli tatouage de vacances temporaire au henné noir qui vire au cauchemar ! C’est ce qui est arrivé à deux garçons de 8 et 9 ans, tatoués respectivement en Égypte et en Albanie. Le premier avait opté pour un dragon sur la moitié du dos, le second pour un aigle sur le bras. L’un et l’autre ont présenté une vive réaction allergique cutanée, avec pour séquelle une dermatite allergique à vie qui leur interdit de nombreux métiers.
Tatoué dix jours avant son retour d’Égypte, le petit Italien avait d’abord semblé bien supporter l’œuvre réalisée par un artiste local sur la plage. Mais une retouche de noir, nécessaire juste avant de revenir dans son pays, allait révéler qu’il s’était sensibilisé à la première application. Il ne fallut que 48 heures avant que sa peau ne réagisse sous la forme d’une lésion érythémateuse (rouge, gonflée), bulleuse, suintante et extrêmement prurigineuse (qui démange, NDLR) couvrant la totalité du tatouage. Pour le jeune Albanais, la réaction fut plus rapide, dès le deuxième jour, sans doute en raison d’une sensibilisation initiale passée inaperçue. Peut-être par un contact avec les produits de teinture capillaire utilisés par sa mère, coiffeuse.
Séchage rapide

Le Dr Susanna Esposito et ses collègues de l’université de Perugia (Italie), qui relatent les deux cas dans le Journal international de santé publique et de recherche environnementale , rappellent que «dans la nature, le henné noir n’existe pas». Le henné est un arbuste dont les feuilles, réduites en poudre, produisent des teintures rouges, jaunes et orangées. Pour obtenir du henné noir, on le mélange «avec diverses substances, parmi lesquelles la plus importante est la paraphénylènediamine (PPD)», précisent les chercheurs.
La PPD présente plusieurs avantages qui expliquent son succès en vacances. «Le tatouage est plus noir, dure plus longtemps et le séchage est plus rapide», explique le Dr Nicolas Kluger, ancien membre du groupe d’experts sur l’évaluation des risques des produits de tatouage à l’ANSM en 2010 et cofondateur de l’European Society of Tattoo and Pigment research. «Mais il a le gros inconvénient d’être extrêmement allergisant, ajoute le médecin. Et l’ennui est que c’est un composé que l’on trouve dans de nombreux produits (textiles, cuir, encres d’imprimantes, etc. NDLR), ce qui peut poser problème pour les choix professionnels» de ceux qui y ont été sensibilisés.
Des risques existent d’ailleurs, même avec des produits présentés comme «naturels», dès que l’on quitte le cadre réglementé des cabinets officiels de tatouages. Le problème du henné noir est connu depuis longtemps. «C’est dommage d’exposer des enfants à ça», déplore le Dr Kluger. Le henné naturel est très bien toléré mais «pour les enfants, le plus simple est encore d’utiliser de la peinture ou du feutre», remarque le dermatologue qui inaugure ce vendredi à l’hôpital Bichat une «consultation tatouage» unique en France. Elle ne s’adresse pas à tous les inquiets, mais vise à prendre en charge les complications et à conseiller les personnes atteintes de maladies chroniques ou des jeunes sous traitements immunosuppresseurs, qui voudraient se faire tatouer mais s’interrogent sur les risques encourus
http://sante.lefigaro.fr/article/tatouages-au-henne-noir-attention-dangerrus.

21 Re: Le tatouage le Jeu 20 Avr - 8:02

samuel

avatar
Administrateur
Ces cas montrent bien que le tatouage n'est pas si anodin que ça!

22 Re: Le tatouage le Ven 27 Oct - 13:31

Josué

avatar
Administrateur
Tatouage : des nanoparticules dans les ganglions
Par Marielle Court Mis à jour le 13/09/2017 à 18:40 Publié le 13/09/2017 à 18:36
Des analyses réalisées sur des peaux marquées en vert montrent que les colorants peuvent migrer dans l'organisme.

En France, le tatouage ne cesse de gagner du terrain. Même si les statistiques ne sont pas si nombreuses, on parle d'environ 15 % de Français concernés. Et avec le phénomène intervient un cortège de questions, notamment sur l'innocuité des produits inscrits dans la peau.
Les mises en garde sur la nécessité de s'adresser à des vrais professionnels utilisant du matériel parfaitement stérile, ou de prendre des précautions lors de la cicatrisation sont constantes. Mais rares sont ceux qui se soucient de la composition des encres utilisées, les encres de couleur notamment. «Notre étude montre qu'ils devraient peut-être s'en préoccuper », souligne Hiram Castillo, chercheur à l'ESRF (le synchrotron européen de Grenoble), l'un des auteurs de l'étude publiée dans la revue Scientific Report .
Dioxyde de titane

Les scientifiques ont en effet démontré que ces encres, une fois injectées, pouvaient être transférées dans les ganglions lymphatiques. Pour obtenir ce résultat, les scientifiques ont pu travailler sur de la peau tatouée (en vert) et les ganglions de personnes ayant fait don de leur corps à la science. «Dans les quatre cas que l'on a pu observer, le dioxyde de titane (TiO2) contenu dans l'encre afin de moduler la couleur a été retrouvé dans les ganglions », raconte le chercheur.
«De façon intuitive, nous savions déjà depuis un certain nombre d'années que les encres migraient dans les ganglions, car certains chirurgiens étaient confrontés à des ganglions noirs», souligne Nicolas Kluger, dermatologue, lui-même tatoué, qui a ouvert une consultation à l'hôpital Bichat liée aux infections ou aux allergies du tatouage. «En revanche, ce que l'on ne savait pas jusqu'à présent, soulignent les chercheurs, c'est que le dioxyde de titane s'y trouve sous forme de nanoparticules », sans que, dans ce cas, on connaisse les effets de ce composé. «Pour le moment, on n'a pas les moyens de dire si c'est toxique ou si cela provoque des inflammations », précise Hiram Castillo.
«Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas se faire tatouer»
Nicolas Kluger, dermatologue
Le dioxyde de titane que l'on retrouve dans certains aliments sous formes d'additif (E171) mais aussi dans de nombreux produits cosmétiques et autres crèmes solaires a fait l'objet de nombreuses critiques. Une étude menée récemment sur le rat par des chercheurs de l'Inra a montré des effets négatifs de l'ingestion d'E171 pour le système immunitaire. De son côté, le Centre international de recherche sur le cancer l'a classé comme cancérigène possible en cas d'inhalation. En 2018, l'Anses (l'Agence de sécurité sanitaire) doit mener une évaluation des dangers et des risques du TiO2 pour la santé humaine et l'environnement dans le cadre du règlement européen sur les substances chimiques (REACh).
Mais, pour l'instant, «avec un recul d'une cinquantaine d'années, il n'y a pas de complications», rappelle Nicolas Kluger. «De plus, un tatouage est un acte unique, ce n'est pas comme le tabac », poursuit-il. Pour autant «les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas se faire tatouer », insiste-t-il. Une prudence qui devrait aussi concerner ceux ou celles qui se font grimer de la tête aux pieds.
http://info.sante.lefigaro.fr/article/tatouage-des-nanoparticules-dans-les-ganglions/?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Sante

23 Re: Le tatouage le Lun 30 Oct - 21:02

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les témoins de Jéhovah sont-ils libres de porter des tatouages sur leur corps ?

24 Re: Le tatouage le Lun 30 Oct - 22:03

Josué

avatar
Administrateur
Le message numéro 2 répond surement à ta question.

25 Re: Le tatouage le Mar 31 Oct - 16:03

Lechercheur


Les missionnaires ont combattu fortement le tatouages  quand ils sont  arrivés en Polynésie.

26 Re: Le tatouage le Mar 31 Oct - 17:02

Patrice1633

avatar
Que dit la bible sur les tatouages?

Lévitique 19​:​28

28  “ ‘ Et vous ne devez pas vous faire d’entailles dans la chair pour une âme décédée*+, et vous ne devez pas faire sur vous de tatouage. Je suis Jéhovah.

Alors qu'en pensent ceux qui veulent vraiment plaire a Dieu?

Tatouage, qu'en dit la bible?
https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/questions-bibliques/tatouages-et-la-bible/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum