Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

"Je donne 10% de mon salaire net à l'Eglise Mormonne"

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Coeur de Loi

avatar
"Judicaël, 30 ans, mormon, gestionnaire d'actifs : "Je donne 10% de mon salaire net à l'Eglise"

« Verser la dîme - donner 10% de ses revenus à l'Eglise mormone - est un principe de foi, même si cela repose uniquement sur le volontariat. Forcer les fidèles reviendrait à dénaturer l'esprit de notre religion. Dans mon couple, nous payons chacun de notre côté - nous gagnons environ 5.000 euros à deux, soit 500 euros pour la dîme - tandis que mes parents versent ensemble leur dîme."

http://www.fait-religieux.com/nos-dossiers/le-porte-monnaie-du-croyant/etre…

---

C'est où dans le nouveau testament ?

Je comprend pourquoi les Mormons ont des cathédrales si luxueuses Rolling Eyes

chico.

avatar
C'est une pratique courante chez les mormons.
Mais le chrétiens est pas sous la lois de Moïse.

Psalmiste

avatar
Tout est dit dans ce message que je replace sur le forum !

Psalmiste a écrit:Voici 1 bande dessiné mormone qui est adressé aux enfants :

Elle provient du Liahona de Juin 2009 !





Comme nous pouvons le voir, l'Eglise mormone enseigne aux enfants l'importance de construire des temples !

Demandons nous maintenant avec quel argent l'Eglise construit ces temples !!!

La réponse se trouve dans le Guide des Ecritures qui se trouve dans le Livre de Mormon !

Dîme
Voir aussi Argent; Offrande
Dixième partie de ce que gagne annuellement une personne, donnée au Seigneur par l'intermédiaire de l'Église. Les fonds de dîme sont utilisés pour construire des églises et des temples, soutenir l'œuvre missionnaire et édifier le royaume de Dieu sur la terre.
Abraham donne à Melchisédek la dîme de tout ce qu'il possède, Ge 14:18–20 (Hé 7:1–2, 9; Al 13:15). Toute dîme appartient à l'Éternel; c'est une chose consacrée à l'Éternel, Lé 27:30–34. Tu lèveras la dîme de tout ce que tu produiras, De 14:22–28. Ils apportèrent en abondance la dîme de tout, 2 Ch 31:5. Un homme trompe-t-il Dieu? En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes, Mal 3:8–11 (3 Né 24:8–11). Celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue, D&A 64:23 (85:3). La maison du Seigneur sera bâtie par la dîme de son peuple, D&A 97:11–12. Le Seigneur révèle la loi de la dîme, D&A 119. L'affectation de la dîme sera décidée par un conseil, D&A 120.

Et OUI, c'est avec la dime que l'on construit les temples !!!

Donc pourquoi faire lire de telles BD aux enfants, si ce n'est pas pour qu'eux aussi payent la dime, comme le montre ce document :




Comme ça même les enfants pourront remplir 1 fiche de dime :



Psalmiste

avatar
Il existe deja un sujet sur le thème de la dime chez les mormons : http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/t5398p300-la-dime-chez-les-mormons#108514

Psalmiste

avatar
A NON, ce principe ne repose pas du tout sur le volontariat Coeur de Loi  grsour 

Le livre de mormon est très claire à ce sujet !

En effet, il est écrit noir sur blanc dans le livre de mormon que celui qui ne paye pas sa dime sera damné (autrement dit, il ne sera pas sauvé).

De plus le mormon qui ne paye pas sa dime ne rentre pas au temple. Et qui dit interdiction de rentrer au temple, dit aussi interdiction de se marier, car les mariages mormons ne se font pas dans leur chapelle, mais au temple.

Psalmiste

avatar
Le verset dont je parle se trouve dans le livre Doctrine & Alliance 64.23 !

Voir le lien : http://scriptures.lds.org/fr/dc/64/23#23

Psalmiste

avatar
Doctrine & Alliance 64.23 : "Voici, le temps qui nous sépare de la venue du Fils de l'Homme s'appelle aujourd'hui, et en vérité, c'est un jour de sacrifice, et un jour où mon peuple doit être dîmé, car celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue"

Alors Coeur de Loi, ça te semble toujours être basé sur le volontariat ?

Psalmiste

avatar
Et si s'est basé sur le volontariat, alors porquoi les mormons doivent-ils remplir ce document avant de payer leur dime ?




Coeur de Loi

avatar
C'est le témoignage d'un mormon que j'ai mis.

Merci pour les infos.

Psalmiste

avatar
Alors ce mormon est un menteur... Car le verset que je donne + les documents que j'ai déposé, prouvent bien que ce n'est pas du tout du volontariat, mais bien une obligation qu'exige l'eglise mormone.

Josué

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:Alors ce mormon est un menteur... Car le verset que je donne + les documents que j'ai déposé, prouvent bien que ce n'est pas du tout du volontariat, mais bien une obligation qu'exige l'eglise mormone.
Disons qu'il ne rentre pas dans les détails.

12 Menteur ... ou pas le Dim 3 Jan 2016 - 12:39

exodus

avatar
Josué a écrit:
Psalmiste a écrit:Car le verset que je donne + les documents que j'ai déposé, prouvent bien que ce n'est pas du tout du volontariat, mais bien une obligation qu'exige l'eglise mormone.
Disons qu'il ne rentre pas dans les détails.

Bonjour clown

La dîme chez les mormons est certainement sur une base volontaire et aucune insinuation n'est faite durant les réunions de Sainte-Cène à propos des questions d'argent.

Ce qui me choque c'est qu'elle est liée au salut. Je trouve aussi que ce verbe "dîmer", utilisé par exemple dans D&C 64, est horrible.

"Je leur rends témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence: ne connaissant pas la justice de Dieu et cherchant à établir leur propre justice, ils ne sont pas soumis à la justice de Dieu; car Christ est la fin de la loi pour la justification de tous ceux qui croient" (Romains 10:2-3, inchangé dans la traduction de Joseph Smith)

et "Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres; autrement la grâce n'est plus une grâce" (Romains 11:6, inchangé dans la traduction de Joseph Smith)

Amitié.

samuel

avatar
Administrateur
Bonjour.
Que se passe t-il si un mormon refuse de payer la dîme ?

14 Conséquences le Dim 3 Jan 2016 - 22:57

exodus

avatar
samuel a écrit:Que se passe t-il si un mormon refuse de payer la dîme ?

Bonjour Very Happy

Il ne se passe rien. De nombreux mormons ne paient pas la dîme.

Là où ça se gâte pour eux, c'est lorsqu'ils veulent aller au Temple (le Temple a une importance vitale dans le messianisme mormon). S'ils n'ont pas été fidèles en tout (tout ce qui est visible) et par conséquent, y compris dans le paiement de la dîme, au moins durant les 12 mois précédant leur demande, alors la porte du Temple leur est fermée (ils ne sont pas dignes de pouvoir y entrer).

Le messianisme mormon dit qu'on doit accomplir les cérémonies du Temple pour être sauvé. Selon les mormons, c'est par elles que le salut est donné. Par exemple une famille ne peut pas être sauvée ni se perpétuer dans l'éternité tant qu'elle n'a pas été scellée dans le Temple.

Donc sauvé par la foi en Jésus-Christ et la grâce oui, pour autant que l'on persévère jusqu'à la fin, ce qui inclut les scellements faits au Temple et en conséquence, à condition que l'on ait correctement payé sa dîme. Sans l'acquittement de cette dernière, c'est tout l'édifice spirituel d'une personne qui s'écroule.

Le baptême et les autres scellements peuvent alors être accomplis "par procuration" (le baptême des morts par exemple). Admettons que je n'ai pas eu l'occasion de tout accomplir de mon vivant, quelqu'un peut le faire à ma place. Mais une fois de plus, cela revient à dire que le salut dépend d'un autre membre de ma famille, ou de l'Église, et non directement et uniquement du Sauveur.

Quoi qu'il en soit chacun -e devrait réfléchir 1000 fois avant d'accepter un tel messianisme pour sa propre vie. Y entrer, ne pas tout accomplir, pour se retrouver un jour devant le Roi des rois et se faire dire "Qu'il en soit fait selon ta foi"? Dangereux!

Amitié

Josué

avatar
Administrateur
Sur quel base les Mormons font de la dîme une obligation morale ?

16 description LDS le Lun 4 Jan 2016 - 22:06

exodus

avatar
Josué a écrit:Sur quel base les Mormons  font de la dîme une obligation morale ?

J'y ai répondu plus haut  tronch  Sur la base des enseignements LDS lesquels reposent sur les prophètes LDS (dont D&A 119:3-4). Ainsi ci-dessous, tiré du site LDS :

"... La personne doit certifier qu’elle est moralement pure et qu’elle observe la Parole de Sagesse, qu’elle paie complètement la dîme, qu’elle vit en harmonie avec les enseignements de l’Église et qu’elle n’entretient pas de rapport ni ne sympathise avec des groupes apostats ..."

https : // www . lds . org/manual/preparing-to-enter-the-holy-temple/preparing-to-enter-the-holy-temple?lang=fra

Dans le 19ème paragraphe.

Paix

samuel

avatar
Administrateur
Mais le plus important c'est que dit les écritures saintes et pas un livre que seul les Mormons pensent inspiré.

exodus

avatar
samuel a écrit:Mais le plus important c'est que dit les écritures saintes et pas un livre que seul les Mormons pensent inspiré.

Le plus important à tes yeux, pas aux leurs. Dans la Bible ils citeront Malachie 3:10, tout comme le feront plusieurs autres groupes, avec l'avantage que les mormons ont des Temples. "Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes".

Josué

avatar
Administrateur
Mais pour un non Mormon le livre de MORMON n'a aucune valeur pas plus que le manifeste du partit communiste ou autre livres dit comme le Coran.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Très intéressante comparaison à faire entre Mahomet et Smith, le Coran et Livre de Mormon.

Deux assassins, deux suspects présumés innocents envers des fillettes ( 9 ans & 13 ans), deux inventeurs d'un plagiat, deux politiques religieux, deux hommes dont Smith qui a vraiment existé et était dans son genre génial, vraiment !

Donner, ce n'est pas voler. Mon salaire, je le donne si je veux et à qui je veux. Vu ? Je donne, on ne vient pas me racketter, pardon pour mon avis personnel. La dîme, rien du tout !

Coluche faisait rire, il a fait pleurer quand il s'est tué dans un absurde accident (tout accident du reste est absurde). Il a aussi créé de son seul bon cœur les Resto du

Si la Bible est partielle, alors elle est partiale. Pensez-y !

Si comme Mahomet et Smith le disent, la Bible a été falsifiée. Ouais...

On lit la trzduction inspirée de Joseph Smith qui est complète, et on est pris de fou rire. Trop content de savoir enfin écrire à 30 ans - un exploit intellectuel chez les Smith pour leur réputation à commencer par leur père grand faussaire devant l'Éternel -  sa traduction est si parlée qu'on se demande s'il n'aurait pas lieux fait de ne rien faire. A trop vouloir prouver on ne prouve plus rien, on s'enfonce...

Je donne à manger aux SDF, aux martyrs, à leurs familles, à la donation de Bibles (Gédéons, TJ), etc. Je ne jette rien, je donne à Emmaüs. C'est un choix, c'est mon choix

Attention, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, tous les allemznds ne sont pas des nazis, tous les mormons ne sont pas pauvres, ils ont leurs chefs, politiciens tous, qui sont milliardaires. Ça se respecte de donner aux riches.

Je donne au pauvre, j'ai écouté un grand Enseignant, il s'appelle Jésus, un type bien. On a tous ça en commun et lui n'a touché aucune nana, ni pris du fric, il n'a rien écrit, il a donné tout, même sa vie, même sa maman qui restait seule (ah, au fait, si Jésus a eu des frères, ça ne servait à rien de faire héberger sa maman) qui mourut selon la tradition apostolique en 66. Pauvre femme, pauvre fils, et nous leurs devons le courage de leur pudeur quand, enceinte, toutes les portes se fermaient devant eux la nyit venant. C'est avec les bêtes dans une mangeoire en bois qu'il est né... Il est mort encore sur du bois relevé, cloué comme un moins que rien, lui que toute la ville 5 jours avant, avait accueilli en Messie avec la fête des palmiers. Donc ils savaient qui ils mettaient à mort !

21 La dîme, où et par qui? le Mar 5 Jan 2016 - 22:37

exodus

avatar
Josué a écrit:Mais pour un non Mormon le livre de MORMON n'a aucune valeur pas plus que le manifeste du partit communiste ou autre livres dit comme le Coran.

Nous sommes d'accord  Rolling Eyes  Évidemment, si tu es TJ personne ne te demande de verser une dîme à l'église mormonne. Ni à aucune autre église. Mais cela ne me semble pas le sujet de ce fil, qui ne vaut que si nous parlons d'un mormon envers son église. De toi envers la tienne. De moi envers la mienne.

22 Hors sujet le Mar 5 Jan 2016 - 22:38

exodus

avatar
Marmhonie a écrit:Très intéressante comparaison à faire entre Mahomet et Smith, le Coran et Livre de Mormon.

Navré mais cela semble hors sujet?

samuel

avatar
Administrateur
exodus a écrit:
Josué a écrit:Mais pour un non Mormon le livre de MORMON n'a aucune valeur pas plus que le manifeste du partit communiste ou autre livres dit comme le Coran.

Nous sommes d'accord  Rolling Eyes  Évidemment, si tu es TJ personne ne te demande de verser une dîme à l'église mormonne. Ni à aucune autre église. Mais cela ne me semble pas le sujet de ce fil, qui ne vaut que si nous parlons d'un mormon envers son église. De toi envers la tienne. De moi envers la mienne.
Mais nous comprenons bien qu'une personne qui n'est mormone ne donne pas la dîme.
Mais lla question est plutôt pourquoi cette obligation de payer cette taxe car la loi de Moîse a été abolie ?

chico.

avatar
Si je comprend bien un mormon qui ne paye pas la dîme est intertit de participer au culte qui se passe au temple ?

kaboo

avatar
Bonjour.

Je pense qu'avant d'aborder un tel sujet il conviendrait tout d'abord de le remettre dans son contexte.
Les Mormons se disent descendant de Joseph Fils de Jacob.

Léhi, père de Néphi.
Selon le livre de mormon Léhi serait un prophète hébreu descendant de Joseph vendu en Égypte. Il aurait fait sortir sa famille et ses partisans de Jérusalem pour les emmener vers 600 av. J.-C. vers une terre promise sur le continent américain. Il fut le premier prophète de son peuple dans le Livre de Mormon. Léhi a eu 6 fils: Laman, Lémuel, Néphi, Sam, Jacob et Joseph, les deux derniers étant nés dans le désert, lors de la fuite de la famille de Léhi de la ville de Jérusalem, ville alors sous menace de destruction selon les prophéties annoncées (1 Néphi 18:7). Son fils aîné Laman fut le père de la nation lamanite. Son fils Néphi fut le père de la nation néphite. Le Seigneur lui donna la vision de l'arbre de vie. Avant sa mort, il bénit ses fils et leur parla du Christ et de la parution du Livre de Mormon dans les derniers jours (2 Né 1–3, 4:1–12).
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9hi

Pour le reste, je pense qu'il font comme les autres communautés.
Ils appliquent les commandements qui les intéresse et exclus les autres.
La dîme est une loi mosaïque et il ne faut pas oublier que les clés du paradis ont été remises à Joseph Smith.

Par conséquent, les prêtres catholiques issues de Saint Pierre n'ont plus aucun pouvoir de prêtrise.
Ce sont les Prophètes Mormons (Prêtres) qui détiennent les clés du paradis.
Pourquoi baptiseraient-ils les morts si tels n'était pas le cas.

Donc, oui la dîme qui signifie dixième est obligatoire car, ils descendent de Joseph.

Genèse 28:21
et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu;
cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu;
et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras.

Attention à ne pas oublier que Léhi fils de Joseph (?) à quitté l'Egypte 600 avant JC.
A l'époque de Jésus, toutes les tributs de Léhi vivaient sur le continent Amérindien.
De plus, Jésus Christ existait déjà à l'époque de Noé. Laughing

Tout ça pour dire que les lois chétiennes ne peuvent pas s'appliquer chez eux.
Ils ne sont ni Juifs (Juda), ni Chrétiens. Ils sont Mormons.

Cordialement.

samuel

avatar
Administrateur
Salut.
Tu cites l'église catholique mais il y des siécles qu'elle a compris que la dîme était que pour les juifs et elle ne l'impose plus.
Elle fait appel au denier du culte pas n'impose pas le dixième du salaire à versé à l'église.

kaboo

avatar
Bonjour.

samuel a écrit:Salut.
Tu cites l'église catholique mais il y des siécles qu'elle a compris que la dîme était que pour les juifs et elle ne l'impose plus.
Elle fait appel au denier du culte pas n'impose pas le dixième du salaire à versé à l'église.

Baptême = payer.
Communion = Payer.
Mariage = Payer.
Inhumation = Payer.

Pas obliger de payer ?
http://www.web-mag-catho.fr/articles/sacrements-mariage-bien-se-preparer/participation-financiere-aux-frais-lies-votre-ceremonie

Cela dit, c'est vrai que l'église catholique romaine n'impose rien.

@+ pp

samuel

avatar
Administrateur
Ma mère a été enterrée a l'église et nous n'avons rien payé.
Le curé nous a dit de donner ce que nous voulons.

kaboo

avatar
Bonjour samuel.

samuel a écrit:Ma mère a été enterrée a l'église et nous n'avons rien payé.
Le curé nous a dit de donner ce que nous voulons.

C'est vrai mais ça reste tout de même quelque chose d'assez délicat.
http://lyon.catholique.fr/?03-Le-casuel-l-offrande-a-l

Après, je ne sais pas. Perso, j'ai payé pour le baptême (catholique) de mon fils et j'ai une amie qui a payé 200 € pour les funérailles de son mari.
Concrètement, bien que ce soit hors sujet, ceux qui s'en sortent le mieux, ce sont les pompes funèbres.
Dans ce cas, je ne sais pas comment ça marche chez les TJ mais qu'en est-il des Mormons ?
Dîme ou pas, prennent-ils en charge ce genre de dépenses ?
Qu'on le veuille ou non, ça reste quelque chose d'assez important de nos jours.
De plus, je ne sais pas mais, il me semble qu'en règle général, ils prennent soins des leurs.

Cordialement.

samuel

avatar
Administrateur
Et si nous revenions à nos gentils mormons qui eux doivent payer la dîme !

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
samuel a écrit:Et si nous revenions à nos gentils mormons qui eux doivent payer la dîme !
C'est fait

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
samuel a écrit:Ma mère a été enterrée a l'église et nous n'avons rien payé.
Le curé nous a dit de donner ce que nous voulons.
Bien sûr, c'est interdit en France de faire payer un tarif, chez les catholiques. Bien sûr.

Après, tu as celles et ceux qui racontent n'importe quoi, ou qui avouent s'être fait avoir en payant, c'est de la simonie, du nom de Simon le magicien qui, dans Actes, propose contre de l'argent à Pierre, de connaître le truc pour faire le même miracle. Voilà, c'est ça, la simonie, c'est vendre aux gogos dans le malheur de prétendus pouvoirs alors que tout curé perçoit son salaire mensuel et dépend du Ministère de l'Intérieur.

Un gogo vient fièrement avouer qu'il s'est fait avoir, tant pis pour lui, soit il navait jamais mis les pieds dans une église, soit c'est un pauvre bougre. Tout curé est payé par l'État. Tu comprends bien que ce qu'il a demandé pour des funérailles, un comble, il ne l'a pas bien sûr pas déclaré aux impôts. Il y a des curés qui vont en Enfer, ou pour vous, qui sont indignes de Dieu.

On a même le plus souvent des prêtres qui payent pour aider dans le malheuur & c'est normal.

On n'est pas ici dans un forum racaille de haines, donc allez bavez chez ces forums et ici, merci de rester digne ou ça va mal se terminer.

"Vade retro, Satanas !"
Point barre. Ces simoniaques, on a le devoir de les signaler et encore plus de les fuir.. Oui, il y en a, comme partout il y a des pauvres types, mais l'Église c'est pas ça.
Du tout !

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
La dîme pour un chrétien, c'est de la simonie. Ce n'est pas chrétien.
Idem pour l'occultisme, et autres mouvances en dérives sectaires.

Les mormons renient le texte actuel de la Bible, exactement comme les musulmans sunnites, elle serait falsifiée. Bon, eh bie, tchao.

Un raciste, un haineux, un méchant, on le laisse dans son coin, tant qu'il ne fait pas de trouble à l'ordre public, pourquoi pas ?

Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse de ce plagiat qu'est le Livre de Mormon, qui a baptisé mormon mon grand père paternel ? Il a fallu porter plainte, via l'évêque qui n'en savait rien. Abraham est autant musulman que mormon, Jésus est autant morlon que musulman, mais ça ne nous intéresse pas et je ne connais pas de forum mormon francophone, c'est pas leur truc du reste puisque c'est vouloir imposer un fascisme avec un racket de salaire : hallucinant.

kaboo

avatar
Bonjour.

Marmhonie a écrit:Un gogo vient fièrement avouer qu'il s'est fait avoir, tant pis pour lui,
soit il navait jamais mis les pieds dans une église, soit c'est un pauvre bougre.
Merci pour le bougre. bizzou

Marmhonie a écrit:Tout curé est payé par l'État. Tu comprends bien que ce qu'il a demandé pour des funérailles, un comble, il ne l'a pas bien sûr pas déclaré aux impôts.
Il n'y a pas de SMIC pour les curés. Ces derniers vivent donc en partie à l'aide de fonds récupérés lors des messes, le reste (les 2/3) provenant du diocèse.
http://paiecheck.com/2012/10/16/quelle-est-la-remuneration-dun-cure/

Pour en revenir aux mormons, oui effectivement ils doivent payer la dîme. C'est chez eux une lois.

Chapitre 31: L’obéissance à la loi de la dîme "Enseignements des présidents de l’Église:Joseph F. Smith, (1999)

Episodes de la vie de Joseph F. Smith
A la fin du 19e siècle, l’Eglise avait d’énormes dettes s’élevant à plus d’un million de dollars. Cette obligation financière préoccupait beaucoup Joseph F. Smith. Lors de la conférence générale d’octobre 1899, il a dit: «Nous avons reçu beaucoup d’instructions importantes concernant nos devoirs de saints des derniers jours, non seulement concernant la loi de la dîme, mais aussi en rapport avec d’autres choses qui sont, dans leur domaine, aussi importantes que la loi de la dîme. Il n’y a toutefois rien d’aussi important pour le bien- être de l’Eglise actuellement que l’observance de cette loi par laquelle des biens seront placés dans le magasin du Seigneur pour faire face aux besoins des membres 1 .»

Sep ans plus tard, un après-midi, le président Smith en rentrant de son bureau a trouvé sa fille Rachel dans l’entrée de la Beehive House.

«Où est ta mère?» a-t-il demandé.
«Je ne sais pas.»
«Où peut-elle être?»
«Je ne sais pas.»
«Quand sera-t-elle de retour?»
«Je ne sais pas, papa, je ne suis pas au courant. Je viens juste de rentrer de l’école.»
«Eh bien, ma fille, je voulais que ta mère soit la première à l’apprendre, mais puisque tu ne sais pas grand chose, je vais te le dire.» Il avait un papier à la main.
«Tu vois ce papier?»
«Bien sûr.»
«Il signifie que l’Eglise n’a enfin plus de dette.» Il souriait. «Maintenant tu sais quelque chose de vraiment important 2 !»

Enseignements de Joseph F. Smith
En obéissant à la loi de la dîme nous affirmons notre loyauté envers le royaume de Dieu.
Dieu demande qu’un dixième de nos revenus soit placé dans son magasin; et cela est donné comme loi permanente à tous les pieux de Sion 3 .

Par ce principe (la dîme), la loyauté du peuple de notre Eglise sera mise à l’épreuve. Par ce principe, on saura qui est pour le royaume de Dieu et qui est contre. Par ce principe, on verra qui est décidé à faire la volonté du Seigneur et à garder ses commandements, sanctifiant ainsi le pays de Sion à Dieu, et qui est opposé à ce principe et s’est retranché des bénédictions de Sion. Ce principe est très important car c’est par lui que l’on saura si nous sommes fidèles ou infidèles. Dans son domaine, il est aussi essentiel que la foi en Dieu, que le repentir, que le baptême pour la rémission des péchés ou l’imposition des mains pour le don du Saint-Esprit 4 .

La loi de la dîme est une épreuve par laquelle passeront tous ceux qui font partie de ce peuple. Quiconque n’observe pas ce principe sera connu comme un homme qui est indifférent au bien-être de Sion, qui néglige son devoir de membre de l’Eglise et ne fait rien pour la progression temporelle du royaume de Dieu. Il ne contribue en rien non plus à la diffusion de l’Evangile aux nations de la terre et néglige de faire ce qui lui donnerait le droit de recevoir les bénédictions et les ordonnances de l’Evangile 5 .

L’observance de la loi de la dîme est volontaire. Je peux payer ma dîme ou non, comme je le veux. C’est à moi de choisir si je le fais ou non; mais ressentant de la loyauté envers l’Eglise et envers ses intérêts, croyant qu’il est bon et juste d’observer la loi de la dîme, je l’observe tout comme je pense qu’il est bon que j’observe la loi du repentir et du baptême pour la rémission des péchés 6 .

Nous qui n’avons pas payé notre dîme dans le passé et qui avons par conséquent vis-à-vis du Seigneur des obligations dont nous ne sommes pas en mesure de nous acquitter, le Seigneur ne l’exige plus de nous, mais nous pardonnera le passé du moment que nous observons honnêtement cette loi à l’avenir. C’est là de la générosité, de la bonté et j’en suis reconnaissant 7 .

J’ai dit, et je vais le répéter maintenant, qu’un homme ou une femme qui paiera toujours sa dîme n’apostasiera jamais. Peu importe qu’elle soit petite ou grande; c’est une loi du Seigneur; c’est une source de revenus pour l’Eglise; c’est une demande de Dieu, et il a dit que ceux qui ne veulent pas l’observer ne sont pas dignes d’un héritage en Sion. Nul n’apostasiera jamais tant qu’il paiera sa dîme. C’est normal. Pourquoi? Parce que tant qu’il a la foi pour payer sa dîme, il a foi en l’Eglise et dans les principes de l’Evangile, il y a du bon en lui et il y a de la lumière en lui. Tant qu’il le fera, le tentateur ne le vaincra pas et ne l’égarera pas 8 .

La dîme est la loi du Seigneur pour assurer les revenus de son Eglise et bénir les saints.
La loi de la dîme est la loi destinée à assurer les revenus de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Sans la dîme, il serait impossible d’accomplir les desseins du Seigneur 9 .

Le Seigneur… a donné la loi de la dîme afin qu’il y ait dans les magasins du Seigneur le moyen d’accomplir les desseins qu’il a en vue; pour le rassemblement des pauvres, pour la diffusion de l’Evangile aux nations de la terre, pour l’entretien de ceux qui doivent donner leur attention constante, à longueur de journée, à l’œuvre du Seigneur, et pour lesquels il était nécessaire de prendre des dispositions. Sans cette loi cela ne pourrait se faire, et on n’aurait pas non plus pu construire et entretenir des temples, ni nourrir et vêtir les pauvres. C’est pourquoi la loi de la dîme est nécessaire pour l’Eglise, au point que le Seigneur en a fortement souligné l’importance 10 .

[La dîme] est utilisée pour poursuivre les ordonnances de la maison de Dieu dans les… temples. Des milliers et des milliers de dollars de cette dîme sont utilisés pour instruire les jeunes de Sion et entretenir les écoles de l’Eglise. Des milliers de dollars sont dépensés pour nourrir et vêtir les pauvres et pour prendre soin de ceux qui dépendent de l’Eglise. Ils cherchent du secours et du soutien auprès de leur «mère», et il est approprié que l’Eglise subvienne, dans la mesure du possible, aux besoins de ses pauvres et de ses indigents, des faibles et des impotents 11 .

Le Seigneur a révélé comment ces finances [la dîme] seront gérées, à savoir, par la Présidence de l’Eglise, le Grand Conseil de l’Eglise (c’est-à-dire les douze apôtres) et l’Episcopat président de l’Eglise. Je pense qu’il y a là de la sagesse. Il n’est pas laissé à un seul homme d’en disposer ni de les manipuler seul de quelque manière que ce soit. Cela incombe à dix-huit hommes au moins, des hommes sages, pleins de foi, capables, comme le sont ces dix-huit hommes. Je dis qu’il leur incombe de disposer de la dîme du peuple et de l’utiliser pour les objectifs qui, à leur avis et selon leur sagesse, accompliront le plus de bien pour l’Eglise… Ces fonds de dîme sont gérés par ces hommes que le Seigneur a désignés comme ayant l’autorité de le faire pour les besoins et le profit de l’Eglise 12 .

Le Seigneur… requiert particulièrement des hommes qui se tiennent à la tête de notre Eglise et qui ont la responsabilité de guider et de diriger le peuple de Dieu, de veiller à ce que la loi de Dieu [la dîme] soit observée. Nous avons le devoir de le faire… Il devient obligatoire pour les dirigeants de l’Eglise de parler de ce principe, de dire que non seulement les membres doivent remplir leur devoir vis-à-vis de cette loi, mais qu’il doit y avoir dans le magasin du Seigneur de quoi répondre aux besoins du peuple; car les besoins de l’Eglise sont les besoins du peuple. Les membres de l’Eglise constituent l’Eglise, et par conséquent, quelles que soient les obligations financières de l’Eglise, c’est à chaque membre individuellement d’y faire face proportionnellement à ses moyens. Le Seigneur requiert de nous que nous veillions à ce que cette loi soit observée parmi le peuple 13 .

Je tiens à dire à mes frères et sœurs réunis ici ce matin, qu’à mon avis il n’y a jamais eu une époque où les membres de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours aient mieux vécu, aient été plus fidèles et plus diligents qu’aujourd’hui. Nous avons différents moyens d’en juger. Le moyen le plus exact est le fait que la loi de la dîme soit observée… C’est une bonne indication que les saints des derniers jours remplissent leur devoir, qu’ils ont foi en l’Evangile, qu’ils ont le désir de garder les commandements de Dieu, et qu’ils les vivent plus fidèlement peut-être que jamais auparavant.

Je tiens à vous dire autre chose, et je le fais en vous félicitant; c’est que, grâce aux bénédictions du Seigneur et à la fidélité des saints à payer leur dîme, nous avons pu régler toutes nos dettes. Aujourd’hui, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ne doit pas un dollar qu’elle ne puisse payer tout de suite. Nous sommes enfin capables de régler ce que nous devons au fur et à mesure. Nous n’avons plus besoin d’emprunter, et nous n’aurons plus à le faire si les saints des derniers jours continuent de vivre leur religion et d’observer cette loi de la dîme. C’est la loi de financement de l’Eglise.

De plus, je tiens à vous dire, que nous ne serons peut-être pas capables de le faire tout de suite, mais que nous nous attendons à voir le jour où nous n’aurons plus à vous demander un dollar de don pour quelque but que ce soit, à l’exception de ce que vous donnerez volontairement et spontanément, parce que les dîmes dans le magasin du Seigneur suffiront pour payer tout ce qui est nécessaire à l’édification du royaume de Dieu… C’est la véritable manière de faire, le véritable objectif du Seigneur pour gérer les affaires de son Eglise 14 .

Le point le plus important en ce qui concerne le paiement de la dîme c’est l’obéissance à la loi.
On pourrait certainement lire beaucoup d’autres choses dans les Ecritures à propos de ce principe de la dîme que Dieu nous a révélé dans notre dispensation, et qu’il exige de nous afin que, par l’obéissance à sa loi, nous sanctifiions ce pays pour qu’il devienne véritablement un pays de Sion pour nous. De plus, nous avons la promesse que si nous obéissons aux lois de Dieu, si nous mettons notre confiance en lui, si nous nous approchons de lui, il s’approchera de nous, et il nous récompensera de sa faveur et de sa bénédiction. Il réprimandera celui qui dévore et il fera que la terre soit féconde, et qu’elle donne de sa force au laboureur, à celui qui cultive la terre, et au gardien de troupeaux. Il augmentera le nombre de ses bœufs et le fera prospérer à droite et à gauche, et il aura de l’abondance parce qu’il met sa confiance en Dieu; il s’approche de Dieu et il est disposé à le mettre à l’épreuve pour voir s’il ouvrira les écluses des cieux et déversera sur lui les bénédictions en abondance [voir Malachie 3]. Que quiconque a reçu l’Evangile de Jésus-Christ reçoive ces paroles car elles en valent la peine! Il en est qui les prennent à la légère, et ceux qui le font négligeront certainement de s’approcher, et ils négligeront de mettre le Seigneur à l’épreuve, n’accompliront pas les commandements qu’il a donnés et ne sauront pas que Dieu dit la vérité et qu’il est capable d’accomplir sa parole et la promesse qu’il a faite à son peuple lorsque celui-ci est disposé à obéir à sa loi et à la garder…

… J’ai rencontré un frère, je n’ai pas besoin de dire son nom car il n’est qu’un parmi les milliers de personnes qui peuvent rendre le même témoignage, non seulement par la parole mais par les preuves d’économie, de prospérité, de progrès et d’amélioration qui l’entourent au milieu des déserts. Cette saison, il a fait une abondante récolte, ses fermes ayant produit énormément, tandis que les fermes de beaucoup de ses voisins sont encombrées de mauvaises herbes et que leurs récoltes n’ont été que la moitié ou le tiers de la sienne. Comment l’expliquez-vous? Je l’explique par le fait que Dieu l’a béni; et c’est bien ce qu’il a fait, car c’est un homme intelligent, un homme qui non seulement travaille avec sagesse et prudence, mais dans la crainte de Dieu et avec au cœur le désir d’obéir à ses lois… Il paie sa dîme, se souvient de ses offrandes, obéit aux lois de Dieu et n’a pas peur de rendre témoignage à ses amis et à ses voisins que c’est à cause de son obéissance que Dieu l’a béni, l’a rendu prospère et a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Il n’est pas le seul; il y en a d’autres qui ont été rendus prospères de la même manière. Et je témoigne que c’est parce que Dieu l’a béni, lui, sa terre et ses travaux, et lui a accordé la prospérité et les bénédictions qu’il a cherchées et pour lesquelles il a travaillé. Il a agi en bonne foi devant le Seigneur; le Seigneur a connu son cœur et l’a béni en conséquence 15 .

J’en viens donc à la conclusion que le point principal concernant le paiement de la dîme c’est l’obéissance à la loi, et que nous serons davantage bénis par cette obéissance que n’importe qui d’autre. Nous pouvons gagner des dizaines de milliers et payer honnêtement la dîme de nos revenus, payant ainsi une dîme importante; pourtant le bien que nous retirerons de l’obéissance à la loi de Dieu sera finalement beaucoup plus important que le bien que notre argent aura pu procurer aux pauvres. Celui qui donne est plus béni que celui qui reçoit.

Le problème est que lorsqu’un homme devient riche, il commence aussitôt à se sentir trop pauvre pour obéir aux lois de Dieu. Les richesses appauvrissent les hommes du point de vue de leurs relations avec le Tout-Puissant. Le pauvre peut facilement payer sa dîme et contribuer avec ses petits moyens au soutien des nécessiteux; mais s’il devient millionnaire, ou quelque chose de ce genre, alors son cœur commence à rétrécir. Le résultat est qu’il se prive de l’occasion de recevoir des manifestations encore plus grandes de la bonté et de la miséricorde de Dieu à son égard, manifestations qu’il aurait pu recevoir par l’accroissement du bien qu’il pourrait faire avec ses plus gros moyens.

C’est l’obéissance qui est requise par le Tout-Puissant. C’est l’obéissance qu’il attendait d’Abraham. Je parle maintenant de l’obéissance à Dieu, non à l’homme; et je défie quiconque de prouver que l’obéissance à Dieu, même pour le paiement de la dîme, n’est pas préférable à la désobéissance, préférable sur le plan individuel, et préférable pour l’ensemble du peuple. Si un homme obéit à la loi de la dîme, il a droit personnellement aux bénédictions de Dieu et, grâce à cet homme, il y a des moyens dans le magasin du Seigneur pour nourrir les pauvres, pour répandre l’Evangile, pour construire des temples et pour accomplir les desseins de Dieu; mais si cet homme n’obéit pas à cette loi, alors il n’y a rien dans le magasin du Seigneur, et lui-même est privé des bénédictions que le Seigneur lui aurait autrement données 16 .

Conseils pour l’étude
• Qu’est-ce que la loi de la dîme du Seigneur? (Voir aussi D&A 119:3–4.) Quels principes de l’Evangile mettons-nous en pratique lorsque nous payons notre dîme? Pourquoi l’obéissance à la loi est-il «le point le plus important» concernant le paiement de la dîme?
• Que peuvent faire les membres de l’Eglise s’ils n’ont pas payé la dîme dans le passé et qu’ils veulent maintenant garder ce commandement? Citez des raisons pour lesquelles des gens arrêtent de payer leur dîme. Comment l’opulence peut-elle «rétrécir» le cœur?
• Citez des objectifs pour lesquels les fonds de la dîme sont utilisés. Comment la dîme aide-t-elle à répondre aux besoins spirituels et temporels des membres de l’Eglise et des autres?
• Qui détermine la répartition des fonds de la dîme de l’Eglise? (Voir aussi D&A 120.)
• Comment peut-on enseigner le paiement de la dîme au sein de la famille?
• Quelles promesses le Seigneur fait-il à ceux qui paient leur dîme? (Voir aussi Malachie 3:10–12.) Quand et comment avez-vous été bénis par l’obéissance à la loi de la dîme?
https://www.lds.org/manual/teachings-of-presidents-of-the-church-josephf-smith/035?lang=fra

Cordialement.



Dernière édition par kaboo le Ven 8 Jan 2016 - 19:45, édité 1 fois

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Je connais encore mon Église et son fonctionnement. Maintenant libre à toi de donner des informations farfelues, le soit-dusant fait que les sacrements (il y en a 7, du baptême à l'extrême onction), ils sont absolument gratuits !

Deux, le Ministre de l'Intérieur depuis le premier historique, Tiers, a le droit de suspendre le salaire versé par l'État français aux curés. Il peut aussi les suspendre, voire les interdire d'exercer leur fonction, indépendamment de son évêque, archevêque ou cardinal.

On n'est pas dans le foutoir ni le cloaque de tous les hoax ici, nous sommes dans un forum chrétien attaché aux références, à l'Histoire des religions, vu ?

Je suis très sévère parce que blasphème l'Église catholique romaine & crois pouvoir y diffuser n'importe quoi. Pas ici !

Suis-je assez clair ?
Enfin tu n'appartiens pas à l'Église, moi si, ce qui t'interdit d'avoir accès à bien des informations, fort heureusement. C'est verrouillé et reverrouillé. Motus & bouche cousue.

Mais pour tous les chrétiens, j'accepte de lever le voile très partiellement et je te pardonne pour tes affirmations fausses que tu ne renies même pas.

Errare humanum est, perseverare diabolicum. L'erreur est humaine, y perséverer est une faute, laquelle exige réparation par la pénitence. Attention de ne pas entrer en tentation avec l'influence de son Ego via ses propres convictions. Ici nous prenons toutes & tous du recul avec courtoisie, défférence et humilité. Il n'est pzs question d'avoir raison ou tort, juste de citer les faits, rien d'autre, & de rendre témoignage.
Pac tecum filii kaboo :-)

samuel

avatar
Administrateur
Et si nous revenons sur la dîme selon la conception que les Mormons en ont ?

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
exodus a écrit:
Marmhonie a écrit:Très intéressante comparaison à faire entre Mahomet et Smith, le Coran et Livre de Mormon.
Navré mais cela semble hors sujet?
Non, on ne fuit pas ici l'Histoire des religions, ni les massacres ordonnés par le 1er prophète restaurateur ainsi que le second. Pas ici au devoir du respect historique.

Cette comparaison est celle de l'auteur savant du "Que sais-je" numéro 388 par Bousquet sur les mormons ! C'est la référence universitaire francophone depuis 30 ans :
http://www.amazon.fr/QUE-SAIS-MORMONS-G-H-BOUSQUE/dp/B004EJSV3G
&
http://www.heberger-image.fr/images/14840_image.jpg.html


Point barre.

kaboo

avatar
Marmhonie a écrit:On n'est pas dans le foutoir ni le cloaque de tous les hoax ici,
nous sommes dans un forum chrétien attaché aux références, à l'Histoire des religions, vu ?
Je suis très sévère parce que blasphème l'Église catholique romaine & crois pouvoir y diffuser n'importe quoi. Pas ici !
Suis-je assez clair ?
Enfin tu n'appartiens pas à l'Église, moi si, ce qui t'interdit d'avoir accès à bien des informations, fort heureusement. C'est verrouillé et reverrouillé. Motus & bouche cousue.
Mais pour tous les chrétiens, j'accepte de lever le voile très partiellement et
je te pardonne pour tes affirmations fausses que tu ne renies même pas.
Pas besoin de pardon merci.

http://www.dioceserimouski.com/ch/dec/decret96-08.html

Concordat : le culte laissé en l’Etat.
Le Conseil constitutionnel a confirmé, hier, le financement public des curés, pasteurs et rabbins en Alsace-Moselle.
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/21/concordat-le-culte-laisse-en-l-etat_883618

Pac tecum filii kaboo ==> Pax tecum filii ==> Que la paix soit avec les enfants.

@+ ... ou pas. clac

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Intéressant tout ça ! Cool

kaboo

avatar
Bonjour.
Rene philippe a écrit:Intéressant tout ça ! Cool

Effectivement.
Perso, j'en perd mon latin.
Logiquement parlant la France est un pays laïque.
Par conséquent l'état n'est pas censé rémunérer les prêtres.

Si tel était le cas, qui rémunère les Imams et les Rabbins ?
Pour autant que je sache, seul l'Alsace et la lorraine font exception à la règle.
LES PRETRES SERAIENT PAYES PAR L'ETAT

Etonnante affirmation qui ne repose que sur un vide total, sauf... en Alsace et Lorraine ou le Concordat a conservé aux prêtres un statut de fonctionnaire qui leur garantir un salaire tout à fait décent. Mais ce sont bien les seuls !

Pour les autres, l'Etat ne verse pas un centime de salaire.

Ce qui est plus étonnant, c'est que ceux qui affirment que l'Etat salarie les prêtre sont les mêmes qui défendent pieds et poings la séparation de l'Eglise et de l'Etat, oubliant du même coup que cette séparation rend strictement impossible ce qu'ils affirment. Comprenne qui pourra...

Il faut bien reconnaître aussi que l'Eglise, malgré ses efforts depuis quelques années pour expliquer de quoi vivent les prêtres, n'est jamais relayée par la presse. Celle-ci ne s'intéressant qu'aux scoops, que ferait-elle de ce genre d'information ?...

Quelques sources (2009) :

Le Père Xavier Cormary, dans son blog, écrit que dans son Diocèse (Albi) le revenu des prêtres est composé d'une indemnité nette imposable de 250 €, plus une indemnité versée directement par sa paroisse de 300 €, plus des revenus faits des offrandes faites pour les intentions de messe qui se monte à 480 €. Soit un total de 1030 € mensuels. Les deux premières composante sont constituées par les quêtes et les dons réalisés annuellement par ce que l'on appelle le "denier du culte".

Dans le Diocèse de Lyon, les prêtres percoivent 644,87 € versés par le diocèse, auxquels s'ajoutent 315 € d'offrandes de messes (source www.espritsaint-lyon.catholique.fr), soit 959,87 € par mois.

Si l'on prend en compte le fait que les prêtres n'ont la plupart du temps pas de loyer à payer, on peut considérer qu'ils arrivent à un équivalent d'un peu plus du SMIC. Ce qui de toute façon n'est pas grand-chose, avec des semaines non pas de 35 heures, mais plutôt de 70 heures ! (horaires de "travail" pour un prêtre ayant une charge "normale" : 8h30-12h30 ; 13h30-19h30 ; 20h30-22h00, jour de repos le lundi dans la mesure du possible).

Où est la paie versée par l'Etat dans ces chiffres ?
http://radix.ecclesiae.pagesperso-orange.fr/inf.desinfo.salaire-pretres.html

En France, sauf exceptions, les prêtres de l’église catholique sont rémunérés par leur diocèse à travers le denier de l’Eglise ou denier du culte, et les offrandes :

Beaucoup s'interrogent sur le financement de l'Église catholique. Beaucoup ignorent aussi comment les prêtres sont rémunérés et quel est le montant du traitement qu'ils perçoivent. Alors que la campagne du dernier de l'Église 2011 est lancée dans les Hautes-Pyrénées, nous sommes allés à la rencontre du curé de la cathédrale de Tarbes, Jean-Michel Puyau, par ailleurs vicaire général, et de l'abbé Raymond Salies, 87 ans, aujourd'hui retraité.
«Le traitement d'un prêtre est de 975 € par mois. Il se compose de deux parties : une partie dépend du denier de l'Église, la seconde des offrandes, 16 € lorsqu'un prêtre dit une messe », indique Jean-Michel Puyau.
Il explique que depuis une dizaine d'années, la collecte du denier du culte est effectuée au plan du diocèse. « Avant, chaque prêtre vivait de ce qu'on appelait le denier du culte de sa paroisse. Dans les petites paroisses, il y avait des prêtres qui percevaient peu. Nous avions alors une caisse de compensation qui permettait d'aider les prêtres qui n'avaient pas suffisamment de denier du culte », explique le père Raymond Salis, aujourd'hui retraité.
Ce qui a conduit à la collecte du denier de l'Église au niveau du diocèse pour « être répartie ensuite entre les prêtes mais aussi les laïcs engagés dans l'apostolat et qui ont des missions : les aumôniers dans les collèges par exemple », précise le père Salis.
Un prêtre en exercice dispose d'un logement gratuit, le presbytère, qui est aussi son « lieu de travail », mais comme toute personne, il est assujetti aux taxes, assurances, gaz et électricité, et aux frais de fonctionnement et d'entretien de son véhicule, aux besoins alimentaires, en vêtements… impôts sur le revenu, mais ils ne sont pas imposables.
« La quête du dimanche sert au fonctionnement de la paroisse. Dans chaque paroisse, il y a un conseil économique qui gère avec nous », souligne le père Jean-Michel Puyau.
Chaque paroisse participe à la vie de l'Église et à la vie sociale, par exemple au travers « d'une quête pour le CCFD, une quête pour le Secours catholique… », poursuit-il.
Comme tout un chacun, les soins de santé sont pris en charge par la Sécurité sociale, au travers de la Cavimac et de la Mutuelle Saint-Martin qu'ils souscrivent.
L'âge de leur retraite est de 65 ans. « Nous exerçons bien au-delà, tant que nous avons la santé. Je l'ai prise à 75 ans, en raison de soucis de santé », raconte le père Salis. Pour sa retraite, il perçoit 830,34€ brut. Depuis, il est en pension à la maison Saint-Vincent-de-Paul pour laquelle il paye « 600 € par mois pour le logement, la nourriture et frais divers », dit-il.
« Ici, nous sommes six prêtres résidents. Nous sommes là pour rendre des services, nous sommes auxiliaires », poursuit-il.
La maison Saint-Vincent-de-Paul est un lieu où il se sent bien et où il souhaite rester encore très longtemps avant d'aller à la maison de retraite Saint-Frai, la maison Saint-Vincent-de-Paul n'étant pas médicalisée.
Suite ==> http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=56804

Après, effectivement, je ne suis qu'un bougre mais, je ne demande qu'à apprendre.
Pays laïque = l'état ne se mêle pas des affaires du culte.

Cela dit, comme je l'ai écrit plus haut, il y a une grosse différence entre l'église catholique et les Mormons. Ce sont les 10% obligatoire (?).

@+ bizzou

samuel

avatar
Administrateur
J'ai toujour trouvé aberrant le cas de l'Alsace dans une république qui se voulait une.
Mais personne n'ose toucher à se cas de figue qui date de Napoléon si j'ai bonne mémoire car l'Alsace était en 1905 sous le joug Allemand.

kaboo

avatar
samuel a écrit:J'ai toujour trouvé aberrant le cas de l'Alsace dans une république qui se voulait une.
Mais personne n'ose toucher à se cas de figue qui date de Napoléon si j'ai bonne mémoire car l'Alsace était en 1905 sous le joug Allemand.

Moi non plus, je n'y comprend rien. Soit on est un état laïque auquel cas la loi s'applique à tous. Soit on ne l'est pas.
Il faut savoir également (il me semble) que l'entretien de tous les édifices religieux antérieurs à cette loi sont à la charge de l'état.
Y compris les mosqués. A vérifier.

Concernant l'Alsace et la Lorraine, c'est un fait.
Concordat en Alsace-Moselle
Le régime concordataire en Alsace-Moselle est un élément du droit local alsacien et mosellan. Il reconnaît et organise les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite et permet à l'État de salarier les ministres de ces cultes. Il constitue donc une exception à la séparation des Églises et de l'État. À son entrée en vigueur, il reconnaissait égales les trois confessions et la religion présentes.

Il est issu du concordat de 1801 signé entre Napoléon Bonaparte et Pie VII, lequel n'a été abrogé ni par l'annexion allemande en 1870 ni par le retour des trois départements au sein de la République française en 1919. Ce maintien du statut concordataire fait suite à une promesse de respecter les traditions des provinces recouvrées par le général Joffre lors de la libération de Thann le 7 août 1914, promesse renouvelée par le Président de la République Raymond Poincaré en février 1915 et par le maréchal Pétain en 1918 alors que 90 communes alsaciennes sont administrées par la France lors de la première Guerre mondiale. Contrairement aux idées reçues, cet élément du droit local est donc issu du passé français des trois départements (et non directement de son passé allemand, contrairement au droit local des associations ou au régime local de la sécurité sociale ou plus spécifiquement au délit de blasphème). Alors que ce statut concordataire est contesté par le Cartel des gauches au pouvoir en 1924, un avis du Conseil d'État du 24 janvier 1925 déclare que la loi du 18 germinal an X appliquant le concordat de 1801 est toujours en vigueur.

Ce régime donne périodiquement lieu à des prises de position entre ses partisans et ses adversaires. Sa validité est confirmée le 21 février 2013 par le Conseil constitutionnel qui le considère comme une tradition républicaine observée par tous les gouvernements depuis 1919, la Constitution de la Ve République n'ayant pas non plus « entendu remettre en cause les dispositions législatives ou réglementaires particulières applicables dans plusieurs parties du territoire de la République lors de l'entrée en vigueur de la Constitution et relatives à l'organisation de certains cultes ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

Question. Si tu construit une salle du royaume en Alsace, est-ce-que les Anciens ou ... seront rémunérés par l'état ?  Laughing  Laughing  Laughing

Josué

avatar
Administrateur
Et si nous revenions aux mormons et a la fameuse dîme ?

kaboo

avatar
Josué a écrit:Et si nous revenions aux mormons et  a la fameuse dîme ?
Pas de soucis. bizzou

Je reposte une partie de ce que j'ai posté plus haut.
Elle est obligatoire mais si quelqu'un ne peut pas ...

Chapitre 31: L’obéissance à la loi de la dîme "Enseignements des présidents de l’Église:Joseph F. Smith, (1999)
Episodes de la vie de Joseph F. Smith
A la fin du 19e siècle, l’Eglise avait d’énormes dettes s’élevant à plus d’un million de dollars.
Cette obligation financière préoccupait beaucoup Joseph F. Smith.

Lors de la conférence générale d’octobre 1899, il a dit: «Nous avons reçu beaucoup d’instructions importantes concernant nos devoirs de saints des derniers jours, non seulement concernant la loi de la dîme, mais aussi en rapport avec d’autres choses qui sont, dans leur domaine, aussi importantes que la loi de la dîme.
Il n’y a toutefois rien d’aussi important pour le bien- être de l’Eglise actuellement que l’observance de cette loi par laquelle des biens seront placés dans le magasin du Seigneur pour faire face aux besoins des membres.»
Par conséquent, c'est clair. Elle est obligatoire pour ceux qui peuvent payer.

Pour le reste.
La liste des chantiers publics de rénovation des bâtiments religieux est impressionnante : Saint-Sulpice, Saint-Augustin, Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, Saint-Eustache, Saint-Paul-Saint-Louis, l’Oratoire protestant du Louvre, et suivront la Grande Pagode bouddhiste du bois de Vincennes et Saint-Germain de Charonne et Saint-Philippe-du-Roule. Et ça se reproduit dans toutes les villes et villages de France : l’entretien des bâtiments religieux par l’argent public.desimpossibles.jpg

Mais alors notre loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat prend l’eau ?

En décembre 1905, lorsque la loi a été votée, tous les bâtiments cultuels étaient publics. La loi a instauré une séparation stricte : pas un sou public pour le religieux. Il suffisait de constituer avant le 31 décembre 1906 une association répondant aux critères de la loi de 1905, c’est-à-dire une association limitée au ressort réel d’un bâtiment, et on se voyait attribuer le bien gratuitement : bon débarras républicain. C’est ce qu’ont fait les Juifs et les Protestants, car ce fonctionnement décentralisé leur convenait bien.

Mais ça a coincé pour l’Eglise catholique, hiérarchique. Hors de question d’accepter ce démembrement, qui niait la liberté de religion. Le Pape s’est fâché, et sauf quelques exceptions, les cathos n’ont pas constitué ces associations. Gros problème quand arrive l’échéance du 31 décembre 1906… Selon le texte de la loi de 1905, le bâtiment reste public et la collectivité en fait ce qu’elle en veut. Impossible à mettre en œuvre, sauf à rouvrir la guerre de religion !

D’où une loi d’urgence votée le 2 janvier 1907, qui autorise la tenue des cérémonies religieuses dans ces bâtiments restés publics… La loi du 9 décembre 1905 n’a pas tenu un an ! Les collectivités sont restées propriétaires, avec l’obligation d’entretenir le bâtiment. La commune qui ne respecte pas cette obligation engage sa responsabilité (Conseil d’Etat, 10 juin 1921, Commune de Monségur, Rec. p. 573, et 20 avril 1966, Ville de Marseille, Rec. p. 266). D’où les millions d’euros à la charge du budget de la Ville de Paris.
http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2011/01/20/la-laicite-coute-cher-aux-budgets-publics.html

@+

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Kaboo a tout dit, simplement & clairement. Tout revient à Joseph Smith, mais une fois qu'on y est dedans, difficile d'en sortir. Une chose est sûre, ayant participé à des cérémonies, l'Esprit Saint, ce n'est pas pleurer comme une madeleine ni prophétiser n'importe quoi par n'importe qui.

A ce stade, on est bien bligé raisonnablement de se demander si ces groupes sont dans la raison ou dans l'émotionnel pour se sentir obligé de refiler 10% de leur salaire alors même qu'ils en pleurent et dans ce que j'ai vu, pas de joie, mais de désespoir et d'égarement.

Car lorsqu'on ne peut plus supporter une telle charge, et qu'on n'est pas libre, absolument pas, et culpabilisé par le groupe, ce qui est du chantage affectif, il suffit de revenir à la raison pour découvrir ces multi milliardaires chefs mormons dans l'Utah, dont Mic Romey qui s'était présenté contre Obama comme futur Président des USA.

Il suffit de voir les fabuleux temples mormons auprès desquels celui en France n'est qu'une verrue, pour commencer à comprendre qui fait quoi et comment.

Un, c'est anti-chrétien. Comment la Mivilude a-t-elle pu reconnaître que les mormons ne sont plus, soudainement une dérive sectaire en France ? Mystère & silence radio total de leur part.

Comment peut-on serrer jusqu'à la gorge des familles entières surendettées à qui on ne laisse pas la liberté de ne plus s'endetter en les pressant de continuer à verser les 10% de salaire ?

Il y a des forums religions de la honte où seuls quelques patrons mormons fascistes - et c'est peu dire - sans parler de leur haine raciale et de leurs états avancés psychotiques, censurent qui dit mot contre le standard de la vie mormonne vendu clef en main. Vendu, oui, et vendu 10% de leur salaire, y compris RSA en France... Là je dis : arrêt sur image. Ce n'est ni chrétien, c'est simoniaque à 3000%, c'est interdit dans le Nouveau Testament, voir Actes de Luc dans son passage avec Simon le magicien.

Actes des apôtres, chapitre 8, versets 4 à 24 :
"5C’est ainsi que Philippe, qui était descendu dans une ville de Samarie, y proclamait le Christ. 6Les foules unanimes s’attachaient aux paroles de Philippe, car on entendait parler des miracles qu’il faisait et on les voyait. 7Beaucoup d’esprits impurs en effet sortaient, en poussant de grands cris, de ceux qui en étaient possédés, et beaucoup de paralysés et d’infirmes furent guéris. 8Il y eut une grande joie dans cette ville.
9Or il se trouvait déjà dans la ville un homme du nom de Simon qui faisait profession de magie et tenait dans l’émerveillement la population de la Samarie. Il prétendait être quelqu’un d’important, 10et tous s’attachaient à lui, du plus petit jusqu’au plus grand. « Cet homme, disait-on, est la Puissance de Dieu, celle qu’on appelle la Grande. » 11S’ils s’attachaient ainsi à lui, c’est qu’il les maintenait depuis longtemps dans l’émerveillement par ses sortilèges. 12Mais, ayant eu foi en Philippe qui leur annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu et du nom de Jésus Christ, ils recevaient le baptême, hommes et femmes. 13Simon lui-même devint croyant à son tour, il reçut le baptême et ne lâchait plus Philippe. A regarder les grands signes et miracles qui avaient lieu, c’est lui en effet qui était émerveillé.
14Apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean. 15Une fois arrivés, ces derniers prièrent pour les Samaritains afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint. 16En effet, l’Esprit n’était encore tombé sur aucun d’eux ; ils avaient seulement reçu le baptême au nom du Seigneur Jésus. 17Pierre et Jean se mirent donc à leur imposer les mains, et les Samaritains recevaient l’Esprit Saint.
18Mais Simon, quand il vit que l’Esprit Saint était donné par l’imposition des mains des apôtres, leur proposa de l’argent. 19« Accordez-moi, leur dit-il, à moi aussi ce pouvoir, afin que ceux à qui j’imposerai les mains reçoivent l’Esprit Saint. » 20Mais Pierre lui répliqua : « Périsse ton argent, et toi avec lui, pour avoir cru que tu pouvais acheter, avec de l’argent, le don gratuit de Dieu. 21Il n’y a pour toi ni part ni héritage dans ce qui se passe ici, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu. 22Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur : la pensée qui t’est venue au cœur te sera peut-être pardonnée. 23Je vois en effet que tu es dans l’amertume du fiel et les liens de l’iniquité. » 24Et Simon répondit : « Priez vous-mêmes le Seigneur en ma faveur, pour qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit. »

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum