Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les anglicans approuvent les femmes évêques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Coeur de Loi

avatar
"La réforme est historique outre-Manche. L'Eglise anglicane d'Angleterre réunie en synode général a voté, lundi 14 juillet, en faveur de l'ordination de femmes évêques, une réforme qui la divisait depuis des décennies.

La réforme, soutenue par le Premier ministre britannique, David Cameron, doit être endossée par le Parlement avant de recevoir l'assentiment de la reine Elizabeth II, qui est gouverneure suprême de l'Eglise d'Angleterre."

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/l-eglise-anglicane-d-angleterre-approuve-l-ordination-de-femmes-eveques_647367.html

---

Voilà, un pas de plus vers l'hérésie, mais ils ne sont pas à ça près dans la dérive, alors quelle importance ?

C'est l'église de la reine... c'est elle qui décide, pas Dieu.

samuel

avatar
Administrateur
Et oui il faut chatouiller les oreilles de nombreuses personnes.quitte à ne pas suivre les écritures.
De toute façon à ce niveau là les écritures passent en second lieu.

Psalmiste

avatar
Pourtant l'Apôtre Paul a été claire, net, et précis sur le role de la femme !

Et les anglicans ne peuvent pas dire qu'ils ne le savent pas, car eux contrairement aux catholiques, ils ont la bible !

Josué

avatar
Administrateur

Coeur de Loi

avatar
Champagne !

Une dérive de plus pour Babylone la grande.

samuel

avatar
Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Champagne !

Une dérive de plus pour Babylone la grande.
Ils ne sont pas à une dérive prés .qui peut le moins peut le plus.

Coeur de Loi

avatar
La vraie expression est "qui peut le plus peut le moins"

C'est vrai qu'avec la Trinité, c'est du lourd dans l'hérésie.

samuel

avatar
Administrateur
Coeur de Loi a écrit:La vraie expression est "qui peut le plus peut le moins"

C'est vrai qu'avec la Trinité, c'est du lourd dans l'hérésie.
J'ai inversé  Very Happy 

Psalmiste

avatar
A quand une femme pape ???

samuel

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:A quand une femme pape ???
Il paraît qu'il y eu la papesse Jeanne.

Josué

avatar
Administrateur
Le 14 juillet, le synode de l'Église d'Angleterre réuni à York, a voté pour l'ordination de femmes évêques.

Dans l'Église anglicane, cela n'a rien d'une première. Des femmes évêques, il en existe déjà en Australie, au Canada et en Nouvelle-Zélande et ceci depuis un quart de siècle. En tout, elles sont actuellement une vingtaine dans le monde. Mais en Angleterre, pays de naissance de la communion anglicane, c'est tout un symbole. D'autant qu'il existe là bas un courant conservateur influent opposé à la création de femmes évêques. Ainsi, le 14 juillet, le synode de l'Église d'Angleterre réuni à York, a voté pour leur ordination. Contrairement aux collèges des évêques et du clergé, majoritairement pour, la chambre des laïcs avait bloqué le vote en 2012, avec 74 voix contre, soit plus d'un tiers de l'assemblée. Cette dernière a sensiblement évolué, permettant un retournement de la situation. Les contre n'était plus que 42 et les pour 152. Le Parlement doit encore valider la décision du synode pour qu'elle soit valide mais il n'y a aucune raison pour qu'il s'y oppose.

Conscient des grincements de dents que la mesure pourrait susciter dans les rangs conservateurs, Justin Welby a annoncé qu'il était «ravi» de la décision tout en reconnaissant que certains auraient du mal à l'accepter mais il a martelé qu'il était important pour l'église de «retenir les gens». Quelques jours plus tôt, l'archevêque de Cantorbery avait déclaré à la BBC que «théologiquement l'Eglise avait eu tort de ne pas ordonner des femmes» aux plus hautes fonctions, ajoutant que pour le grand public le fait que les femmes ne sont actuellement pas autorisés à être évêques était «incompréhensible». En disant cela, Justin Welby a à l'esprit qu'en Grande-Bretagne, le rapport de force entre conservateurs et progressistes est en faveur des progressistes (12 000 paroisses sur 13 000)

Concrètement, cela signifie qu'une femme évêque devrait être annoncée avant la fin de l'année et entrer en fonction début 2015, 26 ans après la pionnière américaine, Barbara Harris. C'est en 1989 que la prêtre-journaliste américaine était ordonnée évêque et se voyait confier le poste d'évêque auxiliaire du diocèse de Washington, aux USA. Mais il fallut attendre 1991 pour qu'une femme, dans le monde, se voit confier les rênes d'un diocèse : en l’occurrence Penelope Jamieson, à la tête de Dunedin en Nouvelle-Zélande. Par ailleurs, en septembre 2013, le révérend Pat Storey devenait la première femme évêque de l'Église anglicane en Irlande du Nord.

Coeur de Loi

avatar
J'aurais dit entre les conservateurs et les hérétiques.

http://www.fait-religieux.com/la-photo-du-jour-1/2014/07/15/l-eglise-anglicane-d-angleterre-dit-yes-aux-femmes-eveques

Laughing

---

Théologiquement c'est indéfendable.
Paul dit que les femmes ne doivent pas prendre d'autorité sur l'homme dans le domaine religieux.

1 Timothée 2.12 :
Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme; mais elle doit demeurer dans le silence.

Josué

avatar
Administrateur
Mais ils ont leurs propres théologies qui n'a rien à voir avec la bible.

chico.

avatar
C'est un signe des temps ils ne respecterons plus la paroles de Dieu mais se donneront des enseignants qui leurs chatouillerons les oreilles.

Josué

avatar
Administrateur
Le 14 juillet, il y eut les feux d'artifice partout en France et... une mini-bombe en Angleterre : en votant, pour l'ordination de femmes évêques, le synode de l'Église d'Angleterre réuni à York, a lancé un débat à deux têtes.

1. Cette mesure populaire va-t-elle réconcilier l'Eglise anglicane avec la société anglaise ?

Sans doute, pense Justin Welby qui a annoncé qu'il était «ravi» de la décision tout en reconnaissant que certains auraient du mal à l'accepter, mais il a martelé qu'il était important pour l'église de «retenir les gens». Quelques jours avant cette décision, l'archevêque de Cantorbery avait déclaré à la BBC que «théologiquement l'Eglise avait eu tort de ne pas ordonner des femmes» aux plus hautes fonctions, ajoutant que pour le grand public le fait que les femmes ne sont actuellement pas autorisés à être évêques était «incompréhensible». En disant cela, Justin Welby a à l'esprit qu'en Grande-Bretagne, le rapport de force entre conservateurs et progressistes est en faveur des progressistes (12 000 paroisses sur 13 000)

Pas si sûr, répond Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de La Vie dans son éditorial. «Outre-Manche, paradoxalement, la mesure adoptée ne va pas changer grand-chose, affirme-t'il. En une génération, l’anglicanisme a perdu la moitié de ses fidèles. Tout montre d’ailleurs que les Églises les plus libérales sont, en Europe, celles qui déclinent le plus rapidement tandis que résistent celles qui insistent soit sur la tradition, soit sur l’évangélisation, soit sur les deux à la fois. Pour le dire brutalement, ce n’est pas parce que des femmes deviennent bergers que les brebis vont se multiplier. Le défi ultime reste celui de l’indifférence religieuse, de la vitalité de la foi au sein d’une culture matérialiste.»

Sans doute pas, pour Pierre Jovanovic, qui, dans une tribune pour le Figaro, estime que cette réforme reflète une idéologie égalitariste : «La revendication d'égalité à tout prix entraîne un rejet de la tradition, et finalement, de tout dogme et de toute croyance. Les valeurs du monde deviennent les valeurs de l'Eglise ; l'Eglise et le monde ne peuvent plus être distingués. Loin d'être une solution miracle contre le recul de la pratique religieuse, cette situation n'a jusqu'à présent pas porté chance à l'Eglise d'Angleterre: deux franges de ses fidèles, l'une de plus en plus importante, se rattachant aux courants protestants évangéliques, et l'autre historiquement proche de Rome, les «anglo-catholiques», multiplient les schismes internes.»

2. Les catholiques peuvent-ils s'inspirer de cette décision ?

La question est difficile dans la mesure où il existe une différence de fond entre la manière dont les anglicans et les catholiques considèrent la prêtrise. La prêtrise anglicane n'a rien à voir avec la prêtrise catholique et orthodoxe : d'un point de vue théologique, un prêtre anglican est un pasteur et les ordres anglicans ne relèvent pas du sacerdoce sacramentel. Ainsi, le prêtre catholique est marqué d'un "caractère" propre, ce n'est pas le cas du prêtre anglican, dont la compréhension théologique est protestante, même s'il y a le décorum catholique. Il n'y a pas de changement ontologique lors de l'ordination anglicane. Il n'y a aucune raison de s'opposer à la possibilité d'avoir des femmes évêques dans l'Eglise anglicane ou de femmes prêtres, à partir du moment où l'on dissipe le malentendu sémantique et que l'on s'accord sur le fait qu'il s'agit, du point de vue ontologique, de femmes pasteurs.

Pour Isabelle de Gaulmyn, la décision des anglicans interroge tant la forme que le fond : «Les opposants ont été écoutés, et tout a été fait pour que la Communion anglicane les respecte et les ménage, écrit-elle (…) L’Église catholique est loin de donner la même image du débat. Il reste toujours difficile, au sein des catholiques, de reconnaître et assumer les divergences, par peur de nuire à la communion, justement.»

Interrogation formelle partagée par Jean-Pierre Denis pour qui la décision des anglicans sur l'ordination de femmes évêques ravive le souvenir du débat sur les femmes cardinales qui avait agité l'Eglise catholique il y a un an et tourné court brutalement : «Il est significatif, par exemple, qu’un pape réputé aussi "ouvert" que François ait laissé de côté, à quelques mots aimables près, la question de la place des femmes dans l’Église, et considéré comme une "boutade" le fait que celles-ci puissent devenir un jour "cardinales", poursuit-il dans son édito. Même si la réforme qui a passionné les anglicans laisse la majorité des catholiques à peu près indifférents, c’est quand même un peu court…».

Josué

avatar
Administrateur
Les déchirements de l'anglicanisme ont commencé au XVIIIème siècle parce que l'église d'Angleterre était par trop proche du pouvoir. Ainsi sont nés le méthodisme... des mouvements plus populaires... Notons toujours qu'on appelle encore l'église anglicane le "parti conservateur en prière". Les déchirements d'ordre liturgiques y sont tout aussi présents que chez nous et la question de l'ordination des femmes n'a pas, enfin c'est que je crois, de lien avec l'effondrement de la pratique qui a commencé il y a longtemps. Les méthodistes du Royaume-Uni ne semblent pas vivre une telle chute de la pratique religieuse ? Sont-ils plus investis dans le champ social, dans l'entraide ??

Coeur de Loi

avatar
Voilà voilà, la reine est d'accord, simple formalité pour une femme de pouvoir car en plus d'être la reine elle est aussi la gouverneure suprême de l'Eglise d'Angleterre.

"C'est désormais officiel : l'ordination des femmes évêques est désormais autorisée dans l'Église anglicane d'Angleterre et du Pays de Galles. Au terme d'un cheminement législatif mené à grande vitesse, c'est la reine d'Angleterre qui a donné son accord en signant le décret final vendredi 24 octobre. L'Église rejoint ainsi celles des États-Unis, d'Australie, du Canada et du Swaziland où une telle possibilité est déjà en place."

http://www.fait-religieux.com/monde/religions-1/2014/10/25/eglise-anglicane-l-ordination-des-femmes-eveques-officiellement-autorisee-en-angleterre

---

Ha la reine, qu'elle Papesse elle fait ! elle va nous en apprendre sur la Bible, de force bien sur ! car elle a tous les pouvoirs !

samuel

avatar
Administrateur
La reine et loin de suivre les principes de la Bible et suis la tendance du jour.

Saint Glinglin

avatar
Et pourquoi la prêtrise devrait-elle être interdite aux femmes ?

http://nefdesfous.forumactif.org/

samuel

avatar
Administrateur
Je croyais avoir a faire  a un érudit de la Bible !
Me serais je trompé ?

Saint Glinglin

avatar
Je vous demande votre opinion.

http://nefdesfous.forumactif.org/

Josué

avatar
Administrateur
notre opinion et basé sur la bible donc pas de femmes évêque ou prêtre.

Saint Glinglin

avatar
Et pas de prêtres qui ne soient pas issus de la tribu de Lévi, sans doute ?

http://nefdesfous.forumactif.org/

samuel

avatar
Administrateur
Nous parlons de prêtre chretien pas juif.

Saint Glinglin

avatar
Parce que l'AT a été aboli par le NT, maintenant ?

http://nefdesfous.forumactif.org/

samuel

avatar
Administrateur
Recommence pas tes dérives stp .

Saint Glinglin

avatar

Hors sujet nous parlons des prêtres chretien s et pas juifs.
C'est un avertissement.
Samuel.

http://nefdesfous.forumactif.org/

Saint Glinglin

avatar
Mais moi je parle d'un livre que les chrétiens revendiquent comme leur écriture sainte et qu'ils appellent l'Ancien Testament.

http://nefdesfous.forumactif.org/

Josué

avatar
Administrateur
Mais le cas de figue il s'agit de prêtres chrétiens .

CHRIST ET LA FIN DE LA LOI.
Et que disent les épîtres sur les prêtres ?

Saint Glinglin

avatar
Mt 5.17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
5.18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé.
5.19 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

http://nefdesfous.forumactif.org/

samuel

avatar
Administrateur
Et que signifie le mot accomplir d'après toi?

Saint Glinglin

avatar
D'après les versets 18 et 19, visiblement pérenniser.

http://nefdesfous.forumactif.org/

chico.

avatar
Ça doit pas étiré la même définition du dictionnaire.
Nous devons pas avoir le même.

Saint Glinglin

avatar
hors sujet manifeste
encore une comme cela je te met au vert .
je n'ai pas du temps à perdre avec toi
Josué

http://nefdesfous.forumactif.org/

chico.

avatar
Les Anglcans se fichent complètement des écritures.

Josué

avatar
Administrateur
L'Eglise anglicane d'Angleterre entérine définitivement l'ordination de femmes évêques
Lundi 17 novembre, le synode général de l'Eglise anglicane d'Angleterre réuni à Londres a définitivement approuvé la réforme historique en faveur de l'ordination de femmes évêques à partir de 2015.
Le synode a formellement convenu de mettre en oeuvre cette réforme votée en juillet dernier par les trois collèges de délégués - collège des évêques, du clergé et des laïcs - après des décennies de divisions au sein de l'Eglise d'Angleterre sur la question.

« Aujourd'hui, nous pouvons commencer une nouvelle ère de l'église et avancer ensemble », a déclaré l'archevêque de Cantorbéry Justin Welby, chef spirituel des 80 millions d'Anglicans dans le monde, après avoir signé le changement de législation. « Cela a pris très longtemps mais la voie est maintenant ouverte pour choisir des personnes pour l'épiscopat et les nommer sur la simple base de notre sentiment qu'ils sont appelés par Dieu pour cette fonction sans restriction quant à leur sexe », s'est-il félicité. L'amendement baptisé « Canon 33 » établit désormais qu'« un homme ou une femme peut être consacré à la fonction d'évêque ».

Un précédent vote, en novembre 2012, avait échoué de six voix seulement. Les deux premiers collèges des évêques et du clergé avaient validé la réforme, mais cette dernière avait achoppé sur des résistances au sein du collège des laïcs. L'échec avait ravivé des divisions profondes au sein de cette Eglise, qui dispose d'un statut officiel en Angleterre puisque son gouverneur suprême est la reine Elizabeth II.

L'Eglise d'Angleterre s'était alors vu reprocher une approche rétrograde contrastant avec l'attitude plus progressiste d'autres Eglises anglicanes, comme celles du Pays de Galles, des Etats-Unis, d'Australie, du Canada et du Swaziland, qui autorisent l'ordination des femmes évêques.

La réforme n'est pas contraignante pour les autres églises anglicanes mais pourrait conduire nombre d'entre elles à faire de même. Les femmes peuvent depuis 1992 être ordonnées prêtres en Angleterre. Les premières ordinations ont eu lieu deux ans plus tard, et elles représentent aujourd'hui un tiers du clergé.

L'anglicanisme est née d'une scission avec l'Eglise catholique au XVIe siècle, après le refus du pape d'accorder au roi Henri VIII l'annulation de son mariage.

Avec AFP.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum