Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

les deux ânes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 les deux ânes le Mer 16 Mar - 15:22

Josué


Administrateur
Voici une petite illustration qui nous encouragera à persévérer dans le service

Beaucoup parmi nous se demande : Pourquoi devrais-je servir davantage Jéhovah ? Ils raisonnent de la sorte," Jéhovah est compatissant, et il y en aura beaucoup qui ne sont pas pionniers qui seront dans le paradis".

Voici cette belle illustration :


Un homme possédait deux ânes, et se demandait avec inquiétude sur lequel
il allait transporter un sac de coton pesant léger et sur lequel il allait
mettre un sac de sucre pesant plus lourd..

Il a décidé de laisser les ânes choisir.

L'un des ânes a fait un saut sur le sac de coton et l'a poussé avec son nez.

Ensuite, il a fait un saut vers le sac de sucre et a essayé de le pousser avec son nez, mais il n'y arrivait pas.

Alors l'âne est allé de nouveau vers le sac de coton et l'a poussé une deuxième fois du bout de son nez.

L'homme en a déduit que l'âne avait choisi le sac de coton.

Il prit donc le sac et le mit sur le dos de l'âne. Il mit alors le sac de sucre sur l'autre âne, et les ânes se mirent en route.

Pendant tout le trajet, l'âne qui transportait le sac de sucre croulait sous sa charge. Tandis que l'âne avec le sac de coton n'avait aucun souci tellement son sac était léger.

Et voici que les deux ânes arrivèrent près d'un fleuve, le pont étant cassé, il leur faudra donc nager pour arriver de l'autre côté du fleuve.

Les deux ânes entrent dans l'eau et pendant que l'âne avec le sucre nageait, il senti comme si sa charge devenait de plus en plus légère !
Pendant qu'il nageait, le sucre a commencé à se dissoudre, et plus facilement il avançait.

Enfin, il atteint l'autre côté du rivage légèrement épuisé par cette expérience. Mais qu'est-il arrivé à l'âne avec le sac de coton ?
Pendant qu'il nageait, il a senti que sa charge devenait de plus en plus lourde.

Epuisé et maintenant surchargé, il est descendu sous l'eau, et n'a plus jamais été revu.

Certains hésitent aujourd'hui à supporter une charge plus lourde dans les
différentes formes de service pour Jéhovah.

Ils choisissent plutôt de porter une charge plus légère.

Quand se système arrivera à la grande tribulation, ceux qui sont occupés à porter une charge légère trouveront que le poids supplémentaire des épreuves deviendra plus lourd..

Par contre, ceux qui sont habitués à porter une charge plus lourde constateront probablement que les fardeaux qu'ils ont dû supporter dans ce système de choses les ont renforcés pour les épreuves finales.

Lamentations 3:27 ' Il est bon pour l'homme robuste de porter le joug pendant sa jeunesse..'


Tous, nous devrions jeter un coup d'oeil à nos situations et voir si nous ne pouvons vraiment pas prendre une plus grande charge dans le travail de prédication et d'enseignement....


Parce que cela nous renforcera maintenant pour de futures épreuves dans
ce système de choses ci et lors de la grande tribulation !

2 Re: les deux ânes le Mer 16 Mar - 17:15

Mikael


MODERATEUR
MODERATEUR
pas mal. tbd

3 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 15:33

samuel


Administrateur
Une bonne histoire avec une bonne morale.

4 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 15:43

Patrice1633


WOW, je vais m'en souvenir de celle la, tres bonne histoire à raconter aux enfants aussi, hahahaha!

5 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 17:43

Josué


Administrateur
Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

L'Ane chargé d'éponges, et l'Ane chargé de sel

Un Anier, son Sceptre à la main,
Menait, en Empereur Romain,
Deux Coursiers à longues oreilles.
L'un, d'éponges chargé, marchait comme un Courrier ;
Et l'autre, se faisant prier,
Portait, comme on dit, les bouteilles :
Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerins,
Par monts, par vaux, et par chemins,
Au gué d'une rivière à la fin arrivèrent,
Et fort empêchés se trouvèrent.
L'Anier, qui tous les jours traversait ce gué-là,
Sur l'Ane à l'éponge monta,
Chassant devant lui l'autre bête,
Qui voulant en faire à sa tête,
Dans un trou se précipita,
Revint sur l'eau, puis échappa ;
Car au bout de quelques nagées,
Tout son sel se fondit si bien
Que le Baudet ne sentit rien
Sur ses épaules soulagées.
Camarade Epongier prit exemple sur lui,
Comme un Mouton qui va dessus la foi d'autrui.
Voilà mon Ane à l'eau ; jusqu'au col il se plonge,
Lui, le Conducteur et l'Eponge.
Tous trois burent d'autant : l'Anier et le Grison
Firent à l'éponge raison.
Celle-ci devint si pesante,
Et de tant d'eau s'emplit d'abord,
Que l'Ane succombant ne put gagner le bord.
L'Anier l'embrassait, dans l'attente
D'une prompte et certaine mort.
Quelqu'un vint au secours : qui ce fut, il n'importe ;
C'est assez qu'on ait vu par là qu'il ne faut point
Agir chacun de même sorte.
J'en voulais venir à ce point.

6 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 18:34

Patrice1633


Tres bon, un peut de difficulter de comorendre le langage mais ecrit comme un poème ...

7 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 18:38

Josué


Administrateur
Patrice1633 a écrit:Tres bon, un peut de difficulter de comorendre le langage mais ecrit comme un poème ...
C'est du vieux français.
Au Canada vous n'apprenez pas les fables de La Fontaine ?

8 Re: les deux ânes le Dim 29 Mai - 18:42

Patrice1633


Haha, fable de la fontaine on nous la raconte quand on est "jeune", mais ça fait des décennies que j'en ai pas entendu depuis, lol

9 Re: les deux ânes Aujourd'hui à 13:41

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum