Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

connaisse-vous les quartodécimans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 connaisse-vous les quartodécimans ? le Mar 15 Mar - 14:09

Josué

avatar
Administrateur
*** w94 15/3 p. 4-5 Le Repas du Seigneur: combien de fois doit-il être observé? ***
Jésus a ordonné que l’on commémore sa mort et non sa résurrection. Puisque le jour de la Pâque juive change chaque année, il est normal que celui du Mémorial change aussi sur le calendrier grégorien en vigueur aujourd’hui. Nombre de chrétiens ont respecté les dispositions que Jésus avait prises et ont célébré le Repas du Seigneur le 14 Nisan de chaque année. Par la suite, on les a appelés les Quartodécimans, mot qui signifie “quatorzièmes”.
Certains biblistes ont reconnu que ces “quatorzièmes” suivaient le modèle apostolique. Un historien a déclaré: “En ce qui concerne le jour commémorant Paska [le Repas du Seigneur], les Églises des Quartodécimans d’Asie avaient conservé la coutume de l’Église de Jérusalem. Au IIe siècle, lors de Paska, le 14 Nisan, ces Églises commémoraient la rédemption accomplie par la mort du Christ.” — Studia Patristica, volume V, 1962, page 8.

samuel

avatar
Administrateur
tu n'as pas d'autres détails sur se mouvement ?

Josué

avatar
Administrateur
"Les chrétiens d'Asie Mineure étaient appelés Quartodécimans [quatorzièmes], d'après leurs coutumes de célébrer la Paska [le repas du seigneur] invariablement le 14e jour De Nizan [...]. La date pouvait tomber un vendredi ou n'importe quel autre jour de la semaine."
The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, volume IV, page44.

samuel

avatar
Administrateur
Admin a écrit:"Les chrétiens d'Asie Mineure étaient appelés Quartodécimans [quatorzièmes], d'après leurs coutumes de célébrer la Paska [le repas du seigneur] invariablement le 14e jour De Nizan [...]. La date pouvait tomber un vendredi ou n'importe quel autre jour de la semaine."
The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, volume IV, page44.
ce mouvement existe t'il encore ?

Josué

avatar
Administrateur
samuel a écrit:
Admin a écrit:"Les chrétiens d'Asie Mineure étaient appelés Quartodécimans [quatorzièmes], d'après leurs coutumes de célébrer la Paska [le repas du seigneur] invariablement le 14e jour De Nizan [...]. La date pouvait tomber un vendredi ou n'importe quel autre jour de la semaine."
The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, volume IV, page44.
ce mouvement existe t'il encore ?
je ne pense pas mais l'idée est toujours d'actualité la preuve nous faisons comme eux.

chico.

avatar
merci .
je ne savais pas cela.

Josué

avatar
Administrateur
La grande querelle sur la date de Pâques dans la deuxième moitié du II siècle (voir notamment Eusèbe de Césarée et Irénée de Lyon): les "quartodécimans", en Asie Mineure et en Syrie, célébrant Pâques le quatorzième jour du mois de Nisan, comme les Juifs| l'Eglise romaine, estimant que la fête devait toujours être célébrée le dimanche après le 14 Nisan, donc, au fond, avec le Christ ressuscité.
Revue / Journal Title

chico.

avatar
pour finir c'est l'église qui à gagné mais au détriment de la vérité .

samuel

avatar
Administrateur
chico. a écrit:pour finir c'est l'église qui à gagné mais au détriment de la vérité .
oui mais cette minorité avait bien compris que cette fête ne devait se faire qu'un fois l'an.
comme quoi la majorité n'a pas toujours raison au yeux des écritures.

chico.

avatar
samuel a écrit:
chico. a écrit:pour finir c'est l'église qui à gagné mais au détriment de la vérité .
oui mais cette minorité avait bien compris que cette fête ne devait se faire qu'un fois l'an.
comme quoi la majorité n'a pas toujours raison au yeux des écritures.
c'est comme pour la trinité toutes les religions chrétiennes l'enseigne mais ça ne fait pas une vérité pour autant.

Psalmiste

avatar
Je connais 1 église catholique non romaine qui célèbre chaque année le 14 Nisan.

Josué

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:Je connais 1 église catholique non romaine qui célèbre chaque année le 14 Nisan.
c'est quoi cette église,tu peux nous en dire plus?

Psalmiste

avatar
Il s'agit de chretiens catholiques qui lisent la bible (les 72 livres), qui l'étudie tout en étudiant en meme temps les Pères de l'Eglise, et qui vont meme par moment evangeliser dans la rue.

Ils se disent catholique parce qu'ils se veullent universel.

* catholique veut dire universel.

Du coup, comme ils sont universel, ils ne sont pas romains. Et comme ils ne sont pas catholiques romains ils rejettent le pape, les idoles, les saints, l'enfer, noel, etc... Parcontre ils fetent le 14 Nisan (ils célèbrent cette fete en se basant sur la bible, mais aussi sur les écries des Pères de l'Eglise).

Josué

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:Il s'agit de chretiens catholiques qui lisent la bible (les 72 livres), qui l'étudie tout en étudiant en meme temps les Pères de l'Eglise, et qui vont meme par moment evangeliser dans la rue.

Ils se disent catholique parce qu'ils se veullent universel.

* catholique veut dire universel.

Du coup, comme ils sont universel, ils ne sont pas romains. Et comme ils ne sont pas catholiques romains ils rejettent le pape, les idoles, les saints, l'enfer, noel, etc... Parcontre ils fetent le 14 Nisan (ils célèbrent cette fete en se basant sur la bible, mais aussi sur les écries des Pères de l'Eglise).
jamais entendue parler d'eux.

Psalmiste

avatar
Faut dire qu'ils sont juste 1 petit groupe.

J'avais reçu 1 de leur invitation pour la célèbration du 14 Nisan.

Je viendrais mettre sur le forum le texte du Père de l'Eglise qui se trouvait sur leur tract, et qui parlait du 14 Nisan !

Josué

avatar
Administrateur

Catholic Encyclopedia
on line (Anglais) voir à Christmas Christmas was not among the earliest festivals of the Church. Irenaeus and Tertullian omit it from their lists of feasts; Origen, glancing perhaps at the discreditable imperial Natalitia, asserts (in Lev. Hom. viii in Migne, P.G., XII, 495) that in the Scriptures sinners alone, not saints, celebrate their birthday; Arnobius (VII, 32 in P.L., V, 1264) can still ridicule the "birthdays" of the gods.
The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, volume IV, page44. "Les chrétiens d'Asie Mineure étaient appelés Quartodécimans [quatorzièmes], d'après leurs coutumes de célébrer la Paska [le repas du seigneur] invariablement le 14e jour De Nizan [...]. La date pouvait tomber un vendredi ou n'importe quel autre jour de la semaine."
Studia Patristica, volume V, 1962, page 8. "Les églises des Quartodécimans d'Asie avaient conservé la coutume de l'église de Jérusalem. Au IIe siècle, lors de Pasca, le 14 Nisan, ces églises commémoraient la rédemption accomplie par la mort du Christ"

Josué

avatar
Administrateur
le concile de Nicée n'a pas que parler sur la trinité il à aussi débattue sur la pâque.
La variété d'usages qui se trouvait dans les Églises touchant la fête de Pâques fut, comme nous l'avons déjà remarqué, un des deux principaux motifs de la convocation du concile de Nicée. Quelques provinces d'Orient, comme la Syrie, la Mésopotamie et la Cilicie, célébraient cette fête avec les Juifs le quatorzième de la lune, sans examiner si c'était le dimanche ou non. La pratique universelle de toutes les autres Églises, tant de l'Occident que du Midi, du Septentrion, et de quelques-unes de l'Orient même, était de ne la célébrer que le dimanche. Cette diversité causait beaucoup de trouble et de confusion, les uns jeûnant et demeurant dans l'affliction, tandis que les autres étaient dans le repos et dans la joie de la résurrection du Sauveur. Il arrivait même quelquefois que l'on faisait la Pâque en trois temps différents de l'année, qui commençait alors en mars, ou qu'on la faisait même deux fois dans un an, et quelquefois, par conséquent, qu'on ne la faisait point du tout : ce qui exposait l'Église à la raillerie de ses ennemis. Les papes saint Anicet et saint Victor avaient fait leurs efforts pour établir une entière uniformité sur ce point dans toutes les Églises du monde. On avait décidé dans le concile d'Arles, en 314, que cette fête serait célébrée partout en un même jour. Osius avait été chargé de la part de Constantin, de travailler dans le concile d'Alexandrie, sous saint Alexandre, à terminer les différends qui troublaient l'Orient au sujet de cette fête. Toutefois ces différends régnaient encore, et il fallut de nouveau agiter la question de la Pâque au concile de Nicée. Elle y fut mûrement examinée : et après une exacte supputation des temps, tous les évêques convinrent d'observer la Pâque en un même jour, et les Orientaux promirent de se conformer sur ce point à la pratique de Rome, de l'Égypte et de tout l'Occident. Mais le décret du concile sur cette matière fut conçu en d'autres termes que sur celle de la foi. C'est saint Athanase (de Synod.) qui en remarque la différence : sur la foi, on dit : Voici quelle est la foi de l'Église catholique : Nous croyons en un seul Dieu ; et le reste du Symbole, pour montrer que ce n'était pas un règlement nouveau, mais une tradition apostolique. Aussi ne mit-on point à ce décret la date du jour ou de l'année. Sur la Pâque on dit : Nous avons résolu ce qui suit : pour marquer que c'était une nouvelle ordonnance, à laquelle tous devaient se soumettre. Le jour de la Pâque fut fixé au dimanche d'après le quatorzième jour de la lune, qui suivait de plus près l'équinoxe du printemps ; parce que Jésus-Christ était ressuscité le dimanche qui avait suivi de plus près la pâque des Juifs : en sorte néanmoins, que si ce XIV de la lune venait à tomber un dimanche, on devait attendre huit jours après à l'autre dimanche, pour ne pas se rencontrer avec les Juifs. Pour trouver plus aisément le premier de la lune, et ensuite son quatorzième, le concile statua que l'on se servirait du cycle de dix-neuf ans, le plus commode de tous, parce que au bout de ce terme, les nouvelles lunes reviennent, à quelque chose près, aux mêmes jours de l'année solaire. Ce cycle, que l'on nommait en grec Ennéadécatéride, avait été proposé longtemps auparavant par saint Anatole de Laodicée, et inventé, il y avait environ sept cent cinquante ans, par un Athénien nommé Méton, qui l'avait fait commencer avec la première année de la LXXXVIIe olympiade, 432 ans avant la naissance de Jésus-Christ, l'année même du commencement de la guerre du Péloponèse entre les républiques d'Athènes et de Lacédémone. C'est ce cycle lunaire que l'on a depuis nommé le nombre d'or, parce qu'après qu'il eut été mis en usage, on s'accoutumait à marquer en lettres d'or, dans les calendriers, les jours des nouvelles lunes. Saint Jérôme (in Catalog.) attribue la composition de ce cycle à Eusèbe de Césarée, ajoutant que cet évêque en avait pris l'idée dans le Canon de saint Hippolyte, qui était de seize ans. Saint Ambroise (Ep. 23) en fait honneur aux Pères du concile de Nicée indistinctement. Mais il semble aisé d'accorder toutes ces contrariétés apparentes, en disant qu'Eusèbe de Césarée, qui avait la réputation d'un des plus savants hommes de l'Église, fut chargé par le concile d'examiner le cycle de XIX ans, inventé par Méton, et de régler sur ce cycle le jour auquel on devait célébrer la fête de Pâques. Il fut aussi arrêté dans le concile que l'Église d'Alexandrie ferait savoir tous les ans à celle de Rome en quel jour il fallait célébrer la Pâque, et que de Rome l'Église universelle, répandue par toute la terre, apprendrait le jour arrêté par l'autorité apostolique, pour la célébration de cette fête. Ainsi l'Église se trouva dans l'union et dans la paix sur ce point, aussi bien que sur celui de la foi, et l'on vit tous les chrétiens, depuis une extrémité de la terre jusqu'à l'autre, se réconcilier avec Dieu et entre eux-mêmes, s'unir ensemble pour veiller, pour chanter, pour jeûner, pour user d'aliments secs, pour vivre dans la continence, pour offrir à Dieu le même sacrifice, enfin pour toutes les autres choses par lesquelles nous tâchons de nous rendre agréables à Dieu dans l'auguste solennité de ces saints jours. Il se trouva néanmoins dans la Mésopotamie un vieillard, nommé Audius, qui s'opposa à la réception du règlement touchant la Pâque dans son pays. Cet homme, estimé d'ailleurs pour sa probité, la pureté de sa foi et son zèle pour Dieu, s'était rendu odieux à beaucoup d'ecclésiastiques à cause de la liberté avec laquelle il les reprenait de leur luxe et de leur avarice. Les mauvais traitements qu'ils lui firent le rebutèrent, de telle sorte qu'il fit une espèce de schisme, dont les sectateurs furent nommés audiens. Attachés au rite des Juifs pour la célébration de la Pâque, ils continuèrent, nonobstant la décision du concile, à la solenniser le quatorzième jour de la lune, prétendant que c'était une tradition apostolique, dont il n'était pas permis de se départir, et accusant les Pères de Nicée de n'avoir changé l'ancienne pratique de l'Église que par la complaisance qu'ils avaient eue pour Constantin. Les évêques, le voyant obstiné dans son sentiment, le dénoncèrent à ce prince, qui le bannit en Scythie. Son absence n'ayant pas empêché que ses sectateurs ne continuassent dans leur entêtement, le concile d'Antioche tenu en 341 les obligea, sous peine d'excommunication, à se conformer au décret de Nicée touchant la célébration de la Pâque. Saint Épiphane (Hær. 70, n. 9) a réfuté amplement la calomnie des audiens, et saint Chrysostome (t. I, Or. 3) a fait voir qu'un concile presque tout composé de confesseurs du nom de Jésus-Christ n'était pas capable d'abandonner une tradition apostolique, par une lâche complaisance pour Constantin.

Le concile de Nicée fit aussi plusieurs autres règlements touchant la discipline de l'Église, mais dans une session postérieure à celle où Arius fut condamné. Nous les avons encore aujourd'hui au nombre de vingt, que Théodoret (l. I, c. 7, Hist. eccl.) appelle vingt lois de la police ecclésiastique.

Josué

avatar
Administrateur
[img][/img]

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum