Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Nazaréen noir (Philippines)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 13:07

Coeur de Loi

avatar
Si c'est pas de l'idolatrie, qu'est ce que c'est ?

"Une marée humaine dans les rues de Manille, aux Philippines, à l’occasion d’un événement majeur dans le calendrier religieux local : la procession du Nazaréen noir. Comme chaque année, ils sont plusieurs millions à se presser pour tenter d’embrasser ou d’effleurer avec un mouchoir blanc ce Christ en bois sombre apporté par les Espagnols au XVIIe siècle."

http://www.dailymotion.com/video/x19ffu1_philippines-maree-humaine-autour-du-nazareen-noir_news

---

Ils se bousculent autour d'une statue, pire, ils croient en des miracles de guérison si on la touche...

Et qu'elle Église organise tout ça ?
- Surement pas les TJ.

Psalmiste

avatar
Ils ne connaissent hélas pas ce que dit la bible à ce sujet Sad

chico.

avatar
Disont que l'église approuve ce genre de procession.

Psalmiste

avatar
chico. a écrit:Disont que l'église approuve ce genre de procession.

Et pour cause, ça remplie les caisses de l'Eglise, car ça fait vendre des cierges, des médailles, de l'eau bénie, des neuvaines, etc...

Josué

avatar
Administrateur
L’origine des processions
Voici ce qu’on peut lire sous la plume d’Alexander Hislop dans Les deux Babylones: “En 590, alors que Rome souffrait de la peste (...) il [le pape Grégoire Ier] exhorta le peuple à s’unir publiquement en prières: au point du jour on devait se rassembler en sept groupes différents (...) et marcher en sept processions différentes, tout en récitant des litanies ou des prières jusqu’à ce que tous se fussent réunis dans un même lieu (...). Ils se mirent à chanter et à répéter ces paroles: ‘Seigneur, ayez pitié de nous!’”, tout en portant avec eux une statue de la Vierge.
Cette procession était-elle à proprement parler quelque chose de neuf? Nullement! Le même ouvrage précise un peu plus loin: “Les processions religieuses et surtout les processions avec des statues, ayant un caractère triste ou joyeux, sont entièrement païennes.” Si les processions ont été héritées du paganisme, il en va de même de leurs différentes caractéristiques, telles que l’utilisation de la croix, d’images et de représentations religieuses, le culte de la mère à l’enfant, ou l’usage de fleurir les statues, de les couronner et de les habiller.

Psalmiste

avatar
Ce livre "Les deux babylones" est vraiment très bien fait !

Josué

avatar
Administrateur
tout a fait et il est toujours d'actualité malgrés que les premiéres éditions sont centenaire.

Psalmiste

avatar
Ce pasteur était très proche de la vérité !

S'il avait vécu à notre époque il serait surement TJ Wink

Josué

avatar
Administrateur
Il fallait du courage pour l'époque pour publier ce livre.

10 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 16:14

Psalmiste

avatar
Josué a écrit:Il fallait du courage pour l'époque pour publier ce livre.

Oui, il a certainement du être persecuté par l'Eglise catholique !

11 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 16:17

Josué

avatar
Administrateur
Il n'était pas en France mais surement dans un pays protestant.par contre je me pose la question si il a été mit à l'index par l'église catholique ?

12 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 16:19

Psalmiste

avatar
Tu veux dire quoi par mis à l'index ?

13 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 16:25

chico.

avatar
Je ne connais pas ce livre.ou se le trouver?

14 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 16:30

Psalmiste

avatar
chico. a écrit:Je ne connais pas ce livre.ou se le trouver?

Tu ne le connais pas ???

Il est pourtant hyper connu !!!

C'est l'oeuvre d'un pasteur qui démonte tout le faux culte catholique !

Tu dois pouvoir le télécharger gratuitement sur internet !

15 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 19:55

Josué

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:Tu veux dire quoi par mis à l'index ?
l'index c'est la listes des livres interdit de lire pour les catholiques.

16 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 20:34

Psalmiste

avatar
Josué a écrit:
Psalmiste a écrit:Tu veux dire quoi par mis à l'index ?
l'index c'est la listes des livres interdit de lire pour les catholiques.

Ah ok, je ne connaissais pas l'expression !

Oui il y a de grandes chances pour que l'Eglise ait interdit la lecture de ce livre !

17 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 20:39

chico.

avatar
Mais c'est pas seulement une expression car le livre de l'index existe vraiment.

18 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 20:43

chico.

avatar
Index Librorum Prohibitorum




Index Librorum Prohibitorum, 1564.
[ltr]
L'Index librorum prohibitorum (index des livres interdits) — aussi appelé Index expurgatoriusIndex librorum prohibitorum juxta exemplar romanum jussu sanctissimi domini nostri — est une liste d'ouvrages que les catholiques romainsn'étaient pas autorisés à lire, des « livres pernicieux », accompagnée des règles de l'Église au sujet des livres. Le but de cette liste était d'empêcher la lecture de livres jugésimmoraux ou contraires à la foi. Depuis la « Notification de la suppression de l'index des livres interdits », émise par le Vatican en 1966, cet index perd son caractère obligatoire et n'a plus valeur de censure, même s'il reste un guide moral.

[/ltr]
[ltr]
Sommaire
  [masquer] [/ltr]


  • 1 De 1559 à 1948
  • 2 Géographie
  • 3 Expression
  • 4 Quelques écrivains ou savants célèbres dont des œuvres figurent dans l’Index Librorum Prohibitorum
  • 5 Notes et références
  • 6 Annexes

    • 6.1 Bibliographie
    • 6.2 Article connexe
    • 6.3 Liens externes
    • 6.4 Œuvres de fiction



[ltr]

De 1559 à 1948[ltr][modifier | modifier le code][/ltr]
Le premier Index romain fut publié par le pape Paul IV en 1559 à la demande de l'Inquisition, et confirmé en 1564. La Congrégation de l'Index fut instituée en 1571. L’Index fut régulièrement mis à jour jusqu'en 1961, par ajout de la Congrégation de l'Inquisition ou du pape. La liste n'était pas un simple travail de réaction ; les auteurs étaient invités à défendre leurs travaux, qu'ils pouvaient corriger et rééditer s'ils désiraient éviter l'interdiction, et une censure avant publication était encouragée.
En 1948, la 32e et dernière édition contenait quatre mille titres indexés et répertoriés sous des raisons diverses : hérésie, immoralité, licence sexuelle, les théories politiques subversives, etc. On y trouvait des écrivains et des philosophes connus tels que Montaigne,Diderot, Rousseau, Descartes, Laurence Sterne, Voltaire, Daniel Defoe, Balzac, Larousse pour son dictionnaire du XIXe siècle, André Gide ainsi que le sexologue hollandais Theodor Hendrik van de Velde, auteur du manuel sur la sexualité Le Mariage parfait. Presque tous les philosophes occidentaux ont été inclus dans l’Index — même ceux qui croyaient en Dieu, tels que Descartes, Kant, Berkeley,Malebranche, Lamennais et Gioberti. Les athées, tels que Schopenhauer et Nietzsche, ne sont pas inclus en raison de la règletridentine que les œuvres hérétiques (qui contredisent le dogme catholique) sont ipso facto interdites. Quelques œuvres importantes ne sont pas incluses, simplement parce que personne ne s'est soucié de les dénoncer. Darwin ne fut jamais mis à l’Index1.
La mise à l'Index la plus célèbre dans l’histoire de l’Église est probablement celle des écrits de Copernic (1473-1543) sur l'héliocentrisme ([url=x-apple-data-detectors://5]5 mars[/url] 1616). La condamnation de Galilée intervint dans ce contexte, même si l'on n'est pas tout à fait sûr, aujourd'hui, que la raison réelle et complète de la condamnation était bien celle-là. Les ouvrages de Copernic et celui de Galilée ont été rayés de l'Index, partiellement en 1757, et définitivement en 18352.
[/ltr]
« Parmi tous les écrits présents dans l'Index, la Bible avec ses adaptations, ses commentaires et les études bibliques, est de loin le livre le plus censuré jusqu'à la suppression de l'Index. Les éditions de la Bible en latin, en grec, dans les langues vulgaires en tout ou en partie, ainsi que des commentaires bibliques figurent nombreux dans le premier index roman. L'interdiction, maintenue pendant deux siècles, d'adapter la bible en langue vulgaire finit par assimiler dans l'imaginaire collectif les traductions bibliques aux livres hérétiques dits « Gigliola Fragnito »3. Plusieurs raisons justifiaient ces interdictions aux yeux des censeurs, principalement l'existence d'éditions altérées et commentées par des hérétiques, et la méfiance à l'égard d'une interprétation personnelle du texte révélé, que seule l'Église pouvait interpréter d'une façon authentique. Le contact direct avec les sources de la foi pouvait provoquer des remises en question et altérer la doctrine, la morale, et l'organisation de l'Église4. »
[ltr]
Certaines mises à l’Index furent de nature politique : dès 1559, Le Prince de Machiavel fut mis à l'index. En 1926, le journal l'Action française, mouvement nationaliste et royaliste, y fut ajouté. Bien qu'on n'y trouve pas d'ouvrages de personnages comme Adolf Hitlerou Joseph Staline, on y trouve Le Mythe du vingtième siècle d'Alfred Rosenberg4, considéré comme le livre fondateur du nazismeavec Mein Kampf4. On a pris le soin d'y condamner en latin l'anarchiste Edgar Bauer, aujourd'hui relativement oublié, mais non son frère aîné, Bruno Bauer, pour qui Jésus n'avait jamais existé5. La Congrégation de l'Index n'était pas une mécanique impeccablement huilée mais une administration comme une autre6.
Sans figurer nommément à l'Index d'autres ouvrages pouvaient tomber sous les interdictions des règles générales. Jesús Martínez de Bujanda et Marcella Richter du Centre d'études de la Renaissance de l'Université de Sherbrooke précisent à la page 40 de Index librorum prohibitorum: 1600-1966 (édité par Droz en 2002) que c'était le cas de Karl Marx.
Le dernier livre mis à l'Index l'a été, en 1961, sous le pontificat de Jean XXIII : il s'agit de La Vie de Jésus de l'abbé Jean Steinmann.
La toute dernière édition (la 20e) est parue en 1948, et l'Index lui-même a été définitivement aboli le 14 juin 1966 par le Pape Paul VI7,8.
Géographie[ltr][modifier | modifier le code][/ltr]
Les effets de l'Index se firent sentir d'un bout à l'autre du monde catholique. Pendant longtemps, au Québec ou en Pologne par exemple, il était difficile de trouver des copies des ouvrages interdits, particulièrement en dehors des villes importantes. L’Index cessa d'être une liste officielle le 14 juin 1966, sous Paul VI, après le concile de Vatican II, principalement pour des raisons pratiques.[/ltr]

19 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Jeu 9 Jan - 20:44

Psalmiste

avatar
Merci chico Smile

20 Re: Le Nazaréen noir (Philippines) le Ven 10 Jan - 13:06

chico.

avatar
Il faut remarquer que dans beaucoup de pays ou l.église c'est implantée elle n'a jamais pût extirper les anciens rites païens qui existaient déjà élevé les à simplement (christianisés ).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum