Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Risque allergique aux pollens de cyprès

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA)
Risque allergique aux pollens de cyprès
Publié le 10.03.2011
Dans son bulletin du vendredi 4 mars 2011, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) indique l’existence d’un risque d’allergie aux pollens de cyprès.
Le risque allergique d’exposition lié aux pollens de cyprès est très élevé sur le pourtour méditerranéen (Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Languedoc-Roussillon). A noter également que le risque est élevé pour ce même type de pollens dans les régions Ile-de-France, Centre et Pays-de-Loire.
Le RNSA est une association créée en 1996 qui a pour objet principal l’étude du contenu de l’air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population.

Aude

avatar
Vrai!

On en sait qlqchose!!!

J'ai 5000m² clos par des Cyprès de 7/8 mètres de haut. Et nous sommes de + en + en proie à des allergies, un de mes chiens à déclaré une sinusite chronique et un autre des problèmes respiratoires.

Et quand ma fille a invité une copine TJ venue du sud , à peine a-t-elle effleuré ces fichus cyprès pour retrouver son petit lapin nain, qu'elle s'est mise à enfler du visage, des bras et des mains. Du coup il lui a fallu un traitement d'urgence.

Pourtant peu de gens croient aux allergies alimentaires et du à l'environement, ce n'est pas dans les courants de pensée actuels, c'est étrange.

Pour info,

Un jardin hypoallergénique en neuf leçons

A force de modifier notre paysage, nous avons introduit en quantité importante des espèces végétales allergisantes et développé de nouvelles allergies. Ne faites pas la même erreur dans votre propre jardin : aménagez-vous un jardin hypoallergénique, en suivant les conseils du Dr Pierrick Hordé, auteur du " guide des allergies aux pollens ".

Pour nombre d'entre nous, pollution de l'air signifie pollution provoquée par des substances chimiques produites par les activités industrielles. Or aujourd'hui, on se rend compte qu'il existe également une " pollution verte ". Celle-ci est due à une concentration excessive de pollens dans l'atmosphère. En effet, par ignorance, l'emploi excessif de certaines variétés végétales, comme les cyprès ou les thuyas, a provoqué une augmentation massive, voire toxique, de la quantité de pollens dans l'atmosphère. De telles modifications du paysage ont entraîné des répercussions sur la santé des allergiques.
Depuis, les choses évoluent et les plans régionaux pour la qualité de l'air, longtemps centrés sur les problèmes de pollution chimico-industrielle, commencent à prendre en compte la pollution induite par les pollens. Parallèlement, une équipe pluridisciplinaire a édité une plaquette " Paysage, pollens et santé ", destinée à fournir des informations et des conseils, et à attirer l'attention de tous ceux qui construisent et modèlent le paysage, sur les risques liés à l'emploi excessif d'un même type d'espèce végétale.

Conseils pour un jardin hypoallergénique
1) Préférez les jardins à la française, dans lesquels la forme et la taille prédominent, et qui provoquent une floraison importante. En effet, parterres de fleurs et arbustes taillés très régulièrement émettent peu de pollens.

2) De la même façon, préférez les jardins japonais, favorisant les éléments minéraux (roches, graviers, sable et eau) et principalement composés de plantes de terre de bruyère (azalées, rhododendrons, camélias, certains érables...), d'espèces de mousses, de fougères et de bambous.

3) Privilégiez les mousses et les fougères qui, contrairement à la pelouse, ne provoquent pas de réactions allergiques.

4) Installez des bassins composés de plantes flottantes (capucines, nénuphars, lotus, épis d'eau, aloès d'eau, renoncules d'eau...) et de plantes de berge (joncs, euphorbes réveil-matin, iris...).

5) Plantez des variétés à fleurs doubles. Issues de manipulations, elles ne possèdent plus d'étamine et ne produisent pas de pollens.

6) Privilégiez les herbes type potager : sauge, basilic, ciboulette, fenouil, menthe, persil, thym, aneth...

7) Favorisez les fleurs suivantes : chrysanthèmes, véroniques, clématites, géraniums, acanthes...

Cool Privilégiez les plantes dites entomophiles, peu allergisantes car leurs pollens sont transportés par les insectes : les légumineuses (genêts, robiniers, acacias, féviers...) et les scrofulariacées (pauseterons, digitales, gueules-de-loup).

9) Et enfin, la tonte du gazon doit être régulière, deux fois par semaine, et à une hauteur de 2 à 2,5 cm. Il est vivement conseillé de tondre le matin à la rosée, lorsque les pollens sont encore collés à l'herbe humide. Evitez les tondeuses rotatives (hélice placée en-dessous tournant rapidement), car elles projettent les pollens dans l'air. Préférez les tondeuses manuelles, hélicoïdales, aux lames très tranchantes, qui possèdent un rouleau aplatissant l'herbe et ne projettent donc pas les pollens dans l'atmosphère.

Pour en savoir plus, et notamment pour savoir quels types de haies choisir ou quelles plantes grimpantes privilégier :
" Le guide des allergies aux pollens ", Dr Pierrick Hordé aux éditions Flammarion.
Selon:
http://www.e-sante.fr/allergie-jardin-hypoallergenique-lecons-NN_8547-7-1-2.htm

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
ma fille a fait des allergies jusqu'a son premier enfant avant elle avait tous essayés sans résultat.

Josué

avatar
Administrateur
Par ANNE JEANBLANC

Les allergiques n'ont besoin de personne pour suivre les cycles de la nature et déceler l'arrivée du printemps, fût-elle en avance sur le calendrier. Et cette année, ils ont sorti leurs mouchoirs particulièrement tôt. Les responsables des salves d'éternuements, des yeux larmoyants, du nez qui démange et qui coule sont les pollens des arbres, dont la saison démarre en général plus discrètement. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a d'ailleurs alerté dans son dernier bulletin sur "un risque allergique très élevé" dû aux pollens de cyprès, sur le pourtour méditerranéen. Mais les médecins du Réseau ont aussi signalé, "de façon très particulière, cette année", "une symptomatologie élevée en Ile-de-France, Centre et Pays de la Loire".

"Ces pollens hivernaux sont en plus ou moins grande quantité en fonction des conditions climatiques, mais toujours agressifs", note le docteur Florence Trébuchon, allergologue et asthmologue dans la région de Montpellier, et auteur d'un livre sur le sujet paru hier*. Le redoux récent et des conditions favorables ont accéléré la pollinisation. À cela on peut ajouter le vent, qui disperse ces allergènes sur une zone géographique assez large. De plus, la pollution automobile rend ces pollens encore plus agressifs, facilitant le passage de l'allergie à l'asthme. "Les particules de diesel jouent un rôle de cotransporteurs", précise la spécialiste : "Elles vont s'associer aux pollens, qui deviennent alors plus nocifs au niveau des voies respiratoires et des yeux." Ce qui expliquerait qu'il y ait plus d'allergiques dans les villes qu'à la campagne.

Josué

avatar
Administrateur
La thermoplastie bronchiale approuvée aux Etats-Unis, les mines de charbon australiennes et l'augmentation de l'asthme au Maghreb: revue (internationale) de presse.

Nous en parlions il y a quelques mois, les avancées ont depuis été grandes. Fin avril, la Food and Drug Administration a approuvé aux Etats-Unis le premier matériel permettant de réaliser des thermoplasties bronchiales. Après des essais sur 297 patients, il se destine désormais aux asthmatiques sévères et persistants d’âge adulte. Cette nouvelle technologie, Alair Bronchial Thermoplasty System, avait permis de réduire la fréquences des crises d’asthme.

L’Algérie s’inquiète d’une augmentation de l’asthme et des allergies au sein de sa population. A Oran, particulièrement, 5 à 6% des habitants seraient asthmatique, et 15 à 20% souffrent d’allergies, selon le service de pneumologie de l’hôpital d’Oran. Parallèlement, des mesures étaient envisagées dans trois principaux pays du Maghreb (Maroc, Tunisie et Algérie). L’association tunisienne de lutte contre les maladies respiratoires et les allergies, en collaboration avec GlaxoSmithKline, a dévoilé les résultats d’une étude qui révèle que les patients asthmatiques n’assurent pas un suivi adéquat et ont recours à leur médecin souvent en cas d’urgence.

Avec la crise économique, l’exploitation du charbon reprend de plus belle pour l’Australie, qui reçoit beaucoup de demande de la Chine et l’Inde. Problème : les habitants qui vivent proche de ces lieux sont inquiets pour leur santé. Au mois de mai, un rapport a révélé que 40% des jeunes âgés de 9 à 15 ans, vivant près d’exploitations charbonnières, étaient atteints d’asthme, soit 12% de plus que la moyenne de l’état référent.

Josué

avatar
Administrateur
22.05.2017
Pollens : onze départements en alerte rouge
Le Réseau national de surveillance aérobiologique a placé 11 départements du Sud-Ouest en alerte rouge graminées jusqu'à la fin de la semaine.

Si vous êtes sujet au rhume des foins, ce qui suit ne va pas vous plaire.

Jusqu'au 28 mai, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a placé onze départements du Sud-Ouest en alerte rouge pour les graminées, rapporte LCI.

Il s'agit des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Gers, du Lot-et-Garonne, du Tarn-et-Garonne, de l'Aveyron, du Tarn, de la Lozère, de l'Aude et des Pyrénées Orientales.

Pic de risques d'allergies ce lundi
Le risque d'allergies est moyen à élevé dans le reste de la France. Il devrait connaître un pic ce lundi.

Les graminées seront très présents dans Paris ce lundi, vers Montluçon vers le 25 mai, à Rouen le 28 mai et à Lyon, le 29 avril.

Sur le pourtour méditerranéen, les pollens de chêne, d'olivier et de pariétaires peuvent aussi provoquer des réactions.

Si vous êtes allergique, le RNSA conseille de prendre attentivement votre traitement et éventuellement de consulter votre médecin.
http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/22/pollens-onze-departements-en-alerte-rouge

Josué

avatar
Administrateur
Pollution : plus personne n’est à l’abri (même dans nos maisons)

Peu importe que vous habitiez en ville ou à la campagne. Des études montrent que l’air de votre intérieur est encore plus pollué que l’air extérieur.

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, la pollution de l’air intérieur est responsable d’environ 2 millions de décès prématurés.

On trouve dans les logements modernes 2 à 10 fois plus de composés organiques volatiles (COV) qu’en plein air 512073 et on recense en moyenne900 substances chimiques dans nos maisons dont :



  • du formaldéhyde cancérigène dans vos meubles en bois (Ikea, etc.) ;

  • des « retardateurs de flamme »Â sur votre matelas, votre canapé et vos rideaux ;

  • une cascade de substances chimiques dans vos produits d’entretien.


[size]
Puisqu’il est impossible d’éviter ces toxiques, faut-il pour autant se résigner ?

Certainement pas ! L’enjeu pour votre santé est bien trop important et il existe heureusement des moyens simples et naturels pour purifier l’intérieur de votre corps.[/size]

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum