Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

TURKMENISTAN: prisonniers de conscience religieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
TURKMENISTAN: "Principes de la miséricorde, de justice et d'humanisme" ne parviennent pas à libérer les prisonniers de conscience religieuse
Par Felix Corley, Forum 18 Nouvelles Service < http://www.forum18.org >

Aucun des neuf prisonniers connus de conscience religieuse au Turkménistan a été libéré dans l'amnistie décrétée Février "sur les principes de la miséricorde, de justice et d'humanisme". N'étaient pas non plus de trois témoins de Jéhovah qui purgent une peine avec sursis. Condamné en Décembre 2010 pour un mois de prison terme de 18 ans pour avoir refusé le service militaire obligatoire est de 19 ans Témoins de Jéhovah Matkarim Aminov, Les Témoins de Jéhovah a dit à Forum 18 Nouvelles Service. Un an après l'Organisation des Nations Unies a rédigé un "appel urgent" pour les Turkmènes gouvernement sur le maintien en détention des objecteurs de conscience, le gouvernement n'a pas répondu à l'ONU. Ata, un collaborateur de ministre des Affaires étrangères Rashid Meredov, a indiqué le ministère «n'est pas compétente" pour expliquer pourquoi il n'a pas répondu. Emprisonné pasteur protestant Ilmurad Nurliev est toujours refusé une Bible. Sa femme dit Maya Nurlieva Forum 18 ans, elle les trésors de sa propre bible à la maison comme quelque chose de précieux à lui qu'elle peut tenir en son absence.


Au moins un autre témoin de Jéhovah jeunes a été emprisonné pour avoir refusé le service militaire obligatoire pour des raisons de conscience religieuse, les Témoins de Jéhovah dit Forum 18 Nouvelles Service. L'emprisonnement de Matkarim Aminov en Décembre 2010 a à cinq le nombre de jeunes hommes connus pour avoir été condamné en 2010 pour avoir refusé le service militaire pour des motifs religieux. Aminov et trois autres ont été emprisonnés, tandis que le cinquième a été condamné à une peine avec sursis. Sept autres sont encore purger des peines prononcées en 2009. Autres témoins de Jéhovah auraient également avoir été emprisonnés pour les mêmes charges à peu près au même moment que Aminov. le gouvernement du Turkménistan a omis de répondre aux questions posées par l'Organisation des Nations Unies sur le maintien en détention des objecteurs de conscience.

Témoins de objecteurs de conscience de Jéhovah représentent huit des neuf actuelles connues prisonniers de conscience religieuse, tant bien que Aminov, il ya: Sakhetmurad et Mukhammedmurad Annamamedov, deux ans chacune, Serdar Cour, mai 2009; Shadurdi Ushotov, deux ans, Dashoguz [Dashhowuz] Cour, Juillet 2009; Navruz Nasyrlaev, deux ans, Dashoguz Cour, Décembre 2009; Aziz Roziev, 18 mois, Seydi Cour, août 2010; Dovleyet Byashimov 18 mois, Turkmenabad (anciennement Charjew) Cour, août 2010; Ahmet Hudaybergenov, 18 mois, Turkmenabad Cour, Septembre 2010 (voir F18News 22 Décembre 2010 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1525 ).

Le neuvième prisonnier connu de conscience religieuse est Ilmurad Nurliev, un pasteur protestant de la ville de l'est de Achkhabad [Ashgabat] (voir ci-dessous) Mary.

Trois autres objecteurs Témoins de Jéhovah de conscience purgent des peines de suspension: Zafar Abdullaev et Dovran Kushmanov, deux ans chacune, Dashoguz, avril 2009; Denis Petrenko, deux ans, à Achkhabad, avril 2010.

Témoins de Jéhovah a confirmé à Forum 18 que l'objecteur de conscience Akmurat Egendurdiev a été libéré du camp de travail près de Seydi dans Lebap région de l'est du Turkménistan à la fin de Janvier 2011 sur l'achèvement de sa peine. Il avait été condamné à 18 mois d'emprisonnement en Juillet 2009.

Toutefois, aucun des prisonniers de conscience religieuse a été libéré dans l'amnistie décrétée prisonnier "sur les principes de la miséricorde, de justice et d'humanisme" par le président Gourbangouly Berdymoukhamedov, le 18 Février pour le Jour du drapeau.

Le Turkménistan n'a pas offrir des alternatives non-combat à ceux qui ne peuvent pas servir dans l'armée pour des raisons de conscience. L'article 37 de la Constitution décrit la défense comme un «devoir sacré» de tout le monde et stipule que le service militaire est obligatoire pour les hommes. Le service militaire pour les hommes âgés de 18 et 27 est généralement de deux ans. Les objecteurs de conscience face procès en vertu de l'article 219, Partie 1 du Code pénal, qui punit le refus de servir dans les forces armées avec une peine maximale de deux ans d'emprisonnement. Jeunes Témoins de Jéhovah affirment qu'ils seraient prêts à faire toute forme de remplacement, un service non-militaire, si elle devait être introduite.

Dernières emprisonnement

Aminov, 19 ans, témoin de Jéhovah de la ville du nord-est de Dachogouz, a été condamné le 27 Décembre 2010 à une peine d'emprisonnement de 18 mois en vertu du Code criminel l'article 219, partie 1.

Depuis sa condamnation, Aminov est censé avoir été transféré au camp de travail régime général dans le désert près de la ville de Seydi, où les huit autres prisonniers connus de conscience religieuse sont en cours.

L'adresse du camp est de:

Camp de travail Seydi

Le Turkménistan

746222 vilayet Lebap

Seydi

uchr. LB-K/12

samuel

avatar
Administrateur
dans toutes les république de l'ex URSS nous rencontrons des difficultèes sur cette question.

Josué

avatar
Administrateur
La Russie expulse des étudiants étrangers en raison de leur religion


Ulan-Ude, Russie
-
Daisuke Nomura, un étudiant japonais en langue russe à l'Université État Bouriatie, sera reconduit au Japon. Selon les autorités locales, cet étudiant étranger en Russie n'avait pas de permis pour professer ouvertement la religion des Témoins de Jéhovah. Nomura, agé de 28 ans, originaire de la ville d'Osaka, au Japon, n'avait plus que quatre mois à effectuer pour terminer ses études et obtenir un diplôme.

En août 2010, Sergey Pugachyov, le chef du département local du FSB, a exigé que le Service fédéral des migrations de la République de Bouriatie prenne des mesures contre M. Nomura, avec si nécessaire, l'émission d'un ordre pour son expulsion. La Cour suprême de la République de Bouriatie a soutenu cette action à trois reprises.

Lorsque le visa de Nomura a été révoqué, il a été empêché de terminer ses études, car il n'était pas autorisé à fréquenter l'école en Russie et à pratiquer sa religion en même temps. Nomura appel de la décision devant les tribunaux de la Russie pendant plusieurs mois. Toutefois, le 2 Février 2011, la Cour suprême de la République de Bouriatie a rendu une décision finale avec exécution immédiatement, laissant Nomura sans recours légal.

M. Daisuke Nomura a exprimé son désarroi en déclarant: « À quoi sert mon visa d'étudiant si le résultat de mon expulsion est dû à mes croyances religieuses ? Cette décision montre que la Russie refuse aux étudiants étrangers le droit à la liberté de religion, même, si cette liberté est garantie par la Constitution Russe. "

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
En Belgique: L'Association européenne des Témoins de Jéhovah chrétienne, tél. +32 2 782 0015
Aux Etats-Unis: JR Brown, tél. +1 718 560 5600
Dernière Mise à jour 09 Mars 2011 21:55:22 GMT

Copyright © 2011 Bible Watch Tower Tract Society et de la Pennsylvanie. Tous droits réservés.

Josué

avatar
Administrateur
11 Mars 2011
TURKMENISTAN: import Littérature contrôles levée pour les orthodoxes - mais pas pour d'autres

Par Felix Corley, Forum 18 <http://www.forum18.org> Service Nouvelles

Orthodoxe russe patriarche Cyrille a souligné que le gouvernement turkmène contrôles sur l'importation de matériel religieux à utiliser dans leurs paroisses au Turkménistan ont été levées, mais la confiscation de la littérature religieuse des résidents de retour au pays se poursuit, les membres d'une variété de religions déclaré à Forum 18 Nouvelles Service. Bien que des cas isolés de confiscations de littérature à la sortie du Turkménistan ont également eu lieu plus tôt, ce qui a intensifié ces derniers mois. Patriarche Kirill a également déclaré que les discussions avec le ministère des Affaires étrangères sont en cours sur la construction d'une nouvelle cathédrale orthodoxe à Achkhabad. Prévues dans les années 1990, il n'a jamais été construit et le site a été utilisé plus tard pour un autre bâtiment. Bayram Samuradov, architecte en chef des Achkhabad, a déclaré à Forum 18 que d'un nouveau site provisoire a été prévue pour la cathédrale. "Il est plus beau et plus appropriée que l'ancien site, et est situé dans une zone avec une importante population européenne, at-il déclaré à Forum 18. Il a refusé de discuter des raisons autres religions ne peuvent pas construire des lieux de culte à Achkhabad. "Ce n'est pas une question pour moi."

Josué

avatar
Administrateur
amnistie exclut les Turkmènes Témoins de Jéhovah et protestante
L'amnistie demandée par le président Berdymoukhammedov pour des raisons de "compassion et l'humanité", n'a pas été étendu aux Témoins de Jéhovah détenus pour refus du service militaire. ministre protestant Nurliev, reconnu coupable de faux témoignage, a également maintenu en prison.


Ashgabat (AsiaNews/F18) - L'amnistie décrétée par le Turkménistan sur le Février 18 derniers continue d'être appliqué à 9 prisonniers d'opinion au Turkménistan connus, 8 Témoins de Jéhovah et un pasteur protestant. Témoins de Jéhovah sont détenus pour refus du service militaire.

Forum 18 agence de nouvelles dit que dans une autre Décembre 2010 Témoins de Jéhovah, 19 ans Matkarim Aminov, a été condamné à 18 mois de prison sur des accusations d'absence sans congé pour service militaire. Les sept autres sont en cours pour la même raison, à des peines de 18 mois à deux ans, certains sont en prison depuis mai 2009. croyants d'autres ont eu des condamnations avec sursis et Akmural Egendurdiev a été publié en Janvier 2011 après avoir purgé une peine de 18 mois. Aucun prisonnier de conscience a été libéré en vertu de l'amnistie décrétée par le président Gourbangouly Berdymoukhammedov sur Février 18, un jour férié, "fondée sur les principes de la miséricorde, la justice et l'humanité."

Deux années de service militaire est obligatoire au Turkménistan et il n'y a pas d'autres services. L'objection de conscience est puni par l'art. 219 du Code pénal jusqu'à 2 ans de prison. La peine maximale est souvent appliquée aux Témoins de Jéhovah l', les objecteurs de conscience pour des raisons religieuses. Ils sont souvent soumis au travail forcé dans les camps. Cette infraction est considérée comme très grave, comme cela avait déjà été exclu de l'amnistie de mai 2010 (voir l'Agence Fides 28/5/2010, Ashgabat: pas d'amnistie pour les Témoins de Jéhovah ).

Sur Février Asma Jahangir 12, Rapporteur spécial sur la liberté de religion et de conviction pour les Nations Unies, et El Hadj Malick Sow, président du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire, a envoyé un "appel urgent" pour le gouvernement turkmène sur la détention systématique des Jéhovah objecteurs de conscience témoin. Article. 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques reconnaît le droit de chacun d'être objecteur de conscience et les frais aux États de mettre en place une alternative civile au service militaire obligatoire. Après un an, l'ONU a confirmé à F18 qu'ils n'ont pas reçu de réponse de Ashgabat.

Pastor Ilmurad Nurliev (photo), chef de file de la Lumière de l'Église mondiale, qui a été arrêté en août 2010 dans la ville de Marie, à l'est d'Achkhabad est également toujours en prison. Il a été condamné à quatre ans de prison pour fraude, mais les fidèles disent l'accusation est fausse et que les témoins ne sont pas crédibles. Nurliev a été empêché de faire appel (voir l'Agence Fides 16/11/2010, appel a rejeté pour Ilmurad Nurliev, pasteur pentecôtiste condamné par un faux témoignage ). F18 suggère que l'arrestation avait pour but de détourner l'attention de l'arrestation simultanée près du grand mufti de la région de Mary, Nurmukhamed Gurbanov, sur base d'accusations vagues d'abus sexuels de garçons dans la madrassa locale. Le scandale a englouti plusieurs hauts fonctionnaires du ministère de la Justice et des Affaires religieuses de bureau.

Selon F18 sources, Nurliev sera pardonné s'il plaide coupable. Il est soumis à des abus en prison: il n'est pas permis d'avoir une bible et sa femme n'a pu le voir une fois en Janvier, avec un refus ultérieur de la permission de le voir ou de lui faire parvenir nourriture ou d'autres éléments.


http://www.asianews.it/view4print.php?l=en&art=21020

Josué

avatar
Administrateur
Samedi 7 janvier
Posted: 06 Jan 2012 04:00 PM PST
L'intolérance du Turkménistan de la liberté religieuse a rencontré les critiques internationales
Posted: 06 Jan 2012 03:14 PM PST

ACHKHABAD, décisions de justice Turkménistan récents soulignent la posture hésitante du Turkménistan sur la question de l'objection de conscience au service militaire.En Juillet 2007, les responsables libérés Nouryagdy Gayyrov, l'un des témoins de Jéhovah qui refusaient de servir dans l'armée en raison de son basé sur la Bible croyances. Cependant, depuis Décembre 2009, huit objecteurs de conscience, qui sont témoins de Jéhovah, ont été condamnés comme des criminels et purgent des peines allant jusqu'à deux ans.

Anciens prisonniers d'opinion révèlent que l'isolement cellulaire et les coups étaient un traitement de routine au sein de la colonie du travail. «La cellule était froide. Je ne pouvais dormir dans une position assise et j'ai été nourri à peine », admet Sakhetmurad Annamamedov, l'un des témoins de Jéhovah, qui a passé deux ans dans la colonie de travail Seydi. Il ajoute: «Un membre de la force de police spéciale (OMON) est entré dans ma cellule à deux reprises et m'ont frappé sur la tête et le cou avec son bâton." Frère Sakhetmurad, les Mukhammedmurad enduré un traitement similaire durant ses deux années d'emprisonnement. «J'ai passé six jours consécutifs à l'isolement. Il n'y avait rien dans la cellule, seul le béton nu. Officiers menacé que si je ne renonce pas à ma religion, ils m'ont mis dans un régime carcéral beaucoup plus strictes. "Shadurdy Uchetov, un témoin qui a également passé deux ans dans la colonie de travail Seydi, blessures à la tête d'une raclée qu'il a reçu d'un membre des OMON. «J'avais besoin six points de suture pour refermer la plaie."

La politique sévère du Turkménistan contre ceux qui refusent le service militaire pour des raisons de conscience a été atteint avec la critique internationale croissante. "Je crains que l'objection de conscience est un acte criminel et qu'aucun service civil de remplacement est offerte», a déclaré l'ancien Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction, Asma Jahangir, à l'issue de sa visite au pays. Elle a souligné que le droit d'effectuer une alternative, non militaire service fait partie du droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion garantie par l'article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

Par ailleurs, en Juillet de cette année, la Grande Chambre de la Cour européenne des Droits de l'Homme a statué pour la première fois de son histoire que le droit à l'objection de conscience au service militaire est reconnu comme étant pleinement protégées en vertu de l'article 9 de la Convention européenne des droits de Droits. Cette harmonie avec plusieurs décisions de justice sur cette question déjà faite par le Comité des droits de l'homme fondée sur le PIDCP, auquel le Turkménistan accepté par la ratification en 1997.

Contacts médias:
J. R. Brown, Bureau d'information publique, tél. +1 718 560 5600











Josué

avatar
Administrateur
Tachkent, en Ouzbékistan-Sergueï Ivanov, un des témoins de Jéhovah, a été impatient de voir ses amis et sa famille à nouveau. Il avait passé les trois ans et demi dernières années dans un camp de travail a été ouzbek et anticiper sa libération en Janvier 2012. Cependant, au lieu de la liberté, il a été transféré à la prison de la ville de Tachkent à attendre un procès, une nouvelle. Les autorités l'accusent maintenant d'une violation régime pénitentiaire qui peut conduire à un autre trois ans d'emprisonnement.

Les parents d'un autre prisonnier, Olim Turayev, un médecin de 38 ans médicaux et l'un des Témoins de Jéhovah, a également appris qu'il était accusé de la même infraction et transféré à la prison de la ville de Tachkent d'attendre la condamnation supplémentaire. Les deux Ivanov et Turayev ont été emprisonnés pour "non autorisées" activités religieuses qui allaient de l'étude de la Bible dans une maison privée à se contenter de parler de la Bible avec les autres.

Les autorités pénitentiaires avaient visité ces hommes alors qu'ils ont purgé leur peine originaux et leur a dit que, à moins qu'ils renoncent à leur foi, ils ne seraient pas libérés. Il semble fonctionnaires ouzbeks ont l'intention de s'en tenir à leur parole.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum