Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dix plantes idéales pour la femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Dix plantes idéales pour la femme le Mer 20 Nov - 8:53

Josué

avatar
Administrateur
Dix plantes idéales pour la femme
Le Point.fr - Publié le 19/11/2013 à 12:43 - Modifié le 19/11/2013 à 15:21
Depuis des millénaires, certaines plantes régulent les cycles, soulagent les douleurs ou accompagnent la ménopause. Revue de leurs vertus.
Il y a 5 000 ans, les Égyptiens avaient déjà déterminé les plantes bénéfiques pour la femme. Depuis, les recherches et la pratique ont validé de nombreux usages traditionnels. Si la prudence est toujours de mise - en cas de maladie grave, de symptômes aigus et durant la grossesse ou l'allaitement, un avis médical s'impose -, les femmes peuvent aujourd'hui encore trouver des plantes pour les accompagner à chaque étape de leur féminité.

Le gattilier (Vitex agnus-castus)

Troubles de l'humeur, migraines, tensions abdominales... Ces désagréments apparaissent quelques jours avant les règles et caractérisent le fameux syndrome prémenstruel qui touche près d'une femme sur deux. Le gattilier permet de réguler les variations hormonales responsables de ces malaises. Ses baies ont été longtemps considérées comme des calmants de la libido et on les surnommait le "poivre des moines". Aujourd'hui, on lui reconnaît des vertus sédatives et de régulation du syndrome prémenstruel ou de la pré-ménopause, ainsi qu'un soutien dans certains cas d'infertilité. Le docteur Bérengère Arnal, gynécologue phytothérapeute et auteur du Syndrome prémenstruel (éditions T. Souccar), conseille le gattilier sous forme de teinture mère ou de gélules entre le 8e et le 21e jour du cycle, durant au moins trois mois.

L'alchémille (Alchemilla vulgaris)

Considérée comme une plante sacrée depuis l'Antiquité, elle a donné son nom aux alchimistes, qui recueillaient ses gouttes de rosée nocturne. On lui prêtait la vertu de raffermir l'appareil génital féminin et de redonner ainsi leur virginité aux femmes, d'où son surnom de "manteau de Notre Dame". Son action progestérone-like (qui mime la progestérone) en fait un excellent remède hormonal pour les syndromes prémenstruels, la pré-ménopause, les cycles irréguliers ou hyperménorrhées (règles abondantes). Elle est également antihémorragique et veino-constrictrice (jambes lourdes, hémorroïdes). On l'utilise sous forme de teinture mère, gélules et tout simplement en tisane, du milieu de cycle (14e jour) aux règles.

L'achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Si elle tient son nom d'Achille qui aurait soigné son talon grâce à elle, l'achillée n'en est pas moins une plante phare de la femme. Elle est connue pour son pouvoir hémostatique et cicatrisant, mais c'est surtout son action contre les douleurs pelviennes et abdominales et sur le syndrome prémenstruel qui lui vaut sa place dans les soins gynécologiques. On peut la consommer en gélules, en teinture mère et tout simplement en infusion.

L'armoise (Artemisia vulgaris)

Elle tient son nom d'Artemis, déesse de la nature et de la chasse, en hommage à ses bienfaits pour les femmes. Déjà, Hippocrate l'indiquait pour les troubles du cycle féminin. En tisane, on peut la consommer sans danger durant quelques jours (6 jours maximum) en cas d'absence de règles par exemple ou encore de douleurs menstruelles. Elle stimule également la digestion et tonifie les nerfs. En revanche, elle est contre-indiquée en cas d'inflammation utérine ou d'infection récente du petit bassin et interdite aux femmes enceintes.

La matricaire ou camomille allemande (Matricaria recutita)

Déjà utilisée par les Germains, les Grecs et les Romains, la matricaire, qui dérive de matrix (la matrice), est souvent considérée comme une panacée. De par son effet sédatif, elle calme l'esprit et apaise les douleurs et crampes menstruelles. Ses fleurs se préparent facilement en tisane à prendre entre les repas.

La mélisse (Melissa officinalis)

Son parfum doux citronné la rend facile et agréable à utiliser en tisane, ou même fraîche en cuisine. Depuis la Grèce antique, on fait appel à elle pour ses propriétés apaisantes du système nerveux et digestif. Pour la femme, c'est une alliée intéressante, car elle calme les dysménorrhées (règles douloureuses) associées à un fond d'anxiété ou d'agitation. Elle est déconseillée en cas d'hypothyroïdie.

L'hamamélis (Hamamelis virginiana)

Dénommée autrefois noisetier des sorcières, l'hamamélis est la plante antalgique du système veineux, elle tonifie les parois vasculaires par vasoconstriction. De fait, c'est un grand remède antihémorragique, reconnu aussi en cas d'insuffisance veineuse et de varices, qui touchent particulièrement les femmes. Elle diminue aussi la congestion pelvienne, améliorant ainsi la qualité des cycles féminins. On peut la consommer en décoction, en infusion, en teinture mère ou en gélules.

La prêle (Equisetum arvense)

Sa forte teneur en silice et autres minéraux en fait un reminéralisant de choix pour les femmes, notamment en période de ménopause. Son action diurétique douce la rend également utile en cas d'oedème ou d'infection des voies urinaires. On la consomme généralement sous forme de gélules.

La sauge

"Celle qui sauve" était considérée comme une panacée au Moyen Âge. Toutes les traditions anciennes, à commencer par celles des Égyptiens, lui ont attribué des vertus magiques pour la fertilité notamment. La sauge sclarée (Salvia sclarea) et la sauge officinale (Salvia officinalis) ont toutes les deux des propriétés oestrogène-like. Pour cette raison, elles sont particulièrement adaptées à la puberté (pour mettre en places les menstruations) et à la ménopause (contre les bouffées de chaleur), accompagnant ainsi les grandes étapes de la vie d'une femme en lui procurant le plein d'énergie. Elles sont contre-indiquées pour tous les cas d'hyperoestrogénie et de cancers hormono-dépendants (sein, utérus...). Pour cette raison, il vaut mieux ne pas les utiliser au long cours sans avis médical. Elles se consomment facilement en tisane ou fraîches, en les évitant pour les hommes (troubles de l'érection éventuels).

Le houblon (Humulus lupulus)

Les cônes de houblon qui sont utilisés plutôt en teinture mère ou en gélules ont la même action oestrogène-like que la sauge et donc les mêmes indications et contre-indications - il est notamment déconseillé pour les hommes (le houblon est anti-androgénique, anti-hormones mâles). Il est plus particulièrement indiqué chez les femmes ménopausées souffrant d'acné ou en cas d'insomnies associées au stress, car c'est un sédatif puissant.

Les infusions du Dr Bérengère Arnal en cas de syndrome prémenstruel

On pourra faire confectionner deux mélanges de tisane en pharmacie ou en herboristerie à consommer durant les deux semaines qui précèdent les règles et pendant les règles. Pour le matin, un mélange composé d'hamamélis (feuilles), mélisse (feuilles), aubépine (sommités fleuries), frêne (feuilles), vigne rouge (feuilles), alchémille (parties aériennes) et achillée millefeuille (sommités fleuries) pourra être pris à raison de 3 cuillères à soupe du mélange à parts égales pour 50 cl d'eau. Pour le soir, une décoction de valériane (racines) et de viorne (écorce) à raison de 2 cuillères à soupe du mélange à parts égales pour 50 cl d'eau.

Josué

avatar
Administrateur
Echinacée : LA plante de l’hiver !

L’échinacée stimule et renforce les défenses de l’organisme. Voilà pourquoi cet hiver, vous ne pouvez pas faire sans !

D’où vient l’échinacée ?

L'échinacée est originaire d'Amérique du Nord. Utilisée très tôt par les tribus amérindiennes, elle est aujourd'hui incontournable en Europe et figure même dans les top 10 des plantes les plus utilisées. On en connaît une dizaine d'espèces mais trois sont cultivées à des fins médicinales : E. purpurea, E. angustifolia, E. pallida. Le plus souvent, c'est sa racine qui est employée dans les remèdes.

Josué

avatar
Administrateur
9 remèdes naturels bons pour votre foie !

Besoin de désintoxiquer votre foie ? Voici les plantes et autres remèdes naturels qui drainent, protègent et assurent même parfois sa régénération !




L’artichaut est une plante de drainage incontournable pour le foie. En cause, la teneur de ses feuilles en cynarine. Cette substance dispose d’effets cholérétiques (stimulant la sécrétion biliaire) et hépato-protectrices. Elles favorisent ainsi l’élimination des substances toxiques par le foie (mais aussi les reins).
Mode d’emploi : faire infuser 10g de feuilles fraîches dans une tasse à thé d’eau bouillante pendant 15 minutes et filtrer.
Ou
Faire bouillir 50g de feuilles fraîches dans un litre d’eau pendant 10 minutes et filtrer.
Posologie : 1 tasse matin, midi, et soir avant les repas. Pendant 1 mois, suivi d’un arrêt d’un mois et d’une reprise 20 jours par mois pendant 2 mois.
Attention : l’artichaut est déconseillé pendant l’allaitement, du fait de son action inhibitrice sur la sécrétion lactée, et en cas de calcul de la vésicule biliaire. A employer avec précautions chez les personnes allergiques aux Astéracées (pissenlit, marguerite…).

Josué

avatar
Administrateur
Accompagner les traitements du cancer par les plantes
Le Point.fr - Publié le 16/12/2013 à 12:05
Optimiser les résultats des chimiothérapies et atténuer les effets secondaires, c'est possible grâce aux plantes. Un spécialiste nous livre ses conseils.
Certaines découvertes récentes démontrent la supériorité du monde végétal pour prévenir le cancer avec des superaliments comme les choux, l'ail, l'oignon, le curcuma, le thé vert, les fruits rouges, la spiruline ou encore le chocolat. Cependant, quand il s'agit de traiter et d'éradiquer la tumeur, il n'existe pas, en l'état des recherches actuelles, de traitement à base de plantes. Ces dernières seront uniquement des soutiens en accompagnement des thérapies, et cela en concertation avec l'oncologue référent. Le Dr Éric Ménat, médecin généraliste, enseignant en phytothérapie et nutrition à la faculté de médecine de Bobigny (Paris 13) et titulaire d'un diplôme de carcinologie clinique, nous livre ses conseils pour mieux vivre son cancer pendant et après les traitements.

Protéger le foie

Pour accompagner les chimiothérapies, le desmodium (Desmodium adscendens) est la première plante que conseille le Dr Ménat. Originaire d'Afrique, cette plante aux fleurs pourpres est un des plus puissants protecteurs du foie. À ce titre, elle prévient efficacement les effets secondaires de la chimiothérapie et aide ainsi à mieux la supporter : les nausées sont atténuées, et la récupération devient plus rapide. Pour que le desmodium soit suffisamment efficace, il faut demander en pharmacie une forme assez dosée comme les EPS (extrait fluide de plante sèche) plutôt que des gélules. Il accompagnera ainsi les chimiothérapies le jour même et les jours qui suivent, en fonction des nausées. Après les protocoles de chimiothérapie, d'autres plantes protectrices et régénératrices du foie peuvent prendre le relais, comme le chrysantellum, le romarin et le chardon-Marie, et dans une moindre mesure les feuilles d'artichaut, le pissenlit, le fumeterre ou le boldo. Une tisane ou un mélange en gélules de boldo et romarin seront un duo intéressant à la fin des repas du midi et du matin durant deux ou trois mois.

Le ginkgo biloba pour les radiothérapies

Depuis plus de 2 000 ans, ce magnifique arbre, pouvant dépasser 30 mètres de haut, est connu et utilisé en Chine pour ses propriétés médicinales et fut introduit en Europe au XVIIIe siècle. Goethe, qui s'est passionné pour le monde végétal, lui avait même consacré un poème. Ce serait le plus vieil arbre du monde, et sa longévité est hors du commun, puisque l'arbre aux cents écus - son autre nom - peut vivre plus de 1 200 ans. On lui prête des vertus de radioprotection car il se raconte que ce serait le seul arbre à avoir survécu à la bombe nucléaire d'Hiroshima. En fait, cela tient plus de la légende, d'autres arbres ayant également bien résisté. C'est surtout pour ses vertus antioxydantes et ses bienfaits sur la microcirculation que le ginkgo est un allié intéressant pour accompagner les radiothérapies. Le Dr Ménat recommande de le prendre avant et après la radiothérapie sous forme liquide en teinture mère, en EPS ou en gélules, en demandant conseil au pharmacien sur les quantités, car elles sont très variables selon la forme. Comme pour toutes les autres plantes, demandez toujours conseil à votre médecin, le ginkgo pouvant interférer avec certains traitements et étant à éviter à proximité d'une opération chirurgicale à cause de son effet fluidifiant sanguin. Pour accompagner les radiothérapies et éviter les brûlures, le Dr Ménat conseille d'utiliser les huiles essentielles de lavande et de niaouli en massant quelques gouttes sur la peau, diluées dans une base d'huile végétale (huile d'amande ou de millepertuis, par exemple) et de gel d'aloe vera. Par prudence, mieux vaut réaliser cette application juste après chaque séance de radiothérapie plutôt qu'avant, car les corps gras pourraient diminuer l'efficacité du traitement.

Bien récupérer et résister aux infections

Pour accompagner le terrain affaibli par la maladie et les traitements, l'échinacée (Echinacea spp.), un très bon immunostimulant, permettra de limiter les infections et de bien récupérer. Pendant et après les traitements, sous forme de tisanes, de teinture mère ou de gélules, elle peut être prise en cure discontinue, deux semaines sur trois, par exemple. La propolis est un autre antibiotique naturel particulièrement puissant. Les abeilles la fabriquent à partir de résine végétale et s'en servent comme anti-infectieux pour assainir la ruche. "Une cure de propolis la semaine qui précède la chimiothérapie permettra de limiter les baisses de globules rouges, globules blancs et plaquettes, explique le Dr Ménat. Par ailleurs, les qualités de propolis sont très variables. Privilégiez celles proposées par votre pharmacien ou en magasins de diététique."

Les plantes qu'il faut éviter

Le pouvoir des végétaux n'est pas à prendre à la légère, et les personnes qui souhaitent accompagner leurs traitements du cancer par les plantes doivent réellement entamer un dialogue avec leur médecin. Ainsi, par exemple, le curcuma, fréquemment cité pour son efficacité dans la prévention du cancer, potentialise les effets de molécules utilisées pour certaines chimiothérapies, augmentant leurs effets secondaires. Le pamplemousse serait également à éviter en même temps que les traitements car il interagit avec un grand nombre de médicaments. De même, certaines plantes comme le ginseng seraient également à éviter par prudence sur un terrain cancéreux. En cas de cancers hormonodépendants (cancer du sein et de l'utérus notamment), les femmes doivent éviter les plantes qui contiennent des phyto-oestrogènes, des molécules qui miment les hormones féminines du corps. Parmi ces plantes, citons par exemple le trèfle rouge (Trifolium pratense), l'actée à grappes noires, le dong quai (Angelica sinensis), le gattilier, le soja (Glycine max), la ballote (Ballota nigra), la bourrache (Borago officinalis).

Josué

avatar
Administrateur
Les mystères de l’huile d’argan

Venue des contrées marocaines où elle est largement utilisée en cuisine, l'huile d'argan est un vrai cocktail de beauté pour le corps. Medisite vous livre tous ses secrets et comment l'utiliser.

L'huile d'argan c'est quoi ?

L'huile d'argan est obtenue à partir de l'arganier, un arbre que l'on trouve dans l'ouest de l'Algérie ou du Maroc. C'est une des huiles qui contient le plus de vitamine E, d'acides gras insaturés et d'antioxydants ce qui lui confèrent des propriétés cosmétiques très prisées par les plus grandes marques.

Il existe deux formes d'huile d'argan :
- L'huile d'argan vierge qui a une couleur claire car elle n'est pas torréfiée, est utilisée dans les produits cosmétiques.
- L'huile d'argan torréfiée qui a un goût fort et prononcé et une couleur sombre, employée en cuisine.

Où la trouver ? L'huile d'argan est disponible en pharmacies, parapharmacies et magasins de produits bio (ex : Nature et Découvertes).

Josué

avatar
Administrateur
Radis noir : une racine qui soigne !

Cru, en sirop, en jus, en ampoule... Avez-vous déjà essayé de vous soigner avec du radis noir ? Simple et efficace, ce remède naturel est excellent pour la digestion, le foie, la toux... mais pas seulement !



Célèbre pour ses bienfaits digestifs et hépatiques !

En médecine naturelle, le radis noir doit en grande partie sa célébrité à ses bienfaits sur les intestins. Comme l'explique Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne : "On connaît depuis longtemps les vertus du radis noir sur le système digestif et en particulier son action bénéfique sur la régularisation de la fonction biliaire : il augmente la sécrétion et l'évacuation de la bile." Autres points forts : il detoxifie le foie (par exemple lors des prises prolongées de médicaments) et dispose d'un effet laxatif doux.
Mode d'emploi : Boire 1 ampoule de jus de radis noir (disponible en pharmacie), 2 à 3 fois par jour avant les repas, pendant 1 semaine.
A éviter en cas d'obstruction des voies biliaires.

Josué

avatar
Administrateur
Se soigner avec du vinaigre

Le vinaigre de vin n'est pas seulement utile en cuisine. Par son piquant qu'il doit à l’acide acétique, il dispose de propriétés antiseptiques et désinfectantes. Mal de gorge, hémorroïdes, pieds fatigués, piqûres de moustiques… Voici tout ce qu'il soigne !

Contre les maux de gorge

On ne le sait pas toujours mais un gargarisme de vinaigre peut soulager les maux de gorge. A tester donc !
En pratique : Mélanger une cuillère à soupe de vinaigre à un verre d’eau tiède. Gargariser.

Josué

avatar
Administrateur
Camomille : les 10 bienfaits d'une plante indispensable

Aphte, mal de gorge, problèmes digestifs, douleurs articulaires, insomnies, cernes... La camomille est une plante dont on ne peut se passer quand on aime se soigner au naturel. En infusion, en huile essentielle ou en pommade, Medisite vous donne son mode d’emploi !


Pour soulager le mal de gorge

Difficile de passer l’hiver sans rhinite ou gorge douloureuse. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires*, la camomille romaine (Chamaemelum nobile) vous fera oublier ces désagréments hivernaux.

En pratique : Pour soulager la rhinite, faites des inhalations 2 à 3 fois par jour de camomille avec une infusion chaude. Pour cela, laisser infuser 10 min un sachet de camomille dans une tasse d’eau bouillante.
Pour le mal de gorge, utilisez un collutoire à base de camomille. A raison d’une pulvérisation dans le fond de la gorge, 2 ou 3 fois par jour, les douleurs devraient disparaître.

A noter : Une infusion de camomille peut aider à calmer la toux.

* Une étude anglaise a confirmé l’efficacité de la camomille pour combattre les infections telles que le rhume. Chamomile Tea: New Evidence Supports Health Benefits, 2005.

Josué

avatar
Administrateur
Pourquoi cette épice est-elle bonne contre le cancer du sein ?
Réagissez !
Des scientifiques américains ont découvert qu'une plante à base de poudre de curry pouvait ralentir le développement des cellules cancéreuses du sein.



Riche en antioxydants, le curcuma aurait des propriétés anti cancer du sein. Il bloquerait le processus des hormones qui nourrissent les cellules cancéreuses. Des chercheurs de l'université de Louisville (Etats-unis) l'ont administré à des souris porteuses de cellules cancéreuses du sein divisées en deux groupes. Pendant 4 mois, certaines ont été nourries avec un régime alimentaire au curcuma ; d'autres ont reçu quotidiennement des capsules contenant 200 mg de poudre de curcuma. Résultat ? Les tumeurs des souris ayant mangé du curcuma ont grossi. En revanche, chez les autres, les tumeurs ont diminué et même cessé de proliférer. Selon les scientifiques, lors d'un simple régime, l'épice est diluée dans l'estomac alors qu'avec les capsules elle se diffuse dans le sang. Plus de recherches se poursuivent maintenant pour étudier les effets des fameuses capsules sur les humains.

Josué

avatar
Administrateur
Verveine : 7 bonnes raisons d’en avoir à la maison !
Odorante ou officinale, la verveine est une plante incontournable en phytothérapie. Problèmes digestifs, insomnie, mal de dos, fièvre… Liste de ses 7 vertus majeures, mode d'emploi et précautions.

Contre le lumbago et les rhumatismes

Anti-inflammatoire, la verveine officinale soulage les douleurs des rhumatismes et du lumbago.
En pratique : Hacher deux grosses poignées de verveine officinale et les mettre à bouillir 10 minutes dans 25cl de vinaigre de vin. Appliquer la préparation, aussi chaude que possible, en cataplasme sur la région dorsale douloureuse le soir pendant 15 minutes.

Josué

avatar
Administrateur
Manger des fraises ferait baisser le mauvais cholestérol
Une étude italo-espagnole rapporte les bienfaits des fraises pour faire baisser le mauvais cholestérol (LDL) ainsi que le taux de triglycérides.


Des fraises pour combattre le cholestérol, voilà un remède appétissant qui change ! Les scientifiques qui publient leur découverte dans Journal of Nutritional Biochemistry pensent que ce fruit pourrait faire baisser le mauvais cholestérol ou "LDL" grâce à ses anthocyanes. Ces pigments naturels responsables de la couleur rouge des fraises seraient capables de réduire le taux de lipides dans le sang.

Le mauvais cholestérol baisse et le bon reste constant

Les chercheurs espagnols et italiens ont évalué les niveaux de cholestérol de 23 sujets à qui ils ont demandé de manger 500g de fraises par jour pendant un mois. A la fin de l'étude, les niveaux de cholestérol total, de mauvais cholestérol (LDL), et de triglycérides ont respectivement chuté de 8,78%, 13,72% et 20,80%. En revanche, le taux de bon cholestérol (HDL) n'a pas bougé. Leurs analyses ont aussi révélé que les fraises étaient bénéfiques contre les maladies cardiovasculaires et disposaient d'une forte teneur en vitamine C. La fraise n'a pas fini de révéler ses secrets thérapeutiques !


Josué

avatar
Administrateur
Pissenlit : le remède printanier miracle !
Aussi appelé "dent de lion" ou "laitue de chien", le pissenlit est tout sauf une mauvaise herbe ! Troubles digestifs, calculs rénaux, infection urinaire... Medisite vous donne le mode d’emploi de cette plante que l’on trouve partout !

Des feuilles de pissenlit pour éliminer les calculs rénaux

calculs renaux, pissenlitVous êtes sujet aux calculs rénaux ? Essayez le pissenlit. Comme il est diurétique, il permet l’augmentation du volume des urines, donc l’élimination des substances (calcium, oxalates, acide urique, cystine) responsables des calculs.
En pratique : En dehors des crises, en infusion, 4 à 10g de feuilles séchées dans 150ml d’eau bouillante, trois fois par jour. La prise de pissenlit doit être accompagnée d’au moins 2 litres d’eau par jour.

Josué

avatar
Administrateur
Arbre à thé : une huile essentielle miraculeuse
Aphte, mal de gorge, verrue… Antibactérienne, l’huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree) soigne un grand nombre de maux. Mode d'emploi de cette huile miraculeuse disponible en pharmacies, parapharmacies et dans les magasins bio.
Fini les aphtes !

Les aphtes sont souvent douloureuses. Quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et le tour est joué ! Ses propriétés antibactériennes et antiparasitaires désintègrent le microbe en quelques jours.
En pratique : Verser 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et 4 gouttes d’huile d’olive sur un coton. En massant légèrement, appliquer le coton sur l'aphte. Renouveler 2 fois par jour jusqu’à guérison.
Attention : Si les symptômes persistent, consultez un médecin.
A noter : Ce remède peut aussi être utilisé en cas de mycoses de la bouche.
Contre-indication : L'huile essentielle d'arbre à thé est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.

Josué

avatar
Administrateur
Le poivre, l’épice qui guérit !
Réagissez ! - 17 commentaires
Le poivre a des vertus digestives, anti rhume, anti douleur, il aide à soigner la gastro-entérite, les bronchites, et il stimule la libido… Le poivre met du piquant dans la vie et nous garde en bonne santé. Le point sur ses propriétés avec Médisite !


PUBLICITÉ
Le poivre est bon pour la digestion

Le poivre aide à digérer ! On le sait, la digestion débute par la bouche et dans ce processus, la salivation joue un rôle important. Elle commence à séparer certains composants de nos aliments pour les rendre plus faciles à assimiler par l'organisme, elle forme le bol alimentaire en amalgamant les aliments réduits en bouillie par la mastication et elle protège les dents en réduisant l'acidité du milieu buccal. Or, « la chavicine, une résine piquante contenue dans le poivre, possède la faculté d'augmenter la production de salive », souligne le Dr Guy Avril. D’où son action positive sur le processus digestif !

Josué

avatar
Administrateur
Se soigner avec du romarin
Vous avez du romarin dans votre jardin ? Excellent choix ! Ses feuilles, fleurs et son huile essentielle sont de formidables remèdes naturels. Ballonnements, douleurs articulaires, rhume, foie engorgé… Medisite vous explique comment vous soigner avec
Anti fatigue !

Grâce à ses composants (huile essentielle, acide rosmarinique, flavonoides…), le romarin dispose d’effets stimulants. Il est ainsi recommandé en cas de grande fatigue.
En infusion : Faire une infusion avec 1 cuillère à café rase (environ 2g) de feuilles de romarin pour 150ml d’eau. Couvrir et laisser en contact 10 à 15 minutes. Filtrer. Boire 2 à 3 tasses par jour, entre les repas.
Ou
En bain : Diluez 20 gouttes d’huile essentielle de romarin (1.8 cinéole) dans une base neutre pour bain et dispersez l’ensemble sous le robinet d’eau de la baignoire. Durée du bain : 15 minutes. De préférence le matin pour bien démarrer la journée !
Contre-indications : Par voie orale, le romarin est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent d’obstruction des voies biliaires (calculs) ou d’une maladie du foie. En usage local, les bains au romarin sont déconseillés aux personnes qui souffrent de plaies étendues, de maladies aigues de la peau, de fièvre élevée, d’infections sévères ainsi que de problèmes circulatoires et d’hypertension artérielle. L’usage des feuilles de romarin séchées doit être réservé aux enfants de plus de 12 ans et l’huile essentielle à ceux de plus de 18 ans. Il est préférable d’éviter de prendre des produits à base de romarin pendant la grossesse et l’allaitement, hors usage alimentaire.

Josué

avatar
Administrateur
Les 9 bienfaits santé du tilleul
Connu depuis l'Antiquité, le tilleul est une plante que l'on trouve facilement partout et qui est très utile en santé (notamment son aubier). Ballonnement, goutte, détox, troubles du sommeil... Medisite vous donne ses neuf indications avec leurs modes d'emploi.

C'est une plante détox !

La détox c'est tendance ! Et ça tombe bien car pour une cure, le tilleul se révèle un allié de choix. Sudorifiques et diurétiques, ses fleurs favorisent non seulement la transpiration mais aussi les sécrétions urinaires. Du coup, elles font éliminer.
En pratique : Faire bouillir 50cl d'eau puis verser une cuillère à soupe de fleurs de tilleul séchées. Boire la préparation 2 ou 3 fois par jour. Durée : 2 ou 3 semaines.
Attention : Par voie interne, le tilleul est interdit chez les enfants de moins de 12 ans. Il faut toujours bien respecter les doses indiquées.

samuel

avatar
Administrateur
Homéopathie : Retrait d’un sédatif Boiron
Les laboratoires Boiron procèdent au retrait de la vente de comprimés Passiflora Composé, indiqués contre l’insomnie et la nervosité.


-20140726/clickenc=http%3A%2F%2Fjump.omnitarget.com%2F07ae66%3Fsrc%3D2300965%26cid%3D2300965%26crid%3D6778015%26pid%3D%26icost%3D0.49099%26external_id%3Dfra1CMi-gKv884_LQhACGOrmi4Ld8Y2hLiILOTAuMTQuMy4xMjQoATDK68yeBQ..%26sids%3D][url=http://fra1.ib.adnxs.com/click?4FnOsWJs3z-V01FORzndPwAAAAAAACZAwvUoXI_C7T8AAAAAAADwP2rzQtCNN0IuSB9gxZ8_lkLKNdNTAAAAALdGFwAYAQAAngMAAAIAAACfbGcA63kCAAAAAQBVU0QARVVSACwB-gC49wAAo4sAAgUAAQIAAIIAsCJ4sQAAAAA./cnd=%21OgZFOAiluIwBEJ_ZnQMY6_MJIAA./referrer=http%3A%2F%2Fwww.medisite.fr%2Fa-la-une-homeopathie-retrait-dun-sedatif-boiron.663873.2035.html%3Fxtor%3DEPR-26-660213[Medisite-A-la-Une]-20140726/clickenc=http%3A%2F%2Fjump.omnitarget.com%2F07ae66%3Fsrc%3D2300965%26cid%3D2300965%26crid%3D6778015%26pid%3D%26icost%3D0.49099%26external_id%3Dfra1CMi-gKv884_LQhACGOrmi4Ld8Y2hLiILOTAuMTQuMy4xMjQoATDK68yeBQ..%26sids%3D]
[/url]
Dans un communiqué du 23 juillet 2014, l’ANSM annonce le retrait de lots de Passiflora Composé des laboratoires Boiron. Ce traitement homéopathique est conseillé pour soulager les insomnies et la nervosité. Cette mesure fait suite à la découverte par un patient d’une coloration bleutée de certains comprimés, normalement blancs. Ce retrait concerne les officines et circuits pharmaceutiques.
Lots rappelés : PASSIFLORA COMPOSE BOIRON, comprimé
Code CIP [url=tel:3400931467090]3400931467090[/url]
Lot M4020261 - péremption 02/2019
Lot M4020261A – péremption 02/2019
Source : Passiflora Composé Boiron, comprimé – Boiron – Retrait de lotsANSM, 23/07/20

Josué

avatar
Administrateur
[size=30]Menthe poivrée : le remède naturel indispensable ![/size]
-20140804#comment-form][size=12]Réagissez ! - 2 commentaires
Indigestion, malaise, nez bouché, pieds douloureux... En feuille ou en huile essentielle, la menthe poivrée peut soulager de nombreux maux. Medisite vous livre ses vertus médicinales et son mode d'emploi.
[/size]


PUBLICITÉ
[size][size]
De la menthe poivrée pour faciliter la digestion
Vous avez eu les yeux plus gros que le ventre et maintenant l’indigestion vous guette ? Prenez de la menthe poivrée. C'est une alliée efficace en cas de problème digestif car elle stimule la production de bile ce qui aide à digérer et relance le transit. Par ailleurs, l'OMS reconnaît l'utilisation de l'huile essentielle de menthe poivrée comme "scientifiquement établie" dans le traitement du syndrome du côlon irritable et dans les affections digestives comme les flatulences et les gastrites.
En pratique : Sucer un comprimé neutre (acheté en pharmacie) après y avoir déposé 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Renouveler l'expérience trois fois dans la journée.
Contre-indication : L'utilisation par voie orale de la menthe poivrée est contre-indiquée en cas de calcul de la vésicule biliaire. Son usage thérapeutique est contre-indiqué pendant le premier trimestre de la grossesse, chez les enfants de moins de 2 ans (et de moins de 4 ans pour ceux sujets aux convulsions) et déconseillé pendant l'allaitement. L'huile essentielle est à proscrire chez les enfants de moins 8 ans.
L'huile essentielle de menthe poivrée est disponible en pharmacie et dans les magasins bio.[/size][/size]

Josué

avatar
Administrateur
A l’apéritif, en salade, en quiche... L’asperge s’incruste facilement à votre table ce qui est une bonne chose pour votre santé. Tour d’horizon de ses bienfaits.

© Jultud - Fotolia.com
PUBLICITÉ
Elle soulage la constipation
Vous le sentez bien, votre système digestif se montre paresseux depuis quelques temps. Pour remédier à cette situation, il est conseillé de consommer des asperges. Elles sont riches en fibres : les fibres hydrophiles (pectines et mucilages) qui assurent le moelleux de la pointe du légume, et les fibres hydrophobes (cellulose hémicellulose) et lignines, responsables de la consistance fibreuse de la tige. "Les fibres régularisent le transit intestinal grâce aux pectines et aux mucilages qui retiennent l’eau tout en le stimulant grâce aux celluloses de la tige qui luttent contre la paresse intestinale" explique Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. 
En incorporant des asperges à votre alimentation, vous pourrez lutter contre la constipation sans risquer d’irriter votre muqueuse intestinale.

Josué

avatar
Administrateur
[size=30]Clou de girofle : un remède malin ![/size]
[size=14]
Mal de dent, digestion, grippe… Avez-vous déjà essayé le clou de girofle ? Ce bouton floral issu du giroflier est un véritable allié médicinal !
[/size]

PUBLICITÉ


Mal de dent : mâcher un clou de girofle



Abcès, carie, rage de dents…  Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le clou de girofle soulage les douleurs dentaires rapidement.
En pratique : Appliquer un clou de girofle écrasé sur la partie douloureuse de la dent, en attendant le rendez-vous chez le dentiste.
Contre-indication : Les clous de girofle peuvent provoquer des troubles du sommeil chez les personnes allergiques à l’eugénol.

Josué

avatar
Administrateur
[size=30]bonnes raisons de manger des asperges[/size]
-20140921#comment-form][size=12]Réagissez ! - 4 commentaires
A l’apéritif, en salade, en quiche... L’asperge s’incruste facilement à votre table ce qui est une bonne chose pour votre santé. Tour d’horizon de ses bienfaits.
[/size]

© ruigsantos - Fotolia.com
PUBLICITÉ

[size][size]

Elle soulage la constipation

[/size][/size]

Josué

avatar
Administrateur
Sève de bouleau : la nouvelle boisson détox à la mode
Réagissez !
L'eau à la sève de bouleau connaît une popularité inattendue ces derniers temps. Ceux qui l'ont adoptée prétendent qu'elle réduit les toxines, la cellulite et certains troubles digestifs.



Toxines, cellulite, troubles digestifs... L'eau à la sève de bouleau sera-t-elle la nouvelle solution détox après les fêtes de fin d'année ? Déjà très utilisée en Europe de l'Est et en Chine, la sève de bouleau a des propriétés diurétiques. Elle permet d'éliminer les déchets qui encombrent le système digestif, mais aussi ceux qui s'accumulent dans les tissus adipeux. Adieu donc la peau d'orange.

Diminue la rétention d'eau et la constipation ?

Selon ses adeptes, l'eau à la sève de bouleau réduirait aussi l'excès d'eau dû aux problèmes de rétention. Certains ont également parlé d'une amélioration de troubles digestifs comme la constipation ou la diarrhée. Des propriétés médicales qui n'ont pas encore été validées étant donné sa récente apparition sur le marché.

Pour récupérer ce nectar miraculeux, il suffit de faire une entaille assez profonde dans l'arbre, planté un tube en bois et la sève s'écoule. Il est possible de la boire pure ou avec de l'eau mais sa durée de conservation n'est que de quelques jours. Une aubaine pour ceux qui possèdent un bouleau dans leur jardin. Mais il va falloir être patient, car il faut plusieurs heures pour remplir un bocal et la sève ne peut être récoltée qu'au printemps. En attendant il est possible d'en trouver plus facilement dans certains magasins bio.

Josué

avatar
Administrateur
Thym : un remède naturel miracle !

Ballonnements, mauvaise haleine, mal de gorge, nez bouché, toux, transpiration… On n’y pense pas toujours mais le thym que nous utilisons en cuisine est aussi une excellente plante médicinale. En huile essentielle, en miel ou en tisane, voici comment vous soigner avec !

tisane ballonnements digestion thym
PUBLICITÉ
Du thym contre les ballonnements

Le thym contient des principes amers reconnus pour faciliter la digestion. En clair, il ne faut pas hésiter à l’utiliser en fin de repas pour éviter les lourdeurs digestives, les ballonnements, les crampes d’estomac et les flatulences en général.


En tisane : Jeter 1 pincée de feuilles de thym séchées dans une tasse puis verser dessus de l’eau bouillante. Couvrir et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes. Filtrer et boire une tasse à la fin des deux principaux repas. Ne pas dépasser 3 semaines de prise.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le litchi possède des propriétés antalgiques utilisées par la médecine chinoise pour soulager les maux de tête et de ventre.

samuel

avatar
Administrateur

Propriétés

La sauge officinale est une plante médicinale ayant de nombreuses vertus santé. Grâce à sa teneur en flavonoïdes et à son huile essentielle, elle est réputée pour son action antispasmodique sur l’appareil digestif (contre les ballonnements, la digestion lente, les éructations et les flatulences), et ses effets anti-bactériens et anti-fongiques. Elle possède aussi des effets anti-oxydants et cicatrisants (aphtes, gingivites (1)…). Par ailleurs, la sauge a une activité œstrogénique ce qui la rend précieuse pour soulager certains troubles associés à la ménopause comme l’hypersudation nocturne (2) et les bouffées de chaleur (3), mais aussi les règles douloureuses. Des études ont démontré que la plante pouvait être efficace pour soigner l’herpès labial (4), la pharyngite (5) et pour améliorer la mémoire de personnes atteintes d’Alzheimer (6).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum