Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Arthrose de la main : comment soulager les douleurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Arthrose de la main : comment soulager les douleurs ?

Les doigts et mains étant particulièrement sollicités au quotidien, leurs articulations sont très fréquemment touchées par l'arthrose. Tour des solutions permettant de soulager les douleurs avec le Pr Bernard Cortet, rhumatologue au CHRU de Lille.




Quand les mains sont touchées par l'arthrose, elles gonflent et se raidissent, rendant tout mouvement difficile et douloureux. Cependant, même en cas de crise, il ne faut jamais immobiliser complètement la main. Le renforcement musculaire*, d'abord en cabinet de kinésithérapie, puis de façon régulière chez soi, est la base de la lutte contre la douleur en arthrose.  
Les effets : le mouvement est bénéfique pour le cartilage et l’articulation en général. Il permet de maintenir la souplesse des doigts et de l'intégralité de la main, de renforcer la musculature et de soulager la douleur.
Contre-indications : ne pas forcer en portant des charges lourdes ou en réalisant des gestes répétitifs lors des crises d'arthrose.

* généralement, les douleurs s'améliorent au bout de quelques années et finissent par disparaître. Il est alors important de prévenir les déformations et la diminution de la force et de la mobilité notamment par la rééducation le plus tôt possible.

Josué

avatar
Administrateur
Rhumatismes : la solution c’est l’alimentation

Du chou contre l’arthrose, du thon pour la polyarthrite ou des tomates en guise d’anti-inflammatoires... Pour les scientifiques, certains aliments ont le pouvoir de prévenir les rhumatismes, calment leurs douleurs et peuvent les soigner !

La tomate, anti-inflammatoire naturel

Des chercheurs italiens ont récemment démontré en 2008 que la tomate possède des propriétés anti-inflammatoires. Explication : La tomate agit sur les rhumatismes grâce à sa teneur en licopènes, en flavonoïdes et en pigments caroténoïdes, de puissants antioxydants. Consommation : 2 fois par semaine. Vous pouvez les préparer crues en salade, ou confectionner une sauce tomate avec un filet d’huile d’olive, un peu d’ail et d’oignons. La tomate cuite délivre plus de lycopènes assimilables par notre organisme. Choisissez des tomates bio sur les marchés de saison, de mai à septembre. Elles contiennent davantage de flavonoïdes que les tomates cultivées et traitées sous serres.

Josué

avatar
Administrateur
La chirurgie


Le traitement chirurgical est envisagé dans les arthroses sévères, déformantes de la base du pouce, et lorsque la douleur devient insupportable et résistante aux médicaments.
2 principaux traitements :
La trapèzectomie : qui consiste à retirer le trapèze, l'os malade de l'articulation à la base du pouce, et à le remplacer par un ligament. La technique est très efficace sur la douleur et la mobilité après une rééducation de 3 à 6 mois.
La pose d'une prothèse : pour remplacer l'articulation malade s'avère parfois nécessaire. Les résultats sont probants sur la douleur, et permettent en quelques semaines de retrouver sa mobilité et sa force.
D'autres techniques comme l'arthrodèse* peuvent être proposées en fonction de la gêne, l'activité, et l'âge de la personne.
Les interventions se déroulent en ambulatoire sous anesthésie locale ou générale.

* qui consiste à souder les phalanges pour les maintenir en extension

Josué

avatar
Administrateur
Le groupe pharmaceutique français Sanofi et son partenaire américain Regeneron ont annoncé jeudi avoir enregistré de nouveaux résultats encourageants lors d'un essai clinique de phase III d'un traitement de la polyarthrite rhumatoïde par l'anticorps sarilumab.

Josué

avatar
Administrateur
Arthrose : Bientôt des injections pour faire reculer la maladie ?
Des chercheurs américains auraient mis au point des injections qui ne soignent pas uniquement les symptômes de l'arthrose mais font aussi reculer sa progression.

arthrose, injections, douleurs, piqûres
Antidouleurs, antalgiques, infiltrations... Jusqu'à maintenant les traitements peuvent soulager les douleurs liées à l'arthrose mais ne soigne pas la maladie. Aujourd'hui des scientifiques américains déclarent avoir créé un produit injectable qui ferait reculer l'évolution de la maladie au niveau des articulations musculaires. Appelée "ABT-981", cette substance est faite d'anticorps qui bloquraient l'activité des citokines. Les composants de l'organisme à l'origine de l'arthrose.

Bientôt testé sur l'homme ?
Ayant passé les tests préliminaires sur animaux avec brio, le "ABT-981" devrait bientôt être expérimenté sur l'homme. 320 volontaires atteints d'arthrose du genoux devraient recevoir trois injections de cette nouvelle substance, pendant un an. Pour le professeur Jane Tadman, à l'origine de cette découverte, il est important de faire avancer la recherche car "les traitements contre l'arthrose ont beaucoup d'effets secondaires insupportables pour les patients".

Josué

avatar
Administrateur
[size=30]Bientôt un nouveau médicament contre l'arthrose ?[/size]

Un anti-inflammatoire non-stéroïdien contenant du diclofénac vient d'être autorisé dans le traitement des douleurs d'arthrose, aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ
[size][size]
Zorvolex®, c'est le nom d'un nouveau médicament autorisé aux Etats-Unis pour soulager les douleurs de l'arthrose. Un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) à base de diclofénac, une substance qui avait été épinglée par la Société Française de Rhumatologie pour ses risques cardiovasculaires. Selon l'Agence américaine du médicament (FDA), le Zorvolex® ne présenterait pas de dangers car sa forme est faite pour administrer de faibles doses de diclofénac. Il y aurait donc moins de risques d'effets secondaires.
Aucun danger mis en évidence
Pour vérifier l'efficacité du médicament, les chercheurs l'ont testé sur 305 patients âgés de 41 à 90 ans. Tous souffrants d'arthrose du genou ou de la hanche. Pendant 12 semaines, une partie des volontaires a reçu 35mg de Zorvolex®, trois fois par jour et l'autre un simple placebo. Résultat ? Une meilleure amélioration de la douleur a été constatée dans le premier groupe. En ce qui concerne la sécurité, la même étude a été menée sur 12 mois avec 602 participants. Aucun problème n'a été notifié. Le médicament vient d'être commercialisé aux Etats-Unis, en France rien n'a encore été communiqué.
Source :Iroko Pharmaceuticals Gains FDA Approval of ZORVOLEX® for Management of Osteoarthritis [/size][/size]

Josué

avatar
Administrateur
Les symptômes de l'arthrose

L'arthrose est une maladie des articulations qui provoque la dégradation du cartilage. Genou, hanche, épaule, main, colonne vertébrale... Toutes peuvent être touchées. Comment la reconnaître ? Réponses de Medisite avec le Pr Bernard Cortet, rhumatologue au CHRU de Lille.


Une douleur déclenchée par le mouvement

Les manifestations : En dehors des poussées inflammatoires*, la douleur est déclenchée et augmentée par le mouvement, puis cesse lorsque l'articulation est au repos**. Elle réapparaît chaque fois que l'articulation en cause est soumise à un effort (monter un escalier, marcher, lever le bras…).
Pourquoi : "En dehors des poussées inflammatoires, on ne sait pas vraiment d'où provient la douleur car le cartilage n'est pas innervé. On en vient de plus en plus aujourd'hui à parler d'une maladie de l'articulation entière, ce qui permettrait de mieux comprendre d'où elle provient", explique le Pr Bernard Cortet, rhumatologue.
Sachez-le : La douleur dépend vraiment de chaque personne. Si certaines souffrent beaucoup, d'autres pour la même évolution de la maladie ne sentiront presque rien.

* L'arthrose est une maladie évolutive, qui se caractérise par des périodes stables en alternance avec des périodes de poussées douloureuses. Celles-ci peuvent durer de plusieurs jours à 3-4 semaines. La douleur de l'arthrose est en général mécanique. Elle peut devenir inflammatoire pendant les crises.
**Il arrive que la douleur augmente au cours de la journée (moins importante le matin, jusqu'à être maximale le soir). pouvant gêner l'endormissement, mais en règle générale, elle n’entraîne pas de réveils nocturnes.

Josué

avatar
Administrateur
Arthrose de l’épaule : en finir avec les douleurs !
Réagissez ! - 10 commentaires
L’arthrose de l’épaule ou "omarthrose" est fréquente chez les plus de 50 ans. Médicaments, kinésithérapie, prothèse... Medisite fait le point sur les traitements avec le Dr Philippe Valenti, chirurgien orthopédiste à l’Institut de l’Epaule et de la main, à Paris.

En premier : du repos !

"La mise au repos la première chose que l’on recommande, surtout si l’arthrose survient chez des personnes jeunes, sportifs de haut niveau, ou pratiquant des métiers manuels qui nécessitent des gestes répétitifs, mobilisant les bras au-dessus de l’horizontale (l’articulation de l’épaule) : élagueurs, plombiers, peintres, par exemple" explique le Dr Philippe Valenti, chirurgien orthopédiste.

Josué

avatar
Administrateur
ARTHROSE : LES MÉDICAMENTS NE L’EMPÊCHERAIENT PAS D’ÉVOLUER

Plusieurs médicaments sont vendus en France dans le but de soulager les méfaits de l'arthrose. Dans sa dernière édition, la revue médicale Prescrire estime qu'ils n'ont "pas d'action démontrée ni sur les symptômes ni sur l'évolution" de la maladie.


Qu'il existe des médicaments capables de soulager les douleurs de l'arthrose est, en théorie, une option thérapeutique rêvée pour les nombreux individus qui en souffrent. En pratique, cela serait moins idyllique. Dans son édition de juin, la revue médicale Prescrire explique que les médicaments dits "antiarthrosiques" à action lente commercialisés en France "n'ont pas d'action démontrée ni sur les symptômes ni sur l'évolution de l'arthrose, alors qu'ils exposent à des effets indésirables". Parmi ceux-ci : diarrhées, hémorragies digestives et hépatites, hypersensibilités et hépatites.

Ces traitements déremboursés depuis mars 2015 sont à base de de chondroïtine (Chondrosulf® ou autre), de diacéréine (Art 50® ou autre), de glucosamine (Voltaflex® ou autre), ou d'insaponifiables d'avocat et de soja (Piasclédine®). Pour la revue, "ces substances ne sont pas utiles pour les patients". Leurs effets seraient surtout placebo.

Que prendre alors ?

Il serait davantage conseillé de faire appel au paracétamol en première intention pour soulager les douleurs arthrosiques. Puis à certains anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'ibuprofène (Brufen® ou autre) ou le naproxène (Naprosyne® ou autre). "Ils ont une efficacité démontrée au-delà d'un effet placebo et un profil d'effets indésirables acceptable à condition de maîtriser leur posologie" conclut la revue.

carine1968

avatar
Et je confirme bien cela!! Les médicaments n'arrêtent pas l'arthrose, mais nous permettent de vivre "avec"!
J'ai de l'arthrose sur toute ma colonne vertébrale depuis plus de 8ans déjà et cela ne fait qu'empirer...
Les séances quotidiennes chez le kiné sont indispensables et les médicaments contre la douleur aussi...

samuel

avatar
Administrateur
carine1968 a écrit:Et je confirme bien cela!! Les médicaments n'arrêtent pas l'arthrose, mais nous permettent de vivre "avec"!
J'ai de l'arthrose sur toute ma colonne vertébrale depuis plus de 8ans déjà et  cela ne fait qu'empirer...
Les séances quotidiennes chez le kiné sont indispensables et les médicaments contre la douleur aussi...
Il paraît que c'est des plus douloureux comme maladie.

carine1968

avatar
Les crises sont terriblement douloureuses et tout à fait handicapantes...
Mais j'ai de la chance que ce ne soit pas de l'arthrose déformante...

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
carine1968 a écrit:Et je confirme bien cela!! Les médicaments n'arrêtent pas l'arthrose, mais nous permettent de vivre "avec"!
J'ai de l'arthrose sur toute ma colonne vertébrale depuis plus de 8ans déjà et  cela ne fait qu'empirer...
Les séances quotidiennes chez le kiné sont indispensables et les médicaments contre la douleur aussi...
QUOTIDIENNES ??? Tu imagines après Harmaguédon, toutes les douleurs qui vont disparaître ? les kinés et autres toubibs ont du mourron à se faire

samuel

avatar
Administrateur
Bouger plus contre l'arthrose, c'est indispensable
Mots clés : arthrose, activité physique
Par figaro iconPauline Léna - le 08/09/2016
L'activité physique régulière, même douce comme la marche ou la natation, participe de la prise en charge de cette maladie.
«L'arthrose, c'est normal à un certain âge, il va falloir vivre avec ces douleurs.» Cette idée, bien ancrée dans la tête de nombreux patients, mais également de leurs médecins, repose à la fois sur l'absence de médicaments efficaces sur les causes de l'arthrose et sur le fait qu'il s'agit d'une maladie du vieillissement, apparemment inexorable.
Les traitements existants sont pourtant capables, dans la très grande majorité des cas, de gérer la douleur, et même, lorsque le patient est actif dans une prise en charge globale, d'en retarder durablement les conséquences sans avoir recours à la chirurgie.
«Eviter d'être gros»
Si la maladie ne remet pas en question le pronostic vital à court terme, des études récentes semblent indiquer qu'un diagnostic d'arthrose est associé à une mortalité accrue. Le terrain est en fait le même que celui du syndrome métabolique, dans lequel se retrouvent le plus souvent un défaut d'activité physique et une inflammation systémique de bas grade. «Il est indispensable de rechercher les facteurs de comorbidités associées, l'arthrose peut indiquer le début d'un syndrome métabolique, insiste le Pr François Rannou, responsable du service de rééducation à l'Institut de rhumatologie de l'hôpital Cochin à Paris. Dès que le médecin pose un diagnostic d'arthrose, il doit mesurer et corriger quatre indicateurs: hypertension artérielle, cholestérol/triglycérides, diabète et sédentarité.»
Et, de fait, l'épidémiologie dit la même chose: «90 % des cas d'arthrose sont des personnes âgées de plus de 50 ans et/ou obèses», rappelle le Pr Jeremie Sellam, rhumatologue à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris. «Et puisqu'on ne sait pas arrêter le vieillissement, il faut au moins éviter d'être gros!» L'activité physique régulière, même douce comme la marche ou la natation, est donc un élément indispensable de la prise en charge de l'arthrose, car elle agit sur les facteurs qui l'aggravent: obésité, inflammation systémique et manque de tonicité musculaire.
Elle favorise, en outre, l'activité des chondrocytes responsables de l'entretien et du renouvellement du cartilage. L'activité physique reste donc aujourd'hui le seul traitement validé capable de ralentir l'évolution de la maladie!
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/09/08/25370-bouger-plus-contre-larthrose-cest-indispensable

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum