Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La salle de culte des témoins de Jéhovah à Ajaccio a été victime d'une explosion criminelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
La salle de culte des témoins de Jéhovah à Ajaccio a été victime d'une explosion criminelle le 31 juillet. Les dégâts sont peu importants mais une enquête est ouverte.
Vers 21 h 40 le mercredi 31 juillet, des explosions sont entendues au lieu de culte des témoins de Jéhovah à Ajaccio, boulevard Abbé Recco.

Elles entraînent un incendie rapidement maîtrisé par les pompiers, endommageant seulement la porte d'entrée et ne faisait aucun blessé.

La thèse de l'attentat est privilégiée, le parquet ayant retrouvé sur place un engin explosif. Une enquête a été ouverte.

http://corse.france3.fr/2013/08/01/ajaccio-explosion-criminelle-la-salle-de-culte-des-

samuel

avatar
Administrateur
Etrange quand même le peu d'infos qu'il y a eu. si je n'étais pas venue sur le forum j'en n'aurais rien su.

Yirmeyah Jérémie

avatar
Je vous le dis sincèrement frères, ce genre d'information est peu utile à savoir. En fait, nous avons la connaissance et par cette information nous savons que les temps changent pour avancer de plus en plus vers la grande tribulation. De par une telle information, nous prions Jéhovah pour qu'ils protègent ceux qui lui sont chers et ceux que nous aimons.

Or une des caractéristique de la fin de ce monde est la terreur. Veuillons à ne jamais être terrorisé, car Christ avait dit que ces choses doivent arriver. Nous arriverons, frères, dans une partie de cette époque où il sera peut-être impossible de trouver quelque chose à manger, parce que nous serons esclaves ou fils du Dieu très-haut et il sera impossible de se vêtir, d'avoir un toit, d'avoir un emploi et partout ou nous irons, les gens nous devisagerons et certains nous poursuivront. Oui, parce que c'est la une partie du signe du temps de la fin, c'est ce qu'on appelle la Grande Tribulation.

Dans cette époque, ceux qui sont ferme devant Jéhovah et qui par leur valeur éprouvée de leur foi ont exercé tous les commandements que notre Père céleste leur a ordonné, ceux qui par les épreuves ont enduré avant et qui savent par une foi inébranlable que Jéhovah déclare publiquement toutes choses utiles afin que les anges et l'esprit saint interviennent en temps utile, seuls ces personnes s'en rejouiront, malgré les souffrances, voyant la fin qui vient comme lorsqu'une personne qui voyage sur une route arrive à destination, oui, seuls ces personnes passeront à travers sans trébucher. Quand aux autres, encore heureux qu'ils leur reste la faveur imméritée et la résurrection, sinon nul ne survivrait.

C'est pourquoi je dis avec plein certitude, témoignant de ma propre existence que non seulement ces choses doivent arriver, mais qu'elles sont signe de notre libération et signe de bonnes nouvelles, mais qu'en plus celui qui prend peur, celui-là est faible dans sa foi et il tombera s'il n'agit pas rapidement.

Oui, c'est magnifique de voir la parole de Dieu ainsi s'accomplir, même si cela amène la tribulation. Celui qui voit le piège l'évitera.

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

Josué

avatar
Administrateur
le sujet n'a pas pour but de faire peur mais pour informer tout simplement.

Yirmeyah Jérémie

avatar
Si ce n'était que de but informatif, on n'en parlerait pas vraiment, car justement, c'est ce genre d'information qui ne construit pas. On en parlerait en temps utile entre nous, informatif veut dire sans en faire un grand titre. Par exemple, crée un sujet "nouvelles" et dans un sujet indique le . Je connais bien le coeur de nous, hommes imparfaits, de vouloir toujours parler de choses extraordinaire, même si elles sont négatives. Pour moi, c'est une bonne nouvelle en fait. C'est bien de se le rappeler et dans ce sens, l'Annoncer est une bonne chose car je me dis : enfin, ce genre d'action se produit, c'est la fin... même si au fond, je suis désolé de voir une si grande abhération des gens entêtés des nations.

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

Josué

avatar
Administrateur
la société parle sur ce genre d'information .
la preuve.
RV 22 NOVEMBRE 1985 P 9 "Une bombe détruit une Salle du Royaume"

Yirmeyah Jérémie

avatar
Informatif... oui...

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

samuel

avatar
Administrateur
en tout cas prions pour nos frères de Corse car ce genre de situation ne doit pas être facile à vivre.

Josué

avatar
Administrateur
Les pompiers ont maîtrisé l'incendie qui s'est déclaré vers 21h40 contre la salle du royaume des témoins de Jéhovah, le lieu de culte de la rocade. Les dégâts matériels n'étaient pas estimés dans la nuit

Un attentat. Les enquêteurs et les secouristes optaient volontiers pour l'option criminelle après l'explosion survenue hier soir contre le lieu de culte des témoins de Jéhovah à Ajaccio. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les démineurs n'avaient pas investi les lieux et les circonstances exactes n'étaient pas connues. Aucun blessé n'était à déplorer, mais les conséquences symboliques pourraient avoir des répercussions bien plus importantes.

Il est 21 h 40 quand des riverains entendent trois explosions de faible importance sur le boulevard de l'Abbé-Recco, non loin du supermarché Leclerc. D'autres témoins n'ont entendu qu'une déflagration, mais tous convergent sur cette antériorité. La plupart des bâtiments semblent debout, et ce n'est qu'en cherchant bien dans la pénombre du boulevard mal éclairé que les regards tombent sur la porte de la salle du royaume des témoins de Jéhovah, le lieu de culte.

Grillage découpé

De la fumée et une lueur brillante viennent de la porte d'entrée. Les pompiers, dont la caserne est toute proche déploient un dispositif conséquent qui se retrouve sur place en un rien de temps. C'est depuis la route qu'ils parviendront à éteindre le feu qui gagne le bâtiment. La porte est noircie, l'intérieur ne semble pas touché, mais les secouristes ne savent pas ce que peut contenir le lieu de culte. Bouteilles de gaz, engins inflammables, il peut à tout moment se révéler être une bombe.

Les policiers de la sécurité publique sécurisent les alentours et coupent la rocade en deux dans l'attente de la venue des démineurs de la sécurité civile. Ils remarquent qu'une charge se trouve à proximité de la porte d'entrée. D'autres sources à proximité affirmaient également qu'un « engin suspect »se situait à l'entrée. De quelle nature est cet engin explosif : cocktail Molotov, combustible couplé avec une charge de plastic… Rien ne permettait de le dire dans la nuit. Une chose cependant aiguillait les enquêteurs : une large partie de grillage découpée pour permettre l'entrée et la sortie de malfrats.

Cible?

Un policier estimait que les dégâts matériels pourraient ne pas trop être importants, mais il faudra attendre la lumière du jour pour inspecter le lieu de culte sous toutes ses coutures. « Cet attentat contre les témoins de Jéhovah est une première en Corse », notait un policier qui ne comprenait pas pourquoi ce groupe pouvait être une cible. Aucune inscription n'a été pour l'heure découverte sur les lieux. Les témoins de Jéhovah sont présents sur l'île depuis de nombreuses années et ne sont pas contrairement à une idée reçue considérés comme une secte. Selon la formule habituelle, toutes les pistes sont explorées pour comprendre les motivations de cet attentat.

http://www.corsematin.com/article/ajaccio/la-salle-des-temoins-de-jehovah-visee-par-un-attentat-a-ajaccio.1092999.html

Josué

avatar
Administrateur
Malgré une charge explosive de faible importance, la police judiciaire n'avait pas tergiversé : ce 31 juillet vers 21 h 40, la salle de culte des témoins de Jéhovah d'Ajaccio situé sur la rocade, venait bel et bien d'être la cible d'un attentat à l'explosif.

Hier, une personne était placée en garde à vue au commissariat et reconnaissait une partie des faits. Lesquels ? Cela se dira à la barre. L'Ajaccien âgé d'une quarantaine d'années inconnu des services de police comparaîtra aujourd'hui même devant le tribunal correctionnel d'Ajaccio. À moins qu'il ne décide d'être jugé ultérieurement.

La police avait suivi la trace d'un morceau de grillage découpé et de la fameuse cartouche de gaz achetée dans un magasin de camping. Reste à comprendre les raisons de ce geste. Etaient-ce des raisons privées ou visait-on les témoins de Jéhovah en tant que groupe religieux ? Me Sacha Thomas-Porri qui représente le suspect réserve ses observations pour la barre.

Cet attentat contre ce groupe religieux qui n'est pas considéré comme une secte, était une première en Corse.

P. o.

http://www.corsematin.com/article/ajaccio/un-homme-juge-a-ajaccio-pour-lattentat-contre-les-temoins-de-jehovah.1169240.html

Josué

avatar
Administrateur
L’affaire corse

L’auteur de la destruction par explosifs de la porte de la salle du Royaume des Témoins de Jéhovah d’Ajaccio a été appréhendé, jugé et condamné. La police judiciaire a fait preuve d’une particulière efficacité et la justice d’une grande célérité. L’infraction a été commise le 31 juillet dernier, le coupable arrêté le 9 octobre et le jugement du tribunal correctionnel rendu le 11 octobre. La sanction est tombée : 18 mois d’emprisonnement ferme, une amende de 1800 euros et une indemnisation de 300 euros pour la partie civile aux fins de réparer la porte d’entrée.

L’auteur de l’attentat pour sa défense a avancé des arguments fallacieux qui sont autant de mensonges et de diffamations : « manipulation des esprits faibles ou des gens en état de faiblesse », appréhension « de l’argent des retraités et des handicapés », le tout, sans oublier l’incontournable mot épouvantail… « secte ». Cette tentative de diversion a échoué et n’a pas abusé la religion du tribunal qui a refusé de faire le procès des Témoins de Jéhovah. Le déroulement et le dénouement de cette affaire sont satisfaisants, il s’agit d’un regrettable acte isolé qui ne remet nullement en cause le statut des Témoins de Jéhovah auprès de la population ajaccienne depuis 50 ans.

N’oublions pas que chaque année les salles du Royaume des Témoins de Jéhovah sont victimes d’une centaine d’agressions, dégradations, détériorations.

Aussi, ce procès laisse un goût amer d’inachevé.

L’auteur matériel et l’auteur moral

Le condamné évoquait « la manipulation des esprits faibles » sans se rendre compte qu’il était lui même un esprit faible (son avocat a évoqué « le parcours difficile de son client, sous anxiolytique ») et manipulé.

Depuis 1974, naissance de l’ADFI, l’opinion publique a été matraquée par des messages visant à la discrimination contre les Témoins de Jéhovah, les Scientologues et de nombreux autres groupes religions, spirituels et philosophiques (voir l’article en trois parties sur « L’ennemi aux cent visages »). L’incitation à la haine, relayée par les pouvoirs publics avec les subventionnements et la création d’organes officiels (dont la Miviludes qui relève du Premier ministre), agit sans aucun doute sur certaines personnes. De même que la politique odieuse de Vichy a suscité de sinistres vocations, aujourd’hui ces campagnes indignes d’un Pays qui se veut le fer de lance des libertés produit ses fruits, des fruits pourris.

Le droit pénal distingue :

« l’auteur matériel » qui a commis directement l’infraction

et « l’auteur moral ou intellectuel » qui a incité l’auteur matériel à perpétrer un crime ou un délit.

L’article 23 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse écrite traite de la « provocation des crimes et délits » dans des termes très explicites :

« Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet.

Cette disposition est également applicable lorsque la provocation n’aura été suivie que d’une tentative de crime (…) »

Les actions, rapports et interventions médiatiques de l’unadfi, de la Miviludes, de l’assemblée nationale et de leurs représentants pourraient fort bien relever de cet article dans la mesure où ils visent à jeter le discrédit sur des groupes de personnes, à les marginaliser...

L’article 24 de cette loi sanctionne de 5 ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende « ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué (…) à commettre l’une des infractions suivantes :

(…) les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes » (ce qui est le cas d’un attentat avec des explosifs)

(…) provoqué à la haine où à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée

(…) à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap »

Ces articles, pourraient être appliqués, non seulement aux personnes physiques, mais aussi compte tenu de l’article L 121-2 du code pénal, aux personnes morales.

Toutefois, l’Etat Français, en tant que personne morale, échappe à la mise en œuvre de l’article précité, seules les personnes morales de droit privé sont visées. Cette exclusion légale assure l’immunité de la Miviludes et de l’Assemblée nationale (mais non de leurs représentants personnes physiques)

La jurisprudence française a déjà fait application de ces textes :

Ainsi, un directeur d’un périodique qui tente de persuader ses lecteurs que les travailleurs étrangers sont nuisibles au développement de l’économie a été condamné pour discrimination raciale

Un article relatant différents faits divers mettant en cause des personnes originaires d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, ou appartenant à la communauté Tzigane, visées en raison de leur appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminéeLe candidat à une élection qui diffuse une profession de foi intitulée « Islamistes, remettons de l’ordre en France »

Le texte intitulé « Villefontaine, c’est Minguettes sur Isère », qui tant par son sens que par sa portée tend à susciter un sentiment d’hostilité ou de rejet envers un groupe de personnes à raison d’une origine ou d’une religion déterminée »

Assisterons-nous à une extension de cette jurisprudence au bénéfice des minorités spirituelles et religieuses ?

Dans cette attente, l’affaire ajaccienne est inachevée, le gros des troupes a échappé à la justice

Le crime se reflète toujours sur les esprits des témoins et des proches.
Il faut les considérer comme des miroirs.
Le meurtrier se cache toujours dans les angles morts »
(film « Les rivières pourpres »)

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
En tous cas en Corse il n'y a pas eu d'autres problème.
Je prêchais samedi matin avec une soeur corse d'Ajaccio elle me disait que les gens étaient navré de cet épisode .
De plus le projet de salle d'assemblée dans la région de Bastia se déroule très bien et les entreprises du bâtiment locales seront mise à contribution.
Alors après cet acte d'une personne déséquilibrée le calme est revenue dans l'ile de beauté et tout le monde s'en réjouit!
a+

Josué

avatar
Administrateur
17.07.2017
Ajaccio : les Témoins de Jéhovah réunis en assemblée
Intervenants : Pierre Lota, représentant des Témoins de Jéhovah à Bastia // Boris FAMA, habitant des Deux-Sèvres en vacances Reportage : Florence Antomarchi, Wilfried Redonnet

Ce week-end, c'était l'assemblée générale des Témoins de Jéhovah à Ajaccio. Les fidèles seraient environ un millier en Corse. Cette pratique est désormais reconnue comme cultuelle, même si la mission sur les dérives sectaires continue d'exercer sa vigilance.
Par Florence Antomarchi
Publié le 16/07/2017 à 19:38

Des écrans partout, une concentration intense, et depuis trois jours, des lectures et commentaires de versets de la Bible, dans une version spécifique.

C’est une des assemblées triennales des Témoins de Jéhovah. Un millier de ces croyants qui se revendiquant du christianisme mais pas du tout du catholicisme se donnent régulièrement rendez-vous à la salle des congrès d’Ajaccio.

« On se réunit toutes les semaines. Mais on profite de trois moments dans l’année pour organiser des rassemblements plus importants, pour se retrouver, tous ceux de la communauté de l’île. Les gens viennent de Corse et certains viennent du continent parce qu’ils sont en vacances », précise Pierre Lota, représentant des Témoins de Jéhovah à Bastia.

Parmi les vacanciers, Boris Fama, habitant des Deux-Sèvres, qui ne veut pas rater l’occasion : « C’est un enseignement partagé, dispensé à tout le monde », explique-t-il. « On l’a en commun, ce sont des principes bibliques dont tout le monde a besoin, qu’on soit témoin de Jéhovah ou non, qui nous sont utiles dans la vie de chaque jour. »
http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/corse-du-sud/ajaccio-temoins-jehovah-reunis-assemblee-1298463.html

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum