Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Des preuves que " Jéhovah " n'est pas le nom divin : les TJ sont égarés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

Mouhammad

avatar
Rappel du premier message :






<table align="center" cellpadding="0" cellspacing="0" width="752">
<tr>
<td bgcolor="#E9E8E8" height="140" width="200"><table align="center" bgcolor="#666666" cellpadding="0" cellspacing="0">
<tr>
<td width="150">
</td>
</tr>
</table>
</td>
<td height="200" width="350"><table align="center" bgcolor="#60667E" cellpadding="0" cellspacing="0" width="300">
<tr>
<td width="300">
Jéhovah et la compréhension
du Nom Divin YHWH



</td>
</tr>
</table>
</td>
<td height="140" width="202">






</td>
</tr>
</table>

<table align="center" border="0" width="743">
<tr>
<td width="737">

<table align="center" bgcolor="#E5E5E5" border="0" width="389">
<tr>
<td width="379">Dans la bible le nom Divin est de loin le plus répandu, pourtant nous ne savons pas le prononcer, pourquoi?

Est-ce que Dieu n'a pas été capable de nous transmettre sa prononciation?

Le nom Divin dans le nouveau testament



</td>
</tr>
</table>




<table align="center" border="0" width="737">
<tr>
<td width="388"><table align="center" bgcolor="#E5E5E5" border="0" width="154">
<tr>
<td width="144">
Exode 3:13-15

</td>
</tr>
</table>

<table border="0">
<tr>
<td width="378">
Moïse dit à L'Elohim : " Voici que, moi,
j'arriverai vers les fils d'Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos
pères m'a envoyé vers vous ; et ils me diront : Quel est son nom? Que
leur dirai je?"
Elohim dit à Moïse . " Je Suis qui Je Suis ". Puis il dit : " Tu parleras ainsi aux fils d'Israël : Je Suis m'a envoyé vers vous ! "
Elohim dit encore à Moïse : " Ainsi tu diras aux fils d'Israël : YHWH,
le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de
Jacob, m'a envoyé vers vous. C'est mon nom pour toujours et c'est là
mon titre de génération en génération. (1)


</td>
</tr>
</table>
</td>
<td width="339">

</td>
</tr>
</table>

<table border="0" width="736">
<tr>
<td width="550">les témoins de jéhovah


<table border="0" cellspacing="0" width="543">
<tr>
<td width="541">Comment prononcer ce nom?

Tout d'abord, le "J" n'existe pas en hébreu, donc cela ne pourrait qu'être, éventuellement, "Yéhovah".

Néanmoins, cette prononciation qui commence à voir le jour au moyen-âge
est due à une interprétation fautive du tétragrame et de sa correction
massorétique.
La prononciation de ce nom s'était perdue au fil du temps et les
massorètes, qui introduisirent les voyelles et leur système de
correction "Ketiv" et "Qéré", consistant à mettre les consonnes du mot exact (le mot qui doit être lu) en marge du texte tout en laissant le mot initial dans le texte, mais en introduisant les voyelles du mot exact sous celui qui devait être corrigé dans le texte, ( par ex ; en introduisant les voyelles d'Adonaï sous le tétragramme) donnèrent de ce fait la prononciation "Yéhovah".
Dans d'autres passages où le Nom Divin est précédé d'Adonaï, ce sont les consonnes d'Elohim (le mot qui doit être lu) qui sont introduites en marges et les voyelles d'Elohim qui sont introduites sous le tétragramme, on obtient la prononciation suivante: "Yehwih".

(voir image et commentaire plus bas)

Nous n'entrerons pas dans les détails. Mais nous pouvons comprendre 2 choses.

1) La prononciation "Yéhovah" est due à une mauvaise interprétation de
la correction massorétique et constitue une prononciation hybride
résultant d'un croisement entres les voyelles d'Adonaï et les consonnes
du tétragamme.

2) Philologiquement, c'est-à-dire, selon la construction logique de la
langue hébraïque, la plupart des biblistes s'accordent pour dire que,
d'une manière générale, la prononciation "yéhovah" est la moins probable
possible. Ils ont plutôt tendance à pencher pour Yahvé ou plus
récemment pour "Yahou", tout en sachant que ce ne sont que des
suppositions.




<table bgcolor="#FFFFCC" cellpadding="0" cellspacing="0" width="534">
<tr>
<td width="162"><table bgcolor="#FFFFCC" border="0" width="153">
<tr>
<td height="133" width="147">

</td>
</tr>
</table>
</td>
<td width="356"><table bgcolor="#FFFFCC" border="0" width="362">
<tr>
<td height="123" width="356">
Selon la correction massorétique, lorsque le tétragramme est précédé d'Adonaï,ce sont les consonnes d'Elohim (le mot qui doit être lu)
qui sont introduites en marges et les voyelles d'Elohim qui sont introduites sous le tétragramme,on obtient la prononciation


hybridesuivante: "Yehwih".
C'est le cas du texte hébreu ci-dessus de Genèse 15/2

</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>
</td>
<td width="176">


<table align="center" bgcolor="#E9E8E8" cellpadding="0" cellspacing="0" width="173">
<tr>
<td width="173">
Ketiv et Qéré d'YHVH


Pour les plus
érudits qui se demandent pourquoi le shewa composé sous l'aleph d'Adonaï
devient un shewa simple sous le yod d' YHVH



Il faut remarquer
que si on avait vraiment vocalisé le tétragramme avec les voyelles
d'Adonai (aDoNaY), soit a, o, a, cela aurait conduit à une forme très
fâcheuse : YaHoWaH. Sachant que howah signifie "calamité", un lecteur
inattentif qui aurait prononcé le tétragramme selon les supposées
voyelles d'emprunt aurait alors dit : "Yah est calam" blasphème passible
de la lapidation (Lév. 24:16).


</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>




<table align="center" bgcolor="#E9E8E8" border="0" width="564">
<tr>
<td width="558">
La seule chose que nous savons quand à la prononciation de ce nom,
c'est que nous ne savons pas comment le prononcer!!!

</td>
</tr>
</table>

<table border="0">
<tr>
<td width="727"> les témoins de jéhovah

</td>
</tr>
</table>

<table align="center" border="0" width="118">
<tr>
<td width="108">

Pourquoi?

</td>
</tr>
</table>

<table border="0">
<tr>
<td width="727"><table border="0" width="736">
<tr>
<td width="727">Nous
savons prononcer tous les mots dans la bible, y compris ceux qui
n'apparaissent qu'une fois, comme celui de "Yoasch" préposé aux réserves
d'huile sous le règne David; ce nom n'apparaît qu'une fois comme bien
d'autres (1 Chronique 27:28), mais en ce qui concerne Le Nom Divin qui
apparaît plus de 6000 fois nous ne sommes pas en mesure de savoir
comment le prononcer.



La
superstition et d'après l'organisation, une forme "d'apostasie ",
serait à l'origine de cette situation; néanmoins nous pouvons nous poser
ces questions.



<table align="center" bgcolor="#E9E8E8" cellpadding="0" cellspacing="0" width="491">
<tr>
<td width="481">La superstition et l'apostasie sont-elles plus fortes que l'Esprit Saint?


Dieu a pu nous faire parvenir une lettre de 1189 chapitres, mais la prononciation de son nom, il n'a pas pu....?

</td>
</tr>
</table>

Dans la bible, l'absence de connaissance à sa raison d'être et ne constitue pas un trou à boucher par une pseudo explication qui peut devenir avec le temps une vérité. Par exemple :


Nous
ignorons de quel fruit Adam et Eve ont mangé, ce n'est pas pour rien.
Si nous le savions, il y aurait aujourd'hui des personnes qui en
feraient un objet de superstition (de ce fruit) et d'autres un objet de
culte! Dans tous les cas, cette connaissance inutile éloignerait les
gens du bon sens biblique et de la chose importante, à savoir l'enjeu du
pêché adamique et, par conséquent, la faveur imméritée grâce au
sacrifice du Christ.



Ainsi,
l'absence de connaissance ne constitue pas un trou à boucher, mais un
espace qui nous permet de mieux voir ce que nous devons voir, à savoir,
ce qui est important.



Dans
le cas du Nom Divin, nous ignorons sa prononciation, mais nous savons
qu'il s'agit d'un verbe (conjugué à la 3ème personne du masculin
singulier de l'inacompli en hébreu et lié au verbe "être") ce qui
ressort du texte d'exode 3:13-15, on pourrait le traduire par "il est"
ou "il fait devenir".



Nous pourrions alors prier ainsi ;
"il est" nous te remercions pour la réunion qui vient de ........Ou alors; Merci à toi "il fait devenir" pour ce pain quotidien......



Ou alors puisque Dieu se révèle aussi par le nom "Je Suis", nous pourrions prier en disant "Je Suis" donne-nous la force ..... Ou alors ; "je suis qui je suis" nous te...."
Ou en hébreu; "èyè achèr èyè" (je suis qui je suis) nous t'implorons pour..., etc...



Il est vrai que les Israëlites usaient du Nom Divin, mais ils en connaissaient surtout le sens et sa signification profonde.


D'autres
part, lorsque l'on réfléchit à tout cela, nous voyons que quelle que
soit la manière d'exprimer ce nom que l'on choisirait, l'expression du
nom Divin est uniquement liée à nos cordes vocales qui nous permettent d'exprimer des syllabes..., donc un problème purement humain et que, en définitive, la réponse de Dieu à Moïse est une invitation à prendre le Nom Divin au sens spirituel, plutôt que sous l'angle charnel!
C'est pourtant exactement, cette vision charnelle du Nom Divin chez
les témoins de jéhovah qui amènent les individus à s'exprimer de la
sorte: "Jéhovah m'a donné une étude biblique hier...", " etc.. On
retrouvera aussi le nom divin sur les bulletins de versements postaux
des congrégations, etc... Finalement, on en vient à parler de jéhovah
comme on parlerait du copain du 3ème étage (que l'on aime bien et que
l'on respecte ) .
Néanmoins, nous comprenons que ce comportement vis-à-vis du Créateur de
l'univers est relativement infantile. Au-delà de tout cela, il y a
comme quelque chose de gênant; effectivement, on a l'impression que la
watchtower s'approprie le Nom Divin, comme une entreprise avec une
marque déposée.



<table align="center" border="0">
<tr>
<td width="712">Ainsi nous
comprenons que l'absence de connaissance en ce qui concerne la
prononciation du Nom Divin a sa raison d'être, et devrait permettre au
individus de s'attacher à la dimension spirituelle de ce Nom plutôt que
de sombrer dans une vision charnelle. Pour saisir ce qui a trait au Nom
Divin, il est important de se concentrer sur ce que nous savons et ne
pas aller au-delà par l'intermédiaire d'hypothèse qui resteront que des
hypothèses...


</td>
</tr>
</table>




<table align="center" bgcolor="#E9E8E8" cellpadding="0" cellspacing="0" width="403">
<tr>
<td width="397">
L' évolution de la compréhension spirituel du Nom Divin deviendra encore plus évidente avec la venue du Christ.

</td>
</tr>
</table>

"Il
est" ou "il fait devenir", a fait devenir toutes choses, les prophètes,
la réalisation prophétique et finalement son fils au sujet duquel nous
pouvons lire en Jean 1:1-2 :

"
AU COMMENCEMENT ETAIT LE VERBE, ET LE
VERBE ETAIT TOURNE VERS DIEU, ET LE VERBE ETAIT DIEU. IL ETAIT AU
COMMENCEMENT TOURNE VERS DIEU".
Ce texte faisant également référence à genèse chapitre 1. Rappelons aussi que YHWH est un verbe.

Nous voyons que Dieu " fait devenir" le Messie et se réalise également au travers de ce dernier pour le bien de l'humanité.
C'est aussi la raison pour laquelle nous ne trouvons pas le Nom Divin dans nouveau testament, parce que comme le dit très justement l'apôtre Pierre cité par Luc dans les actes des apôtres 4:12 :

"Il n'y a aucun salut ailleurs qu'en lui (Christ); car aucun nom sous le ciel n'est offert aux hommes (celui de Jésus Christ), qui soit nécessaire à notre salut"




<table bgcolor="#E9E8E8" border="0" width="729">
<tr>
<td width="723">Le nom de Jéhovah dans les écritures grecques chrétiennes



A ce sujet, la watchtower a décidé d'intégrer

le nom de Jéhovah dans les écritures grecques chrétiennes.Un
de ces arguments est, qu'il existe des manuscrits de l'ancien testament
en grec avec le tétragramme en hébreu. Ces manuscrits sont ceux de la
"septante". (A noter que la septante contient aussi les livres dit
"apocryphes", raison pour laquelle la plupart des traductions
catholiques les ont intégré...). Il est normal de trouver YHWH dans la
septante, puisque ce nom se trouve dans les manuscrits hébreu.
D'ailleurs le peuple juif a toujours mis en évidence le tétragramme
(YHWH), on le trouve pratiquement dans toute les synagogues!


Le fait
de trouver le tétragramme dans des manuscrits le la septante, alors que
dans un même temps (ou à la même époque) ceux du nouveau testament ne le
contiennent pas, devrait plutôt faire réfléchir la watchtower!
D'autant
plus que les rédacteurs du nouveau testament n'auraient pas été plus
"superstitieux" en ce qui concerne YHWH que les scribes juifs de
l'époque...
Pour ce qui est du nouveau testament, nous constatons que l'ensemble des
manuscrits grecs les plus anciens ne contiennent ni le tétragramme, ni
le Nom Divin. Nous avons pris ci-dessous l'exemple du Papyrus Bodmer II


aimablement transmis par la fondation Martin Bodmer de Genève.Ce dernier date du 2 ème siècle
et est un des plus anciens de l'évangile de jean à notre disposition.
Notons au passage la grande proximité entre la mort de l'âpotre, la
rédaction de son évangile et le manuscrit Bodmer II. Les 3 photos
représentent de gauche à droite: Jean 12/34-38 , Jean 12/38-42 , Jean 12/12-16 .
Ni
tétragramme, ni le Nom Divin n'apparaissent, alors que la watchtower
l'a mis dans sa "traduction du monde nouveau"...( Jean 12:13, Jean
12:38)
(webmaster: Attention au copyright )
Cliquez sur les images

</td>
</tr>

<tr>
<td width="723"><table align="center" border="0">
<tr>
<td width="137">

</td>
<td width="137">

</td>
<td width="137">

</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>

<table bgcolor="#E9E8E8" border="0" width="728">
<tr>
<td height="136" width="722">

Un autre exemple: Le manuscrit Bodmer XIX (Evangile de Matthieu, 4 ème siècle) en copte

aimablement transmis par la fondation Martin Bodmer de Genève.

L'image ci-dessous représente les textes de Matthieu 22:29 à 23:1.

Ni
tétragramme, ni le Nom Divin n'apparaissent, alors que la watchtower l'a
mis dans sa "traduction du monde nouveau"...( Matthieu 22:37,44) .
Cette façon de procéder est fortement présomptueuse et irrespectueuse à
l'égard des textes reçu et finalement de son Auteur..., un peu comme si
la watchtower, estimait que Dieu n'a pas bien fait son travail...
(webmaster: Attention au copyright )
Cliquez sur les images

</td>
</tr>

<tr>
<td height="21" width="722"><table align="center" border="0">
<tr>
<td width="137">

</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>




En
réalité les chrétiens ont plus qu'un nom ou un verbe, ils ont la
personnification de ce verbe ou son expression terrestre parfaite.
En nous unissant à Jésus Christ nous nous unissons de ce fait à YHWH.
La puissance spirituelle du Nom Divin YHVH se réalise actuellement au travers du Christ.


</td>
<td width="-1">

</td>
</tr>
</table>
</td>
</tr>
</table>



Le nouveau testament
révèle aussi cette relation que l'être humain peut avoir avec Dieu,
c'est-à-dire comme celle d'un enfant avec son père. C'est ce qu'a voulu
démontrer le Christ à plusieurs reprises. C'est également le cas dans la prière modèle qui commence ainsi; "Notre Père
qui est...", prière dans laquelle le Messie n'utilise pas le
tétragramme. Ce n'est pas pour rien, et pourtant il s'agit de la prière "modèle"...
Quand il s'exprime: "Que ton Nom soit sanctifié", il ne sous
entend pas l'usage aproximatif du Nom Divin, mais veut dire plutôt:
"Fais nous connaître qui tu es" (Voir la TOB), autrement dit, le
tétragramme ("il fait devenir") en action.



Nous avons tous eu
des parents, et chaque fois que nous appelons notre père charnel
"papa", celui-ci nous entend, se retourne, et nous prête attention parce qu'il reconnaît notre voix. Nous n'avons pas besoin de l'appeler par son prénom pour qu'il reconnaisse en nous un de ces enfants.




Il en va de même avec notre Père céleste; chaque fois que nous nous
adressons à lui, celui-ci se retourne et nous prête attention parce qu'il reconnaît notre foi.
C'est là toute la clé du nouveau testament pour ce qui est de la
relation entre l'être humain et Dieu. C'est également ce qui fait la
force du Christianisme équilibré et emprunt de bon sens, cette
simplicité inconditionnelle de la spiritualité. ( voir chapitre sur la
foi)


les témoins de jéhovah

</td>
</tr>
</table>




<table align="center" bgcolor="#E9E8E8" cellpadding="0" cellspacing="0" width="740">
<tr>
<td width="750">

  • En résumé, Le Nom Divin est essentiel et vital, dans son action, sa signification, bref dans sa puissance spirituelle.
  • Nous ne savons pas prononcer ce nom et toute initiative consistant à le faire serait une hypothèse
  • Le tétragramme n'apparaît nul part dans les manuscrits du Nouveau Testament
  • Une vision charnelle du Nom Divin engendre un culte charnel.
  • Pour comprendre le Nom Divin au travers de la bible il est important d'avoir une vision d'ensemble des écritures et surtout une traduction du nouveau testament qui soit impartiale.
  • La compréhension du Nom Divin passe par ce que nous avons a disposition et non par, ce que l'on pourrai avoir à disposition (par ex. des manuscrits du n.t. avec YHVH qui n'existent pas).
  • Si dans les
    écritures hébraïques, Dieu communique avec les hommes au travers de son
    nom (YHVH), dans le nouveau testament il communique au travers de Jésus
    Chist: "Il n'y a aucun salut ailleurs qu'en lui (Christ); car aucun nom sous le ciel n'est offert aux hommes (celui de Jésus Christ), qui soit nécessaire à notre salut" actes des apôtres 4:12


</td>
</tr>
</table>











1 connectés actuellement





Josué

avatar
Administrateur
Le tétragramme (ou tétragrammaton)1 YHWH (יהוה) est un nom hébraïque se composant des quatre lettres yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו), hē (ה). Plus précisément c'est YHWH qui est un nom hébraïque car « tétragramme » et « tétragrammaton » sont des termes grecs.
Présenté comme le « nom propre » de Dieu dans le judaïsme, ce mot est alors désigné comme « le Tétragramme ». Ses quatre lettres sont issues de la racine trilittérale היה (HYH) du verbe « être »2. Le Tanakh (la Bible hébraïque) rapporte que cette expression fut entendue par Moïse au sommet du mont Horeb dans le désert du Sinaï3.
Dans son ouvrage Mishné Torah, Maimonide explique que seuls les prêtres du Temple de Jérusalem étaient habilités à prononcer le Tétragramme, lors de la bénédiction sacerdotale quotidienne des fidèles4,5. Après la mort du Grand-prêtre Shimon HaTzadik, les prêtres ont cessés de réciter cette bénédiction l'accompagnant de ce Nom. Le Talmud énonce l'interdiction de prononcer ce Nom6, qui ne doit pas être prononcé par des profanes, en vertu du Troisième Commandement, traduit par : « Tu ne prononceras pas le nom de YHWH en vain... ». Les Juifs le remplacent par « Adonaï » dans leurs prières ou la lecture de la Torah et « Adonaï » dont la traduction courante est « Mon Seigneur », par « HaShem », Le Nom, dans la vie de tous les jours afin de faire preuve de respect pour ce Commandement. Les chrétiens (comme le chanoine Crampon) l’ont parfois transcrit dans les traductions par « Yahvé », « Yahweh » ou « Jehovah », en le prononçant. Cependant, depuis le début du xxie siècle, l’Église catholique préconise de remplacer « YHWH » par l’appellation « le Seigneur »7.
http://fr.wikipedia.org/wiki/YHWH
je retiens cette phrase.
Cependant, depuis le début du xxie siècle, l’Église catholique préconise de remplacer « YHWH » par l’appellation « le Seigneur

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
En voici d'autres...

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Salut Josué.
Merci pour le recadrage.
Tu as vu c'est en 1976 que cet ouvrage parle encore de Jéhovah et de l'importance de ce nom pour son peuple...
A+

Josué

avatar
Administrateur
philippe83 a écrit:Salut Josué.
Merci pour le recadrage.
Tu as vu c'est en 1976 que cet ouvrage parle encore de Jéhovah et de l'importance de ce nom pour son peuple...
A+
c'est un ouvrage protestant ?

BenFis

avatar
philippe83 a écrit:Je ne triche pas puisque si le nom de Jéhovah ne doit plus être utilisé à partir d'une certaine époque pourquoi les éditeurs (l'institut biblique de Nogent sur marne(protestant évangélique)en rééditant ce chant de cantiques 1994 ne l'ont pas remplacé?
Et puis dans cet ouvrage il y a aussi des chants récents!Voir la préface.
Les cantiques ne sont donc pas toux du XIX siècle! Wink

Et puis j'ai encore d'autres ouvrages des années 1990 avec le nom de Jéhovah, donc pas de problème!

Ce nom tant critiqué par certain n'a pas encore disparue.
A+
Si les Evangélistes n'ont pas falsifié leurs anciens cantiques, c'est tout à leur honneur.

J'ai dit que le nom de Jéhovah a été progressivement délaissé au début du XXème siècle, et non pas qu'il ne peut être utilisé. Mais il est reste que le Nom divin ne devrait pas être galvaudé, selon l'exemple que nous en a laissé le Christ.

A propos d'imprimatur, le plus récent que j'ai pu trouver dans un livre contenant le nom Jéhovah est daté du 19 octobre 1928. Voir ci-dessous, dans un livre publié en 1945.



philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Oui c'est un ouvrage proposée par une maison évangélique.
A+

Josué

avatar
Administrateur
philippe83 a écrit:Oui c'est un ouvrage proposée par une maison évangélique.
A+
ok merci.

Josué

avatar
Administrateur
En 1717, le Gantois Aegidius De Witte a édité sa bible complète, basée sur la vulgate latine, utilisant également le nouveau testament « de Mons ». La filiation flamande de sa traduction est identifiable.

Le traducteur:
Le traducteur est Aegidius (Gillis dans la langue populaire) De Witte, curé à Malines (Belgique). Comme il fit usage d’une traduction prohibée, notamment le nouveau testament 'de Mons', un conflit surgit avec son supérieur. Il dû démissionner et même plus tard déménager à Utrecht (Pays-Bas) - source : Biblia Neerlandica.
Nom Divin :
Dans l'Exodus, il utilise « Jova » comme désignation du nom divin.

Josué

avatar
Administrateur
Même Victor Hugo utilise le nom de Jéhovah.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum