Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Survivant de l'Holocauste 107-ans,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Survivant de l'Holocauste 107-ans, le Ven 30 Nov - 9:32

Josué

avatar
Administrateur
Survivant de l'Holocauste 107-ans, Témoin de Jéhovah est la star de «Ladder dans le Lions Den documentaire '

Par Bob Strauss, rédacteur attitré.
Un documentaire exceptionnel Holocauste a apporté des foules après-midi près de capacité du centre-ville Laemmle 5 pour presque une semaine.

Ils sont venus non seulement de voir «Échelle dans la fosse aux lions», mais pour répondre à son sujet, 107 ans autrichien Leopold Engleitner survivant. | PHOTOS

Assis tranquillement dans son fauteuil roulant en dehors du théâtre, de santé fragile, mais remarquablement bien résisté Engleitner rencontré admirateurs de partout dans la Californie du Sud après la projection de lundi du 40-minute film. Il raconte le refus des Témoins de Jéhovah »pour rejoindre l'armée d'Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale et son emprisonnement dans trois camps de concentration nazis.

«C'est vraiment quelque chose que tout le monde devrait connaître, mais très peu de gens le faire», a déclaré Dave Butler, un Témoin de Jéhovah qui a entraîné une baisse de Bakersfield pour voir le film et rencontrer l'homme. »Léopold ne parle pas anglais, je serais ravi de lui parler, mais je pense qu'il est génial Il dépense sa force et les ressources limitées de sortir et de rencontrer des gens et faire cette tournée;. C'est incroyable C'est très généreux de sa part.. "

Né en 1905 avec une colonne vertébrale courbée et a grandi dans un village au bord du lac, non loin de l'endroit où Hitler a grandi, Engleitner été horrifié par le massacre de la Première Guerre mondiale et a rejoint les Témoins de Jéhovah pacifiste dans les années 1930. Lorsque l'Autriche a rejoint le Reich allemand en 1938, les membres de la religion ont été arrondis

vers le haut. Ils ne pouvaient sortir des camps s'ils ont signé un papier - à l'échelle du titre - renoncer à leur religion et à accepter des moyens belliqueux des nazis.
Selon le film, les témoins autrichiens, dont Engleitner, ont refusé de le faire. Beaucoup, bien sûr, payé de leur vie.

Grâce à une narration et la reconstitution, le film raconte terrible épreuve Engleitner, qui comprenait le moment où, mourant de faim sur un retour mars au camp d'une équipe de travail, son testicule a été écrasé par botte un garde SS, qui l'a empêché de jamais engendrer des enfants.

Des décennies plus tard, Engleitner rencontré un jeune Autrichien Bernhard Rammerstorfer, dans un parc de sa ville natale. Pris par l'histoire de l'homme plus âgé, Rammerstorfer écrit un livre sur Engleitner, "Unbroken Will", et a produit un documentaire sur lui plus tôt ainsi que «l'échelle dans la fosse aux lions."

Indépendante jusqu'à 105 ans, Engleitner a vécu avec Rammerstorfer, sa femme et leur petite fille dans leur pays d'origine pour les deux dernières années.

"Il le mérite", a déclaré Rammerstorfer. "Sa dernière période de la vie ne devrait pas être dans une maison de soins infirmiers, mais dans une famille. Il était donc important de lui donner un environnement familial chaleureux, et il aime beaucoup."

Il est évident, cependant, le vieil homme reçoit toujours là. En effet, Engleitner a accumulé 95,000 miles de voyage en moins de deux décennies, à faire des apparitions et de parler à des auditoires à travers le monde.

«Je l'aime beaucoup», dit Engleitner, avec Rammerstorfer interprétation. "Maintenant, j'ai trouvé les oreilles ouvertes et peuvent raconter mon histoire à travers le film. L'une des choses les plus importantes pour moi, c'est d'enseigner aux gens la tolérance, l'humanité et la paix.

«J'apprécie tout particulièrement que les jeunes sont tellement intéressés et ouverts», a poursuivi Engleitner. «J'aime parler aux jeunes, car ils ne seront pas lésés et ils sont ouverts à tout le monde."

Andrew Sanchez, 22 ans, est un exemple de cela. Il est venu de San Diego avec les Témoins de Jéhovah plusieurs collègues pour voir le film lundi.

«Nous


Survivant de l'Holocauste 107-ans et témoin de Jéhovah Léopold Engleitner regarde la suite de la projection d'un documentaire, "Ladder dans la fosse aux lions s», à Encino, en Californie, le lundi 12 novembre 2012. Le film dépeint la vie Engleitner s comme un Témoin de Jéhovah s dans des camps de concentration nazis. Engleitner est la plus ancienne connue dans le monde s mâle survivant du camp de concentration nazi. (Andy Holzman / Personnel photographe)
entendu parler de ce film parle de sa foi en action, »dit Sanchez.« Cela change votre point de vue lorsque vous rencontrez quelqu'un en personne qui vous parle à l'école et lu dans les livres d'histoire.
"Il l'entraîne à domicile pour vous, vous fait vous sentir un peu plus une partie de celui-ci."

«J'espère que les éducateurs va le ramasser et de réaliser le message important qui est là», le narrateur du film, Sun Valley résident Fred Fuss, a déclaré. »Léopold a fait une chose très importante:.. Il a juste dit pas quand il a été victime d'intimidation, intimidé, menacé de mort à renoncer à ses principes, il n'a pas, en raison de sa conscience N'est-ce pas le message que nous essayons de donner à nos jeunes? "

Alors ne dis pas qu'il est de toute façon facile, Engleitner dit que son entêtement dans le visage du mal était tout simplement inévitable.

«Il est important que vous vivez votre vie selon des principes justes", a expliqué Engleitner. "Je les ai trouvés dans la Bible, et c'est ce que m'a aussi donné la force -. Je crois fermement en Dieu"

d'un documentaire Ladder nouveau dans la fosse aux lions s à Encino le lundi 12 novembre 2012. (Andy Holzman / Personnel photographe)
http://www.dailynews.com/ci_21983668/107-year-old-holocaust-survivor-jehovahs-witness-is?source=most_viewed


Josué

avatar
Administrateur
Considéré comme l'homme le plus âgé ayant survécu aux camps de concentration nazis, l'Autrichien Leopold Engleitner est mort au mois d'avril à l'âge de 107 ans.
http://www.lematin.ch/monde/faits-divers/survivant-camps-concentration-decede/story/25368152

VENT

avatar
http://www.dailynews.com/ci_21983668


107-year-old survivant de l'Holocauste, des Témoins de Jéhovah est la star de «Échelle dans le Lions documentaire de Den '

Par Bob Strauss, auteur de personnel
Posté le: 11/13/2012 08:03:20 PST
Mise à jour: 05/02/2013 17:15:20 PDT


107-year-old survivant de l'Holocauste et du témoin de Jéhovah Leopold Engleitner regarde sur la suite d'une projection d'un nouveau documentaire, «Ladder dans la fosse aux lions», à Encino, en Californie, le lundi 12 novembre 2012. Le film dépeint la vie de Engleitner en tant que témoin de Jéhovah dans les camps de concentration nazis. Engleitner est mâle le plus âgé nazi survivant des camps de concentration connue dans le monde. (Andy Holzman / Staff Photographer)
SI VOUS ALLEZ
Échelle dans le Lions Den joue mardi, mercredi et jeudi à 12h30 au Laemmle Town Center 5 à 17200 Ventura Blvd., Encino. 310-478-3836. laemmle.com .

Un documentaire sur l'Holocauste inhabituelle a apporté foules près de capacité après-midi au centre-ville Laemmle 5 pendant presque une semaine.

Ils sont venus non seulement de voir «Échelle dans la fosse aux lions», mais pour répondre à son sujet, 107-year-old autrichien Leopold Engleitner survivant. | PHOTOS

Assis tranquillement dans son fauteuil roulant devant le théâtre, la Engleitner frêle mais remarquablement résiliente rencontré admirateurs de partout dans Californie du Sud après la projection du lundi du 40-minute-film. Il raconte le refus des Témoins de Jéhovah se joindre à l'armée d'Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale et son emprisonnement dans trois camps de concentration nazis.

«C'est vraiment quelque chose que tout le monde devrait connaître, mais très peu de gens le faire», a déclaré Dave Butler, un Témoin de Jéhovah qui a entraîné une baisse de Bakersfield à voir le film et rencontrer l'homme. "Leopold ne parle pas anglais, je serais ravi de lui parler, mais je pense qu'il est génial Il dépense sa force et les ressources limitées de sortir et de rencontrer des gens et faire cette tournée;. C'est incroyable C'est très généreux de sa part.. "

Né en 1905 avec une colonne vertébrale courbée et a grandi dans un village au bord du lac, non loin de l'endroit où Hitler a grandi, Engleitner a été consterné par le massacre de la Première Guerre mondiale et a rejoint les Témoins de Jéhovah le pacifiste au début des années 1930. Lorsque l'Autriche a rejoint le Reich allemand en 1938, les membres de la religion ont été arrondis

Annonce

vers le haut. Ils pourraient sortir des camps s'ils signaient un document - à l'échelle du titre - renoncer à leur religion et d'accepter les moyens de guerre des nazis.
Selon le film, les témoins autrichiens, dont Engleitner, ont refusé de le faire. Beaucoup, bien sûr, payé de leur vie.

Grâce à une narration et reconstitution, le film raconte terrible épreuve de Engleitner, qui comprenait le moment où, mourant de faim sur le dos mars au camp d'une équipe de travail, son testicule a été écrasée par la botte d'un garde SS, qui l'a empêché de jamais engendrer des enfants.

Des décennies plus tard, Engleitner rencontré un jeune Autrichien, Bernhard Rammerstorfer, dans un parc de sa ville natale. Pris par l'histoire de l'homme plus âgé, Rammerstorfer écrit un livre sur Engleitner, "Unbroken Will", et a produit un documentaire sur lui plus tôt ainsi que "Ladder dans la fosse aux lions."

Indépendante jusqu'à 105 ans, Engleitner a vécu avec Rammerstorfer, sa femme et leur jeune fille dans leur pays d'origine pour les deux dernières années.

"Il le mérite", a déclaré Rammerstorfer. "Sa dernière période de la vie ne doit pas être dans une maison de soins infirmiers, mais dans une famille. Donc, il était important de lui donner un environnement familial chaleureux, et il aime beaucoup."

Il est évident, cependant, le vieil homme reçoit toujours là. En effet, Engleitner a accumulé 95,000 miles de voyage en moins de deux décennies, faisant des apparitions et de parler à des auditoires à travers le monde.

«Je l'aime beaucoup", a déclaré Engleitner, avec Rammerstorfer interprétation. "Maintenant que j'ai trouvé oreilles ouvertes et je peux raconter mon histoire à travers le film. L'une des choses les plus importantes pour moi, c'est d'enseigner aux gens la tolérance, l'humanité et la paix.

"J'apprécie particulièrement que les jeunes sont tellement intéressés et ouverts", a poursuivi Engleitner. «J'aime parler aux jeunes parce qu'ils ne sont pas lésés et ils sont ouverts à tout le monde."

Andrew Sanchez, 22 ans, est un exemple de cela. Il est venu de San Diego avec les Témoins de Jéhovah plusieurs compatriotes de voir le film lundi.

«Nous


107-year-old survivant de l'Holocauste et du témoin de Jéhovah Leopold Engleitner regarde sur la suite d'une projection d'un nouveau documentaire, «Ladder dans la fosse aux lions», à Encino, en Californie, le lundi 12 novembre 2012. Le film dépeint la vie de Engleitner en tant que témoin de Jéhovah dans les camps de concentration nazis. Engleitner est mâle le plus âgé nazi survivant des camps de concentration connue dans le monde. (Andy Holzman / Staff Photographer)
entendu parler de ce film parle de sa foi en action », a déclaré Sanchez.« Cela change votre point de vue lorsque vous rencontrez quelqu'un en personne qui vous parlez à l'école et de lire dans les livres d'histoire.
"Il conduit à la maison pour vous, vous fait vous sentir un peu plus une partie de celui-ci."

"J'espère que les éducateurs vont ramasser et de réaliser le message important qui est là», le narrateur du film, Sun Valley résident Fred Fuss, a déclaré. "Leopold a fait une chose très importante:.. Qu'il vient de dire non Quand il a été victime d'intimidation, intimidé, menacé dans sa vie de renoncer à ses principes, il n'a pas, à cause de sa conscience n'est pas que le message que nous essayons de donner à nos jeunes? "

Bien que ne suggère pas que c'était en aucune manière facile, Engleitner dit que son entêtement dans le visage du mal était tout simplement inévitable.

«Il est important que vous vivez votre vie selon des principes justes», a expliqué Engleitner. «Je les ai trouvés dans la Bible, et c'est ce qui m'a aussi donné la force - je crois fermement en Dieu."

bob.strauss @ dailynews.com

818-713-3670

twitter.com / bscritic


Myra Becker répond à 107 ans, survivant de l'Holocauste Leopold Engleitner après la projection d'un nouveau documentaire Ladder dans la fosse aux lions dans Encino le lundi 12 novembre 2012. (Andy Holzman / Staff Photographer)

Coeur de Loi

avatar
Une échelle dans la fausse au lion.

Pourquoi des prisonniers de camps de concentration refussèrent la liberté contre la signature d'une lettre pour renoncer à leur foi ?



C'est un documentaire sur Leopold Engleitner, Témoin de Jéhovah, survivant des camps nazis.

Josué

avatar
Administrateur
merci
tu peux me donner le lien s t p

Coeur de Loi

avatar

Josué

avatar
Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Ce n'est que la bande annonce :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=b3HKwuZp_Zk
UN GRAND MERCI

Josué

avatar
Administrateur
Ils refusèrent de dire Heil Hitler ! Ils dirent non au parti nazi et à sa spirale de haine. Pareille attitude les condamnait à l'infamie et souvent à la mort dans les camps de concentration. Signe d'identification : un triangle violet sur la poitrine.

Persécutés par les nazis dès avril 1933, interdits pour « délit d'opinion » en 1935, les témoins de Jéhovah* figurent très tôt sur la liste des détenus. Avant la guerre, ils représentent 5 à 10 % de la population carcérale. En août 1939, 427 des 1 554 femmes détenues à Ravensbrück sont témoins de Jéhovah. On estime que 10 000 Témoins furent arrêtés par les nazis et que 2 000 moururent dans les prisons et les camps.

Des hommes, des femmes et des enfants vont ainsi écrire une page émouvante et méconnue d'une résistance spirituelle et morale au nazisme. De ce combat les « Triangles violets » sortiront meurtris, mais convaincus d'avoir fait le bon choix.

* connus alors sous le nom Bibelforscher (Etudiants de la Bible)
http://www.memoire-tj.org/

chico.

avatar
Richard Rudolph, un survivant des camps de concentration, est décédé en Allemagne à l’âge de 102 ans



SELTERS, Allemagne. Richard Rudolph, Témoin de Jéhovah, interné par les nazis dans cinq camps de concentration et prisonnier sous le régime communiste, est mort le 31 janvier 2014, à l’âge de 102 ans.

Après l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, l’activité des Témoins de Jéhovah a été interdite dans de nombreuses régions d’Allemagne, avec pour conséquence l’emprisonnement de 11 300 Témoins, dont 4 200 dans des camps de concentration. Mille cinq cents d’entre eux y ont perdu la vie. M. Rudolph a été emprisonné pendant neuf ans sous le régime nazi ; il a survécu à l’internement dans cinq camps de concentration, dont ceux tristement célèbres de Sachsenhausen et de Neuengamme où 300 000 personnes ont été internées et 140 000 ont trouvé la mort.

En 1944, M. Rudolph a été transféré dans un des camps annexes de Neuengamme, celui de Salzgitter-Watenstedt. Ses croyances religieuses lui interdisant de participer à la production de munitions, il a été menacé d’exécution. Cependant, un officier SS, très impressionné par ses convictions, l’a sauvé en le cachant dans un camion de ravitaillement.

Après la Seconde Guerre mondiale, M. Rudolph a poursuivi ses activités religieuses de Témoin de Jéhovah dans la zone d’occupation soviétique, zone qui allait devenir la République démocratique allemande (RDA). En 1950, il a de nouveau été arrêté et condamné à la prison. Au total, il aura été interné 19 ans en raison de ses croyances religieuses.

Pendant des décennies, M. Rudolph a eu pour objectif de faire connaître le message de la Bible et de transmettre les leçons qu’il a apprises du passé sur les effets nuisibles de la discrimination. En 2009, lors d’un concours d’histoire organisé par la présidence de la République fédérale ayant pour thème « De simples héros », une étudiante allemande, Ann-Jacqueline Frieser, a obtenu deux récompenses pour sa biographie et son interview de Richard Rudolph. Elle a obtenu le premier prix décerné par le land de Rhénanie-Palatinat et figure parmi les trois premiers étudiants à avoir remporté le concours national.

Selon Wolfram Slupina, porte-parole des Témoins de Jéhovah en Allemagne, « Richard Rudolph était non seulement un ami cher et un coreligionnaire, mais aussi un puits de savoir en matière d’histoire. Sa vie, caractérisée par un courage et une foi remarquables, est un exemple pour nous tous. »

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Belle exemple de foi.

Josué

avatar
Administrateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum