Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La religion est-elle une violence faite à l'enfant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
La religion est-elle une violence faite à l'enfant?
Natalia Trouiller - publié le 08/10/2012
Après l'affaire de la circoncision jugée "mutilante" par un tribunal allemand, le débat fait rage au Québec sur une forme de laïcité assez particulière.
C'est une tribune signée Mustapha Amarouche, professeur dans une école secondaire du Québec, sur le thème de "la laïcité et les enfants au Québec". Elle s'inscrit plus largement dans un débat assez houleux, chez nos cousins de la Belle-Province, sur la laïcité québécoise, mélange détonnant d'anti-christianisme hérité de la Révolution tranquille - cette décennie des années 60 qui marqua une véritable séparation de l'Eglise et de l'Etat - et "accommodements raisonnables" à l'anglo-saxonne - larges coups de canifs à cette laïcité au nom des droits individuels.
> Durant la campagne électorale qui l'a conduite au poste de Premier ministre du Québec le mois dernier, Pauline Marois et son Parti Québécois ont mis la laïcité au centre des débats. En voulant protéger la "culture chrétienne" pour des raisons d'identité québécoise, en se disant favorable par exemple au maintien des crucifix dans les salles de délibérations municipales, tout en rejetant par ailleurs les "accomodements raisonnables" accordés aux Québécois de culture musulmane (port du voile, possibilité de retirer les enfants musulmans de l'école les jours de musique ou de sport, autorisation du poignard et du turban sikhs, etc), Pauline Marois a provoqué un débat dont les retombées sont loin d'être terminées, y compris à l'intérieur de son propre parti.
> C'est dans ce contexte assez explosif que s'inscrit la tribune de M. Amarouche. Voici ce qu'il écrit: "Les frictions concernant le port du voile dans la fonction publique, l'arrêt d'une séance d'assemblée pour une fête juive, le port de poignard par les sikhs, ne sont que des épiphénomènes de visions du monde en décalage avec la réalité québécoise de la laïcité. Aucune des religions monothéistes n'est consubstantiellement laïque, car toutes ont vocation à dominer le profane, à imposer leurs conceptions du monde à autrui, et l'obliger à se soumettre ou se démettre. Au Québec, la religion se transmet aujourd'hui essentiellement par la famille. Une famille musulmane élèvera ses enfants dans les règles islamiques, il en est de même d'une famille judaïque, catholique ou sikhe. Les enfants se voient ainsi, à leur corps défendant, conditionnés par une croyance alors que leur conscience immature et leurs facultés de jugement inachevées ne leur permettent pas une intériorisation sereine et équilibrée du fait religieux. À cet âge, tout excès dogmatique s'imprime profondément dans la conscience fragile et oblitère à vie les attitudes mentales du futur adulte. Les transmetteurs familiaux de la religion ne s'embarrassent guère de cultiver la tolérance. En présentant leur religion comme la seule vraie et leur dieu comme le plus fort, les parents créent fatalement chez leurs enfants une hostilité manifeste à toute diversité et les installent dans une attitude de confrontation qui produira à terme des ghettos fermés sur leurs croyances exacerbées, hostile les uns aux autres".
> Devant ce constat, une solution s'impose donc: "Il existe des lois pour protéger les enfants de la violence sociale ou familiale. Il n'en existe aucune pour les protéger du conditionnement religieux exercé par les parents. Il est interdit d'amener un enfant mineur dans un bar, interdit de lui servir un paquet de cigarettes dans une grande surface. Il est permis de détruire sa liberté mentale en le soumettant à un dogme à l'âge où on devrait semer en lui les graines de la liberté, de l'amour, de la coexistence et de l'ouverture à l'autre. L'enfant n'a-t-il pas le droit de conserver son innocence jusqu'à l'âge où il pourra choisir sa religion ou n'en choisir aucune ? Pourquoi l'État devrait-il laisser aux parents le redoutable pouvoir de façonner à leur guise la conscience des futurs citoyens ? À ceux qui trouveraient qu'insuffler une idéologie, une religion à un enfant est un droit parental, on pourra rétorquer que, il n'y a pas si longtemps, battre ses enfants ou sa femme était aussi un droit que peu de gens osaient remettre en cause. [...] Il n'est peut-être pas audacieux de dire que pour avoir une nation laïque, il faut à la base une famille laïque".
> Cette prise de position s'inscrit dans un débat qui dépasse largement le seul Québec; c'est en fait un débat occidental, qui se place du point de vue d'un individu que l'on rêve vierge de toute influence quelle qu'elle soit, et dont la liberté serait menacée par toute forme d'éducation privée et en particulier religieuse. Il y a quelques semaines, un tribunal de Cologne jugeait la circoncision "mutilante" pour les enfants et recommandait d'attendre l'âge du plein discernement pour qu'ils puissent accepter ou refuser ce geste. Un peu partout en Europe - on l'a vue notamment en France - des religieux s'insurgent contre certaines orientations prises par l'école, où l'on enseigne la théorie du gender comme scientifique dans les cours de biologie, quand il s'agit surtout d'une école philosophique. La question qui se pose, à la lumière de ces débats, est celle-ci: dans quelle mesure l'Etat, qu'il soit laïque ou non, peut-il faire ingérence dans l'éducation que donnent les parents?

Martur

avatar
Un enfant préfère manger à Macdo mais ses parents lui font manger des légumes, est ce violence ?
Devraient-ils le laisser manger à Macdo pour qu'il décide de lui même un jour de manger des légumes ?

Josué

avatar
Administrateur
Martur a écrit:Un enfant préfère manger à Macdo mais ses parents lui font manger des légumes, est ce violence ?
Devraient-ils le laisser manger à Macdo pour qu'il décide de lui même un jour de manger des légumes ?
c'est la tout le problème de notre société ( l'enfant roi)

Georges.

avatar
Josué a écrit:
Martur a écrit:Un enfant préfère manger à Macdo mais ses parents lui font manger des légumes, est ce violence ?
Devraient-ils le laisser manger à Macdo pour qu'il décide de lui même un jour de manger des légumes ?
c'est la tout le problème de notre société ( l'enfant roi)
La question que je me pose est : PEUT ON EXCOMMUNIER UN ENFANT MINEUR ? L'excommunication n'est-elle pas un truc d'adultes ?

bouboule


Georges. a écrit:
Josué a écrit:
Martur a écrit:Un enfant préfère manger à Macdo mais ses parents lui font manger des légumes, est ce violence ?
Devraient-ils le laisser manger à Macdo pour qu'il décide de lui même un jour de manger des légumes ?
c'est la tout le problème de notre société ( l'enfant roi)
La question que je me pose est : PEUT ON EXCOMMUNIER UN ENFANT MINEUR ? L'excommunication n'est-elle pas un truc d'adultes ?



On ne peut pas excommunier un enfant pour au moins deux raisons: l'une etant qu'il n'est pas baptisé( selon la religion ), L'autre etant qu'un enfant est sous la responsabilité et l'obligation de ses parents de subvenir à ses besoins physiques et sur le plant nourriture.. Donc ta question n'est pas vraiment à point Georges car l'exclusion est réservé qu'aux adultes qui ont l'age de raison si tu vois ce que je veux dire !.

Georges.

avatar
bouboule a écrit:
Georges. a écrit:
Josué a écrit:
c'est la tout le problème de notre société ( l'enfant roi)
La question que je me pose est : PEUT ON EXCOMMUNIER UN ENFANT MINEUR ? L'excommunication n'est-elle pas un truc d'adultes ?



On ne peut pas excommunier un enfant pour au moins deux raisons: l'une etant qu'il n'est pas baptisé( selon la religion ), L'autre etant qu'un enfant est sous la responsabilité et l'obligation de ses parents de subvenir à ses besoins physiques et sur le plant nourriture.. Donc ta question n'est pas vraiment à point Georges car l'exclusion est réservé qu'aux adultes qui ont l'age de raison si tu vois ce que je veux dire !.
Tu es sûr que tu es Témoin de Jéhovah ?

bouboule


Georges. a écrit:
bouboule a écrit:
Georges. a écrit:
La question que je me pose est : PEUT ON EXCOMMUNIER UN ENFANT MINEUR ? L'excommunication n'est-elle pas un truc d'adultes ?



On ne peut pas excommunier un enfant pour au moins deux raisons: l'une etant qu'il n'est pas baptisé( selon la religion ), L'autre etant qu'un enfant est sous la responsabilité et l'obligation de ses parents de subvenir à ses besoins physiques et sur le plant nourriture.. Donc ta question n'est pas vraiment à point Georges car l'exclusion est réservé qu'aux adultes qui ont l'age de raison si tu vois ce que je veux dire !.
Tu es sûr que tu es Témoin de Jéhovah ?


Même style de question posé à Eve par satan sous les traits d'un serpent !.J'en suis pas sûr, j'en suis convaincu mais ta question laisse sous-entendre que tu as d'autres questions a ce propos.. Je me trompe?

Mais je vois entre ligne ce que tu penses et tu es sûrement mal renseigné à ce sujet.

Josué

avatar
Administrateur
si le mineur est baptisé oui .

bouboule


Josué a écrit:si le mineur est baptisé oui .


pp Oui tu as tout a fait raison pour ceci" s'il etait baptisé, mais bien entendu ça n'enleve rien au fait que ses parents doivent s'en occuper pour les mêmes raisons que j'ai énumère plus haut. Wink

Josué

avatar
Administrateur
bouboule a écrit:
Josué a écrit:si le mineur est baptisé oui .


pp Oui tu as tout a fait raison pour ceci" s'il etait baptisé, mais bien entendu ça n'enleve rien au fait que ses parents doivent s'en occuper pour les mêmes raisons que j'ai énumère plus haut. Wink
TOUT A FAIT pp

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Josué a écrit:
bouboule a écrit:
Josué a écrit:si le mineur est baptisé oui .


pp Oui tu as tout a fait raison pour ceci" s'il etait baptisé, mais bien entendu ça n'enleve rien au fait que ses parents doivent s'en occuper pour les mêmes raisons que j'ai énumère plus haut. Wink
TOUT A FAIT pp
C´est exacte.

Georges.

avatar
imaginamick a écrit:
Josué a écrit:
bouboule a écrit:


pp Oui tu as tout a fait raison pour ceci" s'il etait baptisé, mais bien entendu ça n'enleve rien au fait que ses parents doivent s'en occuper pour les mêmes raisons que j'ai énumère plus haut. Wink
TOUT A FAIT pp
C´est exacte.
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Georges. a écrit:
imaginamick a écrit:
Josué a écrit:
TOUT A FAIT
C´est exacte.
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???
Les conditions familial existe encore mais pas dans la manière que tu le vois;C´est sur le plan spirituel que la personne excommunié par son comportement décide de couper les ponts avec le reste de la famille. Toutefois les parents du mineur excommunié ont toujours le droit d´instruire son enfant et de le discipliner.

Josué

avatar
Administrateur
quand on se baptiser on sait a quoi on s'engage et les conséquence que peut avoir une excommunication.tout tj c'est cela.

oiseau

avatar
Georges. a écrit:
imaginamick a écrit:
Josué a écrit:
TOUT A FAIT
C´est exacte.
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???

tu sais Georges si on regarde de ton point vue on dira violence !! mais lorsque qu'un jeune est excommunier lui-même n'a dit-il pas usé de violence envers lui-même et ceux qui lui sont chers ,c'est LUI qui coupe les liens car le jour ou il a décidé de prendre le baptème (donc que son oui soit oui " il savait que s'il allait au-delà des écriture ET NE SE REPENTAIT PAS il couperait les liens SPIRITUELS avec eux (congrégation, amis, famille) c'est LUI qui a fait ce choix de violence .c'est LUI qui rejette ; Mais il sait aussi l'amour que tous garde pour lui et qu'il est libre de revenir dans des liens solides spirituellement solide s. celui qui quitte sa foi a fait UN CHOIX et il l'assume .Le mineur excommunier est toujours un membre de la famille a part entiere ,j'ai dans ma famille un adolescent excommunier ,lorsqu'une réunion de famille a lieu ou vacances avec oncles tantes cousins, (souche espagnol on aime la fiesta en famille,et amis) ,c'est lui qui refuse de se joindre a nous a 17 ans il prèfere rejoindre des jeunes qui non pas la même vision de la vie que nous ...(soirées d'alcool, sexe, joints .... et il ne sent cache pas) ....et il a le droit.de bâtir sa vie comme il l'entend.... donc où est la violence du côté de la famille TJ ou de la sienne ?

bouboule


Georges. a écrit:
imaginamick a écrit:
Josué a écrit:
TOUT A FAIT pp
C´est exacte.
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???


D'un: tu parles drastiquement et je comprendrais assez bien que ce serait l'une de tes maniere de dire a tes propres enfants si tu en as j'imagine.

DEUX: nous ne parlons jamais ainsi avec nos enfants. nous leur parlons doucement, faisons raisonner et a l'aide de la bible nous leur montron ce qu'en pense Jéhovah Dieu simplement et de plus, à l'école nous ne pouvons pas leur éviter tout !...

TROIS: faut pas trop charier là Georges ! même à 5 ou 10 ans, ils sont tres capables de discernement quand ils sont bien eduqués. Ce n'est pas vraiment le cas des enfants laissés à eux-meme ! surtout quand des parents travaillent tous les deux et ne s'en occupent pas trop quand ce n' est pas du tout et sont laissés à la rue!.. tu me comprends Georges ?,..

alors ne dis pas de choses inutiles sans avoir au préalable une question pensé et sensé car on nos enfants sont tres bien éduqués.Si tu ne sais pas, demande le avant c'Est tout Georges et on est pas là à debattre infiniment No

Georges.

avatar
oiseau a écrit:
Georges. a écrit:
imaginamick a écrit:
C´est exacte.
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???

tu sais Georges si on regarde de ton point vue on dira violence !! mais lorsque qu'un jeune est excommunier lui-même n'a dit-il pas usé de violence envers lui-même et ceux qui lui sont chers ,c'est LUI qui coupe les liens car le jour ou il a décidé de prendre le baptème (donc que son oui soit oui " il savait que s'il allait au-delà des écriture ET NE SE REPENTAIT PAS il couperait les liens SPIRITUELS avec eux (congrégation, amis, famille) c'est LUI qui a fait ce choix de violence .c'est LUI qui rejette ; Mais il sait aussi l'amour que tous garde pour lui et qu'il est libre de revenir dans des liens solides spirituellement solide s. celui qui quitte sa foi a fait UN CHOIX et il l'assume .Le mineur excommunier est toujours un membre de la famille a part entiere ,j'ai dans ma famille un adolescent excommunier ,lorsqu'une réunion de famille a lieu ou vacances avec oncles tantes cousins, (souche espagnol on aime la fiesta en famille,et amis) ,c'est lui qui refuse de se joindre a nous a 17 ans il prèfere rejoindre des jeunes qui non pas la même vision de la vie que nous ...(soirées d'alcool, sexe, joints .... et il ne sent cache pas) ....et il a le droit.de bâtir sa vie comme il l'entend.... donc où est la violence du côté de la famille TJ ou de la sienne ?
Je trouve ton témoignage émouvant...
Mais la question n'est pas de fumer ou pas des joints...
Parce que regarde :
Tu aurais deux jumeaux mineurs.
Le premier aurait été baptisé puis excommunié.
Le second n'a jamais été baptisé et n'a même jamais été proclamateur.
Les deux fumeraient de temps en temps des joints.
Dans ton quotidiens de tous les jours, tu mangerais en compagnie du deuxième, mais pas en compagnie du premier....

Et même dans le monde, tous les jeunes ne fument pas des joints. Et un enfant peut décider de ne plus être témoin. Il ne devient pas automatiquement un fumeur de joint. Il serait quand même excommunié et l'on se comporterait pareillement envers lui.

Et puis n'oublie pas : Un enfant de 15 ans, c'est encore un gamin

bouboule


On parle de jeune excommunié qui fait violence aux siens parce qu'il a brisé son propre serment en se faisant baptisé Georges et ne focalise pas sur l'idée que ce jeune aurait fumé ou pas !.. pas la meme chose vois-tu reste dans le sujet d'excommunication d'un jeune stp merci et ne derive pas.

oiseau

avatar
Georges. a écrit:
oiseau a écrit:
Georges. a écrit:
Voilà, voilà...
Alors, quant tu demandes à ton enfant de 15 ans de ne pas fréquenter les jeunes du monde (mauvaise influence)et que tu lui demande de ne plus fréquenter les jeunes de la congrégation, ses cousins, quand tu ne lui permet plus de manger en famille, à cause de son excommunication...VIOLENCE ou PAS ???

tu sais Georges si on regarde de ton point vue on dira violence !! mais lorsque qu'un jeune est excommunier lui-même n'a dit-il pas usé de violence envers lui-même et ceux qui lui sont chers ,c'est LUI qui coupe les liens car le jour ou il a décidé de prendre le baptème (donc que son oui soit oui " il savait que s'il allait au-delà des écriture ET NE SE REPENTAIT PAS il couperait les liens SPIRITUELS avec eux (congrégation, amis, famille) c'est LUI qui a fait ce choix de violence .c'est LUI qui rejette ; Mais il sait aussi l'amour que tous garde pour lui et qu'il est libre de revenir dans des liens solides spirituellement solide s. celui qui quitte sa foi a fait UN CHOIX et il l'assume .Le mineur excommunier est toujours un membre de la famille a part entiere ,j'ai dans ma famille un adolescent excommunier ,lorsqu'une réunion de famille a lieu ou vacances avec oncles tantes cousins, (souche espagnol on aime la fiesta en famille,et amis) ,c'est lui qui refuse de se joindre a nous a 17 ans il prèfere rejoindre des jeunes qui non pas la même vision de la vie que nous ...(soirées d'alcool, sexe, joints .... et il ne sent cache pas) ....et il a le droit.de bâtir sa vie comme il l'entend.... donc où est la violence du côté de la famille TJ ou de la sienne ?
Je trouve ton témoignage émouvant...
Mais la question n'est pas de fumer ou pas des joints...
Parce que regarde :
Tu aurais deux jumeaux mineurs.
Le premier aurait été baptisé puis excommunié.
Le second n'a jamais été baptisé et n'a même jamais été proclamateur.
Les deux fumeraient de temps en temps des joints.
Dans ton quotidiens de tous les jours, tu mangerais en compagnie du deuxième, mais pas en compagnie du premier....

Et même dans le monde, tous les jeunes ne fument pas des joints. Et un enfant peut décider de ne plus être témoin. Il ne devient pas automatiquement un fumeur de joint. Il serait quand même excommunié et l'on se comporterait pareillement envers lui.

Et puis n'oublie pas : Un enfant de 15 ans, c'est encore un gamin
George relit moi mieux , est-ce qu'il est dit qu'on ne parle pas a l'enfant excommunier ? comme je le disais on l'invite a notre table et que fait il ? je suis d'accord heureusement que tous ne fument pas !!la question est ; qui est violent lui ou nous TJ .tu t'arrêtes sur le joint la question et que c'est lui qui est violent en premier contre lui même !!!!!!!!!

bouboule


oiseau a écrit:George relit moi mieux , est-ce qu'il est dit qu'on ne parle pas a l'enfant excommunier ? comme je le disais on l'invite a notre table et que fait il ? je suis d'accord heureusement que tous ne fument pas !!la question est ; qui est violent lui ou nous TJ .tu t'arrêtes sur le joint la question et que c'est lui qui est violent en premier contre lui même !!!!!!!!!


C'est, à peu de chose près ce que je lui indique..mais certain(S) aime(nt) dérivé(s). Very Happy

samuel

avatar
Administrateur
Jésus suivait bien la religion de ses parents.il suffit de lire les évangiles pour le savoir.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum