Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 18:30

Coeur de Loi


J'aimerais connaitre la position des TJ sur l'euthanasie.

Ont-ils une position officielle, que dit la Bible, que doivent-ils faire si eux ou un proche souffrait horriblement ?

Sinon je n'ai que ça pour info :

http://www.chuv.ch/religions/aum_home/aum_incidences_hopital/aum_incidences_jehovah.htm

2 Re: L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 19:53

Josué


Administrateur
ton site et a tendance protestante.donc surement pas des plus objectif.
ceci dit voilà ce que nous disons

*** g91 22/10 p. 8-9 La meilleure des assistances ***
La ligne de conduite chrétienne
Quelle ligne de conduite un chrétien pourrait-il suivre dans le cas où l’un de ses proches se trouverait à l’article de la mort?
Tout d’abord, il faut se dire que chaque situation impliquant la phase terminale d’une maladie est différente, tragiquement différente, et qu’il n’existe pas de règles universelles. De plus, il convient de tenir compte des lois du pays (Matthieu 22:21). Enfin, gardez présent à l’esprit que l’amour chrétien est parfaitement incompatible avec la négligence médicale.
C’est seulement lorsqu’un patient est manifestement au stade terminal de sa maladie (qu’il est clair que la situation est sans espoir) qu’on devrait envisager de faire débrancher l’appareillage qui le maintient en vie. Dans de tels cas, rien dans les Écritures ne justifie le recours à une technologie qui ne ferait que prolonger une agonie déjà bien avancée.
Ces situations souvent très difficiles peuvent appeler des décisions déchirantes. Comment être sûr, par exemple, qu’il n’y a vraiment plus d’espoir? Il est vrai qu’on ne peut jamais être affirmatif à 100 %; mais après en avoir discuté en profondeur, il convient de se montrer raisonnable. Voici le conseil qu’un journal médical adressait aux médecins:
“En cas de désaccord sur le diagnostic ou le pronostic, ou sur les deux, la procédure de maintien en vie devrait être poursuivie jusqu’à ce qu’un accord raisonnable soit atteint. Cependant, vouloir à tout prix des certitudes au delà de ce qui est raisonnable peut gêner le médecin dans son choix d’un traitement lors de situations apparemment sans espoir. Les cas très rares de patients se trouvant dans un état identique et ayant survécu ne suffisent pas à eux seuls à justifier la poursuite d’un traitement agressif. Cette éventualité statistique négligeable ne l’emporte pas sur le pronostic raisonnable qui doit guider la décision dans le choix d’un traitement.”
Dans une situation aussi difficile, le chrétien, qu’il soit le patient ou l’un de ses proches, devrait pouvoir compter sur l’aide de son médecin. L’article mentionné ci-dessus concluait ainsi: “Quoi qu’il en soit, il n’est pas normal de se contenter d’apporter une masse de faits et de choix médicaux, pour laisser ensuite le patient se débattre seul sans le conseiller quant au choix d’une intervention ou d’une non-intervention.”
Par leur maturité, les anciens de la congrégation locale peuvent également se révéler d’un grand soutien. Bien sûr, dans cette situation extrêmement pénible sur le plan affectif, c’est au patient et à ses proches qu’il appartient de prendre la décision finale.
En dernier lieu, méditez sur ces quelques points: Les chrétiens souhaitent ardemment continuer à vivre pour servir Dieu. Malgré tout, ils savent pertinemment que, dans le système actuel, tous les humains sont appelés à mourir; d’une certaine façon, nous sommes donc tous atteints d’une maladie incurable. Seule la rançon, le sang versé par Jésus Christ, nous donne l’espoir d’échapper à ce triste sort. — Éphésiens 1:7.
Si la mort nous enlève un être cher, aussi cruelle cette disparition soit-elle, nous ne sombrons pas dans l’affliction “comme les autres qui n’ont pas d’espérance”. (1 Thessaloniciens 4:13.) Nous pouvons puiser du réconfort dans l’idée que nous aurons fait tout ce qui était raisonnablement possible pour le malade et que toute l’assistance médicale mise en œuvre aura apporté à ce dernier ce qu’il y a de mieux pour l’instant. Par ailleurs, nous avons la promesse réjouissante d’être libérés de toutes ces sources de tristesse quand ‘le dernier ennemi, la mort, sera réduit à néant’. — 1 Corinthiens 15:26.

3 Re: L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 19:59

Psalmiste


J'ai mon avis la-dessus, mais ça n'engage que moi, et non pas les TJ !

Personnellement je ne suis pas contre, à condition que la personne qui doit être euthanasié soit elle aussi pour cet acte médical (j'ai bien dit "acte medical").

Alors je sais bien que la bible nous demande de ne pas tuer, mais peut-on considérer l'euthanasie comme 1 meurtre ?

Pour moi ce n'est pas 1 meurtre, mais un soins extreme.

Voila donc mon point de vu sur ce sujet !

4 Re: L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 20:04

Coeur de Loi


Merci Psalmiste, ça me parait raisonnable aussi.

5 Re: L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 20:08

Coeur de Loi


Merci beaucoup, donc vous n'avez pas une directive fixe pour ou contre, c'est à la considération du chrétien selon la situation.

6 Re: L'euthanasie le Ven 22 Juin 2012 - 21:36

Josué


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Merci beaucoup, donc vous n'avez pas une directive fixe pour ou contre, c'est à la considération du chrétien selon la situation.
nous pouvons dire cela.

7 Re: L'euthanasie le Dim 24 Juin 2012 - 23:44

christelle


Mon père y pense, il n'est pas Témoin de Jéhovah, pour l'instant le cancer ne le fait pas souffrir mais ça va s'aggraver...

J'étais anéantie que ce mot sorte de sa bouche Sad

8 Re: L'euthanasie le Dim 24 Juin 2012 - 23:48

Psalmiste


Est ce légal en Belgique ?

9 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 0:17

christelle


Je viens de trouver ça pour la Belgique car je ne sais pas...

En Belgique, la loi du 28 mai 2002 relative à l’euthanasie régit l'acte d'euthanasie. L'euthanasie est reconnue comme un droit pour chaque malade à poser ses choix en termes de vie et de mort pour autant qu'il se trouve dans les conditions édictées par la loi.

http://www.belgium.be/fr/sante/soins_de_sante/fin_de_vie/euthanasie/

10 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 0:20

christelle


*** g91 22/10 p. 7-8 La meilleure des assistances ***
Or, la Bible enseigne que la vie est sacrée aux yeux de Jéhovah. “Auprès de toi est la source de la vie”, a écrit le psalmiste sous inspiration (Psaume 36:9). Dès lors, un chrétien digne de ce nom devrait-il accepter de participer à un acte d’euthanasie?
D’aucuns y trouvent une référence dans le passage des Écritures où le roi Saül, grièvement blessé, supplie son porteur d’armes de le tuer. Ils voient là une forme d’euthanasie, un acte délibéré visant à hâter la mort d’un agonisant. La suite du récit montre qu’un Amalécite se vantera d’avoir accédé à la requête de Saül. Mais, a-t-on considéré que cet homme avait accompli une bonne action en abrégeant les souffrances du roi? Nullement. David, l’oint de Jéhovah, le fit exécuter pour ce meurtre (1 Samuel 31:3, 4; 2 Samuel 1:2-16). Par conséquent, un chrétien ne peut en aucun cas citer cet épisode biblique pour justifier l’euthanasie.

11 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 0:24

christelle


*** g78 8/7 p. 7 L’euthanasie — Qu’en disent les juristes? ***
Toutefois, quand il devient évident que la mort est à la fois imminente et inévitable, les Écritures ne prescrivent pas de prolonger l’agonie par des moyens hors série (et parfois très onéreux). En de telles circonstances, on ne viole aucune loi divine en laissant la maladie évoluer d’elle-même vers son issue fatale. Il convient toutefois de faire montre d’une extrême prudence avant de décider qu’un malade est irrémédiablement condamné.

12 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 8:22

Josué


Administrateur
christelle a écrit:*** g78 8/7 p. 7 L’euthanasie — Qu’en disent les juristes? ***
Toutefois, quand il devient évident que la mort est à la fois imminente et inévitable, les Écritures ne prescrivent pas de prolonger l’agonie par des moyens hors série (et parfois très onéreux). En de telles circonstances, on ne viole aucune loi divine en laissant la maladie évoluer d’elle-même vers son issue fatale. Il convient toutefois de faire montre d’une extrême prudence avant de décider qu’un malade est irrémédiablement condamné.
c'est une question de conscience.

13 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 11:55

christelle


Oui. Difficile à entendre d'un être aimé mais il ne faut pas être égoiste... c'est la personne aimée qui souffre Sad

14 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 13:20

Coeur de Loi


Mais sommes-nous encore sous la Loi de fer de Moise ou avons-nous la liberté donnée par le Christ ?

Il est écrit tu ne tueras point pour les juifs, mais nous nous marchons par l'amour du prochain.

Ce n'est donc pas un cas tranché par l'évangile, car si je n'ai pas l'amour je ne suis rien.

15 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:09

Josué


Administrateur
nous somme sous la loi du Christ pas de Moïse.

16 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:16

Coeur de Loi


Oui, donc on ne peut pas s'en tenir à un simple "tu ne tueras pas" dans ces cas extêmes et délicats, car ce sont des dilemmes pour le malade et sa famille.

17 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:28

Josué


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Oui, donc on ne peut pas s'en tenir à un simple "tu ne tueras pas" dans ces cas extêmes et délicats, car ce sont des dilemmes pour le malade et sa famille.
Mais comme c'est aussi une histoire de conscience on ne pas dire fait ceci ou ne fait pas ceci.
c'est délicat comme situation.

18 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:30

Coeur de Loi


Oui, donc on ne peut pas se prononcer pour ou contre par la Bible.

19 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:38

Josué


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:Oui, donc on ne peut pas se prononcer pour ou contre par la Bible.

la bible est pour le respect de la vie en premier lieu.

Toutefois, quand il devient évident que la mort est à la fois imminente et inévitable, les Écritures ne prescrivent pas de prolonger l’agonie par des moyens hors série (et parfois très onéreux). En de telles circonstances, on ne viole aucune loi divine en laissant la maladie évoluer d’elle-même vers son issue fatale. Il convient toutefois de faire montre d’une extrême prudence avant de décider qu’un malade est irrémédiablement condamné.

20 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:46

Coeur de Loi


Oui, mais tu ne parles pas de l'euthanasie active.

Et si une personne agonise et demande la mort, doit-on l'aider avec un poison ?
Sachant que cela lui épargnera des heures voir des jours d'agonie avant de mourir ?

---

Pourquoi interdire d'aider une personne à ne pas souffrir inutilement ?

21 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:52

Josué


Administrateur
si déjà il est question de laisser faire la nature.pourquoi aussi la forcer ?

22 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 14:58

Coeur de Loi


La nature ne fait pas toujours bien les choses.

On parle de cas extrêmes et dramatiques, pas de choses ordinaires.

23 Re: L'euthanasie le Lun 25 Juin 2012 - 15:02

Josué


Administrateur
Coeur de Loi a écrit:La nature ne fait pas toujours bien les choses.

On parle de cas extrêmes et dramatiques, pas de choses ordinaires.
La nature devant la mort fait bien les choses se sont les hommes qui veulent allé au-delà des lois naturelles.ça s'appel de l'acharnement thérapeutique.

24 Re: L'euthanasie le Mar 17 Mar 2015 - 11:20

Josué


Administrateur
l'une des promesses de campagne de François Hollande. La proposition de loi sur la fin de vie doit être votée ce mardi 17 mars à l'Assemblée nationale. Le texte, porté par le député PS Alain Claeys et le député UMP Jean Leonetti a fait l'objet de longs débats la semaine dernière entre les parlementaires. Au bout du compte c’est une loi basée sur le compromis a été adoptée.

Ils ont voulu une proposition de loi centrée sur le patient. Les députés Alain Claeys et Jean Leonetti ont placé au coeur de ce texte, la possibilité d'endormir le malade pour qu'il meure dans son sommeil. Une proposition qui reste encadrée : cette sédation profonde concerne les patients conscients, qui souffrent de maladie incurable et dont les jours sont comptés, ainsi que les patients maintenus en vie grâce à des machines.

Par ailleurs si un malade décide de refuser l'acharnement thérapeutique, sa volonté devra dorénavant être respectée par les médecins. Ces directives anticipées existaient déjà depuis 2005 et la loi Leonetti, mais jusqu'à présent, le corps médical pouvait refuser de les suivre.

Plus de 1000 amendements

Jugé trop timoré par certains, hypocrites par d'autres, ce texte n'a pas manqué de faire débat au sein de l'Assemblée nationale. Au total, plus de 1000 amendements ont été déposés. Parmi eux, celui, très épineux portant sur l'assistance médicalisée active à mourir - en clair, l'euthanasie -, a finalement été rejeté par les députés.

L'heure est donc désormais au vote. Une première étape, en attendant l'examen du texte par le Sénat.

25 Re: L'euthanasie le Jeu 4 Fév 2016 - 19:06

Josué


Administrateur
Euthanasie : à la suite d'un témoignage glaçant, la loi revue en Belgique ?
L'un des pays d'Europe les plus souples en termes de fin de vie s'interroge après un cas d'euthanasie dans des conditions effrayantes pour les proches.
6MEDIAS
Publié le 04/02/2016 à 12:01 | Le Point.f
Souvent prise en exemple par les défenseurs du « droit à mourir », la Belgique va-t-elle revenir sur l'euthanasie ? Le partenaire chrétien-démocrate (CD&V) de la majorité fédérale s'appuie sur un cas délicat pour demander une révision de la loi sur l'euthanasie.
Médecin nonchalant

Selon le Vif, un hebdomadaire d'information belge, il y a cinq ans, l'euthanasie de Tine Nys, 38 ans, a été approuvée. Les médecins jugent à l'époque qu'elle souffre, après une séparation, d'une maladie psychique incurable. Selon ses soeurs, Tine a pris conseil auprès de trois médecins qui n'ont pas échangé d'informations entre eux. Interrogées par la télévision belge, elles qualifient l'attitude du médecin chargé de pratiquer l'euthanasie de « nonchalante ». Ce dernier aurait en effet comparé l'euthanasie de Tine à une « injection létale administrée à un animal domestique favori pour mettre fin à ses souffrances ». Deux mois avant son décès, les médecins avaient posé un diagnostic d'autisme. Ses soeurs estiment que les médecins sont passés trop rapidement à l'euthanasie et déplorent qu'ils n'aient pas proposé d'autres traitements. Elles jugent enfin que les conditions de cette euthanasie laissent à désirer : le médecin n'avait pas même pensé à prendre des pansements et est allé jusqu'à demander aux parents d'écouter le coeur de leur fille à l'aide de stéthoscope afin de s'assurer qu'elle était bien morte.
La législation revue ?

Le cas de Tine Nys pousse les politiques belges à s'interroger sur la pratique réelle de l'euthanasie. « Il y a beaucoup de manquements dans la loi, ce qui signifie que ceux qui font preuve de négligence connaissent la protection de cette loi », a ainsi expliqué Steven Vanackere, sénateur chrétien-démocrate, sur une radio belge. La loi prescrit que trois médecins doivent être consultés, mais ne reconnaît pas, selon le sénateur, la nécessité d'un suivi à plus long terme. Jean-Jacques De Gucht (Open Vld), partisan de la loi, se dit également prêt à rouvrir le débat. « Mais les barrières que nous avons prévues existent, argue-t-il. Trois médecins professionnels doivent, en leur âme et conscience, poser le diagnostic que le patient n'est plus en mesure d'être traité, et c'est toujours le patient lui-même qui décide. »
Cette euthanasie abusive, comme le pense la famille de Tine Nys, pourrait en tout cas pousser la Belgique à revoir sa législation qui laisse, selon une députée socialiste, la place à « trop d'incertitudes ». « Le droit à l'euthanasie pour des souffrances psychiques doit demeurer », souligne Karin Jiroflée. Pour rappel, en janvier dernier, le Parlement français a adopté une proposition de loi permettant de plonger dans une sédation « profonde et continue » des patients en phase terminale sans pour autant autoriser l'euthanasie ou le suicide assisté.
http://www.lepoint.fr/europe/euthanasie-a-la-suite-d-un-temoignage-glacant-la-loi-revue-en-belgique-04-02-2016-2015381_2626.php?M_BT=52544877662&m_i=aZFGXYljIvZPBMgw7O1LSEQcK0U3v7I%2BQ9ZAohzpS%2Btm8WJJLw80d%2BW2dyreq4n%2B2e7tBreIB%2Bi9bLVkD2I3wA#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20160204

26 Re: L'euthanasie Aujourd'hui à 16:32

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum