Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le mémorial des vingt-six crucifiés de Nagasaki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Le mémorial des vingt-six crucifiés de Nagasaki. © DR
NAGASAKI DEVIENT UN "HAUT LIEU DE PELERINAGE"
C'est ce qu'a décidé la Conférence des évêques japonais le 11 juin dernier, rapporte Eglises d'Asie. Et ce n'est pas à cause de la bombe atomique qui a éradiqué la bougade en 1945, mais pour honorer la mémoire des 26 chrétiens - dont trois enfants - crucifiés le 5 février 1597, premiers martyrs d'une longue série qui compte des dizaines de milliers de morts - jusqu'à 300.000 selon certains historiens. Cette persécution, une des plus dures de l'Histoire, avait été déclenchée par Toyotomi Hideyoshi, un empereur convaincu que le succès du christianisme dans le pays menaçait son autorité.
> Devant la menace, des milliers de chrétiens entrèrent dans la clandestinité, masquant le culte chrétien derrière les divinités shinto. La Vierge Marie était honorée sous les traits de la déesse Kannon. Privés de prêtres, les Kakure Kirishitan ("chrétiens cachés") ont gardé un repas commémoratif à base de saké et de viande de baleine en lieu et place du pain et du vin, et ont recentré leur foi sur la sphère domestique, où l'on priait l'oratio - le mot est resté -, squelette de prière catholique émaillée de mots portugais, latins, japonais et... mystérieux, si l'on en juge par son entame: Gururiyôza dômino.
> Leurs bibles et catéchismes, détruits par les autorités, furent mémorisés et transmis de génération en génération, avec une inévitable perte de données. Ainsi naquit le Livre du commencement du ciel et de la terre, agrégation remarquable d'éléments bibliques et bouddhistes. Durant les trois cents ans que dura la persécution, les Kakure Kirishitan attendirent dans l'isolement le plus complet le retour de prêtres, qu'ils reconnaîtraient à trois critères, selon la tradition: qu'ils se désignent comme envoyés, qu'ils soient célibataires, et qu'ils connaissent le nom de la Vierge Marie. Jusque-là, le seul sacrement pratiqué serait le baptême, dont un membre de chaque village était chargé.
> Lorsque la liberté religieuse revint au Japon en 1873, les Kakure Kirishitan gardèrent pour beaucoup d'entre eux le culte du secret. La moitié environ refusa même de rejoindre officiellement l'Eglise catholique et continua de pratiquer son culte de façon cachée. Les autres, environ 20.000 personnes, sont devenus le noyau de l'actuelle Eglise catholique au Japon.
> A Nagasaki, dorénavant, les pèlerins pourront suivre le parcours des vingt-six martyrs depuis Kyoto jusqu'à la ville. Un musée présente des objets de l'époque de la persécution, et un monument permet aux pèlerins de se recueillir devant la statue représentant les crucifiés.

Josué

avatar
Administrateur
Kirishitan , (du portugais Cristao, «chrétien»), dans l'histoire japonaise, un chrétien japonais ou japonais christianisme , en particulier concernant les missionnaires catholiques et convertis en 16ème et 17ème siècle au Japon. Modern Japanese christianisme est connu sous le nom Kirisuto-kyo.

Missionnaires chrétiens dirigés par Francis Xavier est entré au Japon en 1549, six ans seulement après les premiers commerçants portugais, et au cours du siècle prochain converti des centaines de milliers de Japonais, peut-être un demi-million-au christianisme. L'influence des jésuites, et, plus tard, les Franciscains, était énorme, et la croissance de la nouvelle secte a soulevé des craintes politiques qui ont contribué à la décision du Japon de combustible pour exclure tous les commerçants étrangers, mais les Hollandais, les Chinois et les Coréens.

Oda Nobunaga (1534-82) avait pris sa première étape vers l'union du Japon que les premiers missionnaires débarqué, et que sa puissance a augmenté, il a encouragé le mouvement Kirishitan croissance comme un moyen de subvertir la grande force politique de bouddhisme . Paysans opprimés s'est félicité de l'évangile du salut, mais les marchands et le commerce soucieux de daimyos vu le christianisme comme un lien important avec le commerce européen précieuse. Successeur Oda, Toyotomi Hideyoshi (1537-1598), était beaucoup plus froide vers la religion étrangère. Les Japonais prenaient conscience de la concurrence entre les jésuites et les franciscains et entre les intérêts commerciaux espagnols et portugais. Toyotomi en doute la fiabilité des sujets avec une certaine allégeance à la puissance étrangère au Vatican. En 1587, il ordonna à tous étrangers missionnaires de quitter le Japon, mais n'a pas fait appliquer l'édit durement qu'une décennie plus tard, quand neuf missionnaires et 17 kirishitan natif ont été martyrisés.

Après la mort de Toyotomi et le mémoire régence de son enfant adoptif, les pressions détendu. Cependant, Tokugawa Ieyasu , qui a fondé le grand Tokugawa shogun (1603-1867), peu à peu voir les missionnaires étrangers comme une menace à la stabilité politique. En 1614, grâce à son fils et successeur, Tokugawa Hidetada , il interdit Kirishitan et a ordonné aux missionnaires expulsés. Persécution sévère a continué pendant toute une génération sous son fils et petit-fils. Kirishitan ont été tenus de renoncer à leur foi sur la douleur de l'exil ou la torture. Chaque famille a été nécessaire d'appartenir à un temple bouddhiste, et des rapports périodiques sur eux devraient partir les prêtres du temple.

La rébellion de 1637 à 1638 d'une communauté de Kirishitan dans la péninsule de Shimabara ( voir Shimabara rébellion ) a été mis en baisse de seulement avec difficulté, et son échec éventuel intensifié ses efforts pour extirper la foi. En 1650, tous les Kirishitan connue avait été exilé ou exécuté. Survivants ont été détectées dans la clandestinité dans un mouvement secret qui est venu à être connu sous le nom kakure Kirishitan («chrétiens cachés»), existant principalement dans l'ouest de l'île de Kyushu près de Nagasaki et Shimabara. Pour éviter la détection, ils ont été obligés de pratiquer tromperies telles que l'utilisation des images de la Vierge Marie déguisés comme le populaire et miséricordieux Bosatsu (Bodhisattva) Kannon , dont le sexe est ambigu et que les sculpteurs rendent souvent comme une femme.

La population en général n'étaient pas au courant que le Kirishitan kakure réussi à survivre pendant deux siècles, et quand l'interdiction de la romaine catholiques ont commencé à s'atténuer à nouveau dans le milieu du 19e siècle, l'arrivée des prêtres européens ont dit qu'il y avait pas de chrétiens japonais laissés. Une église catholique romaine mis en place à Nagasaki en 1865 a été dédiée aux martyrs 26 de 1597, et au sein de l'an 20000 kakure Kirishitan abandonné leur déguisement et professaient ouvertement leur foi chrétienne. Ils font face à une répression pendant les dernières années du shogunat Tokugawa, mais au début des réformes de l'empereur Meiji (qui régna de 1867-1912) de la Kirishitan gagné le droit de déclarer leur foi et leur culte publiquement.

Environ 14.000 des chrétiens longtemps cachés ont établi des relations avec les prêtres européens et ont trouvé leur chemin dans l'église catholique romaine, mais un reste grande n'abandonnerait pas bouddhiste diverses et d'autres non-chrétiens éléments qui s'était glissée dans la tradition kakure Kirishitan pendant deux siècles de l'isolement. Ceux-ci, caché non plus, en vint à être connu sous le nom Hanare Kirishitan, ou chrétiens séparés.

chico.

avatar
les Japonnais ont leurs Kirishitans qui ne sont n'y catholique n'y bouddhiste.
tout comme l'Espagne et le Portugal qui a ses marannes qui eux aussi par la force des choses ne sont n'y catholique n'y juif.

Josué

avatar
Administrateur
je me pose la question concernant les musulmans convertie de force sont il devenu eux aussi des sortes de marannes ?
Quelqu'un peut il me renseigné sur cette question?

chico.

avatar
Josué a écrit:je me pose la question concernant les musulmans convertie de force sont il devenu eux aussi des sortes de marannes ?
Quelqu'un peut il me renseigné sur cette question?
La présence des populations musulmanes prit fin en 1609, lorsqu'elles furent totalement expulsées d'Espagne par Philippe III.
donc il y a pas eu de 'maranne' musulmans.

Josué

avatar
Administrateur
chico. a écrit:
Josué a écrit:je me pose la question concernant les musulmans convertie de force sont il devenu eux aussi des sortes de marannes ?
Quelqu'un peut il me renseigné sur cette question?
La présence des populations musulmanes prit fin en 1609, lorsqu'elles furent totalement expulsées d'Espagne par Philippe III.
donc il y a pas eu de 'maranne' musulmans.
merci c'est ce que je pensai mais j"avais un doute.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum