Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le tabac en chiffre.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 6]

1 le tabac en chiffre. le Jeu 27 Jan - 15:29

Josué

avatar
Administrateur
Rappel du premier message :

[img] [/img]


101 Re: le tabac en chiffre. le Ven 5 Juil - 8:03

Josué

avatar
Administrateur
Caméra cachée : les pires arguments des vendeurs de cigarettes électroniques dénoncés par l'UFC Que Choisir

cigarette électronique,tabac
A l'aide d'une caméra cachée, l'UFC Que Choisir a prouvé que certains vendeurs n'hésitent pas à vanter les bienfaits - non prouvés- de la cigarette électronique. Pire, ils peuvent raconter de gros mensonges mettant en danger la santé de leurs clients.
La cigarette électronique remporte une popularité impressionnante. Plébiscitée parce qu'elle est moins chère et potentiellement moins dangereuse que le tabac, elle aiderait les fumeurs à se débarrasser de leur addiction. Certains commerçants n'hésitent donc pas à la vendre comme LE remède miracle. Pour preuve, la vidéo tournée à leur insu par l'UFC Que Choisir ! Vous allez voir que plusieurs vendeurs garantissent qu'elle a permis à plus de 90% des gros fumeurs de se libérer de leur addiction... alors que les études indiquent "seulement" 20 à 30% de succès à ce niveau. Plus dangereux encore, certains affirment sans preuve que les composants comme le propylène et la glycérine sont des produits naturels non risqués pour la santé... Voyez en images la liste d'arguments fantaisistes de ces vendeurs.

A noter : L'UFC Que Choisir publiera un test de qualité sur les cigarettes électroniques à la fin du mois d'août.

102 Re: le tabac en chiffre. le Mar 9 Juil - 7:37

Josué

avatar
Administrateur
Tabac : réduire sa consommation ne réduit pas les risquesavec

SANTE - Fumer moins pour éviter les risques de cancer est un leurre, selon une étude écossaise publiée dans la revue American Journal of Epidemiology la semaine dernière.

Mieux vaut un sevrage définitif à l'aide de substitut nicotinique que se contenter de réduire sa consommation de tabac, qui n'a que peu d'effets sur l'amélioration de la santé. Photo : ANGOT/SIPA
Réduire sa consommation plutôt que d'arrêter de fumer définitivement ? Une stratégie bien connue de nombreux fumeurs, mais qui vient d'être mise à mal par une étude publiée la semaine dernière dans la revue américaine d'épidémiologie. Les chercheurs ont suivi pendant près de 40 ans quelque 5 200 personnes fumeuses en Ecosse. Ils ont ainsi pu constater que la diminution du nombre de cigarettes fumées ne réduit pas de manière significative la mortalité. Selon cette étude, seul l'arrêt définitif du tabac a un impact réel sur la santé des fumeurs.

Ces résultats viennent corroborer ceux d'une étude norvégienne de 2005, réalisée sur près de 30 ans avec 43 000 participants, qui affirmait que même les petits fumeurs (une à 4 cigarettes par jour) avaient des risques de mortalité précoce deux fois plus élevés que les non-fumeurs. Ainsi, pour les chercheurs, les risques encourus par les fumeurs sont davantage liés au temps d'exposition qu'à la fréquence quotidienne de leur ...

103 Re: le tabac en chiffre. le Lun 22 Juil - 8:11

Josué

avatar
Administrateur
La cigarette bientôt interdite à la plage et dans les parcs ?
La ministre de la Santé
Par Francetv info avec Reuters
Mis à jour le 21/07/2013 | 07:55 , publié le 21/07/2013 | 07:55



Sera-t-il bientôt interdit de griller une cigarette dans les parcs ou à la plage ? La ministre de la Santé, Marisol Touraine, propose dans un entretien au JDD, d'interdire la cigarette dans de nouveaux lieux publics.

Après une nouvelle hausse du prix du paquet de cigarette, elle explique que cela ne suffit pas : "Il faut une mobilisation générale contre le tabac". Elle propose, par exemple, que soient créés de nouveaux "espaces sans tabac". La ministre mentionne "des parcs, des cités universitaires, des plages, devant les écoles". Elle s'explique : "Est-il normal que des mères, des pères ou des nounous fument dans un parc public où jouent les enfants? Je ne le crois pas. Le tabac tue, il n'y a pas de résignation à avoir par rapport à cela". Pour Marisol Touraine, c'est aux villes de s'engager dans cette voie "par le dialogue".

Par ailleurs, elle annonce qu'"un logo rappelant la dangerosité du tabac pour les femmes enceintes va être apposé sur chaque paquet de cigarettes". La ministre rappelle que le tabac tue 73 000 personnes par an.

104 Re: le tabac en chiffre. le Lun 26 Aoû - 7:45

Josué

avatar
Administrateur
La cigarette électronique "potentiellement cancérogène", selon "60 millions de consommateurs"
Elle n'est "pas si inoffensive" que vous pouvez le croire, d'après les tests du magazine.
Par Francetv info avec AFP
Mis à jour le 26/08/2013 | 07:23 , publié le 26/08/2013 | 06:32

Vapoter est-il aussi dangereux que fumer ? Ce n'est pas ce que dit 60 millions de consommateurs. Toutefois, selon le magazine, les cigarettes électroniques "ne sont pas aussi inoffensives" que le disent leurs fabricants et "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes", tout comme les cigarettes classiques. Dans son numéro de septembre 2013, 60 millions de consommateurs a testé une dizaine de modèles, jetables ou rechargeables.

"Les cigarettes électroniques sont loin d'être les gadgets inoffensifs qu'on nous présente. Ce n'est pas une raison pour les interdire. C'est une raison pour mieux les contrôler", écrit Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de la publication éditée par l'Institut national de la consommation (INC). Voici ce que le magazine révèle sur les e-cigarettes.

Une sécurité et un étiquetage douteux
Constatant un étiquetage non conforme au contenu de certains produits, l'INC a alerté les autorités. Thomas Laurenceau dénonce en outre l'absence de bouchon de sécurité sur certaines recharges, alors que la nicotine est particulièrement toxique pour les petits. Ingérées, des doses élevées de certains produits contenus dans des cigarettes électroniques peuvent tuer un enfant, souligne-t-il.

Le magazine relève aussi que la dose de nicotine des recharges liquides ne correspond pas toujours à ce qui est mentionné, avec des teneurs inférieures dans tous les cas. Autre défaut d'étiquetage : des produits annoncés "sans" propylène glycol qui en contiennent ou des fabricants qui "oublient" de mentionner sa présence. "Le Code de la consommation pourrait encadrer la véracité de l'étiquetage et imposer un bouchon de sécurité", suggère Thomas Laurenceau.

Presque autant de formol que dans les cigarettes
La revue affirme avoir décelé, grâce à une méthode inédite, des "molécules cancérogènes en quantité significative" dans les vapeurs d'e-cigarettes, qui, selon elle, n'avaient jamais été mises en évidence jusque-là. "Ainsi, dans trois cas sur dix, pour des produits avec ou sans nicotine, les teneurs en formaldéhyde (couramment dénommé formol) relevées flirtent avec celles observées dans certaines cigarettes conventionnelles."

De l'acroléine et de l'acétaldéhyde
Egalement décelée, l'acroléine, une molécule très toxique, émise en quantité très significative par l'E-Roll (une des marques de cigarettes électroniques testées) et "à des teneurs qui dépassent même parfois celles que l'on peut mesurer dans la fumée de certaines cigarettes". Ceci vraisemblablement en raison d'un dispositif qui chauffe trop vite. Quant à l'acétaldéhyde (ou éthanal), classé cancérogène possible, les teneurs relevées, parfois loin d'être négligeables, restent très inférieures à celles observées dans les cigarettes de tabac.

Du nickel, du chrome et de l'antimoine
Des traces de métaux "potentiellement toxiques" ont été détectées dans Cigartex, qui libère autant de nickel et de chrome qu'une vraie cigarette, et dans la Cigway jetable, qui libère plus d'antimoine.

105 Re: le tabac en chiffre. le Jeu 5 Sep - 7:04

Josué

avatar
Administrateur
On sait désormais pourquoi arrêter de fumer fait grossir !

Une étude suisse révèle que la composition de la flore intestinale évolue après l’arrêt du tabac, ce qui entraîne une prise de poids.

grossir_petit©Fotolia.com

Gerhard Rogler, professeur au Zurich Centre For Integrative Human Physiology, et son équipe ont montré qu’une bactérie présente dans la flore intestinale provoquait très souvent une prise de poids chez les personnes qui arrêtent la cigarette. Les chercheurs ont comparé les patrimoines génétiques des bactéries intestinales présentes dans les matières fécales de 20 sujets pendant 9 semaines : cinq fumeurs, cinq non-fumeurs et dix personnes ayant commencé un sevrage tabagique une semaine après l’étude. Résultat : la diversité bactérienne des excréments des personnes en cours de sevrage avait provoqué des changements dans la composition de leur flore intestinale, contrairement aux autres sujets de l’étude. Ils ont également noté que les premiers avaient pris en moyenne 2,2 kg, sans même avoir changé leurs habitudes alimentaires. Ils en concluent que la composition de la flore intestinale évolue après l’arrêt du tabac, ce qui fournirait plus d’énergie au corps, engendrant ainsi une prise de poids chez les personnes récemment sevrées. L’alimentation n’est plus la seule fautive…

Source : Pourquoi l’arrêt du tabac entraîne une prise de poids, communiqué du FNS, 29 août 2013

106 Re: le tabac en chiffre. le Dim 22 Sep - 11:53

Josué

avatar
Administrateur
Les bureaux de tabac sont devenus le paradis des fumeurs de joints
La méthode est moins scientifique mais tout aussi efficace. « Pas besoin de prélever de l’eau dans les égouts pour avoir une idée de la consommation de cannabis, il n’y a qu’à voir les ventes des bureaux de tabac » explique Patrice Bonvoisin, président de la chambre syndicale des buralistes de Vaucluse.

« Nous sommes aux premières loges pour apprécier et quantifier la consommation, poursuit-il. Nous vendons toute la gamme de produits qui entoure la fabrication du pétard, à commencer par le papier à rouler grande taille ».

Des carnets de feuilles à rouler qui partent comme des petits pains. « Nous recevons des boîtes de 50 carnets, et on en vend facilement 3 boîtes par jour. »

Le papier long qui est au top des ventes et dont l’utilisation ne fait guère de doute. « Les clients qui achètent un paquet de cigarettes et un carnet de papier, on sait ce qu’ils vont faire avec. »

« Aujourd’hui, il n’y a que le produit »

Des clients nombreux et surtout de tous les âges et de toutes les catégories sociales. « Aujourd’hui c’est monsieur et madame tout le monde, détaille Patrice Bonvoisin. Il y a des jeunes, bien sûr, mais des chefs d’entreprise, des mères de famille… »

Une clientèle qui trouve également d’autres accessoires en vente libre. « Nous vendons le grinder (boîte à moudre la résine de cannabis) du blunt (feuille de tabac reconstitué et parfumée) des balances précises jusqu’au microgramme et même des pétards préfabriqués. C’est un cône de papier qu’il suffit juste de remplir. Ce sont des produits de consommation courantes assujettis à la TVA ».

Un vrai paradoxe selon Patrice Bonvoisin qui estime qu’une dépénalisation serait une solution.

« C’est ce que veulent les gens. Acheter le produit contrôlé dans un endroit déterminé. Les buralistes peuvent s’en charger. Nous sommes habilités à le faire puisque nous sommes déjà sous contrat avec l’État.

Aujourd’hui il n’y a que le produit qui est illicite. Son trafic alimente les mafias et occupe à plein-temps douane police et gendarmerie. Les buralistes sont là pour répondre à ce problème. Et puis même en lui appliquant une fiscalité spécifique, la barrette de shit vendue à prix industriel sera toujours moins chère que celle qui est vente dans la rue. »
http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/09/21/les-bureaux-de-tabac-sont-devenus-le-paradis-des-fumeurs-de-joints

107 Re: le tabac en chiffre. le Dim 22 Sep - 16:57

chico.

avatar
Le cigarettier Philip Morris fiche les députés européens, c'est:
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-cigarettier-philip-morris-fiche-les-deputes-europeens-c-est_1283936.html?xtor=EPR-181-[XPR_Quotidienne]-20130922--112153216@262566776-20130922150529#JZVsHzwpHJoI8P35.99

108 Re: le tabac en chiffre. le Lun 23 Sep - 13:29

Josué

avatar
Administrateur
La cigarette, principal facteur de risque de cancer de la vessie et du rein
Le Point.fr - Publié le 23/09/2013 à 11:59
Le risque est encore augmenté chez les personnes soumises, dans leur environnement professionnel, à un certain nombre de substances chimiques.
La cigarette est de loin le principal facteur de risque des cancers du rein et de la vessie, maladies principalement masculines qui ont fait près de 9 000 morts l'an dernier en France. C'est le chiffre mis en avant par les spécialistes à l'occasion de la Semaine européenne de l'urologie, qui démarre ce matin et qui sera axée sur la prévention des tumeurs touchant la prostate, la vessie, les reins et les organes génitaux externes. On en compte 79 000 nouveaux cas par an dans notre pays. Et les spécialistes insistent sur la nécessité d'identifier non seulement les facteurs de risque d'apparition de ces tumeurs mais aussi tout ce qui peut favoriser leur progression.

"De nombreuses études ont montré une forte corrélation entre le tabagisme et le développement ainsi que la progression du cancer de la vessie, avec un risque multiplié par deux à dix", a expliqué le Dr Yann Neuzillet, chirurgien urologue à l'hôpital Foch de Suresnes, lors d'une récente conférence de presse. Cette affection est mal connue, alors qu'elle a touché l'an dernier 11 965 nouveaux patients (cinquième rang des cancers les plus fréquents), entraîné 4 772 décès et que son incidence augmente tous les ans. Il faut ajouter que ce type de tumeur a un retentissement sur la miction et la sexualité, donc sur la qualité de vie. Et qu'en raison du nombre d'examens diagnostiques et de traitements notamment chirurgicaux c'est le premier cancer en termes de coûts pour la société.

"Il suffit d'arrêter de fumer au moins dix ans"

"La survenue de ce cancer est favorisée par le stockage dans la vessie de substances cancérogènes éliminées par le rein", explique le Dr Neuzillet. Mais si la vessie supporte mal les "carcinogènes" du tabac (au moins 43 ont été recensés), l'exposition à des substances de l'environnement professionnel pourrait également jouer un rôle dans 5 à 25 % de ces cancers, selon les études. Les travailleurs le plus à risque se trouvent dans les industries du caoutchouc et des colorants et, dans une moindre mesure, dans celles du cuir, du tannage, de la teinture, de la production de matières plastiques, d'aluminium et de pesticides. Et évidemment, les risques sont accrus en cas d'exposition conjointe au tabac.

Il en est de même pour les cancers du rein, qui ont concerné 11 573 nouvelles personnes en France l'an dernier et qui ont été responsables de près de 4 000 décès. "Un homme qui fume a un risque accru de 50 % d'avoir un cancer du rein par rapport à un non-fumeur", a noté, lors de la même conférence de presse, le Dr Marc-Olivier Timsit, urologue à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris. Selon les spécialistes, 21 % des cancers du rein sont imputables au tabac. Mais "il suffit d'arrêter de fumer au moins dix ans pour rejoindre la courbe des non-fumeurs", ajoute le spécialiste.

Les facteurs de risque de ce cancer commencent à être bien cernés. En plus de nombreuses substances chimiques (notamment le trichloréthylène et l'arsenic), les spécialistes énumèrent les prédispositions génétiques, le manque d'activité physique, l'obésité, l'irradiation et surtout l'hypertension artérielle non contrôlée qui pourrait multiplier le risque par 2,5. Mais le traitement de cette dernière annule le risque. Enfin, aucun aliment ne serait directement associé aux cancers du rein ou de la vessie.

109 Re: le tabac en chiffre. le Mar 8 Oct - 8:50

Josué

avatar
Administrateur
La cigarette électronique dans la ligne de mire du Parlement européen
Le Point.fr - Publié le 08/10/2013 à 07:56
Les lobbies du tabac ont pourtant mis le paquet pour assouplir les textes de loi visant aussi bien la cigarette électronique que le "vapotage".
http://www.lepoint.fr/societe/la-cigarette-electronique-dans-la-ligne-de-mire-du-parlement-europeen-08-10-2013-1740230_23.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20131008

110 Re: le tabac en chiffre. le Mer 9 Oct - 8:32

Josué

avatar
Administrateur
Cigarette électronique : elle ne sera pas vendue en pharmacie

La décision vient de tomber. Le Parlement européen vient de refuser de faire de la cigarette électronique un médicament. Celle-ci ne pourra pas donc pas être vendue en pharmacie.

Les députés européens ont tranché. La cigarette électronique ne peut pas être considérée comme un médicament et ne pourra donc pas être vendue en pharmacie. Ses fabricants n'auront donc pas besoin d'obtenir des autorisations de mise sur le marché supplémentaires.

Source : TF1 news.

111 Re: le tabac en chiffre. le Mar 22 Oct - 20:39

Josué

avatar
Administrateur
Dénonciation des manœuvres insidieuses des cigarettiers Imprimer l'actualité

Yves Bur, député UMP, dénonce « les manœuvres insidieuses des cigarettiers » rapporte l’AFP. D’après le député, ils « pratiquent des baisses des prix sous couvert de lancement de nouveaux produits » (voir revue de presse d’hier, § « prix des cigarettes »). Affirmant « les hausses des prix sont efficaces pour dissuader les jeunes de fumer mais face à cette énième tentative des cigarettiers pour conquérir de nouveaux marchés, seul le renforcement de la législation existante sur les lieux publics permettra de vaincre durablement le fléau du tabagisme », le vice président de l’Assemblée nationale se déclare « plus que jamais convaincu de la pertinence de la proposition de loi » visant à interdire le tabac dans les lieux publics qu’il compte déposer à l’Assemblée nationale le 2 novembre lors d’un colloque sur la question.

Sous le titre « Les cartouches cachées des cigarettiers », LIBERATION assure que « Les marchands de tabac poursuivent leur lobbying dans les bars et cafés. En flirtant avec la légalité ». Le journal rapporte qu’ un bar « branché » de Paris avait été contacté par un VRP de British Américan Tobacco pour « un partenariat » et que le jour de sa visite le VRP s’est retrouvé face à deux interlocuteurs, dont un spécialiste de santé publique . En introduction le quotidien souligne que le VRP multiplie les offres de cadeaux alors que le code de la santé publique interdit « la propagande ou la publicité directe ou indirecte en faveur du tabac des produits du tabac » dans les établissements qui ne sont pas buralistes. Les deux interlocuteurs ont reconstitué la conversation pour Libé. Le VRP propose en échange de la vente de Lucky Strike par le bar tout une série de « services et de prestations » (cendriers, briquets, soucoupes etc…) sur lesquels la marque de cigarettes n’est pas inscrite car dit -il « on n’a pas le droit . Quand le patron lui dit qu’il vend « à tout casser » une cartouche par jour, le VRP répond « oui mais vous êtes un vecteur de communication privilégié » et il ajoute « on estime qu’un fumeur sur six qui achète notre marque en CHRD (café, hôtel, restaurant, discothèque) va ensuite la demander spontanément en achat direct à son buraliste ». Examinant les blocs proposés, le restaurateur observe des ronds verts sur fond blanc et il s’étonne « vous disiez (…) qu’il n’y aurait pas de marque sur les objets » et le VRP explique alors « oui mais dans trois mois on va les changer… parce qu’on a pas le droit… enfin pour être sûrs…. Autrefois avec la marque Winfield on avait fait « W » avec des petits points derrière… tout le monde voyait bien que c’était Winfield … et puis ils on dit on n’a plus le droit. On a arrêté ». Quand le restaurateur lui propose d’établir un contrat, il refuse et dit « non, ça marche sur la confiance ». Doute du patron « tous ces objets sont ils légaux ? » « Oui » répond le représentant de BAT mais « on ne fait pas de contrat désolé ». Il indique qu’en revanche pour le propriétaire de l’établissement il y a des systèmes de points qui permettent d’obtenir des T shirts, des chemises et des écrans LCD. Quand le patron lui dit « mais alors s’il n’y a pas de contrat on peut vous laisser tomber quand on veut » le VRP approuve « tout à fait » et ajoute « ce que je vous propose c’est (…) de remplacer seulement l’une de vos références Marlboro ou Marlboro light (…) par Lucky ou Lucky light ». Il précise avoir 80 CHR « partenaires » à Paris et signale que Lucky Strike a 200 représentants en France. A un moment donné, le restaurateur lui demande ce qu’il pense de la mesure d’interdiction de fumer dans les bars et restaurants annoncée, le VRP répond « ça nous fait assez peur » mais il dit ne pas y croire « avant 2007 parce qu’il y a la présidentielle » et il affirme qu’en Irlande « la première année, le chiffre d’affaire des bars et restaurants a chuté de 30% ». (libé note entre parenthèse que selon les syndicats irlandais le CA des pubs a baissé de 3,2% entre janvier 2004 et février 2005) . Question du patron « c’est énorme (…) et pour vous, ça changerait quoi ? », « cela ferait baisser nos ventes de 10 à 20 % » estime le VRP.

En encadré le journal qui évoque la proposition de loi d’Yves Bur et la dénonciation par le député des « manœuvres insidieuses » des cigarettiers, souligne que comme le montre l’article d’autres fabricants « se transforment en père Noël alors que 73% des Français (…) sont favorables au bannissement de la cigarette dans les restaurants brasserie ». Rapportant que la semaine dernière BAT recrutait dans le Figaro « un délégué commercial volant café-hôtel-restaurant », le journal interroge « pour quoi faire ? » . Réponse de BAT « Ce ne sont pas de vrais commerciaux puisque la vente est interdite. Ils vont présenter les nouveaux produits ». Commentaire du journal : « en clair ces « commerciaux » ne peuvent ni vanter leur produit, ni faire un prix, ou proposer une promotion » alors « sur le terrains, ils multiplient les petits cadeaux » car « tout est bon pour inciter le restaurant à changer de fabricant ».

112 Re: le tabac en chiffre. le Dim 27 Oct - 10:36

Josué

avatar
Administrateur
Les accidents vasculaires cérébraux frappent de plus en plus de jeunes, révèle la revue médicale britannique "The Lancet", relayée par Le Nouvel Obs. Alors que les AVC sont plutôt associés au vieillissement, une vaste étude rassemblant les données fournies par 119 pays (58 à haut revenu et 61 à bas ou moyen revenu) montre que le nombre des AVC a augmenté de 25% en 20 ans chez les 20-64 ans. Toujours selon Le Nouvel Obs l'étude évalue à 16,9 millions le nombre d'AVC survenus à travers le monde en 2010, soit 68% de plus qu'en 1990! Les AVC sont favorisés par l'hypertension artérielle, mais également par la sédentarité, l'obésité ou le tabagisme.

113 Re: le tabac en chiffre. le Dim 3 Nov - 11:57

Josué

avatar
Administrateur
New York relève à 21 ans l’âge légal pour acheter cigarettes et tabac
La ville de New York a voté mercredi pour relever de 18 à 21 ans l’âge légal pour acheter tabac et cigarettes, devenant la première grande ville américaine à prendre une telle mesure contre le tabagisme des jeunes.
Cette mesure s’appliquera aussi aux cigarettes électroniques.

«Elle sauvera des vies», a souligné la présidente du conseil municipal Christine Quinn.

«Plus de 80% des adultes qui fument à New York ont commencé avant 21 ans», a expliqué l’adjoint à la santé Thomas Farley. Cette mesure «protégera les adolescents, et en empêchera probablement beaucoup de commencer à fumer», a-t-il ajouté.

New York a déjà des lois particulièrement strictes en matière de tabac. Il est interdit de fumer dans les bars et restaurants, dans les parcs, sur les places, et même sur les plages de la ville. Les taxes sur les cigarettes y sont également les plus élevées des Etats-Unis, 5,85 dollars par paquet, ce qui établit le prix d’un paquet de cigarettes à environ 12 dollars.

Conséquence de ces décisions, en dix ans, le pourcentage de fumeurs chez les adultes est passé de 21,5% en 2002 à 14,8% en 2011, selon la mairie. Mais celui des jeunes est resté inchangé depuis 2007, à 8,5%.

Empêcher les jeunes de fumer avant même qu’ils commencent

Les autorités espèrent que le relèvement de l’âge pour acheter cigarettes et tabac réduira de 55% le tabagisme chez les 18-20 ans.

Cette disposition, votée par le conseil municipal de la plus grande ville américaine par 35 votes pour et 10 contre, doit être signée par son maire dans les 30 jours, ce qui ne fait aucun doute. Michael Bloomberg, à l’origine de l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants de la ville en 2003, a déjà dit qu’il la promulguerait.

Il s’est publiquement réjoui mercredi.

«Nous savons que la dépendance au tabac peut être très rapide, une fois qu’un jeune commence à fumer, et il est donc critique d’empêcher les jeunes de fumer avant même qu’ils commencent», a-t-il déclaré.

«En faisant passer l’âge à 21 ans, nous aiderons une nouvelle génération à éviter les problèmes de santé liés au tabac», a-t-il ajouté.

La réglementation initiale prévoyait aussi d’imposer aux commerçants new-yorkais de cacher leurs cigarettes sous le comptoir ou derrière des rideaux. Cette mesure a finalement été abandonnée, face aux protestations des intéressés et de l’industrie du tabac.

Le relèvement de l’âge légal pour acheter tabac et cigarettes est assurée d’être impopulaire chez ceux qui trouvent déjà que la mairie de New York se mêle de ce qui ne la regarde pas.

A l’automne dernier, la décision de M. Bloomberg d’interdire les sodas individuels de plus d’un demi-litre avait ainsi provoqué une vive polémique.

Un juge a décidé en mars de bloquer la mesure, l’estimant arbitraire. La ville qui a perdu à un premier appel, a de nouveau interjeté appel.

Mais New York espère montrer l’exemple en matière de tabac et convaincre d’autres villes de faire de même.

L’âge minimum pour acheter des cigarettes est de 18 ans dans tous les Etats-Unis. Mais dans certains Etats il a déjà été relevé à 19 ans. Et une petite ville de la banlieue de Boston, Needham, 28.000 habitants, n’a pas attendu New York : l’âge légal y avait été relevé à 21 ans dès 2005.

AFP

114 Re: le tabac en chiffre. le Mar 5 Nov - 10:14

Josué

avatar
Administrateur
Tabac : ces signes sur le visage qui ne trompent pas
On le sait, le tabac accentue le vieillissement. Pour rendre cette réalité plus probante, des chercheurs américains ont comparé des jumeaux n'ayant pas la même consommation de tabac.
Les chercheurs de la Case Western Reserve University (Etats-Unis) ont recruté 79 paires de jumeaux pour leur étude. A chaque fois, un seul des jumeaux était fumeur, ou avait fumé au moins 5 années de plus que son homologue. Les jumeaux ont répondu à un questionnaire sur leur tabagisme et ont été photographiés par des professionnels. Trois chercheurs ont analysé les caractéristiques des visages en fonction du vieillissement.

Ici, le jumeau qui est à droite de votre écran est celui qui fume le plus.

115 Re: le tabac en chiffre. le Mar 5 Nov - 15:36

samuel

avatar
Administrateur
Une image parle mieux que 1000 mots.

116 Re: le tabac en chiffre. le Dim 10 Nov - 20:49

Josué

avatar
Administrateur
Le paquet de cigarettes à plus de 7 euros ?
Le Point.fr - Publié le 10/11/2013 à 12:13 - Modifié le 10/11/2013 à 12:49
Le passage de la TVA à 20 % le 1er janvier entraînerait une hausse des prix du tabac de 30 centimes.
Le paquet de cigarettes à plus de 7 euros ?

http://www.lepoint.fr/societe/le-paquet-de-cigarettes-a-plus-de-7-euros-10-11-2013-1754071_23.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20131110
mais cela va t-il empêcher les fumeur de continuer ?

117 Re: le tabac en chiffre. le Mer 27 Nov - 16:57

Josué

avatar
Administrateur
Selon «Le Figaro», Bercy limiterait la hausse du prix des cigarettes début 2014. Celle-ci ne serait que de 20 centimes, et non de près de 40 centimes comme prévu si les fabricants répercutaient les hausses de fiscalité programmées.

118 Re: le tabac en chiffre. le Dim 1 Déc - 21:43

Josué

avatar
Administrateur
La guerre de la cigarette électronique a commencéINDUSTRIE-SERVICES | 30/11/2013 - 12:46 | Richard HIAULTAvec une croissance de 15 % par moi et un potentiel de 16 millions de consommateurs en France, le marché de l’« e-cig » prospère. Et donne des aigreurs aux lobbys pharmaceutiques et du tabac. L’évolution de son cadre réglementaire, auquel s’attelle Bruxelles demain, pourrait rebattre les cartes.
La cigarette électronique connaît un taux de croissance de 15 % par mois. - AFP
Un taux de croissance de 15 % par mois… Un marché estimé fin 2013 à 200 millions d’euros… Une demande sans cesse en progression avec un potentiel de 16 millions de consommateurs en France, et des taux de marge officiels de 40 %, mais bien plus élevés dans la réalité ! En ces temps de crise, l’« e-cig », ou cigarette électronique, ressemble pour certains à un cadeau tombé du ciel. Un marché en pleine explosion, qui reste malgré tout suspendu aux évolutions de son cadre réglementaire, comme celles qui pourraient découler de la réunion programmée demain, à Bruxelles, entre représentants de la Commission, du Conseil et du Parlement européens. Des amendements à la directive sur le tabac y seront en effet discutés, afin de mieux encadrer l’usage de l’« e-cig ». La Commission européenne envisage notamment d’interdire l’utilisation des atomiseurs rechargeables .

119 Re: le tabac en chiffre. le Lun 9 Déc - 16:59

Josué

avatar
Administrateur
La cigarette électronique est "une concurrence déloyale" pour les buralistes, selon la justice
Le tribunal de commerce de Toulouse a donné raison à un buraliste qui attaquait un vendeur d'e-cigarettes.
Par Francetv info avec AFP
Mis à jour le 09/12/2013 | 16:54 , publié le 09/12/2013 | 16:33

Le tribunal de commerce de Toulouse a donné raison aux buralistes. Lundi 9 décembre, il a jugé que la vente des cigarettes électroniques constitue une concurrence déloyale envers les débitants de tabac. Le tribunal a ordonné à un vendeur spécialisé de cesser de vendre des cigarettes électroniques, au motif qu'il violait "le monopole d'Etat sur la vente du tabac" et que les produits de substitution relevaient de la législation sur le tabac.

Les vendeurs de cigarettes électroniques ont annoncé leur intention de faire appel. Car ce jugement, une première en France, pourrait faire jurisprudence et menace leur activité. Il risque en effet d'entraîner une multiplication des actions en justice visant les boutiques spécialisées dans la vente d'e-cigarettes.

Le plaignant, un buraliste de Plaisance-du-Touch, près de Toulouse, accusait les responsables de la boutique Esmokeclean, ouverte en juin tout près de son pas-de-porte, de violer la réglementation en faisant de la publicité illicite en faveur d'un produit s'apparentant au tabac, dans leur magasin, sur leur page Facebook et sur leur site internet. Plus globalement, le buraliste posait la question du monopole de la vente des cigarettes : pour lui et son avocat, la cigarette électronique entre dans la catégorie des produits destinés à être fumés même s'ils ne contiennent pas de tabac et tombe donc, comme la vraie cigarette, sous le coup du monopole de distribution réservé aux buralistes. Le tribunal leur a donc donné raison.

Dix millions de Français ont déjà testé l'e-cigarette
Cette action en justice a été intentée au moment où l'Europe se penche sur une nouvelle législation antitabac plus contraignante, concernant aussi les e-cigarettes, phénomène qui connaît une croissance fulgurante. Le 8 octobre, le Parlement européen a refusé qu'elles soient considérées comme un médicament et vendues exclusivement en pharmacie, comme le demandait la Commission européenne. Un récent sondage réalisé par Ipsos pour Clopinette, leader du marché en France, a révélé qu'environ dix millions de Français, soit près d'un sur cinq, avaient déjà testé la cigarette électronique.

Pour l'Office français de lutte contre le tabagisme (OFT) et l'association indépendante des utilisateurs de cigarette électronique Aiduce, le recours à ces produits explique au moins pour partie la baisse des ventes de tabac en France depuis près de deux ans. Sur l'ensemble de l'année 2012, le marché du tabac a baissé de 4,9% en volume.

120 Re: le tabac en chiffre. le Mer 11 Déc - 8:23

Josué

avatar
Administrateur
Le prix des cigarettes augmentera de 20 centimes début 2014
A l'origine, la hausse devait être de 40 centimes, mais le gouvernement a demandé aux industriels de la limiter, selon "Le Figaro".

121 Re: le tabac en chiffre. le Mar 17 Déc - 11:16

Josué

avatar
Administrateur
Les «vapoteuses» ont la cote chez les 20-24 ans
Mis à jour le 11.12.13
Santé - Les cigarettes électroniques ont la cote chez les jeunes de 20 à 24 ans en Suisse, selon une enquête commandée par l'Office fédéral de la santé publique.
Tribune de Genéve.

122 Re: le tabac en chiffre. le Sam 21 Déc - 16:16

Josué

avatar
Administrateur
LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE BIENTÔT INTERDITE DANS LES LIEUX PUBLICS À ...
il y a 16 heures 14 minutes 8 secondes
La cigarette électronique bientôt interdite dans les lieux publics à ...La cigarette électronique va être interdite à New York dans les lieux publics, restaurants, bars, parcs et plages notamment, à l'instar des cigarettes et du tabac, a décidé le conseil municipal. Le conseil a voté jeudi soir cette mesure qui devrait être signée dans ...Les cigarettes électroniques interdites dans les lieux publics de New ...New York : la e-cigarette interdite dans les lieux publicsNew York vote l'interdiction de la e-cigarette dans les lieux publics - -42 autres articles »

123 Re: le tabac en chiffre. le Sam 21 Déc - 16:18

Psalmiste

avatar
Josué a écrit:LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE BIENTÔT INTERDITE DANS LES LIEUX PUBLICS À ...
il y a 16 heures 14 minutes 8 secondes
La cigarette électronique bientôt interdite dans les lieux publics à ...La cigarette électronique va être interdite à New York dans les lieux publics, restaurants, bars, parcs et plages notamment, à l'instar des cigarettes et du tabac, a décidé le conseil municipal. Le conseil a voté jeudi soir cette mesure qui devrait être signée dans ...Les cigarettes électroniques interdites dans les lieux publics de New ...New York : la e-cigarette interdite dans les lieux publicsNew York vote l'interdiction de la e-cigarette dans les lieux publics - -42 autres articles »

Moi je trouve que c'est normal que ce soit interdit !

Car même si ce n'est pas du tabac, ça y ressemble !

124 Re: le tabac en chiffre. le Sam 21 Déc - 16:49

Josué

avatar
Administrateur
Oui c'est blanc bonnet bonnet blanc , car il y des dedans des produits pas des plus bons.

125 Re: le tabac en chiffre. le Sam 21 Déc - 17:13

Psalmiste

avatar
Oui, on nous dit que ce n'est que de la vapeur que le fumeur rejette, mais personnellement j'en doute fortement.

126 Re: le tabac en chiffre. le Lun 6 Jan - 17:22

chico.

avatar
Les ventes de cigarettes ont chuté de près de 8 % en 2013FRANCE | 06/01/2014 - 15:51 | Etienne LEFEBVREEXCLUSIF - La baisse atteint 7,7 %, soit 4 milliards de cigarettes vendues en moins par rapport à 2012. Les prix augmentent à nouveau de 20 centimes par paquet lundi prochain.
47,5 milliards de cigarettes ont été vendues en 2013. - AFP
Les ventes de cigarettes continuent de reculer à vive allure. La baisse s’est établie à 7,7 % l’an dernier, selon les premières remontées statistiques annuelles disponibles, à environ 47,5 milliards de cigarettes vendues, soit 4 milliards de moins qu’en 2012 (51,45 milliards de cigarettes). Les volumes écoulés avaient déjà diminué de près de 5 % en 2012. Sur deux ans, le marché des cigarettes recule ainsi de 6,6 milliards d’unités. Le marché du tabac affiche de son côté un repli des volumes vendus de 6,1 % en 2013 (la hausse du tabac à rouler est loin de compenser la baisse des cigarettes), après la baisse de 3,4 % observée en 2012.
Ventes parallèles
Les explications sont multiples et difficiles à isoler les unes des autres. Les hausses répétées de tarifs depuis quatre ans, après avoir été relativement indolores au début, font désormais reculer les ventes de cigarettes. Il s’y ajoute un contexte médiocre pour le pouvoir d’achat et, bien sûr, l’essor de la cigarette électronique. Les ventes parallèles de tabac (ventes transfrontalières, internet, etc.) représenteraient quant à elles un peu plus de 20 % des cigarettes consommées.
Les prix des cigarettes vont a nouveau augmenter lundi prochain, de 20 centimes par paquet (et de 50 centimes pour le tabac à rouler). Les tarifs avaient précédemment été relevés de 40 centimes par paquet en novembre 2012 et de 20 centimes en juillet 2013.

127 Re: le tabac en chiffre. le Lun 13 Jan - 13:19

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Tabac : le prix du paquet de cigarettes augmente de 20 centimes

Publié par Sacha Liezer le Lundi 13 Janvier 2014 à 08h23-20140113#comment-form] !

Le prix d'un paquet de cigarettes, toutes marques confondues, a augmenté de 20 vingt centimes d'euros ce lundi, a indiqué le gouvernement samedi par le biais du Journal officiel.

Publicité

Le prix du paquet de toutes les marques de cigarettes en France a augmenté de vingt centimes ce lundi, a confirmé un décret publié samedi dans le Journal officiel. Initialement prévue pour le 6 janvier, le gouvernement avait repoussé d'une semaine cette augmentation. Les ministres concernés et les fabricants avaient décidé de monter le prix afin de répercuter le relèvement de la TVA et la progression de la part qui revient aux buralistes.
A titre d'exemple, le prix du paquet le plus cher en France est passé à 7 euros tandis que le paquet le moins cher est à 6,50 euros. Pour comprendre le coût d'un paquet de cigarettes il faut s'intéresser à la fiscalité. En effet, environ 80% du prix du tabac est constitué de taxes, 8,74% reviennent aux buralistes et le reste est pour les producteurs.
L'e-cigarette
Selon Les Echos, les ventes de cigarettes ont baissé de 7,7% en France sur l'année 2013. Cette baisse pourrait être liée "aux augmentations successives de ces derniers mois" a précisé à l'AFP le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon. Le "marché parallèle représente entre 23 et 24% de la consommation française", a-t-il ajouté. Cependant la tendance de l'année 2013 pour les fumeurs a été lacigarette électronique. L'e-cigarette dispose de 300 points de ventes en France en plus d'Internet.
Vidéo : réglementation de la cigarette électronique

128 Re: le tabac en chiffre. le Dim 19 Jan - 10:33

chico.

avatar
Fumer affecte presque tous les organes du corps
Mis à jour le 18.01.14
Rapport américain - Outre le cancer du poumon, le tabac contribue à de nombreuses pathologies graves, mettent en garde les autorités américaines.


Le Médecin Général de s Etats-Unis a lancé une mise en garde vendredi. Le tabac affecte presque tous les organes du corps contribuant, en plus du cancer du poumon, à de nombreuses pathologies graves.
«Un demi-siècle après la publication du premier rapport du Médecin Général américain, qui établissait pour la première fois un lien entre cigarette et cancer du poumon, la liste déjà longue des maladies provoquées par le tabac et le tabagisme passif continue à s'allonger», souligne le Dr Boris Lushniak, le Médecin Général des Etats-Unis ad interim.
«Ce nouveau rapport indique que fumer contribue aussi à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (la forme de cécité la plus courante, ndlr), au diabète, au cancer du foie, à des complications chez les personnes atteintes d'un cancer et chez celles qui en guérissent, ainsi qu'à la tuberculose, à des problèmes d'érection, au bec de lièvre chez les nouveau-nés, aux grossesses extra-utérines, à l'arthrite, à l'inflammation et à des dysfonctionnements immunitaires», précise-t-il.
En outre, «le tabagisme passif est désormais lié à un risque accru d'accident vasculaire cérébral», ajoute le responsable sanitaire. Il souligne que le tabagisme reste la principale cause de mortalité évitable aux Etats-Unis.
20 millions de morts
Depuis la publication du premier rapport du Médecin Général américain, le 11 janvier 1964, mettant en garde contre les dangers du tabac, plus de vingt millions d'Américains sont morts à cause de la cigarette, dont environ 2,5 millions de cancers du poumon et de maladies cardiovasculaires dus au tabagisme passif, indique le document, objet d'une présentation à la Maison blanche.
En plus de ces décès, 100'000 bébés ont été victimes du syndrome de la mort subite du nourrisson et de complications dues à une naissance prématurée ayant résulté du tabagisme, surtout de la mère, relèvent les autorités sanitaires. Le rapport de janvier 1964 avait marqué le début d'une campagne sans relâche contre le tabac, qui a permis d'éviter 5,7 millions de décès.
Malgré des progrès spectaculaires - 18% de la population américaine fume aujourd'hui, contre 42% en [url=tel - 443]1964 - 443[/url]'000 Américains meurent encore chaque année d'une maladie liée au tabagisme. Dans le monde, le tabac fait 5,7 millions de morts par an.
«Ce nouveau rapport montre que le tabac reste un immense fardeau pour notre pays», insiste la ministre de la Santé, Kathleen Sebelius. Elle relève que le coût économique du tabagisme dépasse 289 milliards de dollars par an.
Si rien n'est fait «5,6 millions de jeunes de moins de 18 ans mourront prématurément du tabagisme», prédit-elle.
Cigarettes électroniques
De récentes enquêtes indiquent que les fumeurs utilisent de multiples produits du tabac, surtout les jeunes. La proportion des collégiens et de lycéens qui fument des cigarettes électroniques a plus que doublé de 2011 à 2012.
«Nous devons surveiller les tendances d'utilisation d'une variété grandissante de produits du tabac dans tous les segments de la société, car les groupes de tabac continuent à mettre sur le marché de nouveaux produits qui créent et maintiennent une dépendance à la nicotine», explique le rapport.
Malgré tous ces défis, «les Etats-Unis peuvent éliminer le tabagisme dans la prochaine génération», insiste Mme Sebelius.
Celle-ci cite par exemple une forte augmentation de la taxe fédérale sur le tabac, qui dépasse désormais un dollar par paquet de cigarettes et qui va encore fortement grimper en 2014. «Nous savons qu'augmenter le coût des cigarettes est l'un des moyens les plus efficaces de prévenir et de décourager le tabagisme», note-t-elle.
La ministre a rappelé que pour la première fois dans l'histoire du pays, l'Agence des produits alimentaires et des médicaments (FDA), a l'autorité (depuis 2009), de réglementer les produits du tabac, «ce qui jouera un rôle clé pour réduire leurs effets nocifs dans la population».
Enfin, ajoute-t-elle, les campagnes publiques anti-tabac visant notamment les jeunes et financées par des taxes acquittées par les groupes de tabac, devraient aussi contribuer à faire reculer la cigarette.
(ats)


Articles en relation
C'est prouvé, arrêter de fumer fait grossir
Images choc moins efficaces au dos des paquets de cigarettes
L'interdiction de la cigarette aiderait à arrêter de fumer

129 Re: le tabac en chiffre. le Mar 21 Jan - 18:08

samuel

avatar
Administrateur
Malgré des réserves, la Haute Autorité de santé ne déconseille pas l'utilisation de la cigarette électronique dans ses recommandations, notamment en cas d'échecs d'autres substituts.



Pour arrêter de fumer, la Haute autorité de santé (HAS) recommande d’utiliser les substituts nicotiniques classiques (patchs, gommes à mâcher, pastilles, spray buccal) plutôt que l’e-cigarette dont l’efficacité et les risques éventuels n’ont pas été suffisamment étudiés.
SUR LE MÊME SUJET

  • Arrêt du tabac : les substituts classiques préférables à la e-cigarette 

  • RÉCIT
    La cigarette électronique, succès damné du tabac
     Par Dominique Albertini
  • «Un risque dérisoire par rapport à celui du tabac»
     Par Eric Favereau
  • L’e-cigarette : mi-tabac, mi-médicament
     Par Nathalie Dubois


«En raison de l’insuffisance de données sur la preuve de leur efficacité et de leur innocuité, il n’est pas actuellement possible de recommander les cigarettes électroniques dans le sevrage tabagique ou la réduction du tabagisme», indique la HAS dans une série de recommandations publiées mardi.
Mais, dans le même temps, la HAS estime que son utilisation «ne doit pas être déconseillée» chez un fumeur refusant les substituts classiques dans la mesure où «les cigarettes électroniques sont supposées être moins dangereuses que le tabac».
Elle «doit s’inscrire dans une stratégie d’arrêt ou de réduction du tabac avec accompagnement psychologique», ajoute la Haute Autorité, une entité publique indépendante dont le rôle principal est l’évaluation des pratiques médicales.
L’avis de la HAS était très attendu alors que la cigarette électronique est devenue un véritable phénomène de société puisque près d’un Français sur cinq affirme l’avoir déjà testée, selon un récent sondage Ipsos. Contrairement à la cigarette conventionnelle vendue dans les bureaux de tabac, l'e-cigarette, qui ne contient ni tabac, ni goudron, ni monoxyde de carbone, est vendue dans des boutiques spécialisées.
Considérée comme un produit de consommation, elle échappe à la fois à la réglementation sur les médicaments et aux contrôles applicables aux produits du tabac, relève la HAS qui préconise la mise en place d’une série d’études «cliniques» et «observationnelles» pour faire le point sur l’efficacité et l’absence de toxicité de l’e-cigarette.
En attendant, la HAS recommande l’utilisation en premier recours des traitements nicotiniques de substitution (TNS) qui ont fait la preuve de leur efficacité chez les personnes désireuses d’arrêter de fumer. Ces traitements classiques permettent d’augmenter au bout de six mois le taux de réussite de ceux qui veulent arrêter, relève la HAS qui souligne que la combinaison de plusieurs traitements (un timbre transdermique couplé à des gommes à mâcher) est encore plus efficace.
AFP

130 Re: le tabac en chiffre. le Sam 1 Fév - 23:35

samuel

avatar
Administrateur
ÉTATS-UNIS - Eric Lawson, un acteur qui incarnait le viril "Marlboro Man" à la fin des années 70, est mort des suites d'une maladie pulmonaire dûe au tabagisme. Il avait 72 ans.
Le comédien, qui avait commencé à fumer à l'âge de 14 ans, avait plus tard participé à des campagnes de publicité anti-tabac. Il était pourtant resté fidèle à la cigarette jusqu'à ce qu'un médecin lui diagnostique une broncho-pneumopathie chronique obstructive, cause de son décès.
Des cowboys condamnés
Il ne s'agit pas du premier décès d'un "Marlboro Man" lié au tabac. David Millar est décédé en 1987 d'emphysème, tandis que David McLean est mort en 1995 d'un cancer du poumon. La femme de ce dernier avait même intenté un procès à l'entreprise Philip Morris, tenant le cigarettier pour responsable de la mort de son mari.
Avec le Ronald McDonald et Géant Vert, le Marlboro Man est l'une des trois icônes publicitaires les plus connues dans le monde. Découvrez l'un des célèbres spots ci-dessous:

131 Re: le tabac en chiffre. le Mar 4 Fév - 12:31

Josué

avatar
Administrateur
Plan cancer : Hollande lance "un programme national de réduction du tabagisme"
"Sortir du tabac doit devenir de plus en plus gratuit". François Hollande a dévoilé, mardi 4 février, les grandes lignes du troisième Plan cancer : un éventail de mesures pour la période 2014-2018. Objectif principal : la lutte contre le tabagisme. Le président de la République demande à Marisol Touraine, ministre de la Santé, de lancer d'ici l'été "un programme national de réduction du tabagisme".

132 Re: le tabac en chiffre. le Sam 8 Fév - 16:15

chico.

avatar
L'Office fédéral de la santé publique planche sur une interdiction des réclames pour les cigarettes. L'industrie de la publicité s'y oppose. La Ligue pulmonaire salue en revanche le projet qui doit encore être mis en consultation d'ici l'été.
Le projet, rendu public jeudi, prévoit une interdiction de la publicité dans la presse, sur des affiches, dans les médias électroniques, à la radio et à la télévision. Les campagnes visant des actions sur les prix des cigarettes seraient aussi prohibées.
Parrainage encore autorisé
Le parrainage resterait en revanche autorisé pour autant que la manifestation n'ait pas un caractère international ou un impact débordant les frontières. Enfin la nouvelle loi devrait placer la cigarette électronique sur un même plan que la cigarette.
Interrogé sur ces informations révélées jeudi par l'émission «10 von 10» de la télévision publique alémanique SRF, l'Office fédéral de la santé publique n'a pas souhaité vendredi donner plus de détails sur le contenu du projet. Celui-ci n'est qu'au stade de l'examen interne à l'administration, fait-on valoir.
Selon les chiffres bruts communiqués par Jens Windel de l'entreprise d'étude de marché Media Focus, l'industrie du tabac a investi l'an dernier 21 millions de francs dans la publicité. Elle se situe loin derrière d'autres secteurs comme l'alimentaire qui dépense 500 millions par an. Le marché publicitaire représente dans son ensemble 4,84 milliards.
Le débat est lancé
L'industrie de la publicité n'apprécie pas tout le projet. «Nous soutenons la protection de la jeunesse mais nous combattons le phénomène qui consiste à rendre de façon précipitée la publicité responsable de tout», a expliqué Thomas Meier, de Publicité Suisse.
Et de tracer un parallèle avec le projet d'interdire les réclames pour le petit crédit, qui contribue à l'endettement des jeunes. «On pointe du doigt la branche de la publicité, alors qu'il devrait revenir aux parents par exemple de prendre leurs responsabilités.»
Hanspeter Lebrument, de Médias suisses, est sur la même longueur d'onde. «Aussi longtemps que la fumée n'est pas interdite, on doit pouvoir en faire la publicité». La Ligue pulmonaire salue en revanche le projet, même si les jeunes pourraient continuer d'être la cible d'actions liées au sponsoring dans les concerts open air.
Il y a 20 ans, fin 1993, le peuple suisse rejetait à trois contre un les initiatives dites jumelles visant à interdire la publicité contre le tabac et l'alcool.
(ats)

133 Re: le tabac en chiffre. le Sam 8 Fév - 21:25

Psalmiste

avatar
Vu le fric que l'état ce mets dans les poches avec les taxes sur le tabac, je doute fortement que ce soit dans son interet que les gens arretent de fumer !

134 Re: le tabac en chiffre. le Ven 14 Fév - 10:10

chico.

avatar
Arrêter de fumer rend plus heureux
Mis à jour à 00:31
Selon des chercheurs britanniques, l'effet d'un arrêt du tabac pourrait être équivalent à une cure d'antidépresseurs.





L'arrêt du tabac dope le bien-être mental, au moins autant qu'une cure d'antidépresseurs, selon une étude publiée vendredi dans la revue médicale British Medical Journal (BMJ).
Selon des chercheurs britanniques qui ont passé en revue 26 études sur le sujet, l'effet d'un arrêt du tabac pourrait être «équivalent ou supérieur à celui d'antidépresseurs utilisés dans le traitement de l'anxiété ou des troubles de l'humeur». Les fumeurs inclus dans les travaux étaient «moyennement dépendants».
Il avaient en moyenne 44 ans et fumaient entre 10 et 40 cigarettes par jour. 48% étaient des hommes.Ils avaient été interrogés avant leur tentative d'arrêt du tabac puis à nouveau après, dans un délai allant de six semaines à six mois.
Moins déprimés, moins anxieux, moins stressés
Ceux qui avait réussi à cesser de fumer étaient moins déprimés, moins anxieux, moins stressés et avaient une vision plus positive de la vie que ceux qui n'avaient pas réussi à le faire. L'amélioration était perceptible même chez les personnes atteintes de troubles mentaux dès lors qu'elles arrêtaient de fumer.
En revanche, aucune évaluation de l'état mental n'a été effectuée de nouveau par la suite, notamment sur des ex-fumeurs ayant rechuté. La coordinatrice de l'étude, Genma Taylor, de l'Université de Birmingham, dit espérer que les résultats permettront de dissiper quelques idées fausses, comme celle attribuant au tabac des vertus anti-stressantes ou relaxantes.
6 millions de morts par an
«En comparant des non-fumeurs et des fumeurs, on trouve une association avec une moins bonne santé mentale chez les fumeurs» a-t-elle ajouté.
Le tabac est déjà impliqué dans de nombreux troubles et maladies, comme le cancer, les problèmes cardiaques ou l'impuissance. Selon des chiffres fournis en juillet dernier par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabac tuerait près de 6 millions de personnes par an, un chiffre qui devrait atteindre 8 millions de morts en 2030.
(afp)

135 Re: le tabac en chiffre. le Mar 18 Fév - 8:25

Josué

avatar
Administrateur
Rappel de tous les comprimés Niquitin pour arrêter de fumer
Dans un communiqué du 14 février, l'Agence nationale du médicament annonce le rappel de tous les lots des comprimés Niquitin.

Comprimés délivrant de la nicotine dans l'organisme des fumeurs désireux d'arrêter de fumer, Niquitin fait aujourd'hui l'objet d'un rappel de tous ses lots. Le laboratoire GlaxoSmithKline Santé Grand Public qui les fabrique, en accord avec l’ANSM, indique dans un communiqué du 14 février que le rappel "fait suite à l'identification de résultats hors spécifications". En clair, les comprimés pourraient avoir des effets non prévus et non mentionnés dans la notice d'utilisation. Même si "aucune réclamation produit ni cas de pharmacovigilance potentiellement lié à cette anomalie" n'aurait été reçu à ce jour, par précaution, mieux vaut rapporter les lots concernés en pharmacie.

Les lots rappelés :

- NIQUITIN 2 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'aspartam
36 comprimés : 34009 357 523 8 3
96 comprimés : 34009 347 028 4 6
- NIQUITIN 4 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'aspartam
96 comprimés : 34009 347 027 8 5
- NIQUITIN MENTHE FRAICHE 2 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'aspartam
24 comprimés : 34009 370 130 6
96 comprimés : 34009 370 132 9
- NIQUITIN MENTHE FRAICHE 4 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'aspartam
96 comprimés : 34009 370 133 5 2
- NIQUITINMINIS 1,5 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'acésulfame potassique
20 comprimés : 34009 386 721 9 0
60 comprimés : 34009 386 723 1 2
- NIQUITINMINIS 4 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'acésulfame potassique
20 comprimés : 34009 386 725 4 1
60 comprimés : 34009 386 727 7 0
- NIQUITINMINIS CERISE 1,5 mg SANS SUCRE, comprimé à sucer édulcoré à l'acésulfame potassique
20 comprimés : 34009 499 813 6 6
60 comprimés : 34009 499 815 9 5

136 Re: le tabac en chiffre. le Mer 26 Fév - 8:22

chico.

avatar
Entre un et deux millions de Français utiliseraient chaque jour la cigarette électronique. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Par Francetv info avec AFP
Mis à jour le 26/02/2014 | 07:48 , publié le 26/02/2014 | 06:38

La baisse est qualifiée d'"exceptionnelle". La cigarette électronique a fait reculer le tabagisme en France, affirme l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), cité mercredi 26 février par Les Echos.

Le quotidien indique que son utilisation réduit non seulement la "quantité moyenne consommée par chaque fumeur" mais est également "à l'origine d'une partie de la baisse des ventes observée en 2013". "Les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6%, un recul sans précédent depuis les fortes hausses de prix de 2003 et 2004. Les buralistes ont vendu 47,5 milliards de cigarettes l'an dernier, 4 milliards de moins qu'en 2012. Le tabac à rouler continue certes de progresser, mais beaucoup moins vite (+ 2,6%)", précise le quotidien économique, qui cite les chiffres définitifs publiés par l'OFDT sur le marché du tabac en 2013.

Entre 8 et 9 millions de Français l'auraient déjà essayée
Pour l'Observatoire, "cette baisse exceptionnelle" peut s'expliquer d'une part par "la régularité de l'augmentation des prix au cours des quatre dernières années, qui a porté celui du paquet de cigarettes de la marque la plus vendue à près de 7 euros", et d'autre part par "l'essor prononcé de la cigarette électronique".

"Une enquête auprès de 2 000 individus âgés de 15 à 75 ans, réalisée fin 2013, confirme le succès impressionnant de la 'vapoteuse'. Entre 8 et 9 millions de Français l'auraient déjà essayée", indiquent Les Echos. "Un à deux millions l'utiliseraient quotidiennement", affirme l'OFDT, un "organisme scientifique indépendant des intérêts économiques du secteur", rappelle le journal.

137 Re: le tabac en chiffre. le Mar 4 Mar - 9:08

chico.

avatar
Cigarette : Reynolds étudierait le rachat de Lorillard pour 20 milliards de dollars
INDUSTRIE-SERVICES | 04/03/2014 - 6:02 | Karl de MEYER
Le rachat du groupe qui contrôle les marques Newport et Kent, notamment, permettrait au géant du tabac Reynolds rebattrait les cartes d’un marché américain de la cigarette en pleine transformation suite à l’essor des cigarettes électroniques.

Le géant du tabac américain Reynolds pourrait racheter Lorillard pour 20 milliards de dollars - DR
Le géant du tabac Reynolds aurait son rival Lorillard dans le viseur, selon le «Financial Times» . Une prise de contrôle rebattrait les cartes d’un marché de la cigarette en pleine transformation, suite à la baisse de la consommation de la cigarette traditionnelle (3% en rythme annuel moyen) et à l’essor des cigarettes électroniques. Lorillard , qui contrôle la marque de cigarettes au menthol Newport (80% de ses ventes), ainsi que Maverick, Old Gold et Kent, a une capitalisation boursière de 18,7 milliards de dollars. Dès 2012, il a acheté la marque Blu de vaporettes pour 135 millions de dollars. Le marché de l’e-cigarette a avoisiné les 2 milliards de dollars l’an dernier, soit trois fois le montant de 2012, malgré des règles différentes d’un Etat à l’autre.
En 2012, Lorillard contrôlait 11,7% du marché nord-américain du tabac, contre 25% pour Reynolds et 41,5% pour Altria. Selon le «FT», une offre de Reynolds devrait dépasser les 20 milliards de dollars, mais la compagnie, qui possède les marques Camel, Pall Mall et Kool, pourrait aussi ne racheter qu’une partie de Lorillard. Reste à voir quel rôle le britannique British American Tobacco (BAT) jouerait dans l’opération. BAT a une participation de 42% dans Reynolds et un accord de non-agression qui empêche une prise de contrôle qui expire…. en juillet de cette année. BAT pourrait-il aider au financement, qui s’annonce difficile ? A quelles conditions ? Reynolds pourrait aussi vouloir attendre que les régulateurs américains clarifient leurs positions sur l’e-cigarette. ■

138 Re: le tabac en chiffre. le Mer 5 Mar - 17:54

chico.

avatar
Los Angeles interdit la cigarette électronique dans les lieux publics
INDUSTRIE-SERVICES | 05/03/2014 - 7:02 | Source AFP
Après New York en décembre, Los Angeles vient d’adopter l’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux comme les bureaux, les bars, les plages.

Après New York en décembre 2013, Los Angeles interdit à son tour la cigarette électronique dans les lieux publics - Rea/Timothy Fadek
La ville de Los Angeles a adopté mardi à l’unanimité l’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics, comme les lieux de travail, les restaurants et les bars. L’interdiction concernera également les parcs, les plages, les discothèques et les zones de loisirs où le tabac est interdit. Cependant, les clubs de vapotage ne seront pas soumis à cette interdiction. Les clubs de narguilé, où le tabac est autorisé, ne seront pas non plus concernés. L’usage de la cigarette électronique sera également autorisé dans les films.
La e-cigarette, présentée comme un moyen d’arrêter de fumer, permet à ses utilisateurs d’inhaler de la vapeur de nicotine, mais les experts affirment ignorer les effets des produits chimiques utilisés, sur les vapoteurs comme sur leur entourage.
Risques pour la santé
«Moins dangereux ne signifie pas sans danger», a déclaré le Dr Jonathan Fielding, directeur des services sanitaires du comté de Los Angeles. «Bien que moins dangereuses que les cigarettes traditionnelles, certaines e-cigarettes présentent des risques pour la santé», dit-il. Le vote de Los Angeles suit celui, en décembre dernier, de New York, où la cigarette électronique est également proscrite dans tous les endroits où il est interdit de fumer du tabac .
L’industrie de la cigarette électronique est florissante aux Etats-Unis, avec un chiffre d’affaires estimé entre 1 et 1,7 milliard de dollars en 2013. Les ventes ont été multipliées par neuf entre 2010 et 2012, selon plusieurs études.
La réglementation varie d’un Etat à l’autre des Etats-Unis, mais la cigarette électronique est généralement interdite dans les trains et les avions, et sa vente n’est pas autorisée aux mineurs. Plusieurs pays européens et latino-américains ont également interdit l’e-cigarette.

139 Re: le tabac en chiffre. le Jeu 13 Mar - 11:18

chico.

avatar
Les patchs inefficaces chez les femmes enceintes
Mis à jour le 11.03.14
Une nouvelle étude française sur les patchs à la nicotine fait état de «résultats décevants» chez les femmes enceintes qui essaient d'arrêter de fumer.

Les patchs à la nicotine sont inefficaces pour aider les femmes enceintes à arrêter de fumer, selon une nouvelle étude publiée mardi qui fait état de «résultats décevants».

L'arrêt du tabac pendant la grossesse est bénéfique pour la santé de la mère et du nouveau-né (augmentation du poids de naissance du bébé, réduction du risque d'accouchement prématuré et des complications périnatales), rappellent les auteurs de cette étude française, paraissant dans le British Medical Journal (BMJ).

Une étude réalisée sur 402 femmes

L'étude nationale, réalisée entre 2007 et 2012, a porté sur 402 femmes enceintes de plus de 18 ans, fumant au moins cinq cigarettes par jour.Des patchs délivrant de la nicotine pendant 16h ont été utilisés, pour une dose journalière allant jusqu'à 30 mg/jour, précisent Ivan Berlin (hôpital Pitié-Salpêtrière/Inserm/APHP, Paris) et ses collègues.

«Il s'agit de la dose quotidienne la plus élevée et de la durée d'exposition la plus longue testées dans une étude chez les femmes enceintes», précise à le Dr Berlin qui a reçu l'aval de l'agence française du médicament ANSM pour administrer cette dose .L'essai comparatif a été réalisé en double aveugle, avec répartition par tirage au sort des participantes en un groupe recevant des patchs placebo et un autre des patchs à la nicotine, avec une «dose adaptée individuellement».

En France, 17% de fumeuses au 3e trimestre

En moyenne, le traitement entrepris à partir du 2e trimestre de grossesse, a été pris durant 105 jours.En France, la fréquence du tabagisme chez les femmes enceintes est de l'ordre de 17% au 3e trimestre de grossesse, ce qui correspond à environ 137'000 foetus exposés directement au tabagisme maternel par an et c'est là une estimation basse, explique le Dr Berlin d'après des données 2010.

Les timbres à la nicotine, en dépit des doses et de la durée du traitement, n'augmentent ni l'arrêt du tabac ni le poids de naissance des bébés. L'abstinence complète n'a été obtenue que chez onze femmes (5,5%) du groupe nicotine et dix (5,1%) du groupe placebo. Dans les deux groupes, le délai moyen de reprise de la cigarette était de 15 jours.

Aider à cesser de fumer

Le poids moyen à la naissance des nouveau-nés était similaire dans les groupes nicotine et placebo (respectivement 3.065 g et 3.015 g) alors que celui des bébés des femmes devenues totalement abstinentes (21) était nettement supérieur (3.364 g). Par ailleurs, une pression artérielle significativement plus élevée a été relevée sous substituts nicotiniques. Les auteurs suggèrent donc que le contrôle de la tension artérielle fasse partie des critères d'évaluation des études à venir chez les femmes enceintes.

«Ces résultats sont décevants et devraient encourager les efforts pour évaluer de nouvelles approches», écrivent-ils. En l'absence de preuve de l'efficacité des substituts nicotiniques chez les femmes enceintes fumeuses très dépendantes du tabac (+ de 5 cigarettes/jour), le soutien psycho-comportemental reste l'intervention à privilégier pour les aider à cesser de fumer, estiment-ils.La France devrait adopter un programme d'aide à l'arrêt du tabac aussi efficace qu'en Angleterre, ajoute pour sa part le Dr Berlin.

140 Re: le tabac en chiffre. le Lun 17 Mar - 11:22

chico.

avatar
La cigarette électronique passée au crible des experts
Mis à jour il y a 16 minutes
Selon des experts en tabacologie, la cigarette électronique avec nicotine doit être vendue en Suisse, accompagnée d'une législation spécifique. L'autorisation de vente doit être limitée aux adultes, assortie de normes de qualité claires.

(Photo: Keystone ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION)
Le marché de la cigarette électronique avec nicotine devrait être libéralisé en Suisse sous conditions, prônent des experts.

Le vapotage doit en outre être interdit dans les lieux publics, selon une étude dont les conclusions sont publiées lundi.

La cigarette électronique avec nicotine doit être vendue en Suisse, accompagnée d'une législation spécifique. L'autorisation de vente doit être limitée aux adultes, assortie de normes de qualité claires, jugent la quarantaine d'experts suisses en tabacologie qui ont été sondés de septembre à février par la Policlinique médicale universitaire de Lausanne (PMU).

Une liste restrictive des substances autorisées et une concentration maximale en nicotine doivent être précisées. Concernant la publicité, les experts estiment qu'il faut la limiter. Ils demandent aussi l'introduction d'une taxe spécifique pour financer la recherche sur ce produit.

Afin d'éviter la renormalisation de la consommation de cigarette, les experts veulent l'interdiction du vapotage dans les lieux publics. Ils entendent aussi éviter par ce biais le vapotage passif. Fin 2013, le Conseil fédéral avait annoncé qu'il définirait sa stratégie sur la cigarette électronique d'ici l'été 2014.

141 Re: le tabac en chiffre. le Ven 28 Mar - 16:11

chico.

avatar

Cigarette électronique : le liquide à la nicotine, un poison mortel
Le Point.fr - Publié le 28/03/2014 à 12:40 - Modifié le 28/03/2014 à 13:52
De nombreux cas d'empoisonnement au e-liquide, qui alimente les cigarettes électroniques, ont été enregistrés aux États-Unis, révèle le "New York Times".


Selon le "New York Times", le liquide alimentant les cigarettes électroniques est un poison mortel. © JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
À la une du Point.fr

Par Chloé Durand-Parenti
`
On ne connaît pas encore les dangers réels du "vapotage", mais le New York Times tire la sonnette d'alarme quant à la toxicité du e-liquide qui alimente les cigarettes électroniques. Ce mélange de nicotine associé à un cocktail d'arômes, de colorants et de produits chimiques variés comme des solvants constitue une neurotoxine puissante. Ingéré ou absorbé par la peau, il peut causer des vomissements, des convulsions, voire la mort dans certains cas. De petites quantités, même diluées, peuvent tuer un jeune enfant, et une cuillère à soupe serait létale pour un adulte. Pour exemple, l'année dernière, une femme a été admise dans un hôpital du Kentucky pour des problèmes cardiaques après que sa cigarette électronique eut éclaté dans son lit, déversant ainsi le e-liquide qui a ensuite été absorbé par sa peau.

Selon le quotidien américain, les rapports d'intoxications accidentelles de ce genre ne cessent de se multiplier. En 2013, 1 351 cas d'empoisonnement au e-liquide ont été enregistrés aux États-Unis, soit une augmentation de 300 % depuis 2012, dont 365 cas graves et un mortel. Et ce sont principalement des enfants de moins de 4 ans qui en sont les victimes. "La question n'est pas de savoir si un enfant sera gravement empoisonné ou tué, la question est de savoir quand", affirme Lee Cantrell, directeur de la division du Système de contrôle de poison californien de San Diego et professeur de pharmacie à l'université de San Francisco, dans le New York Times.

Bombe

Outil reconnu dans la lutte contre le tabagisme par certains tabacologues, la cigarette électronique reste critiquée en raison du manque d'études à long terme, notamment pour cerner son efficacité réelle et ses potentiels effets nocifs. L'absence de réglementation, sur la e-cigarette comme sur les e-liquides, est un autre problème pour ses détracteurs. Désormais, les toxicologues américains vont plus loin, avertissant que les e-liquides représentent un risque important pour la santé publique.

Une véritable bombe alors que la cigarette électronique, pourtant controversée, connaît un succès fulgurant aux États-Unis ou encore en Europe. En France, "le marché est en pleine expansion, il s'ouvre de nouvelles boutiques tous les jours", estime Christopher Brunel, président du Synapce, une des organisations professionnelles récemment créées sur ce marché. Selon Mickaël Hammoudi, vice-président de la Fédération interprofessionnelle de la vape, "il y a un an et demi, il y avait 400 magasins spécialisés vendant uniquement des e-cigarettes avec et sans nicotine. Désormais, il y en a plus de 2 0

142 Re: le tabac en chiffre. le Mer 2 Avr - 14:29

chico.

avatar
Le Pays de Galles veut bannir l'e-cigarette des lieux publics
Mis à jour il y a 27 minutes
Le gouvernement gallois réfléchit à bannir la cigarette électronique des lieux publics et à montrer ainsi l'exemple aux autres composantes du Royaume-Uni, a déclaré son ministre de la Santé.

Si l'interdiction de vapoter est étendue à tous les lieux publics, le Pays de Galles imiterait le Luxembourg, la Belgique et Malte parmi les pays européens à appliquer une telle mesure. (Photo: Keystone)
Le ministre Mark Drakeford défend l'interdiction par le fait que le vapotage entraîne une normalisation voire une incitation à l'acte de fumer, alors qu'une consultation publique sur le sujet est ouverte jusqu'au 24 juin.

«Nous avons passé trente ans à instaurer l'idée que fumer n'est pas quelque chose qu'on peut considérer comme +glamour+ ou désirable. Nous craignons que l'e-cigarette puisse renverser cette tendance», a-t-il indiqué à la BBC.

«Nous craignons aussi qu'elle constitue une passerelle vers la cigarette conventionnelle», a-t-il ajouté.

Toujours plus d'adeptes

Au Pays de Galles, il est déjà interdit de vapoter dans certains cafés et pubs ou encore au Millenium Stadium de Cardiff. Si l'interdiction est étendue à tous les lieux publics, le Pays de Galles imiterait le Luxembourg, la Belgique et Malte parmi les pays européens à appliquer une telle mesure.

Los Angeles, suivant plusieurs autres villes américaines dont New York, vient également début mars de bannir l'e-cigarette de tous les lieux publics. La consommation de cigarettes électroniques, des appareils délivrant une vapeur aromatisée contenant de la nicotine, double chaque année depuis quatre ans, et concernerait plus de sept millions de personnes en Europe.

143 Re: le tabac en chiffre. le Ven 25 Avr - 9:27

samuel

avatar
Administrateur
L'e-cigarette bientôt réglementée outre-Atlantique
Mis à jour le 24.04.14
Les Etats-Unis proposent de réglementer la cigarette électronique, notamment pour protéger la jeunesse. Il s'agirait par exemple d'en interdire la vente aux mineurs.
1 commentaire

Les Etats-Unis proposent de réglementer la cigarette électronique. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)
La FDA, chargée de la réglementation des produits du tabac, pourrait par exemple obliger les fabricants à montrer que ces produits sont, comme ils l'affirment, moins risqués que le tabac traditionnel. Si ces directives sont entérinées, elles entreront en vigueur sur deux ans.

Il s'agit du premier cadre réglementaire pour ces cigarettes qui représentent un marché de près de deux milliards de dollars aux Etats-Unis. En comparaison, le marché des cigarettes traditionnelles pèse 80 milliards de dollars (71 milliards de francs).

Mais, contrairement aux cigarettes traditionnelles, la FDA ne bannira pas les publicités sur Internet ou à la télévision. Elle n'empêchera pas non plus l'usage de saveurs, comme la pastèque, très populaires chez les jeunes.

La FDA reconnaît «qu'à l'heure actuelle elle ne dispose pas de suffisamment de données sur les cigarettes électroniques et des produits similaires pour déterminer leurs effets sur la santé publique».

Un vide légal

«Les réglementations proposées sont un nouveau pas dans nos efforts pour éliminer le tabac dans la prochaine génération d'Américains», a déclaré la ministre américaine de la Santé, Kathleen Sebelius.

Selon un récent rapport d'un groupe d'élus démocrates du Congrès américain, les fabricants de cigarettes électroniques profitent d'un vide légal pour promouvoir leurs produits auprès des jeunes chez qui ils cherchent à provoquer une addiction à la nicotine.

Tabagisme mortel

L'utilisation de la cigarette électronique a doublé chez les collégiens et lycéens américains entre 2011 et 2012: 1,78 million de jeunes ont «vapoté» en 2012, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies. De plus, quelque 160'000 jeunes y ont goûté sans avoir jamais touché à des cigarettes traditionnelles.

Le tabagisme fait 480'000 morts par an aux Etats-Unis. Il reste la première cause de mortalité évitable. Quarante-deux millions d'Américains sont fumeurs.

(ats)

144 Re: le tabac en chiffre. le Mer 30 Avr - 10:21

chico.

avatar
New-York interdit l'e-cigarette dans les lieux publics
Mis à jour le 29.04.14
Depuis mardi, le vapotage est interdit dans les restaurants ou encore les parcs. L'âge légal pour l'achat de tabac ou de cigarettes électroniques va être relevé à 21 ans.

La jeune industrie de la cigarette électronique est florissante aux Etats-Unis, où elle représente un marché de près de 2 milliards de dollars. (Photo: Keystone)
La cigarette électronique est depuis mardi interdite à New York dans les lieux publics, restaurants, bars, parcs et plages. A l'instar des cigarettes et du tabac.

La mesure, adoptée par le conseil municipal le 19 décembre, avait été signée dans la foulée par l'ancien maire de New York Michael Bloomberg, et est entrée en vigueur ce mardi.

La législation anti-tabac est particulièrement stricte à New York. L'âge légal pour acheter tabac, cigarettes et cigarettes électroniques va également être relevé à 21 ans le 18 mai prochain, une mesure sans précédent pour une grande ville américaine.

Il est interdit à New York de fumer dans les bars, restaurants, dans les bureaux, les parcs de la ville et sur les plages. De nombreux immeubles résidentiels interdisent aussi le tabac.

A Chicago, une mesure interdisant la cigarette électronique dans les lieux publics est également entrée en vigueur mardi. Début mars, Los Angeles avait aussi voté pour l'interdire dans les lieux publics et les environnements de travail.

Jeunes visés

La jeune industrie de la cigarette électronique est florissante aux Etats-Unis, où elle représente un marché de près de 2 milliards de dollars (1,76 milliard de francs), contre 80 milliards pour les cigarettes traditionnelles. Les ventes ont été multipliées par neuf entre 2010 et 2012, selon plusieurs études.

La loi varie d'un État américain à l'autre, d'une ville à l'autre. Dans certains Etats, leur vente est autorisée aux mineurs. La semaine dernière, la FDA - agence fédérale qui régule notamment le tabac - a cependant annoncé qu'elle envisageait de l'interdire aux moins de 18 ans dans tout le pays.

Des parlementaires américains ont récemment dénoncé le fait que les fabricants de cigarettes électroniques visaient particulièrement les jeunes dans leurs campagnes publicitaires.

(ATS/AFP)

145 Re: le tabac en chiffre. le Sam 3 Mai - 16:59

samuel

avatar
Administrateur
Tabac, alcool, sel: comment sauver 37 millions de vies en 10 ans
Par LEXPRESS.fr, publié le 03/05/2014 à 14:08

Adopter un mode de vie plus sain permettrait de sauver des millions de vies à l'échelle de la planète, selon une étude publiée ce samedi. Les chercheurs ont identifiés six facteurs de risques prioritaires.

Recommandations phares de cette étude: réduire d'un tiers ou de moitié la consommation mondiale de tabac et de 10% celle d'alcool.
afp.com/Denis Charlet
Des scientifiques de l'Imperial College de Londres pensent tenir la solution pour sauver des millions de vie. Selon leurs calculs, 37 millions de décès prématurés pourraient être évités d'ici 2025 sur l'ensemble de la planète. Il suffirait pour cela d'adopter un mode de vie plus sain, expliquent-ils dans leur étude publiée ce samedi dans la revue médicale The Lancet.


Six facteurs de risques à éliminer ou réduire pour préserver ces presque 40 millions de vies humaines ont été identifiés:

réduire d'un tiers ou de moitié la consommation de tabac
limiter de 10% celle d'alcool
réduire de 30% celle de sel
faire baisser de 25% le nombre de personnes qui souffrent d'hypertension artérielle
stopper la hausse du nombre de personnes obèses
même chose pour le nombre de personnes diabétiques
Les populations à faibles ou moyens revenus en bénéficieraient le plus
Cet effort permettrait d'éviter ou retarder, d'ici 2015, plus de 16 millions des décès parmi la population mondiale des 30 à 70 ans et éviterait 21 millions de morts prématurées parmi les plus de 70 ans. Les deux éléments les plus importants seraient le tabac et l'hypertension artérielle.

Le principal signataire de l'étude, Majid Ezzati, précise que ce sont les populations à faibles revenus et à revenus moyens qui bénéficieraient le plus de tels efforts, avec 31 millions de morts prématurées évitées ou retardées.

Respecter ces objectifs de vie plus saine permettrait "d'accentuer la baisse de la mortalité par maladies cardiovasculaires et par maladies respiratoires chroniques, de réduire le nombre des morts par cancers du poumon et de l'estomac, et d'inverser la tendance en matière de mortalité liée au diabète", selon ce spécialiste de santé, nutrition et environnement.


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/tabac-alcool-sel-comment-sauver-37-millions-de-vies-en-10-ans_1535472.html?xtor=EPR-181-[20140503145849_18_nl_lexpress_quotidienne_6321_000NHB]-20140503-[______________________Tabac__alcool__sel__comment_sauver_37_millions_de_vies_en_10_ans___________________001KOBJ]-[RB2D106H0014YABA]-20140503010300#YmLFL2sXmT7flqp5.99

146 Re: le tabac en chiffre. le Dim 11 Mai - 14:39

samuel

avatar
Administrateur
Renoncer à la cigarette "dope" le moral !
Le Point.fr - Publié le 10/05/2014 à 09:37
Arrêter de fumer, c'est bon pour la santé. Mais c'est aussi très bon pour le moral et plus efficace que les antidépresseurs, affirme une étude anglaise.


La nicotine génère du stress. Arrêter de fumer permet donc de lutter contre l'anxiété. © ALAIN JOCARD / AFP
503
35
3
7
Par MARION LAFOND
À la une du Point.fr


"The Voice" : Kendji, 17 ans, gitan et fier de l'être
Eurovision : Conchita Wurst gagne, la France humiliée !
EN IMAGES. Eurovision 2014 : revivez les meilleurs moments
À ne pas manquer Sciences
Un Européen du mésolithique à la peau noire et aux yeux bleus
Par Chloé Durand-Parenti
Lumière sur la trame de notre Univers
Par Chloé Durand-Parenti
VIDÉO. Survolez le "grand canyon" martien
Par Chloé Durand-Parenti
`
Voilà un constat scientifique assez inédit qui devrait réconforter les fumeurs en cours de sevrage. Selon une étude parue à la mi-février dans The British Medical Journal, l'effet de l'arrêt du tabac pourrait être "identique ou supérieur à celui d'antidépresseurs utilisés dans le traitement de l'anxiété". L'étude porte sur des fumeurs âgés en moyenne de 44 ans qui fumaient entre 10 et 40 cigarettes par jour. Ils ont été interrogés avant et après l'arrêt, dans un délai allant de six semaines à six mois. Ceux qui ont réussi à cesser de fumer étaient moins déprimés, moins stressés, et avaient une vision plus positive de la vie.

Hormones du stress

Un argument idéal pour les campagnes antitabac ? "C'est une étude très fiable", assure Vincent Lustygier, psychiatre tabacologue au CHU Brugmann à Bruxelles. "Il s'agit d'une méta-analyse, c'est-à-dire d'une compilation de plusieurs études (26 en l'occurrence), ce qui augmente sa force statistique. De plus, elle valide le discours tenu depuis des années par les tabacologues : la cigarette est mauvaise à la fois sur le plan de la santé et sur le plan psychique !"

Interrogée par l'AFP, la coordinatrice de l'étude, Genma Taylor, de l'université de Birmingham, espère "que ces résultats permettront de dissiper certaines idées fausses, comme celle donnant au tabac des vertus antistress". Le fumeur attribue en effet à la nicotine des effets relaxants. "Mais c'est un leurre, car cette phase de détente ne dure que le temps d'une cigarette !" analyse Vincent Lustygier. Bien au contraire, la nicotine produit des hormones du stress. "En allumant une cigarette, les fumeurs provoquent une hausse de leur tension artérielle, un rétrécissement de leurs artères et une accélération de leur fréquence cardiaque. Tout le contraire, donc, d'un état paisible !" poursuit Régine Colot, psychologue tabacologue et coordinatrice de la ligne Tabacstop pour la Fondation contre le cancer en Belgique.

La nicotine, une "drogue dure"

Autre point martelé par l'étude : la nicotine est une drogue dure. "C'est même le psychotrope le plus puissant : aucune drogue ne rend dépendant aussi rapidement", n'hésite pas à affirmer Vincent Lustygier. C'est justement la raison pour laquelle les fumeurs sevrés sont si fiers... et si heureux. Encore faut-il passer le cap - difficile - du sevrage. La nicotine a un tel pouvoir addictif que les symptômes du manque sont nombreux : irritabilité, anxiété, tristesse ou état dépressif. "Mais tous les individus ne sont pas égaux durant cette phase de sevrage", note le spécialiste. "Le plus souvent, il faut un accompagnement dans cette période délicate [substituts nicotiniques, soutien psychologique]." C'est passé ce cap qu'un mieux-être moral apparaît.

"Les changements physiologiques à l'arrêt de la nicotine peuvent jouer un rôle de booster. Surtout chez les femmes", décrypte Régine Colot. "J'ai connu des moments difficiles quand j'ai arrêté de fumer, se souvient Elsa, 34 ans. Mais j'ai trouvé des compensations : un regain d'énergie, un essoufflement moindre, des dents et une peau plus belles, un odorat et un goût plus développés." De plus, ce qui surtout rend les fumeurs sevrés heureux, c'est d'avoir résolu un conflit intérieur. Ce que les psys nomment la "dissonance cognitive". "Les fumeurs ne sont jamais des fumeurs heureux, ils sont constamment dans cette contradiction : fumer ou arrêter. Et un fumeur qui a renoncé à la cigarette n'entend plus cette petite musique intérieure, lancinante", conclut la tabacologue.

3
35

Un sentiment de contrôle et (donc)
Signaler un contenu abusif
Un emploi
Ce qui dope réellement le moral est emploi stable et moins d'incertitude sur le lendemain.
Ataleur
le 10/05/2014 à 16:00
Signaler un contenu abusif
J'ai arrêté de fumer depuis 8 ans
Sans aucune prise de médicament simplement avec de la volonté et ce n'est pas plus difficile que ça pourtant j'ai fumé pendant plus de 35 ans. Alors ceux ci qui avancent qu'il faut prendre des anti depresseurs ou autre produit me font bien rire ce n'est qu'une question de volonté et de force de caractère, le reste n'est que du vent !
vachalait69
le 10/05/2014 à 15:53
Signaler un contenu abusif
ça dope également le porte monnaie
ça fait des taxes en moins pour l'Etat et un manque à gagner pour les transitoire
Depuis 2 ans, je mettais un filtre niko stop qui stoppait une bonne partie goudrons et nicotine (fallait voir le filtre) ; depuis quelques semaines, je suis passé à la cigarette électronique avec 6mg de nicotine. Terminé, les taxes pour l'état et l'engraissement des lobbies et je me trouve en super
Je confirme qu'au bout de quelques semaines on se sent mieux dans sa peau, tout dabord fier de ne plus etre dépendant et ensuite plus léger, calme, on respire mieux, on apprécie plus les choses simples comme manger, flaner dans la rue
Mais attention c'est vraiment très dur d arreter. J'ai definitivement arreté l'année dernière après des mois d'arrets suivis de rechutes. L'envie de fumer peut etre tres forte mais ne dure que quelques minutes, il suffit de savoir patienter !
Le mieux est de ne JAMAiS commencer ne serait ce qu une seule bouffée, c'est une drogue tellement dure !
nad33
le 10/05/2014 à 13:57
Signaler un contenu abusif
Bof
Je fume a l'occasion(2 a 3 par jour) et j'ai pas envie d’arrêter, cela ne me perturbe pas, c'est un histoire de choix !
lagruse
le 10/05/2014 à 13:03
Signaler un contenu abusif
Le rôle important de la médecine du Travail pour arrêter !
Si j'ai arrêté de fumer il y a maintenant 7ans c'est grâce à la création d'une cellule tabacologique mise en place dans mon entreprise par la médecine du Travail avec l'accord du DRHS.

Réunion de groupe, soutien et suivi personnalisé, conseils éclairés sur les produits temporaires de substitution (patchs, inhaleur, etc. ) tout fut mis en oeuvre pour ceux qui souhaitaient en finir avec cette dépendance coûteuse.

Il appartient je pense aux Chsct de proposer cette mise en place aux entreprises : tout le monde en sort gagnant.

Et puis quel plaisir de ne plus tousser le matin, de retrouver les vraies odeurs sachant qu'en parallèle je mets de côté environ 10% de ce que je dépensais en clopes, soit à peu près 250 euros par an, pour me récompenser : un cadeau, un resto 3 étoiles ou autre douceur : c'est bon et je le fais depuis 7 ans.
AntiReptilien One
le 10/05/2014 à 12:40
Signaler un contenu abusif
Une évidence !
Ne pas fumer ou arrêter de fumer : seulement une question de volonté et de personnalité ! Comment oser se plaindre en France d'un pouvoir d'achat misérable, prétendre ne pas pouvoir payer sa note d'électricité ou son loyer et continuer à fumer en jetant par la fenêtre, selon les cas, 300 à 500 € par mois, entre autres lourdes conséquences ?!...

Lus
Commentés
Partagés
37 Millions de décès évitables avec un mode de vie plus sain
Cinq plantes pour soulager les migraines et les maux de tête
La cigarette électronique, une alternative au tabac
Cigarette électronique : Touraine veut l'interdire dans "certains lieux publics"
Les plantes amies de la prostate
Le Point n°21

147 Re: le tabac en chiffre. le Jeu 15 Mai - 10:27

Psalmiste

avatar
On nous parle beaucoup aujourd'hui de la cigarette éléctronique, qui serait soit disant moins dangereuse que la cigarette normale. Dans ce cas, pourquoi sur le flacon contenant le liquide à mettre dans la cigarette, il y a 1 tête de mort (comme sur les bouteille de javel, etc), et pourquoi est ce écrit "fumer tue" ?

* J'ai vu ça sur le kit e-cigarette d'une amie.

148 Re: le tabac en chiffre. le Ven 16 Mai - 9:04

samuel

avatar
Administrateur
Melbourne veut devenir entièrement non fumeur
Mis à jour à 07:40
Fin 2016, les habitants de Melbourne ne pourront plus griller leur cigarette dans la rue ou en terrasse en dehors des abris prévus à cet effet.

Ces mesures seront mises en place progressivement, jusqu'à la fin 2016. (Photo: Keystone)
Melbourne, deuxième ville d'Australie, veut interdire la cigarette dans tous les endroits publics d'ici à fin 2016, y compris rues et trottoirs, ont indiqué jeudi les autorités locales. La législation en la matière dans ce pays est déjà l'une des plus strictes au monde.

La ville de 4 millions d'habitants avait mis en place une interdiction de fumer dans un de ses quartiers les plus connus, The Causeway, à titre de test. Richard Foster, conseiller municipal, a évoqué jeudi «un soutien massif pour étendre à d'autres zones» cette expérience, «étant donné l'immense succès remporté à The Causeway».

«Je pense que nous allons attirer des gens à Melbourne en étant l'une des premières villes au monde sans tabac», a-t-il ajouté sur la radio Fairfax.

Abris pour fumeurs

Selon le projet de la municipalité, les piétons, clients de restaurants en terrasse et même les ouvriers sur les chantiers de construction ne pourront plus allumer une cigarette en centre-ville. A moins qu'ils ne se trouvent dans des abris construits pour les fumeurs.

Ces mesures seront mises en place progressivement, jusqu'à la fin 2016, date de l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans une large partie de la ville, a précisé le maire Robert Doyle.

15% de fumeurs

«Si nous pouvons prouver aux commerçants et aux entreprises, comme nous l'avons fait auprès des patrons des bars et restaurants, que cela n'éloignera pas les clients (...) alors nous gagnerons cette bataille, étape par étape», a-t-il déclaré au quotidien «Herald Sun».

L'Australie est déjà dotée d'une législation anti-tabac parmi les plus sévères au monde. Il est interdit de fumer dans tous les restaurants, bars et autres lieux publics clos, et les cigarettes sont vendues dans des paquets identiques - seul le nom de la marque diffère - portant de larges messages soulignant les dangers du tabac.

De 50% dans les années 50, le pourcentage des fumeurs en Australie a diminué aujourd'hui à 15%. Les autorités publiques ont pour objectif de l'abaisser à 10% d'ici 2018.

149 Re: le tabac en chiffre. le Sam 17 Mai - 15:34

Josué

avatar
Administrateur
États-Unis : quand ne pas fumer tue
Le Point.fr - Publié le 16/05/2014 à 13:56 - Modifié le 16/05/2014 à 14:43
Un rapport de Human Rights Watch dénonce les conditions de travail des enfants employés dans les plantations de tabac américaines.
`
Ils ont entre 7 et 17 ans, et travaillent jusqu'à 60 heures par semaine. Dans les champs de tabac, ces enfants sacrifient leur santé pour survivre et fournir en cigarettes le monde entier. Ces faits, dénoncés par un rapport de Human Rights Watch, ont pour théâtre le pays de la liberté, les États-Unis. L'ONG a interrogé 141 enfants, pour la plupart des citoyens américains d'origine hispanique, dans quatre États du pays (la Virginie, le Tennessee, la Caroline du Nord et le Kentucky). Les conclusions de l'enquête sont sans appel : "Aucun enfant de moins de 18 ans ne devrait avoir le droit d'effectuer un travail dans lequel il entre en contact direct avec le tabac, sous toutes ses formes."

Des conséquences terribles

Les faits exposés dans le rapport sont alarmants. HRW dénonce un paradoxe entre la volonté de protéger les enfants et le fait de les laisser effectuer des travaux aussi dangereux. En effet, les moins de 18 ans ne peuvent pas acheter de cigarettes aux États-Unis, mais ils ont le droit de travailler dans les plantations de tabac de leur famille avant même leurs 12 ans.

Cette situation inquiète au plus haut point l'ONG, puisque le fait de travailler au contact des plants de tabac revient à fumer 50 cigarettes dans la journée. La nicotine se transmet par les pores de la peau, notamment quand les feuilles de tabac sont humides, sur le même principe qu'un patch antitabac. Couplé à une exposition intensive aux pesticides, cela provoque des vomissements, des nausées, des maux de tête, des vertiges, une perte d'appétit et une fatigue chronique. Beaucoup de travailleurs sont touchés par cette maladie du "tabac vert", mais les enfants, dont l'organisme est en développement, sont plus susceptibles de développer des cancers, des troubles nerveux, ou d'être stériles dans le futur.

Les complications ne sont pas qu'une affaire de long terme. Aux États-Unis, le secteur agricole est celui dans lequel travaillaient deux tiers des moins de dix-huit ans morts d'un accident du travail en 2012. Les accidents sont dus, entre autres, au maniement d'outils trop lourds ou volumineux, ou à la vaporisation de pesticides très nocifs à proximité des enfants, comme le raconte Jimena, 15 ans, dans une vidéo accompagnant le rapport.

Pour quelques dollars de plus

Comme 76 % des ouvriers agricoles aux États-Unis, la plupart de ces enfants sont latinos, donc issus de milieux défavorisés. En effet, le revenu médian annuel des latino-américains était de 39 005 dollars en 2012, tandis que celui de l'ensemble des Américains était de 51 017 dollars. Chez les ouvriers agricoles, le taux de pauvreté est plus de deux fois plus élevé que celui des autres catégories de travailleurs. Les hispaniques dans les plantations de tabac font donc face à une difficulté double, qui explique pourquoi certains parents envoient leurs enfants aux champs.

Le statut de l'agriculture est particulier dans le Code du travail, puisque c'est le seul secteur de l'économie américaine dans lequel des enfants de moins de 14 ans peuvent travailler. HRW estime que cela doit changer, avec l'aide des grands groupes de l'industrie de tabac. Le rapport demande donc à dix conglomérats, parmi lesquels Philip Morris et Reynolds American (Camel, Winston), de ne plus se fournir auprès des producteurs de tabac qui ne se conforment pas à la loi. C'est-à-dire ceux qui ne font pas en sorte que "lorsqu'une jeune personne travaille, l'environnement soit sûr et ne mette pas en péril sa santé, son bien-être ou ses possibilités d'éducation". Emmanuelle Béguinot, du Comité national contre le tabagisme, explique au Point.fr que cela ne pourra se faire que grâce à "la puissance de la société civile". En effet, les dirigeants américains sont trop influencés par le lobby du tabac, "le cartel", qui, bien qu'il ne soit plus le plus puissant des États-Unis, a tout de même empêché le pays de ratifier la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac. Cette dernière proposait, entre autres, la mise en place de cultures de substitution au tabac économiquement viables.

La dimension humanitaire fait donc face, chez le quatrième producteur de tabac mondial, à des intérêts économiques majeurs : 1 800 enfants ont été blessés en travaillant dans des fermes en 2012, et 293 milliards de cigarettes y ont été vendues en 2011. Difficile, donc, d'anticiper si le gouvernement se pliera à la principale exigence de HRW, à savoir l'interdiction de travailler dans les champs de tabac pour les moins de 18 ans.

150 Re: le tabac en chiffre. le Mar 27 Mai - 8:33

Josué

avatar
Administrateur
Un professeur chinois a posté une vidéo sur YouTube pour montrer à ses élèves les effets de la cigarette sur les poumons. Ames sensibles, s'abstenir !

Choc, les images postées par le professeur Chinois Ryan Au sur YouTube vont certainement calmer plus d'un fumeur ! Pour dissuader ses élèves de succomber à l'appel de la cigarette, celui-ci aurait utilisé des poumons de porc mis dans un incubateur. Il leur aurait fait inhaler 60 cigarettes d'affilée pour voir l'impact du tabac sur les tissus. Poumons jaunis, encrassés par le goudron... Les différences avec des poumons sains sont évidentes...
http://www.medisite.fr/a-la-une-a-quoi-ressemble-un-poumon-apres-60-cigarettes.628064.2035.html?xtor=EPR-26-628000[Medisite-A-la-Une]-20140527

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 3 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum