Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

les témoins en RUSSIE.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

1 les témoins en RUSSIE. le Ven 12 Nov - 19:05

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Expression de la foi chrétienne est la base de poursuites pénales en Russie

GORNO-ALTAYSK, Russie — le procès dans l'affaire pénale contre Aleksandr Kalistratov, qui a été accusé d'avoir incité inimitié religieux en vertu de l'article 282(1) du Code pénal de la Fédération de Russie, reprendront le Tribunal municipal de Gorno-Altaïsk le 15 novembre 2010.

Tout d'abord l'affaire Kalistratov a eu lieu du 20 au 22 octobre 2010. Lorsque les 37 témoins à charge qui savait Kalistratov ont été interrogés, ils ont déclaré qu'il est citoyen respectueux des lois dont ils respectent et qui n'a jamais connu de préconiser l'incitation à l'inimitié religieux. Ils ont été étonnés que ses actes pouvaient être considérées « extrémistes », car ils ont été aidés à changer leur vie pour le bien de ses actions et de la littérature des témoins de Jéhovah.

Kalistratov a expliqué: « mon activité "criminelle" présumée est l'expression de ma foi ». Il a déclaré: « le projet de loi de mise en accusation n'indique pas quelles actions spécifiques, je me suis engagé pour inciter à la haine et de l'inimitié, donc je ne comprends pas la nature réelle des accusations portées contre moi. » Expliquant pourquoi les accusations portées contre Kalistratov sont vagues, Procureur Bulat Yaimov admis: « Article 282 est vague, donc il n'exige pas que les charges soient spécifiques ».

En outre, la procédure a révélé que les organismes d'enquête a dépassé les limites de leurs pouvoirs. Les enquêteurs avaient confisqué indistinctement toutes les publications religieuses des témoins de Jéhovah dans les maisons des croyants plusieurs dans la région et a fait valoir que les publications étaient dangereuses mois avant toute décision de justice a déclaré certains « extrémistes ». Certains des ouvrages ont été confisqués sans un mandat de perquisition ou d'autres documents de la procédures. Dans un cas a trouvé que la signature du protocole d'interrogatoire ont été forgés. Après cela, le juge Marina Sokolovskaya arrêté donnant les témoins l'occasion de vérifier leur signature sur les protocoles.

La mauvaise application de la loi extrémiste à un membre d'une renommée de la foi chrétienne constitue un dangereux précédent contre la liberté de religion en Russie, et cette affaire a donc attiré l'attention des médias. L'attaché de presse de le témoins de Jéhovah des Centre administration en Russie, Grigory Martynov, a annoncé: « Le 11 novembre 2010, une Conférence de presse mettant en vedette le procès et l'analyse de l'application de la Loi sur l'activité d'extrémistes de combattre dans le cas d'un individu aura lieu dans le Centre de presse indépendante à Moscou. »

Contacts :
En Russie : Grigory Martynov, Tél. + 7 812 702 2691
En Belgique : L'Association européenne des témoins de Jéhovah Christian Tél. + 32 2 782 0015
En France: J. r. Brown, Tél. + 1 718 560 5600

2 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 10 Déc - 9:34

Josué

avatar
Administrateur
Des familles russes en appel à la CEDH pour la protection en Russie

STRASBOURG, France

Yelena Novakovskaya, Yelena Chavychalova, et Mikhail et Larisa Cheprunov, des résidents des régions de Riazan et Tambov, ont déposé trois demandes distinctes en rapport avec les intrusions arbitraires et sans fondement dans leurs maisons et par la même, la saisie de leurs effets personnels. Leurs convictions religieuses ont été les seuls motifs pour les actions. Les requérantes soutiennent que les autorités publiques ont agi contrairement aux normes du droit national et international.

En Mars 2010, Yelena Novakovskaya, une mère célibataire de trois enfants qui est l'un des requérants, a appris qu'elle a fait l'objet d'une enquête pénale parce que ses enfants, qui ont 3, 11 et 18 ans, ont «prêcher» leur religion à l'école. L'ouverture d'une affaire pénale contre elle a été refusée, parce qu'elle bénéficiat d'excellents rapports de voisinage et au sujet de cette famille, les enseignants n'ayant rien à objecter. Néanmoins, le Centre pour la lutte contre l'extrémisme du Département de police de la région de Riazan a réussi à obtenir la permission du vice-président du tribunal régional de mener une perquisition dans l'appartement Novakovskaya tout en ayant une longue liste d'objets à saisir. Dans le même temps, elle n'avait pas eu l'occasion, comme requis par la loi, de lire l'ordre de recherche complètement. Les tribunaux russes ont par la suite refusé d'examiner son recours contre l'ordonnance. Ayant épuisé tous les moyens de protection juridique en Russie, ce 7 décembre 2010, Yelena Novakovskaya déposé une demande auprès de la Cour européenne des droits de l'homme.

En 2010, les maisons des Témoins de Jéhovah dans de nombreuses régions de la Russie ont été «inspectée» et "fouillée", ce qui a causé une grande détresse émotive et des dégâts matériels. Les tribunaux ont autorisé de telles recherches, leur donnant ainsi un manteau de légitimité. Cas particulier, les préjudiciés par ces applications posent la question à la CEDH sur la validité des autorisations de ce type par un tribunal.

Un avocat pour les requérants déclare: «Il est étonnant que dans un tel pays progressiste comme la Russie, les gens qui croient à la Bible se voient refuser le droit de lire et l'étudier et de partager leur foi avec leurs voisins. Les citoyens qui appliquent la loi et sont respectueux de la loi, son en état d'arrestation parles autorités, se voient confisquer leurs livres et magazines, et se font imposer par des amendes. "
Les trois affaires soumises à la Cour européenne de ce mois de décembre visent à démontrer que la détention et la lecture de ces documents sont protégés par les droits fondamentaux à laquelle La Russie est engagée.

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
En Belgique: L'Association européenne des Témoins de Jéhovah chrétienne, tél. +32 2 782 0015
Aux Etats-Unis: JR Brown, tél. +1 718 560 5600
Dernière Mise à jour 09 Décembre 2010 19:39:30 GMT

Copyright © 2010 Bible Watch Tower Tract Society et de la Pennsylvanie. Tous droits réservés.

3 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 10 Déc - 14:49

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
c'est le retour du Stalinisme avec tous ses horreurs.

4 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 16 Déc - 17:29

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
CEDH défend la liberté religieuse


La Cour européenne confirme que l'interdiction de Moscou sur les Témoins de Jéhovah était illégale


STRASBOURG, France
-
La Cour européenne des droits de l'homme a décidé de protéger la liberté religieuse en Russie lorsqu'elle a rendu ce 10 Juin 2010, son arrêt dans les Témoins de Jéhovah de Moscou contre la Russie. La Russie visé par l'affaire portée devant la Grande Chambre de la Cour européenne le 9 Septembre 2010, mais le 3 décembre 2010, le collège de la Grande Chambre a annoncé son rejet de la candidature de la Russie à faire examiner son cas. La CEDH maintient la décision originel pour protéger culte libre et est désormais définitive.

Cela a été la décision finale dans une affaire qui a été examiné par divers tribunaux depuis environ 15 ans.
Durant les années 1990, quatre affaires pénales ont été ouvertes contre les Témoins de Jéhovah. Chaque fois, cependant, les cas ont été résiliés en raison que les Témoins de Jéhovah ont été déclarés non coupables d'avoir enfreint la loi. Dans une tentative de liquidation de la Communauté des Témoins de Jéhovah de Moscou, une poursuite civile a ensuite été déposée auprès du tribunal de district Golovinski. En 2001, cette plainte a été rejetée. Toutefois, lorsque l'affaire a été portée en appel, la cour d'appel a ordonné un nouveau procès , et trois ans plus tard, le tribunal de district Golovinski a rendu la décision d'interdire l'activité de la communauté religieuse à Moscou. les Témoins de Jéhovah ont fait appel de cette décision devant la Cour européenne (CEDH). Dans ses arguments de la décision du 10 Juin, la Cour européenne a unanimement déclaré que les droits de la communauté de 10.000 fidèles à Moscou avait été violé de manière flagrante, et en raison de l'interdiction adoptée pat les autorités russes, elle a jugé "d'en effacer autant que possible les effets" dans les mesures individuelles et générales .

Vasily Kalin, le Président du Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie, a déclaré : "L'expression générale... » contre les mesures » indique que la Cour attend que la Russie fera plus que justice en payant les dommages et en rétablissant le statut juridique de la Communauté" Kalin a ajouté: ". Le ministre russe de la Justice a récemment souligné l'obligation de la Russie à mettre en œuvre efficacement, les décisions de la Cour européenne (CEDH). Nous espérons que maintenant nos coreligionnaires à Moscou et dans toute la Russie seront en mesure de pratiquer leur foi en paix. "

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
En Belgique: L'Association européenne des Témoins de Jéhovah chrétienne, tél. +32 2 782 0015
Aux Etats-Unis: JR Brown, tél. +1 718 560 5600
Dernière mise à jour 15 Décembre 2010 19:45:34 GMT

Copyright © 2010 Bible Watch Tower Tract Society et de la Pennsylvanie. Tous droits réservés.

5 nos freres et soeurs en Russie le Jeu 16 Déc - 20:06

denis


Admin a écrit:Des familles russes en appel à la CEDH pour la protection en Russie

STRASBOURG, France

Yelena Novakovskaya, Yelena Chavychalova, et Mikhail et Larisa Cheprunov, des résidents des régions de Riazan et Tambov, ont déposé trois demandes distinctes en rapport avec les intrusions arbitraires et sans fondement dans leurs maisons et par la même, la saisie de leurs effets personnels. Leurs convictions religieuses ont été les seuls motifs pour les actions. Les requérantes soutiennent que les autorités publiques ont agi contrairement aux normes du droit national et international.

En Mars 2010, Yelena Novakovskaya, une mère célibataire de trois enfants qui est l'un des requérants, a appris qu'elle a fait l'objet d'une enquête pénale parce que ses enfants, qui ont 3, 11 et 18 ans, ont «prêcher» leur religion à l'école. L'ouverture d'une affaire pénale contre elle a été refusée, parce qu'elle bénéficiat d'excellents rapports de voisinage et au sujet de cette famille, les enseignants n'ayant rien à objecter. Néanmoins, le Centre pour la lutte contre l'extrémisme du Département de police de la région de Riazan a réussi à obtenir la permission du vice-président du tribunal régional de mener une perquisition dans l'appartement Novakovskaya tout en ayant une longue liste d'objets à saisir. Dans le même temps, elle n'avait pas eu l'occasion, comme requis par la loi, de lire l'ordre de recherche complètement. Les tribunaux russes ont par la suite refusé d'examiner son recours contre l'ordonnance. Ayant épuisé tous les moyens de protection juridique en Russie, ce 7 décembre 2010, Yelena Novakovskaya déposé une demande auprès de la Cour européenne des droits de l'homme.

En 2010, les maisons des Témoins de Jéhovah dans de nombreuses régions de la Russie ont été «inspectée» et "fouillée", ce qui a causé une grande détresse émotive et des dégâts matériels. Les tribunaux ont autorisé de telles recherches, leur donnant ainsi un manteau de légitimité. Cas particulier, les préjudiciés par ces applications posent la question à la CEDH sur la validité des autorisations de ce type par un tribunal.

Un avocat pour les requérants déclare: «Il est étonnant que dans un tel pays progressiste comme la Russie, les gens qui croient à la Bible se voient refuser le droit de lire et l'étudier et de partager leur foi avec leurs voisins. Les citoyens qui appliquent la loi et sont respectueux de la loi, son en état d'arrestation parles autorités, se voient confisquer leurs livres et magazines, et se font imposer par des amendes. "
Les trois affaires soumises à la Cour européenne de ce mois de décembre visent à démontrer que la détention et la lecture de ces documents sont protégés par les droits fondamentaux à laquelle La Russie est engagée.

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
En Belgique: L'Association européenne des Témoins de Jéhovah chrétienne, tél. +32 2 782 0015
Aux Etats-Unis: JR Brown, tél. +1 718 560 5600
Dernière Mise à jour 09 Décembre 2010 19:39:30 GMT

Copyright © 2010 Bible Watch Tower Tract Society et de la Pennsylvanie. Tous droits réservés.


GRRRRRRRRRRR!!!!!!!!!!!!!!! je dirai comme Jésus a dit, a satan.....QUE JÉHOVAH TE RÉPRIMANDE...

Ça n'a aucun sens il fait en sorte que nos freres et soeurs soient brimés dans leur droit de prêcher la Bible..... je vais me taire là-dessus sinon je risque de péché...... Mad scratch

6 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 17 Déc - 10:10

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
d'un autre coté JESUS avait bien dit si il mon persécuté ils vous persécuterons aussi.

7 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 14 Jan - 17:12

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
*** yb10 p. 20-21 Événements marquants de l’année écoulée ***
Russie
Au cours de l’année de service écoulée, les services du procureur ainsi que de nombreuses autres autorités gouvernementales ont soumis le Centre administratif des Témoins de ce pays à des enquêtes répétées, dans l’intention évidente de mettre un terme à leurs activités cultuelles. Qui plus est, sur le plan individuel, des frères et sœurs sont l’objet de harcèlement, et des centaines d’enquêtes sans motif valable ont été menées. Il est à noter qu’une sœur a fait une fausse couche à la suite d’une descente de police lors d’une réunion religieuse à laquelle elle assistait. Par ailleurs, un adolescent de 15 ans, qui était aussi présent, a été illégalement détenu. Afin de dissoudre des congrégations et d’interdire nos publications, les autorités plaignantes s’appuient sur une loi visant à combattre l’extrémisme. Ces allégations infondées d’extrémisme ont entrainé d’autres atteintes officielles à la liberté religieuse. C’est ainsi que quatre conseils juridiques des Témoins de Jéhovah venus pour assister les frères dans leurs contentieux se sont vu interdire l’entrée dans le pays et ont été arrêtés et expulsés. L’un de ces conseils est resté en garde à vue à Moscou, dans une cellule, pendant 23 heures.
Des membres du service fédéral de sécurité se sont opposés à de nombreux contrats de location pour des lieux destinés à des réunions ou des assemblées, causant même l’annulation de certains d’entre eux. Des autorités ont aussi entravé la construction de Salles du Royaume. Parmi les crimes et délits commis à l’encontre des Témoins, on relève des faits de torture pendant la garde à vue pour des motifs d’inculpation forgés de toutes pièces.

8 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 20 Jan - 9:23

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les tribunaux russes ne parviennent pas à condamner les auteurs de la perturbation illégale des services religieux et de la détention illégale d'un jeune.

MOSCOU, Russie
-
Une réunion pacifique des Témoins de Jéhovah qui avait été perturbée dans la ville de Asbest, région de Sverdlovsk, le dimanche 24 mai 2009, est le fondement de l'action juridique continue menée par les Témoins de Jéhovah. A cette occasion, des policiers armés et des agents du FSB ont attaqué la congrégation, escorté les fidèles au poste de police, et ont nié leurs droits à l'assistance juridique. Mikhail, un jeune de 15 ans de sexe masculin, qui était présent lors de la réunion, a été placé dans un foyer de réinsertion sociale.

Le 10 août 2010, le tribunal local de la ville de Asbest avait condamné le raid et les actions ultérieures de l'application des lois par les agents tous services confondus, mais il a refusé de prononcer comme illégales l'interruption de la réunion et la détention de l'adolescent. Cette décision a été confirmée par la Cour régional de Sverdlovsk ce 16 décembre 2010.

Le Procureur Ye. S. Chernikov a déclaré: «Les tribunaux ignoré les normes de la loi russe, qui garantissent la protection des services de culte tels intervention de l'État, et l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme dans le cas Kuznetsov . Dans ce cas, la Cour a condamné les perturbations similaires d'un service de culte de Témoins de Jéhovah dans la ville voisine de Chelyabinsk. Les décisions des tribunaux dans le cas présent a privé les requérants de tout espoir de recevoir la protection judiciaire face à l'arbitraire des fonctionnaires et, encore une fois, remis en question l'efficacité du système judiciaire russe."

Les Témoins de Jéhovah dans la ville de Asbest, notamment Mikhail et ses parents, sont déterminés à interjeter appel devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691

9 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 21 Jan - 9:14

Josué

avatar
Administrateur
Une demande a été déposée à la Cour de district de Golovinski suite à la décision 26 mars 2004, qui a liquidé la Communauté des Témoins de Jéhovah de Moscou pour un examen des documents nouvellement autorisés.

Le 10 juin 2010, la Cour européenne des droits de l'homme a statué que la décision de demander la liquidation de la Communauté de Moscou était illégale. Des demandes ont également été déposées auprès des tribunaux du district et du "Butyrskiy Presnenskiy" de Moscou, demandant à leurs instances d'examiner et de revoir leur refus de réinscrire la Communauté.

En outre, le 11 Janvier 2011, les Témoins de Jéhovah ont demandé au ministère de la Justice de la Russie de réenregistrer l'entité juridique (la Communauté de Moscou des Témoins de Jéhovah) qui a été liquidée en 2004.

source : jw-media (côté droit de la page)

10 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 25 Jan - 17:51

Josué

avatar
Administrateur
our diffusion immédiate
24 janvier 2011
( Russie )

La décision de classer "extrémiste" de la littérature religieuse se fait "derrière le dos" de l'éditeur

KEMEROVO, Russie
-
Voilà près de trois mois, que les éditeurs de la littérature religieuse éditées pour les Témoins de Jéhovah n'étaient pas au courant d'une décision rendue le 28 octobre 2010, par la Cour de district Zavodskiï dans la ville de Kemerovo, ayant prononcer que six de leurs publications étaient "extrémistes". Ce n'est que le 18 janvier 2011, lorsque les publications en question ont figurées sur la liste fédérale des documents "extrémistes" qui se trouve sur le site "Web" officiel du ministère russe de la Justice et que les Témoins de Jéhovah ont pris connaissance de la décision prise clandestinement. Le juge Inna Mikhailenko avait examiné la plainte déposée par le procureur local, M. Semenov, et a rendu la décision "critique" sans informer le titulaire du droit d'auteur ou le distributeur de la littérature que cette procédure avait été engagée à leur encontre.

L'une des six publications visées est la brochure "Veillez !" (2006), qui a également été l'objet d'une précédente affaire dans la ville de Novouralsk, région de Sverdlovsk. Les avocats représentant les Témoins de Jéhovah ont eu l'occasion de participer à ces procédures dans lesquelles le procureur a retiré sa demande d'étiqueter la brochure et plusieurs autres pièces de la littérature comme "extrémistes". Ce renversement de situation a vu le jour après une étude par des experts-judiciaire nommés par l'administration russe qui a révélé que la brochure «ne contient pas de déclarations sous la forme d'un appel ou l'incitation contre tout, racial, national, ethnique ou religieuse groupe social ou de ses représentants."

Anton Omeltchenko, qui représente les intérêts du titulaire du droit d'auteur, la Watchtower Bible and Tract Society of Pennsylvania, a déclaré: «Cette décision est inquiétante. Chaque publication mentionne notre adresse et le juge aurait pu facilement nous contacter. Malheureusement, le fait que les normes éthiques à la fois pour le procureur et pour le juge, leur a permis de parvenir à un accord négatif dans le dos de ceux qui pourraient réfuter les accusations de «extrémisme», cela est très troublant et très suspect. Les principes fondamentaux du système judiciaire, y compris l'égalité et de justice, qui sont garantis par la Constitution de la Fédération de Russie, ont été gravement violés."

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691

11 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 1 Fév - 22:37

Josué

avatar
Administrateur
Ce 28 Janvier 2011, à 15 heures, une maison de culte (Salle du Royaume) des Témoins de Jéhovah à Orsk (Orenbourg) a été attaqué par des vandales inconnus qui ont criblé de balles le bâtiment. Personne n'a été blessé. La fenêtre à double vitrage avec un trou de balle sera examinée balistique.

source : jw-media (côté droit de la page)

12 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 10 Fév - 9:11

Josué

avatar
Administrateur
Tôt le matin du 8 février 2011, dans la ville de chita, des groupes de fonctionnaires du Centre pour la lutte contre l'extrémisme accompagné par les enquêteurs ont fouillé des maisons de plusieurs membres des Témoins de Jéhovah. Les agents n'ont pas fourni de copies de leurs rapports, ni d'expliquer les droits juridiques dont peuvent bénéficier les témoins de Jéhovah, ou même de leur permettre d'appeler un avocat.
Au cours de la recherche, la littérature religieuse, les carnets personnels, les téléphones mobiles, les ordinateurs, les caméras et d'autres effets personnels "intéressants" ont été confisqués.
Les témoins ont alors été priés de rendre dans les bâtiments des services du ministère des Affaires internes pour le district aux fins d'interrogatoire, où certains ont été détenus pendant près de 12 heures.

source : jw-media

13 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 23 Fév - 22:20

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

14 persécutions au CANADA. le Jeu 24 Fév - 18:10

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
ça se passait pendant les années 1940.

15 Re: les témoins en RUSSIE. le Lun 7 Mar - 10:23

Josué

avatar
Administrateur
Cet article a été publié par F18News sur: 1 Mars 2011

RUSSIE: Cour européenne des droits de l'homme «de toute évidence ignoré"

Par Rosemary Griffin, Forum 18 <http://www.forum18.org> Service Nouvelles

Témoins de Jéhovah de Russie et les catholiques arméniens continuent de lutter pour obtenir l'enregistrement - et le statut juridique de sorte - par les autorités de la capitale Moscou, Forum 18 Nouvelles Service a appris. Un tribunal a décidé de ne pas modifier la décision de fermer des Témoins de Jéhovah à Moscou branche - en dépit d'une Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) contre cette décision. Témoins de Jéhovah avocat Artur Leontyev dit «de toute évidence ignoré l'arrêt de la Cour européenne", et a déclaré qu'un appel puisse être fait. dommages CEDH mandat et les coûts n'ont pas non plus été payés aux Témoins de Jéhovah. Aussi Moscou congrégation catholique arménienne continue d'être incapable d'obtenir l'enregistrement. Une audience a été reportée au 11 avril, lorsque les autorités ne s'est pas présenté. Les Arméniens catholiques 'avocat, Vladimir Ryakhovsky du Centre slave pour Droit et Justice, a déclaré à Forum 18 avance qu'une décision négative »nous donnerait la chance de porter l'affaire devant la Cour constitutionnelle et le défi de la loi la religion». Son collègue Inna Zagrebina déclaré à Forum 18 que le pays ingérence de l'État illégale dans la vie des communautés internes est «une partie intégrante de la vie pour les organisations religieuses".

16 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 31 Mar - 9:10

Josué

avatar
Administrateur
ST. SAINT-PETERSBOURG, Russie-Sur Mars 27 septembre 1991, exactement 20 ans auparavant, les Témoins de Jéhovah en Russie ont été officiellement enregistrés après avoir enduré des décennies de persécution et l'oppression. La Charte du Centre administratif des organisations religieuses des Témoins de Jéhovah dans l'ex-URSS a été signé par un fonctionnaire de haut rang de la ministre de la Justice de la Fédération de Russie République socialiste fédérative soviétique. Cette inscription officielle a eu lieu à la date anniversaire de une à cent ans des premiers témoins qui arrivent dans le pays.

"Après des décennies de persécution pour notre foi en vertu d'un gouvernement athée, qui a notamment été envoyés dans des prisons et à l'exil, nous pourrions laisser échapper un soupir de soulagement», se souvient Vasily Kalin, président de la commission Président du Centre administratif des Témoins de Jéhovah dans la Russie. Il a ajouté, "Il est merveilleux de voir combien de personnes affamées spirituellement ont pu accéder à la connaissance de Dieu et de son but magnifique de la terre et l'humanité." Il ya maintenant 162.182 personnes en Russie participent aux travaux enseignement de la Bible des Témoins de Jéhovah. Toutefois, près de 279.000 personnes en Russie ont assisté à la mémoire de la mort du Christ le 30 Mars 2010, qui a été observée simultanément dans 2339 congrégations des Témoins de Jéhovah dans tout le pays.

Chaque année, en dépit de la propagande se propage sur les Témoins de Jéhovah en Russie et une campagne parrainée par le gouvernement de harcèlement et de mauvais traitements, des milliers de citoyens russes sont déplacés pour découvrir par eux-mêmes la véritable nature de cette religion chrétienne. "Pour être honnête,» admet Macha, une jeune fille de 19 ans à Khabarovsk, dans le passé, je voudrais éviter les Témoins de Jéhovah. " Toutefois, après avoir lu quelques exemplaires des magazines publiés par les Témoins de Jéhovah, elle a changé d'attitude. "Tout cela est très intéressant et instructif», écrit Masha, «mais le plus important, il fait de vous regarder le monde différemment. J'ai lentement commencé à comprendre pourquoi les gens sont donné une vie à vivre." L'an dernier, plus de 6.600 personnes en Russie ont été baptisés comme les Témoins de Jéhovah. Bien que leurs membres est en augmentation, les Témoins de Jéhovah sont encore une minorité religieuse en Russie, ce qui représente un très faible pourcentage de la population.

Contacts:
En Russie: Grigory Martynov, téléphone: +7 812 702 2691

17 Re: les témoins en RUSSIE. le Sam 2 Avr - 16:46

Josué

avatar
Administrateur
29 mars 2011 à 07h00 un groupe de trois hommes en civil, y compris l'agent de sécurité du FSB sur le bord de Zabaikalsky lieutenant Dogadin Dmitry, est venu avec un mandat de perquisition dans la maison de Témoins de Andrei Antonov Jéhovah, où à cette époque que sa femme et ses trois enfants, une personne handicapée avec l'enfance, qui a été mal effrayé par l'invasion des étrangers. FSB, sans présenter de mandat de perquisition, entra dans la maison et se mit à interroger croire à son sujet et la vie religieuse personnelle. Plus tard dans le lieu de travail a été interrogé par son mari.

A 11:00, le même groupe de travail est arrivé avec un mandat de perquisition dans la maison de Témoins de Jéhovah au basilic et Lydia Bzov, le groupe de personnes handicapées II, 78 et 74 ans. La recherche a duré 2 heures - sans une ordonnance du tribunal et sans témoins. A été saisi de la littérature religieuse, d'un protocole. Il est à noter que les conjoints Bzov en raison de leurs croyances religieuses ont été exilés à l'époque soviétique, et en 1993, réhabilité en tant que victimes de la répression politique.

À 15:00 les mêmes agents du FSB sont arrivés au chalet à un 64-ans Saranchuk Témoins de Jéhovah Valery. Ils l'ont escorté jusqu'à l'appartement, où, sans montrer aucun ordre, pendant 2 heures, a mené une recherche et d'interrogation. agents du FSB ont été intéressés par la littérature religieuse du croyant, ainsi que les ordinateurs portables personnels. A été élaboré et a invité des témoins. Aucun des croyants n'ont pas reçu de copies des documents compilés.

31 mars 2011. Arrêtez et palpation un croyant dans la région de Tcheliabinsk
28 mars 2011 en Haute-ufalej ( Chelyabinsk Région). Témoins de Jéhovah Michael Kyrchanov, se terminant le ministère de la prédication, a été arrêté par l'ATS, qui a refusé de se présenter. Bien que Kyrchanova était un passeport, la police l'a emmené au ministère, réclamant leurs actions contre des allégations de fraude.

Dans la salle de son interrogatoire ont été nombreux agents de police, y compris le grade de colonel major et lieutenant. Tous ont refusé de voir ID. Bien que Kyrchanov enregistré le nom de l'un d'eux plus tard dans l'entrée de son confisqués. Le bureau a été déjà beaucoup de la littérature religieuse des Témoins de Jéhovah et la police a demandé à Michael s'il est familier avec son contenu. Non informé de ses droits, Michael menacé de décapage forcé contraint de supprimer le contenu de ses poches et porte-documents. Quand un croyant souhaitez utiliser le téléphone, il brutalement arraché de ses mains. Des témoins ont comparu seulement après 3 heures de détention. Par conséquent, le croyant a pu quitter le service de nuit seulement, après 4 heures et 30 minutes après l'arrestation. Figurant sur l'ordre du jour de Mars 31, 2011, Kyrchanov découvert que l'un de ceux qui l'interrogeaient, le major Dons Théodore, un agent de sécurité de haut niveau d'instruction criminelle.

30 mars 2011. Une nouvelle série de raids sur la région de Trans-Baïkal
29 mars 2011, les policiers, les services secrets et, probablement, le bureau du procureur attaqué les domiciles de trois témoins de Jéhovah en Balee (cr Transbaïkalie.). Les recherches ont été menées, y compris les fidèles à domicile 74 et 78 ans qui avait déjà été réhabilité en tant que victimes de la répression politique de leur foi.

Impossible d'écrire le nom de l'un des FSB - Dmitry Dogodina qui ont participé à une série de 13 raids dans le passé 8 Février 2011 dans la capitale de la région de Chita.

29 mars 2011. Les tentatives de falsifier des preuves dans la région de Rostov
29 mars 2011 dans le secteur minier (reg Rostov.) 45 ans plus âgé des Témoins de Jéhovah Artem Baghdasaryan appel anonyme, qui, se présentant comme un employé de la Caisse d'épargne, l'a invité au ministère pour clarifier un malentendu. Quand il est arrivé à la banque, il s'est avéré que ni l'appel, ni les malentendus là ne savent rien. Mais un certain nombre avait été stationné la voiture, où les fidèles ont déjà vu en face de ses bâtiments liturgiques. Soudain, il a été approché par un agent de police, le lieutenant Dmitry Goncharov. Se référant à un crime commis dans les banlieues, il a vérifié les documents de Artyom et la menace d'utilisation de la force lui a offert une course en taxi à la station de police - sans présenter de motifs d'habeas dans la région.

Le ministère était Artem mis sur la table tout le contenu de ses poches. Après cela, le lieutenant Goncharov est venu de derrière pour tester la Artem vêtements. À la surprise de Artem derrière lui sur le sol largue des documents imprimés. Potters a immédiatement déclaré notion qu'ils sont tombés d'Artem de sa poche, même si aucune littérature un croyant en lui-même l'était pas. publications de la littérature ont été les témoins de Jéhovah, qui ne sont plus distribués en rapport avec le fait qu'en 2009 ils ont mis sur la liste des documents extrémistes. Alors que la police a continué d'affirmer que la détention n'a pas été initialement associée à la religion, Artema il a remarqué que sur la table à l'agent de police laïcs décision de justice rendue par les Témoins de Jéhovah à Taganrog. Artem en mesure d'appeler les autres croyants, et, après avoir fait appel au Département de police propre sécurité régionale, Artem Baghdasaryan, après environ 3 heures après l'arrestation, a été libéré. Il a préparé une série de plaintes et de pétitions, y compris une expertise médico-légale et technique trouve des documents imprimés.

18 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 8 Avr - 8:29

Josué

avatar
Administrateur
Source: Les Témoins de Jéhovah du site officiel des médias Web

Le 1 avril 2011, l'un des témoins de Jéhovah, Marina Andryushina, a été contraint de quitter son emploi "de sa propre initiative". Selon l'inspecteur du service du personnel, Andryushina a demandé de quitter son emploi à la demande "des autorités de haut niveau" en raison de son appartenance religieuse. Sur Mars 4, 2011, l'officier de police Vladimir Abrosimov détenus Andryushina alors qu'elle était la prédication. Le policier lui a escorté au poste de police Krasnoufimsk et insisté pour faire une recherche personnelle. Andryushina rapporté les actions de l'officier de police judiciaire pour le bureau du procureur. Le 18 Mars 2011, elle a été notifiée que «le chef du Département de police a été Krasnoufimsk a rendu une ordonnance d'envisager de prendre des mesures disciplinaires contre Abrosimov." Cependant, au lieu de présenter des excuses à Andryushina, l'administration de son emploi exigé qu'elle a quitté son emploi.
Verkhniy Ufaley (région de Tcheliabinsk)-Après Mikhail Kyrchanov, l'un des témoins de Jéhovah, a conclu son activité de prédication sur Mars 28, 2011, il fut arrêté par les agents du ministère de l'Intérieur qui a refusé de montrer leurs papiers d'identité. Même si Kyrchanov avait son passeport, les agents l'ont emmené au poste de police, disant qu'ils soupçonnaient Kyrchanov de fraude. Plusieurs officiers, refuse également de montrer leur identification, recueillies au poste de police pour un interrogatoire de Kyrchanov. Kyrchanov droits n'ont pas été expliqué à lui, et sous la menace d'être déshabillée par la force, on lui a dit de vider ses poches et porte-documents. Lorsque Kyrchanov essayé d'utiliser son téléphone portable, il a été confisqué. Après quatre heures et demie, il a été libéré.

19 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 15 Avr - 8:32

Josué

avatar
Administrateur
Témoins de Jéhovah se réjouissent dans le cadre de l'acquittement d'Alexandre Kalistratova:
Acquittement à la tête de-Altaï organisation Gorno des Témoins de Jéhovah Kalistratova Alexander , qui a tenté d'accuser d'incitation à la violence sectaire, est conforme à la décision de la Cour européenne du 10 Juin 2010, qui a déclaré que la Russie doit mettre fin à la violation des droits des membres de ce mouvement religieux. Cela est indiqué dans le rapport publié par le bureau de presse de l'Témoins de Jéhovah.


C'est le premier accord de ce genre en Russie, a déclaré dans un communiqué. Kalistratova ont été accusés d'incitation à la haine religieuse et l'hostilité. Dans le cas d'un témoin a été interrogé en 1971.



Pendant six mois, le procès n'a pas été établi aucune preuve pour justifier les frais. Avocat Viktor petite femme , qui représente les intérêts de l'accusé, a déclaré: "Il est clair que Alexander n'avait commis aucun crime Kalistratova exemple. Jugement rendu aujourd'hui montre que les accusations portées contre Kalistratova de Jéhovah d'autres témoins à Gorno absolument-Altaisk sans fondement et sont clairement une l'utilisation abusive de la loi fédérale sur la lutte contre les activités extrémistes. "

«Je suis reconnaissant au juge, parce qu'ils avaient le courage de prendre une telle décision - dit Alexander Kalistratova .- J'espère que ce verdict va être utile pour mes frères chrétiens sont encore persécutés en Russie, il serait malheureux que d'autres citoyens innocents de la Russie ont également été. surveiller illégale seulement à cause de l'intolérance religieuse. "

Plus de sept millions et demi de Témoins de Jéhovah dans plus de 230 pays et territoires avec grand intérêt l'évolution. "Nos frères chrétiens dans le monde entier et d'autres observateurs sont heureux que la cour a confirmé l'innocence de Kalistratova, - le président du Comité directeur du Centre administratif de la Témoins de Jéhovah en Russie Vassili Kalin .- Cette victoire est une étape importante pour assurer la protection de la liberté religieuse. "

Rappelez-vous maintenant le Gorno-Altaï tribunal de la ville a mis fin au procès lorsque le juge a émis un acquittement Marina Sokolovskaya dans une affaire criminelle contre Alexandre Kalistratova.

Rappelez-vous l'affaire pénale a commencé le 20 Octobre l'année dernière. Selon les chercheurs, au cours de la période de Octobre 2008 Décembre 2009 to Kalistratova, distribution de matériel imprimé, ainsi que des revues, ont exprimé leur contenu extrémistes, les actes commis visant à inciter à la haine et l'hostilité, l'humiliation de la dignité humaine et un groupe personnes pour des motifs de religion, ainsi que les membres d'un groupe social. Kalistratova actions ont été dirigées contre les membres d'autres religions et leurs prêtres, les croyances religieuses sont différentes des croyances des Témoins de Jéhovah, selon les organismes d'enquête.
http://www.gorno-altaisk.info/news/12036

20 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 15 Avr - 9:52

samuel

avatar
Administrateur
DE TEMPS EN TEMPS LA JUSTICE SE MANIFESTE DANS SE PAYS.
ça mérite d'être souligné.

21 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 22 Avr - 8:42

Josué

avatar
Administrateur
Dans le village de Veseloye (région de Rostov), ​​le principal Samorodin et d'autres agents de police ont fait irruption dans un immeuble où les Témoins de Jéhovah s'étaient réunis pour le culte.

Les noms de tous les personnes présentes ont été notées, la maison a été fouillée et tout le monde a été personnellement fouillé. De la littérature religieuse, des enregistrements audio, une carte mémoire pour appareil photo et une boîte de dons ont été confisqués.

Six des Témoins de Jéhovah ont été interrogés jusqu'à une heure du matin.
source : jw-media (côté droit de la page)

22 Re: les témoins en RUSSIE. le Lun 25 Avr - 22:34

Josué

avatar
Administrateur
21 avril 2011.
A Moscou, une conférence dans le cadre de l'acquittement d'Alexandre Kalistratova

Ce 14 avril 2011 à Moscou, s'est tenu une conférence de presse sur le thème de " la résonance sur la décision dans l'affaire de « l'extrémisme » va-t-elle continuer? ".
Les conférenciers ont discuté de la procédure pénale engagée contre Alexander Kalistratova, le Témoin de Jéhovah de Gorno-Altaï. Les participants ont estimé que l'acquittement a été un acte courageux exécuté par ce juge et que verdict a été une victoire pour le sens commun.

23 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 27 Avr - 20:39

Josué

avatar
Administrateur
RUSSIE: «Le principal problème - la loi sur l'extrémisme - reste"

Par Rosemary Griffin, Forum 18 <http://www.forum18.org> Service Nouvelles

Après l'acquittement en Russie des témoins de Jéhovah Kalistratov Aleksandr, un porte-parole de Gorno-Altaï Cour ne serait pas indiquer si et quand le texte intégral du jugement sera publié, lorsque Forum 18 Nouvelles service demandé. On ne sait pas si le Procureur appel contre le verdict. Aleksandr Verkhovsky du Centre SOVA déclaré à Forum 18 qu '«il est difficile de dire ce que le verdict va signifier pour les autres cas. Je voudrais celui de créer un précédent, mais cela dépend beaucoup sur les raisons officielles pour lesquelles il a été acquitté». Ziyautdin Dapayev, un musulman originaire du Daghestan aussi face à "anti-extrémisme» charges, a déclaré à Forum 18 qu'il n'est pas sûr de savoir comment, le cas échéant, le verdict aura une incidence sur son cas et des cas similaires. Il voit l'intimidation et les préjugés à l'échelle locale comme un facteur plus décisif que les verdicts de "l'extrémisme" cas ailleurs. Témoins de Jéhovah porte-parole de Grigory Martynov déclaré à Forum 18 que «le problème principal - la loi sur l'extrémisme - reste en place Nos publications sont toujours interdits et les personnes qui n'ont commis aucun crime continueront à être analysés et traduits en justice.." Dans un développement séparé, la Cour européenne des droits de l'homme a commencé à examiner la recevabilité d'une affaire relative à l'interdiction russe sur les textes islamiques.


La poursuite pénale des adeptes de lecteurs de la Russie de musulmans théologien Said Nursi et les Témoins de Jéhovah continue, Forum 18 Nouvelles notes de service. Et ce, malgré l'acquittement, le 14 avril de Kalistratov Témoins de Jéhovah Aleksandr. Actuellement, 10 Témoins de Jéhovah et quatre lecteurs musulmans d'œuvres Said Nursi sont poursuivis en justice.

Kalistratov face à la post-soviétique premier procès des Témoins de Jéhovah a, qui a commencé le 20 Octobre 2010. Il a été accusé en vertu de "lutte contre l'extrémisme" la législation, l'article 282, Partie 1 du Code criminel (intitulé «Incitation à la haine [nenavist] ou à l'hostilité [vrazhda], ainsi que l'humiliation de la dignité humaine"). Plus précisément, il a été accusé de donner, deux copies de "Ce que Dieu attend de nous?" tout en sachant qu'elle avait été interdite par la ville de Gorno-Altaï Cour - même si cette décision n'était pas encore entré en vigueur au moment de l'infraction présumée (voir F18News 30 Novembre 2010 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id = 1515 ). Le fonctionnement du procès de première instance, comprenait 24 audiences et a vu 71 témoins témoignent (voir F18News 11 Février 2011 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1539 ).

Le 14 avril, le juge Marina Sokolovskaya lire le Gorno-Altaisk tribunal de la ville verdict, dans lequel il a été indiqué que, dans ni l'enquête avant le procès, ni les audiences du tribunal at-il été «prouvé que Alexander Kalistratov a distribué le matériel interdit en question». Kalistratov a donc été acquitté au motif que le crime n'avait pas été commis. Un porte-parole Cour, qui ne voulait pas donner son nom et a refusé de mettre Forum 18 au juge Sokolovskaya, a refusé le 18 avril de commenter davantage les raisons pour lesquelles Kalistratov a été déclaré non coupable.

Le porte-parole ne serait pas aussi indiquer si et quand le texte intégral du jugement sera publié.

"Le problème principal - la loi sur l'extrémisme - reste"

"Pour être honnête, le verdict ne me surprend pas», Aleksandr Verkhovski, directeur du Centre SOVA information et d'analyse déclaré à Forum 18 le 19 avril. «Il est difficile de dire ce que le verdict va signifier pour les autres cas. Je voudrais celui de créer un précédent, mais cela dépend beaucoup sur les raisons officielles pour lesquelles il a été acquitté", at-il dit.

Kalistratov lui-même, prenant la parole le 14 avril après son acquittement, a déclaré qu'il était "reconnaissant envers le juge pour trouver en elle le courage de prendre une telle décision. J'espère que ce verdict va être bénéfique à mes coreligionnaires, qui, comme avant sont persécutés en Russie. Il serait triste que d'autres innocents citoyens russes ont également été exposés à l'observation illégale seulement à cause de l'intolérance religieuse. "

Son avocat de la défense, Viktor Zhenkov, a déclaré le 14 avril que le ministère public "constitue un exemple clair de l'application illégale de la loi fédérale" Sur la lutte contre les activités extrémistes ». (Voir le commentaire Verkhovsky du Centre SOVA sur l'article 282 du Code criminel et le droit à l'extrémisme http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1468 ).

24 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 27 Avr - 22:37

Josué

avatar
Administrateur
La bibliothèque de la prison de Kamensk-Shakhtinsky contenait de la littérature "extrémiste".




Le bureau de presse du bureau du procureur régional annonce que le Bureau du Procureur a identifié de la littérature extrémiste dans la zone de la bibliothèque de la colonie pénitentiaire № 12 de Kamensk-Shakhtinsky dans la région de Rostov.

Au cours de l'essai de performance de la loi sur la lutte contre l'extrémisme pour les prisonniers, dans la bibliothèque ils ont trouvé ces deux livres qui seraient inclus dans la liste fédérale des documents extrémistes : «Qu’enseigne réellement la Bible ?" édité par « Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania, Inc » Brooklyn, New York, USA 2005 et « Prêtons attention à la prophétie de Daniel ! » édité par « Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania, inc. - Association International des étudiants de la Bible » Brooklyn, New York, USA 1999.

À cet égard, en ce qui concerne les personnes morales - IR-12 a introduit une punition administrative selon l'art. 20.29 du Code des infractions administratives (de stockage pour la distribution massive de matériel extrémiste inclus dans la liste publiée fédéral de documents extrémistes). Le tribunal de district de Kamensky a désigné une personne morale pour appliquer une amende de 50 000 roubles.(1.225,00€)

25 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 28 Avr - 7:55

Josué

avatar
Administrateur
27 avril 2011. Affecté à la cassation audience Alexander Kalistratova
25 avril 2011 Procureur de la République de l'Altaï a déposé une soumission d'appel à la Cour suprême de la région avec l'obligation de réexaminer la décision du tribunal de la ville-Altaï Gorno, qui a ordonné l'acquittement Alexander Kalistratova. L'audience en appel est prévu pour le 26 mai 2011.
http://www.jw-russia.org/news/news.htm#20110427

26 Re: les témoins en RUSSIE. le Dim 19 Juin - 9:48

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
c'est un cd qui montre la percècutIon des tj sous STALINE.

27 Re: les témoins en RUSSIE. le Lun 20 Juin - 15:26

samuel

avatar
Administrateur
en fait STALINE en voulant déporté les témoins il leur a indirectement rendu service car là ou ils étaient déporté ils prêchaient la bonne nouvelle.

28 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 22 Juin - 22:32

Josué

avatar
Administrateur
La Russie continue de violer
la liberté religieuse des Témoins de Jéhovah
forçant deux recours supplémentaires à la CEDH


ST. PETERSBOURG, Russie
-
Les Témoins de Jéhovah de Russie ont déposé deux nouvelles demandes de plus auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH). Le premier cas, « Aleksey Fédorine et autres c. Russie », a été soumis par dix plaignants Témoins de Jéhovah dont les droits ont été violés lorsque les autorités ont procédé à des perquisitions et leurs ont confisqué et détruit leurs littératures religieuses. Le second cas, « Aleksandr Nabokikh et autres c. Russie », a été initié par cinq autres plaignants Témoins de Jéhovah, après que leurs services religieux aient été perturbées par l'intervention des autorités. Les deux demandes ont été déposées ce 20 mai 2011 [à Strasbourg].

En Juillet 2010, Aleksey Fédorine , un témoin de 85 ans originaire de la région de Rostov avait été surpris à offrir de la littérature religieuse à ses voisins, a été détenu et interrogé pendant huit heures. Il a été privée de nourriture et de repos, malgré son âge et son état considéré juridiquement comme handicapés. Lors de l'audience publique, le juge a fait sortir de la salle d'audience les personnes qui accompagnaient Aleksey Fédorine. Il a été condamné à une amende 1000 roubles (35 dollars) et le juge a ordonné que sa littérature religieuse soit confisquée et détruite. Neuf autres plaignants, qui vivent dans les villes de Yoshkar-Ola et Tver, le Kamchatskiy et territoires Primorskiy, les régions de Samara et de Smolensk, et la république d'Oudmourtie, ont connu un traitement similaire par les fonctionnaires de l'état.

Aleksandr Nabokikh a reçu une amende pour avoir organisé un service religieux en juillet 2010, bien que la loi russe ne nécessite pas d'avertir à l'avance les autorités locales de la tenue d'un service religieux ou qu'elles doivent accorder la permission de tenir un tel service. Les quatre autres plaignants, dans le même cas, qui vivent dans les régions de Vladimir et Rostov, le Territoire de Stavropol, et la République du Bachkortostan, ont rapporté des violations similaires de leur liberté religieuse.

29 Re: les témoins en RUSSIE. le Sam 2 Juil - 11:33

Josué

avatar
Administrateur
Par Felix Corley, Service Forum Nouvelles 18

Nombreuses affaires pénales et administratives contre les communautés religieuses "ont lieu à des violations du droit à la liberté de conscience, les violations des droits des organisations religieuses et les violations de la séparation de l'Eglise et l'Etat", Mikhaïl Odintsov, le haut fonctionnaire de traiter des questions religieuses au le bureau du médiateur russe des droits de l'homme, dit service Forum Nouvelles 18. Il concerne les nombreux cas tels que "un complexe de mesures contre les communautés religieuses». Parmi les cas entraînant sa préoccupation Office sont l'interdiction de l'activité de l'Eglise de Khabarovsk Grace, dont l'Eglise est un défi à la Cour suprême de Russie le 5 Juillet, et l'interdiction des documents distribués par l'Église Nouvelle Génération à Blagovechtchensk, qui sera également appel à la Cour suprême Cour. Grace Church Pastor Vladimir Pak est également étudiée sur des accusations criminelles portant un emprisonnement de huit ans pour avoir prétendument nuire à la santé. "C'est un développement très grave et inquiétant, que dirigeants de l'Eglise face à de possibles poursuites criminelles pour leurs activités dans l'église,« l'avocat de l'église Inna Zagrebina déclaré à Forum 18.


Les communautés religieuses d'une gamme de religions - y compris les chrétiens protestants, les musulmans et les Témoins de Jéhovah - ont été confrontés à des cas administratives et pénales après que les procureurs ont cherché à restreindre leur activité ou pour les punir de l'activité qu'ils ont déjà entrepris, le Forum 18 notes service Nouvelles. Deux Eglises protestantes de la Sibérie prennent leur cas devant la Cour suprême de Russie. Lors d'une audience du 5 Juillet de la Cour suprême, l'Église de Khabarovsk Grace va contester une interdiction sur son activité, bien préoccupation est également le montage de deux affaires distinctes pénale, l'un d'eux a lancé contre le dirigeant de l'église, le pasteur Vladimir Pak. Eglise Nouvelle Génération à Blagovechtchensk est d'environ de déposer un défi à la Cour suprême contre l'interdiction de distribuer des enregistrements de leurs sermons sur des motifs de santé présumés. Un tribunal de la région de l'Extrême-Orient Kamchatka liquidé une communauté juive orthodoxe en avril pour avoir omis de déposer des informations. Alors que la communauté aurait pu faire appel, il a choisi d'accepter la décision et a l'intention de tenter de ré-enregistrer. Mikhaïl Odintsov, le haut fonctionnaire de traiter des questions religieuses au bureau de la Russie médiateur des droits de l'homme à Moscou, est préoccupé par les nombreux cas les tribunaux contre des communautés religieuses, y compris ceux contre Khabarovsk Grace Church et l'église Blagoveshchensk la nouvelle génération. "Officiellement, les responsables se disent assurer la conformité avec la loi", a déclaré Odintsov Forum 18 le 29 Juin. "Mais beaucoup de ces cas ont lieu à des violations du droit à la liberté de conscience, les violations des droits des organisations religieuses et les violations de la séparation de l'Église et l'État». Odintsov noté que, bien que de nombreux cas, contre les préoccupations des communautés religieuses présumé "extrémistes" l'activité ou la distribution de «extrémistes» du matériel, dont la plupart qu'il considère comme non fondées, les responsables ont souvent recours à d'autres accusations criminelles ou administratives. «Mais ils font tous partie de ce complexe un des mesures contre les communautés religieuses." Une communauté musulmane dans la ville sibérienne de Krasnoïarsk conteste une amende imposée à le punir pour mener l'éducation religieuse sans une licence, une affaire qui a également suscité l'inquiétude du bureau du médiateur (voir F18News 30 Juin 2011 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1588 ). communautés des Témoins de Jéhovah sont confrontés à de nombreuses affaires pénales et administratives. Le cas le plus haut niveau est d'Aleksandr Kalistratov dans la ville sibérienne de Gorno-Altaisk. S

30 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 19 Juil - 7:45

Josué

avatar
Administrateur
«Orthodoxe ou mourir!" ils ont crié en dehors d'une Assemblée russe ...[img] [/img]

31 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 16 Sep - 8:45

Josué

avatar
Administrateur
Admin a écrit:«Orthodoxe ou mourir!" ils ont crié en dehors d'une Assemblée russe ...[img] [/img]
Autorités 'intolérance religieuse et le harcèlement qui rappelle l'époque soviétique

Cheboksary, Russie-Pour la première fois en Russie depuis la fin de l'Union soviétique, les citoyens russes qui sont témoins de Jéhovah sont maintenant arrêtées et détenues sans charges. En outre, les perquisitions illégales et des raids des maisons et des lieux de culte utilisés par les Témoins de continuer en dépit des appels internationaux pour la Russie de mettre fin à l'intolérance religieuse et le harcèlement.
Le 7 Septembre 2011, les Témoins de Jéhovah trois locaux ont été arrêtés sans inculpation dans la République de Tchouvachie. Farid Mannafov, Oleg Marchenko, et Aleksey Nikolaïev ont été escortés par la police vers une destination inconnue. Leurs parents n'ont pas savoir que le lendemain que les trois ont été gardés en détention dans un centre de détention temporaire. Ils ont passé deux jours en garde à vue. Les recherches ont été menées dans les maisons des familles témoin et d'autres. Bibles, des ordinateurs, des documents juridiques, et objets personnels de valeur ont été confisqués. Certaines recherches ont été menées pendant plus de six heures.

Aussi le 7 Septembre, certains des services religieux des Témoins de Jéhovah ont été perturbées dans la République de Tchouvachie. Dans ce qui semble être une attaque coordonnée sur les Témoins de là, les policiers intrusion dans les endroits les Témoins de culte (appelés salles du royaume) et autres locaux utilisés par les Témoins dans les villes de Cheboksary, Novotcheboksarsk et Kanash. En plus de perturber les services religieuse pacifique étant détenus par les Témoins, les personnes présentes ont été fouillés, emmenés de force au poste de police, et les empreintes digitales contre leur volonté. Officiers de police ont pris part à des raids.

Outre l' interdiction illégale sur leurs activités à Moscou , les Témoins de Jéhovah croient que les incidents dans la République de Tchouvachie sont les actes officiels les plus agressives contre eux depuis la création de la Fédération de Russie près de 20 ans. Vasily Kalin, un représentant du Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie, a commenté: "Il est incroyable que les autorités russes sont à l'aide de l'ère soviétique méthodes de jeter en prison des chrétiens innocents sans frais. Ces actes officiels de l'intolérance religieuse sont sans aucun fondement et doivent cesser immédiatement. "L'an dernier, la Cour européenne des droits de l'homme ordonné à la Russie de mettre un terme à la violation des droits de ses citoyens qui sont témoins de Jéhovah et d'arrêter les mauvais traitements officiels des témoins en Russie.

32 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 16 Sep - 12:07

samuel

avatar
Administrateur
ça devient des plus difficiles pour nos frères de Russie.

33 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 4 Nov - 11:23

Josué

avatar
Administrateur
Questions tribunal russe verdict de culpabilité malgré l'absence de preuves



Gorno-Altaïsk, Russie-Dans un renversement complet, le Gorno-Altaïsk Ville Cour a conclu à 34 ans, Aleksandr Kalistratov coupable d'incitation à la haine religieuse au cours de son second procès ordonné par la Cour suprême de la République d'Altay. Cette décision s'inscrit dans le sillage d'un verdict de non-culpabilité délivrée par le tribunal de la ville, le 14 avril 2011. M. Kalistratov est condamné à 100 heures de service communautaire.
De nombreux témoins ont été appelés à témoigner lors de la procédure. Cependant, comme ce fut le cas lors du premier procès, pas un seul témoin pourrait fournir des preuves attestant de la culpabilité de Kalistratov. M. Viktor Zhenkov, qui a servi comme procureur Kalistratov a déclaré, "Nous avons clairement démontré au tribunal que les accusations sont infondées. Nous croyons que le verdict d'aujourd'hui est illicite et expose le caractère illégal de la campagne de harcèlement contre les Témoins de Jéhovah en Russie. Nous sommes déterminés à prendre des mesures pour assurer la reprise du verdict et l'acquittement complet de cet homme innocent. "
Kalistratov connexes, «J'ai été condamné en l'absence de toute les victimes ou les preuves et uniquement pour mes croyances religieuses. L'État a reconnu mes activités religieuses comme licite pour les 20 ans et maintenant il a décidé de me condamner pour ces mêmes activités. Je vais appel du verdict. "
Militants des droits humains considèrent ce verdict de culpabilité d'être un précédent dangereux pour la liberté de conscience et d'expression en Russie. M. Lev Levinson, un expert de l'Institut des droits de l'homme, a déclaré: "Ce procès a clairement indiqué que toute personne peut être mise en procès basé sur des accusations d'extrémisme, indépendamment de ses croyances ou à l'occupation." M. Aleksandr Verkhovski, directeur du Centre SOVA d'information et d'analyse, a exprimé son opinion, "mauvaise application de la Russie [l'extrémisme] Le droit est devenu un outil universel de la répression."

Contacts médias:
J. R. Brown, Bureau d'information publique, tél. +1 718 560 5600

34 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 4 Nov - 11:32

Josué

avatar
Administrateur
Dirigeant russe des Témoins de Jéhovah reconnus coupables d'extrémisme.
Un tribunal régional dans la région russe de l'Altaï trouve le chef local des Témoins de culpabilité de l'extrémisme, le jeudi de Jéhovah et l'a condamné à 100 heures de service communautaire.
Les Témoins de Jéhovah est une organisation religieuse internationale. De nombreux représentants de plus de religions traditionnelles considèrent comme un régime totalitaire pseudo-chrétienne secte.
Le Gorno-Altaïsk tribunal de la ville d'abord acquitté Alexandre Kalistratov, chef de la branche de l'Altaï, les Témoins de Jéhovah, le 14 avril. La Cour suprême de la République Altaï tard annulé le jugement d'acquittement, à la demande du bureau du procureur et a renvoyé l'affaire pour réexamen à la même cour.
Le second procès a commencé le 22 Juin. Les enquêteurs ont ouvert une procédure contre Kalistratov après avoir publié et distribué 48 articles religieux de «nature extrémistes fortement» visant à discréditer les religions autres.
Les procureurs exigé 140 heures de service communautaire pour les Kalistratov après qu'il eut été reconnu coupable d'incitation à la haine et insulte la dignité humaine.
Les procureurs déclaré à RIA Novosti qu'ils ne seront pas appel de la sentence bien Kalistratov a été condamné à seulement 100 heures de service communautaire.
L'affaire n'est pas la première fois les autorités russes ont agi contre les Témoins de Jéhovah. En Juin 2010, un tribunal de Komsomolsk-na-Amour ordonné le blocage d'un site web exploité par le groupe, affirmant qu'il violait l'intégrité de la Fédération de Russie et a incité la discorde sociale, raciale et religieuse ».
Droits de l'Homme sans frontières (DHSF) et d'autres organisations ont critiqué la Russie en 2002 la loi sur l'extrémisme religieux, affirmant qu'il a «conduit à la poursuite de nombreux groupes pacifiques avec ne menacent pas l'ordre public, la paix sociale ou la sécurité nationale."
DHSF dit les organisations religieuses et 265 confessionnelles sont sur une liste noire des groupes extrémistes dits en Russie.
http://en.ria.ru/russia/20111103/168381701.html

35 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 23 Déc - 11:08

Josué

avatar
Administrateur
Chita, Russie-Un couple marié dans la ville sibérienne de Tchita est maintenant la cible d'accusations criminelles portées sans fondement par les autorités russes.

Le 22 Décembre 2011, les procédures judiciaires sont dus à commencer dans la ville de Tchita sur une affaire ouverte contre Andrey et Lyutsiya Raitin, conformément à l'article 282 (1) du Code pénal de la Fédération russe. C'est le deuxième cas criminels de son genre qui a atteint le stade de l'examen du tribunal. Le même jour, Décembre 22, la Cour suprême de la République Altay inversé un verdict de culpabilité dans le premier cas, qui était contre Aleksandr Kalistratov , l'un des témoins de Jéhovah dans une autre ville de Sibérie, de Gorno-Altaïsk.
L'enquêteur pour le cas où le Raitin de demandes que de donner le livre Qu'est-ce que la Bible enseignent vraiment? à des connaissances doit être considéré comme «incitation à la haine ou l'inimitié sur les motifs d'appartenance religieuse." Toutefois, le plénum de la Cour suprême russe a jugé les éléments suivants le 28 Juin, 2011: «Critique des organisations politiques, associations idéologiques et religieuses, les convictions politiques, idéologiques ou religieuses, ou des coutumes nationales ou religieuses ne devraient pas, à elle seule, être considérée comme une action visant à l'incitation à la haine ou à la inimitié. "
Andrey Raitin a déclaré: «Incitation à la haine n'est jamais venu à notre esprit! Comme les Témoins de Jéhovah, mon épouse et je respecte les gens de toutes confessions et origines culturelles. Dans nos conversations, nous cherchons à attirer l'attention sur ce que nous avons tous en commun et les principes qui peuvent attirer les gens plus proches les unes aux autres. Les charges sont toutes fausses. Je pense que cette affaire est vraiment une attaque contre notre religion. "
Plus tôt cette année, les officiers de forces de l'ordre en Russie effectué de nombreuses recherches dans les maisons des Témoins de Jéhovah. Par exemple, le matin du 8 Février 2011, 13 maisons de Témoins de Jéhovah ont été fouillés à Chita . Plus tard, le 29 Mars 2011, trois autres maisons ont été saccagées dans la ville voisine de Baley . Une des maisons appartenait à un couple de personnes âgées témoin, âgés de 74 et 78 ans, qui avait été précédemment innocenté comme des victimes de répressions politiques au cours de l'ère soviétique.
Grigory Martynov, un porte-parole des Témoins de Jéhovah en Russie, a déclaré: «Nous n'avons pas d'autre choix que de continuer à protéger notre droit à la liberté religieuse et la liberté d'expression par des moyens légaux. Espérons que les tribunaux de la Russie finira par la règle de mettre un terme au harcèlement des témoins de Jéhovah. "

36 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 23 Déc - 11:09

Josué

avatar
Administrateur
Gorno-Altaïsk, la Russie-Le 22 Décembre 2011, la Cour suprême de la République Altay renversé le verdict de culpabilité dans une affaire criminelle importante contre Aleksandr Kalistratov, l'un des témoins de Jéhovah. Le juge du premier procès, a déclaré M. Kalistratov innocent de l'accusation d'incitation à la haine religieuse ou inimitié sur le 14 avril 2011 . Toutefois, à la demande du procureur, un nouveau procès a été ordonné avec un nouveau juge qui a délivré un verdict de culpabilité sur 3 Novembre 2011, malgré une absence de toute preuve nouvelle. M. Kalistratov fait appel de la condamnation, menant à verdict d'aujourd'hui.

M. Kalistratov a déclaré: «Je suis heureux que la justice a prévalu. J'espère vraiment que de reprendre ma routine et des activités comme l'un des témoins de Jéhovah. "Vassili Kalin du Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie a déclaré:« Aujourd'hui, le tribunal a émis la bonne décision. Nous espérons que la justice triomphera dans d'autres affaires judiciaires dans toute la Russie ainsi que, là où nos coreligionnaires continuent d'avoir leurs droits considérablement restreint au seul motif de leur religion. "
M. Mikhaïl Odintsov , du Bureau de l'Ombudsman russe, a commenté les accusations, "activité de prédication, pour lequel Kalistratov a été incriminée, a été réalisée dans les limites de ces formes de discussions théologiques qui sont généralement reconnus par le christianisme pour prouver enseignements de quelqu'un et Outlook pour être «vrai» tout en revendiquant tous les autres systèmes religieux d'être «faux». Nous parlons d'actions qui, dans une société laïque régie par la règle de droit et un État démocratique, n'ont jamais constitué un crime tel que stipulé dans l'article 282 du Code pénal de la Fédération de Russie. "

Contacts médias:
JR Brown, Bureau d'information publique, tél. +1 718 560 5600
Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
Belgique: Association européenne des Témoins chrétiens de Jéhovah, tél. +32 2 782 0015

37 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 23 Déc - 11:36

chico.

avatar
c'est pas triste pour les témoins dans ce pays! Crying or Very sad

38 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 29 Déc - 11:40

samuel

avatar
Administrateur
Témoin russes contraint de quitter son emploi et injustement accusé comme une cible de harcèlement religieux
Posted: 28 Dec 2011 03:52 PM PST
Pour diffusion immédiate
28 décembre 2011



Akhtubinsk, Russie-Yelena Grigorieva est l'un des nombreux individus ciblés dans une campagne officielle contre les Témoins de Jéhovah dans toute la Russie. Le 20 Décembre 2011, l'enquêteur locale A. Gluschenko servi 43 ans de Mme Grigorieva avec une mise en accusation injuste "incitation à la haine ou l'hostilité et l'abaissement de la dignité humaine."
Plus tôt cette année, le 8 Février 2011, la maison de Mme Grigorieva a été fouillé et les fonctionnaires ont saisi un certain nombre de ses publications religieuses personnelles. Mme Grigorieva a pris conscience que les fonctionnaires étaient apportant une affaire criminelle à son encontre par l'article 282 (1) du Code criminel de la Fédération russe. Plus tard, le 11 Février, les responsables ont visité son lieu de travail et elle a été forcée de quitter son emploi supposément de sa propre initiative. Le 17 Février 2011, Mme Grigorieva a été servi avec une mise en accusation en affirmant qu'elle distribuées aux résidents du district de l'Akhtubinsk Astrakhan région de "publications de nature extrémiste de la liste fédérale des documents extrémistes».
Mme Grigorieva dit: «Je suis complètement en désaccord avec les accusations portées contre moi parce que je suis convaincu de l'utilité et la valeur des principes bibliques.Tout récemment, mon petit-fils est né et quand il grandira, j'espère qu'il va aimer Dieu et ses voisins de la même manière. "
Gulfira Zakaryayeva, un avocat qui représente Grigorieva, a commenté: "C'est triste à dire, les enquêteurs n'étaient pas intéressés à découvrir la vérité. Ils ont simplement essayé de charger mon client parce qu'elle est l'une des Témoins de Jéhovah "Grigory Martynov, un porte-parole des Témoins de Jéhovah en Russie, ajoute:«. Nous désirons aider les personnes pratiques, basées sur la Bible de l'information et de notre droit de le faire devraient être respectés. J'espère que les autorités vont arrêter cette campagne de harcèlement des chrétiens, comme cette femme dans Akhtubinsk et que toutes les accusations criminelles contre elle sera abandonnée. "

Contacts médias:
J. R. Brown, Bureau d'information publique, tél. +1 718 560 5600
Russie: Grigory Martynov, tél. +7 812 702 2691
Belgique: Association européenne des Témoins chrétiens de Jéhovah, tél. +32 2 782 0015

39 Re: les témoins en RUSSIE. le Dim 5 Fév - 11:55

Josué

avatar
Administrateur
manifestation contre les témoins en Russie.[img] [/img]

40 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 7 Fév - 10:44

Josué

avatar
Administrateur
La police avait déjà confisqué et détruit toutes les caméras et les téléphones mobiles des frères .. cette photo Still Got prises .. ;-)

Ils ont tenu les frères dans la 2e école toute la nuit sans être autorisé à utiliser la salle de bains alors qu'ils ont également consulté les autres résidences privées.

La Russie doit se sentir SI PUISSANT lutte contre un peuple sans défense qui n'ont même pas se battre avec des fusils et des munitions ....[img] [/img]

41 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 16 Mar - 15:36

Josué

avatar
Administrateur
Citoyen de la Russie criminalisé pour être l'un des Témoins de Jéhovah


Yelena Grigorieva, devant le bâtiment du tribunal

Akhtubinsk, la Russie-Le 17 Février 2012, le tribunal de district de Akhtubinsk, dans la région sud de la Volga en Russie, a commencé à entendre une affaire criminelle contre Yelena Grigorieva, une mère de 44 ans et grand-mère. Au cours de la première audience, le procureur lire à haute voix l'accusation présumée d '«incitation à la haine ou l'hostilité et l'avilissement de la dignité humaine."

Avocat Yelena Grigorieva, Denis Vladimirov, a déclaré: «L'enquête a présenté plusieurs possibilités pour que l'affaire soit fermé et que toutes les accusations farfelues pour être rejeté. Malheureusement, les gens ordinaires et paisible sont étiquetés à tort comme des criminels. "

Ce n'est pas la première fois que Yelena Grigorieva, un ancien employé des services sociaux et des revenus, a subi des pressions scandaleuses et injustifié de la part des services répressifs. Sur Février 8, 2011 , son domicile a été perquisitionné. À la même date, cinq autres maisons de Témoins de Jéhovah dans Akhtubinsk ont également été recherchées. Puis, après quelques fonctionnaires locaux ont visité le lieu de travail Grigorieva sur Février 11, elle a été forcée de quitter son emploi. Gulfira Zakaryayeva, un autre l'un des avocats Yelena, a rapporté qu'elle a également été victime de pressions indues en raison de son implication dans l'affaire.

Ces actions injustes par les autorités russes ont été critiquées par le Parlement européen, qui, à 16 Février 2012, a exprimé «sa profonde préoccupation au sujet de la mauvaise utilisation de l'anti-extrémisme loi impliquant la mise en œuvre illégale de lois pénales à l'encontre. . . minorités religieuses telles que Jéhovah [ sic ] Témoins. . . et la mauvaise interdiction de leurs matériaux pour des raisons de l'extrémisme. "

L'audience a repris le 28 Février 2012, et se poursuit jusqu'à Mars.

Contacts avec les médias:

42 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 11 Avr - 21:50

Josué

avatar
Administrateur
RUSSIE: Le ciblage régional des religieux "sectes"

Par Felix Corley, Forum 18 Nouvelles service <http://www.forum18.org>

De nouveaux amendements à l'interdiction région de Kostroma et de punir la "propagande des sectes religieuses chez les mineurs". Un ordre officiel dans la région d'Arkhangelsk a interdit les Témoins de Jéhovah de la location de la propriété appartenant à la municipalité. Un vice-ministre de l'Education au Bachkortostan a averti les dirigeants d'enseignement - en utilisant les informations des services de sécurité FSB - contre "les religions destructeurs», comme les protestants et les Témoins de Jéhovah. Le ministère de la Santé de la région de Kourgan a mis en garde les établissements de santé que les dirigeants baptistes intention «d'utiliser la technologie de l'influence cachée sur l'état psychique des citoyens à augmenter le nombre de paroissiens grâce à la participation de médecins spécialistes dans le domaine de la psychologie et la psychiatrie". Bien que beaucoup de ces textes officiels - vu par le Service Forum Nouvelles 18 - ont ensuite été révoqué, les communautés religieuses dire qu'elles reflètent les attitudes de nombreux responsables locaux. "De telles opinions ne sont pas seulement ceux d'un fonctionnaire - beaucoup de gens pensent comme ça," la régionale Baptiste prêtre au Bachkortostan déclaré à Forum 18.


Une série de lois locales, des instructions et des décisions judiciaires à travers la Russie visent à restreindre les droits des communautés religieuses les autorités locales n'aiment pas, Service Forum Nouvelles 18 a trouvé. Une nouvelle loi régionale a été adoptée à Kostroma Région nord-est de Moscou interdisant et punissant "la propagande des sectes religieuses chez les mineurs". D'autres ordres officiels et des lettres interdit la location de la propriété municipale dans la région nord d'Arkhangelsk aux Témoins de Jéhovah ou averti les chefs d'établissements d'enseignement dans la République du Bachkortostan, dans l'Oural des dangers de "religions" destructeurs, tels que les protestants et les Témoins de Jéhovah. Elles ont été retirées qu'après l'intervention de Vladimir Loukine, la Russie médiateur des droits. Cette aversion officielle - souvent formulées en termes vagues - des communautés religieuses qui fonctionnent parfaitement vient légalement en tant que les autorités russes sont à l'aide d'anti-«extrémisme» des lois visant à cibler spécifiquement religieux communautés. Les particuliers peuvent faire face à des poursuites pénales, tandis que les procureurs tentent également d'interdire à travers les publications des tribunaux de ces communautés. Les principales victimes ont été les témoins de Jéhovah et les musulmans qui lisent les œuvres de la fin du théologien musulman turc Said Nursi. Les procureurs ont également tenté - mais n'ont pas réussi jusqu'ici - d'interdire l'un des principaux Hare Krishna livre (voir F18News 28 Mars 2012 http://www.forum18.org/Archive.php?article_id=1685 ).

43 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 24 Avr - 14:15

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
une pub payer par le gouvernement et le clergé orthodoxe contre les témoins de Jéhovah.

44 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 25 Avr - 6:27

armentieres

avatar
Je suis catholique et je trouve personnellement cet acharnement injustifié concernantles attaques envers les temoinsde Jehovah que se soit en Russie ou dans d'autres pays.
La Russie a toujours ete un pays tiré par ses extremes.
J aurai historiquement beaucoup à dire sur ce magnifique continent. Je ne peux tolerer pareils agissements. Il me semble aussi que sur youtube une video montre ces gens extremement violents qui bastonnent des temoins de jehovah jusqu au sang pour certains. Vous devez sans doutes les ennerver à cause de votre pacifisme et gentillesse. Malheureusement meme chez les catholiques, les temoins de jehovah sont catalogues comme des pestiferes. Jai ma toute petite reponse a cela, en effet lorsque vous dites que la grande prostituee chevauchant la bete immonde, represente babylonne la grande la mere des p...ins, et qu il s agit de l eglise catholique et de sa papauté...heuuu..comprenez aussi chers amis qu il puisse y avoir un mega buzzz. Moi je suis super tolerant et super cool en tant que catjo..mais j en connai houlala..d ailleurs lejrs reactions m exasperent, en agissant ainsi ils montrent de par leurs actes qu ils ne servent pas Dieu. Ecoutez..je vais etre honnete et c est aussi pour cela que je me range a vos cotes..je n ai jamais entendu dire officielement bien sur, qu TJ ou plusieurs TJ seraient rentres dans une Eglise ou Cathedrale pour tout saccager. Mis a part l histoire d un tj qui aurait agressé un vieux pretre il n y a pas longtemps, la video est sur youtube..des failles y ena partout malheureusement. Le probleme chez les extremistes Russes, des qu ils vident deux vodka "bouteilles" par personne, je le sais..j y suis alle en Russie, je connai la facon dont ils voient Dieu...chez eux, les extremistes Dieu..s appellent Vodka.Alorz imaginez deux TJ qui passent chez eux en leurs disants, "bonjour savez vous etc etc etc...ou une de vos revues avec les mefaits lies a l alcool"..a mon humble avis le message est un peu trop mal compris pour eux. Triste pour vos compagnons Russes. Mais n ayez pas cette image de la Russie svp..ils ne sont pas tous comme ca.

45 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 25 Avr - 8:22

Josué

avatar
Administrateur
tu as pas bien du lire nous ne disons pas exactement cela.
mais là n'est pas le sujet.

46 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 26 Avr - 15:38

chico.

avatar
la Russie et la démocratie c'est pas compatible.

47 Re: les témoins en RUSSIE. le Mer 23 Mai - 13:06

Josué

avatar
Administrateur
La Russie reporte l'affaire des publication extrémiste

La cour fédérale commerciale du district de Moscou a suspendu jusqu'au 29 mai son audition de la plainte des Témoins de Jéhovah au sujet de l'interdiction de "Réveillez-vous!" et les magazines de la Watchtower en Russie.
Le tribunal n'a pas précisé la raison de ce report.
Source: http://rapsinews.com/judicial_news/20120522/263233138.html

48 Re: les témoins en RUSSIE. le Mar 5 Nov - 18:06

Josué

avatar
Administrateur
Un tribunal russe déclare un témoin de Jéhovah coupable d'incitation à la haine
Le jugement rendu par un tribunal russe, qui a déclaré un témoin de Jéhovah coupable d'incitation à la haine et à l'hostilité envers d'autres groupes religieux parce qu'il a distribué de la documentation, est une attaque contre la liberté d'expression et de religion, a déclaré Amnesty International jeudi 3 novembre.

Alexandre Kalistratov a été condamné, jeudi 3 novembre, à 100 heures de travaux d'intérêt général par un tribunal de la République de l'Altaï pour avoir distribué des brochures des témoins de Jéhovah qui inciteraient à la haine envers l'Église catholique.

Le tribunal municipal de Gorno-Altaïsk avait déjà acquitté Alexandre Kalistratov de ces charges le 14 avril faute de preuve.

Cependant, l'accusation a interjeté appel et la Cour suprême de la République de l'Altaï a annulé cet acquittement et ordonné que le même tribunal réexamine l'affaire.

« La décision que le tribunal a rendue aujourd'hui est une violation du droit d'Alexandre Kalistratov d'exprimer pacifiquement ses convictions religieuses », a déclaré John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

« La condamnation d'Alexandre Kalistratov va à l'encontre de la législation russe ainsi que des obligations du pays aux termes du droit international relatif aux droits humains. Elle doit être annulée. »

« Cette affaire est la dernière en date d'une série de condamnations et de décisions de justice visant les témoins de Jéhovah pour des motifs complètement fallacieux. »

En juin, la Cour suprême de Russie a statué que des critiques émises à l'encontre d'une organisation politique, d'un groupe religieux ou idéologique ou de traditions nationales ou religieuses ne pouvaient en soi être considérées comme un acte d'incitation à la haine.

Selon la Cour, c'est à l'accusation de prouver que la distribution de textes interdits avait pour but d'inciter à la haine. Cette preuve n'a pas été apportée dans le cas d'Alexandre Kalistratov.

Les charges retenues contre Alexandre Kalistratov, responsable de la branche des témoins de Jéhovah de la République de l'Altaï, sont liées à la diffusion de livres, de brochures et de magazines tels que Réveillez-vous ! et La Tour de Garde.

À plusieurs reprises, des tribunaux ont estimé que certains numéraux de ces deux magazines incitaient à la haine et ils font désormais partie de la liste noire du ministère russe de la Justice énumérant les textes interdits. Alexandre Kalistratov nie avoir distribué des textes mentionnés dans cette liste.

Le juge a estimé que certains passages incitaient à la haine contre l'Église catholique, comme celui-ci, extrait de La Tour de Garde : « Nous allions à l'église à Seattle, mais ce n'était qu'une formalité. La religion ne tenait pas une grande place dans notre vie avant que Jamie, une jeune pionnière enjouée qui prêchait la Bonne Nouvelle, ne sonne à notre porte. C'était une personne si agréable que j'ai accepté d'étudier la Bible. »

Le procès a débuté en octobre 2010. Des poursuites judiciaires semblables sont actuellement en cours dans plusieurs régions de Russie.

On compte environ sept millions de témoins de Jéhovah dans le monde, dont plus de 200 000 en Russie. Ce mouvement religieux est interdit dans plusieurs régions de Russie et dans certains ex-États soviétiques.

La branche moscovite des témoins de Jéhovah a été dissoute par décision de justice en 2004. En juin 2010, la Cour européenne des droits de l'homme a déclaré que cette décision violait le droit à la liberté de religion et d'association tel que défini par la Convention européenne des droits de l'homme.
PRE01/557/2011
03 novembre 2011
Russie
liberté religieuse

49 Re: les témoins en RUSSIE. le Jeu 7 Nov - 11:21

Josué

avatar
Administrateur
Jugement contre la Russie : la Grande Chambre de la Cour européenne refuse de réexaminer l’affaire
31 OCTOBRE 2013 | RUSSIE
Le lundi 7 octobre 2013, la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme a rejeté une demande de renvoi faite par la Russie dans une affaire impliquant des Témoins de Jéhovah. Le 6 juin dernier, la Cour avait jugé la Russie coupable de violation du droit au respect de la vie privée et l’avait condamnée à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à Mme V. Zhukova et la même somme à Mme Y. Avilkina. Les autorités russes s’étaient en effet procuré auprès d’établissements hospitaliers les dossiers médicaux confidentiels de ces personnes sans leur autorisation. La Russie a demandé que cette affaire soit renvoyée devant la Grande Chambre de la Cour, qui a autorité pour la réexaminer. Toutefois, la Cour a rejeté la demande de la Russie. L’arrêt du 6 juin est désormais définitif, ce qui oblige donc la Russie à respecter le droit à la vie privée dans les situations de ce genre et à verser les dommages et intérêts imposés par la Cour.
Contacts presse :
International : J. Brown, service d’information, tél. : +1 718 560 5000

50 Re: les témoins en RUSSIE. le Ven 22 Nov - 8:38

Josué

avatar
Administrateur
Moscou (AsiaNews) - Dans la province de Rostov, dans le sud la Russie, l'utilisation instrumentale de la loi contre l'extrémisme pour persécuter les minorités religieuses et a conduit à une augmentation des comportements sociaux intolérants, agressions physiques et verbales en particulier contre les protestants et les Témoins de Jéhovah. Ezhednevni Zhurnal dénonce la situation dans un article de Ksenia Sergazina, un centre expert Sova, qui surveille les incidents d'intolérance à travers le pays. Témoins de Jéhovah dans Tagarong continuer à être distingué par les enquêteurs. Ici, le 25 Novembre de la première audience du procès contre 16 de ses membres commence. Ils ont été inculpés en Avril pour avoir restauré la communauté locale de cette organisation religieuse internationale, a interdit il ya quatre ans. En 2009, en effet, la Cour suprême de la Fédération de Russie a confirmé la décision du tribunal de Rostov, qui a exigé la dissolution et l'interdiction de la communauté des Témoins de Jéhovah à Taganrog, Neklinov et Matveeva - Kurgan, car ils ont été jugés "extrémistes". Les militants des droits de l'homme ont dénoncé l'usage illégal de la loi contre l'extrémisme et a exigé que la Russie respecte le droit à la liberté religieuse. Mais appelle les autorités étaient inutiles. Au contraire: même sans attendre l'issue du procès, le 28 Octobre, les organismes d'enquête de Rostov-on-Don ont annoncé qu'ils avaient placé cinq autres Témoins de Jéhovah sous enquête. Officiellement, ils sont accusés de «ne pas avoir renoncé à leur foi et a continué à étudier la Bible ensemble», malgré l'interdiction. Tous les cinq sont désormais tenus de ne pas quitter la ville. Parmi eux se trouvait un couple de retraités, le mari - Vladimir Chesnokov -. Avait déjà été persécuté pour sa foi à l'époque de l'URSS L'article dénonce l'utilisation «instrumentale» de la loi de discriminer et de poursuivre les «objecteurs religieux», c'est à dire ceux qui promouvoir les valeurs communautaires considérées comme non conformes à ceux des valeurs traditionnelles russes. Dans le passé, non seulement les textes des Témoins de Jéhovah, mais aussi des musulmans et de la Scientologie ont été jugés "extrémistes" et donc banni du pays. Les posséder, de les utiliser pour liturgies et même mentionner leur est assimilé à la participation à des activités extrémistes. Par suite de cette persécution judiciaire, en 2013, il a augmenté l'agression et l'intolérance envers ces minorités. De Janvier à Novembre 2013, la plupart des victimes étaient des musulmans (31), les Témoins de Jéhovah (13), pentecôtistes (3) et aussi les orthodoxes (2). Cinq ont été menacés de mort, tandis que d'autres ont été battus par des gens ordinaires, la police et le personnel de la FSB, les services de renseignement russes. Les Témoins de Jéhovah sont ciblés de façon particulière non seulement dans la province de Rostov, mais aussi à Moscou, Lukhovitsy, Omsk, Iochkar-Ola, Voronezh, Kirov et Chelyabinsk. L'article conclut par un appel à ne pas rester indifférent à cette escalade de la violence. "Vous pouvez imaginer l'ampleur du phénomène, en regardant en arrière à la persécution des croyants à travers l'URSS - écrit Sergazina - dans la Russie moderne, la seule différence est que certains groupes sont persécutés, mais cela ne devrait pas le rendre plus acceptable, c'est une violation de la liberté de conscience ». Source

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum