Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Une liste de 59 médicaments sous surveillance

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
LE POINT.FR
Une liste de 59 médicaments sous surveillance, dans le cadre d'une procédure spéciale de suivi d'éventuels effets indésirables appelée "plan de gestion des risques", publiée mercredi par Le Parisien, est disponible sur le site de l'Agence des produits de santé (Afssaps). Cette liste, dont l'Afssaps fait régulièrement état, couvre un spectre très vaste, avec par exemple une pilule du lendemain et des vaccins contre la méningite ou pour prévenir le cancer du col de l'utérus. Elle comprend ainsi des médicaments utiles et d'autres à l'efficacité plus contestée.

De plus, elle ne recouvre pas tous les médicaments sous surveillance, parfois sous d'autres procédures, tel le vasodilatateur buflomédil, commercialisé notamment sous divers noms de marque, dont Fonzylane (laboratoire Cephalon) qui fait partie des médicaments dont la revue médicale Prescrire demande le retrait.

Pour Bruno Toussaint, directeur de la revue Prescrire, qui a contribué à révéler le scandale du Mediator, cette liste regroupe une grande variété de situations. "Certains devraient être retirés du marché (...), d'autres ont une utilité, mais on ne sait pas si la surveillance des risques est efficace", explique-t-il, cité par le quotidien. "Pour l'instant, ce sont les laboratoires qui font les suivis d'effets secondaires, et les transmettent à l'agence. Il faudrait mieux que ce soit fait par des experts indépendants", ajoute-t-il.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Admin a écrit:LE POINT.FR
Une liste de 59 médicaments sous surveillance, dans le cadre d'une procédure spéciale de suivi d'éventuels effets indésirables appelée "plan de gestion des risques", publiée mercredi par Le Parisien, est disponible sur le site de l'Agence des produits de santé (Afssaps). Cette liste, dont l'Afssaps fait régulièrement état, couvre un spectre très vaste, avec par exemple une pilule du lendemain et des vaccins contre la méningite ou pour prévenir le cancer du col de l'utérus. Elle comprend ainsi des médicaments utiles et d'autres à l'efficacité plus contestée.

De plus, elle ne recouvre pas tous les médicaments sous surveillance, parfois sous d'autres procédures, tel le vasodilatateur buflomédil, commercialisé notamment sous divers noms de marque, dont Fonzylane (laboratoire Cephalon) qui fait partie des médicaments dont la revue médicale Prescrire demande le retrait.

Pour Bruno Toussaint, directeur de la revue Prescrire, qui a contribué à révéler le scandale du Mediator, cette liste regroupe une grande variété de situations. "Certains devraient être retirés du marché (...), d'autres ont une utilité, mais on ne sait pas si la surveillance des risques est efficace", explique-t-il, cité par le quotidien. "Pour l'instant, ce sont les laboratoires qui font les suivis d'effets secondaires, et les transmettent à l'agence. Il faudrait mieux que ce soit fait par des experts indépendants", ajoute-t-il.
ce n'est surement pas encore fini.

Josué

avatar
Administrateur
SOURCE REUTERS
Nicolas Sarkozy a annoncé, jeudi, une refonte "en profondeur" de la politique française du médicament, à la suite de l'affaire du Mediator, accusé d'être responsable d'au moins 500 morts. "Il faut tirer toutes les leçons de ce dossier", a déclaré le président de la République lors de ses voeux aux professionnels de la santé.

"Nous allons engager une démarche de refondation en profondeur de notre politique du médicament", a-t-il ajouté. Il a précisé qu'il s'agissait notamment de "resserrer les mailles du filet" du système de pharmacovigilance "au travers de procédures plus réactives et d'autorités publiques plus efficaces" et que des décisions seraient prises à la mi-2011.

Invité


Invité
Que dit la Bible a propos des médicaments ?

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
florence_yvonne a écrit:Que dit la Bible a propos des médicaments ?
rien l'industrie pharmaceutique n'existait pas les gens se soignaient avec les moyens du bord et les plus riches allaient voire un médecin . LUC était médecin.
ils servaient de ce que la nature leur donnait par exemple du baume.

(Jérémie 46:11) 11 “ Monte à Guiléad et prends du baume, ô vierge, fille d’Égypte ! En vain tu as multiplié les remèdes. Il n’y a pas de cicatrisation pour toi [...]
le vin a petite dose était considéré comme un médicament.
(1 Timothée 5:23) 23 Ne bois plus de l’eau, mais fais usage d’un peu de vin à cause de ton estomac et de tes fréquentes maladies.

Josué

avatar
Administrateur
selon un sondage du Dauphiné Libéré du 23 janvier.
avez -vous encore confiance dans les médicaments ?
44% de oui contre 56 de non.

Josué

avatar
Administrateur
SANTÉ - L'Affsaps a demandé le retrait du Fonzylane et du Nizoral en raison des risques qu'ils pourraient entraîner... Lire la suite l'article

PHOTOS/VIDÉOS LIÉES
Deux nouveaux médicaments bientôt interdits
Agrandir la photo
Deux médicaments devraient être sous peu interdits, le Fonzylane ou «buflomédil», déjà sur la sellette, et le Nizoral, un anti-mycosique en comprimés pris par voie orale, selon Le Figaro. Le quotidien fait état d'un vote en ce sens de la commission d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM), dont l'avis est cependant consultatif.

«Plan de gestion des risques»

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a indiqué mardi dernier que la liste des 76 médicaments sous surveillance, demandée à l'Afssaps (agence du médicament) à la suite de l'affaire du Mediator, serait rendue publique «dans une semaine au plus tard». Lundi prochain, le Pr Didier Houssin, directeur général de la Santé et Fabienne Bartoli, adjointe du directeur général feront un point sur «la surveillance des médicaments».

Un certain nomdre de ces 76 médicaments devraient faire partie d'une liste déjà connue de 59 médicaments qui sont sous surveillance dans le cadre d'une procédure spéciale de suivi d'éventuels effets indésirables appelée «plan de gestion des risques» établi depuis plusieurs années, et dont l'Afssaps fait régulièrement état. Parmi ces 59 produits, certains sont utiles et d'autres contestables.

Sans l'affaire du Médiator de Servier, qui serait responsable de 500 à 2.000 morts, ces deux médicaments resteraient encore probablement en vente pour un moment, souligne le Figaro. Le buflomédil est un vasodilatateur commercialisé sous le nom de Fonzylane par la firme américaine Cephalon et comme génériques par une quinzaine de firmes dont Merck, Mylan et Biogaran, la filiale de Servier.

Effets indésirbles cardiaques et neurologiques

L'agence du médicament (Afssafs), dont dépend la commission d'AMM, avait effectivement indiqué début janvier que le processus de réévaluation de ce médicament, dans le collimateur de la revue Prescrire, pourrait aboutir au retrait ou la suspension .

Aude

avatar
Admin a écrit:selon un sondage du Dauphiné Libéré du 23 janvier.
avez -vous encore confiance dans les médicaments ?
44% de oui contre 56 de non.

Suspect Suspect Suspect

On comprend vue que même les médecins sont réticents à prescrire ci ou ça. Mais voilà les lobby pharmaceutiques sont une énorme source de revenu...... No

alpha1


diffiçile de s'y retrouver dans tout cela chacun cherche à se protéger et à garder le monopole de ce que cela rapporte,de plus chaque personne réagit différemment selon le médicament tel personne aura tel effet indésirable une autre autre chose plus ou moins important et une autre rien alors il minimise les problémes jusqu'au moment ou cela devient trés grave et moi j'ai toujours pensé que l'on servait de cobaye mais cela n'engage que moi

Josué

avatar
Administrateur
SANTÉRSS Santé
Le Point.fr - Publié le 31/01/2011 à 06:41 - Modifié le 31/01/2011 à 07:03

MÉDICAMENT - Le buflomédil va disparaître des pharmacies
L'Afssaps a pris cette décision en raison d'effets indésirables cardiaques et neurologiques du médicament, parfois mortels.
http://www.lepoint.fr/sante/medicament-le-buflomedil-va-disparaitre-des-pharmacies-31-01-2011-133691_40.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110131

Aude

avatar
Admin a écrit:SANTÉRSS Santé
Le Point.fr - Publié le 31/01/2011 à 06:41 - Modifié le 31/01/2011 à 07:03

MÉDICAMENT - Le buflomédil va disparaître des pharmacies
L'Afssaps a pris cette décision en raison d'effets indésirables cardiaques et neurologiques du médicament, parfois mortels.
http://www.lepoint.fr/sante/medicament-le-buflomedil-va-disparaitre-des-pharmacies-31-01-2011-133691_40.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110131

Si ça se trouve cette recrudescence de maladies cardiaques dans les pays nantis est autant le fait des médicaments que d'une alimentation trop riche comme on veut nous faire croire....
Qui sait ????

Invité


Invité
Odessa a écrit:
Admin a écrit:SANTÉRSS Santé
Le Point.fr - Publié le 31/01/2011 à 06:41 - Modifié le 31/01/2011 à 07:03

MÉDICAMENT - Le buflomédil va disparaître des pharmacies
L'Afssaps a pris cette décision en raison d'effets indésirables cardiaques et neurologiques du médicament, parfois mortels.
http://www.lepoint.fr/sante/medicament-le-buflomedil-va-disparaitre-des-pharmacies-31-01-2011-133691_40.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110131

Si ça se trouve cette recrudescence de maladies cardiaques dans les pays nantis est autant le fait des médicaments que d'une alimentation trop riche comme on veut nous faire croire....
Qui sait ????

Le problème d'un médicament comme le di-Antalvic, c'est le non respect de la posologie, les gens pensent que parce que le médicament est en vente libre on peut en consommer sans modération, mais il y a une notice, il faut la lire et suivre les recommandations indiquées.

Les médicaments ne sont pas des bonbons

alpha1


le di-antalvic en vente libre?moi je ne pouvais l'avoir que sur ordonnance

Invité


Invité
alpha1 a écrit:le di-antalvic en vente libre?moi je ne pouvais l'avoir que sur ordonnance

En France il est en vente libre

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Invité


Invité
Mikael a écrit:les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Parce qu'ils sont souvent malade ?

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:
Mikael a écrit:les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Parce qu'ils sont souvent malade ?
pourquoi plus que les autres ?

Aude

avatar
En France les médecins ne sont pas tenus juridiquement à un résultat. Ils peuvent détraquer leur patient à volonté avec quantité de pilules.
En France on apprend aux médecins à faire traîner leur patient surtout certaines branches (kiné... ) ou la demande n'est pas très importante.

Invité


Invité
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mikael a écrit:les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Parce qu'ils sont souvent malade ?
pourquoi plus que les autres ?

Parce qu'ils sont plus soucieux de se soigner ?

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mikael a écrit:les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Parce qu'ils sont souvent malade ?
pourquoi plus que les autres ?

Parce qu'ils sont plus soucieux de se soigner ?
disons qu'ils sont plus tendance a être hypocondriaque que les autres pays.

Invité


Invité
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
pourquoi plus que les autres ?

Parce qu'ils sont plus soucieux de se soigner ?
disons qu'ils sont plus tendance a être hypocondriaque que les autres pays.

Comment expliques-tu cela, l'air ambiant ? la nourriture ?

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
pourquoi plus que les autres ?

Parce qu'ils sont plus soucieux de se soigner ?
disons qu'ils sont plus tendance a être hypocondriaque que les autres pays.

Comment expliques-tu cela, l'air ambiant ? la nourriture ?
mais je n'ais pas d'explication. Sad

Invité


Invité
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
disons qu'ils sont plus tendance a être hypocondriaque que les autres pays.

Comment expliques-tu cela, l'air ambiant ? la nourriture ?
mais je n'ais pas d'explication. Sad

Donc, quand tu poses cette question

les Français sont de grands consommateurs de médicaments.
pourquoi ?

Tu attends l'explication que tu n'as pas ? mais que tu penses que nous avons ?

Aude

avatar
Les Français ne sont pas hypocondriaques, on les rend hypocondriaques en ne les assistant pas correctement:

En France les médecins ne sont pas tenus juridiquement à un résultat. Ils peuvent détraquer leur patient à volonté avec quantité de pilules.
En France on apprend aux médecins à faire traîner leur patient surtout certaines branches (kiné... ) ou la demande n'est pas très importante.

Perso j'ai eu la chance de faire connaissance avec la médecine Belges, Allemande et Suisse lors de mes déplacements et après ça je peux garantir qu'on a peur des toubib français.....

Invité


Invité
Odessa a écrit:Les Français ne sont pas hypocondriaques, on les rend hypocondriaques en ne les assistant pas correctement:

En France les médecins ne sont pas tenus juridiquement à un résultat. Ils peuvent détraquer leur patient à volonté avec quantité de pilules.
En France on apprend aux médecins à faire traîner leur patient surtout certaines branches (kiné... ) ou la demande n'est pas très importante.

Perso j'ai eu la chance de faire connaissance avec la médecine Belges, Allemande et Suisse lors de mes déplacements et après ça je peux garantir qu'on a peur des toubib français.....

En France, il est vrai que l'on sort rarement d'un cabinet médical sans un ordonnance.

Aude

avatar
Le problème c'est qu'ils prescrivent des ordonnances sur la base de rien. Aucune recherche c'est rare, ou alors recherches banales et succinctes. Voir recherches minables du genre prise de sang faîte dans la libre circulation, au lieu d'analyser dans la cellule directe.

Tu arrives en Belgique ou en Suisse tu es bombardé d'exam. Jamais tu n'entends un médecin dire le traditionnel " c'est nerveux " ou " c'est psychique " comme on te colle à tour de bras en France.

Ensuite pas besoin de tatonner avec quantité de pilules, ou peu le médecin sait ou il va, en tout cas il a une piste à exploiter, une vraie.

D'ailleurs tu arrives en Belgique ou en Suisse et tu dis que tu es Français, soit ça jette un froid, soit ils ont le sourire en coin ...

Invité


Invité
En France, il faut 10 ans de tests avant qu'un médicament ai l'autorisation de mise sur le marché

Les médecins doivent connaitre sur le bout des doigts les médicaments qu'ils prescrivent et en cas de doute, ils ont le Vidal

Aude

avatar
Je parle de la recherche sur les trouble du patient. Bilan de santé complet du patient.

Invité


Invité
Odessa a écrit:Je parle de la recherche sur les trouble du patient. Bilan de santé complet du patient.

C'est pas faux

Josué

avatar
Administrateur
L'UE renforce sa législation contre les médicaments contrefaits.
STRASBOURG (Reuters) - Les médicaments vendus dans l'Union européenne seront pourvus dans quelques années d'un dispositif de sécurité permettant de vérifier leur origine et leur authenticité pour lutter contre la contrefaçon.

Cette disposition, qui ne concernera, sauf exception, que les médicaments soumis à prescription, fait partie d'une nouvelle législation adoptée mercredi par le Parlement européen.

Un logo européen, dont l'authenticité devra être vérifiable, sera affiché sur les sites légaux de vente sur internet où le phénomène de la contrefaçon a pris une ampleur jugée inquiétante par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 50% des médicaments vendus par des sites illégaux seraient contrefaits, soit qu'il s'agisse de copies, soit qu'ils se révèlent inefficaces, voire dangereux.

Les Etats membres seront également tenus d'appliquer des sanctions dissuasives contre les fabricants ou distributeurs de médicaments falsifiés, y compris par le biais d'internet.

Chaque maillon de la chaîne devra s'assurer de l'authenticité des produits qu'il acquiert.

Si l'apparition d'un logo européen du médicament sur internet est attendue pour 2014, il faudra une dizaine d'années pour mettre en place un système de traçabilité européen.

La Commission européenne doit proposer une solution technique de type code-barres ou autre d'ici 2013. Les Etats qui n'imposent actuellement aucun système de sécurité auront trois ans pour l'adopter, les autres, comme la France, bénéficieront d'un délai de six ans pour s'adapter.

"C'est une étape, même si nous ne sommes pas allés assez loin", a estimé, au nom du Parti populaire européen, l'eurodéputée française de l'UMP Françoise Grossetête.

Elle a regretté que les médicaments vendus sans ordonnance dont certains, comme les antalgiques, réalisent de très grosses ventes, ne soient pas automatiquement concernés par le dispositif de traçabilité.

Elle regrette également que le reconditionnement de médicaments, pratiqué par certains courtiers qui achètent dans un pays à bas coûts pour revendre dans un autre, n'ait pas été interdit par la directive.

L'OMS estime que les médicaments contrefaits représentent environ 1% du marché, en valeur, dans les pays développés, mais plus de 30% dans les pays les plus pauvres et entre 10 et 20% au sein des économies émergentes.

En 2009, la Commission européenne avait annoncé la saisie par les douanes de 34 millions de comprimés contrefaits en l'espace de deux mois, lors de contrôles ciblés menés dans tous les Etats membres.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

samuel

avatar
Administrateur
il y aura toujours des magouilles car ça génèrent beaucoup de profits.

Invité


Invité
Les médicaments sont un mal nécessaire

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:Les médicaments sont un mal nécessaire
qui gère des milliards d'euros et enrichie certains.

Invité


Invité
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:Les médicaments sont un mal nécessaire
qui gère des milliards d'euros et enrichie certains.

Et qui guérissent des millions de gens et qui leur sauvent la vie.

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:Les médicaments sont un mal nécessaire
qui gère des milliards d'euros et enrichie certains.

Et qui guérissent des millions de gens et qui leur sauvent la vie.
et en tuent en même temps il faut pas le sous estimé non plus.

Invité


Invité
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:
qui gère des milliards d'euros et enrichie certains.

Et qui guérissent des millions de gens et qui leur sauvent la vie.
et en tuent en même temps il faut pas le sous estimé non plus.

Beaucoup de maladies sont quasiment éradiquées dans les pays qui ont accès aux vaccins et au médicaments, alors que dans les pays du tiers monde elles font toujours des ravages, je pense à la peste, au choléra, la variole, le typhus, la lèpre, la poliomyélite et j'en oublie

Josué

avatar
Administrateur
e Di-Antalvic est retiré du marché ce mardi 1er mars. Certains aficionados de l'anti-douleur font des stocks en prévision de cette fin programmée. Reportage.

"Je prends du Di-Antalvic depuis 20 ans car c'est le seul médicament qui soulage mes douleurs." Comme Andrée, 63 ans, de nombreux patients redoutent le 1er mars, date du retrait du Di-Antalvic du marché français.
Vendu depuis plus de quarante ans par Sanofi-Aventis, le Di-Antalvic présente des risques de surdosage, fréquents en cas de douleurs aiguës ou chroniques, qui peuvent être lourds: du trouble psychiatrique et cardiovasculaire... à l'arrêt cardiaque. Des effets secondaires qui ont poussé l'Afssaps à ordonner son retrait des rayons des pharmacies. Mais tous les aficionados de l'anti-douleur ne sont pas prêts à mettre un terme à leur consommation.
En prévision de la fin programmée du Di-Antalvic, certains malades font des provisions. "J'en ai suffisamment pour me soigner ces trois prochains mois. Mais comment ferais-je après?", s'interroge Andrée qui a fait le plein de boîtes.
"Depuis janvier, confie un pharmacien parisien, les adeptes du Di-Antalvic viennent s'en procurer dans la limite des doses permises." Plusieurs pharmacies auraient même été dévalisées et seraient en rupture de stock depuis une dizaine de jours.
Complément
Comment se soigner sans Di-Antalvic
"J'ai pris du Di-Antalvic et Propofan pendant 10 ans pour calmer mes migraines. Je viens d'arrêter à contre-coeur après les révélations sur leurs effets secondaires. Mais je crains de ne pouvoir trouver des médicaments aussi efficaces", s'inquiète Lisa, 29 ans, qui n'a pas fait de réserves.
Pour Sandra, 48 ans, pas question de céder à la panique. "Je suis convaincue que le Doliprane ou le paracétamal sauront tout autant soulager mes douleurs musculaires." "Le scandale du Mediator, confie Sylvie, employée d'une officine parisienne, a incité de nombreux patients à se montrer vigilants et à changer de médicaments." Le sort du Di-Antalvic étant scellé depuis un an, d'autres adeptes "ont déjà commencé à se soigner autrement", confirme Catherine, également pharmacienne.
http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/razzia-sur-le-di-antalvic_966480.html?xtor=EPR-181

Josué

avatar
Administrateur
L'autorisation de mise sur le marché est retirée au Di-Antalvic et au Propofan (ainsi qu'aux génériques), à compter du 1er mars 2011.
Dans le cadre de la procédure européenne de réévaluation du rapport bénéfice / risque pour tous les médicaments contenant du Dextropropoxyphène (DXP), la Commission européenne avait demandé, dans une décision du 14 juin 2010, le retrait au sein de l'Union européenne de toutes les spécialités en contenant dans un délai maximum de 15 mois. Les preuves d'efficacité thérapeutique (...)

Josué

avatar
Administrateur
De la liste des 77 médicaments sous surveillance renforcée de l'Afssaps, l'organisation de consommateurs a extrait 31 médicaments dont 8 à retirer du marché sans attendre.

L'UFC-Que Choisir a analysé la liste des 77 médicaments placés sous surveillance renforcée et en a extrait une liste de 31 d'entre eux "à éviter", en s'appuyant sur le travail de la revue indépendante Prescrire.
"31 d'entre eux sont à éviter, dont 8 particulièrement dangereux, sont à retirer du marché sans attendre : Actos (diabète), Arcoxia (arthrose, rhumatologie), Equanil (sevrage alcoolique), Hexaquine (crampes), Nexen (douleur), Valdoxan (dépression), Vastarel (angine de poitrine, vertige, acouphènes) et Zyban (sevrage tabagique)" assène l'organisation de consommateurs.
"Plusieurs de ces médicaments sont d'ailleurs d'ores et déjà interdits à l'étranger", souligne la revue Que Choisir Santé, dans son numéro d'avril, qui juge qu'il y a encore "trop de médicaments inutiles ou dangereux en circulation".
Retrouvez la liste des 77 médicaments sous surveillance renforcée classés par catégorie: cancer, diabète, douleur...
Elle déplore par ailleurs dans ce même numéro, que certains médicaments utiles soient seulement remboursés à 15% (vignette orange) et en publie une liste qui trie le bon grain de l'ivraie, assortie d'explications pratiques.
L'UFC-Que Choisir réclame "une action sans délai des pouvoirs publics", passant concrètement par "le retrait du marché des huit médicaments" précités "dangereux pour la santé" et "le déremboursement des médicaments inefficaces, qui grèvent inutilement les finances publiques et contribuent à l'augmentation des primes d'assurances complémentaires santé".
Une version plus digeste de la liste de l'Afssaps
Les autres médicaments à éviter sont le Procoralan (angine de poitrine instable) l'Intrinsa (testostérone pour la baisse du désir féminin), le Ferrisat (carence en fer) le buflomédil (Fonzylane et génériques retirés du marché en février, rappelle la revue), le Cymbalta (dépression), le Protopic (dermite atopique), Victoza, Eucréas et Galvus (diabète) , Multaq (fibrillation auriculaire, un trouble du rythme cardiaque), Praxinor (hypotension), Mépronizine, Rohypnol et Noctran (insomnie), Celance (Parkinson), Alli (obésité), Protelos (ostéoporose postménopause), Arixtra et Xarelto (prévention des thrombo-embolies veineuses), Zypadhera (schizophrénie, récidive de trouble bipolaire), Tysabri (sclérose en plaques), Champix (sevrage tabagique) Ketum gel (tendinites superficielles).
La liste des 77 médicaments publiée par l'agence du médicament (Afssaps), mélangeant des médicaments dangereux à d'autres utiles, bien qu'à surveiller, avait semé le trouble chez de nombreux patients et a accru la défiance des Français vis-à-vis des médicaments, selon l'UFC Que Choisir. L'Afssaps vient de mettre en ligne une version plus digeste de sa liste.

Josué

avatar
Administrateur
Professeur Giroud : "Il est plus difficile de trouver le bon médicament que de gagner au tiercé"
Le Point.fr - Publié le 28/04/2011 à 17:24 - Modifié le 28/04/2011 à 17:25
Dans son dernier livre, le pharmacologue classe les produits disponibles en automédication selon leur efficacité et leur tolérance.
la suite ici.
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/professeur-giroud-il-est-plus-difficile-de-trouver-le-bon-medicament-que-de-gagner-au-tierce-28-04-2011-1324503_57.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110429

Josué

avatar
Administrateur
Dans un communiqué du mercredi 4 mai 2011, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) indique que les médicaments antitussifs contenant de la pholcodine sont désormais soumis à prescription médicale obligatoire.
Délivrés auparavant sans ordonnance dans les pharmacies, ces 23 sirops à base de pholcodine (biocalyptol, broncalene, codotussyl, dimétane, hexapneumine, humex, respilène, rhinatiol...) sont utilisés en France depuis la fin des années 1960 dans le traitement de (...)

Josué

avatar
Administrateur
[size=33]Médicaments : les antibiotiques, trop automatiques, menacent la santé mondiale[/size]


Corrélé à l'augmentation du PIB, le niveau de consommation d'antibiotiques a particulièrement augmenté dans les pays à revenu intermédiaire ou faible.


SOURCE AFP
Publié le 28/03/2018 à 07:21 | Le Point.fr



Dans les 76 pays étudiés, l'absorption d'antibiotiques est passée de 21,1 milliards de doses quotidiennes déterminées en 2000 à 34,8 milliards en 
« Les antibiotiques, c'est pas automatique. » Dans le monde, beaucoup d'utilisateurs semblent avoir oublié cette recommandation. Entre 2000 et 2015, la consommation mondiale d'antibiotiques a augmenté de 65 %, dopée par une utilisation qui explose dans les pays à revenu intermédiaire et faible mais qui représente une menace pour la santé mondiale, ont rapporté des chercheurs. En effet, ces experts rappellent dès le début de leur rapport que « la résistance aux antibiotiques, entraînée par la consommation d'antibiotiques, est une menace croissante pour la santé mondiale ».
Lire aussi : Attention, les antibiotiques font grossir les bébés
Publiée lundi dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), cette étude, fondée en partie sur des projections, donne le tournis : « La consommation globale totale d'antibiotiques en 2015 était estimée à 42,3 milliards de doses quotidiennes déterminées. » Dans les 76 pays étudiés, l'absorption d'antibiotiques est passée de 21,1 milliards de doses quotidiennes déterminées en 2000 à 34,8 milliards en 2015. Corrélé à l'augmentation de leur Produit intérieur brut (PIB), le niveau de consommation d'antibiotiques a particulièrement augmenté dans les pays à revenu intermédiaire ou faible (LMIC) : + 114 % en 16 ans, pour atteindre 24,5 milliards de doses quotidiennes déterminées.

700 000 morts par an


Pour Eili Klein, chercheur au Center for Disease Dynamics, Economics & Policy et l'un des auteurs de l'étude, cette augmentation signifie « un meilleur accès à des médicaments nécessaires dans des pays avec beaucoup de maladies qui peuvent être traitées efficacement avec des antibiotiques ». Mais le chercheur avertit : « Alors que de plus en plus de pays obtiennent l'accès à ces médicaments, ces taux [de consommation] augmenteront [...], ce qui conduira à des taux plus élevés de résistance » aux antibiotiques. Or, cette résistance des bactéries est responsable de 700 000 morts par an dans le monde, selon un groupe d'experts internationaux formé en 2014 au Royaume-Uni.
La consommation est plus faible pour les pays à haut revenu (HIC), avec 10,3 milliards de doses quotidiennes. Et entre 2000 et 2015, la hausse n'a été que de 6 %. Le taux de consommation pour 1 000 habitants et par an reste bien plus élevé dans les pays à haut revenu. Mais en 16 ans, ce taux a augmenté de 77 % pour les pays à revenu intermédiaire ou faible, tandis qu'il a diminué de 4 % pour les pays riches. Et certains pays LMIC ont dépassé le taux de consommation d'antibiotiques de pays à haut revenu.

Mise en garde


En 2015, la Turquie, la Tunisie, l'Algérie et la Roumanie faisaient ainsi partie des six pays aux taux de consommation d'antibiotiques les plus élevés, alors qu'en 2000, les cinq premiers appartenaient tous à la catégorie des pays à haut revenu. Autre exemple, en 16 ans, la consommation d'antibiotiques a doublé en Inde, a augmenté de 79 % en Chine et de 65 % au Pakistan. Ces trois pays sont les plus gros utilisateurs d'antibiotiques parmi les pays LMIC. Au contraire, la hausse n'a été que marginale dans les trois pays leaders de la consommation dans les nations à haut revenu, les États-Unis, la France et l'Italie, explique l'étude.
Les chercheurs tirent la sonnette d'alarme pour l'avenir : « Les projections de la consommation globale d'antibiotiques en 2030, présumant aucun changement de politique, sont jusqu'à 200 % supérieures aux 42 milliards de doses quotidiennes déterminées en 2015. » « Éliminer cette utilisation inutile [des antibiotiques] devrait être une première étape et une priorité pour chaque pays », confie à l'AFP Eili Klein. « Trente pour cent de l'utilisation dans les pays à haut revenu est inappropriée », renchérit-il, ajoutant que la consommation considérable d'antibiotiques chez certains pays LMIC suggère également qu'un usage inadéquat y en est fait. La résistance aux antibiotiques pourrait causer dix millions de décès par an d'ici à 2050, rapportait une récente étude britannique. Le salut de l'humanité pourrait alors peut-être venir des ornithorynques. Cet animal, qui vit en Australie, est un des rares mammifères qui pond des œufs. Une équipe australienne a récemment découvert qu'une protéine contenue dans le lait maternel de l'ornithorynque pouvait avoir des vertus thérapeutiques pour l'humain.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum