Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

les catastrophes dans le monde.

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

1 les catastrophes dans le monde. le Ven 14 Jan - 15:26

Josué

avatar
Administrateur
Rappel du premier message :

[img] [/img]


51 Re: les catastrophes dans le monde. le Jeu 15 Déc - 18:19

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
15.12.2016
Les catastrophes naturelles et d’origine humaine ont laissé pour 158 milliards de dollars de dégâts en 2016, contre 94 milliards en 2015. La facture pour les assureurs atteint 49 milliards de dollars.

L'année 2016 est d'ores et déjà plus coûteuse sur le plan des catastrophes naturelles et d'origine humaine que 2015. Selon les premières estimations publiées jeudi par le réassureur Swiss Re, le montant total des dégâts s'est élevé à 158 milliards de dollars (150 milliards d'euros), soit bien davantage que l'année passée (94 milliards de dollars). Ce montant se situe toutefois légèrement en-dessous de la moyenne annuelle des dix dernières années (175 milliards de dollars).

La facture à la charge des assureurs et de leurs réassureurs est elle aussi à la hausse, à 49 milliards de dollars, contre 37 milliards un an plus tôt. A elles seules, les catastrophes naturelles ont laissé pour 42 milliards de dollars de pertes assurées, contre 28 milliards en 2015. C'est moins que la moyenne annuelle des dix dernières années (46 milliards).

Sous-assurance

La série de tremblements de terre qui a ébranlé le Japon en avril aura été l'événement le plus coûteux de l'année pour l'industrie de l'assurance (5 milliards de dollars). A contrario, le tremblement de terre qui a dévasté le centre de l'Italie en août n'a occasionné que 70 millions de dollars d'indemnisations pour le secteur alors que le coût de reconstruction total est, lui, estimé à 5 milliards de dollars! « La société est sous-assurée contre le risque de tremblement de terre (...) Par exemple, en Italie, qui est la huitième économie au monde, seul 1 % des habitations sont assurées contre ce risque », rappelle Kurt Karl, le chef économiste de Swiss Re.

L'ouragan Matthew (plus de 4 milliards de dollars de pertes assurées), les tornades printanières aux Etats-Unis (3 milliards de dollars) ainsi que les inondations de la fin mai et du début juin en France et en Europe (2,9 milliards de dollars) auront coûté cher aux assureurs. Les feux de forêt dans l'Alberta (2,8 milliards de dollars) auront même été l'évènement le plus coûteux de l'histoire pour le secteur de l'assurance au Canada.

La charge liée aux catastrophes causées par l'homme (accidents industriels, crash d'avions, etc.) est légèrement moindre qu'en 2015 (7 milliards de dollars, contre 9 milliards).


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211598626719-catastrophes-une-facture-plus-lourde-pour-les-assureurs-en-2016

52 Re: les catastrophes dans le monde. le Mar 10 Oct - 13:32

Josué

avatar
Administrateur
Le coût des catastrophes naturelles devrait atteindre des sommets en 2017
Par Danièle Guinot Publié le 10/10/2017 à 06:01
Le coût des catastrophes naturelles devrait atteindre des sommets en 2017
Selon les estimations du réassureur Scor, les ouragans Harvey, Irma et Maria et les séismes au Mexique ont couté 95 milliards de dollars aux assureurs privés.

La facture des catastrophes naturelles devrait être extrêmement élevée en 2017. Après un début d'année anormalement calme sur le front des tempêtes, les éléments se sont en effet déchaînés à la fin de l'été. Les ouragans Harvey, qui a balayé le Texas, Irma et Maria qui en septembre ont ravagé les Caraïbes, ainsi que les tremblements de terre au Mexique, devraient coûter 95 milliards de dollars (81 milliards d'euros) au marché privé de l'assurance, selon les premières estimations du réassureur Scor, qui a utilisé ses propres données et outils de modélisation.
L'australien QBE estime qu'il est probable que 2017 «soit l'année la plus couteûse dans l'histoire de l'industrie de l'assurance»
D'autres assureurs ont déjà tiré la sonnette d'alarme. L'australien QBE estime ainsi qu'il est probable que 2017 «soit l'année la plus couteûse dans l'histoire de l'industrie de l'assurance». La facture totale pour les assureurs devrait donc être supérieure aux 175 milliards de dollars (161 milliards d'euros) de dommages économiques causés en 2016 par les événements catastrophiques (ou techniques tels les accidents industriels) survenus sur la planète, calculés par le réassureur Swiss Re.
Peu d'assureurs ont pour l'heure annoncé combien allait leur coûter les catastrophes naturelles cette année. Scor a annoncé lundi estimer le coût à la fois des ouragans Harvey, Irma et Maria et des séismes ayant affecté le Mexique, à 430 millions d'euros, après rétrocessions et impôts, au troisième trimestre.
Pour l'heure, c'est le Lloyd's Britannique qui risque de payer le plus lourd tribut: il a estimé le coût de réassurance à 4,5 milliards de dollars pour Harvey et Irma. De son côté, l'assureur américain Chubb s'attend à une facture pouvant monter jusqu'à 1,28 milliard de dollars pour ces deux ouragans, tandis que Maria pourrait lui coûter 200 millions de dollars après impôts au troisième trimestre. À l'avenir, la facture des catastrophes naturelles devrait continuer à s'envoler.
http://info.economie.lefigaro.fr/assurance/2017/10/10/05005-20171010ARTFIG00011-le-cout-des-catastrophes-naturelles-devrait-atteindre-des-sommets-en-2017.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Economie

53 Re: les catastrophes dans le monde. le Jeu 7 Juin - 16:19

Josué

avatar
Administrateur

Une ville peut-elle être rayée de la carte par une éruption volcanique?

Même sans tuer, un volcan pourra toujours détruire une ville comme à Pompéi, car une éruption est incontrôlable. Cela va dépendre de plusieurs facteurs.



  • Bruno ScailletGéologue spécialisé dans l’étude des roches magmatiques 





[size=7]JOHAN ORDONEZ/AFP/GETTY IMAGES

Une ville peut-elle être rayée de la carte par une éruption volcanique?



[/size]
Ce jeudi 7 juin, Le HuffPost s'associe au CNRS pour déchiffrer l'actualité du jour. Pour chaque article publié, la rédaction a réfléchi à une question surprenante à poser à un scientifique, afin de mieux comprendre l'actualité. Voici ci-dessous la contribution de Bruno Scaillet en rebond à l'article de Lucie Hennequin "L'éruption terminée, les images du Guatemala recouvert de cendres sont d'un autre monde."

Un nouveau Pompéi est-il possible? A priori non. On considère pourtant que 500 millions de personnes dans le monde peuvent être potentiellement affectées par une éruption volcanique. Et plusieurs volcans très actifs sont identifiés aux alentours de grandes villes, comme Mexico ou Seattle. Mais ils sont sous surveillance: leur éruption sera en principe précédée de signaux qu'on détectera plusieurs jours voire plusieurs mois à l'avance et on aura le temps de prévenir et d'évacuer la population. La population de Pompéi, elle, n'avait bien sûr pas les moyens de suivre et d'interpréter ces signaux précurseurs. Elle a donc été prise par surprise, d'autant qu'elle n'avait plus en mémoire les éruptions passées du Vésuve, qui sortait d'une très longue période de repos.

Un tout nouveau volcan peut toujours surgir, comme le cas fameux du Paricutin au Mexique, sorti brutalement dans un champ de blé! Mais quand son magma remontera, il provoquera des séismes ou des mouvements du sol, ou encore des émanations de gaz, qui donneront l'alerte.

Mais même sans tuer, un volcan pourra toujours détruire toute une ville comme à Pompéi, car une éruption est incontrôlable. Cela va dépendre de plusieurs facteurs. De la violence de l'explosion elle-même, qui peut produire "calmement" juste une coulée de lave ou alors une énorme colonne de cendres et de gaz qui peuvent ensuite recouvrir la ville. Du sens du vent, ou de la topographie, qui conditionnent ces écoulements gravitaires. De la météo, également: s'il pleut au moment de l'éruption ou juste après, cela peut créer des "lahars", des coulées de boues extraordinairement dévastatrices, comme lors de l'éruption du Pinatubo en 1991 aux Philippines. Cela peut d'ailleurs se produire des mois voire des années après l'éruption, si les matériaux retombés ne s'étaient pas stabilisés!

À voir également sur Le HuffPost:

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum