Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voile intégral

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1 Voile intégral le Ven 12 Nov - 11:20

Josué

avatar
Administrateur
Le 7 octobre, le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution la loi soumise par le Parlement sur l'interdiction du port du niqab et de la burqa dans les espaces publics, tout en réaffirmant la liberté religieuse au sein des lieux de culte. Un flou qui risque de rendre l'application du texte délicate.

2 Re: Voile intégral le Ven 12 Nov - 11:24

Josué

avatar
Administrateur
Le 14 septembre, le Sénat avait adopté par 246 voix contre une le texte tel que l'Assemblée nationale l'avait voté le 13 juillet. A l'Hémicycle comme au Sénat, les groupes UMP et centristes avaient délibéré pour, de même que les élus radicaux de gauche et quelques élus PS à l'instar du sénateur Robert Badinter. La majorité des élus de gauche n'avait en revanche pas participé au scrutin et nombre de juristes s'étaient exprimés contre la violation des principes de liberté, de conscience et de religion du texte.

Une accusation partagée par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et Amnesty International, qui estime notamment que l'interdiction de dissimuler son visage "viole les droits à la liberté d'expression et de religion des femmes". A l'inverse, le Conseil constitutionnel conclut que c'est le voile intégral, même s'il est porté volontairement, qui viole les principes fondamentaux.
Une "réserve d'interprétation"

Danger pour la "sécurité publique", "exigences" du vivre ensemble, "situation d'exclusion et d'infériorité pour les femmes voilées" : autant de reproches faits au port du voile intégral par le Conseil Constitutionnel. Mais "l'interdiction de dissimuler son visage dans l'espace public ne saurait restreindre l'exercice de la liberté religieuse dans les lieux de culte ouverts au public", ont asséné les Sages. Une "réserve d'interprétation" qui jette dès lors le flou sur l'application concrète de la loi.

Voilées ou dévoilées, telle sera la question pour ces femmes déambulant des salles de prières à celles de cours islamiques, de la mosquée à la cafétéria attenante. La gorgée de café risque d'être salée, car cette nuance n'atténue pas pour autant la peine encourue : 150 euros d'amende en cas d'infraction accompagnée ou non d'un stage de citoyenneté en cas de refus persistant.
Près de 2 000 femmes voilées intégralement en France

A contrario, toute personne contraignant une femme à se voiler sera passible d'un an de prison et de 30 000 euros d'amende. Ces sanctions n'entreront en vigueur qu'au printemps 2011, le temps de mener une "démarche de dialogue et de persuasion auprès des femmes portant volontairement le voile intégral". Elles seraient, selon le ministère de l'Intérieur, environ 2 000 en France, qui devient ainsi le premier pays en Europe à adopter cette interdiction.
[size=12]http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/une-pratique-legale-dans-les-lieux-de-culte-publics-11-10-2010-831_118.php[/size]

3 Re: Voile intégral le Ven 26 Nov - 14:55

Josué

avatar
Administrateur
L'académie de Toulouse a décidé, au nom de la laïcité, de licencier une enseignante stagiaire qui refusait de retirer son voile islamique pour faire la classe à des élèves de primaire, a annoncé le recteur vendredi. "J'ai décidé de suivre l'avis de la commission administrative paritaire, qui avait été émis à l'unanimité, et donc de procéder à l'exclusion de service de l'intéressée", a dit le recteur Olivier Dugrip. Cette exclusion est définitive et revient à un licenciement, a-t-il précisé. À sa connaissance, il s'agit d'une première dans l'académie de Midi-Pyrénées.

La jeune femme, dont l'identité n'a pas été révélée, n'a manifesté jusqu'alors aucune intention de contester cette décision. Au contraire, elle l'a acceptée "avec beaucoup de dignité et de responsabilité, elle n'a montré aucune volonté de monter cette affaire en épingle, elle savait ce que sa décision impliquait dans sa vie professionnelle et publique", a dit le directeur de la communication du rectorat Michel Montredon.

Le recteur a invoqué "le principe de neutralité qui s'impose aux agents publics dans l'exercice de leurs fonctions et qui leur interdit d'exprimer, de matérialiser, d'extérioriser leurs croyances religieuses". "Or cette personne se présentait portant un foulard recouvrant l'ensemble de sa chevelure, elle refusait par ailleurs de serrer la main de ses collègues ou des personnes de sexe masculin au nom de ses convictions religieuses", a-t-il dit.

La jeune femme admet les conséquences de sa décision

Selon des informations concordantes, l'enseignante a réussi son concours en 2001 (et non 2002, comme rapporté précédemment), mais n'avait pas été appelée à faire la classe en raison de différents congés maternité et parentaux. Convertie entre-temps à l'islam et arrivée au terme de ses congés, elle s'est présentée à la rentrée de cette année dans une école primaire de Tournefeuille, dans la proche banlieue de Toulouse, pour prendre en charge une classe. Les responsables de l'établissement lui ont demandé de retirer son voile, ce qu'elle a refusé de faire.

Une commission ad hoc, réunie le 19 novembre en formation disciplinaire avec des représentants des syndicats enseignants et de l'administration, a proposé au recteur le licenciement. C'est cet avis que le recteur a suivi. Devant le conseil de discipline, "elle a constamment affirmé ses convictions religieuses, elle a admis les conséquences de sa position, cela n'a présenté aucune difficulté, ni pour elle, ni pour les membres de la commission, puisqu'ils se sont prononcés à l'unanimité", a-t-il dit.

Le Point

4 Re: Voile intégral le Ven 26 Nov - 17:28

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
les cas font devenir de plus en plus fréquants.

5 Re: Voile intégral le Jeu 3 Mar - 13:29

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
SOURCE AFP
Près d'un mois avant l'application de la loi contre le voile intégral, dont la circulaire d'application paraît jeudi au Journal officiel, le gouvernement a annoncé une campagne d'information et de sensibilisation, notamment par voie d'affiches. Dans cette circulaire, adressée aux ministres et préfets, le Premier ministre François Fillon témoigne d'un souci de fermeté et de sérénité, après le débat houleux qui a précédé la loi du 12 octobre 2010, qui prendra effet le 11 avril.

Dès sa promulgation, l'intitulé y appelait. Il ne s'agissait plus de loi contre le voile intégral, mais de "loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public". Même si elle concerne surtout les femmes portant niqab ou burqa qui seraient moins de 3 000 en France. "Il y a eu une césure entre le moment où le projet de loi a été débattu et celui où la loi prendra effet" (le 11 avril 2011), indique-t-on dans l'entourage du Premier ministre. Nous sommes au temps de l'apaisement". La "sérénité" mise en avant est d'autant bienvenue que le débat sur la laïcité et l'islam, prévu pour le 5 avril, fait l'objet d'une controverse, certains craignant qu'il n'apporte de l'eau au moulin du Front national.

Dépliants et site web

Parallèlement à la circulaire ministérielle, une campagne d'information commence vendredi dans les lieux publics, sous forme d'affiches, format papier, portant le slogan "La République se vit à visage découvert".

Sur un fond bleuté se détache l'effigie d'une Marianne, moulée sous la troisième République, visage ouvert, front serein, mais décolleté nettement plus pudique que celui d'une Brigitte Bardot qui trôna dans les mairies. Des dépliants en français et un site internet (www.visage-decouvert.gouv.fr) seront aussi mis à la disposition des personnes intéressées. Une version en anglais et en arabe sera disponible dans les postes consulaires français à l'étranger, pour les voyageurs souhaitant se rendre en France.

Exceptions prévues par la loi

La loi ne concerne pas uniquement les femmes intégralement voilées, mais tous ceux qui les y contraignent, et tous ceux - masqués ou cagoulés - dont le visage dissimulé rendrait impossible leur identification. Quelques exceptions sont prévues : port du casque pour les conducteurs de deux roues, tenues exigées en raison de risques encourus dans certains métiers, activités sportives, fêtes traditionnelles, manifestations artistiques. La loi prévaudra pour tous les lieux publics : voies publiques, transports en commun, commerces, centres commerciaux, établissements scolaires, bureaux de poste, hôpitaux, tribunaux, administrations... Sans parler des plages, jardins publics, promenades publiques et tous autres lieux dont l'accès est libre.

La dissimulation du visage par une personne se trouvant à bord d'une voiture particulière n'est pas constitutive de la contravention prévue par la loi, mais elle peut tomber sous le coup des dispositions du Code de la route. La loi prévoit une amende allant jusqu'à 150 euros et/ou un "stage de citoyenneté" pour les personnes qui l'enfreindront. Par ailleurs, toute personne obligeant une femme à se voiler sera passible d'un an de prison et de 30 000 euros d'amende. La peine sera doublée (deux ans de prison, 60 000 euros d'amende) si la personne contrainte est mineure. Mais, précise la circulaire, "la loi ne confère en aucun cas à un agent le pouvoir de contraindre une personne à se découvrir ou à sortir. En face d'un refus d'obtempérer, l'agent ou son chef de service doit faire appel aux forces de la police ou de la gendarmerie nationales, qui peuvent, seules, constater l'infraction et en dresser procès-verbal".

6 Re: Voile intégral le Ven 4 Mar - 14:20

Josué

avatar
Administrateur
Luc Chatel ne veut pas de femmes voilées aux sorties scolaires. Il l'a signifié à des parents d'élèves de Pantin (Seine-Saint-Denis) qui protestaient contre la directrice de l'école de leurs enfants. Elle refusait qu'une femme voilée accompagne les élèves lors de sorties scolaires. Son ministre la soutient donc.

Selon, Europe 1, le ministre de l'Education nationale dit agir au nom de la laïcité "Les parents d'élèves doivent respecter les principes de neutralité et de laïcité", dans le cas précis des sorties.

Les parents d'élèves de la FCPE, eux, parlent de "discrimination". Selon eux, refuser que cette femme vienne, juste en raison de sa tenue vestimentaire, est inacceptable, Elle ne ferait pas de "prosélytisme" et de s'interroger sur "l'intégration de ces mères de famille".
http://www.lepost.fr/article/2011/03/03/2423431_pas-de-femmes-voilees-aux-sorties-scolaires-luc-chatel-a-bien-raison.html#xtor=EPR-275-[NL_732]-20110304-[politique]

7 Re: Voile intégral le Ven 4 Mar - 16:35

samuel

avatar
Administrateur
cette histoire n'a pas encore fini de faire couler beaucoup d'encre.

8 Re: Voile intégral le Lun 7 Mar - 15:42

Josué

avatar
Administrateur

VOILE INTÉGRAL
Une pratique légale dans les lieux de culte publics?
Camille Tassel - publié le 11/10/2010
Le 7 octobre, le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution la loi soumise par le Parlement sur l'interdiction du port du niqab et de la burqa dans les espaces publics, tout en réaffirmant la liberté religieuse au sein des lieux de culte. Un flou qui risque de rendre l'application du texte délicate.

9 Re: Voile intégral le Mer 9 Mar - 15:34

Josué

avatar
Administrateur
L'interdiction de la dissimulation du visage dans l'espace public prend effet à compter du 11 avril 2011. Une circulaire publiée au Journal officiel du jeudi 3 mars 2011 précise les modalités d'application de cette interdiction.
Cette circulaire définit tout d'abord le champ d'application de la loi du 11 octobre 2010 concernant l'interdiction de dissimulation du visage dans l'espace public (éléments constitutifs de la dissimulation du visage, portée de l'interdiction et exceptions légales, (...)

10 Re: Voile intégral le Jeu 7 Avr - 20:34

Josué

avatar
Administrateur
EVA SCHWINGENHEUER
"Je voulais démasquer l’absurdité de ce vêtement"
Propos recueillis par Camille Dubruelh - publié le 01/10/2010

Après des études de peinture et de sculpture aux Beaux-Arts de Düsseldorf, Eva Schwingenheuer est aujourd'hui illustratrice indépendante. Son album Burka a été publié en Allemagne et en France.
’où vous est venue l’idée de réaliser ce livre?

En dehors de toutes les images que l’on connaît des pays tels que l’Iran ou l’Afghanistan, je rencontre aussi des femmes voilées intégralement en Allemagne. Et bien sûr, de voir une femme portant un "sac avec une fente pour voir" ne me laisse pas indifférente – et au fur et à mesure, j’ai développé ma propre position critique face à ce sujet et je pensais qu’il était important de manifester ma position publiquement. Des pratiques telles que le mariage forcé, l'excision des femmes, les crimes d’honneur ou le port de la burqa ne sont pour moi que la partie visible de l’iceberg.

Cela rentre-t-il dans une lutte générale pour le droit des femmes, ou plutôt un intérêt particulier pour l’islam?

L’idéologie ou la religion justifiant le port de la burqa ne m’intéressent pas, ce n’est pas "l’islam" qui est important. La burqa ne représente pas non plus "l’islam". Il s’agit d’une petite minorité ultraconservatrice et fondamentaliste qui prescrit le port de la burqa comme une loi religieuse. Et c’est ce groupe-là que je critique. La burqa est le symbole le plus visible d’un islam fondamentaliste. Elle en dit long sur la conception simpliste de cette idéologie : la femme est réduite à son corps qu’elle doit voiler afin que l’homme ne puisse poser un regard "lubrique" sur elle. La femme est forcée de se rendre invisible en public parce que l’homme n’arriverait pas de se contrôler quand il voit une femme. Cette conception discrimine non seulement la femme mais aussi l’homme, perçu comme un singe dépourvu de cerveau qui perdrait tout moyen de contrôle en voyant les cheveux d’une femme. Tout cela est absurde.

Pourquoi avoir choisi la satire?

Quand je vois une femme portant un sac noir avec une fente pour voir sur la tête, la limite entre stupéfaction, gêne et comique semble très étroite. Je voulais démasquer l’absurdité de ce vêtement à l’aide de l’accentuation et du raccourci d’une illustration. Cependant, j’espère que le livre incitera à une discussion sur ce sujet dans la société, cela au-delà de son coté comique divertissant. Il est urgent que les sociétés démocratiques développent une position par rapport au fondamentalisme religieux.

Comment votre livre a-t-il été reçu en Allemagne et en France?

La publication du livre a suscité l’intérêt vif et positif de la presse allemande et française. Des musulmans allemands ont discuté du livre sur différents forums Internet : beaucoup d’entre eux le trouvaient bien et juste. Quelques converties ont défendu fermement le droit de la femme à sa burqa, tout en récusant ma critique qu’elles qualifiaient d'"eurocentrique".
la suite ici.
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/je-voulais-demasquer-l-absurdite-de-ce-vetement-01-10-2010-814_118.php

11 Re: Voile intégral le Lun 11 Avr - 13:59

Josué

avatar
Administrateur
L'entrée en vigueur de la loi interdisant le port du voile intégral a été marquée lundi par le coup d'éclat de deux femmes en niqab et de sympathisants interpellés devant Notre-Dame pour y avoir manifesté sans autorisation.
Deux femmes en niqab et une femmes voilée (dont le visage n'était pas caché) ont été interpellées lundi devant la cathédrale de Paris devant plusieurs dizaines de journalistes, pour avoir participé à une manifestation non déclarée rassemblant une dizaine de personnes contre la nouvelle loi interdisant le port du voile intégral.
Parmi elles, se trouvait Kenza Drider, 32 ans, en niqab brun et beige, arrivée d'Avignon lundi matin par le train, pour participer à une émission de télévision. Elle a expliqué devant la presse, en gare d'Avignon puis en gare de Paris, que la loi était "une atteinte à (ses) droits européens", et qu'elle appliquait ses "droits en tant que citoyenne française", se défendant de toute "provocation".
Mme Drider a précisé que si elle était "verbalisée, la loi s'appliquera, je prendrai l'amende". Mais "en tant que citoyenne française(...) mais je serai dans l'obligation de faire un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme".
Selon la police, l'interpellation, intervenue vers 11H30, n'est pas liée à son niqab. "Aujourd'hui il ne s'agissait pas d'interpeller ces gens sur la base du port du voile. C'est bien le non respect de la déclaration de manifestation", qui est en cause, a expliqué devant la presse Alexis Marsan, commissaire divisionnaire à l'ordre public.
Un responsable de l'appel au rassemblement a été interpellé en même temps que les trois femmes.
L'organisateur du rassemblement, Rachid Nekkaz, de l'association Touche pas à ma constitution, a de son côté affirmé au téléphone à l'AFP avoir été "interpellé en compagnie d'une amie en niqab" devant le palais de l'Elysée, vers 10H00, avant la manifestation de Notre-Dame.
"Nous voulions nous faire verbaliser pour port du niqab, mais la police n'a pas voulu nous dresser un PV", a-t-il dit.
Depuis lundi, le port du niqab ou de la burqa n'est plus autorisé dans la rue, les jardins publics, mais également dans les gares, les commerces ou les mairies, en vertu de la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage.
En France, il y aurait environ 2.000 femmes intégralement voilées, selon diverses estimations.
Certains musulmans sont opposés à cette loi. Samedi, 61 personnes ont été interpellées, dont 19 femmes voilées, après avoir tenté de prendre part à un rassemblement à Paris, à l'appel d'un collectif d'associations islamistes.
La loi sera "infiniment difficile à appliquer" et "infiniment peu appliquée", a dénoncé Manuel Roux, secrétaire général adjoint du Syndicat des commissaires de police. "Très clairement, ce n'est pas aux policiers d'aller faire du zèle", a-t-il déclaré sur France Inter. Lorsque les policiers croiseront une femme voilée, "on va faire de la pédagogie (...) on va essayer de la convaincre", a-t-il expliqué.
Le 31 mars, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, a adressé ses instructions aux préfets et des consignes ont été données aux forces de sécurité, pour éviter tout dérapage.
"Dans le cas où une personne refuse de se prêter à un contrôle (...), les conséquences de ce refus devront lui être exposées et notamment la possibilité, si elle persiste, de la conduire dans des locaux de police ou de gendarmerie pour y procéder à une vérification d'identité", précise la circulaire.
"La simple intervention de police par endroit suffit à semer du trouble", remarque Manuel Roux. "Je n'ose même pas imaginer quand on va s'intéresser à une femme voilée (...) dans un milieu sensible", a ajouté le policier.
http://www.lepoint.fr/societe/interpellations-de-femmes-en-niqab-au-premier-jour-de-la-loi-contre-le-voile-integral-11-04-2011-1317930_23.php

12 Re: Voile intégral le Mar 12 Avr - 11:43

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
ça va faire couler beaucoup d'encre cette histoire.

13 Re: Voile intégral le Mar 12 Avr - 14:52

Josué

avatar
Administrateur
Mikael a écrit:ça va faire couler beaucoup d'encre cette histoire.
c'est déjà fait.

SOCIÉTÉRSS Société
Voile intégral: une femme interpellée à Saint-Denis, une autre verbalisée aux Mureaux
AFP - Publié le 12/04/2011 à 12:43

14 Re: Voile intégral le Sam 16 Avr - 13:23

Psalmiste

avatar
C'est vraiment humiliant pour les femmes de devoir porter le niqab ou la burka !

15 Re: Voile intégral le Sam 16 Avr - 13:49

Josué

avatar
Administrateur
Psalmiste a écrit:C'est vraiment humiliant pour les femmes de devoir porter le niqab ou la burka !
tout a fait. Shocked

16 Re: Voile intégral le Sam 16 Avr - 14:11

Psalmiste

avatar
En même temps, on sait bien comment son traités les femmes dans l'islam... Sad

C'est comme ces fanatiques qui se font exploser pour se retrouver au ciel avec je ne sais combien de jeunes filles vièrges Sad

La encore, la femme semble être qu'un vulgaire bout de viande, 1 jouet sexuel, pour satisfaire les besoins de ces hommes !!!

En sachant cela, je me demande comment de jeunes femmes européennes, peuvent se convertir à cette religion ?

17 Re: Voile intégral le Sam 16 Avr - 14:38

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Psalmiste a écrit:En même temps, on sait bien comment son traités les femmes dans l'islam... Sad

C'est comme ces fanatiques qui se font exploser pour se retrouver au ciel avec je ne sais combien de jeunes filles vièrges Sad

La encore, la femme semble être qu'un vulgaire bout de viande, 1 jouet sexuel, pour satisfaire les besoins de ces hommes !!!

En sachant cela, je me demande comment de jeunes femmes européennes, peuvent se convertir à cette religion ?
bonne question Sad

18 Re: Voile intégral le Ven 22 Avr - 11:45

Josué

avatar
Administrateur
Pourquoi le voile pose-t-il problème?
propos recueillis par Matthieu Mégevand - publié le 14/04/2011

Au-delà des clichés et sans apologie aucune, peut-on envisager le voile islamique sous un autre angle? Entretien avec Silvia Naef, professeur à l’unité d’Arabe de l’Université de Genève, spécialiste de la culture des mondes arabes et musulmans, qui effectue actuellement des recherches sur le voile et ses symboliques.
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/pourquoi-le-voile-pose-t-il-probleme-14-04-2011-1447_118.php

19 Re: Voile intégral le Jeu 19 Mai - 20:52

Josué

avatar
Administrateur
"Je voulais démasquer l’absurdité de ce vêtement"
Propos recueillis par Camille Dubruelh - publié le 01/10/2010

Après des études de peinture et de sculpture aux Beaux-Arts de Düsseldorf, Eva Schwingenheuer est aujourd'hui illustratrice indépendante. Son album Burka a été publié en Allemagne et en France.
D’où vous est venue l’idée de réaliser ce livre?

En dehors de toutes les images que l’on connaît des pays tels que l’Iran ou l’Afghanistan, je rencontre aussi des femmes voilées intégralement en Allemagne. Et bien sûr, de voir une femme portant un "sac avec une fente pour voir" ne me laisse pas indifférente – et au fur et à mesure, j’ai développé ma propre position critique face à ce sujet et je pensais qu’il était important de manifester ma position publiquement. Des pratiques telles que le mariage forcé, l'excision des femmes, les crimes d’honneur ou le port de la burqa ne sont pour moi que la partie visible de l’iceberg.
la suite ici.
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/je-voulais-demasquer-l-absurdite-de-ce-vetement-01-10-2010-814_118.php

20 Re: Voile intégral le Mar 31 Mai - 14:30

Josué

avatar
Administrateur

RELIGION Le Parlement doit voter aujourd’hui une résolution sur la laïcité
LES MÈRES VOILÉES INTERDITES
DE SORTIES SCOLAIRES ?
ALEXANDRE SULZER
E
lle dit être « lassée » par le débat.
« A chaque fois qu’il y a des soucis,
on agite les femmes voilées pour
faire diversion. » Djazia Larachiche, habitante de Pantin (Seine-Saint-Denis),
40 ans, craint de ne plus pouvoir prochainement accompagner l’un de ses
trois enfants lors de sorties scolaires.
En cause : une résolution (non-contraignante) sur la laïcité que devrait adopter
l’Assemblée nationale aujourd’hui. Elle
stipule notamment que « le principe de
laïcité soit étendu à l’ensemble des personnes collaborant à un service public ».
« Pour les enfants, on n’est pas
des extra-terrestres »
Des termes proches de ceux utilisés en
mars par le ministre de l’Education nationale qui, dans une lettre, estimait que
les parents d’élèves qui accompagnent
les sorties scolaires se placent « dans
une situation comparable à celle des
agents publics », auxquels s’applique la
loi sur la laïcité à l’école. Djazia, musulmane pratiquante et déléguée FCPE,
égrène les arguments hostiles à cette
évolution. « On nous catalogue comme
des femmes recluses, soumises. C’est
contradictoire alors que l’on veut participer à la vie du quartier ! Et puis, les
enfants nous voient tous les jours. Pour
eux, on n’est pas des extra-terrestres.
Quand on les accompagne, ils nous posent des questions sur l’objet de la sortie,
pas sur notre voile. » N’est-elle pas prête
à renoncer pour quelques heures à son
hidjab ? « Je ne vais pas me départir de
mes principes pour une visite scolaire.
Peut-être pourrais-je enfiler un bonnet.
Comme lorsque j’étais à la fac. » W
http://cache.20minutes.fr/pdf/2011/quotidien/20110531_FRA.pdf

21 Re: Voile intégral le Jeu 22 Sep - 19:31

Josué

avatar
Administrateur
Première condamnation en justice pour port de voile intégral en France
De nombreux musulmans se sont opposés à cette loi, initiée par un parlementaire communiste et ensuite reprise par la majorité parlementaire conservatrice qui a été accusée de stigmatiser toute une communauté, estimée en France à entre 4 et 6 millions de personnes, soit la plus importante d'Europe
Deux Françaises portant le niqab ont été condamnées jeudi à des amendes par la justice française, premier procès du genre depuis l'entrée en vigueur d'une loi interdisant le port du voile intégral en public le 11 avril dernier.
Les deux femmes étaient venues intégralement voilées le 5 mai devant la mairie de Meaux, une petite ville de la banlieue parisienne dirigée par un ténor de la majorité parlementaire, Jean-François Copé, secrétaire général du parti UMP.
Hind Ahmas, 32 ans, et Najate Naït Ali, 36 ans, ont été condamnées à payer respectivement 120 et 80 euros par le tribunal de police de Meaux. Arrivées en retard, les deux femmes n'ont pu assister au délibéré. Lors de l'audience tenue au printemps, l'une d'elles n'avait pu pénétrer dans le tribunal car elle refusait d'ôter son voile intégral et montrer son visage.
Selon leur avocat, Yann Gré, les deux femmes vont faire appel et sont prêtes à porter l'affaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
"Nous avons été condamnées en appliquant une loi qui viole le droit européen. Pour nous, la question n'est pas le montant de l'amende mais le principe. Nous ne pouvons accepter que des femmes soient condamnées au motif qu'elles vivent librement leur conviction religieuse", a martelé Hind Ahmas.
La jeune femme qui vit à Aulnay-sous-Bois (en banlieue parisienne) a expliqué devant la presse que "c'est une demi-victoire". "On pourra parler de victoire quand la loi sera annulée définitivement", a-t-elle insisté.
"Le fait d'être condamnée est le point de départ pour faire les recours nécessaires en cour de cassation et pour saisir la Cour européenne des droits de l'homme", a-t-elle ajouté, précisant que cette "condamnation était un but" et que "le combat n'est pas fini".
Plusieurs femmes ont déjà été verbalisées en pleine rue par la police et des procédures sont en cours contre d'autres.
http://www.lepoint.fr/societe/premiere-condamnation-en-justice-pour-port-de-voile-integral-en-france-22-09-2011-1376261_23.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110922

22 Re: Voile intégral le Jeu 22 Sep - 19:55

Ponpon


Selon leur avocat, Yann Gré, les deux femmes vont faire appel et sont prêtes à porter l'affaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
"Nous avons été condamnées en appliquant une loi qui viole le droit européen. Pour nous, la question n'est pas le montant de l'amende mais le principe. Nous ne pouvons accepter que des femmes soient condamnées au motif qu'elles vivent librement leur conviction religieuse", a martelé Hind Ahmas.
Je serais curieux de lire l'avis de la CEDH.

Je pense que des lois visant à interdire le voile risque d'avoir un effet inverse que celui recherché. On peut avoir un avis sur cette vision religieuse de l'Islam mais s'il s'agit d' un choix (et même ...) le séculier ne devrait pas s'immiscer dans le religieux.

Vraiment, est-ce réellement un problème en Europe ou cela ne fait pas plutôt diversion en ce qui concerne les citoyens (chômage, précarité, insécurité générale, etc. ...) ?

23 Re: Voile intégral le Ven 23 Sep - 18:17

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ponpon a écrit:
Selon leur avocat, Yann Gré, les deux femmes vont faire appel et sont prêtes à porter l'affaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
"Nous avons été condamnées en appliquant une loi qui viole le droit européen. Pour nous, la question n'est pas le montant de l'amende mais le principe. Nous ne pouvons accepter que des femmes soient condamnées au motif qu'elles vivent librement leur conviction religieuse", a martelé Hind Ahmas.
Je serais curieux de lire l'avis de la CEDH.

Je pense que des lois visant à interdire le voile risque d'avoir un effet inverse que celui recherché. On peut avoir un avis sur cette vision religieuse de l'Islam mais s'il s'agit d' un choix (et même ...) le séculier ne devrait pas s'immiscer dans le religieux.

Vraiment, est-ce réellement un problème en Europe ou cela ne fait pas plutôt diversion en ce qui concerne les citoyens (chômage, précarité, insécurité générale, etc. ...) ?
je suis d'accord avec toi.

24 Re: Voile intégral le Jeu 27 Oct - 17:55

Josué

avatar
Administrateur
Affaire Babyloup : licenciée d'une crèche pour le port du voile, l'ancienne employée à nouveau déboutée
La cour d'appel de Versailles examinait en septembre le cas d'une femme licenciée d'une crèche privée en 2008. Elle refusait d'ôter son voile durant ses heures de travail.

En première instance, en décembre 2010, le conseil des prud'hommes de Mantes-La-Jolie avait débouté l'ancienne employée de toutes ses demandes.

La cour d'appel de Versailles a rendu son arrêt jeudi en début d'après-midi. Elle juge que l'interdiction du port de signes religieux dans le règlement d'une crèche privée est licite. C'est ce qu'annonce l'avocat de la crèche après avoir pris connaissance de la décision de la cour selon Europe 1.

"Il faut être tolérant"

"Cette affaire est assez emblématique et je suis frappé par l'intolérance autour de ce dossier. En fait, il ne s'agit pas d'un problème religieux mais d'un problème culturel et même générationnel envers cette première génération d'intégration. Il faut être tolérant", juge Me Michel Henry, l'avocat de la plaignante cité par Le Figaro, selon qui les règles strictes de laïcité ne s'appliquent pas dans cette crèche privée comme dans l'école publique.

"Jurisprudence dans tout le secteur privé"

Du côté de la crèche Babyloup, on dit "espérer que cette affaire se termine et aille dans le sens des principes qui régissent la crèche, à savoir la neutralité confessionnelle". L'avocat de l'établissement, Me Richard Malka, souligne que la décision de justice aura de "lourdes conséquences" puisqu'elle pourra faire jurisprudence dans tout le secteur privé. Il précise : "on ne demande pas l'interdiction des crèches confessionnelles mais juste de pouvoir faire le choix de la laïcité".

En mars 2010, la Halde lui a donné raison.

Le Haut conseil à l'Intégration a recemment rendu un avis proposant de modifier le Code du Travail pour permettre aux patrons d'exiger la neutralité religieuse dans l'entreprise, et donc de demander aux salariés de ne pas afficher leur préférence religieuse.

En mars 2010, la Halde donne raison à la plaignante

Tout commence en décembre 2008 quand Fatima revient d'une longue période de congé maternité. A son retour, elle réclame de porter le hijab (un voile ne recouvrant pas le visage). Auparavant, l'éducatrice prenait soin de l'enlever pendant ses heures de travail.

Fatima, également directrice adjointe du centre, s'estime victime de licenciement abusif et saisit la Halde et les prud'hommes. En mars 2010, la Halde lui donne raison. Mais en octobre, nouveau rebondissement : la nouvelle directrice de la Halde, Jeannette Bougrab, s'oppose au premier verdict et décide de rouvrir le dossier. Réponse jeudi à partir de 14 heures.



Sources : Le Figaro, Europe 1

25 Re: Voile intégral le Ven 28 Oct - 12:44

Josué

avatar
Administrateur
L'interdiction du voile dans les crèches privées est légale
L'affaire a débuté quand la crèche associative Baby Loup de Chanteloup-les Vignes (Yvelines) a licencié une employée au motif qu'elle refusait d'ôter son voile à son retour de congé parental.

Cette dernière avait alors porté l'affaire devant les prud'hommes. Déboutée fin 2010, elle avait fait appel de cette décision.

La Cour d'appel de Versailles vient de rendre sa décision. Et les magistrats ont suivi l'avis du parquet général qui demandait la confirmation du jugement rendu en première instance : les crèches privées ont le droit d'inscrire dans leur règlement l'interdiction du port de signes religieux.

La responsable de la crèche est soulagée par cette décision qui met un terme à trois ans de procédure. Il n'y a pas eu de discrimination comme le souligne son avocat.

Cette décision devrait faire jurisprudence comme le rapporte Le Figaro.

26 Re: Voile intégral le Lun 21 Nov - 13:59

Josué

avatar
Administrateur
Amendes pour les femmes voilées d'un polygame nantais
Le Point.fr - Publié le 21/11/2011 à 12:45 - Modifié le 21/11/2011 à 12:46
L'épouse et une compagne de Liès Hebbadj ont été condamnées pour avoir porté un voile intégral.



L'épouse et une compagne de Liès Hebbadj ont été condamnées, lundi, en leur absence à 140 euros d'amende pour avoir porté un voile intégral dans la rue en octobre dernier à Rezé, en Loire-Atlantique, près de Nantes. Les deux femmes se sont présentées au palais de justice, mais, alors qu'elles refusaient d'enlever leur voile intégral pour entrer dans ce bâtiment public, les policiers leur en ont refusé l'accès. Elles ont été condamnées en vertu de la loi du 11 octobre 2010, qui interdit la dissimulation du visage sur l'espace public, et qui avait été adoptée après que leur compagnon avait décidé de médiatiser la contravention d'une troisième compagne verbalisée en avril pour avoir conduit voilée de son niqab.

"La France est le seul pays au monde à avoir mis une amende pour burqa au volant, le seul pays démocratique qui interdit la burqa dehors", a dit Liès Hebbadj aux journalistes, avant de se présenter seul à l'audience en vertu d'un mandat de son épouse. "L'islam a toujours existé, il existera toujours", a ajouté ce commerçant de 36 ans. "La laïcité, elle, existe depuis 1905. Cela fait un peu plus d'un siècle, cela ne fait pas longtemps."

L'homme, par ailleurs mis en examen dans deux autres affaires pour "fraude aux prestations sociales" et "viol aggravé" sur une ex-compagne, s'était fait accompagner de quatre sympathisants, qui ont déployé des banderoles autour de lui et ont scandé des cris de soutien. "Jusque-là, on n'a rien dit et on a baissé la tête", a dit Abou Hamza, l'un d'entre eux. "Maintenant, il faut se réveiller et se défendre. On n'appelle pas au terrorisme, parce que les bombes dans un pays comme celui-là, ce serait rajouter un peu plus de calamité et d'infamie à notre encontre. Nous, on appelle à l'autodéfense, à la légitime défense."

27 Re: Voile intégral le Ven 25 Nov - 9:12

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

28 Re: Voile intégral le Mar 13 Déc - 8:49

Josué

avatar
Administrateur
Voile intégral dans l'espace public: condamnée à 15 jours de stage citoyen
Une femme de 32 ans, Hind Ahmas, a été condamnée lundi par le tribunal de police de Paris-19 à 15 jours de stage de citoyenneté pour avoir porté un niqab (voile intégral musulman) dans la rue et refusé de l'enlever.
Le procureur de la République avait réclamé une amende de 150 euros contre cette femme déjà condamnée à Meaux en septembre dernier à 120 euros d'amende pour des faits similaires.

A l'énoncé du jugement, son avocat, Me Gilles Devers, qui avait estimé que la loi du 11 avril 2011 interdisant de se dissimuler le visage était illégale, a affirmé que sa cliente irait en appel et en cassation.

"Vous ne pouvez pas, ce n'est pas une amende!", s'est exclamé la présidente du tribunal.

"Ce stage citoyen, je ne le ferai pas, ce sont les gens du tribunal qui en ont besoin, pas moi", a réagi Hind Ahmas, restée sur le trottoir après avoir refusé d'enlever son voile pour rentrer dans le tribunal, comme le lui demandaient les gendarmes.

Elle était accompagnée d'une autre femme portant le niqab, Kenza Drider, qui affirme vouloir se présenter à l'élection présidentielle mais qui admet n'avoir obtenu jusqu'à présent aucune signature de parrainage. Mme Drider a lu devant le tribunal ses 30 propositions pour la France, dont la sortie du nucléaire et la dévaluation de l'euro de 10%.

Mme Ahmas avait été interpellée avec son niqab le 11 avril 2011 devant l'Elysée avec 4 autres personnes portant des masques vénitiens, qui avaient finalement montré leur visage au commissariat, ce qu'elle avait refusé.

Le président de l'association Touche pas à ma Constitution qui soutient les deux femmes, Rachid Nekkaz, a expliqué qu'il espérait une condamnation ferme pour son amie, en appel et en cassation, afin de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme.
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/voile-int%C3%A9gral-dans-lespace-public-condamn%C3%A9e-%C3%A0-15-jours-de-stage-citoyen

29 Re: Voile intégral le Ven 16 Déc - 10:00

Josué

avatar
Administrateur
Le foulard dans l'entreprise : un casse-tête juridico-religieux
Le Point.fr - Publié le 15/12/2011 à 18:57 - Modifié le 15/12/2011 à 18:58
Peut-on interdire à une salariée du privé de porter le foulard islamique sur son lieu de travail ? Oui, selon deux cours d'appel.
Une salariée doit-elle ôter son foulard islamique si son employeur lui enjoint de le faire ? Une telle mesure ne porte-t-elle pas une atteinte excessive à la liberté de pensée, de conscience et de religion protégée par l'article 9 de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) ? Le règlement intérieur qui l'édicte est-il licite ?

Liberté religieuse versus laïcité, neutralité versus foulard islamique, le terrain est miné, comme en témoigne le casse-tête juridico-religieux des dernières affaires de licenciement sanctionnant le refus de salariées d'ôter leur foulard. Après la puéricultrice de Baby Loup, c'est au tour d'une salariée du secteur public d'être congédiée pour ce motif. Le 9 novembre 2011, la cour d'appel de Paris approuvait le licenciement d'une "technicienne prestations maladie" employée d'une CPAM sur le fondement des principes de laïcité et de neutralité.

Neutralité du personnel

La salariée brandissait, pour se défendre, le principe de non-discrimination énoncé par l'article 9 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme, l'article 5 du préambule de la Constitution de 1948 et l'article L1132-1 du Code du travail. La cour d'appel a néanmoins considéré que son licenciement ne reposait pas sur ses convictions religieuses - ce qui aurait laissé place à une discrimination -, mais sur le fait de manifester ses croyances par le port d'un accessoire vestimentaire ostentatoire.

"Le règlement intérieur de la caisse, au nom des principes de laïcité et de neutralité et d'égalité de l'ensemble des usagers, avait notamment prohibé pour ses agents, dans le cadre de leur exercice professionnel dans un service public, le port de vêtements ou d'accessoires les positionnant clairement comme représentant un groupe, une ethnie, une religion ou une obédience politique ou quelque croyance que ce soit", souligne l'arrêt. "Cette décision fait une application stricte du principe de laïcité dans l'exécution d'un service public par ses agents", commente Bastien Ottaviani, avocat spécialisé en droit social au sein du cabinet Vaughan. Mais elle montre également que le principe de neutralité ne joue pas seulement à l'égard de salariées au contact d'enfants en bas âge.

Neutralité et enfants en bas âge

L'arrêt Baby Loup s'était déjà inspiré de cette notion de laïcité pour imposer une obligation de neutralité religieuse dans le cadre d'une crèche. Celle-ci doit "assurer une neutralité du personnel dès lors qu'elle a pour vocation à accueillir tous les enfants du quartier, quelle que soit leur appartenance culturelle ou religieuse, et que ces enfants compte tenu de leur âge n'ont pas à être confrontés à des manifestations ostentatoires d'appartenance religieuse", souligne l'arrêt de la cour d'appel de Versailles du 27 octobre 2011. Le licenciement de la salariée ne porte donc pas atteinte à la liberté religieuse et les restrictions imposées par l'employeur sont justifiées par la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché (articles 1121-1 et L 1321-3 du Code du travail), conclut-il. "C'est la première fois qu'une juridiction française se prononçait sur la possibilité pour un employeur privé d'imposer à ses salariés une obligation de neutralité relative à leur appartenance religieuse", souligne Bastien Ottaviani.

Au niveau européen, la Cour européenne des droits de l'homme, protectrice des libertés fondamentales, et notamment de celle de manifester sa religion, avait fait part de la "difficulté d'apprécier l'impact qu'un signe extérieur fort, tel que le port du foulard, pouvait avoir sur la liberté de conscience et de religion d'enfants en bas âge". Elle avait néanmoins approuvé l'interdiction édictée par la directrice d'une école primaire de Genève à l'encontre d'une institutrice, compte tenu du "message de tolérance, de respect d'autrui, d'égalité et de non-discrimination que, dans une démocratie, tout enseignant doit transmettre à ses élèves" (CEDH, 15 février 2001, n° 42393/98, Dahlab c/ Suisse).

Arrêt Bermuda

Encore peu nombreuses, les décisions liées au port du foulard islamique sont amenées à se multiplier. "Avec la loi d'avril 2011 sur l'interdiction de se masquer le visage dans les lieux publics, les juges auront de plus en plus tendance à appliquer de façon stricte le principe de laïcité à l'intérieur de l'entreprise", présume Me Ottaviani.

Jusqu'à présent, les tribunaux ont jugé des cas où la liberté individuelle revendiquée par les salariés concernait leur tenue vestimentaire. Ainsi, l'agent technique de sécurité d'une entreprise avait été licencié parce qu'il portait un bermuda sous sa blouse en plein été. Dans la mesure où il était en contact avec la clientèle, l'employeur lui a demandé de porter un pantalon, ce qu'il s'était refusé à faire. Le salarié a donc contesté son licenciement jusque devant la Cour de cassation qui a affirmé que la liberté de se vêtir à sa guise n'était pas une liberté fondamentale et que l'employeur pouvait y apporter des restrictions dans les limites de l'article 1121-1 (arrêt "Bermuda" du 12/11/2008). Dans une affaire plus ancienne, une salariée venue travailler en survêtement avait été licenciée pour les mêmes raisons.

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/le-foulard-dans-l-entreprise-un-casse-tete-juridico-religieux-15-12-2011-1409111_56.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20111216

30 Re: Voile intégral le Jeu 29 Déc - 16:30

Josué

avatar
Administrateur
Une femme portant le niqab au volant a été verbalisée mardi dans un quartier de Saint-Brieuc et a été condamnée à une amende de 35 euros, a-t-on appris mercredi de source policière. Des policiers "ont repéré par hasard une conductrice qui semblait hésitante dans sa conduite. En regardant mieux, ils se sont rendu compte qu'elle était voilée", a déclaré le DDSP (directeur départemental de la sécurité publique) Laurent Dufour.

"C'est un problème de dextérité, de sécurité et de visibilité", a expliqué Laurent Dufour, comparant le fait de conduire avec un niqab au fait de rouler dans une voiture non dégivrée, de manger un sandwich ou de fumer une cigarette.

Selon le fonctionnaire, la conductrice était venue rendre visite à des proches dans la région.
http://www.lepoint.fr/societe/une-conductrice-en-niqab-verbalisee-a-saint-brieuc-29-12-2011-1413274_23.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20111229

31 Re: Voile intégral le Lun 9 Jan - 11:45

Josué

avatar
Administrateur
DossierLe voile de la discorde
FRANCE
Pourquoi le voile pose-t-il problème?
propos recueillis par Matthieu Mégevand - publié le 14/04/2011
Au-delà des clichés et sans apologie aucune, peut-on envisager le voile islamique sous un autre angle? Entretien avec Silvia Naef, professeur à l’unité d’Arabe de l’Université de Genève, spécialiste de la culture des mondes arabes et musulmans, qui effectue actuellement des recherches sur le voile et ses symboliques.
ISLAM
Que disent nos voisins suisses sur le port du voile intégral?
Matthieu Mégevand - publié le 13/04/2011
Alors que la loi sur le voile intégral est entrée en vigueur lundi 11 avril, la France devient le premier pays de l’Union européenne à appliquer une telle interdiction généralisée. Dans tous les pays d’Europe pourtant, le rapport avec l’islam et les citoyens musulmans provoque de vifs débats, et beaucoup de crispations. En Suisse par exemple, aucune loi spécifique sur le voile n’est en projet, mais la construction de minarets a été interdite par référendum en novembre 2009, et des voix s’élèvent pour réclamer moins de tolérance.

VOILE INTÉGRAL
Une pratique légale dans les lieux de culte publics?
Camille Tassel - publié le 11/10/2010
Le 7 octobre, le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution la loi soumise par le Parlement sur l'interdiction du port du niqab et de la burqa dans les espaces publics, tout en réaffirmant la liberté religieuse au sein des lieux de culte. Un flou qui risque de rendre l'application du texte délicate.

EVA SCHWINGENHEUER
"Je voulais démasquer l’absurdité de ce vêtement"
Propos recueillis par Camille Dubruelh - publié le 01/10/2010
Après des études de peinture et de sculpture aux Beaux-Arts de Düsseldorf, Eva Schwingenheuer est aujourd'hui illustratrice indépendante. Son album Burka a été publié en Allemagne et en France.
http://www.lemondedesreligions.fr/dossiers/burqa/

32 Re: Voile intégral le Mar 10 Jan - 15:38

Josué

avatar
Administrateur
Une salariée voilée accuse Leclerc de «discrimination»
SOCIETE - Gulsen Ozturk s'est convertie à l'islam durant son congé maternité...

Elle a fini par mettre un mouchoir sur ses ambitions professionnelles. Titulaire d’un CAP Vente, Gulsen Ozturk avoue qu’elle «n’ose même plus postuler dans ce secteur» aujourd’hui. Depuis quelques mois, cette maman de 33 ans est au chômage. La faute à une dernière expérience malheureuse que le conseil des prud’hommes de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) doit arbitrer ce mardi après-midi.

Employée d’un supermarché Leclerc au début des années 2000, la jeune femme avait décidé de prendre un congé parental d’éducation pour fonder une famille. Neuf ans et quatre enfants plus tard, c’est la tête couverte d’un foulard qu’elle effectue alors son retour dans l’enseigne de grande distribution. «Je me suis convertie à l’islam durant mon congé, confie-t-elle. Mais, quand je suis revenue, au lieu de retrouver mon poste en rayon, j’ai été affectée dans la réserve.»

«C’est une affaire toute simple. Cette personne ne voulait plus travailler»

Convaincue d’être victime de discrimination en raison de son foulard, la jeune femme saisit alors le conseil des prud’hommes. Aujourd’hui, elle réclame 20 000 euros de dommages et intérêts à son ancien employeur. «Les faits sont caractérisés, estime Patrick Roesch, son avocat. Noir sur blanc, son employeur a écrit qu’elle ne pouvait pas retrouver son poste en raison de sa situation. C’est à dire, en raison de son foulard.»

Directeur du centre Leclerc, Henri Trariaux avance, logiquement, une toute autre version. «C’est une affaire toute simple. Cette personne ne voulait plus travailler. En neuf ans, il est évident que l’entreprise avait changé. Elle avait besoin d’être de nouveau formée. Voilà pourquoi elle a d’abord été affectée en réserve. Quant à son foulard, s’il m’avait gênée, je ne l’aurai jamais reprise dans la société!» Les prud’hommes devront choisir leur version cet après-midi. «Je veux juste que cette affaire se termine», conclut la plaignante.

Vincent Vantighem.
http://www.20minutes.fr/article/856394/clermont-ferrand-salariee-voilee-accuse-leclerc-discrimination

33 Re: Voile intégral le Jeu 8 Mar - 13:36

Josué

avatar
Administrateur

Eya : "ma nouvelle vie en niqab"
Le Point.fr - Publié le 08/03/2012 à 09:40 - Modifié le 08/03/2012 à 10:26
Tunisienne de 22 ans, elle a troqué ses bracelets ornés de tête de mort pour le voile islamique. Rencontre.





Eya refuse de se faire prendre en photo. Ses yeux en amande, maquillés d'un trait d'eye-liner noir, se devinent derrière sa "moustiquaire", comme elle l'appelle. Eya, 22 ans, porte le voile intégral. Au grand dam de sa mère. "J'ai été choquée, mais je respecte sa liberté. Je ne peux pas l'obliger", témoigne Nadia, cheveux décolorés tenus par un serre-tête. Elle et son ex-mari ne sont pas pratiquants. Influencée ? Eya assure que non. "Elle a beaucoup trop de caractère pour cela", croit sa mère. Installées dans leur canapé, les deux femmes rient. "Quand elle était petite, elle me demandait : il est où Dieu ? Pourquoi je ne le vois pas ?" se souvient sa mère qui regrette de voir sa fille cacher son visage.

Fin 2011, Eya a troqué ses bracelets ornés de têtes de mort, ses jeans et tee-shirts noirs par le hijab, puis le niqab. Le rock et la "house music" par l'appel à la prière. Les grasses matinées par la prière de 5 heures. Sa soeur de 15 ans, Farah, fait de même. Et quand elle a demandé de porter le foulard, sa mère a dit non. "Elle est entraînée par sa soeur. Si elle le fait, je veux que cela vienne d'elle seule", justifie Nadia.

Mosquée et église

"C'est difficile de sacrifier sa féminité et une partie de sa vie sociale au nom de la religion", admet Eya. Avec ses copines, toutes portant le niqab, elles vont au restaurant, dans les cafés, font des soirées dans les appartements. "Je m'achète des habits, des sacs, me maquille. Quand je suis à la maison, on dirait que je vais à un mariage", déclare dans un éclat de rire cette jeune femme qui se fait appeler "Oum Islam". "Cela veut dire la mère d'Islam. Quand j'aurai un enfant, je l'appellerai Islam", sourit-elle. Plus jeune, Eya a étudié dans une école chrétienne de la Manouba, quartier de Tunis. C'est de là qu'elle tient une maîtrise parfaite de la langue de Molière. Curieuse, elle s'est rendue "au moins deux fois" à la messe. "C'était dans une église protestante. J'aimais bien, les gens chantaient", rigole-t-elle, mimant spontanément les scènes de gospel.

Sa révélation, elle l'a eue alors qu'elle effectuait des recherches sur la théorie du Big Bang. Intéressée par l'astronomie, elle est tombée sur un verset du Coran. "Dieu a dit que la Terre et le ciel étaient nés d'une seule union... Comment un livre écrit il y a 14 siècles peut en parler ?" s'interroge cette étudiante de la faculté des sciences d'al-Manar, quartier résidentiel où elle vit. Que la religion et la science s'opposent, elle n'en a cure.

"Admiration" sans faille à Dieu

Pendant des semaines, elle a fait des recherches sur ce que disaient les prédicateurs musulmans. Vérifier, confronter, adhérer. Depuis elle voue une "admiration" sans faille à Dieu. Sa mère émet un doute à cette version et pense que le divorce avec son ex-mari, intervenu un an plus tôt, y est pour quelque chose. Rires de sa fille. "Seule une telle admiration pour Dieu peut me faire faire autant de sacrifices et résister ainsi aux tentations", soutient-elle avec détermination, évoquant le paradis et la vie après la mort promis aux plus pieux.

Elle a commencé à se tourner vers la religion en novembre. Au même moment éclataient les premières tensions à la faculté des lettres de la Manouba, épicentre de la division de la société tunisienne. Des étudiantes, vêtues du voile intégral, n'avaient pas pu passer leurs examens. Elle en avait entendu parler, mais cette "révoltée", comme la qualifie sa mère, assure que "cela n'a rien à voir".

Ce 7 mars, alors que deux étudiantes ont été renvoyées en début de semaine et que l'une d'elles déclare avoir été frappée par le doyen, Eya s'est rendue avec ses "frères et soeurs" sur le campus, pour la soutenir. Ce même jour, un salafiste a remplacé le drapeau tunisien qui flotte à l'entrée de la faculté par celui du parti Hezb Et-Tahrir. "Il n'aurait pas dû. La plupart d'entre nous étions contre. Des vidéos doivent déjà circuler sur Facebook", regrette-t-elle. "Et bien sûr, ces vidéos ne doivent pas montrer qu'un de nos frères est monté après pour remettre le drapeau tunisien..."

Charia et fidélité

Drapée de noir, elle estime que la journée du 8 mars est "une manière de montrer que les femmes existent. On est là et on est des citoyennes comme les autres." Sa plus grande crainte ? "L'interdiction de pouvoir étudier, circuler librement." Sous Ben Ali, les islamistes étaient réprimés, emprisonnés voire torturés. L'an prochain, elle souhaite poursuivre ses études de sciences, mais étudier en parallèle la charia dans une école d'Ennasser, quartier résidentiel de Tunis.

Pour celle qui se déclare contre Ennahda, la charia doit guider la société. "Ennahda ? Je n'ai pas confiance en eux. Ils passent leur temps à dire un truc et à le démentir le lendemain. Depuis ma naissance, je n'ai connu que Ben Ali. Nous n'avons pas eu de culture politique", souligne-t-elle. Eya n'a pas voté le 23 octobre. "Avant les élections, ils nous ont fait tous les yeux doux. Mais qu'est-ce qui prouve qu'ils vont faire ce qu'ils ont dit ?" La polygamie ? Elle est contre. "Un homme doit subvenir aux besoins de ses femmes de manière égale. C'est impossible maintenant à cause du chômage."

Sa mère est pour. Cette Algérienne a "un cousin qui a plusieurs femmes". Eya finira par laisser tomber le niqab, lui a dit un autre cousin. Originaire d'Annaba, elle ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec "les hommes qui le portaient pour poser des bombes durant la guerre d'Algérie". Sa crainte ? "Que des personnes malveillantes influencent certains de ces jeunes." Une crainte balayée d'un revers de la main par Eya. Tous les ans, elle se rend en Algérie. Sa famille n'approuve pas sa nouvelle tenue vestimentaire. L'an dernier, ses cheveux volaient au vent. En mars, elle y retourne. Une nouvelle épreuve l'attend. Elle le sait.

34 Re: Voile intégral le Jeu 8 Mar - 14:10

Yirmeyah Jérémie

avatar
Au Canada, les politiciens ont éclaircis la loi et malgré les droits de la personne, ces femmes doivent désormais se découvrir au moins le visage pour s'identifier aux douanes et dans diverses procédures gouvernementales. De même, une compagnie ne pouvant identifier une de ses femmes peut lui refuser ses services, si cela fait parti de ses procédures normales.

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

35 Re: Voile intégral le Ven 20 Juil - 6:53

Josué

avatar
Administrateur
En Egypte, voile intégral sur les écrans
Fabien Trécourt - publié le 19/07/2012

A partir du 20 juillet, premier jour du Ramadan, une nouvelle chaîne de télévision en Egypte sera exclusivement animée par des femmes portant le niqab.


© DR

C’est l’un des plus vieux journaux du monde arabe, Al-Ahram, fondé en 1875, qui l’annonce sur son site internet : à compter du 20 juillet, une nouvelle chaîne de télévision égyptienne est animée par des femmes portant le niqab — le voile islamique couvrant l’intégralité du corps et du visage, à l’exception des yeux. Nommée "Mariya", en référence à une esclave égyptienne copte offerte au prophète Mahomet, elle diffusera six heures de programmes par jour via le canal d’Islamic Umma Channel.

Sur le plateau, en coulisses et même au téléphone, les hommes n’y ont pas droit de cité, assure Safaa Refai, qui prend la direction de la chaine. Même les invitées qui ne portent pas le niqab habituellement devront s’y faire le temps d’une émission, ou accepter que leurs visages soient floutés à l’antenne. "Nous nous adresserons directement aux Musulmanes, poursuit la dirigeante, pour leur enseigner la Sunna", la pratique de l’islam. Un documentaire sur l’infidélité dans un couple marié est d’ores et déjà programmé. Safaa Refai préfère garder pour elle le nom du fondateur.

Sur un plan strictement professionnel, indépendamment de considérations morales ou politiques, ce choix éditorial est sujet à caution. Selon Mona Salman, égyptienne et présentatrice vedette de la chaîne satellitaire Al-Jazeera, le concept serait plus approprié en radio. À la télévision, certes, "le présentateur n’apparaît pas dans certains programmes, comme les documentaires". Néanmoins, "une fois qu’il est devant la caméra, les expressions faciales deviennent très importantes (…) Elles sont essentielles pour créer un lien avec le public, y compris par le regard." Il n’est pas dit que l’équipe de « Mariya » puisse susciter l’engouement d’un large public.

Dans l’histoire de la télévision, la beauté des présentatrices a toujours fait les choux gras de médias et, aujourd’hui, de forums internet. En 1977 déjà, Coluche y faisait allusion dans le sketch du clochard analphabète : "elle est belle, on dirait une speakerine". D’une certaine manière, la chaine "Mariya" fait un pari osé. "Le physique ne devrait pas être un critère d'embauche pour les présentatrices", note la journaliste Laura Raim dans Le Figaro. De fait, le problème se pose dans de nombreuses chaines, françaises par exemple, où sortir des canons usuels peut freiner une carrière. Pour autant, voiler le corps, miroir de l’âme selon Oscar Wilde, pourrait être tout autant handicapant dans ce média — par excellence celui de l’image et de la personnalisation.
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/en-egypte-voile-integral-sur-les-ecrans-19-07-2012-2641_118.php

36 Re: Voile intégral le Mar 31 Juil - 10:41

Josué

avatar
Administrateur
Les significations spirituelles du voile islamique

Le voile ne peut être d’emblée stigmatisé comme le symbole de l’aliénation de la femme.
Le débat actuel sur le voile islamique met en question le port d’attributs religieux et leur compatibilité avec le respect de la laïcité. Or, il n’aborde pas vraiment la question de la signification du principe islamique du hidjab pour celles qui le respectent par choix et par conviction. Sans nier l’utilisation extrême qui peut en être faite sous l’influence de courants islamistes ou d’une mentalité patriarcale, le voile ne peut être d’emblée stigmatisé comme un symbole d’aliénation de la femme, ni réduit à une revendication politique et idéologique. Une recherche sociologique menée en Iran durant plusieurs années nous a conduit à découvrir la complexité de la question du voile. Les enquêtes ont démontré qu’il existe, chez les femmes musulmanes, diverses manières de vivre le port du voile, diverses manières de donner sens au principe du hidjab. Il s’avère que pour un certain nombre d’entre elles, le port du voile peut représenter une contrainte, un obstacle à leur liberté de mouvement, d’être et de paraître, une limite à l’expression de leur individualité et de leur féminité. Mais, paradoxalement, le principe du hidjab peut aussi être considéré par d’autres comme un moyen de libération intérieure. Le voile revêt alors une signification mystique, dont on parle relativement peu en Occident. Il s’agit essentiellement pour elle d’une démarche vis-à-vis de Dieu, principe ultime de l’amour. Le voile est alors conçu comme le symbole de l’exclusivité de cet amour, un signe, un rappel de sa dépendance vis-à-vis de Dieu.
Le sens attribué au voile est donc loin d’être univoque et uniforme. Si en islam, il se conçoit à la croisée du sexuel, du social et du sacré, il se donne à vivre différemment selon les contextes socio-politiques et les trajectoires religieuses des femmes. Il importe aujourd’hui plus que jamais de savoir discerner la part du culturel, du politique, de l’idéologique, du spirituel qui interfèrent dans cette question. C’est là une condition pour éviter bien des confusions, sources d’incompréhension, et pour dépasser les trop fréquents amalgames qui viennent de l’ignorance de ce qui fait sens pour " l’autre ".
Marie-Claude Lutrand a enseigné durant plusieurs années au sein du département de sociologie de l’université Toulouse 2. Elle est actuellement directrice-adjointe de l’Institut de science et de théologie des religions (ISTR) de l’Institut catholique de Toulouse. Elle y enseigne la sociologie des religions, encadre des modules de formation sur les religions dans les grandes écoles et co-anime une unité de recherche sur l’interculturalité. Elle est impliquée dans des groupes de dialogue islamo-chrétien de certains quartiers toulousains.Elle a publié Au-delà du voile. Femmes musulmanes en Iran (L’Harmattan) en collaboration avec une collègue iranienne (Behdjat Yazdekhasti, docteur en sociologie). Elle a effectué de nombreux séjours de recherche en Iran.

37 Re: Voile intégral le Lun 29 Oct - 13:37

Josué

avatar
Administrateur
Lille : une femme voilée en correctionnelle
Le Point.fr - Publié le 29/10/2012 à 12:31
La jeune femme avait refusé en août dernier un contrôle d'identité dans le cadre de la loi sur le port du voile intégral.
Une femme intégralement voilée doit comparaître mardi matin devant le tribunal correctionnel de Lille pour "violences volontaires, outrages, rébellion et incitation à l'émeute", a-t-on appris auprès du parquet de Lille.



La jeune femme, âgée de 18 ans, a refusé en août dernier de présenter une pièce d'identité dans le centre-ville de Roubaix (Nord) lors d'un contrôle de police dans le cadre de la loi sur le port du voile intégral. Prétextant un manque de temps, elle a tout d'abord poursuivi sa route, mais, lorsque les forces de l'ordre ont voulu l'emmener au commissariat pour vérifier son identité, "elle s'est mise à hurler et à se débattre en lançant des coups de pied et des coups de poing", explique le parquet. Une fois en garde à vue, avant de rentrer dans sa cellule, la jeune femme a également protesté contre une fouille en essayant de griffer et de mordre les agents.

38 Re: Voile intégral le Lun 29 Oct - 18:05

Yirmeyah Jérémie

avatar
Au Canada, le voile intégral est devenu interdit dans un séance de reconnaissance, soit pour identifier lors d'immigration ou lors du passage des douanes. En fait, nul ne peut s'opposer au fait de l'enlever, de même pour le voile partiel.

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

39 Re: Voile intégral le Lun 27 Mai - 14:35

Josué

avatar
Administrateur
LAICITÉ
Le port du voile autorisé pour les professeurs de religions en Belgique
Fabien Trécourt - publié le 23/05/2013

Une enseignante en cours de religion a obtenu le droit de garder son voile dans le reste de l’établissement scolaire.

Après deux ans et demi de procédures, une enseignante en cours de religion islamique a obtenu le droit de garder son voile dans les couloirs d’une école de la commune de Grâce-Hollogne, en région wallonne. Jusqu’à présent, elle pouvait le porter pendant son cours, mais pas en dehors. Le règlement intérieur disposait en effet que le principe de laïcité ne s’appliquait pas aux professeurs de religion « lorsqu’ils se trouvent dans le local où ils dispensent leur cours. »

Le Conseil d’État contraint l’école et la commune à revoir leur copie. Dans un arrêt rendu public le 14 mai, il estime que les professeurs de religion ne ont pas tenus au devoir de neutralité : « Porter tout signe d’appartenance religieuse, y compris vestimentaire, est inhérent à l’enseignement des religions reconnues et n’est pas limité aux heures de cours et aux locaux auxquels ils sont affectés », détaille le texte. L’enseignante, licenciée durant la procédure, a aussitôt introduit un recours — qu’elle a désormais toutes les chances de gagner — contre Grâce-Hollogne.

La commune confirmait en effet que « les professeurs disposant d’une autorité sur les élèves voire d’une influence sur eux », il n’était « pas opportun, aux fins de respecter la liberté de conscience des autres élèves, qu’un professeur de cours philosophique [fut] autorisé à déambuler dans l’établissement en portant un tel signe ostensible risquant d’influencer des élèves qui n’ont pas fait ce choix. » Selon l’enseignante, soutenue par le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (Mrax), la commune lui a en conséquence interdit l’accès à l’école.

Le Conseil d’État constate que le décret de neutralité du 17 décembre 2003 impose aux enseignants d’adopter une « attitude réservée », mais que « rien n’interdit de porter tout signe d’appartenance, y compris vestimentaire ». Il s’est même référé à Xavier Delgrange, maître de conférences à l’Université libre de Belgique, pour qui « l’enseignement de la religion échappe pratiquement totalement au contrôle des autorités publiques […] Les titulaires des cours de religions reconnues ne sont pas astreints au devoir de neutralité et même, le prosélytisme de leur part n’est pas critiquable. » L’arrêt est définitif et a une portée générale en Fédération Wallonie Bruxelles.

40 Re: Voile intégral le Mar 6 Aoû - 7:41

Josué

avatar
Administrateur
Vers une interdiction du voile à l'université ?
Le Haut Conseil à l'intégration fait cette préconisation dans un rapport, que "Le Monde" s'est procuré.
Par Francetv info
Mis à jour le 05/08/2013 | 15:48 , publié le 05/08/2013 | 12:31
La proposition est polémique et risque de faire quelques remous. Dans un rapport, dont les grandes lignes sont publiées lundi 5 août par Le Monde, le Haut Conseil à l'intégration (HCI) préconise l'interdiction du port du voile à l'université.

Depuis la loi de 2004, les signes ou tenues manifestant une appartenance religieuse sont interdits dans les écoles, collèges et lycées publics. Francetv info décrypte cette proposition qui touche l'enseignement supérieur.

Que propose le HCI ?
Dans un rapport remis à l'Observatoire de la laïcité, le HCI émet douze propositions pour faire face aux "nombreux contentieux intervenus dans tous les secteurs de la vie universitaire" à ce sujet. Il suggère notamment l'interdiction des signes et tenues religieux "dans les salles de cours, lieux et situations d'enseignement et de recherche des établissements publics d'enseignement supérieur". Il propose également d'inclure l'étude du principe de laïcité dans les programmes des formations "débouchant sur un métier des fonctions publiques d'État, hospitalière ou territoriale, ou sur un métier des carrières sanitaires et sociales".

Comment justifie-t-il cette proposition ?
Les rapporteurs du HCI invoquent la loi Savary de 1984. Celle-ci précise que la liberté d'expression accordée aux usagers de l'enseignement supérieur "ne doit pas porter atteinte aux activités d'enseignement et à l'ordre public". Selon les auditions menées ces derniers mois par la mission sur la laïcité du HCI, "certaines universités" sont en butte à un certain nombre de problèmes, tels que "des actes de prosélytisme", "la récusation de la mixité", "la contestation du contenu des enseignements", ou encore l'octroi "de locaux de réunion à usage communautaire". Face à ces phénomènes, qui ne touchent pas toutes les universités, le HCI craint une "certaine cacophonie" et juge "préférable d'anticiper".

Quelle suite pour cette préconisation ?
Après avoir rendu ce rapport, le HCI a mis fin à sa mission sur la laïcité. Car c'est à présent à l'Observatoire de la laïcité, que François Hollande a lancé en avril, qu'il revient de traiter ces questions. Cette institution a notamment été chargée de clarifier les lignes de séparation entre secteurs public et privé, après la décision controversée du Conseil d'Etat dans l'affaire de la crèche Baby Loup. Un projet de loi sur ces questions doit être présenté d'ici quelques mois, selon l'entourage du président.

"Ce rapport de la mission laïcité du HCI n'engage qu'elle, sachant qu'elle n'est plus en fonction", a affirmé Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité. Il a ajouté que la thématique "université" ne fait actuellement pas partie du plan d'action de l'Observatoire.

41 Re: Voile intégral le Mer 7 Aoû - 18:35

Issa

avatar
Psalmiste a écrit:C'est vraiment humiliant pour les femmes de devoir porter le niqab ou la burka !

DIEU n'a jamais dit de porter la Burqa ou le Niqab à ce que je sache .Ni dans le Coran ni dans la Bible. Par contre il dit de porter le Hijab.En quoi le Hijab est humilant ?

42 Re: Voile intégral le Mer 7 Aoû - 18:37

Issa

avatar
Psalmiste a écrit:En même temps, on sait bien comment son traités les femmes dans l'islam... Sad

C'est comme ces fanatiques qui se font exploser pour se retrouver au ciel avec je ne sais combien de jeunes filles vièrges Sad

La encore, la femme semble être qu'un vulgaire bout de viande, 1 jouet sexuel, pour satisfaire les besoins de ces hommes !!!

En sachant cela, je me demande comment de jeunes femmes européennes, peuvent se convertir à cette religion ?

Les femmes sont traitées dans l'islam avec un grand respect,et elles sont égales aux hommes .Mais il y a des gens qui disent n'importe quoi et tu tombe dans leurs pièges.

L'islam considère la femme comme un être à part entière ,égal a l'homme, et non pas comme un bout de viande ou un jouet sexuel .Pourquoi mens-tu ? La Bible dit que Jéhovah hait le mensonge.

43 Re: Voile intégral le Mer 7 Aoû - 19:07

Josué

avatar
Administrateur
pas dans les faits.

44 Re: Voile intégral le Mer 7 Aoû - 19:09

Issa

avatar
Josué a écrit:pas dans les faits.

Les faits de quoi ?Ecoute ne me parle pas de sunnites .Car les sunnites sont des extrémistes et de faux musulmans .Ils n'ont pas comprie le Coran.

45 Re: Voile intégral le Ven 8 Nov - 9:32

Josué

avatar
Administrateur
Par Francetv info avec AFP
Mis à jour le 08/11/2013 | 09:25 , publié le 08/11/2013 | 09:25



L'affaire avait été le point de départs de trois nuits d'affrontements entre habitants et policiers, en juillet à Trappes (Yvelines). Mickaël Khiri, 21 ans, le mari de la femme entièrement voilée dont le contrôle d'identité a dégénéré, a été condamné, vendredi 8 novembre, à trois mois de prison avec sursis et à 1 000 euros d'amende.

Le jeune homme barbu et fluet, converti à l'islam à 16 ans, était poursuivi pour s'être violemment opposé le 18 juillet au contrôle de sa femme. Il a comparu devant le tribunal correctionnel de Versailles pour "rébellion" et "outrage" envers trois policiers, tous parties civiles, et "violences sans ITT" sur l'un d'eux.

Selon la version des policiers, l'époux a frappé un fonctionnaire au visage et lui a serré la gorge lors du contrôle, des faits contestés par le mari qui fait état de "provocations" et "insultes" dont il aurait fait l'objet. Une enquête de l'IGPN, la "police des polices", est en cours sur les circonstances de ce contrôle d'identité.

46 Re: Voile intégral le Ven 8 Nov - 10:28

chico.

avatar
Plus nous avançons dans le temps plus ce problématique du voile grandira.surtout que l'immigration n'arrange pas les choses.

47 Re: Voile intégral le Mer 27 Nov - 9:45

Josué

avatar
Administrateur
Baby Loup : la cour d'appel confirme le licenciement pour "faute grave" de la salariée voilée
La décision inverse le jugement rendu en cassation en mars, dans une affaire devenue emblématique du débat sur la laïcité.
Par Francetv info avec AFP
La cour d'appel de Paris a confirmé, mercredi 27 novembre, le licenciement pour "faute grave", annulé en cassation, d'une salariée voilée de la crèche privée Baby Loup, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). L'affaire était devenue emblématique du débat sur la laïcité. Le procureur général, François Falletti, avait préconisé la confirmation du licenciement, demandant aux juges de "résister" à la Cour de cassation.

En 2008, Fatima Afif avait été licenciée après avoir annoncé son intention de porter le voile à son retour de congé maternité. Ce qu'avait refusé Natalia Baleato, la directrice de la crèche, lui opposant la "neutralité philosophique, politique et confessionnelle" inscrite au règlement intérieur depuis 1990. L'ex-employée avait été déboutée devant le conseil de prud'hommes de Mantes-la-Jolie (Yvelines) en novembre 2010 puis devant la cour d'appel de Versailles en octobre 2011.

Dans un arrêt vivement attaqué à gauche comme à droite, la Cour de cassation avait estimé le 19 mars que "s'agissant d'une crèche privée", ce licenciement constituait "une discrimination en raison des convictions religieuses" de l'ex-salariée. L'affaire avait alors été renvoyée devant la cour d'appel de Paris.

A la suite de l'arrêt rendu en mars, de nombreuses voix ont réclamé dans les textes législatifs l'extension de la neutralité dans le secteur public à des sphères privées, notamment liées à la petite enfance. Mais l'hypothèse d'une loi sur la laïcité a été écartée par l'Observatoire de la laïcité, installé par François Hollande.

48 Re: Voile intégral le Mer 27 Nov - 11:21

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Je pense que des cas comme celui ci il y en aura de plus en plus.

49 Re: Voile intégral le Mer 27 Nov - 16:37

Josué

avatar
Administrateur
L'interdiction du voile intégral devant la Cour européenne des droits de l'homme
Publié par AFP le Mercredi 27 Novembre 2013 à 08h09
avec

La question hautement symbolique de l'interdiction du voile islamique intégral dans les lieux publics en France sera débattue mercredi à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), saisie par une porteuse du niqab de 23 ans.

50 Re: Voile intégral le Jeu 28 Nov - 13:26

chico.

avatar
A Kashgar, dans la région musulmane chinoise du Xinjiang, une employée municipale stoppe deux passantes dans la rue pour enregistrer leur identité: leur seul tort est de porter le voile, pratique réprouvée par les autorités locales.
Sous le nom d'"Objectif Beauté", une vaste campagne encourage les femmes de cette ville à abandonner le port du voile -- pratique religieuse très répandue parmi les Ouïghours musulmans et turcophones, principale ethnie du Xinjiang.
Cette politique, qui a conduit à établir des checkpoints dans les rues, contribue à exacerber le ressentiment des Ouïghours à l'égard des autorités chinoises, qu'ils accusent de réprimer leurs traditions culturelles et religieuses.
"Nous avons besoin de conserver nos traditions. Ils devraient comprendre cela", soupire une jeune femme de 25 ans, le visage couvert d'un voile de dentelle blanche, contrainte à deux reprises de fournir son identité.
Les femmes incriminées doivent visionner un film leur vantant les joies de se promener tête nue mais "un film ne changera pas la mentalité des gens", ajoute cette passante -- s'exprimant, comme l'ensemble des habitants interrogés par l'AFP, sous couvert d'anonymat.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum