Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Haïti, une année pour rien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Haïti, une année pour rien ? le Mer 12 Jan - 14:31

Josué

avatar
Administrateur
REPORTAGE - Haïti, une année pour rien ?
Rien n'a changé ou presque à Port-au-Prince, un an après le tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010. Reportage.
OTRE ENVOYÉ SPÉCIAL EN HAÏTI, YVES CORNU
On ne saurait imaginer symbole plus tragique du malheur haïtien que le palais national, au coeur de Port-au-Prince. Frappé, à l'instar de centaines de bâtiments de la capitale, par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, l'édifice d'inspiration Renaissance s'est partiellement affaissé, comme un soufflé trop cuit. Depuis, rien n'a changé. Un an plus tard, les pelouses qui entourent la résidence du chef de l'État sont toujours soigneusement entretenues, mais la ruine est restée telle quelle.

Et tout Port-au-Prince est à l'unisson : ravagé et laissé en l'état, comme si le séisme avait aussi arrêté le temps. On s'est contenté de ceinturer la cathédrale, ou ce qu'il en reste, de grillages. Les gravats des maisons qui se sont effondrées n'ont que rarement été déblayés. Les immeubles qui ont basculé sur leur base continuent à dresser leur silhouette de tour de Pise du pauvre en attendant la démolition, tout comme ceux qui, en apparence, sont intacts mais dont la structure irrémédiablement fragilisée ne résisterait pas à une nouvelle secousse et qui ont donc été désertés.

Un an sous une tente

Les raisons de cet effarant attentisme sont multiples : désorganisation des services officiels, disparition des propriétaires ou destruction des documents administratifs dans la catastrophe, incapacité des habitants à assumer les frais de déblaiement, arrivée tardive des fonds promis par la communauté internationale etc. Et comme il ne saurait être question de reconstruire avant que les ruines soient évacuées, les habitants de Port-au-Prince attendent depuis un an sous leur tente de fortune avec le fatalisme de ceux à qui on ne la fait plus.

Selon l'organisation internationale pour les migrations (OIM) 810.000 personnes réparties dans quelque 1.100 camps vivent ainsi sous des bâches fournies par l'ONU ou des ONG. Jardins publics, parkings ; tous les espaces libres ont été mis à profit, à commencer par le Champ de Mars, la place principale qui fait face au palais national. Il faut imaginer, à Paris, la place de la Concorde, les jardins du Luxembourg, l'esplanade du Trocadéro, les bois de Boulogne et de Vincennes, saturés de campeurs malgré eux, pour imaginer ce que vivent depuis le début de l'année dernière ceux des habitants de Port-au-Prince qui ont perdu leur logement.

Survivre est un but en soi

Dans cette ville enfiévrée par la promiscuité, la chaleur, le manque d'hygiène et l'oisiveté, survivre est déjà un but en soi pour ceux qui ont tout perdu. Ils n'y parviennent bien souvent que grâce à l'aide internationale, l'État haïtien étant impuissant face à l'ampleur de la tâche. De la lutte contre le choléra à la scolarisation des enfants en passant pas la distribution de nourriture pour les plus démunis, les organisations humanitaires financent à peu près tout, mais leur action relève toujours du domaine de l'urgence. La plupart des experts sont d'ailleurs d'accord sur un point : il ne faut pas espérer un retour à un semblant de normalité avant au moins dix ans.

Et pendant ce temps-là, la guerre des âmes fait rage. Dans ce pays profondément religieux, où le catholicisme et le culte vaudou ont fini par cohabiter tant bien que mal, les églises évangéliques et méthodistes américaines se livrent à un prosélytisme effréné pour conquérir ce qui semble s'apparenter à leurs yeux à de nouvelles parts de marché. Succès garanti auprès d'un peuple qui ne sait plus à quel saint se vouer.
LE POINT

2 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mer 12 Jan - 17:51

Josué

avatar
Administrateur
Douze mois , après le tremblement de terre, la situation n' a pas changé.
Les Haitiens continuent à vivre sous les tentes. 5% des gravats ont été retiré. Vous avez bien lu, à ce rythme-là, on aura seulement déblayé dans 20 ans. 10% de l'aide internationale a été débloquée... et le peu d'argent effectivement arrivé n'a pas été forcément très bien utilisé.

Les abords de l'aéroport Toussaint Louverture de Port-au-Prince, le Champs de Mars sont devenus des bidonvilles géants. On a reconstruit... le marché Hippolyte, un des joyaux du patrimoine haïtien. Certaines écoles ont été reconstruites, mais pour la plupart des projets, on attend que le financement arrive.

Comme ci cela ne suffisait pas Haïti fait face une épidémie de choléra qui a fait 3000 morts. Une épidémie qui a exarcerbé les tensions entre les Haïtiens et l'ONU (plusieurs responsables haïtiens ont lancé la rumeur que l'épidémie venait des Casques Bleus) et entre Haïti et la République Dominicaine (en ce qui concerne les Haïtiens exilés chez le voisin accusés de propager la maladie).

A ceci, il faut ajouter une crise politique post-électorale dont le pays se serait bien passé. Le président sortant René Préval a tenté d'imposer son futur gendre, Jude Célestin, aux denières élections présidentielles. Ca s'est vu, et la crédibilité du scrutin n'est déjà plus qu'un lointain souvenir. Une mission de l'Organisation des Etats Américains (OEA) essaye de rattraper tant bien que mal le gâchis électoral. Mais on a toujours pas de date pour le second tour alors que le premier a eu lieu en novembre...

Que dire?

Le tableau est noir. Très noir.

[img] [/img]

3 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 13 Jan - 2:39

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

4 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 13 Jan - 11:10

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Comme quoi les témoins font un exellent travail mais les médias n'en parlent très peu.

5 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 13 Jan - 15:41

Josué

avatar
Administrateur
Lors d’une conférence de routine entre le bureau de Paris et Haïti, une grave pénurie de médicaments est dénoncée par un responsable des secours à Port -aux-Prince. Sur cette vidéo mise en ligne par LaTéléLibre.fr, on entend "le Colonel Christophe Renou sur place à Haïti" expliquer: “On en est réduit à la mendicité auprès des ONG”. L’assistance semble médusée…

Avant d'ajouter : "Hier, on a emprunté aux témoins de Jéhovah, voilà le niveau quoi".

"Très vite, on nous demande d’arrêter la caméra et de quitter les lieux. On nous demande également de ne pas diffuser ce que l’on vient de filmer, et personne ne voudra s’exprimer sur ce qui s’est dit au cours de cette réunion",

6 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 13 Jan - 15:46

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

7 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 18 Jan - 12:25

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

8 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 18 Jan - 17:28

Aude

avatar
C'est terrible tout cela pour ces pauvres gens Sad

Y-a-t-il besoin d'expédier au siège des médicaments, dons ou autres?
Es-tu au courant à ce sujet Admin ?

9 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 18 Jan - 17:48

Josué

avatar
Administrateur
Odessa a écrit:C'est terrible tout cela pour ces pauvres gens Sad

Y-a-t-il besoin d'expédier au siège des médicaments, dons ou autres?
Es-tu au courant à ce sujet Admin ?

non pas de nouvelle sur cette question .
c'est plus les filiales d'Amérique du nord qui s'occupe de se pays.

10 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 8 Fév - 14:20

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
annuaire 2010.

11 Re: Haïti, une année pour rien ? le Sam 19 Fév - 23:41

Josué

avatar
Administrateur
Haïti: les secours français ont-ils "dû emprunter du matériel aux témoins de Jehovah"?

La TéléLibre est LE média à connaître pour s'informer autrement, avec un regard "décalé".

[...]

Lors d’une conférence de routine entre le bureau de Paris et Haïti, une grave pénurie de médicaments est dénoncée par un responsable des secours à Port -aux-Prince. Sur cette vidéo mise en ligne par LaTéléLibre.fr, on entend "le Colonel Christophe Renou sur place à Haïti" expliquer: “On en est réduit à la mendicité auprès des ONG”. L’assistance semble médusée…

Avant d'ajouter : "Hier, on a emprunté aux témoins de Jéhovah, voilà le niveau quoi".

"Très vite, on nous demande d’arrêter la caméra et de quitter les lieux. On nous demande également de ne pas diffuser ce que l’on vient de filmer, et personne ne voudra s’exprimer sur ce qui s’est dit au cours de cette réunion",

12 Re: Haïti, une année pour rien ? le Lun 7 Mar - 15:30

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
voila le type de maison que les tj construisent dans l'ile.

13 Re: Haïti, une année pour rien ? le Lun 21 Mar - 11:37

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

14 Re: Haïti, une année pour rien ? le Lun 21 Mar - 12:57

samuel

avatar
Administrateur
les frères font du bon travail.mais la tache est immense dans se pays.

15 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 26 Avr - 10:19

samuel

avatar
Administrateur
reconstruction d'une salle.
[img] [/img][img] [/img]

16 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 28 Avr - 17:17

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img]

17 Re: Haïti, une année pour rien ? le Ven 29 Avr - 11:57

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img]

18 Re: Haïti, une année pour rien ? le Sam 30 Avr - 17:23

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img]

19 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 3 Mai - 9:59

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img]

20 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mar 3 Mai - 17:50

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img]



Dernière édition par samuel le Mar 3 Mai - 17:52, édité 1 fois

21 Re: Haïti, une année pour rien ? le Mer 4 Mai - 16:41

samuel

avatar
Administrateur
[img] [/img][img] [/img] Embarassed [img] [/img]

22 Re: Haïti, une année pour rien ? le Ven 6 Mai - 15:40

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]

Le dimanche 24 avril 2011 nous avons assisté à un programme dans la ville de Vialet sur le dévouement des frères&soeurs pour la rénovation d'une Salle du Royaume. Un total de 136 personnes étaient présentes.

fichier photos de 1 à 8 (ici)

Vialet est une petite ville située sur la route principale qui mène à la ville méridionale des Cayes. Cela est situé à 83 km de Béthel, et il a fallu deux heures et demie pour y conduire. Juste à côté de la zone du grand marché ce trouve la petite Salle du Royaume qui a été construite en 1988. Le bureau de Construction des Salles du Royaume a récemment envoyé une équipe de frères là-bas pour aider à la rénovation de la Salle du Royaume.

La Salle du Royaume est le bâtiment le plus beau dans la région. La façade est peinte d'un bleu dynamique qui peut être remarqué par toutes les personnes circulants le long de la route. Un responsable du gouvernement n'a cessé d'admirer le bâtiment récemment rénové. Il a salué les frères de l'excellent travail et les a félicités parce qu'ils avaient prévu à l'entrée principale, une rampe d'accès pour les handicapés , qui dit-il est pratiquement inexistante dans les bâtiments publics en Haïti. Il a qualifié la Salle du Royaume comme "la référence" dans la région.

La vraie beauté de ce lieu de culte, récemment rénové, est qu'il est utilisé pour le Vrai culte. La quarantaine de proclamateurs de cette petite congrégation va utiliser cette Salle du Royaume pour se réunir régulièrement afin d'étudier la Bible et de promouvoir les intérêts du Royaume de Dieu dans leur communauté. 

Le dimanche 17 avril 2011, il y avait une fréquentation totale de 274 personnes qui se sont serrées dans cette petite salle du Royaume pour la célébration du Repas du Seigneur. Nous étions heureux d'avoir pu être là pour voir la joie des frères et sœurs dans cette région qui vont utiliser cette belle Salle du Royaume afin de sanctifier le nom noble de Jéhovah.



23 Re: Haïti, une année pour rien ? le Ven 13 Mai - 8:39

Josué

avatar
Administrateur
Soirée Memorial était magnifique en Haïti cette année. J'ai été invité à donner la conférence dans l'Assemblée de Santo pour les congrégations Santo et Tamarin combinées.

Le travail de l'invitation qui a commencé le 2 avril s'est très bien passé. Nous avons été capables de couvrir complètement notre territoire Bas-Santo avec la campagne spéciale.

Retour en 1988 à son arrivée au Bethel en Haïti, nous avons commencé une nouvelle congrégation appelée la Congrégation de Santo. Nous étaient seulement 39 éditeurs à l'époque, mais a donné naissance à plus de 10 congrégations depuis lors en raison de la croissance dans cette partie de la ville. C'est là exactement vingt ans, en 1991, que j'ai donné mon premier talk Memorial en Haïti. C'était agréable de revoir les frères et sœurs. Il y avait une fréquentation totale de 774 ce soir pour les deux congrégations. Quinze minutes après la fin du programme, il y avait une rapide averse de pluie qui n'a duré cinq minutes. J'espère que tous les amis ont pu rendre domicile sans se mouiller. Nous espérons que la pluie n'a pas empêcher la célébration d'autres congrégations.

Voici quelques chiffres de fréquentation que nous avons entendu parler de ce jour. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, un nombre incroyable de gens ont répondu à l'invitation à participer à cette célébration importante.

Nom de la Congrégation Éditeurs Fréquentation
Chiffres de fréquentation pour le mémorial 2011 (liste partielle)
Bas-Santo 90 507
Shada 100 399
Depio 78 405
Croix-des-Bouquets 160 632
Duval 147 507
Tamarin / Santo 229 774
Tabarre 120 470
Galette-Goureau 133 603
Caradeux 141 553
Lathan 134 588
Lizon 115 435
Marin 95 520
Bon Repos 126 509
Lilavois 115 402
Cesselesse 110 660
Clercine 119 419
CX-des-Missions 118 556
CX-des-Missions Sud 129 414
Bolosse/Bolosse Est 179 639
Silo 127 485
Pitite-Place-Cazeau 134 501
Pétionville ASL 38 237
Jacmel 148 1,298
Petit-Goave 152 912
Anse-a-Galets 34 287
Pestel 7 180
Carrefour Dufort 60 361
Vialet 40 274
Miragoane 140 700
Marmelade 30 330
L'Estere 44 509
Petite-Desdunes 25 502
Ouanaminthe 154 1,928
Voir aussi : Memorial 2011 - Total pour l'île d'Hispaniola
http://g.thomazeau.org/node/54

24 Re: Haïti, une année pour rien ? le Ven 13 Mai - 10:50

samuel

avatar
Administrateur
c'est des plus fortifiant a lire car nous savons tous les difficultès qu'il y a dans se pays et nos frères et soeurs font des efforts pour assisté aux réunions.

25 Re: Haïti, une année pour rien ? le Sam 14 Mai - 9:30

Josué

avatar
Administrateur
Bonjour tout le monde !

Voici des chiffres époustouflants pour Haïti ... chaque congrégation semble avoir battu des records. Par exemple la congrégation de Jacmel qui est composé de 148 proclamateurs, ont obtenu une assistance de 1298 au Mémorial. En effet, "Le petit deviendra un millier ..."

http://g.thomazeau.org/node/54

26 Re: Haïti, une année pour rien ? le Sam 14 Mai - 15:04

samuel

avatar
Administrateur
comme quoi les difficultés n'empêche le fait d'aimer les réunions et de tout faire pour y assisté.

27 Re: Haïti, une année pour rien ? le Lun 30 Mai - 22:38

Josué

avatar
Administrateur
En Haïti, tous les témoins sont logés maintenant alors que le pays n'a pas fait de progrès pour aider leurs citoyens. Nos frères, par le biais de nos dons à l'œuvre dans le monde, construite en bois 1700 / galvanisé avec les maisons de revêtements pour les frères là-bas. Le Conseil d'administration a approuvé l'envoi de 4 maisons de missionnaires qui sont préfabriqués construits en Chine - expédiés dans des conteneurs et une équipe se chargera du montage là-bas. Puis Walkill enverra les appareils ménagers, meubles et autres articles nécessaires et ils seront prêts pour les missionnaires de se déplacer en cas de succès, ils vont le faire dans d'autres pays aussi.

28 Re: Haïti, une année pour rien ? le Dim 16 Oct - 9:39

Josué

avatar
Administrateur
[img] [/img]
voyage pour allé a une assemblée.

29 Re: Haïti, une année pour rien ? le Dim 16 Oct - 13:07

Yirmeyah Jérémie

avatar
Incroyable ! Es-tu en train de dire que le vrai culte est si bien organisé grâce à Dieu que nous sommes capables dans son monde d'opposition, de combler les besoins des gens locaux ! C'est tout à fait remarquable ! (avec un peu de sarcasme qui nous rappelle que le monde tire à sa fin et qu'il devient stérile de jour en jour).

Ce n'est qu'un autre signe qui devrait nous tenir en haleine !

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

30 Re: Haïti, une année pour rien ? le Jeu 8 Nov - 15:41

Josué

avatar
Administrateur
Après l'ouragan Sandy, famine et choléra menacent Haïti
Anne Guion et Laurent Grzybowski - publié le 06/11/2012
Les images spectaculaires de New York frappé par l’ouragan Sandy ont occulté le sort tout aussi tragique des habitants des Caraïbes, particulièrement en Haïti, pays le plus pauvre de la région, où au moins 54 personnes ont trouvé la mort.
es caméras du monde entier se sont longuement attardées sur les ravages de Sandy à New York. Pourtant, cet ouragan a aussi balayé les Caraïbes, provoquant la mort d’au moins 65 personnes. Une nouvelle fois, c’est en Haïti, le pays le plus pauvre de la région, que ce cyclone a fait le plus de victimes : 54 Haïtiens ont été tués par les pluies diluviennes, sans compter les dizaines de disparus. Ce bilan catastrophique n’a donné lieu qu’à un traitement journalistique a minima.

Alors que l’île peine à se relever du tremblement de terre de janvier 2010 et de la tempête Isaac, d’août dernier, l’ouragan a causé durant trois jours des inondations, des glissements de terrain et « endommagé les maisons d’environ 20 000 personnes », peut-on lire sur le site internet des Nations Unies. À Port-au-Prince, les pluies et les vents ont sévèrement affecté les campements de fortune où sont toujours entassés 370 000 rescapés du séisme de 2010.­ Les villages les plus reculés ont également beaucoup souffert du passage de l’ouragan Sandy. « Les dégâts sont compliqués
à évaluer dans la zone où nous travaillons, car elle est très difficile d’accès », témoigne ainsi Anthony Ayma, directeur de Concert-Action, une ONG locale soutenue par le CCFD-Terre solidaire qui aide les paysans haïtiens dans la région de Petit-Goâve.
« L’ouragan a provoqué des éboulements et des glissements de terrain. Il semble qu’il y ait beaucoup de dégâts dans les exploitations agricoles. Il va sans doute falloir que nous menions des actions de recapitalisation des paysans et de nouvelles distributions de semences. Cela va s’ajouter aux programmes encore en cours pour les victimes du tremblement de terre. » Même constat pour Chenet Jean-Baptiste, directeur d’Iteca, une autre ONG soutenue par le CCFD-Terre solidaire : « Les pertes sont estimées à plus de 100 millions de dollars. Il devrait y avoir une baisse significative de la production agricole, avec pour conséquence l’amplification de l’insécurité alimentaire. »

Plus de 70 % des récoltes ont été dévastées dans le sud d’Haïti et, d’après les Nations unies, un million de personnes seraient menacées par le manque de nourriture. Cité par un journal local, le maire de Port-au-Prince prédit une famine dans les prochains jours. Et, par voie de conséquence, de nouvelles manifestations contre l’augmentation du prix des denrées alimentaires.

Une autre menace se profile, celle du choléra. « Un accroissement des personnes atteintes est enregistré. Or, en milieu rural, les structures de prise en charge sont totalement déficientes », explique Chenet Jean-­Baptiste. Les ONG présentes en Haïti craignent une recrudescence de l’épidémie, qui a fait plus de 7 500 morts depuis son apparition sur l’île en octobre 2010. Face à l’ampleur du désastre, les autorités de Port-au-Prince ont lancé le 1er novembre un appel à la solidarité internationale pour venir en aide à la population haïtienne. Sera-t-il entendu ?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum