Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Grand espoir dans la lutte contre le cancer

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Josué

avatar
Administrateur
Grand espoir dans la lutte contre le cancer
Le Point.fr - Publié le 08/12/2011 à 07:13 - Modifié le 08/12/2011 à 07:40
Une équipe de chercheurs suisses pense avoir découvert une protéine qui permettrait de bloquer les métastases.
Une simple protéine, la périostine, pourrait être la clé pour bloquer le développement de métastases, qui constituent l'un des grands risques de complications pour les malades atteints d'un cancer, selon un article publié mercredi dans Nature. Une équipe de chercheurs suisses a découvert que, sans cette protéine existant naturellement dans le corps, les cellules cancéreuses diffusées à partir d'une tumeur maligne initiale ne peuvent se développer ailleurs en métastases, à savoir en nouvelles tumeurs.

On sait déjà qu'une tumeur diffuse dans le corps des cellules cancéreuses et que seules certaines de celles-ci, les "cellules souches cancéreuses", sont capables de développer des métastases, à condition de trouver un terrain propice, ce que les cancérologues appellent une "niche". Des chercheurs de l'Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer (Isrec) et de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont pu isoler la périostine dans ces niches chez la souris et démontrer chez ce rongeur que, sans cette protéine, il n'y a pas de métastase. "Sans cette protéine, la cellule souche cancéreuse ne peut pas développer une métastase. Elle disparaît ou devient dormante", explique le Pr Joerg Huelsken de l'EPFL, qui cosigne l'article dans Nature.

Transposition à l'homme incertaine

Sous le titre "Les interactions entre cellules souches cancéreuses et leur niche gouvernent la colonisation métastatique", les chercheurs de l'EPFL et de l'Isrec affirment que "bloquer le fonctionnement" de la périostine "empêche la métastase". Cela a d'ailleurs déjà été réalisé sur des souris. "Nous avons développé un anticorps qui adhère à la protéine et l'empêche de fonctionner, explique le Pr Huelsken. Nous espérons de cette façon être capables de bloquer le processus de formation des métastases."

Mais il n'est pas sûr que la transposition à l'homme soit valable : "Nous ne sommes pas sûrs de trouver un anticorps équivalent qui fonctionnera chez les humains", selon le chercheur suisse. En outre, il n'est pas non plus certain que le blocage de l'action de cette protéine entraîne aussi peu d'effets secondaires chez l'homme que ce qui a pu être observé chez la souris. Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13 % de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les cancers du poumon (1,4 million de décès), de l'estomac (740 000 décès), du foie (700 000 décès), du côlon (610 000 décès) et du sein (460 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.

Josué

avatar
Administrateur
Le cancer est la première cause de mortalité dans le monde, avec 25 millions de personnes atteintes, et plus de 7.6 millions de décès par an.
Ce samedi 4 février, la journée mondiale de lutte contre le cancer est l'occasion de sensibiliser à nouveau autour de cette maladie qui touche tout le monde, sans distinction d'âge, de sexe, de classe sociale ou d'origine.
En France, l'an dernier, 1.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués chaque jour. Aujourd'hui, une personne sur deux guérit de son cancer.

Josué

avatar
Administrateur
Cancer de la peau : une campagne de prévention et un décret gouvernemental

Les cancers dûs à l'exposition solaire, ainsi qu'aux ultra-violets artificiels, sont en augmentation. Aujourd'hui, une consultation gratuite sera proposée par les dermatologues car la détection précoce reste primordiale. De son côté le gouvernement prépare un décret pour durcir la réglementation des cabines de bronzage.

christelle

avatar
Josué a écrit:Cancer de la peau : une campagne de prévention et un décret gouvernemental

Les cancers dûs à l'exposition solaire, ainsi qu'aux ultra-violets artificiels, sont en augmentation. Aujourd'hui, une consultation gratuite sera proposée par les dermatologues car la détection précoce reste primordiale. De son côté le gouvernement prépare un décret pour durcir la réglementation des cabines de bronzage.

J'ai entendu parler de ça que les médecins voulaient même retirer complètement les cabines de bronzage en voyant le nombre de cancer augmenter

Psalmiste

avatar
Ca me fait penser que je dois prendre rdv chez le dermato, mais ce qui me fais peur, ce n'est pas de me faire retirer certains grains de beautés, mais plutot le prix que cela va me couter Sad

Parce que mon Dr généraliste m'a déja mis au parfum, en me disant qu'ils faisaient tous du dépassement d'honoraire !

christelle

avatar
Psalmiste a écrit:Ca me fait penser que je dois prendre rdv chez le dermato, mais ce qui me fais peur, ce n'est pas de me faire retirer certains grains de beautés, mais plutot le prix que cela va me couter Sad

Parce que mon Dr généraliste m'a déja mis au parfum, en me disant qu'ils faisaient tous du dépassement d'honoraire !

Pourquoi faut-il te les retirer ?

Il n'y pas des aides en France comme le CPAS en Belgique ?

Psalmiste

avatar
Disons que certains de mes grains de beautés ne sont pas très beaux.

De plus je dois aussi y aller pour mes cicatrices sur les bras.

En France on a la sécurité sociale qui paye nos soins chez le Dr, mais le probleme est que les spécialiste (comme par exemple les dermathos, les ophtalmos, les dentistes, etc) dépasse les honoraires de la sécurité sociale. Du coup, si la sécu rembourse 1 consultation a 30€, mais que le dermatho te demande 60€, et bien les 30€ de différence, c'est toi qui doit les payer.

Parcontre la gamine de 16 ans qui est enceinte, et qui va se faire avorter, elle elle ne paye pas (ça ça me révolte).

christelle

avatar
Psalmiste a écrit:Disons que certains de mes grains de beautés ne sont pas très beaux.

De plus je dois aussi y aller pour mes cicatrices sur les bras.

En France on a la sécurité sociale qui paye nos soins chez le Dr, mais le probleme est que les spécialiste (comme par exemple les dermathos, les ophtalmos, les dentistes, etc) dépasse les honoraires de la sécurité sociale. Du coup, si la sécu rembourse 1 consultation a 30€, mais que le dermatho te demande 60€, et bien les 30€ de différence, c'est toi qui doit les payer.

Parcontre la gamine de 16 ans qui est enceinte, et qui va se faire avorter, elle elle ne paye pas (ça ça me révolte).


Malheureusement nous vivons dans un monde de plus en plus injuste. Mets ta confiance en Jéhovah et il t'aidera Very Happy

joie_amour_patience

avatar
mais bientôt la maladie champ sera du passé c'est reconfortant de le savoir

Psalmiste

avatar
Ah oui, ça c'est bien vrai Wink

christelle

avatar
Cet après-midi, j'ai appris qu'il ne restait à mon père que 6mois à vivre si il n'y avait pas de traitement et depuis le début les docteurs disent qu'il n'y en n'a pas...

Que cette vie est monotone et triste... Sad

Josué

avatar
Administrateur
mais nous avons l'espoir de la résurrection.courage et tien bon.

christelle

avatar
Josué a écrit:mais nous avons l'espoir de la résurrection.courage et tien bon.

Oui merci Josué flower

Psalmiste

avatar
Je prie pour toi et pour ton papa Smile

christelle

avatar
Psalmiste a écrit:Je prie pour toi et pour ton papa Smile

Merci c'est gentil flower

christelle

avatar
Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?


De courtes périodes de jeûne sont dans certains cas aussi efficaces que la chimiothérapie pour lutter contre certains cancers chez les souris, selon une étude publiée mercredi 8 février aux Etats-Unis, qui montre que combiner les deux méthodes prolonge leur durée de vie.
Le jeûne seul permet de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 8 février. Selon eux, sur huit types de cancer observés chez des souris de laboratoire, cinq ont réagi aussi bien au jeûne qu'à la chimiothérapie.

DES TAUX DE GUÉRISON DE 20 % À 40 %

Le fait de réduire la quantité de nourriture consommée ralentit la croissance et la propagation du cancer, expliquent ces médecins. Et, chaque fois, "la combinaison de cycles courts de jeûne avec la chimiothérapie est soit plus efficace, soit nettement plus efficace que la chimiothérapie seule", précise Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l'université de Californie du Sud, principal auteur de cette étude.

Ainsi, de multiples périodes de jeûne combinées à la chimiothérapie guérissent 20 % de certains cancers très agressifs chez les souris de laboratoire. Le taux de guérison grimpe à 40 % pour les souris atteintes de ces mêmes cancers mais moins étendus, tandis qu'aucune souris n'a survécu traitée uniquement avec la chimiothérapie.

Seul un essai clinique d'une durée de plusieurs années permettrait de savoir si ce traitement pourrait avoir des effets similaires chez l'homme, souligne le Dr Longo. Les résultats d'un essai clinique de phase 1 portant sur un tel traitement sur des patientes souffrant d'un cancer du sein, du canal urinaire et de l'ovaire, mené par deux cancérologues du USC Norris Comprehensive Cancer Center, ont été soumis pour une présentation à la prochaine conférence annuelle de la Société américaine de cancérologie (ASCO).

MOINS D'EFFETS SECONDAIRES

Mais cette première phase clinique vise seulement à tester la sûreté de cette thérapie, et surtout à déterminer si des patients peuvent supporter de jeûner pendant deux jours avant une chimiothérapie et un jour après. "Nous ne savons pas si le jeûne est efficace chez l'homme" contre le cancer, souligne le Dr Longo, selon qui de telles privations de nourriture pourraient être risquées chez certains individus. Un jeûne peut notamment provoquer une chute de la tension artérielle et des maux de tête.

Selon une étude fondée sur des données fournies par des malades et publiée dans la revue américaine Aging en 2010, dix patients atteints d'un cancer qui ont essayé de suivre des cycles de jeûne ont dit ressentir moins d'effets secondaires provoqués par la chimiothérapie qu'ils subissaient.

Chez les souris, l'étude publiée mercredi a montré que des cycles de jeûne sans chimiothérapie pouvaient ralentir un développement du cancer du sein, du mélanome et d'une tumeur du cerveau. Dans certains cas, le jeûne est aussi efficace que la chimiothérapie.


http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/le-jeune-nouvelle-arme-de-lutte-contre-le-cancer_1640662_3244.html

christelle

avatar
Un nouveau moyen de lutter contre le cancer du poumon

Le cancer du poumon est le plus meurtrier de tous les cancers et, depuis bien des années, les chercheurs peinent à enrayer sa progression. Mais un nouveau composé offre aujourd’hui un nouveau moyen de lutter contre ce fléau. Offrant des résultats prometteurs, le gefitinib, une nouvelle molécule, bloque le signal à l’origine de la croissance des cellules cancéreuses.


Conséquence du tabagisme, le cancer du poumon n’est plus limité aux hommes. Il est même devenu la première cause de mortalité par cancer chez la femme aux Etats-Unis et est en passe de suivre la même voie en France. Le taux de survie à cinq ans de tous les stades de cancer du poumon confondus est d’environ 15 %.

Des résultats très encourageants

Les résultats concernant le gefitinib (Iressa) présentés lors du Congrès de la société américaine d’oncologie clinique (ASCO) apparaissent très prometteurs*. 256 patients atteints de cancer du poumon à un stade avancé et ne répondant plus aux cures de chimiothérapies classiques ont participé à cette étude.

Ces patients ont ainsi reçu une dose journalière de 250 ou 500 mg de gefitinib :

10 % des patients sous traitement ont vu leurs tumeurs diminuer de 50 % ou plus ;
36 % ont connu une amélioration de leurs symptômes : essoufflement, perte d’appétit, toux et perte de poids ;
Pour la majorité des patients, l’amélioration des symptômes était sensible dans les dix jours suivant la prise du médicament.
L’efficacité du traitement apparaît sensiblement équivalente quelle que soit la dose, mais des effets secondaires plus importants étaient rapportés avec 500 mg (poussée d’acné, diarrhée, sécheresse de la peau).

Une précédente étude européenne avait obtenu des résultats plus encourageants encore sur l’efficacité de l’Iressa chez des patients ne répondant plus à une seule chimiothérapie traditionnelle. L’amélioration des symptômes concernait 40 % des personnes et la diminution des tumeurs concernait 18,4 % de l’échantillon.

Un mode d’action novateur

"Plus important encore, le gefitinib nous offre un nouveau moyen de lutter contre le cancer du poumon et suscite de nombreux espoirs quant à la possibilité de lutter plus efficacement en bloquant d’autres facteurs de croissance" déclare le responsable de l’étude Mark Kris.

Il s’agit en effet d’un mécanisme d’action tout à fait nouveau. Sur leur enveloppe externe, les cellules cancéreuses du poumon ont des récepteurs sur lesquels se lient des facteurs de croissance ; cette liaison entraîne un signal qui est transmis au noyau de la cellule et déclenche sa division, donc la multiplication des cellules cancéreuses. Le gefinitib bloque l’action des récepteurs, arrêtant ainsi la croissance tumorale : c’est une molécule "antiproliférative".

Grâce à cette nouvelle approche, seules les cellules cancéreuses sont attaquées, ce qui limite les effets secondaires par rapport aux chimiothérapies classiques.

Résultat : les malades à qui on ne promettait que quelques semaines ont vécu en moyenne plus de six mois après le début des tests.

Vers une multithérapie

Bien que ces résultats soient encourageants, le gefinitib ne permet pas d’offrir un traitement curatif à lui seul. Les spécialistes envisagent aujourd’hui d’associer différents médicaments, qui bloqueraient chacun une étape du développement cancéreux.

David Bême

* A Phase II Trial of ZD1839 ('Iressa') in Advanced Non-Small Cell Lung Cancer (NSCLC) Patients Who Had Failed Platinum- and Docetaxel-Based Regimens (IDEAL 2) – communication lors du congrès annuel de la société américaine d’oncologie clinique.

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem01/mag0607/dossier/sa_5594_cancer_poumon.htm

olya


christelle a écrit:Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?


De courtes périodes de jeûne sont dans certains cas aussi efficaces que la chimiothérapie pour lutter contre certains cancers chez les souris, selon une étude publiée mercredi 8 février aux Etats-Unis, qui montre que combiner les deux méthodes prolonge leur durée de vie.
Le jeûne seul permet de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 8 février. Selon eux, sur huit types de cancer observés chez des souris de laboratoire, cinq ont réagi aussi bien au jeûne qu'à la chimiothérapie.

DES TAUX DE GUÉRISON DE 20 % À 40 %

Le fait de réduire la quantité de nourriture consommée ralentit la croissance et la propagation du cancer, expliquent ces médecins. Et, chaque fois, "la combinaison de cycles courts de jeûne avec la chimiothérapie est soit plus efficace, soit nettement plus efficace que la chimiothérapie seule", précise Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l'université de Californie du Sud, principal auteur de cette étude.

Ainsi, de multiples périodes de jeûne combinées à la chimiothérapie guérissent 20 % de certains cancers très agressifs chez les souris de laboratoire. Le taux de guérison grimpe à 40 % pour les souris atteintes de ces mêmes cancers mais moins étendus, tandis qu'aucune souris n'a survécu traitée uniquement avec la chimiothérapie.

Seul un essai clinique d'une durée de plusieurs années permettrait de savoir si ce traitement pourrait avoir des effets similaires chez l'homme, souligne le Dr Longo. Les résultats d'un essai clinique de phase 1 portant sur un tel traitement sur des patientes souffrant d'un cancer du sein, du canal urinaire et de l'ovaire, mené par deux cancérologues du USC Norris Comprehensive Cancer Center, ont été soumis pour une présentation à la prochaine conférence annuelle de la Société américaine de cancérologie (ASCO).

MOINS D'EFFETS SECONDAIRES

Mais cette première phase clinique vise seulement à tester la sûreté de cette thérapie, et surtout à déterminer si des patients peuvent supporter de jeûner pendant deux jours avant une chimiothérapie et un jour après. "Nous ne savons pas si le jeûne est efficace chez l'homme" contre le cancer, souligne le Dr Longo, selon qui de telles privations de nourriture pourraient être risquées chez certains individus. Un jeûne peut notamment provoquer une chute de la tension artérielle et des maux de tête.

Selon une étude fondée sur des données fournies par des malades et publiée dans la revue américaine Aging en 2010, dix patients atteints d'un cancer qui ont essayé de suivre des cycles de jeûne ont dit ressentir moins d'effets secondaires provoqués par la chimiothérapie qu'ils subissaient.

Chez les souris, l'étude publiée mercredi a montré que des cycles de jeûne sans chimiothérapie pouvaient ralentir un développement du cancer du sein, du mélanome et d'une tumeur du cerveau. Dans certains cas, le jeûne est aussi efficace que la chimiothérapie.


http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/le-jeune-nouvelle-arme-de-lutte-contre-le-cancer_1640662_3244.html

Voici un message qui devrait beaucoup plaire a notre Ami "Luc 47" qui nous a récemment parlé des bienfaits du jeûne sur la santé .

Josué

avatar
Administrateur
Cancer : 13 signes que la plupart des hommes ignorent
Le 27/01/2011 à 01:00 - Karen Jégo, journaliste santé - Validé par Dr Brigitte Blond, médecin généraliste
Réagissez ! - 4 commentaires
Certains symptômes peu connus peuvent être des indicateurs d’un cancer chez les hommes. Douleur, grosseur, fièvre… Voici les signes qui doivent alerter !
Douleurs dans le dos : attention au cancer prostatique

Une douleur persistante ou un inconfort permanent sur une zone précise du corps peut être le signe d’un cancer.
Plus spécifiquement pour les hommes, une douleur sourde au bas de l’abdomen ou à l’aine peut révéler un cancer des testicules tandis qu'un cancer de la prostate à un stade avancé s’annonce parfois par des douleurs dans les hanches, le haut des cuisses ou une raideur dans le bas du dos

Attention : si les douleurs sont plutôt osseuses, dans les jambes par exemple, ça peut être le signe de métastases dans les os, au stade avancé d’un cancer.

Josué

avatar
Administrateur
SANTÉ
Cancer de la peau : une campagne de prévention et un décret gouvernemental
Joséphine Bataille - publié le 24/05/2012
Les cancers dûs à l'exposition solaire, ainsi qu'aux ultra-violets artificiels, sont en augmentation. Aujourd'hui, une consultation gratuite sera proposée par les dermatologues car la détection précoce reste primordiale. De son côté le gouvernement prépare un décret pour durcir la réglementation des cabines de bronzage.

Plus de 13 % des Français ont déjà utilisé des UV artificiels au moins une fois au cours de leur vie © Thomas Coex / AFP
Aujourd'hui, 24 mai, la journée annuelle de prévention et de dépistage des cancers de la peau, organisée par le Syndicat des Dermatologues vénéréologues (SNDV), est l'occasion pour les pouvoirs publics (INCa, InVS, Inpes, Anses, ministère chargé de la santé ) de rappeler l’importance de la prévention. Une consultation anonyme et gratuite sera proposée par des dermatologues à tous ceux qui le désirent dans près de 70 départements français.
Le nombre de cancers de la peau ne cesse d’augmenter depuis 30 ans. Près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année. Et les nouveaux cas des mélanomes, cancer de la peau le plus grave du fait de son potentiel métastatique, ont plus que triplé entre 1980 et 2005. Ce cancer a causé 1 620 décès en France en 2011. Deux tiers des mélanomes sont dus à une exposition excessive au soleil, cette proportion étant plus élevée encore chez les personnes à la peau claire.
Les Français sont informés des risques de l'exposition solaire, mais ont tendance à ne pas adopter les gestes de prévention essentiels. 1/3 d'entre eux ne portent jamais de lunettes de soleil — or les yeux peuvent aussi prendre des coups de soleil, il s’agit de l’ophtalmie, qui peut entraîner de graves problèmes de vue —, 15 % d'entre eux seulement renouvellent toutes les heures l'application d'une crème solaire...








Asterix

avatar
Bonjour,

Effectivement le cancer est le fléau de notre époque. L'allongement exponentiel de l’espérance de vie est un des facteurs du développement de cette maladie, comme l'est le seconde fléau de notre siècle : la maladie d'Alzheimer.

Concernant le cancer, un site extrêmement bien fait est celui de l'institut national du cancer (e-cancer.fr)

PS : je pense que le lien n'est pas contraire à la charte, mais si le lien est contraire à la charte, veuillez le supprimer)

http://savetpol.frenchboard.com/

Josué

avatar
Administrateur
Cancer: la chimiothérapie pourrait favoriser la relance de la maladieavec
Le 06/08/2012 à 15:37 - AFP

©AFP / Mychele Daniau

PARIS (AFP) © 2012 AFP

La chimiothérapie anti-cancer peut endommager des cellules saines et les pousser à produire une protéine qui alimente la tumeur et entraîne une résistance au traitement, selon une étude qui vient d'être publiée.

Il s'agit d'un nouveau mécanisme découvert "de manière complètement inattendue" par des chercheurs américains, travaillant sur la résistance à la chimiothérapie observée dans des cancers métastasés du sein, de la prostate, du poumon et du colon.

Les chercheurs ont ainsi mis en évidence le rôle important des fibroblastes, des cellules non cancéreuses, dans la cicatrisation des plaies et la production de collagène.

Mais situées à proximité d'un cancer et exposées à la chimiothérapie, ces cellules subissent des altérations de leur ADN et produisent une protéine dénommée WNT16B qui permet aux cellules cancéreuses de se développer et envahir les tissus environnants en résistant aux traitements.

La production de WTN a augmenté jusqu'à 30 fois, un résultat "tout à fait inattendu" selon Peter Nelson, l'un des coauteurs de l'étude publiée dans la revue Nature Medicine.

"Nos découvertes montrent que le microenvironnement de la tumeur a un impact sur la réussite ou l'échec des traitements", précise-t-il, soulignant que la même cellule cancéreuse soumise à des environnements différents peut réagir "de manière très différente" à la chimiothérapie.

Le traitement par chimiothérapie repose sur la prise de médicaments qui s'attaquent aux cellules cancéreuses, en les détruisant ou en stoppant leur croissance. Mais après une bonne réponse initiale, le traitement peut devenir moins efficace au fil des cures, en raison de phénomènes de résistance.

Les chercheurs américains ont testé les effets de la chimiothérapie sur des hommes atteints de cancer de la prostate, avant de confirmer leurs résultats sur des patientes atteintes de tumeurs du sein et des ovaires.

Ces recherches ouvrent la voie à de nouveaux traitements pour des malades atteints de cancers à un stade avancé. "Un anticorps à la protéine WNT16B, donné dans le cadre de la chimiothérapie, pourrait améliorer la réaction (en tuant davantage de cellules cancéreuses)", a-t-il indiqué à l'AFP. "Cela permettrait également d'utiliser des doses thérapeutiques plus petites et moins toxiques" a-t-il ajouté.

Josué

avatar
Administrateur
Cancer : les aliments à éviter !
Le 29/02/2012 - Florence Massin, journaliste santé - Validé par Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste

Fromages, confitures, charcuteries… Parmi les aliments que nous mangeons tous les jours, certains majorent le risque de cancer du sein, de la prostate, du pancréas ou du côlon. Voici ceux à éviter… ou au moins à limiter !
Camembert : mauvais pour la prostate !

Les fromages affinés (camembert, roquefort, cantal...) consommés en trop grandes quantités, peuvent devenir néfastes pour les personnes de plus de 50 ans, en augmentant les risques de cancer de la prostate, du sein.
Pourquoi : La forte teneur en graisses animales saturées présentes dans les fromages gras, qui serait en partie responsable.

Consommation : Une portion de 40g par jour, pas plus.

A savoir : « Il faut manger 3 produits laitiers par jour, mais en privilégiant les laitages demi-écrémés (lait, fromage blanc) et les yaourts natures qui apportent moins de 3% de MG », explique le Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste.

Josué

avatar
Administrateur
Les cancers qui se propagent le plus

La plupart des cancers sont susceptibles de produire des métastases. Toutefois certains ne métastasent jamais comme l'épithélioma basocellulaire (une forme de cancer de la peau), d'autres se propagent de façon loco-régionale dans le tissu adjacent comme les cancers de l’ovaire et du cerveau, enfin d’autres sont beaucoup plus à risque de métastases à distance comme les cancers du sein, de la prostate, du poumon, du rein, du côlon et le mélanome (autre forme de cancer de la peau).

christelle

avatar
Mon père avait fait un vaccin pour prolonger la vie mais cela n'a servi à rien. Tous les 3 jours il allait à Bruxelles à l'hôpital pour faire ce vaccin...tout ça pour rien du tout... Maintenant ils veulent lui faire faire de la chimio "douce" tout en sachant que ça ne sert à rien. Il régresse de jour en jour, on ne sait pas combien de temps il lui reste au juste...Chaque fois que ma soeur m'envoie un message, j'ai peur de le lire et qu'elle me dise le pire.

J'ai foi en la résurrection seulement son absence sera difficile à supporter.

Prenez soin de ceux que vous aimez, dites-leur que vous les aimez avant qu'ils ne partent...

Josué

avatar
Administrateur
nous pensons bien à toi et a ton épreuve que tu traverse.

christelle

avatar
Merci Josué.

Demain je vais aller le voir, j'en ai grand besoin

Invité


Invité
christelle a écrit:Mon père avait fait un vaccin pour prolonger la vie mais cela n'a servi à rien. Tous les 3 jours il allait à Bruxelles à l'hôpital pour faire ce vaccin...tout ça pour rien du tout... Maintenant ils veulent lui faire faire de la chimio "douce" tout en sachant que ça ne sert à rien. Il régresse de jour en jour, on ne sait pas combien de temps il lui reste au juste...Chaque fois que ma soeur m'envoie un message, j'ai peur de le lire et qu'elle me dise le pire.

J'ai foi en la résurrection seulement son absence sera difficile à supporter.

Prenez soin de ceux que vous aimez, dites-leur que vous les aimez avant qu'ils ne partent...


C'est là qu'on voit que la mort ce n'est pas naturel. Je compathie avec toi pour ton père

christelle

avatar
Merci Caramel-mou...


Ca fait 15 jours qu'il ne mange plus et le cancer se généralise, il s'attaque au foie maintenant...

Josué

avatar
Administrateur
christelle a écrit:Merci Caramel-mou...


Ca fait 15 jours qu'il ne mange plus et le cancer se généralise, il s'attaque au foie maintenant...
nous pensons a toi et ce que tu traverses pour le moment.

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
christelle a écrit:Merci Caramel-mou...


Ca fait 15 jours qu'il ne mange plus et le cancer se généralise, il s'attaque au foie maintenant...
Courage; Reste pret de lui, cela lui sera un grand soutien et moralement entourer

Invité


Invité
christelle a écrit:Merci Caramel-mou...


Ca fait 15 jours qu'il ne mange plus et le cancer se généralise, il s'attaque au foie maintenant...


de rien Christelle nous sommes avec toi dans cette épreuve.

christelle

avatar
Merci à tous.

Que Jéhovah vous bénisse et vous soutienne également dans vos épreuves.

j'était je suis je serait

avatar
christelle a écrit:Merci à tous.

Que Jéhovah vous bénisse et vous soutienne également dans vos épreuves.


sunny EX: Cancer du Foi Veux dire qu'ils y a qu'elle que choses dans sa Vie Qu'ils n'a Pas Digérais il serait important de Discuté de Cela Avec Lui A fin de Le Rétablir o plus vite !!!=(Voila Pourquoi il et Ecrit d'aimer son pire ennemi et de pardoner 77 foi dans la même journée?) cela dit Qui Pourra Rajouté une seul Coudée a sa Vie en San Souciant ? en Vérité Personne !

Ecclésiaste 3:1-2 Pour tout il y a un temps ""Fixé""! Oui un temps pour toute affaire sous les Cieux: (2) un temps pour la Naissance et un temps pour Mourir . Voila Pourquoi jésus disait cela matthieux 6:27 Qui d'entre vous en s'inquiétant peu ? Ajouter Une Seul Coudée a la Durée de
sa Vie ? (en Vérité Personne!) Car Pour Chaque choses sous les Cieux il y a un Temps "Fixé!" Car il et Ecrit celons Ephesiens 1:11 Nous Avons été destinés d’avance selon le dessein de Celui Qui Opère tout Choses d'Après son Conseil de sa Volonté? Donc le Jours l'heure la minute la seconde de Notre Départ sur terre et Définis Bien Avent Notre Venu Sur terre En Accorde avec notre père d’après c'est Conseil, Donc sa Veut bien dire que nous etion d'accord avec lui celons c'est conseil !

cela dit a savoir un Cancer c'est un Corps qui manque d’Oxygéné Pratiqué la Respiration dit Royale Métait Vous Face au Soleil si possible fenêtré ouverte et Respirait Grandement a fond si possible par les Narine (la ou le souffle de vie et rentré)et puis relâche l'air par la bouche au moin 3 foi . 3 foi par jours Matin midi au couché du soleil Pour rapprendre a Respirait Normalement Car Beaucoup sans San Rendre conte son dans leur problème ou préoccupation et vive San ce Rendre Conte qu'ils respire en Apnée Donc trés mal il faut absolument réapprendre a Respirai il et Grandement Conseil de le Faire Car aucune Maladie =(qui traduit signifie le mal a die) ne Peut Luté contre un Corps Bien Oxygéné aime vous les un les autre et Vivez en Paix vous même d'abord le reste suivra !

Et pour la Nourriture que des Choses Vivant et Non Morte qui représente la mort Pour notre esprit . Ex: légume Crue non cuite car tué par le feu . ne mangé pas de viande ou Animaux tué etc..... . il et bien de manger des bonne pizza omelette riz pattez laitage fromage Etc....... je suis Végétarien et Partout ou je vai manger au Restaurant mes ami finisse souvent par me dire a si j'avait su j'aurait prix comme toi on s imagine pas a qu'elle point on peut manger très bien avec Grand Choix San A avoir a manger du Cadavre =viande= poulé= poisson= enfin tout choses ou la vie a était sacrifier pour Notre ventre (pour métré une pointe d'humour au lieu de ventre plutôt un cimetière D'Animaux ) . nez t'ils pas écrit que on vous donnera comme vous avez donner et mesuré comme vous avez mesurai et jugé comme on a jugé etc.. ! si vous aviez a prie a con'êtres les choses vous Oriée su que c'est dangereux pour vous !


Josué

avatar
Administrateur
Cancer de l'estomac : les symptômes
Réagissez !
cancer,estomac
Avec 6500 nouveaux cas chaque année en France, le cancer de l'estomac est un cancer grave avec des signes longtemps silencieux et un diagnostic souvent trop tardif. Explications.
Très longtemps silencieux

Le cancer de l'estomac est dans 90% des cas un adénocarcinome, soit une tumeur qui se développe au niveau de la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'estomac. Il est bien souvent silencieux aux premiers stades de la maladie. Il n'y a pas de signes précoces spécifiques et les manifestations physiques peuvent être trompeuses, comme des brûlures ou des ballonnements à l'estomac. Les symptômes deviennent plus apparents lorsque la tumeur commence à causer des saignements, un blocage ou se propage dans les organes et tissus voisins.
Le 25/03/2013 - Florence Massin, journaliste santé - Validé par Pr Robert Benamouzig, gastro-entérologue

JOEL33


Bonjour,

quelqu'un pourrait il me faire parvenir le lien d'une Tour de Garde assez ancienne : celle de décembre 59 ?
je cherche des infos sur le cancer et il parait qu'il y en a.

Merci !!

Psalmiste

avatar
JOEL33 a écrit:Bonjour,

quelqu'un pourrait il me faire parvenir le lien d'une Tour de Garde assez ancienne : celle de décembre 59 ?
je cherche des infos sur le cancer et il parait qu'il y en a.

Merci !!

Bonjour Joël,

Sache qu'il existe des TG beaucoup plus récente parlant du cancer !

Josué

avatar
Administrateur
JOEL33 a écrit:Bonjour,

quelqu'un pourrait il me faire parvenir le lien d'une Tour de Garde assez ancienne : celle de décembre 59 ?
je cherche des infos sur le cancer et il parait qu'il y en a.

Merci !!
bonjour je possède cette tour de garde ,il n'y a pas d'article qui parle sur le cancer. ont a mal informé.
bonne journée.

Josué

avatar
Administrateur
Cancer : bientôt la fin des métastases ?
es chercheurs britanniques auraient découvert la façon dont le cancer se propage dans l'organisme. On pourrait peut-être bientôt prévenir le développement de métastases.

Selon les chercheurs de l'Université de Londres, la propagation du cancer reposerait sur la "course poursuite" des cellules saines et malades. Pour leur étude, ils ont  isolé deux groupes de cellules. Un rassemblant des cellules aussi invasives que pour un cancer et un autre avec des cellules semblables à des cellules saines humaines. Résultats : ils ont observé que les cellules malignes poursuivaient les saines qui essayaient de s'enfuire. "Ces résultats permettraient de nouveaux traitements visant directement le processus de course poursuite pour empêcher le cancer de se propager" a commenté Roberto Mayor à la tête de cette étude. Avant de rappeler que la plupart des personnes atteintes de cancer ne meurent pas de la tumeur primitive, mais du cancer qui s'est métastasé. Pour le Dr Kat Arney de la recherche contre le cancer britannique, il faut être optimiste mais prudent. "Il y a encore un long chemin à parcourir pour voir si cette découverte peut se traduire en nouveaux traitements pour les patients atteints de  cancer", a-t-elle déclaré au Daily Telegraph.

Comment se forme une métastase ?

Une métastase forme à partir de cellules métastatiques (certaines le sont, d'autres pas) qui se détachent d'une tumeur dite "primitive". Elles migrent dans la circulation sanguine et peuvent finir par former un petit amas qui se trouvera bloqué dans des vaisseaux capillaires d’un autre organe, à distance de la tumeur. Elles perceront la paroi de ces vaisseaux pour coloniser ce nouvel organe. Elles peuvent aussi migrer dans la circulation lymphatique pour envahir les ganglions.

Source : Nature Cell Biology et Dailymail.

Josué

avatar
Administrateur
Comment détermine-t-on les stades d'un cancer ?
La gravité d'un cancer est déterminé en fonction de son stade d'évolution. Voici le système de classification des cancers et la signification des différentes stades.
Le système de classification

Le stade d’avancement d’un cancer est évalué en fonction de la taille de la tumeur et du degré de prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme. Il existe un code de classification international des cancers appelé "TNM" :
Le "T" pour "Tumeur" correspond à la taille de la tumeur.
Le "N" pour "Node" ("ganglion" en français) indique si des ganglions lymphatiques ont été ou non envahis.
Le "M" pour "Métastase" indique la présence ou l’absence de métastases (cellules cancéreuses qui se détachent de la tumeur primitive et migrent). Chaque lettre est suivie d’un chiffre (ex : T0 à T4 de l’absence de tumeur à une tumeur volumineuse ou étendue). Cette classification est utilisée sur presque tous les cancers, sauf la leucémie et les cancers gynécologiques.

Josué

avatar
Administrateur
Le cancer de la gorge dépisté 12 ans plus tôt grâce à une prise de sang ?
Selon une étude publiée par le Centre international de recherche sur le cancer de l'OMS, repérer la présence de certains anticorps dans le sang pourrait permettre de déceler un cancer de l'oropharynx 12 ans avant qu'il ne se déclare.

Comment est-ce possible ? Les scientifiques estiment qu'un cancer de la gorge sur trois serait lié à l'infection par le papillomavirus humain ou "HPV" (le même virus que celui retrouvé dans le cancer du col de l'utérus). D'après l'étude internationale menée par le Circ de Lyon, la présence d'anticorps anti-HPV 16 dans le sang serait liée à un fort risque de cancer de l'oropharynx*. Pour donner cette conclusion, les chercheurs ont analyé un travail mené sur 500 000 Européens de dix pays. Parmi eux, 137 ont développé un cancer de l'oropharynx dont un tiers présentaient des anticorps anti-HPV 16 E6 dans leur circulation sanguine. Le plus incroyable, c'est que ces anticorps étaient là 12 ans avant que le diagnostic de la maladie ne soit posé. Une simple prise de sang pourrait donc servir de dépistage précoce. Pour Paul Brennan, responsable du département génétique du Circ, "si ces résultats sont confirmés, des outils de dépistage pourraient ainsi être développés".
* L'oropharynx est la région anatomique de la gorge qui comporte les amygdales, le voile du palais, l'arrière de la langue et l'arrière de la gorge. Les deux principaux facteurs de risque de ce type de cancer est la consommation régulière de tabac et d'alcool.

Josué

avatar
Administrateur
Cancer du foie : les signes d'alerte
Plus de 8000 nouveaux cas de cancer du foie sont découverts chaque année en France, dont près de 80 % concernent des hommes. C'est un cancer difficile à diagnostiquer car il évolue souvent en silence. Voici les signes qui doivent alerter.
Des douleurs abdominales
Les manifestations : Les premiers symptômes du cancer du foie sont très discrets et passent même inaperçus. C'est bien souvent quand le cancer a déjà évolué que des douleurs répétées dans la partie droite supérieure de l'abdomen (qui peuvent rayonner vers l'arrière de l'épaule droite) commencent à se faire sentir.
A un stade plus avancé, ces douleurs s'accompagnent d'une masse palpable juste sous la cage thoracique*. Le foie grossit, et peut être douloureux.
Pourquoi : Le foie est un organe très complexe qui assure notamment 3 fonctions principales : il a un rôle d'épuration (élimination des toxines et de certaines substances), un rôle de synthèse (cholestérol...), un rôle de stockage (en particulier le glucose) et assure une partie de la digestion.
* il s'agit d'une augmentation de la taille du foie que l'on appelle une hépatomégalie.
Le 16/01/2013 - Florence Massin, journaliste santé - Validé par Dr Jacques Maneval, médecin généraliste

Josué

avatar
Administrateur
La liste des cancers les plus fréquents en France
cancer
D’après les données publiées en juillet 2013 par l’Inca, le nombre de nouveaux cancers a augmenté de 109% entre 1980 et 2012. Prostate, sein, foie, pancréas… Voici la liste des plus fréquents et leur prévalence chez l’homme et la femme.
Prostate : le premier cancer en France

Avec 53 465 nouveaux cas estimés en 2009, le cancer de la prostate se situe au 1er rang des 19 localisations examinées par l'Institut national du cancer. Le taux d’incidence est de 99.4 chez l'homme. L’évolution de l’incidence de ce cancer est assez chaotique. Après une très forte augmentation entre 1980 et 2005, on observe actuellement une baisse très nette. Le taux d’incidence est passé de 24.8 cas pour 100 000 personnes/an en 1980 à 127.1 cas pour 100 000 en 2005 n’est plus qu’à 99.4 en 2009.

Josué

avatar
Administrateur
Le cancer est la première cause de mortalité en France. Pourtant, il se soigne de mieux en mieux ! Quels sont les cancers les plus agressifs ? Quels sont ceux qui tuent le plus ? Le point avec le Professeur Gilbert Lenoir, Président de la ligue contre le cancer.


Le cancer responsable de 400 décès par jour

Le cancer est la première cause de mortalité en France soit 147 000 cas chaque année, dont près de 88 200 chez l’homme et 59 600 chez la femme. En moyenne 400 décès par cancer sont comptabilisés chaque jour ! Et 71% des décès par cancer se déclarent après 65 ans.

Mais la France reste à la pointe dans la détection et le traitement des cancers. Un Français sur deux survit 5 ans après le diagnostic de sa maladie.



L’avis du Professeur Gilbert Lenoir, Président de la Ligue contre le cancer : “Le cancer est la première cause de mortalité parce que nous vivons plus longtemps. Nous avons moins de décès accidentels ou liées à des maladies cardio-vasculaires et donc la population a plus de temps pour développer un voire plusieurs cancers.

A cela s’ajoutent le tabagisme, la consommation d’alcool, les conditions de vies des personnes défavorisées, l’alimentation... Autant de facteurs qui augmentent le nombre de cancers et leur gravité.”

Josué

avatar
Administrateur
Quels sont les cancers dont on guérit ?

Aujourd’hui près de 60% des cancers sont guérissables. Seulement, quand certains se soignent très bien, d'autres gardent un taux de survie dramatiquement bas... Quelles sont les tumeurs dont on guérit ? Le point avec Medisite.


Cancer colorectal : un taux de survie relatif de 80 %

Le cancer colorectal représente 12% des cas de cancer en France. La mortalité due à ce type de cancer diminue de jour en jour grâce aux progrès de la médecine et en particulier grâce au dépistage organisé.

Aujourd’hui, d’après le Plan Cancer, le cancer du colon rectum, s’il est détecté assez tôt, a un pronostic de survie relative (calcul réalisé en fonction de l'âge, du sexe, etc...) de plus de 80 %. Ce pronostic dépend bien entendu de l’âge et de la fragilité du patient.


Le dépistage : Age, hérédité, présence de polypes... autant de facteurs qui augmentent le risque de cancer. La plupart des cas surviennent après 50 ans, mais en cas d’antécédents familiaux, il est impératif de se faire dépister dès 45 ans. Dans la majorité des cas, une tumeur bénigne précède le cancer de plusieurs années, c'est pourquoi un dépistage permet de prendre en charge la maladie avant qu’il ne soit trop tard... La coloscopie est l’examen essentiel pour diagnostiquer le cancer colorectal. En cas d’anomalie, le médecin procèdera à une biopsie.


Le traitement : Si le diagnostic de cancer est confirmé, le traitement sera choisi en fonction de la localisation du cancer, au rectum ou au colon, et de son extension. Les parties de l'intestin atteintes sont retirées par chirurgie et, en cas de lésions proches de l'anus, le chirurgien peut avoir recours à la pose d'un anus artificiel. La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent être utilisées en complément de la chirurgie ce qui permet de diminuer les cas de récidives.

Josué

avatar
Administrateur
Les vitamines anti cancer !
D, E, A, C, B9… Certaines vitamines protègeraient du cancer. La liste de ces nutriments miracle, et où les trouver !



La vitamine D, anti cancer de la prostate



Plusieurs études réalisées aux Etats-Unis ont démontré que la vitamine D (ou "calciférol") pouvait prévenir les cancers de la prostate, du sein et du côlon. Elle pourrait également ralentir le développement de ce dernier. Les scientifiques ignorent néanmoins l’origine de ce bienfait.

Où trouver de la vitamine D ? Dans les huiles de foie de poisson, dans les poissons, les oeufs et le beurre.

Les plus : La vitamine D préviendrait l’ostéoporose en aidant l’absorption et la rétention du calcium. Elle préviendrait aussi le diabète et les maladies auto-immunes.

Attention : La vitamine D n’est pas sans danger. Un avis médical s’impose avant toute supplémentation

Josué

avatar
Administrateur
Radioembolisation : une nouvelle technique contre le cancer du foie ?

Depuis un an et demi, l’Institut Paoli-Calmettes à Marseille pratique une nouvelle technique thérapeutique pour soigner le cancer du foie : la radioembolisation.


La radioembolisation est une nouvelle technique de radiologie utilisée dans le cadre du traitement du cancer du foie. Cette technique consiste à injecter des billes de verre microscopiques dans les artères du foie. A l’aide d’IRM, de scanner et d’échographie, ces billes de verres irradient les tumeurs hépatiques avec précision, sans toucher les tissus à côté. Cette innovation thérapeutique est "bien tolérée et avec très peu d’effets secondaires et permet de stabiliser voire de réduire la taille de la tumeur", explique le Dr Anthony Sarran au magazine Le Point. Elle permet donc d’augmenter l’espérance de vie du malade lorsque toutes les techniques ont été utilisées. "Dans certains cas, elle peut être couplée à la chirurgie et permettre une éradication complète de la maladie", ajoute le Dr Sarran. Pour l’instant, 20 patients ont pu en bénéficier.

Une technique thérapeutique coûteuse ?

Avant de décider des modalités de remboursement de la radioembolisation, une recherche comparative avec la chimiothérapie vient d’être lancée. Cette dernière coûte environ 3000 euros environ par personne et par mois, pour un an d’espérance de vie en plus. Quant au coût d’une radioembolisation, il s’élève à 10 000 euros par patient et par séance. Il faudra attendre encore 3 ans avant de savoir ce qu'il adviendra de cette thérapie.

Josué

avatar
Administrateur
Cancer de la gorge : les symptômes

Le cancer de la gorge fait partie des cancers des voies aéro-digestives supérieures, c'est-à-dire des tumeurs malignes se développant entre la bouche et le larynx. Medisite fait le point sur ses signes d'alerte, avec le Dr Chloé Bertolus, chirurgien au service de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie de l'hôpital de la Pitié-Salpétrière (Paris).

Un mal de gorge persistant

malb©Fotolia.comLes manifestations : "Un des premiers symptômes des cancers localisés au niveau du pharynx est le mal de gorge persistant plus de 3 semaines, et résistant aux antibiotiques", explique le Dr Bertolus.

Pourquoi : La tumeur en se développant crée des ulcérations sur les parois du pharynx qui ne guérissent pas, provoquant une douleur lancinante.

Que faire : "Il faut avoir le réflexe : un symptôme qui persiste plus de 3 semaines doit amener automatiquement à consulter."

Josué

avatar
Administrateur
Métastases : quels sont les cancers qui se propagent le plus ?

Le développement des métastases est l’évolution redoutée de tout cancer. Quels sont ceux qui se propagent le plus ? Quels sont les signes annonciateurs ? Les localisations les plus courantes ? Comment les prévenir ? Réponses de Medisite avec le Pr Michel Crépin, professeur d'oncologie à la faculté de médecine Paris XIII.

Les cancers qui se propagent le plus

La plupart des cancers sont susceptibles de produire des métastases. Toutefois certains ne métastasent jamais comme l'épithélioma basocellulaire (une forme de cancer de la peau), d'autres se propagent de façon loco-régionale dans le tissu adjacent comme les cancers de l’ovaire et du cerveau, enfin d’autres sont beaucoup plus à risque de métastases à distance comme les cancers du sein, de la prostate, du poumon, du rein, du côlon et le mélanome (autre forme de cancer de la peau).

Psalmiste

avatar
Ca c'est vraiment 1 sale maladie !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum