Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dieu n'a pas à s'excuser de l'existence du mal

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Josué

avatar
Administrateur
Dieu n'a pas à s'excuser de l'existence du mal. Lisez plutôt cette histoire : - 05/01/2011 à 23:29 Il était une fois un professeur universitaire qui a défié ses étudiants avec cette question : « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ? » Un étudiant a bravement répondu : « Oui, Il l'a fait ! » Le professeur a dit : Dieu a tout créé ? « Oui, monsieur », a répliqué l'étudiant. Le professeur a répondu : « Si Dieu a tout créé, Il a donc créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ». L'étudiant était silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait fier de lui-même et il se vantait aux étudiants qu'il avait prouvé encore une fois que la foi chrétienne était un mythe. Un autre étudiant a levé sa main et a dit : « Puis-je vous poser une question, professeur ? » « Bien sûr », a répondu le professeur. L'étudiant a répliqué : « Professeur, le froid existe-t-il ? « « Quel genre de question est-ce cela ? Bine sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? » a répliqué le professeur. Le jeune homme a répondu : « En fait, monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons le froid, est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet est sujet à l'étude quand il possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro absolu ( -273°C ) est l'absence totale de chaleur ; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire la façon quand nous ressentons que nous n'avons aucune chaleur ». L'étudiant a continué : « Professeur, l'obscurité existe-t-elle ? » Le professeur a répondu : « Bien sûr qu'elle existe ! » L'étudiant a répondu : « Vous avez encore tort, monsieur. L'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière fait irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière ». Finalement, le jeune homme a demandé au professeur : « Monsieur, le mal existe-t-il ? » Maintenant incertain, le professeur a répondu : « Bien sûr comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que le mal ! » L'étudiant a répondu : « La Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le Mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité quand il n'y a aucune lumière ». Le professeur s'est assis. Le nom du jeune homme : ALBERT EINSTEIN « Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène ». - Louis Pasteur
http://www.lemondedesreligions.fr/chroniques/editorial/peut-on-encore-parler-de-dieu-01-01-2011-1080_161.php?contexte=view_comment#265

Josué

avatar
Administrateur
c'est une réponse suite a cette article de F Lenoir.

Peut-on encore parler de Dieu?
Frédéric Lenoir - publié le 01/01/2011

Lorsque l’on posa la question à Albert Einstein : « Croyez-vous en Dieu ? », il répondit : « Dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai si j’y crois ! » Son interlocuteur resta coi. Et pour cause ! Lorsque l’on dit « Dieu », de quel Dieu parle-t-on ? Du Dieu auquel les Aztèques sacrifiaient des enfants ? Du Dieu personnel de la Bible qui parle à Moïse et aux prophètes ? Du Dieu de Spinoza qui s’identifie à la nature ? Du Grand Horloger de Voltaire ? Même au sein d’une tradition comme le christianisme, les visages de Dieu sont innombrables : quoi de commun entre le Père aimant de Jésus, « qui fait lever son soleil sur les bons comme sur les méchants » et le père Fouettard du XIXe siècle qui, par la voix de nombreux clercs, menace le moindre pécheur du feu éternel ? Entre le Dieu de mère Teresa, au nom duquel elle a donné sa vie au service des plus démunis, et celui du Grand Inquisiteur, qui était persuadé d’être son plus fidèle serviteur en condamnant au bûcher les hérétiques ?

Face aux égarements de la religion, les « maîtres du soupçon » vont développer une critique radicale de Dieu et de la foi. Dénoncée comme une aliénation intellectuelle par Auguste Comte, comme une aliénation anthropologique par Ludwig Feuerbach, comme une aliénation économique par Karl Marx et comme une aliénation psychique par Sigmund Freud, la foi en Dieu est perçue par les principaux penseurs de la fin du XIXe siècle comme la survivance infantile d’un besoin de sécurité qui empêche l’homme d’atteindre sa pleine stature. Les événements dramatiques du XXe siècle vont aussi porter un coup fatal à l’idée biblique du Dieu bon et tout-puissant. Comment peut-on encore croire à ce Dieu providentiel, qui prend soin de chaque homme, après les cinquante millions de morts des deux guerres mondiales ? Après les dizaines de millions de morts du goulag ? Après Hiroshima ? Après Auschwitz ? « Dieu est mort au bout de la corde d’un bourreau à Auschwitz », dira Elie Wiesel pour expliquer la perte de sa foi après avoir traversé l’horreur des camps de concentration.

Peut-on encore parler de Dieu au début du XXIe siècle ? Dieu est-il encore croyable ? Certains philosophes juifs et chrétiens, tels Emmanuel Lévinas ou Paul Ricœur, ont tenté de redessiner la figure possible de Dieu dans notre postmodernité. Car, comme l’a souligné Hannah Arendt, « ce n’est certainement pas que Dieu est mort, car on en sait aussi peu là-dessus que sur son existence […] mais c’est sans doute que la façon dont on a pensé Dieu pendant des siècles ne convainc plus personne : si quelque chose est mort, ce ne peut être que la manière traditionnelle de le penser ». Ainsi, la plupart des auteurs « croyants » contemporains et postérieurs de la Seconde Guerre mondiale soulignent la nécessité de repenser Dieu non plus comme le « Tout-puissant », mais comme le « non-puissant », celui qui se laisse clouer sur la croix, celui qui s’efface devant la liberté humaine. « Dieu est impuissant et faible dans le monde. Et ainsi seulement il est avec nous et nous aide », écrit Dietrich Bonhoeffer peu de temps avant d’être tué par les nazis, faisant ainsi écho aux propos d’Etty Hillesum.

Mais la manière qui m’apparaît aujourd’hui la plus juste pour un croyant de parler de Dieu…est d’en parler le moins possible. De revenir à la position apophatique de nombreux mystiques de toutes les religions, qui rappellent que la seule chose qu’on peut dire de Dieu, c’est ce qu’il n’est pas. C’est ainsi qu’on peut comprendre l’étonnante prière de Maître Eckart qui demande à Dieu…de le débarrasser de Dieu ! S’ils veulent rendre Dieu croyable dans notre monde désenchanté, plus que d’en parler, les croyants doivent surtout vivre une expérience intérieure transformante et en témoigner par une vie joyeuse et aimante. Car en fin de compte, « seul l’amour est digne de foi », écrivait le grand théologien Hans Urs von Balthasar.

Retrouvez bientôt l'édito de Frédéric Lenoir dans sa version filmée

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
très pertinente la réponse fait a F Lenoir. cheers

christelle

avatar
"Q'enseigne réellement la bible"p10§8

Imaginez par exemple un père sage et plein d'amour. Un de ses fils, adulte, vit toujours sous son toit. Ce fils devient rebelle et décide de quitter la maison. Son père ne le retient pas. Le fils mène une mauvaise vie et s'attire des ennuis. Le père est-il la cause des ennui de ce fils ? NON

Luc 15:11-13 "Puis il dit : "Un certain homme avait deux fils. 12.Et le plus jeune d'entre eux a dit à son père:'Père donne-moi la part du bien qui me revient.' Alors il leur a partagé ses moyens d'existences. 13. Plus tard, peu de jours après, le plus jeune fils a tout ramassé et il est parti pour un pays lointain; et là il a dissipé son bien en menant une vie de débauche.

Jéhovah n'est pas responsable de la méchanceté, les hommes veulent vivre sans Lui et voilà où cela les a mené : au malheur .
Mais Jéhovah dans sa bonté a prévu une délivrance par le sacrifice de son fils et par la fin prochaine de cette méchanceté.

Invité


Invité
Dieu n'a pas à s'excuser de l'existence du mal

Dieu n'a pas à s'excuser de quoi que ce soit, bon je n'ai pas lu le reste

samuel

avatar
Administrateur
ce n'est pas Dieu qui fait le mal mais les hommes.

(Deutéronome 32:4-5)  4 Le Rocher, parfaite est son action, car toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ; il est juste et droit.  5 Ils ont, quant à eux, agi d’une manière perverse ; ils ne sont pas ses enfants, la tare est leur. Génération tortueuse et pervertie !

samuel

avatar
Administrateur
ce n'est pas Dieu qui fait le mal mais les hommes.

(Deutéronome 32:4-5)  4 Le Rocher, parfaite est son action, car toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ; il est juste et droit.  5 Ils ont, quant à eux, agi d’une manière perverse ; ils ne sont pas ses enfants, la tare est leur. Génération tortueuse et pervertie !

Invité


Invité
C'est Dieu qui a donné la faculté de faire le mal, pourquoi ne pas l'avoir créé parfait ?

samuel

avatar
Administrateur
pas du tout l'homme est doté du libre arbitre
.
relis bien le texte cité.

Invité


Invité
samuel a écrit:pas du tout l'homme est doté du libre arbitre
.
relis bien le texte cité.

Si tu fais ce que je dis tu iras au paradis, si tu ne fais pas ce que je dis tu iras en enfer, c'est ça que tu appelle le libre arbitre ?

PS : quel texte ?

Josué

avatar
Administrateur
DIEU n'a pas créer un robot l'homme avait le choix la preuve.
il lui est interdit de mangé un certain fruit et qu'a fait l'homme ?

Invité


Invité
Admin a écrit:DIEU n'a pas créer un robot l'homme avait le choix la preuve.
il lui est interdit de mangé un certain fruit et qu'a fait l'homme ?

Comme d'habitude, il n'en n'a fait qu'a sa tête, Dieu à oublié de créer l'homme obéissant

Josué

avatar
Administrateur
c'est ton opinion pas celle de la bible.
(Philippiens 3:15) 15 Ayons donc, tous ceux qui parmi nous sont mûrs, cette attitude mentale ; et si vous avez une opinion différente sur un point quelconque, Dieu vous révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.

Invité


Invité
Admin a écrit:c'est ton opinion pas celle de la bible.
(Philippiens 3:15) 15 Ayons donc, tous ceux qui parmi nous sont mûrs, cette attitude mentale ; et si vous avez une opinion différente sur un point quelconque, Dieu vous révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.


Tu peux m'expliquer ?

Josué

avatar
Administrateur
si tu comprend pas un passage de la bible il suffit d'attendre
Dieu te révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.
c'est simple c'est pas de moi mais de Paul.

Invité


Invité
Admin a écrit:si tu comprend pas un passage de la bible il suffit d'attendre
Dieu te révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.
c'est simple c'est pas de moi mais de Paul.

Je préférerais que tu m'expliques, je n'ai pas envie de devoir attendre la fin des temps

christelle

avatar
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:DIEU n'a pas créer un robot l'homme avait le choix la preuve.
il lui est interdit de mangé un certain fruit et qu'a fait l'homme ?

Comme d'habitude, il n'en n'a fait qu'a sa tête, Dieu à oublié de créer l'homme obéissant

Je trouve que tu manques de respect envers Dieu !!!
Dieu a fait l'homme parfait. L'homme n'a qu'à s'en prendre qu'à lui-même si il souffre et si il y a le mal sur la terre. Il pouvait choisir entre le bien et le mal, il a choisi de désobéir et comme dit Alain l'homme n'est pas un robot.

En plus Jéhovah a donné son fils pour que nos péchés soient pardonnés, Dieu n'était pas obligé de le faire mais il l'a fait amour pour nous.

Pour Dieu nous ne sommes qu'un grain de poussière mais il nous aime profondément et nous avons de la valeur pour lui.

Invité


Invité
christelle a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:DIEU n'a pas créer un robot l'homme avait le choix la preuve.
il lui est interdit de mangé un certain fruit et qu'a fait l'homme ?

Comme d'habitude, il n'en n'a fait qu'a sa tête, Dieu à oublié de créer l'homme obéissant

Je trouve que tu manques de respect envers Dieu !!!
Dieu a fait l'homme parfait. L'homme n'a qu'à s'en prendre qu'à lui-même si il souffre et si il y a le mal sur la terre. Il pouvait choisir entre le bien et le mal, il a choisi de désobéir et comme dit Alain l'homme n'est pas un robot.

En plus Jéhovah a donné son fils pour que nos péchés soient pardonnés, Dieu n'était pas obligé de le faire mais il l'a fait amour pour nous.

Pour Dieu nous ne sommes qu'un grain de poussière mais il nous aime profondément et nous avons de la valeur pour lui.


Un homme parfait n'aurait jamais désobéi à Dieu, un homme parfait n'aurait jamais fait le mal

L'homme un grain de poussière ? je croyais que Dieu l'avait fait à son image cat


parfait : Adjectif masculin singulier, qui possède toutes les qualités, qui est sans défaut,accompli, idéal irréprochable



Dernière édition par florence_yvonne le Mer 28 Sep - 14:17, édité 1 fois

Josué

avatar
Administrateur
justement que ci la preuve il la fait .

Pour bien comprendre la Bible, il ne faut pas commettre l’erreur courante de penser que tout ce qui est appelé “ parfait ” l’est au sens absolu, c’est-à-dire à un degré infini, sans limite. La perfection dans ce sens absolu ne s’applique qu’au Créateur, Jéhovah Dieu. C’est pourquoi Jésus put dire en parlant de son Père : “ Personne n’est bon, si ce n’est un seul : Dieu. ” (Mc 10:18). Jéhovah est incomparable dans son excellence ; il est digne de toute louange, est au-dessus de tout par ses qualités et par ses pouvoirs merveilleux, de sorte que “ son nom seul est à une hauteur inaccessible ”. (Ps 148:1-13 ; Jb 36:3, 4, 26 ; 37:16, 23, 24 ; Ps 145:2-10, 21.) Moïse exalta la perfection de Dieu en ces termes : “ Car je proclamerai le nom de Jéhovah. Attribuez la grandeur à notre Dieu ! Le Rocher, parfaite est son action, car toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ; il est juste et droit. ” (Dt 32:3, 4). Toutes les voies de Dieu, ses paroles et sa loi sont parfaites, affinées, pures et sans défaut (Ps 18:30 ; 19:7 ; Jc 1:17, 25). Il n’y a jamais aucune objection, aucune critique, aucun reproche qui soient justifiés concernant Dieu ou ses actions ; au contraire, la louange lui est toujours due. — Jb 36:22-24.
Toute autre perfection est relative. En conséquence, la perfection de n’importe quelle autre personne ou chose est relative et non absolue

samuel

avatar
Administrateur
Adam a pu pécher parce que Dieu lui a fait don du libre arbitre, c’est-à-dire de la faculté de faire des choix. Ce don n’était nullement incompatible avec la perfection d’Adam. En réalité, seul Dieu est parfait au sens absolu (Deutéronome 32:3, 4 ; Psaume 18:30 ; Marc 10:18). La perfection de n’importe quelle personne ou chose est limitée. Prenons l’exemple d’un couteau. Bien que l’instrument soit parfait pour couper de la viande, l’utiliseriez-vous pour manger de la soupe ? Une chose n’est parfaite que par rapport au but pour lequel elle est conçue.
Dans quel but Dieu a-t-il créé Adam ? Dieu avait pour objectif de produire par l’intermédiaire du premier homme une famille d’êtres intelligents dotés du libre arbitre. Leur choix d’obéir aux lois divines serait révélateur de leur désir d’aimer Dieu et ses voies. L’obéissance n’était donc pas une fonction programmée dans l’esprit des humains. Elle devait être le résultat d’un choix personnel (Deutéronome 10:12, 13 ; 30:19, 20). Par conséquent, s’il avait manqué à Adam la capacité de choisir la désobéissance, il aurait été incomplet, et donc imparfait. Pour ce qui est de la façon dont il a choisi d’utiliser son libre arbitre, le récit biblique rapporte qu’Adam a emboîté le pas à sa femme ; il a désobéi à la loi de Dieu au sujet de “ l’arbre de la connaissance du bon et du mauvais ”. — Genèse 2:17 ; 3:1-6.
Cela veut-il dire qu’à l’origine il manquait à Adam un sens moral aigu pour prendre de sages décisions ou pour résister à la tentation ? Avant qu’Adam ne désobéisse, Jéhovah Dieu avait observé toute sa création terrestre, notamment le premier couple humain ; il avait alors jugé que c’était “ très bon ”. (Genèse 1:31.) Donc, après qu’Adam a péché, son Créateur n’a pas eu besoin de corriger chez lui quelque défaut de conception. À juste titre, il a imputé la faute à Adam, et à lui seul (Genèse 3:17-19). Le premier homme n’avait pas laissé l’amour pour Dieu et pour ce qui est droit l’inciter à obéir avant tout à son Créateur.
Il est également à noter que, comme Adam, Jésus était parfait lorsqu’il était sur terre. Mais, à la différence des descendants d’Adam, il avait été conçu grâce à l’esprit saint et n’avait donc hérité d’aucune faiblesse l’empêchant de résister à la tentation (Luc 1:30, 31 ; 2:21 ; 3:23, 38). Jésus, de son plein gré, est resté fidèle à son Père, et ce malgré les pires épreuves. En revanche, Adam, dans l’exercice de son libre arbitre, n’a pas obéi au commandement de Jéhovah. Il en a porté toute la responsabilité.

Invité


Invité
Adam a pu pécher parce qu'il n'était pas parfait

Josué

avatar
Administrateur
Non il a péché tout en étant parfait
par contre Jésus le second Adam a montré que l'on pouvait servir s'en péché

Invité


Invité
Admin a écrit:Non il a péché tout en étant parfait
par contre Jésus le second Adam a montré que l'on pouvait servir s'en péché

Tu ne connais pas la définition du mot parfait,

parfait : Adjectif masculin singulier, qui possède toutes les qualités, qui est sans défaut,accompli, idéal irréprochable

Tu connais le sens du mot irréprochable ?

Ponpon


florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:Non il a péché tout en étant parfait
par contre Jésus le second Adam a montré que l'on pouvait servir s'en péché

Tu ne connais pas la définition du mot parfait,

parfait : Adjectif masculin singulier, qui possède toutes les qualités, qui est sans défaut,accompli, idéal irréprochable

Tu connais le sens du mot irréprochable ?

Et bien voilà, nous sommes d' accord. Telle était la condition d'Adam avant qu'il ne pèche !

Invité


Invité
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:Non il a péché tout en étant parfait
par contre Jésus le second Adam a montré que l'on pouvait servir s'en péché

Tu ne connais pas la définition du mot parfait,

parfait : Adjectif masculin singulier, qui possède toutes les qualités, qui est sans défaut,accompli, idéal irréprochable

Tu connais le sens du mot irréprochable ?

Et bien voilà, nous sommes d' accord. Telle était la condition d'Adam avant qu'il ne pèche !

Non car un être parfait ne pêche pas

Ponpon


florence_yvonne a écrit:Non car un être parfait ne pêche pas

Ah! Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela? Sur TON interprétation de la définition du mot "parfait".

Quand je dis qu'un couple "file le parfait amour", tu comprends quoi?

VENT

avatar
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:si tu comprend pas un passage de la bible il suffit d'attendre
Dieu te révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.
c'est simple c'est pas de moi mais de Paul.

Je préférerais que tu m'expliques, je n'ai pas envie de devoir attendre la fin des temps
Heuuu bonjour florence_yvonne je ne fais que passer.

Et je voulais dire en passant que tu n'as pas à attendre la fin des temps, nous sommes tous à la fin des temps, toute l'humanité vit la fin des temps, pas la fin du monde, la fin des temps.

Donc c'est maintenant que tu vas comprendre ce que tu veux savoir Very Happy

Invité


Invité
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:Non car un être parfait ne pêche pas

Ah! Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela? Sur TON interprétation de la définition du mot "parfait".

Quand je dis qu'un couple "file le parfait amour", tu comprends quoi?

Je comprend que leur amour est sans défaut

Invité


Invité
VENT a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Admin a écrit:si tu comprend pas un passage de la bible il suffit d'attendre
Dieu te révélera [l’attitude] dont il vient d’être question.
c'est simple c'est pas de moi mais de Paul.

Je préférerais que tu m'expliques, je n'ai pas envie de devoir attendre la fin des temps
Heuuu bonjour florence_yvonne je ne fais que passer.

Et je voulais dire en passant que tu n'as pas à attendre la fin des temps, nous sommes tous à la fin des temps, toute l'humanité vit la fin des temps, pas la fin du monde, la fin des temps.

Donc c'est maintenant que tu vas comprendre ce que tu veux savoir Very Happy

On en reparlera demain, puis le mois prochain, puis l’année prochaine et tu sera toujours en train d'attendre la fin des temps et si tu te contentais de vivre au jour le jour, sans te préoccuper du jour de la fin des temps ?

Josué

avatar
Administrateur
tu est obnubilé par le sens du mot parfait qui est relatif selon la bible.

Qu’a voulu dire Jéhovah Dieu lorsqu’il a jugé que sa création terrestre, y compris l’homme et la femme, était ‘très bonne’? Pour que Celui dont l’action est parfaite ait pu porter un tel jugement sur sa création, c’est qu’elle devait remplir ses critères de perfection.
La perfection impliquait-elle qu’Adam et Ève étaient incapables de pratiquer le mal? Le fabricant d’un robot s’attend à ce qu’il accomplisse exactement ce pour quoi il a été programmé. Mais un robot parfait ne vaut pas un homme parfait. Ce dernier doit posséder des qualités différentes. Adam et Ève étaient des humains, et non des robots. Dieu a doté l’homme de la faculté de choisir entre le bien et le mal, entre l’obéissance et la désobéissance, et de prendre des décisions d’ordre moral. Puisque l’être humain est ainsi conçu, c’est son incapacité à prendre ce genre de décisions (et non le fait de prendre une décision inconsidérée) qui aurait été un indice d’imperfection. — Voir Deutéronome 30:19, 20; Josué 24:15.
Pour qu’on puisse dire qu’Adam et Ève avaient été créés parfaits, fallait-il qu’ensuite ils ne prennent que de bonnes décisions? Cela aurait signifié qu’ils n’avaient pas le libre arbitre. Mais Dieu ne les a pas créés de telle sorte qu’ils obéiraient comme des automates. Il les a dotés du libre choix. De ce fait, leur obéissance dépendrait de leur amour pour leur Créateur. S’ils laissaient l’égoïsme envahir leur cœur, ils tomberaient dans la rébellion. Que préférez-vous: qu’on vous obéisse sous la contrainte ou de bon cœur? — Voir Deutéronome 11:1; I Jean 5:3.

VENT

avatar
florence_yvonne a écrit:

On en reparlera demain, puis le mois prochain, puis l’année prochaine et tu sera toujours en train d'attendre la fin des temps et si tu te contentais de vivre au jour le jour, sans te préoccuper du jour de la fin des temps ?
Qui parle de passer son temps à attendre le temps de la fin ?
C'est toi florence_yvonne qui a dit, je cite :

Je préférerais que tu m'expliques, je n'ai pas envie de devoir attendre la fin des temps

Les témoins de Jéhovah ne passent pas leur temps à attendre la fin des temps, puisqu'ils reçoivent déjà les bénédictions de Jéhovah Dieu en lui vouant une adoration avec l'esprit et la vérité. En effet comme Jésus la enseigné, c'est le plus grand amour que l'on peut donner à notre père céleste et dont il nous bénis en retour.

Jean4:23 Toutefois l’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père avec [l’]esprit et [la] vérité ; le Père, en effet, cherche des hommes de ce genre pour l’adorer.

Invité


Invité
Combien de foi avez-vous prédit la fin des temps ? et à quelles dates ?je vous pose la question pour vous laisser donner la réponse, mais sinon je la donnerais moi-même parce que je la connais

Josué

avatar
Administrateur
florence_yvonne a écrit:Combien de foi avez-vous prédit la fin des temps ? et à quelles dates ?je vous pose la question pour vous laisser donner la réponse, mais sinon je la donnerais moi-même parce que je la connais
c'est quoi le rapport avec le sujet?

samuel

avatar
Administrateur
Admin a écrit:
florence_yvonne a écrit:Combien de foi avez-vous prédit la fin des temps ? et à quelles dates ?je vous pose la question pour vous laisser donner la réponse, mais sinon je la donnerais moi-même parce que je la connais
c'est quoi le rapport avec le sujet?
encore une diversion.

VENT

avatar
florence_yvonne a écrit:Combien de foi avez-vous prédit la fin des temps ? et à quelles dates ?je vous pose la question pour vous laisser donner la réponse, mais sinon je la donnerais moi-même parce que je la connais
Il n'y a pas à proprement parler de "date" de fin des temps que les témoins de Jéhovah ont annoncé, mais de signes indiquant en association avec la date de 1914 que nous vivons la fin des temps de la domination politique. Or tout ce qui a pu être dit en matière de date de fin du monde, n'a jamais été "prêché" par les témoins de Jéhovah. Pour la simple raison que Jésus a dit lui même qu'il ne connaissait pas à quelle date et à quelle heure Jéhovah détruira ceux qui font la guerre à son royaume. Mais ce qui est sûr c'est que le monde est au bord du gouffre et qu'il est très facile aux imposteurs d'avancer des dates sachant que si Dieu n'intervenait pas l'homme s'autodétruirait. Ce qui doit nous rassurer c'est que Dieu ne permettra pas que le monde s'autodétruise. Il est plus rassurant de ne pas connaitre la date de l'intervention de Dieu car cela nous évite de vivre dans la peur, sachant que Dieu veille sur l'évolution de la dégradation des conditions de vie sur la terre.

Mat24:21 car alors il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non, et qu’il n’y en aura plus. 22 En effet, si ces jours-là n’étaient écourtés, nulle chair ne serait sauvée ; mais à cause de ceux qui ont été choisis ces jours-là seront écourtés.

Invité


Invité
VENT a écrit:
florence_yvonne a écrit:Combien de foi avez-vous prédit la fin des temps ? et à quelles dates ?je vous pose la question pour vous laisser donner la réponse, mais sinon je la donnerais moi-même parce que je la connais
Il n'y a pas à proprement parler de "date" de fin des temps que les témoins de Jéhovah ont annoncé, mais de signes indiquant en association avec la date de 1914 que nous vivons la fin des temps de la domination politique. Or tout ce qui a pu être dit en matière de date de fin du monde, n'a jamais été "prêché" par les témoins de Jéhovah. Pour la simple raison que Jésus a dit lui même qu'il ne connaissait pas à quelle date et à quelle heure Jéhovah détruira ceux qui font la guerre à son royaume. Mais ce qui est sûr c'est que le monde est au bord du gouffre et qu'il est très facile aux imposteurs d'avancer des dates sachant que si Dieu n'intervenait pas l'homme s'autodétruirait. Ce qui doit nous rassurer c'est que Dieu ne permettra pas que le monde s'autodétruise. Il est plus rassurant de ne pas connaitre la date de l'intervention de Dieu car cela nous évite de vivre dans la peur, sachant que Dieu veille sur l'évolution de la dégradation des conditions de vie sur la terre.

Mat24:21 car alors il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non, et qu’il n’y en aura plus. 22 En effet, si ces jours-là n’étaient écourtés, nulle chair ne serait sauvée ; mais à cause de ceux qui ont été choisis ces jours-là seront écourtés.

Il y a d'autres dates, je les donnes ?

Ponpon


florence_yvonne a écrit:
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:Non car un être parfait ne pêche pas

Ah! Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela? Sur TON interprétation de la définition du mot "parfait".

Quand je dis qu'un couple "file le parfait amour", tu comprends quoi?

Je comprend que leur amour est sans défaut

Exact, mais si vient la rupture (car cela arrive), ne vivaient-ils pas pourtant avant celle-ci "le parfait amour"?

Josué

avatar
Administrateur
hola le sujet est Dieu n'a pas à s'excuser de l'existence du mal.il n'est pas question de date .

Invité


Invité
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Ponpon a écrit:

Ah! Et sur quoi te bases-tu pour affirmer cela? Sur TON interprétation de la définition du mot "parfait".

Quand je dis qu'un couple "file le parfait amour", tu comprends quoi?

Je comprend que leur amour est sans défaut

Exact, mais si vient la rupture (car cela arrive), ne vivaient-ils pas pourtant avant celle-ci "le parfait amour"?

Rien n'est immortel, (a part Dieu) même le parfait amour

Même le mal n'est pas immortel, puisque l'on peut se repentir

Ponpon


florence_yvonne a écrit:
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Je comprend que leur amour est sans défaut

Exact, mais si vient la rupture (car cela arrive), ne vivaient-ils pas pourtant avant celle-ci "le parfait amour"?

Rien n'est immortel, (a part Dieu) même le parfait amour

Même le mal n'est pas immortel, puisque l'on peut se repentir

Excuse-moi, mais je ne vois pourquoi tu parles de "immortel" alors que nous discutions de "parfait" !

Josué

avatar
Administrateur
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Je comprend que leur amour est sans défaut

Exact, mais si vient la rupture (car cela arrive), ne vivaient-ils pas pourtant avant celle-ci "le parfait amour"?

Rien n'est immortel, (a part Dieu) même le parfait amour

Même le mal n'est pas immortel, puisque l'on peut se repentir

Excuse-moi, mais je ne vois pourquoi tu parles de "immortel" alors que nous discutions de "parfait" !
il faut se lever tôt pour suivre le raisonnement de florence.

Invité


Invité
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Ponpon a écrit:

Exact, mais si vient la rupture (car cela arrive), ne vivaient-ils pas pourtant avant celle-ci "le parfait amour"?

Rien n'est immortel, (a part Dieu) même le parfait amour

Même le mal n'est pas immortel, puisque l'on peut se repentir

Excuse-moi, mais je ne vois pourquoi tu parles de "immortel" alors que nous discutions de "parfait" !

Parce que la perfection n'est pas éternelle

Invité


Invité
Admin a écrit:
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Rien n'est immortel, (a part Dieu) même le parfait amour

Même le mal n'est pas immortel, puisque l'on peut se repentir

Excuse-moi, mais je ne vois pourquoi tu parles de "immortel" alors que nous discutions de "parfait" !
il faut se lever tôt pour suivre le raisonnement de florence.

L'avenir est à ceux qui se lèvent tôt

Josué

avatar
Administrateur
ça te fait rien de revenir au sujet initiale?

Yirmeyah Jérémie

avatar
Le sujet dévie un peu.

Voyons sous un angle différent le sujet.
1) Jéhovah Dieu a donné. Vous êtes tous d'accord, que sans la vue, sans le toucher, sans l'odorat, sans la vue et sans l'ouïe, nous serions quand même des êtres vivants ? Pourtant il a donné. Même des extras, comme la couleur, qui n'explique aucune raison d'être à part notre satisfaction.

2) Quand il a créé, il a créé à partir de rien. Donc la base de référence de notre univers est le manque de quelque chose. Si donc il a créé l'amour, il n'a pas créé le manque d'amour. On peut difficilement reprocher le néant à quelqu'un.

3) Imaginez-nous sans libre-arbitre. Tous l'ont et heureusement. Sinon quel genre de Dieu serait Jéhovah si nous étions obligé de le servir de gré ou de force. Cela serait que de l'esclavage et rien de plus. En échange de la terre et d'un monde parfait, il laisse le libre-arbitre et nous demande d'en faire bon usage. Ceux qui font un mauvais usage crée du mal ainsi.

4) N'oublions pas que Satan la diable n'est pas décrit comme personnage passif dans la Bible, mais bien que enragé il détruit la terre et les hommes, leur mettant au coeur d'agir de façon perverse.

C'est à méditer.

http://communautetjfrancoph.forum-canada.com/

Invité


Invité
Admin a écrit:ou c'est un manque des respect de te rappelé que tu fais dévié le sujet ?
c'est la remarque qui ne te plais ou la manière de le dire ?

C'est la façon de le dire qui est irrespectueuse et si un message dévie légèrement le sujet, s'il est pertinent, je ne vois pas où est le problème

Dire florence_yvonne est la reine des déviances de sujet est irrespectueuse, si je me permettais cette réflexion à ton égard tu n'apprécierais pas

Mais si tu considères que ce genre de réflexion est acceptable, c'est un langage que je vais me faire un plaisir d'adopter

Ponpon


florence_yvonne a écrit:[#12]

Comme d'habitude, il n'en n'a fait qu'a sa tête, Dieu à oublié de créer l'homme obéissant

Si un conjoint marié depuis des lustres vient à commettre l'adultère, il vient de commettre un infidélité conjugale. Est-ce raisonnable de dire qu'il était infidèle depuis le début de leur union?

De même, Adam pendant des années (semble-t-il) s'est montré parfait, sans défaut. Il connaissait la loi de Jéhovah à son égard (Gen. chapitre 2). Peu après la création de celle qui lui fut donnée par Jéhovah, Eve, il lui transmis ces instructions claires et précises.

Ève, parfaite elle aussi avant son infidélité envers Jéhovah, démontra très certainement, du moins pendant un temps et aux côtés de son mari, une fidélité exemplaire.

Puis vint celui qui finalement se révéla "Diable" et "Satan". Ève, désobéissante, perdit sa perfection. À ce moment-là, Adam était toujours fidèle à Jéhovah et complet, parfait.

Il s'associa à son épouse, devenant désobéissant, et perdit sa perfection, comme le conjoint de l'exemple que j'ai cité plus haut se révéla infidèle une fois ayant commis l'adultère ...

Plus tard, Noé obéit à Jéhovah. Il "était un homme juste. Il se montrait intègre parmi ses contemporains". Oui, "il marchait avec le vrai Dieu" (Gen. 6:9). "(...) Noé se mit à faire selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il, exactement" (Gen. 6:22).

En cela, on peut dire qu'il 'obéit à la perfection'.

On comprend mieux alors les paroles que déclara Jésus à ses disciples : "Vous devez donc être parfait, comme votre père céleste est parfait" (Mat. 5:48).

Et cet autre verset : "La loi de Jéhovah est parfaite, ramenant l'âme" (Ps. 19:7), ce qui nous permet de comprendre celui-ci : "Car la Loi n'a rien rendu de parfait (...)" (Héb. 7:19).

Remplace "parfait" par "sans défaut ou complet" et, peut-être si tu es honnête avec toi-même, comprendras-tu? C'est le sens des propos de Pierre (2 Pi. 3:14), à savoir : "C'est pourquoi, bien-aimés, puisque vous attendez ces choses [nouveaux cieux et nouvelle terre dans lesquels habitera la justice, verset 13], faites tout votre possible pour être finalement trouvés par lui sans tache et sans défaut (...)".

La perfection de Jéhovah est sans limite tandis que la perfection de ce qu'il a fait ou créé est parfaite dans les limites de son objectif ou dessein.

Si l'homme parfait Jésus s'était jeté du haut du parapet du temple, comme Satan l'y avait invité, il serait mort et aurait immanquablement perdu sa perfection pour plusieurs raisons (Mat. 4:5, 6). Entre autres, parce qu'il aurait mis Jéhovah à l'épreuve, qu'il se serait brisé les os, etc. ...

Maintenant, tu peux t'obstinner à croire ta propre définition, c'est ton droit. Dans ce cas, en l'occurence, je ne peux plus rien faire pour toi.

Ps. : Hors sujet. J'espère que tu lis au moins les forum dans lesquels tu t'es inscrite (voir ton hors sujet dont tu es coutumière). Quoique, finalement, je me le demande !

Invité


Invité
Si un conjoint marié depuis des lustres vient à commettre l'adultère, il vient de commettre un infidélité conjugale. Est-ce raisonnable de dire qu'il était infidèle depuis le début de leur union?

En tout cas on peut dire que notre union n'était pas parfaite

Ponpon


florence_yvonne a écrit:
Si un conjoint marié depuis des lustres vient à commettre l'adultère, il vient de commettre un infidélité conjugale. Est-ce raisonnable de dire qu'il était infidèle depuis le début de leur union?

En tout cas on peut dire que notre union n'était pas parfaite

En si peu de temps, tu n'as même pas eu le respect de lire attentivement mon raisonnement.

Oui, je ne peux plus rien faire pour toi !
clac

Invité


Invité
Ponpon a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Si un conjoint marié depuis des lustres vient à commettre l'adultère, il vient de commettre un infidélité conjugale. Est-ce raisonnable de dire qu'il était infidèle depuis le début de leur union?

En tout cas on peut dire que notre union n'était pas parfaite

En si peu de temps, tu n'as même pas eu le respect de lire attentivement mon raisonnement.

Oui, je ne peux plus rien faire pour toi !
clac

Mais je ne t'ai rien demandé Bye

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum