Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le rire,un remède pour l’esprit et pour le corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Un remède pour l’esprit et pour le corps
LES recherches médicales montrent que le rire prolongé est bon pour l’esprit et pour le corps. “Non seulement [il] combat le stress, mais il accroît les chances de surmonter les maladies graves”, lit-on dans la revue Your Better Health. C’est comme un “jogging interne”. Les tests révèlent que le rire prolongé diminue la douleur et constitue un bon exercice pour le cœur. La circulation se fait mieux, le diaphragme travaille et le taux d’oxygène dans le sang augmente. Les muscles de la poitrine, du cou, du visage et du cuir chevelu travaillent également, de même que les muscles oculaires qui expulsent les larmes.
Le Journal of the American Medical Association a fait état d’une étude qui “laisse entendre qu’une thérapie fondée sur l’humour améliore la qualité de vie des malades atteints de troubles chroniques et que le rire a chez eux une action apaisante immédiate”. Devant les résultats de cette approche psychologique, la Ligue contre le cancer de Colombie britannique (Canada) a ajouté une “salle d’humour” à sa bibliothèque.
Toutefois, passer sa vie à rire n’est pas une garantie de bonne santé. L’équilibre s’impose. La Bible dit qu’il y a un temps pour rire et un temps pour se taire. Un rire stupide peut agacer autrui. On l’a comparé au crépitement d’un feu d’épines sous la marmite parce qu’il est inutile et n’édifie pas. — Ecclésiaste 3:4, 7; 7:6.

samuel

avatar
Administrateur
bouche qui rit ne blesse personne.

christelle

avatar
Ca fait tellement bien de rire un peu Very Happy

Josué

avatar
Administrateur
Les vertus du rire sont bien réelles ! Cette fonction typiquement humaine n'a pas uniquement un rôle social. L'humour aurait un effet bénéfique sur notre corps ! Au point que les blagues constitueraient une véritable drogue dont nous ne pouvons pas nous passer ! Aucune chance de mourir de rire, au contraire !

De nombreuses études se sont penchées sur les vertus du rire. Et la liste des bienfaits est longue. Ainsi, l'humour pourrait réduire les sensations de douleur, booster le système immunitaire, améliorer les fonctions cognitives, prévenir les maladies cardio-vasculaires, chasser le stress… Sans oublier les fonctions sociales du rire, qui permet de faciliter les rapports avec les autres, de s'intégrer à un groupe… Difficile aujourd'hui d'imaginer une vie sans humour !

La thérapie par les zygomatiques

D'ailleurs, de nombreux scientifiques se sont penchés sur l'utilisation de l'humour lors de psychothérapies, notamment de groupe. Et les résultats semblent effectivement montrer que le rire, s'il est utilisé à bon escient, peut s'avérer être un précieux allié du thérapeute. D'ailleurs, en dehors des thérapies, des "clubs du rire" se sont montés récemment, pour proposer une relaxation par l'humour. Certes, la méthode est plus proche d'exercices de respiration issus du yoga que d'une réelle partie de rigolade… Néanmoins, ces initiatives soulignent si besoin est le rôle essentiel du rire dans l'équilibre émotionnel. D'ailleurs, notre cerveau ne pourrait pas se passer de rire régulièrement…

Accro au rire !

Cette addiction de notre intellect au rire vient d'ailleurs d'être confirmée récemment. Des chercheurs américains(*) ont montré que l'humour aurait le même effet qu'une drogue. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont soumis 16 volontaires à un IRM (appareil d'imagerie par résonance magnétique) permettant d'observer les zones du cerveau activées. Après leur avoir donné des illustrations, certaines drôles et d'autres sans queue ni tête, ils ont observé leur activité cérébrale. Ils ont ainsi remarqué que les images les plus drôles activaient les "centres de récompense", situés dans la partie gauche du cerveau. Ces zones sont impliquées dans la libération de dopamine, un neurotransmetteur primordial dans les sensations de plaisir. D'ailleurs, cette stimulation particulière du cerveau par l'humour est proche de celle des drogues. Ce qui pourrait expliquer pourquoi la marijuana fait rire... Plus sérieusement, les chercheurs pensent que cette observation permettra d'élucider les mécanismes de la déprime et ainsi trouver de nouveaux antidépresseurs.

Des clowns à l'hôpital

Les vertus anti-déprime du rire semblent être une évidence. Aujourd'hui, l'humour est d'ailleurs utilisé dans de nombreuses situations. Il peut ainsi devenir une aide précieuse, à l'hôpital notamment. On peut citer notamment l'initiative du Dr Caroline Simonds, qui a fondé l'association "Le Rire Médecin". Une compagnie de Clowns se rend ainsi dans les services de pédiatrie des hôpitaux, afin de dédramatiser le séjour, et offrir un peu de rêve et de fantaisie aux enfants. Chaque année, plus de 35 000 bambins oublient ainsi leur maladie. D'autres associations, tel que Zygomatic ; proposent des spectacles à l'hôpital pour amuser les enfants… et les parents !

Mais bien sûr, n'attendez pas d'être à l'hôpital pour rire de bon coeur dès que l'occasion se présente !
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2004/mag0507/ps_7721_humour_bienfaits_rire.htm

Josué

avatar
Administrateur
Son coeur bat deux fois plus rapidement que la normale. S'il rit trop, Bradley Burhouse, peut mourir.

Atteint de tachycardie ventriculaire, ce petit garçon originaire de Grande-Bretagne ne peut pas vivre comme un enfant normal. Il ne doit pas rire, courir, faire trop d'exercice... Sinon, cela provoque des contractions trop rapides des ventricules de son coeur. Celui-ci pompe alors trop rapidement le sang et les ventricules n'ont pas le temps de se remplir correctement. Il s'en suit des douleurs thoraciques, des étourdissements, des évanouissements. A plus haut degré, il y a des risques de décès. 'Je me souviens qu'il avait l'habitude de courir vers moi et de me dire 'Maman j’ai l’impression que mon cœur va sortir de ma poitrine'. Je ne l’avais jamais pris au sérieux et lui répondais à chaque fois que c’était normal puisqu’il venait de courir', raconte Toni, la mère de Bradley, au Daily Mail.

Au quotidien, c'est très difficile. 'Nous devons être prudents et faire attention à ce qu’il ne s’agite pas trop. Quand il commence à rire, nous faisons tout pour le calmer', poursuit Toni. Sur les ordres des médecins, Bradley doit rester le plus souvent à l’intérieur et bouger le moins possible. 'Nous avons dû lui acheter une PS3 pour tenter de l'occuper, mais ce n'est pas l’idéal.'

La maladie de Bradley est très rare chez les enfants. Heureusement, elle n'est pas irrémédiable. Il est possible d'en guérir par des médicaments ou une opération mais celle-ci n'est pas encore envisageable sur une enfant.
http://sante.planet.fr/a-la-une-s-il-rit-trop-peut-mourir.138609.2035.html

samuel

avatar
Administrateur
il en été question aujourd'hui sur la 5 dans l'émission le ( magazine de la santé)

Pro-TJ

avatar
BJR

Avec toute ma sympathie, des fois, vous êtes pas rigolo

Chris Smile

Josué

avatar
Administrateur
Masoeur66 a écrit:BJR

Avec toute ma sympathie, des fois, vous êtes pas rigolo

Chris Smile
que veux tu il y a un temps pour dit dans la vie.

Josué

avatar
Administrateur
Votre façon de rire en dit long sur vous...

rires
Certains rient en gardant les dents serrées, d'autres pouffent littéralement... Le rire marque en fait des traits bien spécifiques de la personnalité. Lesquels ? C'est ce que révèle une étude britannique.

Commandée par Lambrini (marque anglaise de boissons alcoolisées), l'étude a consisté à isoler différents types de rires et à demander leurs significations à Judi James, spécialiste des comportements et du langage corporel. Verdict :
- Le rire sifflant : "C'est le résultat d'années passées dans une carrière où le silence est la norme, explique l'experte. Le besoin d'un comportement extrêmement contrôlé venant pourtant d'une personne plutôt joyeuse avec un sens de l'humour développé mène souvent à des effondrements physiques caractérisés par un penchant en avant ou l'action de se cacher le visage dans ses mains."
- Le rire contagieux : Il est souvent celui d'une personne qui veut se faire remarquer, c'est un signe de vanité. Par contre "si le rire part à toute vitesse et est donc franc et naturel, il manifeste les qualités sociales" d'une personne selon Judi James. Ces personnes apparaissent amusantes et terre-à-terre.
- Le rire sans joie, pincé (la bouche est ouverte, elle émet un gloussement mais on ne voit pas la joie sur le visage de la personne) : "Le rire est (ici) une forme de performance soit par politesse soit pour attirer l'attention et faire glousser l'audience au rire lui-même."
- Le ricanement : Il peut être utilisé pour intensifier une plaisanterie pour le bénéfice d'une autre personne.
- Le rire retenu qui finit par exploser : Il peut justifier une erreur (quand on vient de dire quelque chose que l'on aurait pas dû) et fait état d'une certaine culpabilité.
- Le gloussement : il serait signe d'une timidité ou du désir d'être vu comme quelqu'un de bon. "Ce rire est habituellement une réponse contagieuse et empathique aux grivoiseries d'autres personnes" explique Judi James.
Source : Atlantico.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum