Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quand à ce jour là et à cette-là.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

Dimanche 8 juillet


Quant à ce jour-​là et à cette heure-​là, personne ne les connaît, ni les anges des cieux ni le Fils, mais seulement le Père (Mat. 24:36).
Jésus a prononcé ces paroles lorsqu’il était sur terre. Toutefois, il a reçu au ciel les pleins pouvoirs pour faire la guerre au monde de Satan (Rév. 19:11-16). Il est donc raisonnable d’en conclure qu’il sait à présent quand aura lieu Har-Maguédôn. Mais nous, nous l’ignorons. Il est impératif de rester vigilants jusqu’à cette tribulation. Jéhovah, lui, a toujours su quand elle arrivera. Il a fixé le moment précis où la fin viendra. Il compte le temps qui reste avant le début de la grande tribulation. Elle « ne sera pas en retard » (Hab. 2:1-3). Comment pouvons-​nous en être sûrs ? Les prophéties de Jéhovah se réalisent toujours en temps et en heure ! Soyons sûrs que sa promesse de nous délivrer lors de la grande tribulation ne faillira pas non plus. Mais si nous voulons survivre à la destruction de ce système, nous devons veiller. w16.07 2:4-6.

Josué

avatar
Administrateur
Lorsqu’il était sur la terre, Jésus avait-il une connaissance pleine et entière de l’avenir ? Non, car il a humblement reconnu : “ Quant à ce jour-là et à cette heure-là, personne ne les connaît, ni les anges des cieux ni le Fils, mais seulement le Père. ” (Mat. 24:36). À l’époque, lui, “ le Fils ”, ne savait pas précisément quand viendrait la fin de ce système de choses. Et nous, notre connaissance de l’avenir est-elle complète ? À l’évidence, non. Nous ignorons le moment où Jéhovah enverra son Fils anéantir ce monde mauvais. Autrement, quel besoin aurions-nous de veiller ? En outre, comme l’a expliqué Jésus, la fin viendra soudainement. Il est donc impératif que nous restions vigilants

chico.

avatar
La plupart des critiques admettent dans notre texte les mots : ni le Fils, qui se lisent dans le codex sinaiticus, codex Vaticanus (B), le manuscrit de Cambridge (D), l’Itala et quelques Pères. Cette expression, par laquelle le Fils s’exclut lui-même de la connaissance du jour et de l’heure du jugement dernier, se trouve incontestée dans Marc 13:32

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum