Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quand je veux faire ce qui est juste ,ce qui est mauvais est présent.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

Jeudi 14 juin


Quand je veux faire ce qui est juste, ce qui est mauvais est présent chez moi (Rom. 7:21).
Paul était absolument sûr de pouvoir gagner son combat intérieur en se reposant sur Jéhovah par la prière et en exerçant la foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus. Et nous ? Nous pouvons remporter la lutte contre nos faiblesses charnelles. Comment ? À l’exemple de Paul, en comptant entièrement sur Jéhovah et non sur nos propres forces, et en ayant foi dans la rançon. Parfois, Jéhovah nous laisse lui montrer combien une question nous tient à cœur. Par exemple, comment réagir si nous (ou un membre de notre famille) sommes atteints d’une maladie grave ou victimes d’une injustice ? Nous démontrerions notre entière confiance en Jéhovah en le suppliant de nous donner la force de rester fidèles et de ne pas perdre notre joie ni notre équilibre spirituel (Phil. 4:13). Le cas de nombreux chrétiens, de l’époque de Paul et d’aujourd’hui, montre que la prière peut nous aider à renouveler nos forces et augmenter notre confiance pour continuer d’endurer. w16.09 2:14, 15.

Josué

avatar
Administrateur
À cause du péché hérité d’Adam, notre cœur peut nous inciter à faire le mal. Céder à cette invitation signifierait perdre la vie éternelle. Il nous faut donc combattre pour ce qui est juste. Même l’apôtre Paul dut mener ce combat, comme il le dit: “Quand je souhaite faire ce qui est juste, ce qui est mauvais est présent chez moi.” (Romains 7:21-23). Pour vous aussi, la lutte peut être difficile. Il vous arrivera d’être en proie à un grave conflit intérieur.

papy

avatar
Pour la troisième fois (comparez Romains 7:14,18), la même expérience de lutte impuissante est décrite. La description est présentée cette fois sous forme de conclusion : (grec) je trouve donc la loi à moi voulant faire le bien, qu’auprès de moi le mal gît, il est à ma portée (même verbe qu’en Romains 7:18), il se présente le premier à moi, il m’est naturel, aisé à faire, de sorte que c’est lui que j’accomplis. La puissance dominante du mal en l’homme est ici appelée une loi (comparez Romains 7:23,25),

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum