Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

21-27 mai MARC 11-12

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 21-27 mai MARC 11-12 le Lun 21 Mai - 16:38

Josué

avatar
Administrateur
21-27 mai

MARC 11-12

A. L’entrée triomphale (11.1-11) 

Le récit de la dernière semaine commence ici. Le Seigneur a fait une halte sur le versant est de la montagne des Oliviers, près de Bethphagé (« la maison des figues vertes ») et de Béthanie (« la maison du pauvre, de l’humble, de l’opprimé »). 

Le temps était arrivé pour Jésus de se manifester ouvertement au peuple juif comme son Messie-Roi. Conformément à la prophétie de Zacharie (Zacharie 9.9), Il devait faire son apparition sur un ânon. C’est pourquoi, Il envoya deux de ses disciples sur le chemin de Béthanie à Bethphagé. Avec une parfaite prescience et une autorité incontestable, Il leur ordonna de ramener un ânon non encore dressé qu’ils trouveraient attaché. Si quelqu’un devait leur demander pourquoi ils faisaient cela, ils n’avaient qu’à répondre : Le Seigneur en a besoin.

2 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Mar 22 Mai - 8:16

Josué

avatar
Administrateur
Les préparatifs. Comme Jésus approche de Jérusalem, il envoie deux de ses disciples au village qui était devant eux, en leur ordonnant de lui amener un ânon qu’ils y trouveront. Ils font ainsi ; puis ils jettent leurs manteaux sur l’ânon, et Jésus s’assied dessus (versets 1-7).
2. Le cortège. Plusieurs de ceux qui forment son cortège étendent sur le chemin leurs manteaux ; d’autres y répandent des rameaux d’arbres qu’ils coupent dans les champs ; d’autres s’écrient avec enthousiasme : Hosanna, béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna, dans les lieux très hauts ! (versets 8-10).
3. L’entrée. Jésus étant entré à Jérusalem se rend dans le temple, et après avoir considéré tout ce qui l’entoure, il ressort pour aller à Béthanie, car le soir était venu (verset 11).

3 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Mar 22 Mai - 9:41

samuel

avatar
Administrateur
Quant à cette observation de Marc que ce n'était pas la saison des figues, elle est devenue ce qu'on appelle une "croix des interprètes."

Elle parait singulière, en effet, et un commentateur célèbre (de Wette) déclare qu'elle est absolument illogique. Si ce n'était pas la saison des figues, comment Jésus pouvait-il s'attendre à en trouver sur cet arbre ? et surtout pourquoi le maudit-il pour n'en avoir point ? Car, enfin, pour que cette action symbolique ait un sens, il faut que l'arbre ait mérité sa condamnation par sa stérilité !

De là une longue série de tentatives d'explication.

4 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Mer 23 Mai - 8:41

Josué

avatar
Administrateur
« Tout ce que vous demandez et priez, croyez que vous l’avez reçu, et cela sera pour vous ». Quelque contradictoire que paraisse l’idée exprimée en ces termes, elle n’en est pas moins une profonde vérité. Elle revient à dire que, dans le dessein de la miséricorde et de la fidélité de Dieu, tout ce que nous demandons, selon sa volonté, au nom de Jésus-Christ, nous est déjà accordé : nous l’avons reçu. Tel est le langage de la foi qui ne connaît pas le doute (Marc 11:23). C’est ainsi que Jésus lui-même rendait grâce à Dieu de l’avoir exaucé avant d’avoir vu se réaliser l’objet de sa prière (Jean 11:41,42).

5 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Mer 23 Mai - 19:16

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Marc 11:19 .
Jésus sort de la ville au coucher du soleil ,c'était l'heure où les portes de la ville étaient sur le point de fermés et où la foule se dispersait.

6 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Jeu 24 Mai - 14:33

Josué

avatar
Administrateur
Voir, sur cette comparaison, Matthieu 21:33-46, notes ; comparez Luc 20:9-19. Quels sont les auditeurs de Jésus désignés par ce pronom leur? Selon notre évangile, il n’y a pas de doute qu’il ne s’adresse aux sacrificateurs et aux scribes envoyés en députation auprès de lui (Marc 11:27), car cette parabole se rattache immédiatement à l’entretien qui eut lieu à cette occasion (voir, du reste, Marc 12:12).

7 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Ven 25 Mai - 8:31

Josué

avatar
Administrateur
Le texte reçu avec codex Alexandrinus (A), palimpseste d’Éphrem (C), et des manuscrits en majuscules porte : « lui meurtrirent la tête en le lapidant et le renvoyèrent outragé ». La première variante est une glose tirée de Matthieu, la seconde est formée d’après Marc 12:3.

8 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Sam 26 Mai - 7:55

samuel

avatar
Administrateur
Et Jésus reprenant la parole disait, enseignant dans le temple : Comment les scribes disent-ils que le Christ est fils de David ?
 35 à 40 La question posée par Jésus. Gardez-vous des scribes.

Grec : Jésus répondant...(Matthieu 11.25, note.) Ce mot rattache étroitement la question de Jésus à la remarque précédente. Jésus répond au silence par lequel ses adversaires avouaient leur défaite, en prenant l'offensive contre eux.
Matthieu (Matthieu 22.41, voir les notes) introduit cette question en nous montrant Jésus entouré de pharisiens auxquels il l'adresse. Mais il y avait là d'autres auditeurs, très nombreux, qui paraissent avoir profité de cet enseignement plus que les adversaires. (verset 37)
- Jésus attribue aux scribes l'opinion régnante que le Christ ou le Messie devait être fils de David. Ces scribes, ou docteurs de la loi, étant les théologiens du temps, (comparer : Matthieu 23.2, note) ce qu'ils enseignaient à cet égard devait avoir de l'importance aux yeux du peuple. Jésus approuve leur opinion et s'en sert pour proposer à ses auditeurs une grave question concernant sa personne.

9 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Dim 27 Mai - 8:44

Josué

avatar
Administrateur
*** it-1 p. 1115 Hérode ***
“ Le levain d’Hérode ”. C’est sous le règne d’Hérode Antipas que Jésus donna à ses disciples cet avertissement : “ Ouvrez l’œil, prenez garde au levain des Pharisiens et au levain d’Hérode. ” (Mc 8:15). Ces deux sectes, les Pharisiens et les Hérodiens, ou gens du parti d’Hérode, s’opposaient à Jésus Christ et à ses enseignements. Bien qu’ennemies, elles considéraient le Christ comme un adversaire commun et étaient unies contre lui. Les Hérodiens formaient un parti plus politique que religieux ; ils prétendaient, dit-on, suivre la Loi, mais considéraient qu’il était permis aux Juifs de se soumettre à un prince étranger (puisque les Hérodes n’étaient pas de vrais Juifs, mais des Iduméens). Les Hérodiens étaient très nationalistes et ne supportaient ni l’idée d’un gouvernement théocratique dirigé par des rois juifs ni la domination romaine. Ils souhaitaient le rétablissement du royaume national dirigé par n’importe lequel des fils d’Hérode.
La question captieuse qu’avec les Pharisiens ils posèrent à Jésus pour tenter de le prendre au piège est un exemple révélateur de ce qu’était leur “ levain ” nationaliste. Ils demandèrent : “ Est-il permis ou non de payer à César l’impôt par tête ? Devons-nous payer ou ne devons-nous pas payer ? ” (Mc 12:13-15). Jésus les traita d’“ hypocrites ” et montra qu’il veillait à prendre garde à leur “ levain ”, car sa réponse les désarma, contrecarrant leur intention soit de l’accuser de sédition, soit de soulever le peuple contre lui. — Mt 22:15-22.

10 Re: 21-27 mai MARC 11-12 le Lun 28 Mai - 8:03

samuel

avatar
Administrateur
Car tous ont mis de leur superflu ; mais celle-ci a mis de son indigence, tout ce qu'elle avait, toute sa subsistance.
 Ce dernier verset explique le précédent.

La pauvre veuve avait réellement mis dans le trésor plus que tous les autres, toutes proportions gardées ; car leur offrande, à eux, était prise dans le surplus ou superflu, tandis que la sienne provenait d'une pauvreté que l'évangéliste s'efforce de faire sentir par trois expressions différentes : de son indigence (grec, de son déficit, de son manque), tout ce qu'elle avait, toute sa subsistance (grec toute sa vie).
Mais ce qui constituait surtout l'immense supériorité de son offrande sur celles des autres, c'étaient ses motifs, dont Jésus pénétrait la valeur morale. Elle ne faisait point une aumône, mais un don pour le culte divin, inspiré uniquement par l'amour pour Dieu, à qui elle donnait ainsi son cœur et sa vie. Et ce qui n'est pas moins touchant que son amour, c'est sa confiance sans bornes en Dieu, à qui elle remet le soin d'un avenir absolument destitué de tout.
- Marc et Luc nous ont seuls conservé cette perle entre les récits évangéliques. Comment se fait-il que Matthieu ne l'ait pas recueillie ? Cette question s'adresse à la critique qui prétend que Matthieu a copié Marc ou du moins un proto-Marc.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum