Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Génération athée.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Génération athée. le Ven 23 Mar - 13:47

Josué

avatar
Administrateur
Génération athée, l’étude choc
MARIE-LUCILE KUBACKI publié le 20/03/2018

©️ Jean-Matthieu GAUTIER/CIRIC

Alors que le pré-synode des jeunes se tient à Rome, une enquête inédite, publiée en avant-première par La Vie, révèle l’ampleur de la sécularisation des 16-29 ans.

En France, 64% des jeunes âgés de 16 à 29 ans ne s’identifient plus à aucune religion. La situation est certes plus enviable qu’en République tchèque, où ils culminent à 91%, mais si l’on ajoute que seuls 23% des jeunes Français s’identifient comme catholiques, et que parmi ceux-là 21% ajoutent ne jamais aller à la messe et 35% ne jamais prier, l’Église a de quoi blêmir… et se retrousser les manches. Cela tombe bien, puisque le rapport qui révèle ces chiffres survient au moment même où le pape François a invité des centaines de jeunes à venir s’exprimer, à Rome, tout au long de la semaine, en amont du synode des évêques prévu en octobre. « Tout le monde sait qu’il y a des problèmes et que l’Église perd les jeunes depuis les années 1940, mais les données sont importantes pour savoir de quoi l’on parle exactement, explique Stephen Bullivant, auteur de l’étude. Les premiers à avoir compris l’intérêt de ce genre d’études en termes de réflexion pastorale et d’évangélisation étaient deux Français, Yvan Daniel et Henri Godin, les auteurs de France, pays de mission ?, publié en 1943. »
La référence n’est pas anodine. L’Europe serait-elle en passe de devenir à nouveau terre de mission ? « Certains pays d’Europe pourraient effectivement un jour devenir des pays d’évangélisation au sens classique du terme, poursuit Stephen Bullivant. Certains catholiques pourraient arriver à cette situation de n’avoir jamais rencontré de personnes qui prennent la religion au sérieux ou qui aient eu un contact avec l’Église. » Mais il faut aussi regarder dans le détail les 22 pays passés à la loupe, car l’intérêt de l’étude est aussi de révéler la diversité européenne, y compris entre pays voisins et culturellement proches. Ainsi, la part de jeunes adultes (16-29 ans) qui, à la question « Considérez-vous que vous appartenez à une religion ou à une confession religieuse ? », répondent « Non, aucune » atteint 91% en République tchèque, 80% en Estonie et 75% en Suède. Mais 25% en Lituanie et 17% en Pologne. Au Royaume-Uni et en France, ils sont respectivement 70% et 64%. Un taux proche de la Belgique (65%). 
France-Tchéquie, rendez-vous dans 20 ans !
Et le malaise continue quand on se penche sur les taux de pratique. Quelque 70 % des jeunes adultes tchèques – 56% des Français et environ 60% des Espagnols, Hollandais, Britanniques et Belges – « n’assistent jamais » à des services religieux. Par ailleurs, 80% des jeunes Tchèques – et environ 70% des jeunes Suédois, Danois, Estoniens, Hollandais, Français et Norvégiens – ne prient « jamais ». Pourtant, ne pas se sentir appartenir à une religion ne signifie pas nécessairement être athée. Ainsi, beaucoup de ces jeunes ont reçu le baptême et une éducation religieuse, mais le feu de la pratique s’est éteint. « Certains, assez rares, ont une spiritualité qui pourrait être qualifiée de superstitieuse ou magique : ils croient aux anges, aux chakras, à des choses new age. Mais pour la majorité, la question de l’appartenance religieuse se pose rarement », explique Stephen Bullivant.

Des non-religieux « quelquechosistes »


Et si on leur demandait, tout simplement, s’ils croient en Dieu ? « Beaucoup de ces jeunes qui ne se reconnaissent dans aucune religion répondraient qu’ils croient qu’il y a “quelque chose”, non pas un Dieu qui s’incarne, comme dans le christianisme, mais une chose dans l’univers, une entité bienveillante, poursuit le chercheur. 

2 Re: Génération athée. le Sam 24 Mar - 8:36

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Heureusement que ce n'est pas à 100% car dans ma congrégation il y a pas mal de jeunes qui s'invertisent très bien.

3 Re: Génération athée. le Dim 25 Mar - 10:01

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

 
Le christianisme est « moribond » sur les terres de chrétienté de jadis : c’est ce qu’affirme un professeur de théologie et de sociologie de la religion à l’université de St Mary’s à Londres, qui a réalisé une étude d’après les données de l’Enquête sociale européenne 2014-2016. La majorité des jeunes adultes européens de 16 à 29 ans sont désormais athées, constate le rapport sociologique « Jeunes adultes et religion », ce qui annonce la marche rapide vers une société post-chrétienne où l’islam, sur une pente ascendante, gagne presque partout des points dans cette catégorie de la population.
 
C’est en République tchèque que l’on compte une majorité d’athées parmi les jeunes de 16 à 29 ans : ils sont 91 %, un peu plus qu’en Estonie, en Suède et aux Pays-Bas où ils avoisinent tout de même les 75 % à quelques points près.
 
En Belgique et en France, tout comme en Hongrie, les jeunes de cette catégorie d’âge qui se disent sans religion sont environ 60 %, un peu plus qu’en Finlande, au Danemark et en Norvège, tandis que l’Espagne, avec quelque 55 % de sans religion, fait partie des 12 pays européens où les sans religion devancent les chrétiens. Mais en Espagne, les chrétiens restent tout de même plus nombreux proportionnellement que les fidèles d’autres religions : en France par exemple, la proportion des « autres religions » représente plus de la moitié de celle des chrétiens.
 

Le rapport sociologique « Jeunes adultes et religion » estime le christianisme « moribond » en Europe
 
La Russie compte près de 50 % de jeunes sans religion, devant la Suisse, l’Allemagne, le Portugal, l’Irlande, la Slovénie, l’Autriche, la Lituanie et la Pologne : c’est en Lituanie et en Pologne que la proportion de chrétiens – couplé avec une quasi absence d’« autres religions » – demeure la plus importante, environ 75 % Lituanie et 83 % en Pologne.
 
La religion britannique établie, l’Eglise d’Angleterre, ne rassemble que 7 % de jeunes adultes qui se définissent comme anglicans – alors que 6 % des jeunes musulmans déclarent adhérer à la religion islamique.
 
Selon l’auteur de l’étude, Stephen Bullivant, cette tendance vers la disparition de la religion dans les pays européens devrait s’accentuer. « Le christianisme en tant que religion par défaut, en tant que norme, a probablement disparu pour toujours – ou au moins pour les 100 ans à venir », estime-t-il, tout en remarquant que des pays « peuvent être voisins et partager un environnement culturel et une histoire commune tout en affichant des profils religieux complètement divergents ».
 

La majorité des jeunes Européens ne prie jamais, ou quasi

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum