Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Tourcoing accueille les chrétiens d’Orient et leur histoire

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur

SITION



[size=32]Tourcoing accueille les chrétiens d’Orient et leur histoire[/size]


Par Bénédicte Lutaud - publié le 06/03/2018
Après une première présentation à l’Institut du monde arabe, à Paris, l'exposition « Chrétiens d'Orient. 2000 ans d'histoire » se prolonge au MUba Eugène-Leroy, musée des Beaux-Arts de la ville de Tourcoing, jusqu’au 11 juin 2018. Retour sur cette exposition phare.

Livre de prière syriaque-arabe (Qondaq). Syrie, XVIIe siècle. Manuscrit. ©️ Collection Antoine Maamari, Beyrouth.

 
Alors que l'actualité récente a donné un coup de projecteur à la dramatique situation des chrétiens du Proche et du Moyen-Orient, il était urgent de revenir sur leur histoire et leur patrimoine. Car ils ne sont pas les traces résiduelles d'un passé révolu, mais bien les acteurs toujours présents d'un monde arabe à la construction duquel ils ont largement contribué. C'est le pari qu'entend relever cette exposition, d’abord présentée à l'Institut du monde arabe (IMA). Grâce au partenariat avec l'association l'Œuvre d'Orient, 300 objets, dont de nombreux chefs-d'œuvre patrimoniaux prêtés pour l'occasion par les communautés, redonnent vie à cette histoire pluriséculaire. Découpée en quatre parties par ordre chronologique, l'exposition débute par la naissance du christianisme en Orient (Ier-IVe siècle). On y admire deux pièces d'exception, exposées pour la première fois en Europe : les fresques les plus anciennes au monde représentant la vie du Christ (IIIe siècle). Retrouvées dans une maison où se réunissaient les chrétiens à Doura-Europos en Syrie, actuel Deir ez-Zor – terrain d'une bataille contre Daech –, elles figurent la guérison du paralytique et la pêche miraculeuse. Suivent les Évangiles illustrés de Rabbula, les plus anciens jamais retrouvés (VIe siècle), parfaitement conservés, avec ce surprenant Christ en croix vêtu à la manière orientale. La deuxième partie conte l'épopée des Églises orientales après la conquête arabe (VIIe-XIV e siècle). On y admire, entre autres, deux éventails syriaques figurant la Vierge en trône et l'Enfant, avant d'être attiré par des chants religieux entraînants : dans un espace circulaire dédié aux langues liturgiques, présentant de rares manuscrits en copte, syriaque, grec et arabe, un dispositif sonore fait découvrir l'hymnologie des offices du christianisme oriental. Dépaysant !
 
Passeurs culturels
La visite se poursuit entre Orient et Occident (XVe-XX e siècle) : les chrétiens profitent alors des nouvelles alliances diplomatiques et commerciales de l'Empire ottoman. Éblouissement devant la lettre de Soliman le Magnifique à François I er, déroulée sur un long parchemin, à la calligraphie magnifique. Le firman (décret) annonce les « capitulations », accordant à la France la protection des chrétiens sous l'Empire ottoman. Des bibles, des poinçons et des plaques de cuivre où sont inscrits les différents alphabets évoquent l'apparition des premiers livres imprimés en caractères arabes. La quatrième partie de l'exposition est dédiée au long déclin des chrétiens d'Orient (XX eet XXIe siècles) : le massacre des chrétiens au Liban en 1860, recensé dans des estampes inédites, puis les génocides arménien et assyro-chaldéen de 1915, conséquences du délitement de l'Empire ottoman et du nationalisme des « Jeunes-Turcs ». L'exil et le déracinement sont explorés par des artistes : photographies sur la guerre civile libanaise, documentaire sur Alep, bande dessinée de Brigitte Findakly narrant sa vie de chrétienne à Mossoul. La trajectoire s'achève sur la vie quotidienne des chrétiens dans le monde arabe actuel, entre tragédie et renouveau culturel et religieux, sous le regard de photographes contemporains, des rues bondées d'autels à Riqfa et à Charbel, saints maronites du Liban, aux milices chrétiennes face à Daech en Irak.
Cette seconde étape à Tourcoing permet ainsi de revenir sur le destin particulier de ces communautés chrétiennes et d’y sensibiliser un public plus large et frontalier. L’occasion aussi de découvrir de nouvelles pièces, non présentées à Paris, tel l’évangéliaire copte-arabe de l’Institut catholique de Paris (1250), témoin infime de la multiplicité des échanges et influences entre communautés.
 
Pratique 
Chrétiens d'Orient - 2000 ans d'histoire. 
Jusqu'au 11 juin 2018 
MUba Eugène-Leroy, musée des Beaux-Arts de la ville de Tourcoing 
2, rue Paul Doumer 
59200 Tourcoing 
Ouvert tous les jours, de 13h à 18h, sauf mardis et jours fériés 
www.muba-tourcoing.fr
 

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum