Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Évangile Jean 8-58

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Évangile Jean 8-58 le Sam 3 Mar - 21:39

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Évangile Jean 8-58



Jean 8,57 à 59
8:57 Les Juifs lui dirent: "Vous n'avez pas encore cinquante ans, et vous avez vu Abraham?"
8:58 Jésus leur répondit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fut, je suis."
8:59 Alors ils prirent des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se cacha, et sortit du temple.


S. Grég. (hom. 48 sur les Evang).
L'esprit charnel des Juifs en entendant ces paroles de Jésus-Christ n'élève pas les yeux au-dessus de la terre, et ne songe qu'à l'âge de la vie mortelle du Sauveur: «Mais les Juifs lui répliquèrent: Vous n'avez pas encore cinquante ans, et vous avez vu Abraham ?» c'est-à-dire, il y a bien des siècles qu'Abraham est mort, et comment a-t-il pu voir votre jour? Ils entendaient ces paroles dans un sens tout charnel.

Théophyl.
Jésus-Christ n'avait alors que trente-trois ans, pourquoi donc ne lui disent-ils pas: Vous n'avez pas encore quarante ans, mais: «Vous n'avez pas encore cinquante ans ?» Question tout à fait inutile. Les Juifs dirent tout simplement ce qui se présenta à leur esprit. Il en est cependant qui pensent qu'ils ont choisi le nombre cinquante par respect pour l'année du jubilé, dans laquelle ils rendaient la liberté aux esclaves et où chacun rentrait dans les biens qu'il avait possédés. (Lv 25, 26)

S. Grég. (hom. 18).
Notre Sauveur les détourné avec douceur de ces pensées qui n'avaient pour objet que sa chair, et cherche à les élever jusqu'à la contemplation de sa divinité: «Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût fait, moi je suis», paroles qui ne peuvent convenir qu'à sa divinité; car le mot avant embrasse tout le temps passé, et le mot je suis, le présent, or comme la divinité ne connaît ni passé ni futur, mais qu'elle est continuellement au présent, Notre-Seigneur ne dit pas: Avant Abraham j'étais, mais: «Avant Abraham je suis», selon ces paroles de Dieu à Moïse: «Je suis celui qui suis» (Ex 3).

Les traduction du monde nouveau reconnaissent traduire librement "je serai ce que je serai" sans rapport avec le grec du texte !


Celui donc qui s'est rapproché de nous en nous manifestant sa présence, et qui s'en est séparé en suivant le. cours ordinaire de la vie, a existé avant comme après Abraham.

S. Aug.
Remarquez encore que comme Abraham est une créature, le Sauveur ne dit pas: Avant qu'Abraham existât, mais: «Avant qu'Abraham fût fait», et il ne dit pas non plus: J'ai été fait, car le Verbe était au commencement.

St Grégoire (hom. 18).
Mais ces esprits incrédules ne peuvent supporter ces paroles d'éternité, et ils cherchent à écraser celui qu'ils ne peuvent comprendre: «Alors ils prirent des pierres pour les lui jeter».

S. Aug.
A quoi ces coeurs si durs pouvaient-ils avoir recours qu'à ce qui leur ressemblait, c'est-à-dire à des pierres?

Théophyl.
C'est après qu'il a terminé tous les enseignements qui avaient pour objet sa divine personne, qu'ils lui jettent des pierres, et Jésus les abandonne comme incapables de revenir à de meilleurs sentiments: «Mais Jésus se cacha et sortit du temple». Jésus ne se cache pas dans un coin du temple par un sentiment de crainte, il ne s'enfuit pas dans une maison écartée, il ne se dérobe pas à leurs regards derrière un mur ou une colonne, mais par un effet de son pouvoir divin, il se rend invisible aux yeux de ses ennemis, et passe au milieu d'eux.


S. Grég.
S'il avait voulu faire un usage public de sa puissance divine, il eût pu les enchaîner dans leurs propres filets par un seul acte de sa volonté, ou les frapper du terrible châtiment d'une mort subite, mais il était venu pour souffrir, et ne voulait pas faire les fonctions de juge.

S. Aug.
Il valait mieux d'ailleurs nous recommander la pratique de la patience que l'exercice de la puissance. - Alcuin. Il fuit encore, parce que l'heure de sa passion n'était pas encore venue, et qu'il n'avait pas choisi ce genre de mort. Il fuit donc, comme le ferait un homme, les pierres qu'on veut lui jeter, mais malheur aux coeurs de pierre dont le Seigneur s'enfuit !

Bède.
Dans le sens allégorique, autant de mauvaises pensées, autant de pierres lancées contre Jésus, et celui qui va plus loin jusqu'au délire de la passion, étouffe Jésus, autant qu'il le peut faire.

S. Grég.
Mais quelle leçon le Sauveur veut-il nous donner en se cachant? c'est que la vérité se cache aux yeux de ceux qui négligent de suivre ses enseignements. La vérité s'enfuit de l'âme, en qui elle ne trouve point la vertu d'humilité. Que nous enseigne-t-il encore par cet exemple? c'est que lors même que nous avons le droit de résister, nous nous dérobions avec humilité à la colère des esprits orgueilleux.

2 Re: Évangile Jean 8-58 le Dim 4 Mar - 14:43

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
C'est aussi ce verset qu'utilisent ceux qui disent que Jésus est Dieu.

3 Re: Évangile Jean 8-58 le Dim 4 Mar - 16:32

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mikael a écrit:C'est aussi ce verset qu'utilisent ceux qui disent que Jésus est Dieu.
C'est l'inverse, ce verset est TEL QUEL.

Ce sont les rares mouvances qui refusent Jésus Dieu qui changent l'affirmation du Christ. Principalement ces mouvances sont du judaïsme messianique.

L'Islam est du judaïsme messianique, donc pour renier l'affirmation de Jésus qu'il est Dieu, "la Bible est falsifiée".
Faut pas charia ^_^

4 Re: Évangile Jean 8-58 le Mar 6 Mar - 17:06

chico.

avatar
Faut pas charier  Very Happy
Jésus et fils de Dieu et fils unique pas surement pas Dieu.

5 Re: Évangile Jean 8-58 le Lun 14 Mai - 13:42

Lechercheur


Jean 8:58 et un verset que les trinitaires mentionnent souvent.
Mais que voulait exactement dire Jésus ?

6 Re: Évangile Jean 8-58 le Lun 14 Mai - 14:19

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Eh bien tout simplement qu'il existait(était) AVANT Abraham. Donc Jésus parler ici de sa pré-existance et non qu'il serait Jéhovah l'hypothétique"je suis" d'Exode 3:14. D'ailleurs le contexte en Jean 8 montre que le débat entre jésus et les pharisiens a un rapport avec la position d'Abraham et ses oeuvres.(v 33,39) Jésus annonçant qu'il vient de Dieu(v42) est plus âgé qu'Abraham(v57) et donc qu'il existait avant lui est insupportable pour ses adversaires! En effet en acceptant cette position de Jésus, ces religieux auraient du reconnaitre le rôle plus important encore du Fils de Dieu. Rôle qu'ils refuseront jusqu'au bout puisqu 'après avoir déclarer qu'il était AVANT Abraham' les juifs veulent le lapider.(v 59).
C'est donc tout ce contexte qu'il faut considérer pour comprendre Jean 8:58 et pas seulement s'arrêter sur une expression"je suis" qui d'ailleurs sera reprise un peu plus loin par un aveugle en Jean 9:9.(ego-eimi)/je suis/c'est moi.
A+

7 Re: Évangile Jean 8-58 le Mar 15 Mai - 10:53

papy

avatar
. Les trinitaires font remarquer que Jésus utilise ici l’expression “Je Suis”, et ils la relient à la déclaration de Jéhovah à Moïse rapportée en Exode 3:14, rendue ainsi dans la Bible Osty: “Je suis qui Je Suis.” D’après eux, comme Jésus et Jéhovah utilisent tous deux l’expression “Je Suis”, ils seraient une seule et même personne. De fait, en grec le verbe être est bien conjugué au présent (je suis) en Jean 8:58.
Cependant, même leurs propres livres de grammaire théologique expliquent que lorsqu’un adverbe ou un terme qui marque le passé apparaît dans la phrase en grec, le verbe conjugué au présent est souvent traduit de manière à indiquer que l’action a commencé dans le passé et peut se poursuivre jusqu’au présent. Cela est également vrai en latin. C’est pourquoi la Traduction du monde nouveau rend correctement le grec en mettant “j’étais” au lieu de “Je Suis”

8 Re: Évangile Jean 8-58 le Mar 15 Mai - 14:12

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Salut papy,

Et elle n'est pas la seule à traduire ainsi.Par exemple Ostervald 1904 traduit de la même manière. Pourquoi traduire par 'j'étais' chez Ostervald alors que ce traducteur croit que Jésus est Jéhovah? Parce que le grec permet un tel choix. De l'autre côté traduire Exode 3:14 par "je suis" et faire la relation avec Jean 8:58 n'est pas trop judicieux puisque l'expression hébraique 'Ehyèh' est au futur de la première personne du singulier.(voir Exode 3:12, Josué 1:5)

Ce qui il y a peu, à amener la Nouvelle Segond(2002) de ne plus traduire par l'habituel "Je suis"chez Segond dans ce passage, mais de traduire par: "je serai". Le comité de cette nouvelle Segond aurait-il compris avant tout que ce n'est pas la croyance dans une doctrine qui compte mais d'abord le sens du texte? En tous cas en traduisant de la sorte cette version ne peut plus faire une relation entre Exode 3:14(je serai) et Jean 8:58(je suis) ce n'est plus pareil !
a+

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum