Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Demande croissante d'exorcismes .

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Demande croissante d'exorcismes . le Ven 9 Fév - 11:24

Josué

avatar
Administrateur
Un prêtre irlandais a lancé un appel urgent de secours pour aider à la demande croissante d'exorcismes dans le pays, selon les rapports .
"Ce n'est que ces dernières années que la demande [d'exorcismes] a augmenté de façon exponentielle", a déclaré le père Pat Collins , ajoutant que quiconque ne voit pas la nécessité d'avoir plus d'exorcistes est "déconnecté de la réalité". aux évêques irlandais leur demandant de commencer à former plus de prêtres pour faire face aux exorcismes, et il a cité la croyance de l'Association internationale des exorcistes que l'activité démoniaque a considérablement augmenté ces dernières années.

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Intéressant ton sujet Josué, dommage que je ne comprends pas l'anglais heu

Josué

avatar
Administrateur
Tu vas sur Google traducteur et tu as la traduction.

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Josué a écrit:Tu vas sur Google traducteur et tu as la traduction.

Voila, pas facile de le faire par petits morceaux; je reviendrai plus tard le commenter :

"Dublin, Irlande, 24 janvier 2018 / 23h08 (CNA) .- Un prêtre et exorciste irlandais demande plus de soutien aux évêques du pays après avoir remarqué une augmentation dramatique de l'activité démoniaque dans le pays.

Dans une interview récente avec The Irish Catholic, le p. Pat Collins a dit qu'il a été submergé par le nombre de demandes d'exorcismes des fidèles en Irlande. Dans une lettre ouverte, il a exhorté les évêques irlandais à former plus de prêtres pour faire face à la demande.

"Ce n'est qu'au cours des dernières années que la demande a augmenté de façon exponentielle", a déclaré Collins à The Irish Catholic.

Les commentaires de Collins sont à égalité avec ceux d'autres exorcistes à travers le monde, y compris l'Association internationale des exorcistes (IAE), un groupe de 400 dirigeants et prêtres catholiques, qui a rapporté une augmentation spectaculaire de l'activité démoniaque ces dernières années.

En 2014, l'IAE a déclaré que les niveaux d'activité démoniaque à travers le monde avaient atteint ce qu'ils considéraient comme une «urgence pastorale».

Collins a dit qu'il était "déconcerté" que les évêques n'ont pas formé plus d'exorcistes pour l'Irlande, et a ajouté que quiconque ne voit pas le besoin de plus d'exorcistes est "déconnecté de la réalité".

"Ce que je découvre désespérément, ce sont des gens qui croient, à tort ou à raison, qu'ils sont affligés par un mauvais esprit", a déclaré Collins.

"Je pense que dans de nombreux cas, ils pensent à tort, mais quand ils se tournent vers l'Eglise, l'Eglise ne sait pas quoi faire avec eux et ils les réfèrent à un psychologue ou à quelqu'un dont ils ont entendu parler. intéressés par cette forme de ministère, et ils tombent entre les mailles du filet et ne sont souvent pas aidés », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de la conférence des évêques à Maynooth a déclaré à The Irish Catholic que chaque diocèse doit avoir un exorciste qualifié, capable de discerner la différence entre les signes de la possession démoniaque réelle et les signes de maladie mentale ou psychologique.

"Les exorcismes sont très rares et ce bureau n'a été informé d'aucun cas" d'exorcisme "en Irlande ces dernières années", a déclaré le porte-parole.

Le Catéchisme de l'Église catholique souligne l'importance de faire la distinction entre l'activité démoniaque et la maladie mentale. Du paragraphe 1673: «L'exorcisme vise à l'expulsion des démons ou à la libération de la possession démoniaque par l'autorité spirituelle que Jésus a confiée à son Église. La maladie, en particulier la maladie psychologique, est une question très différente; traiter ceci est la préoccupation de la science médicale. Par conséquent, avant qu'un exorcisme soit effectué, il est important de s'assurer que l'on a affaire à la présence du Malin, et non à une maladie. "

En avril 2015, la Congrégation pour le Clergé et l'Institut Sacerdos ont organisé un séminaire à l'Université Regina Apostolorum de Rome, visant spécifiquement à former les prêtres et les laïcs à repérer les différences entre les problèmes psychologiques et la possession démoniaque.

La conférence comprenait des interventions d'un large éventail d'experts dans le domaine de l'exorcisme, y compris des exorcistes en exercice, des professionnels de la santé, des psychologues, des avocats et des théologiens.

Les règles récemment mises à jour du rite catholique de l'exorcisme stipulent également qu'une personne qui croit être possédée doit d'abord écarter la maladie mentale avant de chercher un exorcisme. Si le rite d'exorcisme est encore nécessaire, ils peuvent rechercher un prêtre qui a été formé et nommé exorciste pour son diocèse par son évêque.

Collins a noté qu'il faut souvent des rencontres multiples avec une personne cherchant un exorcisme pour déterminer précisément ce qui les afflige, mais a noté que, qu'il s'agisse d'une véritable activité démoniaque ou d'autres problèmes, les demandes ont considérablement augmenté ces dernières années.

Le Père Vincent Lampert, un exorciste formé par le Vatican et curé de l'Archidiocèse d'Indianapolis, a déjà dit à l'AIIC que la meilleure défense contre la possession démoniaque est de rester proche des sacrements.

Dans sa lettre ouverte aux évêques irlandais, Collins écrit: "... il y a de plus en plus de preuves de l'activité malveillante du diabolique".

"Je ne peux pas juger à partir de ma propre expérience subjective parce que les gens voient sur Internet que je suis censé être un exorciste, donc je reçois un nombre excessif d'appels de personnes et de courriels, tout ce que je peux dire c'est que j'ai cette réputation. mais c'est seulement au cours des dernières années que la demande a augmenté de façon exponentielle ", écrit-il."

5 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 15:18

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Rapport officiel de l'Église en 2016, jamais le Diable en 2000 ans, depuis la naissance de l'Église par Jésus à Pierre, n'a été aussi présent sur terre. À tel point que l'Église affirme que le Diable n'est plus en Enfer mais bien maintenant sur terre.

La demande d'exorcismes de la part des scientifiques est immense, le surnaturel seul exolique les nombreux cas incompréhensibles. Un exorciste a une formation de plus de 20 ans ! Et un exorciste doit faire face a plus de 2000 cas de possessions, c'est énorme. Un seul exorcisme peut durer plus de 30 ans...

Sujet édifiant !
https://m.youtube.com/watch?v=H9ebSGddUZE
&
https://m.youtube.com/watch?v=ZhuPJjvT2Qk

6 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 15:25

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Marmhonie a écrit:Rapport officiel de l'Église en 2016, jamais le Diable en 2000 ans, depuis la naissance de l'Église par Jésus à Pierre, n'a été aussi présent sur terre. À tel point que l'Église affirme que le Diable n'est plus en Enfer mais bien maintenant sur terre.

Avant l’Église, la Bible le disait déjà il y a bien longtemps : Révélation 12:12 : Voilà pourquoi réjouissez-​vous, cieux, et vous qui y résidez ! Malheur à la terre et à la mer, parce que le Diable est descendu vers vous, ayant une grande fureur, sachant qu’il [n’]a [qu’]une courte période. ”

7 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 15:37

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Rene philippe a écrit:Avant l’Église, la Bible le disait déjà il y a bien longtemps : Révélation 12:12 : Voilà pourquoi réjouissez-​vous, cieux, et vous qui y résidez ! Malheur à la terre et à la mer, parce que le Diable est descendu vers vous, ayant une grande fureur, sachant qu’il [n’]a [qu’]une courte période. ”
Apocalypse a été écrit par Jean en sa fin de vie, bien après que Jésus institue l'Église à la source du Jourdain, de son vivant.
Cela n'a aucune importance, c'est Jésus qui institue l'exorcisme, la chasse du démon et le transmet à ses disciples, et cet enseignement oral voulu par Jésus-Christ est resté de transmission orale, il n'y a rien de l'enseignement de Jésus dans la Bible. Et seuls les scientifiques font appels aux exorcistes catholiques parce que eux seuls savent.

8 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 15:51

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Comment comprends-tu ces deux versets Marmonhie s’il te plaît :

1 Corinthiens 13:8 : L’amour ne disparaît jamais. Mais que ce soient les [dons de] prophétie, ils seront abolis ; que ce soient les langues, elles cesseront ; que ce soit la connaissance, elle sera abolie.  9 Car nous connaissons partiellement et nous prophétisons partiellement ;  10 mais quand ce qui est complet arrivera, ce qui est partiel sera aboli.
Merci

9 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 16:34

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les premiers chrétiens avaient- ils des spécialistes en exorcisme ?

10 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Sam 10 Fév - 18:10

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Cher ami René,
Je ne cherche rien à prouver. L'important est d'aider ces pauvres malheureux qui ont vu 50, 100 spécialistes, et sont toujours autant malades.
Aider son prochain, c'est tout. Il n'est pas question de se diviser au nom de la Bible, les témoins de Jéhovah sont sacrés pour moi, j'ai tant appris, humblement.
Et sur la Bible tu en sais peut-être plus, certainement. Je me tends donc à ton avis.
Mikael a écrit:Les premiers chrétiens avaient- ils des spécialistes en exorcisme ?
Oui, historiquement. On a des témoignages écrits de cette secte du judaïsme au 1er siècle, plus que sur la personne historique de Jésus, qui est aussi historique.
Jésus-Christ envoie ses disciples chasser les démons et guérir, c'est à dire chasser les démons. Luc est médecin et son évangile est bien une analyse profonde de démonologie, il cite le plus de guérisons miraculeuses et les explique avec les connaissances de son époque.

Mais alors, où est passé cet enseignement du Christ ? On a l'enseignement de la Prière, le Pater Noster, mais on a rien sur le fondement de guérir. C'est resté selon la volonté de Christ uniquement transmis oralement après bien des choix. Seule au monde l'Église sait chasser les démons et guérir.

Ce n'est pas un luxe. Un exorciste est nommé malgré sa volonté, et il risquera sa vie... Pour chaque exorcisme, il doit tenir informé l'évêque chaque jour...

Bien sûr, appartenant à l'Église, je connais le Rituale romanum, c'est tout en latin qu'il faut dire, on ne touche à rien, on n'improvise rien, c'est l'identique de l'Enseignement du Christ. J'ai assisté à des exorcismes, appris d'un exorciste, sais un peu. Ça marche ! C'est le plus incroyable.

Évidemment, n'est-ce pas, combien de personnes ont essayé de me laisser me confier, savoir un peu, et c'est à ce seul forum que je transmettrai.

Évidemment, on croit au Diable, mais de là à croire à des possessions, il y a un gouffre ! Alors un exorciste fait cela en public pour confondre des cardinaux, des évêques, qui n'y croient plus vraiment.

On peut commencer un exorcisme par ses tests, parce qu'il faut selon le Christ, enquêter d'abord. C'est génial ! Comment savoir si c'est un cas de possession ou un cas psychiatrique ? On fait des choses que Jésus faisait toujours, c'est toujours certain ainsi. Avant lui, personne ne savait comment faire, après lui, seul son enseignement est resté la seule autorité universelle.

Par exemple, je m'amuse (le mot est trop fort) à prouver à un athée que dans ses amis, il y a par exemple quelqu'un qui fait de la magie noire, ou du satanisme. Pour lui, c'est impossible. Alors je lui prouve en lui disant que quelqu'un va soudain avoir un comportement étrange, troublant, et puis cela va disparaître sans qu'il en ait eu conscience. Une fois fait, toujours l'athée vient plus tard me voir et demande à se confesser.

Eh oui, c'est une chose que d'en parler, et c'en est une autre que de découvrir qu'un ami pactise avec le diable et appartient à une société secrète. C'est imparable, et je m'en tiens toujours là. Pas question de soigner le possédé, je ne cherche qu'à ouvrir les yeux à un pauvre innocent qui est naïf. Il découvre par lui-même, il sait et après il fait ce qu'il veut. Tous sont allés à Dieu, sans exception.

11 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Dim 11 Fév - 8:22

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les evangiles ne parlent pas de cette pratique à moins que j'ai zappé un verset.

12 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Dim 11 Fév - 12:50

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mikael a écrit:Les evangiles ne parlent pas de cette pratique à moins que j'ai zappé un verset.
Tu a effectivement oublié de lire les 4 évangiles !

L'action victorieuse de Jésus…
Dès le début de son ministère, à Capharnaüm, Jésus chasse les démons :
« Il y avait, dans leur synagogue, un homme possédé d'un Esprit impur, il criait en disant :
– Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth, es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es…
Alors Jésus le menaça en disant :
– Tais-toi et sors de lui.
Et le secouant violemment, l'Esprit impur cria d'une voix forte et sortit de lui. » [Marc & Luc]


L'épileptique démoniaque…
Le deuxième cas polarise toutes les discussions réductrices de l'exorcisme. C'est celui d'un enfant épileptique amené à Jésus par un père aux abois…
Après la transfiguration, Jésus descend de la montagne avec Pierre Jacques et Jean et retrouve les neuf autres disciples avec des scribes et… « une foule nombreuse ».
« Il les questionna :
– De quoi discutez-vous ?
Et quelqu'un dans la foule cria :
– Maître, je t'ai amené mon fils qui a un Esprit muet ; et quand il le saisit, il le jette par terre ; il écume, grince des dents et devient raide, et j'ai dit à tes disciples de le chasser, et ils n'en ont pas eu la force.
Prenant la parole, Jésus leur dit
– Ô engeance incrédule, jusques à quand serai-je près de vous ? Jusques à quand vous supporterai-je ?…
Amenez-le moi.
Et ils lui amenèrent.
En le voyant, l'Esprit aussitôt, le secoua et, tombé par terre, il se roulait en écumant. Jésus questionna le père :
– Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ?
Il répondit :
– Depuis son enfance. Et souvent ; il l'a jeté dans le feu et dans l'eau afin de le perdre. Mais si tu peux, aide-nous, aie pitié de nous !
Jésus lui dit :
– Si tu peux ? Tout est possible à celui qui croit !
Aussitôt, le père de l'enfant s'écrie :
– Je crois, mais aide mon manque de foi…
Alors Jésus, voyant la foule s'amasser, commanda à l'Esprit impur :
– Esprit muet et sourd, je te l'ordonne : sors de lui et n'y entre plus !
Et criant et le secouant, l'Esprit impur sortit. L'enfant devint comme mort, et beaucoup disaient :
– Il est mort !…
Mais Jésus prit la main, le redressa, et il se leva.
Et comme il entre dans une maison, ses disciples le questionnent, à part :
– Pourquoi n'avons-nous pas pu le chasser ?
Il leur dit :
– Cette espèce ne peut sortir que par la prière… [Marc] et le jeûne… [ajoute Matthieu]

C'est de là que sont parties toutes tentatives pour réduire les exorcismes de Jésus à des guérisons :
– « Il s'agit d'une crise d'épilepsie, » dit-on ; « Jésus ou ses disciples l'ont prise pour une possession démoniaque !… »
Ces coïncidences prouvent-elles que l'Evangile confond possession et maladie, exorcisme et guérison ? Non à bien des titres…
– Les réactions de l'enfant devant le Christ répondent aux caractères spécifiques de la possession…
– Les cris et secousses qui surviennent alors ne relèvent pas de l'épilepsie mais de réactions violentes du démon qui parle et crie par la voix du possédé et le secoue de l'intérieur avant de partir…
– la coïncidence entre une maladie aux symptômes identiques et la possession n'exclut pas cette dernière car, souvent, le démon utilise les prédispositions naturelles du sujet : il attaque son point faible… Le démon à l'art de se dissimuler derrière une maladie ou l'apparence d'une maladie…
[…]
Jésus et les évangélistes distinguent constamment possession et maladie… Pour les possédés, Jésus ne fait pas un geste thérapeutique (imposition des mains, onctions) mais « il commande à l'Esprit impur » qui souvent résiste et réagit en parlant par la bouche du possédé. Il lui commande… dans la guérison, il n'y a ni dialogue, ni combat…
La leçon finale de Jésus concerne la foi, la prière et le jeûne nécessaires dans le combat spirituel.
Les disciples, malgré le pouvoir reçu, n'ont pu chasser le démon ? Ils en sont déconcertés. Le Christ incrimine l'insuffisance de la prière et du jeûne selon plusieurs manuscrits.

La foi du père requise par Jésus relaie l'insuffisance des disciples qu'il invite aussi à l'humilité.
C'est une grande et très actuelle leçon…

La petite fille cananéenne…
Et voici qu'une femme cananéenne, sortie de ce territoire, cria en disant :
– Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David. Ma fille est fort malmenée par un démon » [Matthieu] « par un Esprit impur. » [dit Marc]
Jésus la repousse, mais elle insiste de manière touchante pour qu'il « chasse le démon hors de sa fille » et Jésus loue sa foi, et lui dit :
– Ô femme, grande est ta foi ! Qu'il t'arrive comme tu veux. »
Et sa fille fut guérie à cette heure-là… » [Matthieu]
Le trait significatif, c'est qu'il s'agit ici d'une libération à distance comme en réalisent encore aujourd'hui de nombreux exorcistes.
Le cas paraît peu instructif car les évangélistes ne décrivent ni symptômes, ni rite propre à l'exorcisme. […] Jésus lui-même ne parlant que de guérison.

L'homme aux cochons…
Plus déconcertant, mais très significatif est l'exorcisme de l'énergumène gérasénien, sur l'autre rive du lac. C'est un homme dangereux… on l'enchaînait à grand-peine, mais il brisait ses chaînes.
Ici, comme aujourd'hui, le possédé dialogue avec Jésus.
– « Que me veux-tu, Jésus, Fils du Très-Haut ? Je t'adjure par Dieu, ne me tourmente pas ! »
Le démon parle par la bouche du possédé qu'il utilise comme instrument. Ce fait, signalé plusieurs fois dans l'Evangile, a perduré jusqu'à ce jour dans l'expérience quotidienne des exorcistes… Par la voix du possédé, le démon adjure, résiste, négocie… Jésus ne discute pas avec lui, Il commande…
« Il lui demandait :
– Quel est ton nom ?
– Légion est mon nom, car nous sommes beaucoup.
Et il le suppliait instamment qu'il ne les envoyât pas hors du pays… »
Certains exorcistes actuels retrouvent ce nom et cette horde agressive. "Légion" négocie son départ : « Envoie-nous dans les porcs… »
Aujourd'hui encore, c'est un soulagement pour les démons d'habiter ici-bas, [N.d.l.r. - au milieu des humains qui en fait, leur ressemblent… et ils se déculpabilisent en disant : lui, elle aussi sont tombés, nous ne sommes pas les seuls !… C'est un peu ce que l'on retrouve aussi chez les Humains : A quelqu'un qui essaie d'arrêter de fumer ou de boire, ne voit-on pas, à l'occasion de fête familiale, les proches -ceux qui fument ou boivent- proposer… une petite dernière, allez, va ! Ou un dernier verre à quelqu'un qui doit prendre la route ?…»]
Ils fuient leur malheur pour le faire partager à leurs victimes. C'est une satisfaction sadique…

Le démon muet…
Matthieu signale brièvement l'exorcisme d'un homme…
– « On lui amena un démoniaque muet. Le démon fut expulsé et le muet parla… »
Luc applique directement au démon le qualificatif de « muet », selon son efficience. Les démons sont souvent loquaces par la bouche du possédé…

Les exemples sont très nombreux ! Bonne lecture des évangiles Wink

13 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Dim 11 Fév - 20:48

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mal exprimé on dirait. Je remets donc cela :

1 Corinthiens 13:8 : L’amour ne disparaît jamais. Mais que ce soient les [dons de] prophétie, ils seront abolis ; que ce soient les langues, elles cesseront ; que ce soit la connaissance, elle sera abolie. 9 Car nous connaissons partiellement et nous prophétisons partiellement ; 10 mais quand ce qui est complet arrivera, ce qui est partiel sera aboli.

Oui, bien sûr, les Évangiles parlent des résurrections; mais aussi que les "dons" seraient abolis plus tard, ou alors, comment expliquez-vous ces versets ? D'autre part, selon vous, faut-il posséder l'esprit saint de Jéhovah pour posséder le pouvoir d'exorcisme ?

14 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Jeu 12 Juil - 17:33

Josué

avatar
Administrateur

[size=32]Le prêtre qui fait plus de 1000 exorcismes par an[/size]


Propos recueillis par Valentin Fauveau - publié le 11/07/2018
« Si vous assistez à un exorcisme, vous verrez que le diable existe ! » Le père George de Saint Hirst est prêtre exorciste dans le Sud de la France. Dans L’Exorcisme, guérison des maladies de l’âme*, il confie les épreuves qu’il a traversées et les moyens censés protéger de l’envoûtement.



Pourquoi avoir accepté de témoigner dans ce livre ?
L’objectif était d’apporter un peu de lumière aux personnes que l’exorcisme intéresse et à ceux qui souffrent, car j’en reçois énormément. Beaucoup de victimes d’attaques paranormales me posent un tas de questions pour savoir le pourquoi et le comment de leur situation. J’ai pensé qu’il était astucieux de diagnostiquer ces maladies de l’âme, afin que tous ceux qui sont dans la souffrance puissent en identifier les symptômes, sans avoir besoin de passer par un prêtre de paroisse qui, bien souvent, manque de formation. J’en profite aussi pour rappeler l’existence de l’âme, ce corps énergétique qui peut souffrir d’autant de maladies que le corps physique, et qui a besoin de nourriture spirituelle pour être en bonne santé. Je mets également en garde les différents thérapeutes, ceux qui manipulent les énergies, et qui doivent parfois faire face à des manifestations étranges de patients, devant lesquelles ils sont impuissants. Ce livre leur dit :«Faites attention».
 
Quel est le profil des personnes qui viennent vous voir ? Ne recevez-vous que des croyants ?

Oh, s’il n’y avait que des croyants ! Nous ne recevons pas que des catholiques, d’ailleurs, mais aussi des gens d’autres confessions. Faisant partie d’un ordre missionnaire, nous sommes ouverts à tout le monde. Je pense que 80 % des personnes qui viennent me voir croient en quelque chose, mais sans plus. Bien souvent, pour eux, Dieu est une force universelle ou quelque chose de la sorte. Du coup, quand ils prennent conscience qu’ils sont victimes d’actes de sorcellerie ou de manifestations paranormales, ils sont dépassés. Parfois, ils finissent par aller voir un magnétiseur, qui constate une possession et les envoie vers un exorciste. Voilà le schéma classique.
 
Vous constatez un regain des phénomènes de possession ces vingt dernières années. Comment expliquez-vous cette augmentation ?

Pendant des années, je ne voyais que quatre-vingts personnes par an, cent au maximum. Aujourd’hui, j’en reçois autant par mois, si ce n’est plus. Je suis tellement débordé que je ne peux même pas répondre à la demande. J’ai donc formé trois autres prêtres exorcistes, qui eux-mêmes reçoivent maintenant cinq à six personnes par jour. Cet état de fait est principalement dû au manque de spiritualité, particulièrement marqué en France. À titre d’illustration, il y a aujourd’hui, tous cultes chrétiens confondus (je mets de côté l’islam), 4 % de pratiquants en France. Certaines personnes qui avaient été libérées reviennent me voir deux ou trois ans plus tard pour les mêmes phénomènes. Quand je leur demande s’ils ont gardé contact avec le Christ qui les a libérés et s’ils ont communié, ils me répondent que non, que tout ça n’est pas leur tasse de thé. À cela, il faut bien sûr ajouter la grande accessibilité des livres de magie noire et de sorcellerie, qu’on trouve facilement sur Internet ou dans les librairies. Ils ouvrent les portes du mal.
 
L’existence du mal et de l’enfer sont aujourd’hui en grand débat dans l’Église catholique. Pour vous, pourquoi est-il si important de croire en l’existence du diable?

Ce n’est pas une histoire de croire. Si vous assistez à des séances d’exorcisme, vous verrez qu’il existe. Ce n’est pas une croyance, mais une réalité. Après, vous mettez les mots que vous voulez dessus, en fonction de votre culture, mais si on parle des forces maléfiques de manière générale, elles existent bien. En tant que catholique, je mets le nom de diable ou démon. Je suis persuadé que le négatif attire le négatif et que le positif attire le positif : c’est la loi de l’attraction. Donc, de la même façon qu’il y a de la lumière, il existe des forces obscures.
 
Est-ce que les exorcismes se passent comme dans les films ?

Le film L’Exorciste est un peu exagéré, mais pas entièrement, notamment la scène de la fille dans la position du pont, qui marche à quatre pattes avec le corps renversé vers le plafond et la tête en bas. Les lévitations aussi, j’en ai vu. Un film assez fidèle à la réalité est Le Rite, avec Anthony Hopkins, où se manifestent des grenouilles par centaines, qui sous la prière se mettent à mourir une à une ou à s’enfuir. J’ai aussi vu des milliers d’abeilles envahir une pièce, sans qu’un apiculteur n’arrive à les déloger, même après avoir enlevé l’essaim : quelques heures après, elles étaient toutes revenues. J’ai alors effectué une prière d’exorcisme, et les abeilles sont tombées comme des mouches (rires). Il ne restait plus que des corps inertes.
Vous savez, on voit des choses incroyables : des personnes qui, d’un seul coup, ont dix fois la puissance d’un être normal, qui se mettent à parler dans des langues étrangères avec une voix inconnue (glossolalie), dont la peau change de couleur pour devenir bleutée, dont les yeux deviennent entièrement rouges avec parfois les pupilles comme des fentes… C’est pour ça que quand vous me demandez si le diable existe, je vous réponds oui ! Je vois cette puissance démoniaque se manifester de façon hallucinante à travers ces gens. J’avais formé certains prêtres pour être exorcistes, mais lorsqu’ils sont tombés pour la première fois sur une puissance démoniaque, ils ont décidé de tout arrêter ! Récemment, un des pères qui exerce avec moi a été physiquement anéanti et mentalement très perturbé, voire traumatisé, par ce qu’il a vu. Il souhaite arrêter.
 
Qu’est-ce qui vous permet, à vous, de ne pas être traumatisé par ce que vous voyez ?

Cela s’explique en partie par mon histoire : j’ai été militaire de carrière, avant de travailler au ministère des Affaires étrangères. J’ai donc commencé par voir le côté un peu obscur et noir de l’homme, ce qui m’a déjà permis de ne plus être impressionné par l’humain. Ensuite, j’ai vécu trois expériences de mort imminente, dont la dernière où j’ai vu la puissance absolue du Christ juste en face de moi. Là je me suis dit : « Alors, c’est qu’il existe ! » Ce fut une révélation. Ma vie n’a plus été la même, et je suis entré au séminaire. Auparavant j’étais incroyant, aujourd’hui, j’ai une foi absolue. Si le mal peut se manifester avec autant de puissance, c’est que Dieu est encore plus fort. Dans la mesure où on s’en remet à la puissance de Dieu, on n’a rien à craindre.
 
Dans un entretien paru dans Le Monde des Religions n ° 85, le père Vincenzo Taraborelli, exorciste du Vatican, déclare : « Avant de posséder quelqu’un, Satan lui demande toujours la permission. » Comment donc devient-on possédé ?

Quand vous êtes en état de péché, vous lui donnez effectivement la permission, par exemple si vous êtes en colère. Je ne parle pas d’une colère juste et spontanée, calculée sur deux ou trois minutes et sans aucune haine – comme celle de Jésus quand il chasse les marchands du temple –, mais d’une colère démesurée, qui dure du matin au soir, où l’on tombe dans la violence morale, la violence physique et la haine… Là, vous donnez l’autorisation au mal d’entrer en vous, vous lui ouvrez une porte, voire un portail ! De la même manière, quelqu’un qui vit dans la luxure n’est en rien dans l’amour et la compassion et développe des failles.
 
N’est-ce pas se décharger de sa responsabilité que de la rejeter sur le diable quand on agit mal ?

Attention, je ne vous dis pas que le péché est mal : il ouvre la porte au mal en nous rendant beaucoup plus fragile, c’est différent. Nous ouvrons la porte par notre comportement. Nous restons donc responsables, puisque c’est notre manque de spiritualité, notre incroyance, notre façon de vivre, qui ouvre la porte aux attaques paranormales. Nous sommes les causes de notre propre malheur, les artisans de notre propre destruction, en permettant aux forces obscures de s’emparer de nous. Quelqu’un qui a une vie équilibrée et saine, qui vit dans la paix intérieure, ne risque rien. Il faut vivre en équilibre. Le vrai mal de l’âme, c’est de ne pas avoir la paix. Si vous êtes dans l’acceptation et non dans la révolte face aux situations négatives, vous ne risquez pas de tomber dans le mal. De même pour les actes de sorcellerie : si vous êtes quelqu’un qui n’a pas une vie spirituelle ou physique équilibrée, si vous avez des failles, alors vous serrez vulnérable, car le négatif attire le négatif. Tandis que si vous avez un esprit positif, il est impossible qu’un acte négatif vienne vous perturber. Impossible !
 
Vous avez parlé d’acceptation face aux situations négatives. Quelle différence faites-vous entre acceptation et résignation ?
Se résigner, c’est courber l’échine ; accepter, c’est reconnaître la situation et rendre grâce. Je viens de sortir d’une crise de paludisme, un mal qui me terrasse depuis plus de trente ans à intervalles réguliers. À chaque crise, je remercie le Seigneur parce que c’est pour moi l’occasion de me reposer, étant donné qu’en temps normal, je donne la priorité aux souffrants. Je rentre dans l’acceptation de la maladie, parce que je sais qu’elle va m’apporter quelque chose. Dans la résignation, il y a du fatalisme. Dans l’acceptation, on ne se dévalorise pas, on accepte l’épreuve parce qu’elle va nous rendre plus fort, comme le Christ a accepté la croix avant de ressusciter. Quand vous suivez le cheminement de la vie du Christ, vous suivez le cheminement de la vie pour tout homme. C’est un grand message d’espoir, un exemple pour tous.
 
Vous travaillez en collaboration avec des psychiatres. En quoi êtes-vous complémentaires ?
Religion et science se rapprochent de plus en plus. Il suffit de lire les travaux du médecin et docteur en philosophie Raymond Moody, qui démontrent que la conscience se trouve non dans le corps physique mais dans un corps énergétique, à l’extérieur du cerveau. Les médecins s’aperçoivent que nous arrivons à soigner des phénomènes pour lesquels ils n’avaient aucune solution. Ils sont donc obligés de constater que quelque chose leur échappe. Ainsi, le neuropsychiatre Yann Rougier admet lui-même, dans la préface du livre, que ce monde invisible tend à être reconnu par les neurosciences. À l’inverse, des gens souffrants de troubles psychiatriques viennent me voir en se disant possédés. Je les invite alors avec tact à consulter un neuropsychiatre ou leur médecin traitant. J’ai tout un questionnaire afin d’établir une sorte de diagnostic des personnes qui viennent me voir. En fonction des réponses qu’ils me donnent, je vais m’occuper d’eux ou non. Je refuse de pratiquer un exorcisme juste pour satisfaire quelqu’un alors qu’il souffre d’un problème psychique.
 
Vous faites de nombreuses références à d’autres mouvements spirituels et religieux, allant même jusqu’à établir des comparaisons entre Jésus et Lao Tseu. Faire appel aux autres religions n’entre-t-il pas en contradiction avec votre foi ?

Non, pas du tout. Je pense simplement qu’il est important d’avoir la foi, et qu’en fonction de sa culture on dispose d’un culte adapté. Même en étant persuadé qu’il n’y a qu’un seul Dieu, je suis dans le respect de toutes les cultures et de tous les cultes, dans la mesure où ils aboutissent au bien et à l’idée d’un Dieu unique. En passant un peu de temps avec des moines zen, nous nous sommes rendus compte que nous disions à peu près les mêmes choses, interprétées légèrement différemment. Par exemple, quand je vais parler d’acceptation, eux vont parler de « lâcher-prise ». Si nous n’utilisons pas le même vocabulaire, nous décrivons exactement la même chose. Dieu est amour, et la puissance de Dieu est universelle : dès qu’une personne est touchée par l’amour, Dieu est là. Je respecte donc ses vérités. Ce ne sont peut-être pas les miennes, certes, mais chacun a la sienne après tout. Toute vérité se respecte dans la mesure où elle est dans la lumière.
 
Quels conseils donneriez-vous pour se protéger du mal ?

Retrouvez une spiritualité, quelle que soit votre culte : que vous soyez catholique, bouddhiste, juif, musulman, protestant ou orthodoxe. J’encourage simplement à avoir une spiritualité et à nourrir votre âme. C’est ainsi que l’on retrouve des valeurs, que l’on considère que tout n’est pas que bien matériel, que l’on apprend à se connaître et à s’aimer, car on ne peut aimer son prochain que si l’on commence par s’aimer soi-même. Avec cet amour de soi et des autres, au lieu de la violence, nous aurons la compréhension, le partage, l’entraide… Les valeurs chrétiennes sont magnifiques. Je ne parle pas de celles des institutions religieuses, du monde administratif des paroisses et des diocèses, car il ne faut pas tout mélanger. Je parle des valeurs chrétiennes telles que l’amour de son prochain, le partage, la compréhension, le respect de soi et des autres… Tout est à reconstruire.
 
(*) L’Exorcisme, guérison des maladies de l’âme, Père George de Saint Hirst, entretiens avec Julie Klotz (Guy Trédaniel éditeur, 2018).
 
Le père George de Saint Hirst a grandi aux Antilles britanniques. Après une carrière de militaire dans les troupes aéroportées, il est devenu conseiller au ministère des Affaires étrangères, tout en reprenant la distillerie familiale sur l’île de Saint Dominique. Alors marié et père de famille, il eut trois expériences de mort imminente, dont la dernière fut pour lui particulièrement marquante. À l’âge de 45 ans, il devient prêtre exorciste de l’Église vieille-catholique romaine[Église indépendante du Vatican, qui refuse notamment la juridiction universelle du pape, ndlr]. Il exerce aujourd’hui près de Saint-Laurent-du-Var.

Julie Klotz est journaliste. Elle a notamment travaillé pour Nice-Matin, ainsi qu’au Monde des Religions . Elle a également collaboré à l’écriture du livre Voyage aux confins de la conscience(Guy Trédaniel éditeur, 2016).



Voir le sommaire

15 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Jeu 12 Juil - 19:44

papy

avatar
Petite question: Chez les apôtres avaient il  un qui c'était spécialisé dans l'exorcisme ?

16 Re: Demande croissante d'exorcismes . le Ven 13 Juil - 8:25

samuel

avatar
Administrateur
Il n'y avait pas un apôtre spécialisé dans ce genre de chose .

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum