Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le manuscrit original d'une bible grandeur nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
[size=33]Offrez-vous un grand livre d'aventures : une bible du XVe siècle ![/size]


Les Éditions des Saints-Pères rééditent le manuscrit original d'une bible grandeur nature de 1411, détenue par la British Library à Londres.


PAR JÉRÔME CORDELIER
Publié le 13/12/2017 à 10:30 | Le Point.fr




Cette version de la Bible, copiée, commentée et enluminée en 1411, est le fruit d’un travail de plusieurs artistes renommés du Moyen Âge.




Attention, voilà du lourd ! Et pas seulement au sens propre. Les jeunes Éditions des Saints-Pères, qui ont vite acquis une réputation en rééditant des manuscrits de chefs d'œuvre de la littérature, ont eu la bonne, l'excellente, allez ! la divine idée de réimprimer – à l'ancienne – une bible telle qu'elle le fut au Moyen Âge. L'objet, de très grand format (33 x 47 cm), pèse son poids de siècles (4,5 kilos) – et il ne s'agit que d'un premier tome, comprenant la majeure partie (mais pas tout) de l'Ancien Testament. Mais, surtout, il est un condensé du génie médiéval, à la fois spirituel, littéraire et figuratif. Cette bible, datée de 1411, fait partie des collections de la prestigieuse British Library et, comme le souligne l'historien Xavier-Laurent Salvador, conseiller éditorial, dans une postface passionnante, elle est, comme il était d'usage à l'époque, « une œuvre collective » puisqu'elle associe un auteur, un traducteur, un copiste et un enlumineur. Un sérieux équipage pour un voyage dans le temps – et en première classe : il n'a été tiré que 1 850 copies numérotées de ce manuscrit, vendue chacune à 289 euros –, puisque bien plus que d'un livre sacré il s'agit là d'une « encyclopédie médiévale », précise notre historien, qualifiée d'historiale parce qu'elle est « richement illustrée » par quatre artistes différents. On sait peu de choses sur l'enlumineur, mais les couleurs frappantes qu'il utilise – vert vif, rouge vermillon –, inspirées de l'art italien, donne vie – même des siècles plus tard – au texte ancestral. Le copiste, Thomas du Val, lui, est plus renommé. Son lignage méticuleux et invariant du texte – sur un mode qui pourrait ressembler au ton monocorde « recto tono » que les moines emploient pour les lectures – grave dans la postérité les scènes bibliques. Il est particulièrement émouvant de feuilleter ces pages, dont la copie moderne accentue l'éclat du parchemin. Difficile évidemment de lire, mot à mot, le texte, mais cela – encore mieux ! – laisse libre cours à l'imagination.

Effets spéciaux 




En tournant ces grandes pages, il nous revient en mémoire ce que nous disait, en 2009, l'écrivain Didier Decoin, lors de la parution de son Dictionnaire amoureux de la Bible (Plon), lequel ne craignait pas de comparer le Livre des livres à « une superproduction hollywoodienne », truffée d'effets spéciaux. À l'appui de son propos, le romancier lançait alors : « Les batailles menées par le peuple d'Israël, en route vers la Terre promise dans le Livre des rois, sont racontées de manière extraordinaire. On sait aujourd'hui que les murailles de Jéricho n'ont jamais pu s'effondrer, puisque les archéologues ont démontré qu'elles n'existaient pas, mais quand on lit ce passage, quel spectacle ! La Bible est un feu d'artifice d'images, mais aussi de sons. On entend les fracas des armes, les grandes foules qui vocifèrent... » L'émotion du lecteur provient aussi du texte même. Car la version choisie est la première traduite en prose française – si l'on met de côté le commentaire de la Bible hébraïque en champenois proposé par le Troyen Rachi vers 1090, comme le rappelle Xavier-Laurent Salvador. Cette Bible-ci, on la doit à un prêtre et chanoine d'Artois dénommé Guyart des Moulins. Elle aurait été réalisée en 1295, date importante puisqu'elle se situe à l'aube d'un XIIIe siècle charnière dans l'histoire du christianisme avec la mutation des sociétés, le développement des villes et l'éclosion des ordres franciscain et dominicain qui proposent une nouvelle manière, très originale, de vivre l'évangile, de façon plus ouverte et de plain pied dans la société – « Mon cloître, c'est le monde ! », proclame François, le Pauvre d'Assise, cri révolutionnaire dans une société dominée par des monastères opulents.


Innovations 




Guyart des Moulins, de sa position, innove lui aussi. Non seulement le traducteur adapte la Vulgate latine de saint Jérôme en langue vernaculaire mais il y superpose un commentaire d'un « Maître des histoires » identifié par Xavier-Laurent Salvador comme étant un certain Pierre Le Mangeur, érudit qui, chemin faisant, tire des enseignements du texte sacré. Car la Bible se prête merveilleusement à ce genre de combinaisons. « Le génie du texte biblique inspiré par Dieu est dans l'énoncé de grandes vérités en des termes très simples, nous expliquait ainsi en 2003 le regretté grand rabbin Joseph Sitruk, bibliste reconnu et conteur charismatique. Pour parler de l'existence de Dieu, la Bible ne fait pas un exposé théologique, mais elle raconte comment le monde a été créé ; Dieu est là, présent, agissant. Quand le premier croyant, Abraham, apparaît, il parle avec Dieu, comme moi je vous parle. C'est un message proche, simple, animé, compréhensible par un enfant en bas âge et source de méditation pour un philosophe expérimenté. » Ce gros livre, en apparence lourd, porte le même témoignage, à la fois léger et profond.

Disponible seulement sur Internet : www.lessaintsperes.fr. 1 850 exemplaires numérotés. 289 euros.

vulgate


Magnifique j'en conviens, mais vraiment pas dans mes moyens.

Josué

avatar
Administrateur
vulgate a écrit:Magnifique j'en conviens, mais vraiment pas dans mes moyens.
Pour moi non plus.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum