Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

En quel sens Jesus et son Père sont-ils un?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR



En quel sens Jésus et son Père sont-​ils un ?

JEAN 10:22-42

« MOI ET LE PÈRE, NOUS SOMMES UN »
JÉSUS RÉFUTE L’ACCUSATION SELON LAQUELLE IL SE FAIT DIEU

Cette article viens du livre "Jesus, le chemin, La vérité, la vie.
Très bon article à lire et à relire:
https://www.jw.org/fr/publications/livres/jesus/ministere-en-judee/pas-egal-a-dieu/

chico.

avatar
Mais quelqu’un pourrait soulever cette objection : “Quand Jésus déclara : ‘Moi et le Père, nous sommes un’, pour les Juifs cela signifiait qu’il était Dieu. Or Jésus ne les a pas contredits.” Mais en était-il vraiment ainsi ? Pourquoi ne pas examiner le récit ?
Dans la Bible de Jérusalem, on peut lire : “Jésus leur dit alors : ‘Je vous ai fait voir quantité de bonnes œuvres, venant du Père ; pour laquelle me lapidez-vous ?’ Les Juifs lui répliquèrent : ‘Ce n’est pas pour une bonne œuvre que nous te lapidons ; c’est pour un blasphème : parce que toi, qui n’es qu’un homme, tu te fais Dieu.’ Jésus leur répondit : ‘N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : vous êtes des dieux ? La Loi appelle donc des dieux ceux à qui s’adressait la parole de Dieu — et on ne peut abolir l’Écriture ; or à celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous dites : ‘Tu blasphèmes’, pour avoir dit : ‘Je suis Fils de Dieu !’ Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas ; mais si je les fais, quand bien même vous ne me croiriez pas, croyez en ces œuvres et sachez une bonne fois que le Père est en moi et moi dans le Père.’” — Jean 10:32-38.

Josué

avatar
Administrateur
Novatien (vers 200-258 de notre ère) a fait ce commentaire:
“Puisqu’Il a dit ‘une’ chose [], que les hérétiques comprennent qu’Il n’a pas dit ‘une’ personne. Car un, mis au neutre, suggère un accord entre personnes et non une unité de personne. (...) En outre, le fait qu’Il dise un se rapporte à l’harmonie, à l’identité de jugement et aux relations d’amour elles-mêmes; ce qui est logique, car le Père et le Fils sont un dans l’harmonie, l’amour et l’affection.”

— Sur la Trinité, chapitre 27.

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Josué a écrit:Novatien (vers 200-258 de notre ère) a fait ce commentaire:
“Puisqu’Il a dit ‘une’ chose [], que les hérétiques comprennent qu’Il n’a pas dit ‘une’ personne. Car un, mis au neutre, suggère un accord entre personnes et non une unité de personne. (...) En outre, le fait qu’Il dise un se rapporte à l’harmonie, à l’identité de jugement et aux relations d’amour elles-mêmes; ce qui est logique, car le Père et le Fils sont un dans l’harmonie, l’amour et l’affection.”

— Sur la Trinité, chapitre 27.
Wow ca c est un plus! Je note cette argument pour le territoire zzzen

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les hérétiques ici c'est les tenants de la doctrine de la trinité.



Dernière édition par Mikael le Jeu 8 Fév - 17:31, édité 1 fois

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Et c'est peut -être pour cette raison que le traducteur Maurice Carrez dans son NT grec-français rend Jean 10:30 par "Moi et le Père unité nous sommes"
a+ Michael monkey

Michael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
philippe83 a écrit:Et c'est peut -être pour cette raison que le traducteur Maurice Carrez dans son NT grec-français rend Jean 10:30 par "Moi et le Père unité nous sommes"
a+ Michael monkey
Ok, merci Smile

chico.

avatar
Que dire de l’enseignement selon lequel Jésus est égal à Dieu ? Si vous vous contentez de lire les Écritures, jamais vous ne rencontrerez une idée pareille. Bien que la Bible applique parfois le terme “dieu” à Jésus pendant son existence préhumaine et après sa résurrection, elle le fait aussi à propos des anges. Le psalmiste, par exemple, déclara que Dieu a fait l’homme de peu inférieur à “ceux qui sont semblables à Dieu”

Josué

avatar
Administrateur
“La théologie chrétienne, déclare l’Encyclopédie britannique, prit à la métaphysique néoplatonicienne aussi bien la substance que la doctrine des [essences, ou natures] comme point de départ pour interpréter les relations du ‘Père’ avec son ‘Fils’.”
Mais alors, que voulait dire Jésus par “Moi et le Père nous sommes un” ? J. Bernard, docteur en théologie, écrit dans son Commentaire critique et exégétique de l’Évangile selon saint Jean (angl.) :
“L’unité dans la solidarité, la volonté et les buts est un thème fréquent dans le quatrième Évangile (...), et elle s’exprime ici en termes concis et puissants ; mais forcer le sens au point de faire signifier à ces paroles une identité d’ousia [mot grec pour “substance”, “essence”], c’est introduire des pensées qui ne se trouvaient pas chez les théologiens du premier siècle.” — Cf. Jean 5:18, 19 ; 14:9, 23 ; 17:11, 22.
L’enseignement selon lequel Jésus est coégal et coéternel avec Dieu ne s’appuie donc pas sur les Écritures inspirées. Il est évident que la chrétienté l’a emprunté de bout en bout au philosophe grec Platon.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum