Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pour en finir avec le Djihad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Pour en finir avec le Djihad le Sam 9 Sep - 22:46

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Pour en finir avec le Djihad, finissons-en avec l'Islam

C'est simple :
https://youtu.be/4P-Il1cn7AE

C'est déjà la réalité en Chine
C'est vraiment ce que pensent les chinois, et ils ne se privent pas pour en finir avec l'Islam chez eux. Ils les exterminent, c'est le seul génocide de musulmans, tous les autres dans le monde sont des pays musulmans qui exterminent les chrétiens.
https://www.grazia.fr/news-et-societe/news/les-ouighours-persecutes-dans-l-indifference-la-plus-totale-687610

De suite, la Birmanie a choisi d'exterminer leurs musulmans, mosquées, sans chercher à comprendre. 80 000 en moins il y a un mois.
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/video/2017/09/01/en-birmanie-la-persecution-des-musulmans-rohingya-continue_5179840_3216.html

2 Re: Pour en finir avec le Djihad le Sam 9 Sep - 22:55

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Quand le Djihad a un effet boumerang face au bouddhisme asiatique


Tient, voila du boudin !
La situation en 2017 en Birmanie (idem en Chine et au Japon) :
https://www.youtube.com/watch?v=L0uBngHCM-0

Au fait, se faire terroriser sans besoin d'Allah, cela fait quoi ? En principe, les djihadistes qui sont kamikazes devraient être heureux. Cela ne fait que commencer, je connais bien ces pays.
https://www.youtube.com/watch?v=PCFI2YS4vGc

Le Dalai Lama appelle à en finir avec l'Islam partout dans le monde
https://www.youtube.com/watch?v=h4HlZh7w794
Ah, le saint homme !

3 Re: Pour en finir avec le Djihad le Sam 9 Sep - 23:06

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Quand la Chine invite ses satellites à en finir avec l'Islam


"Hiroshima mon amour", film célèbre, devient Hiroshima mon armure
https://www.youtube.com/watch?v=GFj7k5IUxA0
Un village musulman birman rayé de la carte avec leurs 170 musulmans Rohingyas tués par des bouddhistes . Une vague de violence qui fait des dizaines de milliers de musulmans déplacés. Cette minorité musulmane apatride, l'une des plus persécutées de la planète selon l'ONU, tente de se réfugier dans la capitale de l'Etat Rakhine, Sittwe, où se trouvent les camps de réfugiés, déjà surpeuplés.
Pour palier au surpeuplement des réfugiés musulmans, la police tire dans le tas. Souvenir de Nice ?
La nostalgie n'est plus ce qu'elle était.
C'est Allah qui doit être content, encore plus de morts !

4 Re: Pour en finir avec le Djihad le Sam 9 Sep - 23:22

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Entre répression et jihad, les Ouïghours pris au piège


Pékin, qui a longtemps justifié l’oppression de ce peuple musulman du nord-ouest de la Chine en brandissant la menace terroriste, n’hésite plus à appeler les habitants à la délation. Une situation qui alimente la radicalisation islamiste, au détriment des militants pacifistes.

Entre répression et jihad, les Ouïghours pris au piège
Le jour de la Saint-Valentin, trois assaillants se sont rués sur la foule dans le district de Pishan et ont poignardé au hasard quinze personnes. Ils ont fait cinq morts, avant d’être tués par la police. Dans les heures qui ont suivi, Pékin a lancé une campagne de répression sans précédent dans le Xinjiang, immense province semi-désertique située dans le nord-ouest de la Chine. Une région peuplée majoritairement de Ouïghours, cette ethnie musulmane turcophone, plus proche géographiquement et culturellement des peuples d’Asie centrale que des Hans, la majorité ethnique chinoise. Déploiement de forces antiterroristes, appels à la délation, GPS obligatoire dans les voitures… Retour sur les racines d’une répression, dont les motivations vont bien au-delà de la seule lutte antiterroriste.

Quel contrôle pèse sur les Ouïghours ?
Pour Rémi Castets, maître de conférences à l’université Bordeaux III et spécialiste de la question ouïghoure, ces mesures sécuritaires «institutionnalisent» un système de surveillance qui réduit au silence les autonomistes ouïghours depuis des décennies. Pékin a longtemps justifié la répression de ce peuple en brandissant la «menace terroriste», y compris contre les militants les plus pacifiques. Car la définition d’«actes terroristes» est très extensive en Chine. Les autorités de Hotan, préfecture où s’est déroulé l’attentat de Pishan, offrent 2 000 yuans de récompense, soit environ 275 euros, pour toute dénonciation de personnes «dont la tête est couverte» ou de «jeunes arborant de longues barbes». Les autorités seraient même allées jusqu’à promettre 5 millions de yuans (près de 700 000 euros) pour quiconque «frappe, tue, blesse ou maîtrise des émeutiers», selon un journal local proche du pouvoir. A Bayingol, autre préfecture du Xinjiang, les automobilistes qui n’auront pas installé d’ici au 30 juin Beidou, un GPS made in China, ne pourront plus accéder aux stations-service. Motif : «Les voitures sont le principal moyen de locomotion des terroristes.»

Ces mesures liberticides s’ajoutent à celles imposées, depuis son arrivée an août 2016 dans le Xinjiang, par Chen Quanguo, ex-secrétaire du Parti communiste chinois (PCC) du Tibet, autre région autonome surveillée de près par Pékin. En octobre, il avait confisqué les passeports des 20 millions d’habitants de la province, Hans et Ouïghours confondus. Des commissariats de police de fortune dans les villes et les campagnes profondes, surveillés 24 heures sur 24, ont été installés. A Urumqi, capitale régionale de 1,5 million d’habitants, 949 stations de ce type ont poussé en quelques mois. Si«la menace terroriste en Chine est objective, mettre dans le même sac les séparatistes et les terroristes aboutit à un problème de crédibilité», analyse Mathieu Duchâtel, spécialiste de l’Asie à l’European Council of Foreign Relations.

Une répression d’abord politique ?
«Je crains que cette affaire donne à la Chine un nouveau prétexte politique pour mener une répression et provoque davantage de contrôles discriminatoires ou d’arrestations», s’inquiétait, au lendemain de l’attaque de Pishan, Dilxat Raxit, porte-parole du Congrès mondial ouïghour, organisation pacifique installée en Allemagne. Une marche de plus dans l’escalade répressive. Car depuis les années 80, la Chine a instauré une véritable politique de colonisation dans le Xinjiang. Le pouvoir central de Pékin, situé à 3 000 kilomètres, incite les Hans à émigrer dans cette lointaine province, qu’elle entend «siniser». Le mandarin est imposé dans les écoles pour supplanter le ouïghour, qui s’écrit en caractères arabes. Et la pratique de l’islam, jusque-là modérée, et plus culturelle que politique, est de plus en plus contrôlée.

Tout bascule et le djihad est pris en plein par leurs inventeurs musulmans
L’argument de la lutte antiterroriste vient en 2008, au moment des JO de Pékin, lorsque le Parti islamiste du Turkestan (PIT), qui regroupe des mouvements séparatistes d’Asie centrale (ouzbeks, tadjiks…), se met à menacer la Chine d’attentats. En 2009, une émeute entre Hans et Ouïghours fait 156 morts à Urumqi. Tout bascule. Des milliers de Ouïghours sont interpellés, un couvre-feu est instauré et 20 000 soldats sont déployés. Le pouvoir s’attaque à l’islam : des mosquées sont fermées, le ramadan déconseillé aux fonctionnaires, les femmes «incitées» à ne plus porter le voile.

La répression a-t-elle radicalisé les Ouïghours ?
Peut-on radicaliser un peuple déjà radicalisé par Mahomet et le Coran ? Non.
«Le gouvernement chinois doit faire face au problème terroriste, mais elle l’a généré elle-même par des politiques extrêmement répressives», affirme Rémi Castets. Fuyant un environnement hostile et les atteintes à leurs libertés fondamentales, une frange de militants ouïghours se réfugie en Afghanistan et au Pakistan, et bascule dans le jihadisme. A partir de là, les attaques «low-cost», souvent à l’arme blanche, se multiplient au Xinjiang. Et le 28 octobre 2013, une jeep explose sur la place Tiananmen, à Pékin. Cet attentat spectaculaire, jamais revendiqué, perpétré au cœur du pouvoir central chinois, est attribué à des «extrémistes ouïghours». Le 1er mars 2014, 31 personnes sont assassinées au couteau dans la gare de Kunming (Yunnan), à 3 700 kilomètres du Xinjiang. Ce massacre sera baptisé «le 11 Septembre chinois» par les médias officiels. Quatre mois plus tard, Abou Bakr Al-Baghdadi, l’autoproclamé calife de l’Etat islamique, désigne la Chine comme cible du jihad.

La lutte pacifiste est-elle révolue ?
Non, tant qu'un ouïghour, un musulman, restera en vie, il continuera de combattre tout ce qui lui est étranger.
Malgré ces attaques meurtrières, la faction islamiste ne représente toujours qu’une part minoritaire du nationalisme ouïghour, qui milite pour l’autonomie ou l’indépendance. «La radicalisation de certains éléments est une catastrophe pour les organisations qui ne sont pas terroristes», déplore Mathieu Duchâtel. Cette résistance non violente est symbolisée par Ilham Tohti. Cet universitaire, instigateur d’un rapprochement entre les deux ethnies, a plusieurs fois été récompensé pour son action pacifique par des organisations de défense des droits humains. Depuis 2014, il est pourtant emprisonné à vie par Pékin pour «séparatisme», malgré les protestations de la communauté internationale. La Chine a aussi lancé une «notice rouge» d’Interpol pour «terrorisme» contre Dolkun Isa, militant des droits de l’homme réfugié en Allemagne. Pékin s’est souvent plaint de ne pas recevoir la même compassion que les pays occidentaux après les attentats subis sur son territoire. Mais cet amalgame entre terrorisme et militantisme pacifique a longtemps mis le pouvoir chinois au ban de la lutte mondiale contre le terrorisme.

Le terrorisme ouïghour s’internationalise-t-il ?
Après s’être cantonné à des actions «locales» et nationales, au Xinjiang puis sur le sol chinois, le mouvement ouïghour radicalisé s’est attaqué aux intérêts chinois à l’étranger. C’est ainsi qu’en 2015, à Bangkok, en Thaïlande, un attentat dans un temple très fréquenté des touristes chinois a fait 20 morts. Puis, en août 2016, c’était au tour de l’ambassade de Chine au Kirghizistan d’être la cible d’une voiture piégée. L’attaque kamikaze aurait été commanditée depuis la Syrie par le Parti islamiste du Turkestan (PIT), installé au Pakistan, frontalier du Xinjiang, qui milite pour l’instauration d’un Etat islamique propre aux peuples turcophones d’Asie centrale.

C'est dans ce piège d'extension que la Chine compte sur ses satellites asiatiques pour en finir.

La Syrie abrite aujourd’hui un contingent jihadiste ouïghour structuré. Déjà, en décembre 2014, le gouvernement chinois affirmait que 300 Ouïghours étaient partis faire le jihad en Syrie. Ce chiffre semblait alors surestimé. Mais pour Rémi Castets, le nombre de jihadistes issus de la minorité turcophone a «explosé» ces derniers mois. Peut-être une conséquence de la décision prise, fin 2015, de libéraliser l’obtention de passeports pour les Ouïghours avant leur suppression en octobre 2016. Des observateurs avaient jugé cette surprenante initiative comme un moyen pour Pékin de se débarrasser des militants désireux de rejoindre l’Irak et la Syrie et d’éviter les troubles au Xinjiang. Pour le chercheur, les Ouïghours seraient «effectivement plusieurs centaines» dans les rangs de l’Etat islamique, mais surtout d’Al-Qaeda. De son côté, Mathieu Duchâtel estime le nombre de ressortissants chinois à une centaine. Sans compter les Ouïghours qui «bénéficient de la nationalité turque».Les combattants exilés se rassemblent sous la bannière du PIT, affilié à Al-Qaeda. «Les Ouïghours sont considérés comme des combattants de seconde zone par l’Etat islamique, alors qu’avec Al-Qaeda, il y a un réseau dirigé par les Ouïghours», explique Rémi Castets.

Le massacre dans la boîte de nuit d’Istanbul le 31 décembre dernier pourrait bien changer la donne. Cette attaque, perpétrée par un Ouzbek, a fait 39 morts, et deux Ouïghours ont été arrêtés. Or, jusque-là, la Turquie se posait comme protectrice des minorités turcophones. «Elle refusait plutôt de donner aux Chinois l’aide qu’ils réclamaient, précise Mathieu Duchâtel. Mais l’équation diplomatique change à partir du moment où des Ouïghours attaquent le territoire turc.» Une collaboration d’Ankara à la lutte antiterroriste chinoise serait une bénédiction pour Pékin, inquiet de la percée de l’Etat islamique en Afghanistan, lui aussi frontalier du Xinjiang.

D’autant qu’à l’automne, le congrès du PCC désignera ses nouveaux leaders. Considéré comme l’étoile montante du Parti, Chen Quanguo, l’homme fort du Xinjiang, aura à cœur de prouver qu’il a réussi à régler la situation du terrorisme. Et museler toute forme de contestation du pouvoir central.
Source : http://www.liberation.fr/planete/2017/02/24/entre-repression-et-jihad-les-ouighours-pris-au-piege_1550917

5 Re: Pour en finir avec le Djihad le Sam 9 Sep - 23:44

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Lynchage contre lapidation, Chine contre Islam

https://www.youtube.com/watch?v=iewZDC54_mQ

10 000 Ouïghours 维吾尔 disparus en une nuit
https://www.youtube.com/watch?v=atlz3KZzUZY

维吾尔大屠杀
大屠殺 Da tusha : massacre.
https://www.youtube.com/watch?v=1pBgipLOg4g

6 Explication Du Jihad dans L'islam le Dim 10 Sep - 5:36

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Marmhonie

Explication Du Jihad dans L'islam



.

http://www.aimer-jesus.com

7 Re: Pour en finir avec le Djihad le Dim 10 Sep - 12:14

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
On ne justifie pas les génocides, on ne trompe pas sur le sang qui coule en essayant de le convertir en encre d'écriture.
Malheur aux djihadistes, ils ne peuvent s'éviter l'Enfer éternel.
Honte à ces musulmans qui ne sont pas bons, oh non, en justifiant des assassins.

http://www.revuesangfroid.fr/wp-content/uploads/2016/09/SF003_CLAIN-page-001.jpg

8 Re: Pour en finir avec le Djihad le Dim 10 Sep - 15:21

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Marmhonie

LE SUJET ET SUR L'ISLAM.



Dernière édition par Josué le Sam 16 Sep - 18:41, édité 1 fois (Raison : HORS SUJET)

http://www.aimer-jesus.com

9 Re: Pour en finir avec le Djihad le Lun 11 Sep - 17:14

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Coran, ou l’incitation à la haine




La mauvaise foi
sourate 9 v29 : "Combattez ceux qui ne croient pas en Allah, qui ne considèrent pas comme illicite ce qu'Allah et son prophète ont déclaré illicite (...) jusqu'à ce qu'ils paient, humiliés et de leurs propres mains le tribut."

sourate 2 v216 : "Le combat vous est prescrit et pourtant vous l'avez en aversion. Peut-être avez-vous de l'aversion pour ce qui est un bien et de l'attirance pour ce qui est un mal. Allah sait et vous ne savez pas"

sourate 9 v5 : "lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. (...)"

sourate 8 v17 : "Vous ne les avez pas tué (vos ennemis). C'est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n'est pas toi qui le porte mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve"

sourate 47 v35 : "Ne faiblissez pas et ne demandes pas la paix quand vous êtes les plus forts et qu'Allah est avec vous ! (...)"

- Concernant l'incitation à la torture (oui, dans un texte religieux de référence !) :
sourate 5 verset 33 : "la récompense de ceux qui font la guerre à Allah (...) c'est qu'ils soient tués ou crucifiés, ou que soient coupés leurs mains ou leurs pieds (...)"

- Concernant la provocation à la discrimination et à la haine des non-musulmans (athées ou membres des autres confessions) :
sourate 9 verset 28 : "les infidèles ne sont que souillure"
sourate 9 verset 30 : (les juifs et les chrétiens) "Qu'Allah les maudissent(...)"
(Remarque : dans l'Islam, maudire quelqu'un ou l'accuser d'être impur sont ce qu'on peut porter de pire comme attaque verbale ; un peu l'équivalent de notre moderne "fils de pute")

Les juifs sont décrits comme des êtres injustes, des pervers sans foi ni loi
(sourate 2 verset 89/95, sourate 2 verset 79/85, sourate 2 verset 73/79, sourate 5 verset 41)

La sourate 4 est un torrent de colère et de haine contre les juifs (versets 154, 155, 156, 157) tandis que la sourate 62 verset 5 les compare à des ânes...

L'horreur de la haine dans le Coran des arabes
- Concernant la liberté de culte :
sourate 4 verset 89 : "(ceux qui quittent l'Islam) saisissez-les alors, et tuez-les où que vous vous trouviez."

- Concernant la liberté de disposer de son corps :
sourate 4 verset 19 (ou 15) : (les lesbiennes) "Retenez ces femmes dans vos demeures jusqu'à ce que la mort les rappelle (...)"

etc...etc...J'arrête-là la litanie pour ne pas lasser...

Ces quelques exemples suffisent amplement à justifier les actes de Mohamed MERAH et de tous ses partisans actuels...et futurs !

Il me semble qu'ils amènent tout citoyen à se poser les questions suivantes :
- Comment, en France, les maires peuvent-ils subventionner une religion s'appuyant sur de tels textes (en contournant les loi sur la laïcité !), sans au moins exiger en contre-partie la suppression des versets illégaux ? Simple ignorance, ou préoccupations clientélistes ?
- Comment dans notre République laïque, les pouvoirs publics peuvent-ils puiser leur inspiration dans ce même texte scélérat pour les guider dans la gestion de notre société (prescription de repas sans porc, ou de viande hallal dans les cantines scolaires ou militaires, autorisation du voile islamique...) sans s'intéresser à l'ensemble du message véhiculé ?
- Est-ce qu'un texte, sous prétexte qu'il sert de référence religieuse, a le droit de véhiculer les idées les plus abjectes et les plus contraires à notre démocratie ?

"Mein Kampf" délivre-t-il vraiment un message beaucoup plus haineux, plus liberticide, que ces centaines de versets anti-démocratiques ?
Autoriserait-on un parti néo-nazi à diffuser des textes dont certains chapitres approuvent les chambres à gaz, ou la suppression de la démocratie sous prétexte que :
-beaucoup d'autres chapitres n'en parlent pas ("seulement" quelques centaines sur 6235)
-ces néo-nazis seraient pour la plupart des gens sans histoire, et qu'ils nous feraient la promesse de ne jamais lire les chapitres incriminés (ces chapitres sont donc là juste pour le folklore, élément de culture néo-nazie sous-jacente, pas pour 'action')



Il me semble urgent d'engager un débat de fond sur ce sujet, dans la dignité mais sans concessions ni faux-semblants.

10 L'Islam dénonce le terrorisme le Jeu 21 Sep - 3:38

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Marmhonie

L'Islam dénonce le terrorisme :

http://www.islamdenonceterrorisme.com/

.

http://www.aimer-jesus.com

11 Re: Pour en finir avec le Djihad le Jeu 21 Sep - 15:07

Yacoub

avatar
PBSL lui même était un terroriste et il l'a reconnu avec une franchise qui l'honore.
"J'ai vaincu par la terreur" a-t-il dit dans un Noble Hadith.

Qu'a-t-il dit aux gens de la Mecque en 630 ?
Ya ahl Mekka laqued j'itou lakoum bi Dhbh
Ô gens de la Mecque je suis venu à vous avec l'égorgement.

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

12 Re: Pour en finir avec le Djihad le Jeu 21 Sep - 15:17

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Yacoub a écrit:PBSL lui même était un terroriste et il l'a reconnu avec une franchise qui l'honore.
"J'ai vaincu par la terreur" a-t-il dit dans un Noble Hadith..
Référence ? Aucune.
Qui sera assez bête pour croire pareille blague ?

Voici une légende urbaine actuellement qui cartonne sur l'internet islamophobe.

13 Le Jihâd en Islam le Dim 24 Sep - 0:41

Talab-al-ilm

avatar
Salam aleicom

Le Jihâd : sa vraie signification et son but :

http://www.islamophile.org/spip/le-jihad-sa-vraie-signification-et.html






.

http://www.aimer-jesus.com

15 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 26 Sep - 20:53

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

Le Djihad tel quel dans le Coran




Djihad  جهاد, un effort de guerre au nom d'Allah
Nonobstant des débats théologico-politiques, le Coran comprend plusieurs passages incitant à la guerre, envers notamment les polythéistes de l'Arabie ou les incroyants de manière générale. 

Voici quelques exemples (traduction de Kazimirski)  :

Sourate 8, verset 39
"Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils œuvrent."

Sourate 8 versets 59 et 60
"Que les mécréants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel moment).  Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le vôtre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés."

Sourate 9, verset 5
"Tuez les incroyants où que vous les trouviez..."

Sourate 47, verset 4
"Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."

16 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 26 Sep - 21:00

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Que penserait Jésus du Dihad ?



Il feuilleterait le Coran moderne et dirait :
- Mais j'ai jamais dit ça et qui est cet Isa ici ?"

Alors arrive Moïse qui dit à Jésus :
- Et la politesse, jamais ? Tu permets que je lise d'abord. Mais c'est pas moi dans le Coran, ça."

Alors arrive Abraham qui dit à Moïse que Jésus et lui sont arrivés après lui et que c'était à lui de lire en premier, respect oblige.
Alors Jésus dit :
- Mais non, avant qu'Abraham soit, JE SUIS."
(Jean 8-58)

Alors Mahomet descendit de son châmeau qu'il appelait affectueusement "Tapis volant" et il dit :  
- Mais ne vous gênez plus, c'est mon livre, vous permettez ! En plus vous n'êtes pas arabe."
Et ils commencèrent à se disputer, puis carrément à se taper dessus : huitième jour : ainsi Allah créa le Djihad.

17 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 26 Sep - 21:05

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le Coran parle du Djihad



Tuez-les tous !
« Ô Prophète ! Combats les incrédules et les hypocrites ; sois dur envers eux. Leur refuge sera l’Enfer : quelle détestable fin ! (Coran 66.9) »


Puisque le « Prophète » est le modèle des musulmans (Coran 33.21), quelle convivialité peut-on attendre d’eux ? AUCUNE.


Précepte toujours mis en pratique aujourd’hui par les fervents djihadistes tout heureux de décapiter au couteau de cuisine leurs victimes, à l’instar du chauffeur de Mgr Padovese, vicaire apostolique d’Anatolie, qui le décapita le 3 juin 2010, ou des jeunes assassins du père Hamel à saint Etienne du Rouvray cet été 2016, obéissants à Abou Mohammed al-Adnani, porte-parole de l’État islamique en Irak et au Levant, demandant à tous les musulmans :

« Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen – en particulier les méchants et sales Français – ou un Australien ou un Canadien, ou tout […] citoyen des pays qui sont entrés en coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière […] Tuez le mécréant qu’il soit civil ou militaire […] Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu élevé, étranglez-le ou empoisonnez-le »…

N’est-ce pas ce qu’Allah le sanguinaire demande ?
[i]« Ô vous qui croyez ! Combattez [à mort] les incroyants qui sont près de vous et qu’ils vous trouvent durs à leur égard… (Coran 9.124) » ? [/i

Avec de tels préceptes, quel non-musulman peut se sentir en sécurité à proximité de musulmans ?

18 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mer 27 Sep - 5:42

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Marmhonie

Tu n'es rien qu'un lâche. Tu ne fais que spamer le forum par les mêmes textes et les mêmes images. Serais-tu à cours d'arguments ?

Violation délibéré de la charte du forum ou sont passé les modérateurs qui me censurent sans raison et ils ne font rien quand c'est les autres qui jouent avec la religion en prennent en dérision le dialogue constructif pour lequel je ne cesse de défendre ?

Je me demande à quoi sert tout ce dialogue et je commence à comprendre que je perd mon temps ici.

.

http://www.aimer-jesus.com

19 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mer 27 Sep - 17:47

Yacoub

avatar
PBSL n'accordait pas une importance exagéré à son arabité

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

20 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mer 27 Sep - 17:58

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Talab-al-ilm a écrit:Tu n'es rien qu'un lâche.

Talab-al-ilm a écrit:Où sont passés les modérateurs qui me censurent sans raison.
Ici, personne ne te censure, même les insultes restent.
On garde tout !

Tunas toute la liberté de t'exprimer et je te laisse le faire sans intervenir. C'est promis.

21 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mer 27 Sep - 18:31

Josué

avatar
Administrateur
Evitons les remarques sur les personnes.

22 Re: Pour en finir avec le Djihad le Jeu 28 Sep - 4:58

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Marmhonie

[
les membres ne sont pas le sujet.



Dernière édition par Josué le Jeu 28 Sep - 14:15, édité 1 fois (Raison : hors sujet)

http://www.aimer-jesus.com

23 Re: Pour en finir avec le Djihad le Ven 29 Sep - 3:04

Talab-al-ilm

avatar
Bonjour Josué

Tu aurais dû au moins laisser ce que Jésus enseigne : « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, » Matthieu chapitre 5 : Verset 44

C'est quand même dans votre livre sacré la Sainte Bible.  Laughing

.

http://www.aimer-jesus.com

24 Re: Pour en finir avec le Djihad le Sam 30 Sep - 16:40

Yacoub

avatar
En islam, on nous dit qu'il y a deux jihads
le grand jihad qui est de lutter contre ses propres tares comme l'égoïsme, l'orgueil,...etc.
le petit jihad qui est de faire une guerre défensive contre les ennemis de l'islam
Il est évident que ce n'est pas par la guerre défensive que l'islam a réussi à s'étendre à 57 pays mais par la prédication et l'exemple du Beau Modèle.

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

25 Le Jihâd en Islam le Dim 1 Oct - 15:52

Talab-al-ilm

avatar
En islam, on nous dit qu'il y a deux jihads
le grand jihad qui est de lutter contre ses propres tares comme l'égoïsme, l'orgueil,...etc.
le petit jihad qui est de faire une guerre défensive contre les ennemis de l'islam

Tu as bien définis le Jihad.

Il est évident que ce n'est pas par la guerre défensive que l'islam a réussi à s'étendre à 57 pays mais par la prédication et l'exemple du Beau Modèle.

Tout à fait exact Allaho Akbar !

.

http://www.aimer-jesus.com

26 Re: Pour en finir avec le Djihad le Dim 12 Nov - 16:12

Yacoub

avatar

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

27 Re: Pour en finir avec le Djihad le Dim 12 Nov - 18:56

Josué

avatar
Administrateur
Onfray n'est pas non plus une référence.

28 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 14 Nov - 17:28

Yacoub

avatar
Josué a écrit:Onfray n'est pas non plus une référence.

Warum ? Il vaut mieux être un athée humaniste qu'un vrai mahométan ne rêvant que d'agrandir Dar El Islam

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

29 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 14 Nov - 17:48

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Josué a écrit:Onfray n'est pas non plus une référence.
C'est clair, c'est un obscur minable qui joue comme tant d'autres rigolos sur la misère morale et intellectuelle.
Citer Onfray, c'est se discréditer, pourquoi pas non plus BHL ou Dieudonné ou Soral, Meyssan...

30 Re: Pour en finir avec le Djihad le Mar 14 Nov - 17:57

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Josué a écrit:Onfray n'est pas non plus une référence.
C'est un de ces escrocs qui ne rêve que du fric facile sur le dos des plus démunis d'esprit critique et de culture.
Onfray, Soral, BHL, Dieudonné, ces haineux de la honte actuelle.

À lire sur Onfray :

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum