Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

iPhone 8 : Apple lance les invitations pour le 12 septembre

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
iPhone 8 : Apple lance les invitations pour le 12 septembre
Par Nicolas Lellouche Mis à jour le 31/08/2017 à 19:14 Publié le 31/08/2017 à 19:03
iPhone 8 : Apple lance les invitations pour le 12 septembre
Apple inaugurera le Steve Jobs Theater dans deux semaines pour présenter ses nouveaux iPhone, Apple Watch et Apple TV.

C'est désormais officiel: Apple tiendra sa conférence de rentrée le 12 septembre. La date, mentionnée depuis plusieurs jours, servira au passage d'inauguration au Steve Jobs Theater, la salle de conférence de 1000 places située à Apple Park, le nouveau campus d'Apple. Sur son carton d'invitation, Apple invite les journalistes à les retrouver «chez nous» (Let's meet at our place). Pour fêter le dixième anniversaire de l'iPhone, Apple rendra hommage à son créateur dans la salle qui porte son nom. Et devrait présenter l'iPhone 8.
Situé sous un cylindre de verre, le Steve Jobs Theater est une salle de conférence située sous l'Apple Park.
En plus du côté symbolique, cet événement ou «keynote» devrait être un des plus importants de ces dernières années pour Apple. Pour la première fois en dix ans, Apple se prépare à réinventer son produit phare, l'iPhone. Design sans bordure, écran de technologie OLED, reconnaissance faciale 3D ou disparition de l'emblématique bouton Home... L'iPhone 8 devrait être un aperçu du futur de l'iPhone alors que le produit vendu à plus d'1,2 milliard d'exemplaires dans le monde fêtait récemment son dixième anniversaire.
Depuis plusieurs mois, les rumeurs sur l'iPhone 8 s'intensifient et laissent deviner un modèle très haut de gamme définissant une nouvelle catégorie de produit pour Apple, au-dessus des 1000 euros. L'entreprise devrait parallèlement annoncer des iPhone 7s et 7 Plus, successeurs de la génération actuelle et restant dans la gamme de prix des modèles précédents. Les iPhone 7s devraient abandonner leur dos en aluminium pour un design tout en verre, permettant la recharge sans fil.
Apple Watch, Apple TV et réalité augmentée

Le 12 septembre ne devrait pas être réservé à l'iPhone. Apple devrait révéler la troisième génération de l'Apple Watch qui pour la première fois intégrerait une antenne 4G et deviendrait indépendante de l'iPhone. La montre connectée devrait conserver un design similaire aux générations précédentes. L'Apple TV devrait aussi avoir le droit à une révision, la première en deux ans. Apple devrait ajouter à son boîtier TV le support de la 4K et de la HDR, et en profiter pour annoncer la commercialisation de films et séries Ultra Haute Définition sur son iTunes Store. D'après le Wall Street Journal, Apple espère commercialiser les films 4K pour une vingtaine de dollars, mais aurait du mal à mettre d'accord Hollywood, qui exigerait plus. L'entreprise pourrait également donner des nouvelles des futurs Mac professionnels ou de son enceinte connectée HomePod, même si une nouvelle conférence en fin d'année devrait leur être dédiée.
Enfin, Apple annoncera la date de sortie des mises à jour d'iOS, macOS, watchOS et tvOS. Ces nouvelles versions des systèmes d'exploitations apporteront de nombreuses nouveautés comme un nouveau centre de contrôle sur iPhone ou un nouveau format de fichiers aux ordinateurs Mac. Avec iOS 11, l'iPad se dotera d'un Dock et de fonctionnalités de glisser-déposer pour devenir un presque ordinateur. Apple devrait également revenir sur ses dernières innovations en matière de réalité augmentée, alors que la technologie sera intégrée à iOS 11.
Vous pourrez suivre la conférence d'annonce des iPhone 8 le 12 septembre sur le site du Figaro.
http://info.economie.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/08/31/32001-20170831ARTFIG00307-iphone-8-apple-lance-les-invitations-pour-le-12-septembre.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Economie

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Attention avec les nouveautés de l'iPhone 8



Depuis l'iPhone 7, il n'y a plus de prise jack pour mettre un casque qui doit être bluetooth.

Avec l'iPhone 8, plus de connectique du tout, les recharges se font par induction, posez, c'est chargé !


L'induction pour recharger est vraiment SANS CONTACT. Exemple ici avec la montre Apple :


La "vitre" prend toute la surface désormais, le système d'exploitation reste le meilleur au monde, IOS, aucun virus, aucun malveillant, le cryptage de tout dialogue à travers le monde gratuit avec FaceTime prendrait plus de 35 ans pour être décrypté. Apple refuse toujours de collaborer avec la sécurité américaine.

Pourquoi payer puisque le réseau Apple est mondial, gratuit et le plus sécurisé au monde, prenant en compte la visio conférence et la traduction.

chico.

avatar
C'est un jouet bien trop chère pour moi.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Nos premières impressions sur l'iPhone X
Par Didier Sanz Mis à jour le 13/09/2017 à 15:17 Publié le 12/09/2017 à 23:39

PRISE EN MAIN - Nous avons pu prendre en main le nouvel iPhone X à l'issue de la keynote d'Apple. Bilan : une belle évolution à suivre.

L'ÉCRAN

D'abord son superbe écran Oled de 5,8 pouces, dont les bords rejoignent le contour de l'appareil, et qui offre un excellent affichage: couleurs très riches, détails nombreux, remarquables échelles de gris et de blanc, là où un autre écran ne pourrait produire que des aplats. Sur les vidéos en 4K notamment, on s'approche de l'expérience de visionnage des téléviseurs dernier cri. Normal: l'iPhone X sait traiter les images à la norme HDR10, utilisée sur ces écrans, qui améliore à la fois le contraste et la profondeur de couleurs.
L'ACCUEIL

L'absence de bouton d'accueil, étrennée par Samsung et d'autres, ne gêne pas sur l'iPhone. Il suffit de faire glisser le doigt vers le haut pour quitter une application, de le maintenir appuyé au milieu de l'écran pour activer le multitâche et de le déplacer vers la droite ou la gauche pour passer à une autre appli. Sincèrement, ces gestes viennent naturellement à l'esprit sans qu'on regrette l'ancien bouton central.
LA RECONNAISSANCE FACIALE EN 3D

Nous n'avons pas pu enregistrer notre visage sur l'appareil, mais les démonstrations que nous avons vues nous semblent assez convaincantes. L'utilisateur se contente de regarder l'écran de l'iPhone X et l'appareil se déverrouille instantanément. S'il détourne le regard ou ferme les yeux, le capteur l'ignore purement et simplement. L'ajout de la caméra infra rouge spécialisée, indépendante de la caméra habituelle, donne lieu à d'intéressantes nouveautés qui nous ont bien amusées, comme la possibilité de projeter les expressions du visage sur des figurines animées (chaton, renard, poule, chiot, alien, panda, etc.). On peut ainsi envoyer aux amis des messages vocaux originaux avec des animations vraiment inédites.
L'APPAREIL PHOTO

Si les composants photo ont légèrement évolué, c'est surtout au niveau des fonctions de prise de vue que l'iPhone X marque sa différence avec ses prédécesseurs. Le mode portrait et ses options d'éclairage se montre particulièrement redoutable: en choisissant un effet, on transforme un banal cliché en superbe photo artistique. On a hâte de tester cette nouveauté plus en détail. Et comme le processeur de l'iPhone X monte d'un cran en puissance, il fait la part belle aux applications de réalité augmentée. Nous avons notamment pu combattre avec le nouveau téléphone des robots humanoïdes qui venaient tranquillement coloniser la table de démonstration...
Cette prise en main rapide nous a renforcé dans l'idée que, s'il est exagéré de parler du «futur du smartphone», l'iPhone X marque une belle évolution de l'iPhone. Plus, en tout cas, que l'iPhone 8 (et le 8 Plus), qui auraient sans doute mérité d'être appelés plus modestement iPhone 7s et 7s Plus.
Le Figaro.
Il faut avoir les moyens pour ce le procurer car il goûte plus de 1000 euros.

Josué

avatar
Administrateur
Apple a dévoilé ses nouveaux iPhone X, 8 et 8 Plus ainsi qu'une version avec connexion cellulaire de la montre Apple Watch. Voici les premières informations, prix et dates de sortie.
CE QU'IL FAUT RETENIR
Les trois modèles d'iPhone présentés, X, 8 et 8 Plus, permettront la recharge sans fil par induction.
L'écran de l'iPhone sera Amoled.
Les bords autour de l'écran disparaîtront, ou presque.
Ça y est, le suspens a pris fin. Apple a enfin dévoilé ses nouveautés avec, comme prévu, un iPhone X (prononcez « dix »), qui marque le dixième anniversaire du smartphone de la marque, et deux iPhone, 8 et 8 Plus, qui sont de simples évolutions des modèles de l'année dernière.
L'iPhone X inaugure une nouvelle technologie d'écran Oled 5,8 pouces Super Retina 2.436 x 1.125 pixels et reçoit un double capteur photo arrière 12 mégapixels avec stabilisation optique de l'image. Le bouton d'accueil disparaît et, avec lui, le capteur d'empreintes digitales Touch ID. Ce dernier est remplacé par un système d'identification par reconnaissance faciale nommé Face ID. L'iPhone X sera disponible en précommande à partir du 27 octobre avec un tarif qui débute à 1.159 euros pour le modèle 64 Go et 1.329 euros pour la version 256 Go.
L'Apple Watch Serie 3 intègre une carte SIM électronique
Les iPhone 8 et 8 Plus sont essentiellement des évolutions des iPhone 7 et 7 Plus avec des différences esthétiques minimes. Les principales nouveautés concernent l'arrivée de la recharge sans fil (technologie Qi), d'émoticônes animées et un nouveau processeur A11 taillé pour les applications de réalité augmentée. Les deux smartphones seront disponibles en précommande à partir du 15 septembre et livrables à partir du 23 septembre. L'iPhone 8 débute à 819 euros en 64 Go et 979 euros en 256 Go. L'iPhone 8 Plus débute à 919 euros en 64 Go et 1.089 euros en 256 Go.
L'Apple Watch Serie 3 reçoit une évolution technique majeure sous la forme d'une connexion cellulaire grâce à l'intégration d'une carte SIM électronique qui lui permet de passer et recevoir des appels téléphoniques. « Elle se connecte aux réseaux cellulaires indépendamment de votre iPhone, à condition que les deux soient rattachés au même opérateur », précise Apple. La montre est étanche et dispose du nouveau système d'exploitation Watch OS 4. Elle sera disponible à partir du 22 septembre à partir de 449 euros.
POUR EN SAVOIR PLUS
iPhone 8 et iPhone X : dernières rumeurs avant la keynote
Article de Marc Zaffagni, paru le 12/09/2017
Voilà, nous y sommes. Les croqueurs de pomme font la queue. À 19 h, heure française. Oui, « il » s'appellera X. Non, « il » ne sera pas vendu avec un chargeur sans fil. Oui, son prix ne sera pas loin de mille dollars. Attention, « il sera peut-être rare ».
À 10 h du matin à Cupertino, en Californie, à 19 h en heure de France métropolitaine, l'insoutenable suspens prendra fin. Le monde saura combien coûte le nouvel iPhone et si son chargeur sera bien vendu avec. « Non » affirme l'incontournable Ming-Chi Kuo, de KGI Securities, l'un des rumeurologues les plus écoutés de la planète Apple.
Selon lui, qui s'exprime dans Mac Rumors, l'entreprise ne présentera pas de chargeur estampillé d'une pomme. Il faudra en passer par des appareils au standard Qi. L'anecdote est curieuse, tant elle s'oppose à la politique maison d'écosystème fermé. Toujours selon Kuo, la fabrication en masse du X n'est pas pour demain, et il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde à la mise en vente, prévue le 22 septembre aux États-Unis.
iPhone 8 et iPhone X : date de sortie et dernières infos
Article de Marc Zaffagni publié le 11 septembre 2017
Suite à la publication d'une version d'iOS 11, plusieurs informations clés ont fuité concernant le nom du futur iPhone et d'autres produits Apple. L'iPhone 8, l'iPhone 8 Plus et l'iPhone X seront bien dévoilés demain.
Alors que la conférence Apple qui verra la présentation d'un nouvel iPhone marquant le dixième anniversaire du smartphone se tiendra demain, la marque à la pomme a été victime d'une fuite sans précédent. Les sites 9to5Mac et MacRumors ont pu avoir accès à une copie de la version finale d'iOS 11. En fouillant le code du système d'exploitation, les journalistes ont découvert une foule d'informations sur les nouveautés à attendre demain.
Pour commencer, il y aura bien trois modèles différents : un iPhone 8, un iPhone 8 Plus à écran LCD et un iPhone X doté d'un écran Oled dont le tarif pourrait dépasser les 1.000 euros. Sont également confirmés :
la présence d'un système de charge sans fil ;
un dispositif biométrique par reconnaissance faciale baptisé Face ID ;
la disparition du bouton d'accueil physique, qui sera remplacé par une barre de navigation.
Une nouvelle Apple Watch et des écouteurs AirPods
Outre les iPhone, Apple dévoilera une nouvelle version de sa montre connectée Apple Watch dotée d'une connexion cellulaire qui lui confèrera plus d'autonomie de fonctionnement. De nouveaux écouteurs sans fil AirPods seront aussi au menu de la conférence de presse de demain.
Enfin, iOS 11 introduira plusieurs fonctionnalités inédites, notamment des émoticônes animées en 3D, de nouveaux fonds d'écran et un mode photo « Portrait Lighting », dédié aux portraits, qui crée un effet de profondeur. L'appareil photo arrière de l'iPhone 8/X sera doté d'un double capteur 12 mégapixels avec un mode vidéo pour filmer en ultra HD.
iPhone 8 : prix et date de sortie font le buzz... et même son nom !
Article de Jean-Luc Goudet publié le 6 septembre 2017
iPhone 8 ou plutôt iPhone X, Edition, Pro ou autre chose encore ? Voilà la question qui tourmente actuellement les croqueurs de pomme. Les rumeurs continuent donc, et concernent aussi le prix, qui pourrait être élevé.
Mise à jour du 06/09/2017 à 17 h 56
Le prochain iPhone haut de gamme fait toujours parler de lui alors que sa présentation est toujours prévue le 12 septembre. L'angoisse des geeks semble à son comble et les indiscrétions publiées sur tel ou tel site entretiennent le suspens. Les dernières en date concernent le prix et le nom.
L'engin ne s'appellera peut-être pas « 8 » mais « Edition » (comme l'Apple Watch haut de gamme), « Pro » (comme les MacBook) ou même « X ». L'appellation n'est pas anodine et ces rumeurs introduisent l'idée que ce nouveau smartphone d'Apple s'installera en haut de gamme. Les iPhone 7 et 7 Plus, qui seront vraisembleblement annoncés en même temps, seraient alors des modèles à prix plus raisonnable.
Certains affirment en effet que l'iPhone 8 (ou X, ou etc.), sera proposé à plus de mille dollars. En France, il faudra probablement débourser plus d'un millier d'euros pour téléphoner haut de gamme. La suite au prochain buzz...
Apple : 3 nouveaux modèles de smartphones seront présentés
Article paru le 31/08/2017 à 15:08
Trois nouveaux modèles de smartphones, dont l'iPhone 8, seront présentés mardi 12 septembre. Les rumeurs vont bon train, comme avant chaque grand-messe d'Apple. Cette fois, quelques innovations technologiques sont pressenties.
Les aficionados n'en peuvent plus, consultant les dessins, réalistes ou non, réalisés par des spécialistes à partir des fuites, orchestrées ou non. Les réponses arriveront bientôt, le 12 septembre, affirme le Wall Street Journal, généralement bien informé sur ce sujet.
C'est ce mardi-là que le staff d'Apple présentera trois modèles d'iPhone, le 7s, le 7s Plus (évolutions des actuels 7 et 7 Plus) et le très attendu 8, le haut de gamme. Ce pourrait être au nouveau siège d'Apple, dans le Steve Jobs Theater, qui serait inauguré pour l'occasion.
Fin des bords, suppression du bouton Home et écran Amoled
Pour ce dixième anniversaire, la société fondée par Steve Jobs et Stephen (dit Steve) Wozniak en 1977 joue gros (voir l'article ci-dessous) et semble avoir misé sur les innovations technologiques autant, ou plus, que sur le design. Des vraies nouveautés, donc, espèrent les croqueurs de pommes. Voici quelques caractéristiques connues :
La fin des bords : l'écran de l'iPhone 8, selon plusieurs sources, augmenterait en surface, comme sur la plupart des concurrents Android. Mais il ne serait pas débordant comme sur plusieurs Galaxy de Samsung. Sa diagonale serait de 5,8 pouces (14,7 cm).
La suppression du bouton Home : imposée par l'amincissement des bords, elle génère de nombreuses discussions car cette concavité ronde était aussi une caractéristique esthétique et fonctionnelle des téléphones d'Apple. Elle ne serait pas remplacée par une icône affichée sur l'écran tactile mais par une petite barre des tâches ressemblant peut-être à celle des iPad, voire à la Touch Bar des MacBook Pro.
L'écran Amoled : Apple, après Samsung, passe à l'affichage Amoled pour le modèle 8. La technologie Oled (Organic Light-Emitting Diode, c'est-à-dire « diode électroluminescente organique ») affiche des couleurs plus contrastées (mais pas forcément fidèles) avec des noirs profonds car les pixels correspondants sont alors simplement éteints (ce qui réduit au passage la consommation). La matrice active (les deux premières lettres d'Amoled en anglais) est un système d'adressage des diodes (des pixels, donc) plus efficace et réduisant la quantité d'électricité nécessaire.

Quelques secondes pour découvrir à quoi pourrait ressembler l’iPhone 8, dans une vidéo réalisée en juin, d’après des informations « fuitées ». © Tiger Mobile, OnLeaks, YouTube
Une recharge sans fil pour les iPhone 8, 7s et 7s Plus
Notons aussi :
La reconnaissance faciale : la diffusion inopinée d'un logiciel système (le HomePod) a permis d'y découvrir des commandes liées à une fonction de reconnaissance faciale de l'utilisateur. Sur l'iPhone 8, celle-ci viendrait remplacer (ou compléter) le détecteur d'empreinte digitale des modèles actuels.
La recharge par induction : le dos en verre des 7s, 7s Plus et 8, remplaçant le capot en aluminium, indique qu'Apple a adopté le principe de la recharge sans fil, par induction électromagnétique. L'entreprise adhère au consortium Wireless Power qui a accouché d'un standard, Qi. Mais les montres Apple Watch, qui l'exploitent, ne peuvent toutefois se recharger que sur certains appareils, certifiés. En sera-t-il de même pour les iPhone, à l'heure où des meubles et des tableaux de bord de voitures arborent de tels chargeurs ?
Le capteur de photo double : deux objectifs (alignés verticalement) serviront peut-être à la reconnaissance faciale, à la réalité augmentée ou pour des images en 3D.
Les prix de ces trois nouveaux modèles ne sont pas encore connus. Pour l'iPhone 8, installé en haut gamme, 900 dollars est la valeur la plus couramment citée pour la première version, à 64 Go de mémoire. La conversion en euros ne suit en général pas le taux officiel et on doit s'attendre à tangenter les 1.000 euros.
http://www.futura-sciences.com/tech/actualites/smartphone-iphone-x-iphone-8-iphone-plus-apple-watch-serie-3-prix-dates-sortie-65841/#xtor=EREC-49-%5BACQ%5D-20170914-%5BACTU-iPhone-X--iPhone-8--iPhone-Plus--Apple-Watch-Serie-3-:-les-prix-et-dates-de-sortie%5D

Josué

avatar
Administrateur
Phone X : comment fonctionne la reconnaissance faciale sécurisée d'Apple
Par Nicolas Lellouche Mis à jour le 14/09/2017 à 11:32 Publié le 13/09/2017 à 16:13

VIDÉO - Le nouvel iPhone d'Apple abandonne son capteur d'empreinte digitale au profit de Face ID, une technologie de reconnaissance faciale. Grâce à ses capacités de modélisation 3D, Face ID se distingue de sa concurrence.

Déverrouiller son smartphone, se connecter à un compte ou payer avec son visage, c'est la promesse de Face ID, la technologie de reconnaissance faciale présentée mardi soir par Apple. Proposée comme une option sur certains smartphones concurrents, la reconnaissance de visage devient le seul moyen de sécuriser l'iPhone X, avec le mot de passe. La version haut de gamme du smartphone d'Apple se sépare de Touch ID, le capteur d'empreinte digitale présent dans toutes les générations d'iPhone depuis 2013. Un changement radical dans la manière d'utiliser son iPhone auquel devront s'adapter les millions de futurs propriétaires de l'iPhone X, qui se posent des questions sur le fonctionnement de cette technologie, et surtout de sa fiabilité.
Face ID n'a rien à voir avec la reconnaissance faciale des smartphones concurrents, qui se contentent de comparer une photo d'un utilisateur à la vision de la caméra frontale pour se déverrouiller. Cette option, souvent davantage proposée comme gadget que comme une véritable protection, se situe en dessous du code à quatre chiffres en termes de fiabilité. En l'adoptant comme remplaçant de Touch ID plutôt qu'en complément, Apple n'avait pas le droit de reproduire une telle imprécision et se devait d'offrir une solution ultra sécurisée. La reconnaissance faciale de l'iPhone X ne se fait pas par comparaison avec une photo témoin, mais par la modélisation complète d'un visage en 3D. Une prouesse rendue possible par l'introduction de trois capteurs sur la face avant de l'appareil: un projecteur envoyant 30.000 points invisibles sur le visage de son utilisateur, une caméra infrarouge parcourant ce réseau de points et un illuminateur lui permettant de le faire même dans le noir. À chaque activation de Face ID, l'iPhone X projette des points sur le visage de son utilisateur lui permettant d'entamer une modélisation 3D avec ses capteurs infrarouges. Une puce, appelée Neural Engine, analyse en quelques millisecondes le visage de l'utilisateur et la compare à la modélisation de départ. Si l'épreuve est réussie, l'iPhone se déverrouille.
L'iPhone X adopte trois capteurs inédits dans un smartphone pour la reconnaissance faciale. (Apple)
Pas de risques d'usurpation

Face ID présente-il des risques pour son utilisateur? Peu après l'annonce de la nouvelle technologie d'Apple, les réseaux sociaux s'inquiétaient de voir un voleur ou un kidnappeur utiliser un iPhone X en face du visage de son utilisateur pour le déverrouiller. Selon Apple, le système ne devrait pas se laisser duper. En plus de modéliser un visage, Face ID attend de recevoir le feu vert de son utilisateur pour fonctionner. Celui-ci passe, par exemple, par un regard ou une expression lui indiquant qu'il souhaite accéder à son iPhone. En fermant les yeux ou en regardant ailleurs, l'intelligence artificielle de l'iPhone X devrait ignorer le visage de son propriétaire. Tout cela devra être testé plus en détail lors de la sortie de l'iPhone X, le 3 novembre prochain. Selon Apple, il y aurait 1 chance sur 1.000.000 de voir un autre visage réussir à déverrouiller son iPhone, contre 1 chance sur 50.000 avec l'empreinte digitale. L'entreprise affirme avoir entraîné son système à ne pas se laisser avoir par des masques ou des changements de look, comme une nouvelle coupe de cheveux ou le port de lunettes. Face ID serait capable de reconnaître son utilisateur sans se laisser duper.
Comme pour les empreintes digitales, Apple ne stocke pas les visages de ses utilisateurs dans le Cloud, préférant les enfermer dans une petite puce de l'iPhone, privée d'Internet. Appelée Secure Enclave , cette puce, qui joue le rôle de coffre-fort, s'assure de ne voir personne dérober les données biométriques de ses propriétaires et prive Apple d'un droit de regard. Selon certains experts en sécurité, la Secure Enclave est en effet inviolable et les données sont en sécurité dans l'état actuel. Mais comme pour toute technologie, le risque zéro n'existe pas et les mesures de confidentialité d'Apple pourraient un jour évoluer. Dans l'état actuel, il faut cependant reconnaître que Face ID semble ne pas compromettre les visages de ses utilisateurs.
Des risques de dérive

Si Face ID n'inquiète pas pour l'instant, la réponse de la concurrence pourrait poser problème. La reconnaissance faciale 3D d'Apple est le fruit de plusieurs années de travail, ayant commencé en 2013 lors du rachat de la société israélienne PrimeSense. Cette entreprise, à l'origine du capteur Kinect des Xbox, avait inventé le concept de projection de points invisibles sur un élément afin de le modéliser en 3D par capteurs infrarouges. Il aura fallu quatre ans à Apple pour perfectionner et miniaturiser le système de PrimeSense de manière assez significative pour l'intégrer à un smartphone. Mais les concurrents d'Apple ont-ils quatre ans devant eux? En réponse à l'iPhone X, les principaux constructeurs devraient rapidement adopter à leur tour des technologies de reconnaissance faciale. Samsung, qui la propose déjà sur ses derniers modèles, précise pourtant que sa technologie relève plus du gadget que d'une véritable option de sécurité et peut être trompée très facilement. Des vidéos d'utilisateurs prouvent qu'un simple selfie suffit à duper le capteur du dernier Galaxy Note 8.

En intégrant l'empreinte digitale à l'iPhone 5s en 2013, Apple avait lancé une tendance désormais présente chez tous les concurrents. Si le phénomène se reproduit avec Face ID, le risque de voir des imitations moins fiables existe et pourrait mettre en danger de nombreux utilisateurs. Sur Twitter, Edward Snowden a réagi peu après l'annonce de Face ID. L'ex-agent de la NSA (l'agence nationale de sécurité américaine) félicite Apple pour sa technologie, qui en plus d'être «robuste» permet de se désactiver par un bouton de secours, mais s'inquiète des idées qu'elle pourrait donner. En banalisant la reconnaissance faciale, Apple pourrait inciter des concurrents ou des sociétés à en abuser, ce qui n'est évidemment pas rassurant.
http://info.economie.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/09/13/32001-20170913ARTFIG00226-iphone-x-comment-fonctionne-la-reconnaissance-faciale-securisee-d-apple.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Economie

Josué

avatar
Administrateur
VIDÉO - Jamais depuis le tout premier iPhone en 2007 le délai entre l'annonce d'un smartphone Apple et sa commercialisation n'avait été aussi long. Les capacités de production du groupe pourrait lui faire rater son trimestre le plus important.

L'iPhone X va-t-il rater la période de Noël? Annoncé le 12 septembre, le nouveau produit d'Apple ne sortira pas avant le 3 novembre, un délai record pour un nouvel iPhone. Les difficultés qu'éprouverait Apple à fabriquer l'appareil aurait forcé la marque à repousser son calendrier initial d'au moins un mois. Selon l'analyste Ming-Chi Kuo, toujours bien informé de ce qu'il se passe au sein de la société de Tim Cook, Apple produirait moins de 10.000 iPhone X par jour. Un rythme insuffisant qui contraint des analystes à revoir leurs prévisions de ventes d'iPhone à la baisse. 79 millions d'iPhone devraient être vendus d'ici décembre selon Canaccord Genuity, contre 84 millions dans la prédiction initiale.
LIRE AUSSi - Nos premières impressions sur l'iPhone X
L'absence de nouveautés des iPhone 8 et iPhone Plus (des versions améliorées des iPhone 7 n'apportant pas de véritables nouveautés), qui sortiront le 22 septembre, renforce les inquiétudes des analystes, convaincus que la fidélité des fans de la marque poussera la majorité d'entre eux à attendre l'iPhone X, malgré le prix élevé de l'appareil (999 dollars aux États-Unis, à partir de 1159 euros en Europe) . «Aucune des fonctionnalités de la version 8 n'est de nature à doper la demande», écrivent les analystes de Mizuho. L'iPhone X, de son côté, introduit une toute nouvelle génération, au design sans bordure et dotée de reconnaissance faciale 3D, un appareil innovant décrit par le PDG d'Apple, comme «la plus grosse révolution depuis le premier iPhone». Le trimestre octobre-décembre d'Apple devrait donc seulement dépendre du succès des iPhone X, qu'Apple ne pourrait produire en stock suffisant pour satisfaire la demande.
Inquiétude sur les conséquences du prix

Apple est un habitué des Noël records. Tous les ans depuis 2011, l'entreprise réalise ses meilleurs résultats trimestriels sur les derniers mois de l'année, notamment grâce aux ventes des nouveaux iPhone. L'année dernière, Apple réalisait un chiffre d'affaire de plus de 78 milliards de dollars dont 54,4 provenaient des ventes d'iPhone. L'importance des ventes de l'iPhone X à Noël est primordiale.
Parallèlement, certains analystes s'inquiètent des conséquences du prix des nouveaux iPhone sur les ventes dans les pays émergents. L'Asie, où Apple est en difficulté, n'a pas l'habitude de dépenser des sommes aussi importantes que les occidentaux dans un smartphone, préférant les marques locales vendant des téléphones pour une centaine de dollars. Avec un tarif au-dessus des 1000 dollars, l'iPhone X pourrait avoir du mal à trouver sa place dans le pays, d'autant plus que les opérateurs chinois et indiens n'ont pas dans leurs habitudes de subventionner des téléphones contre un engagement de 24 mois, à la manière des pays européens ou des États-Unis.
D'autres analystes, dont ceux d'UBS et IHS Markit, sont plus optimistes: même si Apple devait rater sa période de Noël, ils estiment que les ventes se reporteraient sur l'année 2018, ce qui devrait, selon eux, permettre de battre un nouveau record.

Josué

avatar
Administrateur
Avec l’iPhone X, Apple mise sur des ventes record
La capacité du groupe à répondre à la très forte demande suscite néanmoins des interrogations.

LE MONDE ECONOMIE | 03.11.2017 à 12h41 |
Par Vincent Fagot
Abonnez vous à partir de 1 €  Réagir AjouterPartager (8)Tweeter
Les premières ventes de l’iPhone X, à Sydney, en Australie, le 3 novembre, lors de son lancement mondial.
Quelques heures à peine avant la sortie mondiale de son nouveau smartphone, l’iPhone X, Apple a publié, jeudi 2 novembre, ses résultats trimestriels. Avec un chiffre d’affaires de 52,6 milliards de dollars (45,1 milliards d’euros), en hausse de 12 %, et des ventes de smartphones qui se sont élevées à 46,7 millions d’unités, la marque à la pomme a dépassé les attentes du marché. « Nous avons dégagé notre meilleur chiffre d’affaires pour un dernier trimestre », s’est félicité lors d’une conférence téléphonique Tim Cook, le patron d’Apple, le groupe ayant un exercice décalé se terminant fin septembre.

Outre la bonne tenue des ventes de téléphones (+ 2 %), qui constituent plus de la moitié des revenus, la forte croissance des « services » (Apple Store, Apple Pay, etc.) – en hausse de 34 % pour atteindre un montant de 8,5 milliards de dollars – a dopé les résultats de la marque à la pomme.

Ces résultats sont d’autant plus rassurants pour Apple qu’ils interviennent dans une période un peu particulière. Malgré la sortie en septembre des iPhone 8 et 8+, de nombreux observateurs craignaient de voir les ventes de smartphones faiblir, les clients préférant peut-être se réserver pour la sortie de l’iPhone X. Annoncé le 12 septembre, ce nouveau produit, commercialisé en France à partir de 1 159 euros, est en effet très attendu. Arrivé dix ans après le premier iPhone, équipé pour la première fois d’un écran OLED de bord à bord, l’iPhone X marque une nouvelle étape dans la gamme des smartphones d’Apple. Mais son lancement, relativement tardif dans le calendrier, est aussi porteur de son lot d’inquiétudes.

SEULES 25 À 30 MILLIONS D’UNITÉS POURRONT ÊTRE PRODUITES D’ICI À LA FIN DE L’ANNÉE
La capacité d’Apple à répondre à la demande suscite en effet des interrogations. L’intégration de nouvelles technologies, en particulier celle de la reconnaissance faciale pour déverrouiller l’appareil – dispositif censé garantir une sécurité optimale –, a semble-t-il ralenti la production de l’appareil. Auparavant, des inquiétudes s’étaient fait jour sur des problèmes d’approvisionnement en écrans OLED.

 Lire aussi :   Avec son iPhone, Apple a un problème de riche

Selon les estimations de KGI Securities, Apple ne serait même pas en capacité de répondre à la demande des acheteurs pour le seul week-end du lancement. Le cabinet estime en effet qu’à peine deux à trois millions de pièces seront disponibles d’ici à la fin de la semaine. Un volume qui paraît bien insuffisant au regard des précédents lancements de la marque. Trois jours après sa mise sur le marché, en septembre 2015, l’iPhone 6S s’était déjà vendu à 13 millions d’exemplaires. Soit le meilleur lancement à ce jour pour un iPhone.

Même si les ruptures de stock sont habituelles lors des commercialisations d’iPhone, la question semble se poser avec plus d’acuité cette année. Les experts de KGI Securites ont revu à la baisse leurs prévisions de production et estiment désormais que seules 25 à 30 millions d’unités pourront être produites d’ici à la fin de l’année, contre 30 à 35 millions initialement envisagé. D’ores et déjà, nombreux sont les analystes qui estiment que les problèmes d’approvisionnement devraient se prolonger jusqu’au début 2018, ce qui pourrait peser sur les ventes particulièrement cruciales de fin d’année.

Lire aussi :   Smartphones : la bataille du haut de gamme s’accélère

Des clients patients

Jeudi, Tim Cook a réaffirmé que « les commandes [du nouveau smartphone, ouvertes en ligne depuis une semaine] étaient très fortes de la part des consommateurs » et que le trimestre qui s’ouvre allait être « très bon » pour Apple. Dans ses prévisions, le groupe anticipe ainsi un chiffre d’affaires record situé entre 84 milliards et 87 milliards de dollars, là encore supérieur aux estimations du marché.

En attendant, pour tous ceux qui ne se sont pas précipités aux premières heures des préventes, le 27 octobre, les délais d’attente pour se faire livrer atteignent des durées particulièrement longues. Pour un consommateur français qui passerait commande aujourd’hui de l’appareil sur le site d’Apple, il faudrait attendre de cinq à six semaines avant d’être livré.

Mais pour Ian Fogg, analyste chez IHS Technology, « il est plus important pour Apple de s’assurer de la qualité de la production de ses iPhone X, plutôt que de précipiter le modèle sur le marché avec des problèmes de conception au démarrage comme certains de ses concurrents l’ont fait par le passé », en référence notamment aux déboires récents du Samsung Note 7, qui avait dû être retiré du marché après que des appareils ont pris feu. Par ailleurs, relève Julie Ask, du cabinet Forrester, « Apple a la chance d’avoir des clients qui sont prêts à se montrer patients », ce qui devrait éviter de voir des ventes se détourner vers d’autres constructeurs.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/03/avec-l-iphone-x-apple-mise-sur-des-ventes-record_5209711_3234.html

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
J

marque à la pomme est au centre d'une polémique depuis qu'elle a avoué brider volontairement ses batteries pour prolonger la vie de ses anciens modèles d'iPhone.

Apple a présenté jeudi ses excuses pour avoir délibérément ralenti certains de ses iPhones pour compenser le vieillissement de leur batterie. La marque à la pomme a également annoncé qu'elle allait baisser le coût du remplacement des batteries lorsque la période de garantie de celles-ci a expiré, de 79 à 29 dollars (66 à 25 euros), à partir de janvier et jusqu'en décembre 2018. 
Elle a également annoncé qu'elle allait publier début 2018 une mise à jour de son système opérationnel qui offrira aux utilisateurs d'iPhones de meilleures informations sur l'état de leur batterie pour en prévoir ainsi le remplacement. 


Brider les batteries pour protéger les téléphones

"Nous savons que certains d'entre vous estiment avoir été dupés par Apple. Nous présentons nos excuses. Il y a eu beaucoup d'incompréhension à ce sujet et nous souhaitons clarifier et vous faire part de certains changements auxquels nous procédons", a indiqué Apple dans un communiqué. 
LIRE AUSSI >> Comment optimiser la batterie de son smartphone? 


"Nous n'avons jamais fait, et jamais ne ferons quelque chose pour raccourcir intentionnellement la durée d'existence d'un produit Apple ou encore réduire la qualité de nos produits pour amener à en changer", affirme la marque à la pomme.  

Suite à des plaintes récentes d'utilisateurs jugeant que leur iPhone devenait plus lent avec le temps et à des tests relayés dans la presse spécialisée, Apple avait reconnu qu'elle bridait volontairement les performances du téléphone dans le but "de prolonger la durée de vie" de celui-ci et éviter qu'il ne s'éteigne de façon intempestive. 

Des plaintes en France et aux États-Unis

Apple avait ensuite expliqué que les batteries vieillissantes de ses téléphones devenaient, avec le temps et l'usure, de moins en moins capables de supporter des pics de consommation d'énergie, ce qui pouvait endommager des composants électroniques et provoquer l'extinction inopinée des téléphones. L'entreprise avait ensuite reconnu contourner ce problème en ralentissant le fonctionnement les anciennes versions de son iPhone grâce à des mises à jour de son système d'exploitation iOS.  
LIRE AUSSI >> iPhones bridés: Apple peut-il être condamné pour obsolescence programmée? 

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ce n'est pas aussi simple que ça.

Les écrans Samsung avaient été accusés il y a juste quelques années par ces mêmes aujourd'hui contre les iPhone.

Or il fut démontré que les condensateurs ne pouvaient être mis ailleurs. Samsung a donc changé de place ses condensateurs, pour les mettre où les clients mécontents le voulaient. Il a fallu que Samsung invente une nouvelle forme unique de condensateur, obligé, pour les placer dans un endroit en vérité impossible. Et qu'est-ce qu'on a gagné, nous, clients ?

Avant, un condensateur coûtait quelques euros à changer. Aujourd'hui, c'est près de 70€ un condensateur Samsung qui coûtait avant 10€ parce que banal. C'est donc irréparable, car c'est moins cher d'acheter un écran neuf maintenant.

Bravo ! UFC Que Choisir et une émission TV ont constaté que leurs accusations étaient fausses. Et qui paye ? Le client, vous et moi.

Vous faites à l'aveugle, des copiés collés sans rien vérifier. C'est un sous-forum spécialisé en Informatique, par pour des ragots.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Dit pendant que tu y ais que je raconte des ragots?larm

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Apple devant ces injustes accusations, va payer le prix, et rendre les iPhone encore plus chers ! Bravo.

En réalité, il n'y a aucune obsolescence programmée chez Apple. Aucune batterie moderne actuelle ne tient suffisamment longtemps, partout. Pour les scooters électriques BMW, les voitures électriques Toyota et Renault, les PC portables, les tablettes. Les processeurs sont trop puissants et en avance, alors que le support d'alimentation a 15 ans de retard.

Donc pour ne pas flamber les batteries, Apple ralentit ses processeurs, pour augmenter la durée de charge et donc des recharges. Je vous rappelle que Samsung avait essayé de forcer ses batteries a durer plus longtemps, elles prenaient feu !

En obligeant Apple a faire en sorte que ses iPhones soient toujours à pleine puissance, les charges vont tenir 2h, et ensuite il faudra recharger ! On n'a pas de solution.

Plus absurde, charger trois fois plus, c'est demander trois fois plus d'électricité, et donc impossible de se séparer du nucléaire.

Enfin, ces plaintes sont politiques et non intelligentes, car on a tous dans les AppleStore, la possibilité de débrider tout appareil Apple légalement, à nous ensuite de ne pas se plaindre si nos charges diminuent par trois.

Accuser aujourd'hui Apple, hier Samsung et demain Amazon (c'est la prochaine plainte en attente), c'est prendre en otages les consommateurs. Est-ce que cela vous déplait que les transports Amazon coûtent 1 centime d'euro quel que soit le poids ? Bien, on va obliger Amazon à faire payer le client au prix fort, juste, soit le même prix que le produit lourd acheté. C'est idiot.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mikael a écrit:Dit pendant que tu y ais que je raconte des ragots?larm
Non, tu crois ce qui tombe en nouvelles, et recopie sans vérifier, c'est tout

Mais je l'explique, dans le monde entier, tous les AppleStore vous débrident gratuitement vos produits Apple. Maintenant, ne venez pas vous plaindre si votre MacBook air, votre Ipad, votre iPhone X, voit sa durée de batterie neuve, vide en trois petites heures...

Ne venez pas vous plaindre, alors que Apple offre toujours la gratuité de débridage ! Apple pense avec raison que pour les puissantes applications, il faut se brancher sur secteur. Et pour tout le reste, vivre en portable.

Ce problème est universel. Votre Renault 100% électrique est bridée à 110 km/h, mais Renault peut débrider gratuitement, vous irez à 160 km/ pendant trois fois moins de temps. C'est absurde.

Vu ? Wink

Josué

avatar
Administrateur
Espon et aussi accusé par les médias de trafiqué ses cartouches d'encres , pour quelles dures moins longtemps , c'est une pratique qui devient courante dans notre société de consommation.

http://info.economie.lefigaro.fr/conso/2017/12/28/20010-20171228ARTFIG00074-obsolescence-programmee-une-enquete-ouverte-contre-epson.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=Economie

Josué

avatar
Administrateur

  • Bridage des iPhone : Apple attaqué en justice


La marque est visée par huit plaintes déposées devant la justice américaine. Côté français l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) a, elle aussi, porté plainte en vertu de la loi du 17 août 2015. Elle a récemment avoué limiter les performances de ses vieux modèles de smartphones.

Josué

avatar
Administrateur
[size=33]Obsolescence programmée : d'autres produits dans le viseur de HOP en 2018[/size]

  • Par  Pierre Zéau 
     

  • Mis à jour le 29/12/2017 à 18:45 
     


Après avoir déposé plainte contre Apple et certains fabricants d'imprimantes, l'association Halte à l'Obsolescence Programmée ne compte pas en rester là. Des collants, des plaquettes de frein de certaines berlines ainsi que des marques de tondeuses devraient être visés courant 2018.
Du jamais vu en France. Des plaintes, puis une enquête: l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée) se démène dans la lutte contre l'obsolescence programmée depuis plusieurs mois. L'ouverture de l'enquête visant Epson témoigne d'«un changement de mentalité», estime Maître Émile Meunier, avocat de HOP. Mais loin de crier victoire, l'association entend bien dénoncer tous les groupes qui, selon elles, se servent de l'obsolescence programmée pour gonfler leurs chiffres.
» LIRE AUSSI - Qu‘est-ce que l'obsolescence programmée?

Quelques secteurs dans le viseur


Le téléphone de HOP - si tant est qu'il ne soit pas victime d'obsolescence programmée - ne s'arrête plus de sonner depuis 48 heures. De très nombreux consommateurs ont d'ailleurs rejoint l'association, en livrant leurs témoignages. Mais tout en consolidant ses dossiers actuels, HOP garde un œil sur l'avenir.
» LIRE AUSSI - Apple présente ses excuses et baisse le prix de ses batteries
● Les collants qui se filent dès le premier usage. Voilà un marché «à problème», selon Émile Meunier. Alors qu'ils pourraient durer plusieurs années, certains de ces produits ne durent «que quelques jours». Ce n'est pourtant pas faute d'y mettre le prix. Selon l'enquête réalisée par HOP, le budget moyen annuel des femmes pour les collants et de 216 euros.
● Les plaquettes de frein sont-elles réellement trop usées? Aujourd'hui les voitures avertissent le conducteur avec un voyant rouge lorsque les plaquettes de frein sont trop usées. Cependant, selon Émile Meunier, sur certaines berlines au moment de l'avertissement, il n'y a encore «aucun risque pour la sécurité». Le conducteur pourrait encore parcourir des centaines de kilomètres ainsi.
● Des tondeuses aux composants cachés. Autre piste pour l'association, ces petites pièces en plastique, totalement cachées qui assurent le relais entre la pale et le moteur sur certaines tondeuses. La question que HOP cherche à résoudre est simple: pourquoi les pièces qui composent l'engin sont-elles en acier, sauf cette dernière, encastrée, que personne ne soupçonne?

Josué

avatar
Administrateur
[size=34]iPhone ralentis par Apple: le parquet de Paris ouvre une enquéte[/size]
 Par Perrine Signoret, publié le 08/01/2018 à 21:51 , mis à jour à 22:45


Une association française a déposé une plainte contre Apple pour l'"obsolescence programmée" de ses iPhone, après que le géant américain a récemment admis ralentir volontairement ses anciens modèles de smartphones.
 
afp.com/GEORGE FREY


La justice française va se pencher sur les pratiques d'Apple à la suite du dépôt de plainte d'une association qui lutte contre l'obsolescence programmée.


Le parquet de Paris ouvre une enquête visant Apple pour "obsolescence programmée", selon une source judiciaire. Fin décembre, la firme avait reconnu brider volontairement certains de ses smartphones, en ralentissant leurs processeurs dès lors que leurs batteries étaient trop usées. Cela concerne les versions 6, 6S, SE et 7. 

"Une stratégie globale d'obsolescence programmée"


À la suite de ces révélations, une association française baptisée Halte à l'obsolescence programmée (Hop) avait déposé plainte le 27 décembre contre Apple, auprès du procureur de la république à Paris.  


LIRE AUSSI >> iPhones bridés: une plainte en France pour "obsolescence programmée"  
Selon l'association, qui avait transmis un communiqué à la presse, Apple réduirait volontairement les performances de ses appareils "en vue d'augmenter ses ventes." Hop évoquait de fait "une stratégie globale d'obsolescence programmée", un délit puni par le droit français depuis la promulgation de la loi du 17 août 2015. 

Un recours collectif aux États-Unis



C'est sur cette plainte que s'appuie l'enquête ouverte par le parquet de Paris. Elle a été confiée au service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Elle vise également des faits de "tromperie".  
Aux États-Unis, un recours collectif a également été déposé, pour "rupture de contrat", d'après plusieurs médias anglophones. Le site spécialisé MacRumors rapporte qu'il est porté par deux résidents de Los Angeles, et grands amateurs d'Apple, qui ont vu leurs propres smartphones ralentir au fil du temps. Eux, regrettent qu'on ne leur ait pas laissé le choix. 

Une condamnation est-elle vraiment possible?


Apple, de son côté, se défend de faire de l'obsolescence programmée. L'entreprise explique ainsi que le bridage des processeurs est nécessaire afin de ne pas abîmer ses smartphones.  
Avec le temps et l'usure en effet, les batteries deviennent de moins en moins capables de supporter des pics de consommation d'énergie. Cela risque de causer des surchauffes de l'appareil, qui pourraient abîmer les composants électroniques. Pour l'éviter, les iPhone s'éteignent normalement de manière intempestive. Mais Apple ne jugeait pas cette "solution" satisfaisante, et a préféré à la place ralentir les smartphones. 
LIRE AUSSI >> iPhone bridés: Apple peut-il être condamné pour obsolescence programmée? 
Dans ces conditions, expliquait à L'Express un avocat spécialisé en droit de l'environnement, il sera difficile de condamner Apple pour délit d'obsolescence programmée. En revanche, d'autres motifs pourraient être invoqués devant la justice, comme par exemple la présence de vices cachés ou la rupture de contrat. 

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ce n'est pas évident.
L'explication d'Apple est très logique.
Effectivement si vous prenez un iPhone 4 ou 5, il rame et peut planter maintenant. C'est bien un problème de batterie qui ne délivre plus assez de puissance.

Vous direz qu'il suffit de changer de batterie, mais tout le problème est là, Apple fait en sorte de rendre très difficile ce changement, et cher. C'est le concept Apple, on peut lui reprocher et il va perdre peut-être son procès, mais de toute façon, gagnant ou perdant, Apple perfectionnera son système pour prouver que ce n'est pas vraiment de l'obsolescence programmée.

Ils ont fait le même coup à Samsung
Toujours la France, et toujours la même accusation : les écrans TV Samsung auraient été à obsolescence programmée. Pas évident.

Le condensateur est le composant électronique le plus fragile. Tout casse passe par là, ça s'use vite et c'est sensible à la chaleur. La France accusa Samsung de mettre leur condensateur de la carte graphique à côté de l'alimentation qui chauffe. C'est vrai.

Mais quand je regardais ces cartes graphiques, où mettre ailleurs ce gros composant ? On met ce qui est gros avec ce qui est gros, on rassemble pour miniaturiser. L'accusation était lâche.
Changer le condensateur coûtait 5€. On a fait un immense scandale planétaire pour 5€. Samsung a payé et décodé de mettre un mini condensateur à l'autre bout de la carte. Les français ont cru avoir gagné. Non : seul Samsung fabrique ce mini condensateur qui coûte 50€. Qui a gagné vraiment ? On ne change plus le condensateur, on jette tout.

C'est une attaque idiote
La structure des mises à jour et de l'usure des batteries fait que tout l'Internet vit très vite et donc à durée courte. Apple trouvera une solution pour prouver qu'ils ne faisaient pas de l'obsolescence programmée et les iPhone auront une vie plus courte, on ne ralentit plus, on arrête.

Le client a toujours été perdant devant ces accusations douteuses. C'est une guerre économique mondiale entre Apple, Google, Microsoft, Samsung. Vous croyez qu'ils prennent des risques d'économiser alors que la concurrence est sans pitié ?
Non, chacun veut être le premier.

Qui sait si derrière HOP il n'y a pas une naïveté qui favorise comme par hasard le pire ennemi d'Apple : Google.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mais il n'y a pas de fumé sans feu car si la justice s'en mêle ce n'est pas pour rien.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Et la présomption d'inocence, jamais ?
Et chaque fois qu'il y a un procès contre les témoins de Jéhovah, ce serait vrai ? Eh bien non, la France a même été condamnée et sa "justice" aussi.

Quoi qu'il en soit, il faudra voir si Apple sera condamné. Et alors les iPhones ne seront plus ralentis et tomberont en panne. Ce sera intelligent.
Tous coupables ! Et rétablissons la peine de mort... ^_^

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mais pour le moment il y a bien une enquête , je ne parle pas de condamnation.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
C'est exact, vous pensez que tout procès est fondé, or ce n'est pas le cas.
On verra bien, ne nous en faisons pas pour Apple... Ni pour les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft).

chico.

avatar
[size=33]pple peine à répondre à la demande de batteries d'iPhone neuves[/size]

  • Par   Pauline Verge 
     

  • Publié le 15/01/2018 à 16:46




Après avoir baissé drastiquement le prix de ses batteries, Apple doit faire face à un afflux de clients souhaitant profiter de l'offre de remplacement de la batterie d'origine. Certains stocks sont insuffisants et les temps d'attente s'allongent.
Chez Apple, les dernières semaines n'ont pas été de tout repos. Après avoir dû reconnaître qu'une mise à jour bridait volontairement les performances des iPhone 6, 6S, SE, 7 et 7Plus pour préserver les batteries vieillissantes, la marque propose, depuis le début de l'année, à tous les propriétaires de ces modèles la possibilité de remplacer leur batterie d'origine. Jusqu'au 31 décembre 2018, l'opération n'est facturée que 29 euros au lieu des 89 euros habituels, sans avoir à fournir de justifications.
Visiblement inquiets quant aux capacités de leur appareil, les détenteurs sont très nombreux à vouloir profiter sans attendre de l'offre.
» LIRE AUSSI - Apple présente ses excuses et baisse le prix de ses batteries
Résultat: Apple est confronté à un problème logistique et certains magasins font face à une rupture de stock, selon les informations du site MacRumors qui a eu accès à une note interne distribuée par la marque aux Apple Stores et à ses revendeurs agréés.
D'après celle-ci, les batteries les plus touchées par ces problèmes d'approvisionnement seraient celles des iPhone 6 Plus. Si les délais d'attente varient selon les régions, ce modèle ne serait pas disponible aux États-Unis avant la fin du mois de mars. Pour les iPhone 6 et 6S Plus, l'attente devrait être moins longue et ne pas excéder deux semaines. Les modèles 6S, 7, 7 Plus et SE seraient toutefois toujours disponibles. En France, certains Apple Stores sont confrontés au même problème et une liste d'attente a été mise en place afin de faire patienter les clients, selon les informations du site 01net.
Pourtant, tous les téléphones ne nécessiteraient pas forcément un changement immédiat de batteries. Apple doit publier prochainement une mise à jour du logiciel iOS avec de nouvelles fonctionnalités qui permettront une vision plus simple de l'état de santé de la batterie de leur iPhone. Il sera ainsi possible de voir soi-même si sa condition affecte les performances.

Un nouveau souci de batteries en feu

D'après un analyste de la banque britannique Barclay's, Mark Moskowitz, l'attractivité de cette opération de remplacement des batteries pourrait poser un autre souci à Apple. Si les propriétaires des 519 millions de modèles concernés décidaient de profiter de la promotion, cela pourrait différer ou empêcher d'autant la vente de nouveaux modèles. L'analyste avance le chiffre de 16 millions de ventes en moins.
Enfin, Apple doit faire face à un autre problème sur certaines de ses batteries. Deux magasins ont dû être évacués, à Zürich en Suisse et à Valence en Espagne la semaine dernière. dans les deux cas, une batterie d'iPhone a émis de la fumée et pris feu. À Zürich, l'incident a fait huit blessés légers dont un employé de l'Apple Store qui avait tenté de retirer la batterie de l'appareil. A Valence, il n'y a eu aucun blessé n'a été recensé. Les causes des dysfonctionnements n'ont pas encore été clairement établies.

Josué

avatar
Administrateur
[size=34]Des smartphones toujours plus intelligents et plus chers [/size]



 Par Emmanuel Botta et Emmanuelle Pesez, publié le 12/03/2018 à 07:00 , mis à jour à 09:52


Le marché du smartphone vient d'enregistrer sa toute première baisse... en volume. Mais, Les smartphones coûtant de plus en plus cher, le secteur voit son chiffre d'affaires progresser de près de 9%.


C'est une première dans la courte mais déjà riche histoire des smartphones: le marché a enregistré au dernier trimestre 2017 sa toute première baisse... en volume. Car, s'il s'en est vendu moins, ils coûtent de plus en plus cher, ce qui permet au secteur d'enregistrer un joli chiffre d'affaires de 388,7 milliards d'euros, en progression de près de 9%.  

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum