Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

la Russie a classé parmi les pires violateurs de la liberté religieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

chico.

avatar
Pour la première fois, la Russie a classé parmi les pires violateurs de la liberté religieuse
Le rapport annuel de l'USCIRF élargit les pays particulièrement préoccupants.
KATE SHELLNUTT 26 AVRIL 2017 10:44Pour la première fois, la Russie a classé parmi les pires violateurs de la liberté religieuse
Image: Chany Crystal / Flickr
La répression en cours de la Russie contre les minorités religieuses, les missionnaires étrangers et les évangélistes lui a valu une place parmi les pires pays du monde pour la liberté de religion.


Newsletters gratuites
Votre information quotidienne des rédacteurs en chef de la CT.Restez informé des mises à jour de CT Direct, Today in Christian History et CT Weekly newsletters.

Email Address
submit
PLUS D'INFORMATIONS
La Commission américaine de la liberté religieuse internationale (USCIRF), qui dénonce les contrevenants à la liberté religieuse pour le Département d'Etat, a énuméré l'ancien État soviétique parmi six nouveaux pays de première importance (CPC) dans son dernier rapport annuel , publié mercredi.

C'est la première fois dans les 20 ans d'histoire de la Commission que la Russie a fait la liste. Au total, 16 pays détiennent actuellement la désignation CPC, et une autre douzaine sont en cours de classement en tant que niveau 2.

La Russie est le seul pays dont la répression de la liberté religieuse s'est intensifiée et s'est étendue dans un État voisin par l'occupation militaire depuis que l'USCIRF a commencé à la surveiller, ont indiqué les responsables. Le rapport a consacré sept pages à ses politiques problématiques, de la «persécution des minorités religieuses dans les régions occupées de la Crimée et de Donbas» aux mouvements récents contre les chrétiens non orthodoxes dans son cœur.

La semaine dernière, la Cour suprême de Russie a officiellement interdit les Témoins de Jéhovah à l' échelle nationale après plusieurs années de listes noires et de fermeture des centres régionaux.

"Le droit des Témoins de Jéhovah à la liberté religieuse est éliminé par une application défectueuse de cette loi", qui marque l'organisation pacifiste d'un groupe extrémiste, a déclaré Thomas Reese, président de l'USCIRF et prêtre catholique. La commission a recommandé au gouvernement des États-Unis d'exhorter la Russie à modifier la loi afin d'ajouter des critères qui l'empêchent d'être utilisés contre des groupes pacifiques.

En outre, la commission veut voir plus de pression sur les fonctionnaires russes sur l'application répressive d'autres lois, y compris la loi sur les «agents étrangers» qui limite l'activité missionnaire et une réglementation anti-évangélisation 2016 (connue sous le nom de «loi Yarovaya») Qui empêche les Russes non orthodoxes de partager leur foi en dehors des édifices officiels de l'église.

Les évangéliques russes, qui représentent moins de 1 pour cent de la population, continuent à repousser les restrictions, ce qui a entraîné des arrestations, des amendes et des matériaux confisqués pour les protestants reconnus coupable. Ils ont risqué le châtiment pour continuer à répandre l'évangile.

"Ils disent:" Si cela viendra, cela ne nous empêchera pas d'adorer et de partager notre foi ", a déclaré à l'année dernière CT Sergey Rakhuba, président de Mission Eurasia et ancien planteur d'église de Moscou . "La Grande Commission n'est pas seulement pour un temps de liberté".

Le rapport de l'USCIRF indique que les violations de la liberté religieuse sont plus fréquentes et plus sévères. À l'échelle mondiale, l'état de la liberté religieuse s'est suffisamment aggravé pour que la commission s'inquiète du fait que les observateurs deviennent «engourdis aux violations du droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion».

Au-delà de la Russie, la commission a évoqué plusieurs problèmes majeurs:

Le génocide continu d'ISIS et la violence sectaire au Moyen-Orient
Menace de violence envers les chrétiens coptes en Egypte
Les lois sur le blasphème dans des pays comme le Pakistan
La liste complète des pays de niveau 1 concernent particulièrement: la Birmanie , la Chine , l' Érythrée , l' Iran , la Corée du Nord , l' Arabie saoudite , le Soudan , le Tadjikistan , le Turkménistan et l' Ouzbékistan , avec l'ajout de la République centrafricaine , du Nigeria , du Pakistan , de la Russie , de la Syrie , Et le Vietnam cette année.

samuel

avatar
Administrateur
Et dernière tout ça il y a la religion orthodoxe.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ou la religion orthodoxe domine nous avons des problèmes.

papy

avatar
La Russie rejette la décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) si elle n'est pas autorisée à sélectionner les juges
Par Dan Alexe
Rédacteur collaborateur, Nouvelle Europe
Vyacheslav Volodine, le président russe de la Douma, a déclaré que Moscou ne se considérerait pas liée par les arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg si la Russie n'est pas autorisée à participer à la sélection des juges.
Volodine a fait ces commentaires à Saint-Pétersbourg le 14 octobre à l'ouverture d'une session de l'Union interparlementaire.

Les juges de la CEDH sont sélectionnés par les députés de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Le 10 octobre, la Cour européenne des droits de l'homme a décidé que les autorités russes devraient verser 300 000 euros d'indemnités pour les 20 citoyens russes dont les proches ont été tués en Tchétchénie il y a 17 ans.

Selon le tribunal, 21 proches des requérants sont décédés le 5 février 2000 dans la colonie de Novye Aldy, à la périphérie de Grozny, au cours d'une opération menée par des services de sécurité. Une enquête a été lancée, mais elle n'a pas été menée correctement.

Le tribunal "estime qu'il y a eu violation de l'article 2 de la Convention (sur les droits de l'homme) en raison de l'absence d'enquête effective sur le décès des proches des requérants après novembre 2007."

La CEDH a ordonné à la Russie de verser 15 000 euros aux requérants et 2 500 euros pour couvrir les frais exposés devant le tribunal.

La délégation russe de l'APCE a été privée de ses droits de vote en avril 2014 en raison de l'annexion illégale de la région ukrainienne de Crimée par Moscou. La Russie, en réponse, s'est retirée de toutes les activités de l'APCE. En juin, la Russie a suspendu ses contributions financières au Conseil de l'Europe.

Le 13 octobre, la présidente du Conseil de la Fédération de Russie, Valentina Matviyenko, a fait une déclaration similaire à propos des juges de la CEDH, déclarant que toute personne choisie sans la participation de la Russie "ne sera pas pleinement légitime".
https://www.neweurope.eu/article/russia-reject-european-court-human-rights-echr-not-allowed-select-judges/

papy

avatar
[size=40][size=40]RUSSIE: LA COUR SUPRÊME MENACE LES DROITS PARENTAUX DES TÉMOINS DE JÉHOVAH, PAR EXEMPLE[/size][/size]

[size=21]La Cour suprême recommande de priver les parents qui impliquent des enfants dans les sectes de leurs droits

[/size]
RIA Novosti (14.11.2017) - bit.ly 2yNosuV | bit.ly 2AKBE3W - La Cour suprême russe a confirmé une recommandation visant à réduire les droits parentaux des personnes qui impliquent des enfants dans des sectes, des organisations extrémistes ou des organisations terroristes, a déclaré RIA Novosti au service de presse de la Cour.
L'assemblée plénière de la Cour suprême a confirmé l'ordre de régler les conflits liés à la protection des droits et des intérêts légaux d'un enfant. Il note que lorsque les droits parentaux sont abusés, les tribunaux peuvent réduire ces droits.
"Il faut comprendre que c'est un abus des droits parentaux d'utiliser ces droits au détriment des intérêts des enfants, par exemple, créant des obstacles à l'éducation; les impliquer dans le jeu; ou encourager le vagabondage, le vol, la prostitution, l'usage de boissons alcoolisées, de drogues ou de substances psychotropes, ou des substances potentiellement psychoactives ou enivrantes dangereuses », note le plénum.
L'ordonnance indique également que c'est un abus de droit d'impliquer un enfant "dans l'activité d'une association publique ou religieuse ou d'une autre organisation à l'égard de laquelle une décision judiciaire a pris effet concernant la liquidation ou l'interdiction de son activité". les lois «sur la lutte contre l'extrémisme» et «sur la lutte contre le terrorisme» (par PDS, publié le 14 novembre 2017).
[size]
........................................[/size]

samuel

avatar
Administrateur
C'est loi et fait pour les TJ c'est des plus évident.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum