Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

12-18 juin LAMENTATIONS 1-5

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Lun 12 Juin - 13:45

Josué

avatar
Administrateur

12-18 juin
LAMENTATIONS 1-5
*** si p. 130 Livre de la Bible numéro 25 — Lamentations ***
Écrivain : Jérémie
Lieu de composition : près de Jérusalem
Fin du travail de composition : 607 av. n. è.
ASSURÉMENT, ce livre des Écritures inspirées porte bien son nom. Il s’agit d’une lamentation exprimant l’affliction causée par le malheur survenu au peuple choisi par Dieu, savoir la destruction de Jérusalem en 607 av. n. è. par Neboukadnetsar, roi de Babylone. En hébreu, ce livre est désigné par son premier mot ʼÉkhah !, qui signifie “ Comme ! ”. Les traducteurs de la Septante l’ont appelé Thrênoï, ce qui veut dire “ Chants funèbres, Lamentations ”. Le Talmud babylonien utilise le terme Qinôth, c’est-à-dire “ Complaintes, Élégies ”. C’est Jérôme qui, écrivant en latin, donna au livre le titre de Lamentationes, duquel dérive le titre français.

2 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Lun 12 Juin - 14:02

Josué

avatar
Administrateur
voire la vidéo.
https://www.jw.org/fr/publications/videos/introductions-livres-bible/livre-des-lamentations/

3 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Lun 12 Juin - 16:00

Josué

avatar
Administrateur
Introduction

 Les discours des prophètes ont été les chefs-d’œuvre de ce qu’on appelle en littérature le genre oratoire ; les Lamentations de Jérémie peuvent être considérées comme ce qu’il y a de plus élevé et de plus parfait dans le genre élégiaque. Le livre ainsi nommé comprend cinq complaintes, qui ont pour sujet la ruine de Jérusalem et la destruction du peuple de Dieu par le roi des Babyloniens, Nébucadnetsar. Les Hébreux nomment ce livre Eca, terme qui signifie : Comment, parce que c’est par ce mot que commence le premier chant ; comparez aussi le commencement des second et quatrième chants (Chapitres 2 et 4). C’est un usage juif de nommer les livres d’après le mot ou d’après le sujet initial. Les traducteurs grecs (les Septante) ont appelé le livre qui nous occupe Thrênoi, c’est-à-dire chants funèbres ; la version latine (Vulgate) lui a donné le nom de Lamentationes, qui a passé dans notre langue. Chez les rabbins, il est souvent appelé Kinoth, c’est-à-dire complaintes. Ce nom est appliqué, #2S 1:17, à l’élégie composée par David sur la mort de Saül et de Jonathan, et #2Ch 35:25, au chant funèbre que composa Jérémie sur la fin tragique du roi Josias. Ce prophète emploie lui-même plusieurs fois ce terme dans le livre de ses prophéties ; comparez 7.29 ; 9.10, 20. Ces passages prouvent que dès les temps les plus anciens c’était l’usage d’employer la forme poétique pour exprimer les grandes douleurs nationales.


 Le livre des Lamentations avait sans doute primitivement sa place dans le Canon hébreu immédiatement après le livre des prophéties de Jérémie. C’est là qu’il est placé dans la version des Septante, et des témoignages de plusieurs Pères de l’Église semblent attester cet arrangement. S’il en est ainsi, ce sont les rabbins postérieurs qui, probablement dans un but liturgique, l’ont détaché du livre de Jérémie pour le réunir aux livres de Ruth, du Cantique des Cantiques, de l’Ecclésiaste et d’Esther, et former ainsi le recueil des Cinq rouleaux qui fait partie des Hagiographes (voir l’introduction générale).

Source : bible Annotée.

4 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Lun 12 Juin - 16:05

Josué

avatar
Administrateur
La position du livre et son titre dans les LXX proviennent de la tradition qui attribue ces poèmes à Jérémie ; dans les LXX, ils sont introduits de la manière suivante : « Et il advint qu’après la déportation d’Israël et la dévastation de Jérusalem, Jérémie s’assit, pleurant et se lamentant sur la ville. Voici ses paroles... » Le Targum syriaque et le Talmud (Baba Bathra) rapportent que « Jérémie écrivit son propre livre, les Rois et les Lamentations ». Dans #2Ch 35:25, on se réfère à des lamentations composées par ce prophète sur la mort du roi Josias ; on dit qu’elles ont été mises par écrit et que leur usage est devenu « une coutume en Israël » ; cf. La. 2.6 ; 4.20. Mais le thème de notre livre n’est pas tant le décès d’un souverain que la destruction d’une ville, et le verset 20 du chapitre 4 pourrait aussi se référer à Sédécias, malgré son indignité (cf. les sentiments exprimés dans #2S 1:14,21). Jérémie, le prophète en pleurs (cf. #Jér 9:1; 14:17,22; 15:10-18, etc.) pourrait à la rigueur être considéré comme l’auteur des Lamentations, n’étaient les difficultés que présente ce point de vue. Les poèmes sont écrits dans un style plus orné et plus artificiel que celui de Jérémie ; les chapitres 2 et 4 évoquent davantage celui d’Ézéchiel. Le chapitre 3 rappelle les #Ps 119; 143$. L’attitude vis-à-vis des puissances étrangères impliquées au verset 17 du chapitre 4 n’a rien de commun avec l’opinion dite « collaborationniste » de Jérémie et ne reflète pas son expérience personnelle.

Pour ces raisons, de nombreux exégètes estiment que l’auteur a dû être un contemporain plus jeune de Jérémie et qu’il a vu, comme lui, les malheurs atroces subis par Jérusalem lors de sa prise par les forces babyloniennes en 587-586 avant Jésus-Christ. D’autres pensent que les chapitres 2 et 4 sont l’œuvre d’un témoin oculaire (notez la compassion de l’auteur pour la souffrance des enfants ; 2.11,12,19,20 ; 4.4,10) écrivant environ en 580 avant Jésus-Christ. On aurait ajouté à ces chapitres, peut-être de sources différentes, une élégie nationale (chapitre 1), une lamentation personnelle (chapitre 3) et une prière (chapitre 5). Ces matériaux dateraient de 540 avant Jésus-Christ. Plusieurs considèrent que la collection tout entière serait beaucoup plus tardive et qu’elle aurait pour thème le siège de Jérusalem par Antiochus Épiphane en 170-168 avant Jésus-Christ, ou même l’attaque de Pompée en 63 avant Jésus-Christ. Mais ces hypothèses sont très invraisemblables. On peut citer en faveur de la date traditionnelle (c’est-à-dire la période de l’exil) le ton désespéré de tous les textes. Nous pouvons déduire de ce pessimisme que Cyrus le Perse n’était pas encore au pouvoir. Notons aussi que la période correspondante de l’histoire babylonienne est connue pour ses thrénes (chants funèbres) sur des villes tombées. Il reste actuellement des inscriptions cunéiformes invitant « la fille de... (nom de la cité vaincue) » à se lamenter sur son sort (cf. 11). La forme littéraire a pu être adoptée par les Juifs en exil.

STRUCTURE

Les commentateurs rabbiniques appellent ces poèmes les « sept acrostiches ». Nous constatons d’emblée que chaque chapitre comporte 22 versets, correspondant par leur nombre et leur disposition aux lettres de l’alphabet hébreu. Le chapitre 3 fait exception ; il compte soixante-six versets, trois au lieu d’un pour chaque lettre. Cet arrangement alphabétique aurait soi-disant pour but de montrer qu’« Israël a violé les commandements de aleph à tau » (ou, comme nous dirions, de A à Z), par analogie avec le #Ps 119, qui enseigne que l’homme doit concentrer toute son attention et tous ses désirs sur la loi. Les lettres successives de l’alphabet ne sont cependant pas employées au chapitre 5, bien que certains érudits prétendent qu’elles l’aient été à l’origine.

Les quatre premiers poèmes utilisent le vers irrégulier, dit élégiaque (hébreu qînâ), construit sur un rythme 3-2. Il apparaît aussi chez Jérémie.

MESSAGE

Le livre offre une description frappante du Dieu qui s’identifiera en Jésus-Christ à la souffrance et au péché de l’humanité. G.A.F. Knight (Torch Bible Commentary) a intitulé ce recueil « La veillée de Pâques de l’âme humaine ». Écrasée par les jugements de Dieu, celle-ci reste pourtant confiante dans Sa miséricorde inaltérable (cf. spécialement 3.19-25 ; 52-58). Selon Gottwald, les notes dominantes sont le châtiment et l’espoir. Par ailleurs, ces poèmes donnent un « aperçu instructif de la vie intérieure maintenue dans les cercles de Juifs fidèles à l’Éternel après l’effondrement de la nation » (A. Weiser).

SOMMAIRE

1.1-22 Première Ode

1.1-7 Jérusalem en deuil

1.8-11 Le péché entraîne la souffrance

1.12-22 Appel à la compassion

2.1-22 Seconde Ode

2.1-9 L’Éternel est devenu un ennemi

2.10-13 Les horreurs de la famine

2.14-17 Vrais et faux prophètes

2.8-12 Appel à la supplication

3.1-66 Troisième Ode

Source BCB.

5 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Mar 13 Juin - 11:13

Josué

avatar
Administrateur
Sans qu’on puisse déterminer d’une manière précise le moment où cette touchante élégie fut écrite, il est manifeste qu’elle a pour sujet la destruction de Jérusalem et la dévastation de la Judée. En de telles calamités, le cœur humain se resserre ou se fond, il devient insensible ou il s’abandonne au désespoir ; l’intention du prophète est de prémunir ses compatriotes contre l’un et l’autre de ces excès. Il veut qu’ils pleurent avec lui, mais comme lui

6 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Mar 13 Juin - 12:08

samuel

avatar
Administrateur
1:suscription
aCe chap. est un chant funèbre présenté dans l’ordre alphabétique héb. et divisé en 22 sections qui correspondent aux 22 lettres de l’alphabet héb. Chaque section débute par les lettres successives de l’alphabet héb. Pour les Hébreux, c’est un acrostiche. Cf. Ps 119:1, notes.
1:1

7 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Mer 14 Juin - 9:46

Josué

avatar
Administrateur
Le péché ne procure aucune joie. Jérusalem, ville pécheresse, autrefois capitale très peuplée du pays de Juda, est assise solitaire. En raison de sa dévastation, Juda est comparable à une princesse éplorée par le veuvage. Ses “amants”, tels que l’Égypte, ne l’ont pas délivrée de l’invasion babylonienne en 607 avant notre ère. Plus personne ne vient à Sion pour les fêtes. Ses enfants sont en captivité et ses adversaires rient de son écroulement. Des hommes impurs, des étrangers, ont profané le temple, et le peuple a dû donner ses choses de valeur pour se procurer de la nourriture. Tout cela à cause de son péché! — 1:1-11.

8 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Jeu 15 Juin - 9:32

Josué

avatar
Administrateur
D’une grande beauté poétique, ces Lamentations brossent un tableau saisissant des événements funestes qui s’abattirent sur cette ville condamnée. Des mères affamées allèrent jusqu’à faire cuire leurs enfants pour les manger. — Lamentations 1:1, 4, 6, 15, 18; 2:10, 20, 21; 4:10, 4, 16; 5:11-14.

9 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Ven 16 Juin - 8:41

samuel

avatar
Administrateur
Le deuxième poème est conçu sur le même modèle que le premier,a l'exception d'une interversion des lettres hébraïques ( pé-aïn au lieu de aïn-pé)correspondant ici aux versets 16et 17,le même ordre se retrouvera dans les deux poèmes suivants.

10 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Sam 17 Juin - 16:50

Josué

avatar
Administrateur
La nation d’Israël s’est montrée ingrate . Comme un Époux plein d’amour, Jéhovah prenait soin de son peuple. Par le truchement du prophète Jérémie, il lui rappela ce qu’étaient leurs relations au début. Nous lisons: “‘Je me souviens bien, en ce qui te concerne, de la bonté de cœur de ta jeunesse, de l’amour durant tes fiançailles [à l’exemple d’une vierge], de ta marche derrière moi dans le désert, dans une terre non ensemencée. Israël était quelque chose de saint pour Jéhovah, la première récolte [ou les prémices] pour Lui.’ ‘Tous ceux qui le dévoraient se rendaient coupables. Le malheur venait sur eux’, telle fut la déclaration de Jéhovah.” — Jér. 2:2, 3.

11 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Dim 18 Juin - 8:04

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le peuple connaît le chagrin, mais Jérémie est plein d’espoir. Il crie vers Jéhovah : “ À coup sûr, ton âmea [Jéhovah lui-​même] se souviendra et s’inclinera sur moi. ” (Verset 20). Il n’a pas de doute. Il sait que Jéhovah ne l’oubliera pas, ni ceux qui sont repentants parmi le peuple de Dieu. Que va donc faire le Dieu Tout-Puissant ? — Révélation 15:3.
Jérémie est certain que Jéhovah “ s’inclinera ” sur ceux qui se repentent sincèrement. Ces paroles évoquent une image pleine de tendresse. Jéhovah, “ le Très-Haut sur toute la terre ”, se penchera pour ainsi dire, relèvera ses adorateurs de leur triste condition et leur redonnera sa faveur (Psaume 83:18). Grâce à cette espérance solide, le cœur endolori de Jérémie trouve un vrai réconfort. Le prophète fidèle est déterminé à attendre patiemment le moment choisi par Jéhovah pour délivrer son peuple repentant. — Verset 21.

12 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Dim 18 Juin - 8:41

Josué

avatar
Administrateur
3:21-26, 28-33. Comment pouvons-nous endurer même des souffrances intenses ? Jérémie nous l’apprend. Nous ne devrions pas oublier que Jéhovah abonde en actes de bonté de cœur et que ses miséricordes sont nombreuses. Nous devrions également nous rappeler que le fait d’être en vie est une raison suffisante pour ne pas perdre espoir et qu’il nous faut être patients et attendre en silence (sans nous plaindre) le salut de Jéhovah. De plus, nous devrions ‘ mettre notre bouche dans la poussière ’, autrement dit, accepter humblement les épreuves en reconnaissant que si Dieu permet qu’elles se produisent, c’est qu’il a une bonne raison.

3:27. Pour un jeune, avoir sa foi éprouvée peut signifier endurer des difficultés et être ridiculisé. Toutefois, “ il est bon pour l’homme robuste de porter le joug pendant sa jeunesse ”. Pourquoi cela ? Parce qu’en apprenant à porter un joug de souffrances quand on est jeune, on se prépare à surmonter des obstacles au cours des années à venir.

3:39-42. Il n’est pas sage de nous “ répandre en plaintes ” lorsque nous souffrons en raison de nos péchés. Au lieu de nous plaindre de récolter les conséquences de nos mauvaises actions, “ scrutons nos voies et explorons-les, et revenons à Jéhovah ”. Nous ferons bien de nous repentir et de redresser nos manières d’agir.

13 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Dim 18 Juin - 12:14

Josué

avatar
Administrateur
À cause du péché de Juda, on n’a pas donné aux “précieux fils de Sion” plus de prix qu’à des poteries brisées et sans valeur. Durant le siège, mieux valait mourir par l’épée que rongé par la famine. Jéhovah a vraiment “déversé sa colère ardente”. Les prophètes et les prêtres contaminés errent en aveugles, et le roi Sédécias, “l’oint de Jéhovah”, a été capturé. Dieu allait maintenant prêter attention à la pécheresse Édom. — 4:1-22.

14 Re: 12-18 juin LAMENTATIONS 1-5 le Lun 19 Juin - 8:52

Josué

avatar
Administrateur
*** si p. 132 § 13-14 Livre de la Bible numéro 25 — Lamentations ***
Le livre des Lamentations révèle la totale confiance de Jérémie en Dieu. En proie à l’affliction profonde, écrasé par la défaite et n’ayant d’aucune source humaine espoir de consolation, le prophète attend le salut de la main du grand Créateur de l’univers, Jéhovah. Les Lamentations devraient inspirer l’obéissance et la fidélité à tous les vrais adorateurs et constituer un avertissement redoutable pour ceux qui manquent de respect à l’égard du plus grand nom de l’univers et de ce qu’il représente. La ruine d’aucune autre ville dans l’Histoire n’a inspiré une lamentation aussi pathétique et touchante. Ce livre est assurément utile en ce qu’il décrit la sévérité de Dieu vis-à-vis de ceux qui ont le cou raide, des rebelles irréductibles et impénitents.
14 Les Lamentations sont également utiles en ce qu’elles révèlent la réalisation de prophéties et d’avertissements divins (Lam. 1:2—Jér. 30:14 ; Lam. 2:15—Jér. 18:16 ; Lam. 2:17—Lév. 26:17 ; Lam. 2:20—Deut. 28:53).

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum