Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

« J’aimerais tant que cette interdiction injuste soit levée ! »

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
ÉGYPTE

« J’aimerais tant que cette interdiction injuste soit levée ! »

Ehab Samir, 52 ans, est un Témoin de Jéhovah égyptien. En raison des restrictions que le gouvernement a imposées à leur culte en Égypte, la plupart des Témoins de ce pays sont traités par les autorités « comme des criminels », explique M. Samir. C’est pourquoi il a trouvé réconfortant de lire sur Internet un article présentant les choses telles qu’elles sont.

L’article, intitulé « Le professeur Riham Atef écrit : les Témoins de Jéhovah », a été publié le 19 août 2016 par la revue en ligne égyptienne Shabab Misr. Le professeur Atef, maître de conférences à l’université du Caire et journaliste, dénonçait l’incompréhension dont font l’objet les Témoins de Jéhovah en Égypte. Elle connaît personnellement quelques Témoins de Jéhovah et s’est beaucoup renseignée à leur sujet. Elle affirmait : « Je suis convaincue de leur humanité et de leur respect des croyances des autres. »

« Ils encouragent à l’amour et à la paix »

Le professeur Atef disait s’adresser à « ceux qui ne connaissent pas du tout les Témoins de Jéhovah et à ceux qui en sont venus à les détester à cause d’informations inexactes qu’ils ont reçues ». Son article résumait certaines des principales croyances des Témoins et précisait « qu’on peut trouver de nombreux renseignements sur leur site Internet, www.jw.org ».

Le professeur Atef constatait qu’il y a une grosse différence entre la façon dont beaucoup considèrent les Témoins en Égypte et ce qu’elle a pu observer objectivement chez eux. Elle faisait remarquer : « Ils sont interdits, et je n’en comprends pas la raison. Ils sont politiquement neutres. [...] Ils encouragent à l’amour et à la paix. » Puis elle faisait raisonner ainsi ses lecteurs : « Y a-t-il des raisons de les interdire ? Ou sont-ils interdits parce que leurs enseignements bibliques sont différents des enseignements de l’Église ? »

« J’aimerais tant que cette interdiction soit levée ! »

M. Samir a tellement aimé l’article sur les Témoins qu’il s’est senti poussé à écrire une lettre de remerciement au rédacteur en chef. Il disait : « J’ai lu beaucoup d’articles dans les médias [d’Égypte] sur les Témoins de Jéhovah, mais peu d’articles parlaient d’eux en bien. C’est pourquoi je félicite le professeur Riham Atef pour son courage et son honnêteté. » La revue en ligne a publié la réponse de M. Samir le 11 décembre 2016.

Dans sa lettre, M. Samir se disait déçu par les traitements injustes que subissent les Témoins et mettait en cause les mensonges propagés par des ecclésiastiques. M. Samir affirmait que ces mensonges sont à l’origine de mauvais traitements qu’il a lui-même subis. Il observait ensuite : « Le mieux pour connaître quelqu’un, c’est de lui parler directement. C’est pourquoi j’aimerais remercier le professeur Riham Atef pour ce qu’elle a écrit. »

M. Samir terminait sa lettre par ce souhait : « J’aimerais tant que soit levée l’interdiction injuste qui pèse sur les Témoins de Jéhovah afin que nous puissions pratiquer librement notre culte dans notre pays ! »

La liberté de religion sera-t-elle à nouveau garantie ?

Il y a quelques dizaines d’années, les Témoins de Jéhovah d’Égypte étaient enregistrés en tant que religion et bénéficiaient de la liberté de culte. Mais en 1960, on leur a retiré leur statut juridique et refusé de nombreux droits humains et religieux accordés à diverses religions chrétiennes en Égypte.

Depuis, les Témoins de Jéhovah égyptiens continuent de montrer qu’ils sont des membres stables de la société, des personnes qui « encouragent à l’amour et à la paix » en toutes circonstances, pour reprendre les termes du professeur Atef. Tout comme M. Samir, beaucoup espèrent que les Témoins de Jéhovah pourront bénéficier à nouveau de leurs droits fondamentaux et de la liberté de religion en Égypte.
https://www.jw.org/fr/actualites/juridique/par-region/egypte/aimerais-tant-interdiction-injuste-levee/

samuel

avatar
Administrateur
Ce n'est malheureusement pas le seul pays musulman ou les témoins de Jéhovah sont interdits et la tendance va pas en s'améliorant.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Pour défendre les témoins de Jéhovah en général et des témoins de Jéhovah en particulier, persécutés sur des forums indignes, qu'est-ce que j'ai pu prendre en humiliations, rejets, censures, fausses accusations.

Et même ici, un internaute m'insulte avec haine dans un de ces forums de la honte, c'est dire si le Mal se régale en ce moment. Par exemple :
Patrice1633 a écrit:Oui Médico, rire mais pas comme ici ici meme rire de Jesus c'est impensable ...
C'est rendu des MOQUERIES ...

Mr le Cratholique vous me décevez beaucoup.


Le contre-coup est que des lecteurs ne viennent plus ici, croyant que les témoins de Jéhovah seraient ainsi.

Quand on tombe sur ces gens, il faut les ignorer définitivement, pour ne plus être détourné, et poursuivre en paix.

Nous sommes persécutés, c'est ainsi. Veillons et prions.

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Persecuter? 
Ouff vous aviez mis des images dénigrants Jesus Christ, ca m'a déçu, alors je ne vois pas le probleme de l'avoir dit, aucunement. 
Venant de votre part ca m'a déçu!

Alors ou est votre amour?
On ne sais pas!
Je t'invite meme a prendre une etude biblique, alors je ne vois aucune haine de ma part, Desoler de votre jalousie Marmhonie, moinje vous aime bien, juste que je n'aimes pas vous image riant de Jesus Christ!

Àimer son prochain est aussi s'il s'égare nous devons lui expliquer ce qu'il a mal fait, et mettre des images dégoûtante sur Jesus, ce n'est pas approprier pour quelqu'un qui dit aimez Jesus ...

Quel grand persécuteur je suis de vous aider à prendre conscience de respecter Jesus, et de ne pas vous moquer de lui avec vos images ...
Alors sï vous n'aimez pas etre ramenez dans le droit chemin, cela vous appartient à vous seulement ...

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il ne faut pas non plus oublier que Jésus nous avaient averti , le disciple n'est pas plus grand que le maître.si ils m'ont persécuté il vous percécuterons aussi.

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Sï une personne met des images de Jesus avec une mitraillette a la main en train de tuez des gens, et se dit chretien, et que je vais lui dire que ce n'est peut etre pas approprier je ne pense pas aucunement persecuter une personne, mais bien de l'aider à se rapprocher de Jesus et Jehovah!!

samuel

avatar
Administrateur
Je ne vois pas le rapport avec le sujet.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
samuel a écrit:Je ne vois pas le rapport avec le sujet.
Il n'y en a pas, c'est totalement incohérent et le mal fait par une personne simple qui ne comprend rien à rien. Au moins je sais maintenant qu'il n'y en a rien à attendre.

C'est aussi cela le fait d'être persécuté par ces gens là, ils sont très simples, se sont radicalisés tout seul, sans rien avoir colpris, et sont dangereux parce qu'irresponsables.

L'humour leur est interdit, la haine leur est plus facile, et ils se croient fiers, en plus, de vous faire du mal, au nom soit disant de Jéhovah, alors même que j'ai toujours défendu les témoins de Jéhovah, l'ayant payé du reste très cher.

Tout ce que je demande, c'est que cette personne cesse de m'ennuyer ici. Ailleurs elle a fait le vide autour d'elle.

Il faut un grand savoir, des études approfondies, pour défendre les traduction du Monde Nouveau devant des théologiens catholiques qui sont aussi polyglottes en langues anciennes. Et de même pour carrément critiquer notre pape, des Bibles catholiques qui comportent des erreurs.

Il faut savoir arrêter des persécutions contre des témoins de Jéhovah, et dans ce sens, comme promis, Vanessa a bien disparu des forums devant les ennuis qui ont frappé à sa porte. Tout s'est bien passé comme promis, parce que les poursuites et actes légaux ont suivi ! Personne d'autre ne voulait et n'osait le faire. Sans compter toutes celles et ceux qui la protégeaient, lui offrant tous les interdits d'une modérations, pour la soutenir dans ses persécutions systématiques de tout témoin de Jéhovah. Eh oui !

Parce que, ne vous y trompez pas, un persécuteur de témoins de Jéhovah est automatiquement contre la charte d'un forum et tombe sous le coup de la loi. Il faut donc qu'on la soutienne, qu'on change la charte exprès. Cela s'appelle "association de malfaiteurs". On a bien vu ces autres malfaisants, comment aux commandes d'un forum de la honte, ils ont manipulé des témoins de Jéhovah alors qu'ils prenaient plaisir à eurs mentir, à les voir souffrir en plus longtemps possible.

Ce sont des conduites mafieuses, haineuses, perverses, sadiques, et au moins, j'ai pu mettre fin à une perverse, ce qui a fortement déplu pour me faire virer, alors malade.

C'est dans ce contexte qu'on appelle des ordures (pardon), qu'il est navrant de voir un simple m'insulter alors qu'il se prétend témoin de Jéhovah. C'est incohérent et bien triste.

Que les témoins de Jéhovah souent persécutés, particulièrement en France, soit. Mais qu'un faux-semblant de témoin de Jéhovah se croit fier de vouloir bousiller ceux qui payent très cher pour aider tout témoin de Jéhovah, c'est incroyable. Soit c'est un fou, soit c'est un simple.

Or, c'est tous les jours, constamment, que je me bats pour défendre aux témoins de Jéhovah leurs droits égaux de vivre librement leur foi. Et de faire progresser cette religion si mal connue.

Il faut donc continuer à prouver le bien fondé. Tout en comparant les autres religions.

Les témoins de Jéhovah ne se font pas exploser en kamikazes, ne soutiennent financièrement aucune guerre, n'ont jamais d'arme, sont pacifiques, ne rackettent pas avec la dîme, n'ont jamais participé à aucune guerre ni ne sont entrés dans un corps d'armée. C'est impossible ! On vous distribue dans vos boites aux lettres des publicités constamment, et on n'a pas le droit d'apporter gratuitement une Bible dans a langue de votre choix ?

Avant hier sous les nazis, aujourd'hui en Russie, et demain peut-être en France, voilà l'actualité des persécutions contre les témoins de Jéhovah. Le Qatar peut financer des clubs sportifs avec les fortunes du Djihad, pas de problème. Les athées communistes peuvent torturer en Chine tout chrétien et vendre leurs organes,pas de problème. Mais qu'un témoin de Jéhovah ou un sympatisant lucide vous offre une revue, une Bible, et voyez ce que cela va lui coûter en haines et problèmes !

Il serait temps qu'on arrête la casse. Sous le Président Hollande, durant ses deux premières années, il a persécuté les cathos. Rappelez-vous les manifestations monstres, et sa chute dans les sondages quandtous les curés étaient prétendument des pédophiles. À 4% de popularité, Hollandea changé, il a laissé tranquille les cathos pour reporter sa haine cintre les témoins de Jéhovah. Ce n'est que ça, de la haine d'un irresponsable.

Malheureusement pour lui et ses sinistres amis, laFrance reste très majoritairement catholique en acceptant avec sympathie les témoins de Jéhovah et la Bible. Les deux partis olitiques, PS et UMP Les Républicains n'ont mêe pas été au second tour des Présidentielles. Du jamais vu.

Quand les poitiques comprendront que la haine des chrétiens n'apporte rien, ils changeront. Tout se paye dans une vie, touours. Cela doit consoler les témoins de Jéhovah persécutés et qui sont en grandes souffrances. On ne peut rien contre leur foi et leur non violence.

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Montre moi ou jlai ennuyer Marmhonie, montre moi ...

Sï je vous montre des verset biblique démontrant que Jesus n'est pas Dieu, cela n'est pas de la persécution!

Pourquoi encourager de lire le Coran sï vous vous dites Chretien?

Avez vous de l'amour fraternel?
Àimez son prochain?

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il faut rester sur le sujet qui est basé sur l'interdiction en Russie et qui n'a rien à voir avec la divinité de Jésus.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mikael a écrit:Il faut rester sur le sujet qui est basé sur l'interdiction en Russie et qui n'a rien à voir avec la divinité de Jésus.
Exactement !

Je vous le disais, hier l'Allemagne nazie, aujourd'hui la Russie (et la Chine continentale), et demain qui ?

Il faut donc s'accrocher à rappeler les persécutions des nazis contre les témoins de Jéhovah, à signaler les persécutions ACTUELLES contre les témoins de Jéhovah et les sympathisans, car sinon, demain, la monstruosité reviendra !

Et c'est inacceptable. Un chrétien qui condamne un témoin de Jéhovah est un criminel en puissance. Il faut parler ! Il faut ENSEIGNER L'HISTOIRE.


Idem, toute personne qui persécute des témoins de Jéhovah doit finir au tribunal, Vanessa a été éliminée ainsi, par la force de la loi.


C'est la seule solution, il faut systématiquement alerter toute personne qui persécute, surtout si elle se déguise en mouton comme Vanessa qui se disait alie des témoins de Jéhovah.


Il faut dénoncer les complices de Vanessa !



Mikael, je ne peux défendre d'où je suis, en dehors de Russie, des témoins de Jéhovah russes et chinois persécutés.


La seule solution est de mettre un terme à tous ces complices qui continuent, et nettoient en profondeur tout ce qui les gêne.



Dernière édition par Marmhonie le Lun 10 Juil - 15:08, édité 1 fois

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le but de la bible est de l'appliquer, alors d'avoir de l'amour pour son prochains tout simplement

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Et bien sûr, mettons fin au trollage de Patrice qui tente systématiquement d'étouffer mes messages.


Les témoins de Jéhovah sont toujours persécutés en Europe, en France, au Québec, pas seulement en Russie


Combattre ces gens du mensonge et de la haine


Cependant, ne faisons jamais ce qu'ils nous font, restons dignes !

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Svp Mr, appliquer l'amour dans votre vie ...
Ne le faite pas pour moi mais pour Dieu!!


Applique le texte du jour d'aujourd'hui ...

Que votre amour fraternel demeure!
Lien : https://wol.jw.org/fr/wol/dt/r30/lp-f/2017/5/2

L'aviez vous lut?

Josué

avatar
Administrateur
Il faut faire confiance en Jéhovah pour que dans le temps cette interdiction soit levé.

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Oui, cher Patrice en qui je renouvelle toute ma confiance, dans le saint Nom divin Jéhovah, je lis tout, sur tous les forums.
C'est un énorme travail qui permet de savoir qui fait quoi, et comment.

Faveur imméritée sur faveur imméritée, faisons confiance en Jéhovah et au surnaturel qu'il gère et manifeste dans le temps des hommes.

Les témoins de Jéhovah ont toujours eu une avance technologique sur les autres chrétiens. À la création des preniers gramophones, les témoins de Jéhovah diffusaient déjà gratuitement des prêches sur vinyls.

Aujourd'hui, le site JW.ORG est ce qui se fait de mieux au monde, reconnu officiellement par Google qui connait tous les sites du monde entier. Et de cette avance en technologie, en diffusion, insiprons-nous ici aussi pour en finir avec les harcèlements, les insultes, la haine, le Mal sur Internet. On sait faire, Vanessa est tombée sans besoin de personne, et effectivement personne ne nous a aidé, au contraire.

Un témoin de Jéhovah est harcelé ? Qu'il prenne un pseudo et vienne ici nous contacter. Peu importe sa langue, nous nous adaptons vite. Et nous savons agir, comme promis. Selon la loi. Et par notre foi invariante.

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Stp Marmhonie, je connaîs pas la cause que tu t'est lèver de mauvais pieds, mais je t'encourage a aimez ton prochains, notre prochain c'est ceux qui nous entoure , notre famille, nos amis, au travail, sur les forum aussi, chaque membre que tu rencontre ce sont ton prochain, tû est mon prochain et je suis ton prochain ...

Tu semble content pour Vanessa qu'elle aï eu des probleme, pendant qu'elle progresse vers la verite, je lui ai parler il y a pas sï longtemps, elle etsit très calme et çherche s comprendee les ecritures ... Elle avais changer ...
Elle est chez les pentcotiste je crois, elle çherche la verite, 

Pourtant tû semble lui souhaiter du mal, de mauvaise chose, et tû semble brandir ce genre de probleme en ma personne aussi ...
Venant de toi te disant CHRETIEN!

Sache Marhmonie que je t'aime bien, mais tû a du degout envers moi pour mon ecriture et tû çherche plein de chose pour me pointer ...

Ca t'appartient, mais je ne crois pas que ce sois de l'amour fraternel ...

Sache que des images dénigrant Jesus que tû appele cela de l'humour, j'en ai aï de l'humour mais sur notre sauveur c'est tres déplacer ...

Sï une personne se sent persecuter, qu'il appelle le Createur et le prie en secret et s'il est trouver juste aux yeux de Jehovah alors il le delivrera ...

Sï j'ecrit des posts ca et la, ne le prend pas mal, j'ecrit la verite ce qui fera honneur à notre Dieu ...

Pour moi que ce sois la religion que tu voudra, y a deux personne importante au ciel ...

Jehovah et son fils ...
Jean 17:3

Amicalement!

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Sois tranquille, cher Patrice, je t'estime sincèrement et ton message m'a touché. Non seulement je n'ai rien contre toi, mais je t'estime. L'affaire est entendue, soyons unis et réunis dans la vraie Paix, celle de Jéhovah et de Jésus


Je suis content que Vanessa ait trouvé sa voie et son chemin. Laissons-la tranquille, tout est pardonné

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Alors on vas a la salle du Royaume?
J'aimerais te rencontrer, je te garde une place tout au côté de moi ... 
Nous chanterons ensemble un cantique sur la Misericorde de Dieu.

Les anges sont fière de nous presentement ...

aller une bonne poigner de mains et une gande accolade chretienne !

Josué

avatar
Administrateur
Témoins de Jéhovah en Russie, 4 juillet 2017

Malgré les tentatives persistantes du parquet pour trouver deux croyants pacifiques pour être des "extrémistes", le tribunal a de nouveau rendu un verdict d'acquittement avec le droit de réhabilitation.

Le 21 juin 2017, la cour de la ville de Sergiev-Posad a publié le verdict qui a acquitté Viacheslav Stepanov et Andrei Sivaka, Témoins de Jéhovah de Sergiev Posad (province de Moscou) qui, au cours de quatre ans, ont fait l'objet de poursuites pénales injustes. Plus tôt, le 4 mars 2016, le tribunal a jugé ces croyants innocents, mais sur la base de la demande du parquet, l'affaire pénale a été considérée une deuxième fois par un juge différent. Désireux de justifier la persécution illégale des croyants dans les années, le bureau du procureur a de nouveau fait appel du deuxième verdict d'acquittement.

Les témoins de Jéhovah sont loin d'être une manifestation d'extrémisme et ils considèrent la poursuite des croyants sur les accusations fictives comme une répression. (Tr. Par PDS, publié le 4 juillet 2017)


DANS LE SERGIEV POSAD, ELDERS DES TÉMOINS DE JEHOVA, LA CONGRÉGATION ACQUISTE
SOVA Centre for New and Analysis, 4 juillet 2017

La deuxième considération du cas de Viacheslav Stepanov et Andrei Sivak a pris fin avec son acquittement.

Le 21 juin 2017, la cour de la ville de Sergiev-Posad, dans la province de Moscou, a mis fin à la deuxième considération du cas des aînés de la congrégation des Témoins de Jéhovah Viacheslav Stepanov et Andrei Sivak, accusés d'inciter à la répression religieuse commise par un groupe organisé (point "v" De la deuxième partie de l'article 282 du Code pénal). Les accusés ont été acquittés.

L'affaire pénale fondée sur l'article 282 du Code pénal contre Stepanov et Sivak a été lancée en avril 2013. Les croyants ont été accusés qu'au cours des réunions ils faisaient des déclarations qui incitaient la haine religieuse; En particulier, ils ont cité des brochures interdites aux Témoins de Jéhovah: "Qu'est-ce que la Bible enseigne vraiment?" Et «Atteignez-vous à Jéhovah», qui contient des caractérisations négatives d'autres religions, y compris le christianisme «traditionnel» et les clercs chrétiens et qui exhortent à rejoindre les Témoins de Jéhovah.

De retour en mars 2016, le tribunal de la ville de Sergiev-Posad est arrivé à la conclusion concernant l'innocence de Stepanov et Sivak, ne trouvant pas dans leurs déclarations des indicateurs d'incitation à la haine et notant des violations substantielles dans la conduite des analyses d'experts au stade de l'enquête préliminaire. Cependant, en mai 2016, la Cour provinciale de Moscou a rendu une décision d'appel par laquelle elle a infirmé le verdict et a renvoyé l'affaire pour un nouvel examen.

Nous considérons la poursuite des Témoins de Jéhovah pour que l'extrémisme soit une discrimination religieuse. (Tr. Par PDS, publié le 4 juillet 2017)

Russie Religion News Current News Items

Indication de responsabilité éditoriale: RRN n'a pas l'intention de certifier l'exactitude des informations présentées dans les articles. RRN a simplement l'intention de certifier l'exactitude de la traduction en anglais du contenu des articles tels qu'ils apparaissaient dans les médias des pays de l'ex-URSS.

Si le matériel est cité, veuillez créditer la publication à partir de laquelle il est venu. Il n'est pas nécessaire de créditer cette page Web. Si le
21 juin 2017 Serguiev Possad Cour Ville a conclu anciens de la communauté de nouveau procès cas des Témoins de Jéhovah Vyacheslav Stepanov et Andrew Sivak, qui ont été accusés d'incitation à la haine religieuse, commis par un groupe organisé (n. « Dans » ch. 2, art. 282). Les accusés ont été acquittés. Cependant, le bureau du procureur a fait appel contre le verdict.

Une affaire pénale en vertu d'art. 282 contre Stepanova et Sivak a été lancé en Avril 2013. Les croyants accusés que lors de la réunion, ils ont fait des déclarations incitant à la haine religieuse, en particulier, ont cité les brochures illégales des Témoins de Jéhovah, « Qu'est-ce que la Bible vraiment Teach » et « Près de Jéhovah » qui contiennent des caractéristiques négatives des autres religions, y compris " des membres du clergé traditionnel « Christianisme et chrétiens, et encouragés à rejoindre les témoins de Jéhovah.

Serguiev Possad tribunal municipal en Mars 2016 a conclu l' innocence Stepanova et Sivak, trouver aucune preuve de leurs déclarations incitent à la haine et constatant des irrégularités importantes dans le déroulement des examens au stade de l' enquête préliminaire. Toutefois, en mai 2016 , le tribunal régional de Moscou de décision d'appel, qui a annulé le verdict et renvoyé l'affaire pour un nouveau procès.

La persécution des Témoins de Jéhovah pour l'extrémisme, nous voyons que la discrimination religieuse.

copies des sources
sources:

Le tribunal a acquitté les anciens Serguiev Possad ont rejeté les allégations non fondées du bureau du procureur // Témoins de Jéhovah en Russie. 2017 4 Juillet.
Le même article dans d'autres sujets:
http://www.sova-center.ru/misuse/news/persecution/2017/07/d37414/



Josué

avatar
Administrateur
Aujourd'hui commence l'examen de l'appel devant la Cour suprême russe contre la décision du 20 avril 2017 par 3 juges : à suivre

chico.

avatar
L'avocat des Témoins de Jéhovah demande à la Cour suprême russe à la question d'experts religieux

Société et culture 17 juillet 13:28 UTC + 3
En Avril, la Cour suprême de Russie a déclaré Témoins de Jéhovah d'être une organisation extrémiste et interdit son activité dans toute la Russie
Partager
2186
Le juge de la Cour suprême de Russie Yuri Ivanenko livrer sa décision sur l'organisation des Témoins de Jéhovah en Russie, le 20 Avril, 2017
Le juge de la Cour suprême de Russie Yuri Ivanenko livrer sa décision sur l'organisation des Témoins de Jéhovah en Russie, le 20 Avril, 2017© AP Photo/Ivan Sekretarev
MOSCOU, 17 Juillet / TASS /. Un avocat pour les Témoins de Jéhovah a déposé plusieurs requêtes lors d'une session de la commission d'appel de la Cour suprême de la Russie qui envisage une plainte contre une décision de reconnaître l'organisation extrémiste et interdire son activité dans le pays.
LIRE AUSSI

arrêt de la Cour d'affaiblir les Témoins de Jéhovah l'influence en Russie, religieux dit
« Nous pensons qu'il est nécessaire d'impliquer un spécialiste dans les études religieuses. Ce n'est pas une personne morale qui a été éliminé, mais une religion entière a été liquidée. Cette religion a sa doctrine, il est nécessaire de remettre en question une étude religieuse universitaire et savoir si effectivement cette doctrine est que dangereuse qu'elle peut être égalée à l'extrémisme, » avocat Viktor Zhenkov dit.
« Nous ne demandons pas au tribunal de réévaluer les décisions de la Cour. Mais nous voulons que le tribunal, lorsqu'il accepte une décision sur l'élimination ou refuse d'éliminer les mouvements religieux, de comprendre si la littérature (les Témoins de Jéhovah) est évaluée raisonnablement ," il a dit.
Un autre avocat Anton Omelchenko a présenté une requête à vérifier si la littérature de l'organisation contient du matériel extrémiste. Par ailleurs, les avocats ont également demandé au tribunal d'interroger les témoins supplémentaires des falsifications présumées et de mener également un enregistrement vidéo de la session de la cour. Les avocats voulaient aussi retarder la date de l'examen de la plainte.
Un représentant du ministère de la Justice, Svetlana Borisova, a protesté contre tous les mouvements des avocats.
Un correspondant TASS a déclaré que le conseil d'appel a statué de rejeter toutes les motions.
LIRE AUSSI

Tout ce que vous devez savoir sur les Témoins de Jéhovah
En Avril, la Cour suprême de Russie a déclaré Témoins de Jéhovah d'être une organisation extrémiste et interdit son activité dans toute la Russie, confirmant ainsi les demandes du ministère de la Justice. Le tribunal a déclaré l'arrêt immédiat de tous les 395 chapitres locaux des Témoins de Jéhovah en Russie et a transféré les actifs de l'organisation en garde à vue de l'État.
Les Témoins de Jéhovah est une organisation religieuse internationale qui soutient des vues sur l'essence décalé de la foi chrétienne et fournit des interprétations particulières de nombreuses notions communément acceptées.
LIRE AUSSI
OSCE préoccupé par la déclaration des témoins de l'organisation extrémiste de Jéhovah de la Russie

tribunal de Moscou refuse l'offre des Témoins de Jéhovah pour combattre l'interdiction du ministère de la Justice

Expert met en garde contre l'interdiction russe sur les Témoins de Jéhovah peuvent déclencher le jeu dans l'UE

Berlin troublé sur l'interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie

UE se précipite pour défendre les Témoins de Jéhovah interdits par la Cour suprême de Russie

La Cour suprême russe interdit les Témoins de Jéhovah comme organisation extrémiste



More:
http://tass.com/society/956581

Josué

avatar
Administrateur
Interdits en Russie, les Témoins de Jéhovah vont saisir la CEDH
Par Le Figaro.fr avec AFPMis à jour le 18/07/2017 à 12:44 Publié le 18/07/2017 à 12:40
Les Témoins de Jéhovah, organisation chrétienne basée aux Etats-Unis, ont annoncé aujourd'hui leur intention de contester leur interdiction définitive en Russie devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) à Strasbourg.
» Lire aussi - Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie
Hier, le dernier recours de l'association devant la plus haute instance judiciaire russe a été rejeté. La Cour suprême de Russie, réunie en formation de trois magistrats, a confirmé sa décision d'avril dernier, prise en formation restreinte à un seul magistrat, qui avait jugé l'organisation américaine "extrémiste" et ordonné à ce titre sa dissolution en Russie.
Joint par téléphone, Yaroslav Sivoulski, membre de l'Association européenne des témoins chrétiens de Jéhovah, a expliqué que le recours devant la cour de Strasbourg se ferait "le plus tôt possible" et que toutes les autres voies de recours en Russie avaient été épuisées.
La vie religieuse en Russie est dominée par l'église orthodoxe, qui dispose d'une influence politique considérable et bénéficie du soutien du président Vladimir Poutine.
Préalablement à l'interdiction de l'association, les autorités russes avaient inscrit plusieurs de ses publications sur une liste d'écrits interdits parce que considérés comme de la littérature extrémiste.
Fondée à la fin du XIXe siècle aux Etats-Unis, les Témoins de Jéhovah, connus pour leur méthode de recrutement basée sur le porte-à-porte, revendiquent 175.000 sympathisants en Russie.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/18/97001-20170718FILWWW00126-interdits-en-russie-les-temoins-de-jehovah-vont-saisir-la-cedh.php

Josué

avatar
Administrateur
La Cour suprême de Russie confirme sa décision d’interdire le culte des Témoins de Jéhovah

Le 17 juillet 2017, au mépris total des engagements internationaux pris par la Russie en vue de protéger la liberté de religion, la Cour suprême russe a confirmé sa décision de déclarer les activités des Témoins de Jéhovah illégales. Ce jugement valide l’interdiction du culte des Témoins de Jéhovah dans tout le pays.

Les trois juges de la chambre d’appel de la Cour suprême ont rejeté le recours en appel des Témoins et ont maintenu la décision rendue le 20 avril dernier par le juge Yuriy Ivanenko. Celui-ci s’était prononcé en faveur de la requête du ministère de la Justice visant à « dissoudre l’organisation religieuse, le Centre administratif des Témoins de Jéhovah de Russie, et les associations cultuelles locales qui en dépendent, et à remettre à la Fédération de Russie l’intégralité des biens immobiliers de l’organisation religieuse dissoute ».


Membres de l’équipe juridique du Centre administratif
Cette décision compromet grandement la sécurité et le bien-être des plus de 175 000 Témoins de Jéhovah de Russie. Philip Brumley, avocat conseil des Témoins de Jéhovah, a déclaré : « Les Témoins de Jéhovah du monde entier sont très inquiets du sort réservé à leurs frères et sœurs spirituels de Russie. La décision de la chambre d’appel donne une apparente légitimité aux mauvais traitements que subissent déjà les Témoins de Jéhovah dans ce pays, et les expose à des poursuites pénales et à davantage de maltraitance. Ils sont devenus des parias dans leur propre pays. »

Les Témoins de Jéhovah de Russie en appellent à la Cour européenne des droits de l’Homme et au Comité des droits de l’Homme de l’ONU. En attendant, leurs coreligionnaires du monde entier prient afin que l’État russe revoit sa position et accepte de respecter les droits humains fondamentaux, de sorte que les Témoins puissent « continuer à mener une vie calme et paisible dans un parfait attachement à Dieu et en toute dignité », comme nous le lisons en 1 Timothée 2:2.
https://www.jw.org/fr/actualites/juridique/par-region/russie/cour-supreme-confirme-sa-decision-interdire-culte-des-temoins-de-jehovah/

chico.

avatar
Voici une vidéo.
https://tv.jw.org/#fr/mediaitems/LatestVideos/pub-jwb_201707_14_VIDEO

Josué

avatar
Administrateur
Parlement européen, 9 juin 2017 Union européenne - Promotion de la liberté de religion - Russie - Témoins de Jéhovah Publié le 28 juillet 2017 Peu de temps après que le ministère de la Justice russe ait demandé à la Cour suprême de déclarer extrémiste l’organisation des Témoins de Jéhovah et d’interdire ses activités cultuelles, l’eurodéputé finlandais Hannu Takkula a déposé au Parlement européen une question écrite adressée à la Commission pour savoir ce que le Vice-Président/Haut Représentant envisageait de faire pour « protéger la liberté de religion et de croyance des Témoins de Jéhovah en Russie » et pour garantir que « les droits de l’homme s’appliquent de la même manière à tous les citoyens russes [1] ». À la suite de la décision de la Cour suprême d’interdire « le mouvement chrétien bien connu des Témoins de Jéhovah », l’eurodéputé italien Brando Benifei a demandé quant à lui si le Vice-Président/Haut Représentant de la Commission européenne « ne pense pas que le caractère arbitraire de cette décision, pour laquelle il n’existe aucun argument rationnel quant à la menace présumée posée par les Témoins de Jéhovah, porte gravement atteinte à la liberté de religion et au pluralisme en Russie [2] ? » Dans sa réponse du 9 juin 2017 commune aux deux questions parlementaires, la Vice-Présidente Federica Mogherini a rappelé que « l’Union européenne s’est engagée à promouvoir la liberté de religion ou de conviction comme un droit à exercer par chacun où qu’il soit, basé sur des principes d’égalité, de non-discrimination et d’universalité » et elle a expliqué que dans ce cadre elle suit de près la situation des Témoins de Jéhovah en Russie [3]. Les représentants des Témoins de Jéhovah ont ainsi été rencontrés et des diplomates de l’Union européenne ont assisté à certaines séances de l’audience devant la Cour suprême qui s’est déroulée du 5 au 20 avril 2017. Dès le lendemain de la décision de la Cour suprême de déclarer extrémistes le Centre administratif des Témoins de Jéhovah en Russie et ses associations cultuelles locales, de les dissoudre et de saisir tous leurs biens, le porte-parole du Haut Représentant/Vice-Président a publié un communiqué [4]. Les 28 États membres de l’Union européenne sont convenus de faire « des déclarations condamnant le harcèlement et la persécution contre les Témoins de Jéhovah » au Conseil permanent de l’OSCE les 30 mars [5] et 27 avril 2017 [6], ainsi qu’au Conseil des ministres du Conseil de l’Europe le 5 avril 2017 [7]. La deuxième Vice-Présidente de la Commission européenne a conclu sa réponse par ces mots : « L’UE continuera à exhorter les autorités russes à veiller à ce que les Témoins de Jéhovah, comme tous les autres groupes religieux, puissent jouir paisiblement de la liberté de réunion sans ingérence, comme le garantit la Constitution de la Fédération de Russie ainsi que les engagements internationaux de la Russie et les normes internationales des droits de l’homme. »

© Source : http://www.droit-tj.fr/spip.php?article484

chico.

avatar
Les défauts ponctuels russes de premier ordre aux États-Unis sur l'interdiction des témoins de Jéhovah
31 juillet 2017 13:04 GMT
RFE / RL
Le musicien russe Fyodor Chistyakov (photo de fichier)
Le punk rocker russe Fyodor Chistyakov a déclaré qu'il avait décidé de ne pas revenir des États-Unis, en citant la nouvelle interdiction de la Russie à l'égard des Témoins de Jéhovah.

Membre de la dénomination religieuse depuis le milieu des années 1990, Chistyakov a déclaré à Novaya Gazeta lors d'une interview téléphonique de New York publiée le 31 juillet qu'il "n'a d'autre choix" que de rester aux États-Unis.

"Je ne peux pas suivre ouvertement ma religion [en Russie] maintenant. Et c'est un traumatisme même même si je ne suis pas en prison, même si des incarcérations se déroulent déjà", a-t-il déclaré.

Chistyakov, connu sous le nom de Dyadya Fyodor (Oncle Fyodor) et a dirigé les groupes Nol (Zero) et Fyodor Chistyakov Band, est en tournée aux États-Unis depuis plusieurs mois.

La Cour suprême de Russie a statué en avril que les Témoins de Jéhovah étaient une organisation extrémiste et les interdit d'opérer en Russie. Le tribunal a confirmé la décision en appel en juillet.

La liberté de religion est formellement garantie en Russie, mais la législation énonce le christianisme orthodoxe, l'islam, le judaïsme et le bouddhisme en tant que quatre religions traditionnelles du pays, et les dénominations plus petites font souvent l'objet d'une discrimination.

Au cours des dernières années, il y a eu un nombre croissant de rapports de fidèles dans les congrès de témoins de Jéhovah qui ont été visés par le harcèlement.

Un documentaire de 2009 appelé Beware: les Témoins de Jéhovah ont marqué Chistyakov «un sectaire lavé par le cerveau».

Nol était populaire en Union soviétique, puis dans ses anciennes républiques, à la fin des années 1980 et 1990.
https://www.rferl.org/a/russia-punk-chistyakov-defects-u-s-jehovah-witnesses/28650645.html

chico.

avatar
Il m'a appelé de New York et dit: « Je vais probablement rester ici. » Nouvelles choquantes. La dernière chose que vous attendez d'un homme qui chantait (et chante): « Je suis né et a grandi sur la rue Lénine. » Il est difficile d'imaginer la musique plus russe que celui qui a joué « Zéro » et continue de jouer Chistyakov. Vient de sortir l'album brillant « No kidding », et quelques singles très forts, il a voyagé à travers le pays avec des concerts, il est en pleine forme, il fait enfin bien, après vingt ans de la dépression et l'échec. Donc, pour quoi exécuter (ce qui est une évasion)?


photo du fichier Fedor Chistyakov
... Le fait que Chistyakov - membre du, une organisation « Témoins de Jéhovah » qui a tout comme extrémiste, savait tout, mais n'a pas donné de valeur. On croyait que la rock star est un phénomène de mode. Prince a également été témoin. Et Madonna - kabbalistka. Et Tom Kruz - Scientologie ... Cependant, Fedor, cependant, et ne jamais dire au sujet de leur religion à des concerts et rarement dans une interview, le traiter sérieusement. Ce n'est pas un phénomène de mode, il est quelque chose pour lequel il est prêt à se battre.

« Les témoins » est apparu dans sa vie dans les années 90, dans la période la plus difficile. Il venait de servir pour assassiner tenté, est passé par un hôpital psychiatrique et était dans un état terrible au bord du suicide. Maintenant, il ne boit pas, ne fume pas et ne chante pas leurs vieilles chansons, où les médicaments sont mentionnés. Mais il n'a pas perdu le disque rock-and-roll, en direct des étincelles comme ils sont maintenant très peu de gens peuvent. Vous pouvez avoir des attitudes différentes au « témoin », mais son Fyodor Chistyakov, ils sauvé.
https://www.novayagazeta.ru/articles/2017/07/31/73296-pochemu-fedor-chistyakov-pokinul-rossiyu

Josué

avatar
Administrateur
Russie et liberté religieuse :
Quelques réflexions sur le cas des Témoins de Jéhovah (...)
par Massimo Introvigne
Article résumé et traduit de l'anglais par Philippe BARBEY
http://www.cesnur.org/2017/russia.htm


En avril, la Cour suprême de Moscou a ordonné la "liquidation" des Témoins de Jéhovah en Russie (..) [après] raids, arrestations, et saisies de littérature "subversives". En 2016, la Russie a passé une loi draconienne interdisant le prosélytisme en dehors des bâtiments religieux. Ce n'est pourtant pas cette loi qui est utilisée contre les Témoins de Jéhovah (...) mais celle de 2002 sur les dispositions anti-extrémisme, amendée en 2006 et conçue au départ comme une arme contre le fondamentalisme islamique radical.

Avec l'amendement de 2006, l'"extrémisme" peut être caractérisé même s'il est sans violence avérée ou non incitant à la violence. En réalité, dans le cas des Témoins de Jéhovah, trois assertions ont été utilisées pour prouver qu'ils sont "extrémistes". Premièrement, ils affirment prêcher la seule vraie religion, et que toutes les autres religions (y compris le christianisme tel qu'il est enseigné par l'Eglise orthodoxe russe) sont fausses. Deuxièmement, ils "détruisent les familles", parce que si l'un des conjoints rejoint, ou quitte les Témoins de Jéhovah, il y aura divorce dans la majorité des cas. Troisièmement, ils "violent la dignité" des anciens membres en suggérant à leurs fidèles de ne plus les fréquenter, même s'ils sont des membres de leur famille proche. (...)

Ce que les autorités russes affirment à propos des Témoins de Jéhovah (...) n'est pas complètement faux. Oui, les Témoins (...) proclament l'unicité et la supériorité de leur foi (...). Oui, le divorce est fréquent quand seulement l'un des conjoints rejoint, ou quitte, cette religion. Et oui, il est conseillé à ceux qui restent fidèles à leur religion d'éviter les ex-membres excommuniés par les Témoins de Jéhovah (...), même si ces derniers sont des membres de leur très proche famille.

Le problème est que ces assertions ne sont pas caractéristiques des Témoins de Jéhovah (...). Beaucoup de religions affirment être la seule voie du salut. C'est particulièrement le cas pour l'islam, mais le Vatican a affirmé la même chose pour le catholicisme dans sa déclaration Dominus Iesus en 2000, même si le pape actuel insiste moins sur ce point aujourd'hui. Et il ne serait pas difficile de recenser les déclarations de dignitaires de l'Eglise orthodoxe russe proclamant que toutes les autres religions sont fausses, et que quelques une d'entre elles sont même contrôlées par le Diable. Les sociologues peuvent démontrer que le divorce est fréquent quand seulement l'un des conjoints change de religion, et ce quelque soit la religion. Il y a quelques années encore, l'Eglise catholique considérait les excommuniés comme des "vitandi", un mot latin signifiant "personnes à éviter". L'Eglise orthodoxe n'est pas connue pour sa bonté envers ceux qui ont abandonnés l'Eglise et qui la critiquent. De nombreuses religions ont des règles d’interdiction de toute communication entre fidèles et "apostats"ex-membres, y compris des groupes considérés comme conciliants et paisibles tels que les Amish. Et pour quelques courants islamiques, mais par pour tous bien sûr, l'"apostat" qui a abandonné l'Islam doit être non seulement évité par ses anciens amis et par ses proches, mais peut être aussi puni de mort. Pour faire court, s'il fallait appliquer les trois assertions russes à toutes les religions, la plupart seraient facilement classées comme "extrémistes" et "liquidées".

Pourquoi cette situation arrive-t-elle juste aujourd'hui en Russie ? Le gouvernement Poutine rencontre de sérieuses difficultés, aussi bien à l’intérieur, avec la montée de la dissidence, qu'à l’extérieur, à travers les accusations de violation des droits humains en Syrie et d'interférence dans les élections américaines. Il a plus que jamais besoin du soutien de l'Eglise orthodoxe russe. Mais ce soutien a un prix : la suppression des religions qui ont démontrées leur succès à convertir des russes de l'orthodoxie à une foi différente. Le gouvernement a habilement manœuvré en commençant par supprimer les Témoins de Jéhovah (...) , sachant qu'ils sont impopulaires même dans certaines régions à l'Ouest. Cependant, ceux qui n'aiment pas les Témoins de Jéhovah et qui applaudissent le Kremlin, sont atteints de myopie. Quelques organisations antisectes approuvent le Kremlin parce qu'elles bénéficient de son généreux soutien financier. Mais d'autres à l'Ouest ne retirent aucun bénéfice de ces décisions. Elles sont simplement heureuses de voir les Témoins de Jéhovah (...) punis parce qu'elles considèrent sans aucun fondement, que c'est une "secte". Leur position est malavisée. la distinction entre "sectes" et "religions" est difficile, et beaucoup de chercheurs en science des religions diront qu'elle est impossible. Laisser des cours russes ou d'autres affirmer qu'un certain groupe est une "secte" pour le "liquider", c'est réduire la liberté de religion à l'état d'une coquille vide. (...)

Quelques soutiens de la décision russe citent une liste de méfaits réels, ou supposés tels, attribués aux Témoins de Jéhovah (...) Ce n'est pourtant pas le propos actuel en Russie. Si un Témoin (...), en tant qu'individu, commet un crime de droit commun, il doit bien sûr être poursuivi. Mais en "liquidant" une organisation entière, la Russie proscrit les idées et bannit les livres concernant ces idées comme "extrémistes". Avec cette définition de l'"extrémisme" contre les Témoins de Jéhovah par l'Eglise catholique russe, personne n'est à l'abri.

Mais est-ce que cela signifie qu'il faut que les organisations religieuses et politiques de l'Ouest réagissent en cessant tout dialogue avec l'Eglise orthodoxe russe, dialogue si important aux yeux du pape actuel ? Ma réponse est non et ce, pour trois raisons. Primo, l'Eglise orthodoxe russe compte des millions de fidèles. Et tous, prêtres ou même évêques, ne soutiennent pas la "liquidation" de minorités religieuses, et encore moins la frange lunatique des "chasseurs de sectes", tel que le très connu Alexandre Dvorkin. Celui-ci a mis dans l’embarras le Patriarche de Moscou ainsi que le gouvernement en attaquant l'Islam et en proposant d’interdire le Bhagavad Gita en tant que livre "extrémiste", causant un grand ralliement anti-russe en Inde. Il ne faut pas confondre les positions des Dvorkins avec celle de l'Eglise orthodoxe, même si les extrémistes antisectes semblent être protégés par quelques membres haut placés de la hiérarchie orthodoxe.

Secundo, il faut bien comprendre que l'Eglise orthodoxe russe ne possède pas l'équivalent d'un Concile Vatican II des catholique romains. Elle n'a pas complètement élaboré une doctrine en termes de liberté religieuse. Des contacts personnels avec des leaders du patriarcat russe m'amène à penser qu'ils continuent à confondre liberté de religion et simple liberté de culte. Les conventions internationales signées par la Russie disent clairement que la liberté de religion inclut la liberté de faire du prosélytisme. Pour être plus clair, elle inclut la liberté d'approcher des fidèles de l'Eglise orthodoxe russe et de leur dire que leur religion est fausse et qu'ils ont besoin de se convertir à une autre s'ils veulent être sauvés. C'est du "prosélytisme" et toutes les religions ne s'y adonnent pas. L'Eglise catholique, depuis Paul VI, critique le prosélytisme comme moyen de proposer une religion en critiquant les autres formes de foi. Le pape François a caractérisé le prosélytisme comme quelque chose de "tout simplement sot." C'est peut être vrai mais ce point de vue ne peut pas être imposé par la loi. La Cour européenne des droits de l'Homme (qui, au passage, n'a rien à voir avec l'Union Européenne mais fait partie du Conseil de l'Europe dont la Russie est membre) a statué dans les cas opposant la Russie, la Grèce et le France aux Témoins de Jéhovah (...) que le droit de faire du prosélytisme est une part nécessaire à la liberté religieuse et que les gouvernements ne peuvent en aucun cas y contrevenir soit directement, soit par l’imposition litigieuse de taxes ou par d'autres dispositions. Quelques états islamiques n'ont pas signé les conventions internationales sur la liberté religieuse ou la liberté de pensée précisément parce qu'elles incluent le droit au prosélytisme et à l'apostasie. Mais la Russie, elle, les a signées.

On ne peut pas blâmer entièrement l'Eglise orthodoxe russe. De fait, sous le régime tsariste puis soviétique et maintenant avec Poutine, elle n'a jamais vécu sous une véritable démocratie. Il ne faut pas mélanger le régime Poutine avec les positions de Dvorkin, même si parfois ce dernier a pu être utilisé pour faire le "sale boulot" que personne n'était prêt à faire. Du fait du manque d’expérience de pratique démocratique, l'Eglise orthodoxe russe maintient la position anachronique de "territoire canonique", dans lequel le prosélytisme d'une autre religion doit être interdit par la loi. Cette position est incompatible avec la liberté religieuse mais on ne peut pas pour autant diaboliser l'Eglise orthodoxe russe pour ce point de vue. Au contraire, il convient de reconnaître sa très belle et unique liturgie, l'héritage théologique et artistique de la Russie orthodoxe et de l'engager dans le dialogue sur le difficile terrain de la liberté religieuse.

Dans ce dialogue, je recommande, sur la base de mon expérience avec les autorités orthodoxes russes, d'éviter une erreur fréquente chez les défenseurs américains bien intentionnés de la liberté religieuse. Ceux-ci proposent aux Russes le modèle américain selon lequel toutes les religions sont égales pour l'Etat. C'est un excellent modèle pour les Etats-Unis mais il est clair qu'il ne sera jamais accepté en Russie. L'histoire des deux pays est très différente. Bien sûr, toutes les religions devraient pouvoir jouir d'une liberté religieuse de base. Mais, cela ne veut pas dire pour autant que la Constitution d'un pays et ses lois ne puissent pas reconnaître la contribution unique d'une ou de plusieurs religions spécifiques à l'histoire et à la culture nationales. Une telle position existe pour l'Eglise d'Angleterre. En Italie, une minorité de laïques humanistes a soutenu le modèle américain mais les pères de la Constitution italienne l'ont unanimement rejeté. Ils ont préféré un système différent. La Constitution inclut le statut unique de l'Eglise catholique garanti par le Concordat signé avec un état étranger, le Vatican, et non avec l’Église catholique italienne. Ce concordat est un traité international qui, comme tel, ne ressort pas des tribunaux italiens mais qui laisse la place à la coopération d'autres religions avec le gouvernement dans le cadre de "petits" concordats garantissant la liberté religieuse à toutes les religions, y compris celles n'ayant pas de concordat. La Cour européenne des droits de l'Homme a régulièrement statué sur la reconnaissance d'un statut spécial pour une religion nationale comme n'étant pas à l'encontre du principe européen de liberté religieuse, tout en spécifiant que la liberté religieuse des autres religions n'est pas limitée (et inclut le droit de faire du prosélytisme). Il serait tout à fait possible à la Russie d'appliquer le modèle italien, en reconnaissant le statut unique de l'Eglise orthodoxe russe, tout en incluant d'autres religions traditionnels dans une coopération spéciale avec le gouvernement et garantissant la liberté religieuse de base pour tous, y compris la liberté de faire du prosélytisme. Le modèle italien, plutôt que l'américain, peut certainement apparaître plus digeste aux russes.

Versione italiana: Russia 2017, attacco alla libertà religiosa

papy

avatar
La Cour d'appel a confirmé l'acquittement des aînés Sergiev Posad

14 août 2017

Photo: Vyacheslav Stepanov et Andrei Sivak
Procédure pénale contre Sergiev Posad Anciens des Témoins de Jéhovah
Aujourd'hui, le 14 août 2017, le tribunal régional de Moscou a confirmé l'acquittement de deux Témoins de Jéhovah de Sergiev Posad. Vyacheslav Stepanov et Andrei Sivak - sont innocents. Pour établir ces simples organismes d'application de la loi de vérité et le tribunal a pris plus de 7 ans !

Beaucoup d'années de poursuites injustes à l'égard de ces citoyens respectueux de la loi s'appuyaient sur les «informations» signées par l'experte Natalia Kryukova, qui, le 11 octobre 2010, après avoir analysé les enregistrements vidéo des sermons qu'elle a lus, ont déclaré qu'ils avaient un extrémisme. L'expert Kryukova, entre autres choses, est connu pour le fait que la Bible elle-même était reconnue comme le matériel extrémiste sur la base de sa «conclusion»!

Après le 16 juillet 2013, Vyacheslav Stepanov et Andrei Sivak ont ​​été accusés en vertu de la partie 2 de l'art. 282 du Code criminel (incitation à la haine ou à l'inimitié, commises par un groupe organisé), ces croyants ont été répertoriés comme «complices de l'extrémisme». En conséquence, entre autres, leurs comptes ont été bloqués. Andrei Sivak a dû quitter son travail pédagogique.

La décision du tribunal d'aujourd'hui signifie que Vyacheslav Stepanov et Andrei Sivak, les sergents, ont droit à la réhabilitation.
Lire la suite: Le tribunal régional de Leningrad a refusé de reconnaître comme des brochures «extrémistes» des témoins de Jéhovah
https://translate.google.com/translate?hl=en&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fjw-russia.org%2Fnews%2F17082417-208.html&sandbox=1

papy

avatar
Témoin étranger de Jéhovah gardé en détention à Orel

Audience d'appel d'OREL EN CAS DE TÉMOINS DE DANSE JEHOVAH SUIVANT LE 28 SEPTEMBRE
Témoins de Jéhovah en Russie, 21 septembre 2017

Le 20 septembre 2017, après une séance de quatre heures de la cour provinciale d'Orel, une audience d'appel dans l'affaire Dane Dennis Christensen, témoin de Jéhovah qui se trouve à SIZO de la ville d'Orel, a été ajournée. La raison en est que le tribunal de première instance n'a pas transmis à l'appel une partie de la preuve de la défense qui avait été examinée lors de l'examen de la question de l'extension de la détention.

Le tribunal de première instance a choisi la mesure la plus sévère de la retenue, suggérant sans raison que Dennis Christensen pouvait fuir l'enquête et le tribunal en quittant la Russie. Les avocats ont souligné l'excès d'une mesure aussi sévère de retenue. Les enquêteurs ont confisqué le passeport du croyant et, par conséquent, il ne peut pas sortir physiquement de la Russie. Une lettre du consulat danois était jointe à l'affaire qui dit: "Sur la base de considérations humanitaires, l'Ambassade royale du Danemark à Moscou, en soutenant la requête ... pour remplacer les moyens de retenue sous forme de détention en la garde d'un autre moyen de retenue,

Le croyant est soupçonné de poursuivre l'activité de l'organisation des Témoins de Jéhovah, qui a été liquidé par un tribunal. En demandant son acquittement complet, à ce stade, les avocats demandent à la cour d'appel de choisir pour Dennis Christensen une mesure de retenue sous forme de caution ou d'assignation à résidence. L'audience d'appel sera reprise dans la cour provinciale d'Orel le 28 septembre 2017 à 14h00. (tr. par PDS, publié le 21 septembre 2017)


POURVOI CONTRE L'EXTENSION DE LA DÉTENTION DU TÉMOIN DE JEHOVÁ DU DANEMARK A ENTENDRE À OREL
Témoins de Jéhovah en Russie, 19 septembre 2017

Le 20 septembre 2017, la cour provinciale d'Orel examinera l'appel d'une décision du tribunal de district soviétique de la ville d'Orel par laquelle le délai de détention en détention du citoyen danois Dennis Christensen a été prolongé de 4 mois. Le croyant est soupçonné de poursuivre l'activité de l'organisation des Témoins de Jéhovah, qui a été liquidé par un tribunal. Les avocats demandent à la cour d'appel d'annuler l'ordonnance de prolongation du délai de détention et de choisir pour Dennis Christensen une mesure de retenue sous forme de caution ou d'assignation à résidence.

La décision de prolonger la durée de la détention en détention a été rendue le 20 juillet 2017 par le juge S. Naumova, le même juge qui a rendu la décision initiale de choisir une mesure de retenue sous forme d'emprisonnement en prison du croyant. En effet, en décidant de la question de la prolongation de la durée de la détention provisoire et de l'existence d'une raison de choisir cette mesure de retenue, le juge Naumova était censé décider si ses propres actions antérieures concernant l'application des règles du Code de procédure pénale de la RF, réglementant le processus de choix d'un moyen de retenue, était approprié et suffisant. En d'autres termes, elle a examiné une question concernant laquelle elle avait déjà émis une décision, ce qui est inadmissible dans la jurisprudence russe. Conformément à cela, une contestation infructueuse contre le juge a été annoncée lors de la session.

Le juge a également ignoré les arguments de la défense concernant l'excès et l'absence de fond d'un moyen de retenue si difficile. Par exemple, au cours de la session, on a examiné un extrait du Registre uniforme des entités juridiques de l'État et aussi la charte de l'organisation liquidée, qui confirme que Dennis Christensen, bien qu'il soit un témoin de Jéhovah par profession religieuse, n'était pas et ne pouvait pas avoir a été un fondateur, un membre ou un dirigeant de l'association religieuse enregistrée susmentionnée, ce qui signifie qu'il ne pourrait pas être chargé de continuer son activité. cependant, dans son jugement, le juge n'a même pas mentionné cela et n'a pas évalué les éléments de preuve présentés par la défense. (tr. par PDS, publié le 21 septembre 2017)

Articles de fond: Témoin danois de Jéhovah toujours en prison 22 juillet 2017

La cour refuse d'accorder l'habeas corpus au témoin danois de Jéhovah
22 juin 2017
Le témoin danois de Jéhovah reste dans la prison de Russie
13 juin 2017

Russie Religion News Current News Items

papy

avatar
Le témoin danois de Jéhovah perd en justice à nouveau

LA COUR PROVINCIALE JAMAIS CHRISTENSEN EN CUSTODE JUSQU'À TARD LE NOVEMBRE
par Denis Volin
Orel News, 28 septembre 2017

Le tribunal provincial d'Orel a de nouveau rejeté l'appel des avocats contre la détention du citoyen danois Dennis Christensen, qui est chargé de mener l'activité d'une organisation extrémiste à Orel (282.2 Code pénal de la RF).

L'adhérent des Témoins de Jéhovah, qui sont interdits en Russie, a déjà été dans un SIZO [cellule de détention préventive] pendant quatre mois et, à cette époque, il a été reconnu comme un prisonnier politique et l'ambassade du Danemark a envoyé à la cour un lettre de garantie dans sa défense. Néanmoins, le tribunal n'a pas trouvé de motifs de libération du Dane de la garde. La séance de la cour a été observée par un correspondant d'Orel News.

La séance de la cour provinciale du 28 septembre a rassemblé, habituellement, plusieurs douzaines de partisans de Dennis Christensen. Il est lui-même arrivé "sur l'air" au moyen d'un lien téléphonique. Avant le début du procès, la femme du Dane, Irina Christensen, et aussi les dévots de Jéhovah se sont enfermés sur le moniteur situé sur le mur de la salle d'audience. Ils ont essayé de donner l'encouragement du défendeur, qui, même sans cela, avait une attitude positive. Comme toujours, Christensen - vêtu d'un costume, sur lequel cette fois il y avait une veste chaude - répondit aux questions de ses partisans en danois et sa femme traduit. À un moment donné, le Dane a commencé à chanter une chanson mélodique et à tapoter sur la table, qui a évoqué des sourires et des rires de ceux qui se sont rassemblés. Cependant, il a été rapidement réprimandé.

Nous rappelons que cette session était maintenant la seconde basée sur l'appel des avocats contre la décision du tribunal de district soviétique du 20 juillet, par laquelle la durée de sa détention était prolongée à quatre mois. Le premier a eu lieu la semaine dernière. L'avocat de la défense du Dane a réussi à exposer les arguments de ses appels et à présenter la lettre de garantie de l'ambassade du Danemark en Russie, dans laquelle les diplomates ont assuré les autorités que, en cas de sélection d'une mesure de prévention moins sévère Pour lui, Christensen ne quitterait pas le pays et n'empêcherait pas le cours de l'enquête. Nous rappelons que, sur la base de l'enquête, Christensen est accusé par le F. SB que, sur la base des Témoins de Jéhovah, qui sont interdits à Orel, il a relancé l'activité de cette organisation alors qu'il continuait à rassembler des gens pour la conduite des services de culte. Les forces de sécurité ont déclaré que pendant les recherches dans la salle de réunion, la littérature extrémiste a été saisie. Le Dane a été arrêté le 26 mai, immédiatement après les recherches.

Les avocats de Christensen se sont exprimés pendant les arguments de la session du 28 septembre. Dans leur déclaration, ils ont fait appel à la Convention européenne des droits de l'homme et aux actes normatifs de la Cour européenne des droits de l'homme.

"Il ne s'agit pas de détenir un homme en garde à vue, il s'agit de la restriction des droits d'un homme à la liberté. Seul le droit à la vie est plus précieux que ce droit", a déclaré l'avocat Anton Bogdanov dans le débat. "Il est interdit aux organismes d'enquête de simplifier la procédure de restriction de ce droit simplement parce qu'un homme a un passeport d'un citoyen d'un autre Etat".

Bogdanov a attiré l'attention du tribunal sur le fait que la «communauté mondiale» et les «citoyens de notre pays» tireront des conclusions sur les droits et les libertés en Russie à partir de l'exemple de cette affaire. Il a demandé au tribunal de remplacer la mesure de prévention pour Christensen en résidence surveillée ou de le mettre sous caution de quatre millions de roubles.

Le Dane lui-même s'est également joint aux arguments.

"Je suis une personne honnête et pacifique qui essaie de vivre selon la règle d'or: faites aux autres comme vous voulez qu'ils vous fassent. Par conséquent, je respecte l'opinion des autres, même s'ils ne sont pas d'accord avec moi. que chaque personne a droit à son propre opinion. En procédant de cette façon, je ne veux pas et n'influence pas les témoins, "Dennis Christensen a commencé la présentation de sa position et ses mots étaient, comme toujours, traduits du danois par le traducteur . «J'ai toujours respecté les représentants de l'autorité et je les respecterai à l'avenir, et je n'ai donc pas l'intention d'entraver l'enquête. Je n'ai jamais rien fait de criminel. Cela contredit tout ce que je crois et j'aime, et sur lequel j'ai bâti ma vie. Dans l'évangile de Matthieu, il est dit: Aime le Seigneur comme vous vous aimez et aimez votre prochain comme vous-même. J'ai toujours agi de cette façon: j'ai aimé Dieu et le prochain ".

"Quelle personne remarquable", la voix d'un pensionné, qui était assis à côté de moi, a sonné dans la salle. Elle hocha la tête en sympathie, appuyée sur une canne en métal. Pendant ce temps, Christensen continua:

"J'ai vécu pendant de nombreuses années dans cette splendide ville avec ma femme, Irina. Chaque printemps et chaque automne, j'ai participé à des journées de bénévolat [subotniki]. Ici, dans Orel, c'est ma vie et mon travail. Je suis un homme d'affaires indépendant (charpentier - Depuis, j'ai fait beaucoup pour construire une bonne affaire et développer des relations avec les clients. Ils me connaissent comme une personne honnête et paisible, dont on peut dépendre. De plus, j'ai beaucoup d'amis à Orel qui me sont très chères. Le FSB a terni mon honneur et mon bon nom au moyen d'accusations fausses et contradictoires. Mais ce sont de fausses accusations et j'ai l'intention de prouver cela.

Christensen a assuré à la cour qu'il n'a pas l'intention de fuir la Russie, puisqu'il veut vivre à Orel et élever sa famille avec sa femme russe. "Je ferai tout ce qui est possible dans cette arène judiciaire afin que, dans ce cas, la vérité triomphe", a déclaré le Dane. Il a également décrit comment, dans le SIZO, sa santé s'est fortement détériorée. On soupçonne une hernie. Le Dane a un mauvais dos et des jambes, mais il n'y a pas de médecin qualifié dans la cellule de détention.

"Il fait très froid et humide dans la cellule. Toute la journée, je me promène dans la chambre dans un manteau d'hiver et un chapeau et, la nuit, je porte tous les vêtements disponibles. Je suis tombé malade et j'ai eu un rhume. Mais quand je fais appel aux médecins qu'ils me donnerait des médicaments pour mal de gorge, je découvre qu'ils n'ont pas de médicaments et ne peuvent m'aider ", a déclaré Dennis Christensen. Il a également ajouté qu'il douches dans le SIZO deux fois par semaine et, dans le reste, il se lave dans une bouteille avec de l'eau froide.

"Profondément estimé, monsieur le juge, je vous demande de résilier la décision de me garder sous garde et de choisir une autre forme de restriction de la liberté. Permettez-moi d'être avec ma femme", a demandé Christenson.

Le suivant a été le procureur, ou le traducteur appelé Elena Polukhina, le "statsadvokat". Cependant, la déclaration n'était pas aussi émotive que la précédente. Polukhina a noté qu'elle considère la décision du tribunal de district soviétique comme légale et logique et elle demande qu'elle soit laissée en vigueur. Le procureur a déclaré qu'il n'y avait aucun motif de changer la mesure de la prévention à un moins sévère. En ce qui concerne les conditions de détention dans le SIZO, Polukhina a noté que "vous avez le droit d'envoyer un appel devant le parquet", qui prendra des mesures à son tour. Au besoin, il semble.

Après que le juge est allé dans une salle de conférence, les partisans de Christensen se sont de nouveau rassemblés sur le moniteur pour parler avec lui.

"Combien de fois êtes-vous nourri, Dennis?"

Le Dane a indiqué qu'il était nourri trois fois par jour.

"Sechka" était le seul mot que Christensen prononçait en russe, ce qui confondait grandement la plus grande partie des présents. D'autres ont commencé à leur expliquer que c'est un plat fermenté de prison, un type distinct de kasha.

À ce stade, le juge est retourné à la salle d'audience. Il a rapidement annoncé que la décision du tribunal de district est restée en vigueur et, par conséquent, le Dane restera dans le SIZO au moins jusqu'à la fin de novembre, continuant à manger sechka et à porter un pardessus et un chapeau et aussi à laver à l'eau froide hors de une bouteille. (tr. par PDS, publié le 30 septembre 2017)

Article de fond: Témoin étranger de Jéhovah gardé en détention à Orel le 21 septembre 2017



Russie Religion News Current News Items

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il est presque rassurant d'être persécuté et les témoins de Jéhovah le sont partout dans le monde, pas qu'en Russie. On les tue en Chine continentale, on les traite comme des pédophiles au Québec, on les chasse dans tous les pays musulmans.

C'est rassurant parce qu'on sait que la vérité devant ces dictatures infernales dérange. Une secte de plus ou de moins, surtout en Russie, du moment qu'on paye en dessous, c'est le principe de la corruption.

Seulement les TJ offrent la Bible, neuve, en russe, dans toutes les langues, et se déplacent jusque dans des endroits inaccessibles. Et la Bible c'est la Parole de Dieu.

Or combien se prennent avec leurs milliards pour des dieux vivants ? Les Bill Gates, les qataris et leur pétrole, les kamikazes terroristes islamistes, ils s'y croient. Or c'est satanique, infernal, horrible.

Tandis que les TJ sont non violents, refusent de porter une arme, de faire la guerre quitte à se faire fusiller. Ils ne sont pas riches, sont libres, indépendants, hors toute politique. Cela fait peur.

Si on les laisse faire, le monde serait en paix. Comment vendre la drogue, les armes, que faire des mafias ?

On comprend qu'ils soient donc chassés de ce monde avec l'argent roi. Ouvrez les yeux. Ouvrez la Bible. Osez vivre selon le Christ. Un seul jour, pour voir. Vous allez vous y plaire, et votre entourage va de suite vous regarder sans rien savoir, en sentant que vous devenez honnêtes, gentils, c'est suspect aujourd'hui.

Ce sont des témoins que Dieu existe. Et cela vous coute la vie trop souvent.

Et mieux encore, ils étudient toutes les religions, et se disent étudiants de la Bible, non inspirées.


C'est cela, le courage de porter la Bible, car porter et apporter la Bible c'est porter les supplices du monde comme Jésus dans sa passion.

papy

avatar
Règles de la Cour d'appel pour garder Dennis Christensen en détention préventive
Le 28 septembre 2017, après une audience de trois heures, le tribunal régional d'Oryol a rejeté un appel pour libérer Dennis Christensen, un citoyen danois qui est l'un des témoins de Jéhovah. Il restera en détention préventive jusqu'au 23 novembre 2017.

Au cours de l'audience de M. Christensen en juillet, un tribunal inférieur a étendu injustement sa détention jusqu'en novembre, ce qui permettait vraisemblablement à l'accusation de recueillir des «éléments de preuve» contre lui en raison de l'extrémisme. Les avocats de M. Christensen ont déposé une requête auprès de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et, le 4 septembre 2017, la CEDH a commencé l'examen de l'affaire en envoyant une série de questions à la Russie concernant la violation des droits de M. Christensen.

Le cas de M. Christensen reçoit une attention internationale parce que c'est l'un des premiers cas depuis l'ère soviétique dans laquelle la Russie a emprisonné un témoin simplement pour avoir pratiqué sa foi.
https://www.jw.org/en/news/legal/by-region/russia/apellate-court-rules-20171004/

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il faut bien préciser que ce danois était en Russie, connaissant l'interdiction faite aux TJ. Il a bien été arrêté sur le sol russe pendant sa pratique de témoin de Jéhovah, et non pour être TJ danois dans son pays, et il n'a aucun problème sur le sol danois.

C'est problématique des deux côtés, car la Russie interdit les TJ, c'est fait, et ce danois militant est allé en Russie spécialement au contact de la provocation. Il savait ce qui l'attendait.

À ce jour, aucun TJ russe n'a été arrêté, ils sont laissés tranquillement parce qu'ils se tiennent tranquilles en restant discrets. Ça c'est permis.

Les TJ peuvent croire, simplement pas en réunions publiques et encore moins dans un cadre militant particulier contre la Russie.

C'est très problématique. Est-ce la meilleure façon de faire changer la Russie d'avis, que de la provoquer ainsi ? En Chine, il aurait disparu à jamais, et silence total. Et là, curieusement, personne ne s'y risque.
Source

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
C'est une raison pour ne pas le relâcher.

Josué

avatar
Administrateur
La cour d’appel maintient Dennis Christensen en détention provisoire

Le 28 septembre 2017, au terme de trois heures d’audience, le tribunal régional d’Oriol a rejeté le recours en appel visant à libérer Dennis Christensen, un Témoin de Jéhovah de nationalité danoise : il sera maintenu en détention provisoire jusqu’au 23 novembre 2017.

En juillet, une juridiction inférieure avait injustement prolongé sa détention jusqu’en novembre, vraisemblablement pour permettre à l’accusation de réunir des « preuves » à l’appui de ses allégations selon lesquelles M. Christensen s’est rendu coupable d’extrémisme. Le 4 septembre 2017, la Cour européenne des droits de l’homme, saisie par les avocats de M. Christensen, a entamé l’examen de l’affaire en envoyant à la Fédération de Russie une série de questions portant sur la violation des droits de l’accusé.

Le procès de M. Christensen retient l’attention de la communauté internationale, car il s’agit d’une des premières fois, depuis l’ère soviétique, que la Russie emprisonne un Témoin pour la simple pratique de sa foi.

Josué

avatar
Administrateur
[size=32]Le tribunal d’Oriol prolonge de nouveau l’emprisonnement de Dennis Christensen[/size]

Le 20 novembre 2017, au terme d’une audience de trois heures, le tribunal de district de Sovietsky d’Oriol (Fédération de Russie) a prolongé la détention provisoire de Dennis Christensen jusqu’au 23 février 2018. C’est la deuxième fois que le tribunal prolonge de trois mois son emprisonnement. M. Christensen est détenu depuis mai 2017 sans avoir été jugé. Le jour de son arrestation à Oriol, M. Christensen assistait à un paisible office chrétien quand la police a fait irruption.
M. Christensen est un ressortissant danois, Témoin de Jéhovah. Avant son arrestation, la Cour suprême de la Fédération de Russie avait jugé les activités religieuses des Témoins de Jéhovah extrémistes et les avaient interdites. Le tribunal de district a de nouveau prolongé la durée de la détention provisoire de M. Christensen pour permettre à l’enquêteur de rassembler des « preuves » qui appuieraient une condamnation pour des activités religieuses supposées illégales. Le tribunal a refusé d’envisager de l’assigner à résidence pendant l’enquête en cours. Il n’a pas non plus tenu compte de la promesse qu’ont faite les autorités danoises de ne pas délivrer de passeport à M. Christensen, ni de l’aider à quitter le pays.
Au moment de son arrestation, M. Christensen était avec sa femme, une citoyenne russe. Ce jour-là, tous deux exerçaient leur droit fondamental à la liberté de religion et d’association. Le tribunal peut ordonner que M. Christensen soit maintenu en détention provisoire pendant deux ans maximum. S’il est condamné, il encourt une peine de prison de six à dix ans.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum