Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bientôt finie la religion à l’école!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
Bientôt finie la religion à l’école
Dans Editoriaux Mis à jour le 16/05/17 9:59 | Publié le 16/05/17 9:59

La rentrée scolaire 2017 sonnera le glas des cours de religion et de morale, avec l’introduction du cours «Vie et société» dans les classes de l’enseignement fondamental, du Centre de logopédie et de l’éducation différenciée.
Si les enfants, dont les plus jeunes, ne se rendront pas forcément compte de ce changement de paradigme, les professeurs de religion, eux, s’y retrouveront-ils ? Bien qu’ils sachent depuis plusieurs mois à quelle sauce ils seront mangés, dans le contexte de l’offre de reprise par l’État, trouveront-ils, justement, leur place dans les nouvelles tâches qui leur ont été imposées ? Ou se retrouveront-ils, au contraire, complètement déboussolés par cette réorientation professionnelle ?
La question mérite d’être posée, alors que le ministre de l’Éducation nationale a rappelé, lundi, quelles seraient les modalités de leur réaffectation. Car l’État a tout prévu et n’entend certainement pas «lâcher dans la nature» les enseignantes de religion de l’enseignement fondamental, sans formation préalable.
Ainsi, le ministre Meisch a décortiqué les deux types de formations distincts de 120 heures réservés aux professeurs de religion du fondamental, dans le sens d’une reconversion assistée. Pour les professeurs détenteurs d’un certificat d’études secondaires, ce sera destination la réserve des suppléants de l’enseignement fondamental. S’ils sont déjà 81 à suivre la formation en question au sein de l’IFEN (Institut de formation de l’Éducation nationale) de Walferdange, au cours de cette année scolaire, ils seront neuf de plus à être pris en charge, à partir de la prochaine rentrée scolaire (soit un total de 90 pour cette «catégorie» de professeurs).
Pour les «autres», à savoir les profs qui ne sont pas bacheliers, ce sera direction la réserve des auxiliaires éducatifs, qui a été nouvellement créée en vue de «soutenir» les enseignants et le personnel éducatif et psycho-social des écoles et lycées, ainsi que de l’éducation différenciée, des maisons d’enfants de l’État et du Service national de la jeunesse. À la fin de l’année scolaire 2018, ils seront, eux, 57 profs à avoir suivi une formation.
De bon augure pour se lancer dans une nouvelle vie professionnelle moins spirituelle, qui nécessitera probablement un temps d’adaptation personnel, complémentaire à la main tendue par l’État.
Claude Damiani
https://www.lequotidien.lu/editoriaux/bientot-finie-la-religion-a-lecole/

Josué

avatar
Administrateur
Proposition d’abolir les cours de religion ou de morale à l'École Monseigneur de Laval
PUBLIÉ LE MERCREDI 17 MAI 2017 À 15 H 42 | Mis à jour le jeudi 18 mai 2017 à 23 h 58
Le Conseil de l'École de Monseigneur de Laval à Regina s'est réuni pour son assemblée générale annuelle mardi soir.
Le Conseil de l'École de Monseigneur de Laval à Regina s'est réuni pour son assemblée générale annuelle mardi soir. Photo : Radio-Canada/Lise Ouangari
Le Conseil de l'École Monseigneur de Laval à Regina a tenu son assemblée générale annuelle mardi soir. Il a annoncé qu'il convoquera une réunion extraordinaire pour trancher sur l'abolition des cours de religion ou de morale au sein de l'école.

Un parent a fait la proposition d’abolir les cours de religion ou de morale pour l’année 2017-2018. Le groupe de parents présent a d’abord voté pour cette proposition. Ensuite, des discussions ont mené à la tenue d’un second vote lors duquel ce groupe est revenu sur sa décision.

Rectificatif : Une version précédente du texte mentionnait que le Conseil d’école s'était prononcé sur la question de l’abolition des cours de religion ou de morale. En fait, la proposition venait d’un parent et ce sont les parents présents à la réunion qui ont procédé au vote. Le Conseil d’école précise qu’il n’a aucune position sur cette question.
L'assemblée a jugé que cette question épineuse devait être débattue en plus grand nombre parce que le sujet n'avait pas été annoncé à l'ordre du jour, comme l'explique la présidente du Conseil de l'école, Josée Levasseur.

C'est une discussion qui est importante à avoir et l'on a vu que les gens souhaitent en discuter, mais puisqu'on avait oublié de le mettre à l'ordre du jour, je pense que c'est une bonne décision à prendre.

Josée Levasseur, présidente du Conseil de l'école
Abandonner les cours de religion ou de morale représenterait un tournant historique pour l'école. La question de l'abolition de ces cours revient à annuler les deux matières. On ne peut pas garder l'une ou l'autre.

Si la prochaine assemblée générale extraordinaire, qui doit se tenir dans les 30 prochains jours, entérine l'abolition des cours de religion ou de morale, les heures qui y étaient consacrées profiteraient aux autres disciplines scolaires, selon ce qui a été discuté.

La question du manque d'infrastructures de l'École Monseigneur de Laval a également été soulevée par la présidente du Conseil lors de l'assemblée générale.
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1034235/conseil-ecole-monseigneur-de-laval-elimination-cours-morale-religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum