Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Yèshoua (Jésus) cet inconnu du monde chrétien!

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas  Message [Page 7 sur 11]

Le Presbytre

avatar
Rappel du premier message :

Bonjour à tous!Very Happy

Yèshoua (Jésus) cet inconnu du monde chrétien !

J'étudie la bible en toute liberté, comme sur une page blanche sans aucune influence. J'aborde la bible comme si elle était un monument littéraire et elle l'est et comme le ferait un archéologue. Je suis toutefois croyant mais sans religion, je n'en trouve pas qui me ressemble.

Nous ne devons en aucun cas prendre pour argent comptant ce qui est écrit ici mais devons tout vérifier dans notre bible et voir si c’est réellement écrit ou pas, sinon nous sombrons dans du sectarisme qui consiste à suivre des raisonnements d’homme ou de système et non des raisonnements que Dieu veut nous faire comprendre.

La traduction utilisée est de J-N Darby.

____________________

Tout un monde se questionne.
Qui au cours de son existence ne se pose pas la question quant à savoir la réponse aux grandes interrogations brûlantes que tout homme ne cesse de se poser sur ses origines, son destin, le sens de sa vie, les problèmes du mal, de la mort et de ce qui la  suit ? Que ce soit sur un plan individuel ou collectif, l’homme a besoin de savoir d’où il vient. Depuis la nuit des temps les religions ont en grande partie répondu à ce questionnement et combler ce vide de diverses manières. Ce qui a pu paraître suffisant à certaines époques ne l’est plus aujourd’hui car ces réponses reposent sur des croyances proches des superstitions et des  mythologies qui rendent ces réponses incompréhensibles, fragiles à cause des scepticismes et des doutes profonds qu’elles engendrent. C’est ce qui fait que beaucoup de gens ne croient pas ou ne croient plus.

Dans les temps anciens pour donner de la puissance à ces croyances et aussi, il faut le dire, dans un but de domination, les hommes ont construit des monuments magnifiques, des temples, des pyramides, des cathédrales toutes plus belles les unes que les autres et les ont hérissées de flèches toujours plus hautes. C’est ainsi que l’humanité s’est imaginée des dieux, des saints pour satisfaire ce besoin afin de répondre à sa manière à ces questions brûlantes qui nous hantent tout au long de notre vie, même si nous ne voulons pas nous l’avouer.

Certains seraient tentés de penser que tout cela est d’une autre époque, que les temps ont changé et que l’homme a besoin de s’adapter, peut-être même oseraient-ils dire qu’il a besoin d’évoluer et que ces questions ne se posent plus ! Et bien non, à la différence du passé, même si les hommes ne construisent plus des monuments et des cathédrales sur terre comme par le passé, ils les construisent d’une autre manière dans l’espace comme par exemple la station Mir ou la station ISS encore en service à ce jour.

Les flèches qui hérissaient les cathédrales sont aujourd’hui les engins spatiaux que l’on envoie toujours plus haut, toujours plus loin dans l’espace, sur la Lune, sur Mars en plaçant des machines extraordinaires à la recherche de traces de vie sensées nous faire connaître nos origines et ce qui pourrait rendre la vie possible dans ces endroits. Curiosity, un des derniers engins envoyés sur la planète Mars est un exemple récent mais déjà avant cela des engins porteurs de messages ont été envoyés dans le cosmos et sur terre des stations de radio sont à l’écoute d’éventuels signaux intelligents qui nous viendraient de l’espace. Nous connaissons tous le télescope Hubble qui nous fait découvrir l’immensité de l’univers sans toutefois nous en faire voir les limites. Beaucoup de gens sont convaincus que la vie existe ailleurs dans l’univers et vu d’une certaine manière nous pouvons dire que le monde cherche de façon plus ou moins avouée à savoir si Dieu existe ou pas.

Nous passerons sous silence toutes les recherches effectuées sur terre dans un même but. Tous les chercheurs en quête de vérité à ce sujet sont en quelque sorte spirituels puisqu’ils recherchent la même chose que les croyants qui veulent connaître la chose qui nous concernent tous : d’où vient la vie ? Est-ce par le hasard ou est-ce le fruit d’un créateur ?

Poussé par la curiosité, aujourd’hui comme par le passé, l’homme engloutit des sommes d’argent colossales et toujours l’élite de ses savants pour ces recherches. Les projets futurs, qui sont plus que pharaoniques, donnent et confirment l’impression que l’homme est né pour chercher ces réponses que tout homme ne cesse de se poser à un moment ou à un autre de son existence. Dit autrement, nous sommes tous concernés par ce questionnement et quelques soient les réponses que nous apportons nous serons tous engloutis par la réalité des choses qu’est la vérité. Mais quelle vérité ?  (À suivre)

Salutations à tous.

Le Presbytre. sunny


Le Presbytre

avatar
Bonjour Josué !   Very Happy

Tu dis :

“Jéhovah lui-même m’a produite comme le commencement de sa voie, la plus ancienne de ses œuvres d’autrefois.” Il ne peut pas être question ici simplement de la sagesse, car cette qualité n’a pas été “produite”. Comment, en effet, pourrait-elle avoir eu un commencement, puisque Jéhovah a toujours existé et qu’il a toujours été sage (Psaume 90:2) ?

Nous sommes mille fois d’accord sur ce point et il en est de même pour ce qui est de l’amour et de la miséricorde de Dieu puisque celui-ci est amour et miséricorde de manière innée. Maintenant la question qui se pose est de savoir envers qui exerçait-t-il son amour et sa miséricorde ? N’est-ce pas envers un fils qui lui aussi tout comme Dieu est d’éternité en éternité ? Comment est-ce possible ?

Comme je l’ai déjà expliqué, Dieu a toujours su qu’il allait se donner un fils et savait tout de ce qu’allait être l'attitude de ce fils envers lui. Dieu n’ignore rien, il sait tout, il n’apprend et ne découvre rien. Quant à ce fils il n’était qu’omniprésent dans ses pensées et Dieu pouvait en parler ou y penser comme s’il était réellement. (Romains 4 : 17) C’est envers ce qui était comme réel, comme s'il était pour lui qu’il pouvait exercer son amour et sa miséricorde.

Je ne sais pas si tu as déjà créé quelque chose de concret, certainement que oui et tu sais que la partie principale d’une création sont les idées que l’on recherche et que l'on découvre; toute création commence par l’esprit le reste n’en est qu’une application. C’est la raison pour laquelle traduire par "l’Eternel m’a créé au commencement…" est impropre. Posséder me semble plus corrects car pour posséder ce fils dès le commencement il a fallu produire ce fils qui était déjà créé et présent dans l'esprit de Dieu. Selon ce que je comprends le mot "enfanté" eut été le mieux car ce qui a été produit existait déjà en Dieu dans ses pensées d’éternité en éternité ; c’est ce qui lui a permis de toujours exercer son amour et sa miséricorde envers ce fils. Pourquoi miséricorde, pour quelle raison?

Lorsque l’esprit de Dieu se mouvait à la surface des flots de l’abîme comme décrit en Genèse 1 : 2, le fils était dans ses pensées et Dieu n'a possédé ce fils qu’à l’instant où il a procédé à sa création dès le début du premier jour de la création, une création qui se poursuivra jusque vers la fin du sixième jour de la création. C'est pourquoi le livre de la Genèse 2: 4 à 7 présente la création de ce fils à un tout début comme la toute première création de Dieu, avant toute chose et un second récit qui présente la création de l'homme tout à la fin, après le dernier des animaux. C’est durant cette très longue période de plusieurs dizaines de milliers d’années qu’a duré la création de ce fils que celui-ci était un embryon ou comme le dit Proverbe 8 : 30 était un nourrisson en cours de développement vers un état mature comme tout nourrisson. Toute la création est passée par toutes les étapes de la création de ce fils. Les deux récits de la création de l'homme nous que Dieu a procédé par évolution sur une longue période.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche parce que qui cherche me trouve a t-il dit !

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Mais Jéhovah n'aime pas uniquement son fils et la preuve il l'a donné en sacrifice pour le rachat de nos péchés , et c'est la preuve qu'il nous à aimer c'est ce que dit Jean.
1 Jean 4:10.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael!

Mikael a écrit:Mais Jéhovah n'aime pas uniquement son fils et la preuve il l'a donné en sacrifice pour le rachat de nos péchés , et c'est la preuve qu'il nous à aimer c'est ce que dit Jean.  1 Jean 4:10.

Oui très bien mais ici tout le monde sait cela. Si tu veux faire avancer le thème il serait bien que tu répondes à la question posée qui est : "Maintenant la question qui se pose est de savoir envers qui exerçait-t-il son amour et sa miséricorde" lorsque Dieu était "seul" nous semble t-il? On peut aussi ajouter la sagesse bien sûr.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche ???

Patrice1633

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Bonjour le Presbytre,

Je comprend pas tout à fait ta question, on dirais Que tu demande quand DIeu etait Seul, qui il aimais?

Josué

avatar
Administrateur
Jésus et mort pour tous les hommes.
(Romains 3:25) Dieu l’a exposé comme offrande de propitiation, grâce à la foi en son sang. C’était afin de montrer sa propre justice, parce qu’il pardonnait les péchés qui s’étaient produits dans le passé pendant que Dieu usait de patience ;
(2 Corinthiens 5:21) Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait péché pour nous, afin que nous devenions justice de Dieu par son moyen.
(1 Jean 2:2) Et il est un sacrifice propitiatoire pour nos péchés, pas seulement pour les nôtres cependant, mais aussi pour ceux du monde entier

Le Presbytre

avatar
Bonjour Patrice!

Patrice1633 a écrit:Bonjour le Presbytre,

Je comprend pas tout à fait ta question, on dirais Que tu demande quand DIeu etait Seul, qui il aimais?

A moins que tu ne sois hypocrite, ce que je n'espère pas pour toi, d'après ta remarque il me semble que tu as parfaitement compris la question mais il faut reconnaître que je ne suis jamais trop précis alors je repose la question comme ceci:

"Puisqu'en aucune manière tu ne crois pas en la Trinité, et moi non plu, tu dois admettre dans ce cas qu'à un moment Dieu était seul, absolument seul. Pour être appelé Amour et Miséricorde, ce qui indique son  état d'être et il l'était réellement, il l'était envers qui ?... Envers qui exerçait t-il son amour et sa miséricorde pour pouvoir être appelé ainsi ?..."

Tel qu'il me semble te connaître, tu vas contourner le problème mais saches que faisant ainsi il y a un risque pour toi de voir les portes du royaume de Dieu se fermer devant toi pour un temps mais tu ne risques rien si tu es honnête et sincère au fond de toi mais ça, toi seul le sait.

Amitiés.

Le Presbytre. cherche et je découvre tout un monde nouveau!

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Bien sûr qu'il y a un moment où Dieu était seul, ce n'est pas un scoop que tu nous dit là !

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ce sujet ressemble fort à un canular par son titre. Depuis quand les chrétiens ignorent-ils qui est Jésus ?

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael!

Mikael a écrit:Bien sûr qu'il y a un moment où Dieu était seul, ce n'est pas un scoop que tu nous dit là !

Tu reconnais qu'il y a un moment où Dieu était seul, absolument seul. C'est bien que tu le dises mais je sais que tu le sais parfaitement mais la réponse que j'attends est de savoir qui il aimait et envers qui il était susceptible de faire miséricorde pour être appelé Amour, le Miséricordieux à ce moment là où il était seul comme tu le sais.

Tu comprendras que je brûle d'impatience de recevoir de toi une réponse honnête et sans ambiguïté. Un grand merci d'avance.

Mes amitiés.

Le Presbytre. cherche A toi mon ami de chercher! Qui me cherche (sincèrement bien sûr et avec un esprit simple) me trouve!

Le Presbytre

avatar
Bonjour Marmhonie!

Marmhonie a écrit:Ce sujet ressemble fort à un canular par son titre. Depuis quand les chrétiens ignorent-ils qui est Jésus ?

J'ai envie de te répondre depuis quand les chrétiens connaissent-ils vraiment Yèshoua? Si tu le connais comme tu sembles le dire pourquoi ne pas répondre à la question : Qui aimait Dieu lorsqu'il était seul? Ne te gêne pas pour répondre, à la question bien sûr.

Amicalement.

Le Presbytre. Merci

samuel

avatar
Administrateur
Salut
C'est une question plus philosophique que biblique car le sentiment de solitude n'existe pas chez Dieu, c'est purement un sentiment humain.
Pourquoi cherches- tu des complications philosophiques?

Lechercheur


Si Dieu avait en lui le sentiment de solitude c'est qu'il lui aurait manqué quelque chose et si il se fût senti seul, il lui aurait manqué quelque chose , mais Dieu n'a besoin de personne .
Ses qualités s'équilibrent parfaitement .

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Le Presbytre a écrit:Bonjour Marmhonie!
Qui aimait Dieu lorsqu'il était seul? Ne te gêne pas pour répondre, à la question bien sûr.
C'est vrai, sir la Croix Jésus-Christ a crié pourquoi Dieu semblait l'abandonner. Mais Dieu ne peut être seul, Il est parfait.
Pardon, ce genre de question mystérieuse me dépasse, c'est trop une prise de tête.
Bonne année dans la paix du Seigneur.

samuel

avatar
Administrateur
En fait quand Jésus était sur terre Dieu était bien seul au ciel mis à par les anges!

Le Presbytre

avatar
Bonjour Lechercheur!  cherche  nous cherchons!


Lechercheur a écrit:Si Dieu avait en lui le sentiment de solitude c'est qu'il lui aurait manqué quelque chose et si il se fût senti seul, il lui aurait manqué quelque chose , mais Dieu n'a besoin de personne .
Ses qualités s'équilibrent parfaitement .

Tout à fait d'accord avec toi même si je n'aurais pas répondu avec les mêmes mots. En effet Dieu n'est pas pauvre au point qu'il ait des manques et connaisse la solitude. Mais la question est et est toujours : qui, quel être aimait-il à ce moment là et envers qui exerçait-il sa miséricorde pour être appelé Amour et Miséricorde car ces noms qui ont une signification lui conviennent à la perfection.

Amicalement.

Le Presbytre. Very Happy Very Happy Very Happy

Le Presbytre

avatar
Bonjour Samuel! Very Happy

samuel a écrit:Salut
C'est une question plus philosophique que biblique car le sentiment de solitude n'existe pas chez Dieu, c'est purement un sentiment humain.
Pourquoi cherches- tu des complications philosophiques?

D'accord pour dire que le sentiment de solitude n'a jamais atteint Dieu.

Ce ne sont pas des complications philosophiques que je cherche mais une explication d'un fait biblique car cette situation a été de fait et en réalité ce sont les choses cachées qui nous apprennent beaucoup de choses, je peux te l'assurer et comme pour les paraboles les explications sont réservées aux perspicaces.

En réalité Dieu n'est jamais seul mais sans des anges. Je m'en expliquerais plus tard et bientôt.

Fraternellement.

Le Presbytre.  cherche et je deviens riche, très riche !

papy

avatar
Mais dans la bible rien n'est caché et Dieu se fait comprendre en la lisant.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Marmhonie! Very Happy  Very Happy  Very Happy

Tu m'as dit: "C'est vrai, sur la Croix Jésus-Christ a crié pourquoi Dieu semblait l'abandonner. Mais Dieu ne peut être seul, Il est parfait.
Pardon, ce genre de question mystérieuse me dépasse, c'est trop une prise de tête.
Bonne année dans la paix du Seigneur."

Tout d'abord merci pour tes bons vœux, je suis très touché, vraiment. A toi aussi un très bonne année et que le Seigneur nous montre le chemin de la vérité qui conduit à la vie éternelle. Pour ne t'inquiète pas plus que ça, tu peux toujours suivre la discussion tu trouveras la réponse et tu pourras nous dire ce que tu en penses. Merci.

Mes amitiés. cherche presque jour et nuit!

Le Presbytre

avatar
Bonjour Papy!  Very Happy  Very Happy

papy a écrit:Mais dans la bible rien n'est caché et Dieu se fait comprendre en la lisant.

Excuse moi Papy car je ne voudrais pas te blesser en te contredisant, Dieu m'en est témoin mais je dois te dire que tu te trompes lourdement. Tu peux lire la bible cent fois et ne boire que du petit lait!

Lorsque Yèshoua s'adressait aux foules celles-ci en grande partie ne comprenait pas son message. Lorsque Pierre en fait le reproche à Yèshoua, (parce qu'il leur parlait toujours en paraboles) celui-ci lui répond que c'est pour qu'ils ne comprennent pas tout en précisant qu'à eux au contraire il leur était donné de comprendre car avec Yèshoua ils approfondissaient les choses alors que les foules n'étaient que superficielles comme fut le comportement des Hébreux que Paul dénonce dans sa lettre au chapitre 5 et aux versets 11 à 14 que voici:
"... au sujet duquel nous avons beaucoup de choses à dire et qui sont difficiles à expliquer, puisque vous êtes devenus paresseux à écouter. Car lorsque vous devriez être des docteurs, vu le temps, vous avez de nouveau besoin qu’on vous enseigne quels sont les premiers rudiments des oracles de Dieu, et vous êtes devenus tels, que vous avez besoin de lait et non de nourriture solide ; car quiconque use de lait est inexpérimenté dans la parole de la justice, car il est un petit enfant ; mais la nourriture solide est pour les hommes faits, qui, par le fait de l’habitude, ont les sens exercés à discerner le bien et le mal."

Ne m'en veut mais je me sens poussé à devoir te dire cela. Saches que dans la bible il y a toutes sortes de textes: des textes allégoriques, des choses scellées, des paraboles, des similitudes comme le dit Jean et des contradictions flagrantes en apparence car elles n'en sont pas mais sont là pour nous mener à les approfondir avec perspicacité, ce sont bien là les écritures que nous devons approfondir. Ce sont autant d'obstacles que nous devons franchir pour découvrir un tout autre monde, une toute autre vérité et bien plus encore.

Fraternellement.

Le Presbytre. cherche et viendront les bonnes réponses!

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Cela dépend avec l'état d'esprit que tu lis la bible qui recommande fortement de ne pas ce contenter de lait mais de prendre de la nourriture solide.
Relis l'épître aux Hébreux.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael!  Very Happy

Mikael a écrit:Cela dépend avec l'état d'esprit que tu lis la bible qui recommande fortement de ne pas ce contenter de lait mais de prendre de la nourriture solide.
Relis l'épître aux Hébreux.

Si tu lis un peu plus haut tu trouveras ton épitre aux Hébreux, juste au dessus. Il est évident que quelque soit la religion à laquelle on est attaché on lira obligatoirement ce livre avec les yeux de cette religion.
C'est ce que j'ai déjà dit et toujours dit, vois ci-dessous ce que j'ai écris dans le cours de cette discussion:

"À ce questionnement chacun répond à sa manière. Certains, plus guidés par un fanatisme que par la raison, préfèreraient plutôt mourir que de se renier alors que d’autres de ces croyances que certains se donnent sont prêts eux aussi à en mourir, mais de rire ! Entre ces deux extrêmes se trouvent quantité de croyances, plusieurs milliers dit-on, alors que la vérité ne peut être qu’unique et son caractère universel être acceptable par tous.
C’est cette vérité que je recherche qui m’éloigne des religions que je considère toutes plus ou moins dans l’erreur. La seule vraie religion dans laquelle je me réfugie est celle qui consiste à dire que  je ne sais pas, je cherche  et c’est la sincérité et l’honnêteté de mes démarches, qui sont peut-être aussi les vôtres qui donnent de la valeur à ma relation avec Dieu."

et encore

"C’est cette même démarche à faire que nous enseigne Yèshoua (Jésus). Celui-ci a enseigné pour celui qui veut marcher à sa suite qu’il doit renier son père, sa mère, ses frères et ses sœurs. Cela paraît insupportable bien-sûr mais il ne s’agit pas d’abandonner sa famille en coupant tous les liens qui nous unissent à elle car un commandement incontournable ordonne d’honorer son père et sa mère. Il s’agit en réalité de renoncer à certains enseignements erronés reçus d’eux et qu’eux-mêmes ont reçus et de refaire un parcours vers Dieu sur une page blanche, de redevenir comme un enfant, d’avoir un esprit simple, c’est-à-dire de se libérer du mensonge. Dans une autre circonstance Yèshoua redira la même chose avec cependant des mots différents disant que pour aller à sa suite nous devons nous renier nous-mêmes. Plus facile à dire qu’à faire car notre plus grand ennemi c’est nous-même et cela favorise grandement notre aveuglement.
Sans cette démarche il est impossible d’aller à la suite de Yèshoua sinon il ne nous aurait pas parlé de cette manière. Après s’être renié, la seule façon d’aller sur ses traces et d’y marcher est d’apprendre à connaître Dieu et les liens qui l’unissent à son fils. Dans le cas contraire ce sont les faux enseignements qui orienteront notre compréhension de la bible. Il est certain qu’un juif comprendra la bible à sa manière et de même pour un catholique, un protestant, un musulman ou même un athée…. Nous serions dirigés par les réponses toutes faites déjà présentes dans nos esprits. C’est inévitable et c’est pourquoi il est si important de nous défaire de nos anciens enseignements quels qu’ils soient ou être à même de les occulter lorsque nous raisonnons. Si l’on n’accomplit pas cette démarche tout notre travail  est vain. N’oublions pas que notre plus grand ennemi, nous venons de le dire, c’est nous-même. Cela demande une attention de tous les instants. Faisons-nous ou avons-nous sérieusement fait cette démarche ?"

mais encore

"Ce qui nous égare, nous divise les uns et les autres et nous éloigne de la vérité est un peu comme si chacun de nous recevait des lunettes de vue de diverses couleurs, des bleues, des jaunes, des rouges, des noires, des vertes, bref toute une panoplie de couleurs de teinte plus ou moins foncée. Equipés ainsi nous verrions tous différemment les choses qui nous entourent. Pour comprendre où je veux en venir il faut savoir que ces lunettes nous les aurions reçus tout à fait inconsciemment dès notre naissance et sur notre nez elles sont totalement invisibles. Bien sûr c’est une image pour faire une comparaison que je vous raconte. Imaginez-vous maintenant dans cette image et que vous vous trouviez avec une personne au milieu d’un paysage enneigé. Elle reconnaîtra facilement avec vous certains traits du paysage où elle se trouve mais votre interlocuteur aura bien du mal à admettre, que vous, qui avez des lunettes bleues lui disiez que la neige est bleue alors qu’elle aurait, elle, des lunettes vertes ! Et au nom de quoi l’accepterait-elle, elle et vice et versa bien-sûr. Ne faudrait-il pas que chacun enlève ses propres lunettes ? Mais là un autre problème se pose, est-on conscient que nous portons de ces lunettes pour comprendre la nécessité de les enlever."

Je suis un peu déçu que tu ne répondes à la question que je t'ai posé et reposé! Puisque nous parlons de petit lait, profites en pour t'affirmer dans ton témoignage, c'est une bonne occasion.

Fraternellement.

Le Presbytre. cherche et c'est une façon de montrer à Dieu mon amour.

Josué

avatar
Administrateur
Moi je lis la bible avec les yeux de la foi et du coeur.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Josué! Very Happy

Josué a écrit:Moi je lis la bible avec les yeux de la foi et du coeur.

Toute ma vie j'ai cherché la vérité et je suis allé dans des synagogues, toutes sortes d'églises, des temples et mêmes des salles du royaume et si tu fais la même expérience que moi tu verras que chacun lit les textes avec les yeux de la foi de l'église à laquelle il appartient alors que celui que nous aimons a dit que celui qui veut aller à sa suite doit d'abord se renier. C'est, José, ce que nous devons faire.

Amicalement.

Le Presbytre. sunny sunny sunny

Josué

avatar
Administrateur
Alors médite sur ce passage.

(Éphésiens 3:16-19) [...] richesse de sa gloire, de devenir forts quant à l’homme que vous êtes intérieurement — avec puissance, grâce à son esprit —, 17 pour faire habiter, grâce à [votre] foi, le Christ dans vos cœurs avec l’amour ; pour que vous soyez enracinés et établis sur le fondement, 18 afin d’être pleinement capables de saisir avec tous les saints ce qu’est la largeur, et la longueur, et la hauteur, et la profondeur, 19 et de connaître l’amour du Christ qui surpasse la connaissance, pour que vous soyez remplis de toute la plénitude que Dieu donne.

Le Presbytre

avatar
Josué a écrit:Alors médite sur ce passage.

(Éphésiens 3:16-19) [...] richesse de sa gloire, de devenir forts quant à l’homme que vous êtes intérieurement — avec puissance, grâce à son esprit —, 17 pour faire habiter, grâce à [votre] foi, le Christ dans vos cœurs avec l’amour ; pour que vous soyez enracinés et établis sur le fondement, 18 afin d’être pleinement capables de saisir avec tous les saints ce qu’est la largeur, et la longueur, et la hauteur, et la profondeur, 19 et de connaître l’amour du Christ qui surpasse la connaissance, pour que vous soyez remplis de toute la plénitude que Dieu donne.

Bonjour Josué !  Very Happy  

Je sais bien que ton dernier message me vise mais tu fais très bien de rappeler cela car c’est un rappel à tous que nous ne devons pas simplement lire la bible parce qu'il le faut mais méditer sur chaque chose que nous lisons. La largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur indiquent par toutes ces directions la plénitude de la connaissance de Dieu que nous devons saisir. Certes la connaissance en elle-même ne nous sert pas à grand-chose, tout au plus à nous enorgueillir si nous ne nous sentons pas attirés par Dieu et son fils mais qui au contraire produit l’amour pour Dieu et son fils si nous nous sentons attirés par eux. Qui peut être attiré par Dieu et son fils s'il ne connaît rien d'eux ? A part des gens stupides je ne vois personne et toi non plus!

C’est cette plénitude qui nous permettra de renverser des montagnes, de gagner la vie éternelle. L’amour surpasse la connaissance car elle est le produit de la connaissance qui nous apprend à connaître Dieu et son fils. C’est en sorte avec d’autres mots ce que nous dit Jean au chapitre 17 et au verset 3.

Avoir la foi c’est aussi avoir la force de se renier soi-même, de renier son père, sa mère, ses frères et sœurs au sens biblique bien sûr. Pourquoi ? Parce que nous ne pouvons pas mettre de l’eau propre dans un verre d’eau sale et avoir de l’eau propre ou encore comme le dit Yèshoua rapiécer un vieux vêtement avec un tissu neuf ou encore mettre du vin nouveau dans de vielles outres. Il faut vider son verre, l’essuyer et alors nous pouvons le remplir avec de l’eau propre ainsi notre verre sera rempli d’une eau parfaitement saine qui ne peut pas nous faire du mal mais produit la vie. (Proverbes 4 : 20, 21,22 à lire et à relire)

Amicalement.

Le Presbytre. cherche mes mots et je te réponds!

samuel

avatar
Administrateur
Nous visons personne car ce verset concerne tous ceux qui se disent chrétiennes.

Le Presbytre

avatar
samuel a écrit:Nous visons personne car ce verset concerne tous ceux qui se disent chrétiennes.

Bonjour Samuel! Very Happy  Very Happy

Euhhhhhh! excuses moi mon frère mais jusqu'à ce jour je suis une sorte de chrétien mais pas chrétienne!!! Sans rancune. En fait j'ai là envie de plaisanter!

Pour ce qui est du message de Josué, ne t'inquiète pas, je l'ai accueilli avec plaisir car ce qu'il a dit est sensé et puis je ne me suis pas senti visé alors pas de souci.

Amicalement.

Le Presbytre. T\'zen

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il est question de personnes chrétiennes dans sa généralité et pas une personne.

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous !    Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy   

Lorsque Melchisédec est allé avec du pain et du vin au-devant d’Abram qui venait de frapper Kédor-Laoner et les rois qui étaient avec lui, celui-ci, Abram, le reconnut comme sacrificateur du Dieu Très-Haut et lui donna la dîme reconnaissant en lui une très grande supériorité. (Voir Genèse 14:18…)

La lettre aux Hébreux n’est pas avare de renseignements concernant ce Melchisédec. Voici un extrait le concernant qui va nous permettre de comprendre beaucoup de choses :
"Car ce Melchisédec, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-haut, qui alla au-devant d’Abram lorsqu’il revenait de la défaite des rois, et qui le bénit, auquel aussi Abraham donna pour part la dîme de tout, premièrement, étant interprété, roi de justice, et puis aussi roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix ; sans père, sans mère, sans généalogie, n’ayant ni commencement de jours, ni fin de vie, mais assimilé au Fils de Dieu, demeure sacrificateur à perpétuité."

Très étonnant ce passage pour ne pas dire bouleversant. Ne changeons pas le sens des mots car ils changeraient tout le sens de ces versets. En effet il n’est pas dit que l’on ne connaissait pas son père, pas sa mère etc. mais qu’il n’avait pas de père, qu’il n’avait pas de mère, qui n’avait pas de généalogie et donc pas d’ascendance, pas d’origine ce qui est confirmé par le fait qu’il n’avait pas de commencement de jours et donc pas de commencement de vie ni de fin de vie mais assimilée au fils de Dieu !!! Que dire ? Oui que conclure de ces quelques mots sinon que Melchisédec apparaît non pas comme une créature de Dieu mais comme un être inné tout comme Dieu qui est d’éternité en éternité.

En réalité qui est ce Melchisédec ?

Il est selon les textes sacrificateur du Dieu très Haut. Ici il s’agit du Dieu  Eloah, nous en reparlerons c’est très important. Selon Hébreux 7 : 24 il s’agit d’une sacrificature qui ne se transmet pas. C’est donc un sacrificature qui ne s’est jamais transmise à qui que ce soit or, Yèshoua est dit par Éloah sacrificateur selon l’ordre de Melchisédec et puisque cette sacrificature ne s’est jamais transmise nous pouvons et nous devons en déduire que Yéshoua est Melchisédec et que de ce fait Yèshoua est cet être inné décrit en la personne de Melchisédec comme étant sans commencement de jour ni fin de vie.  
(A suivre)

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre.    cherche mais ce Melchisédec n'est pas facile à comprendre et surtout à expliquer comme le dit Paul en Hébreux 5: 11 à 14.



Dernière édition par Le Presbytre le Dim 7 Jan - 18:21, édité 1 fois

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous ! Very Happy  Very Happy  Very Happy  

Lorsque Melchisédec est allé avec du pain et du vin au-devant d’Abram qui venait de frapper Kédor-Laoner et les rois qui étaient avec lui, celui-ci, Abram, le reconnut comme sacrificateur du Dieu Très-Haut et lui donna la dîme reconnaissant en lui une très grande supériorité. (Voir Genèse 14:18…)

La lettre aux Hébreux n’est pas avare de renseignements concernant ce Melchisédec. Voici un extrait le concernant qui va nous permettre de comprendre beaucoup de choses :
"Car ce Melchisédec, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-haut, qui alla au-devant d’Abram lorsqu’il revenait de la défaite des rois, et qui le bénit, auquel aussi Abraham donna pour part la dîme de tout, premièrement, étant interprété, roi de justice, et puis aussi roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix ; sans père, sans mère, sans généalogie, n’ayant ni commencement de jours, ni fin de vie, mais assimilé au Fils de Dieu, demeure sacrificateur à perpétuité."

Très étonnant ce passage pour ne pas dire bouleversant. Ne changeons pas le sens des mots car ils changeraient tout le sens de ces versets. En effet il n’est pas dit que l’on ne connaissait pas son père, pas sa mère etc. mais qu’il n’avait pas de père, qu’il n’avait pas de mère, qui n’avait pas de généalogie et donc pas d’ascendance, pas d’origine ce qui est confirmé par le fait qu’il n’avait pas d’origine de vie ni de fin de vie mais assimilée au fils de Dieu !!! Que dire ? Oui que conclure de ces quelques mots sinon que Melchisédec apparaît non pas comme une créature de Dieu mais comme un être inné tout comme Dieu qui est d’éternité en éternité.

En réalité qui est ce Melchisédec ?

Il est selon les textes sacrificateur du Dieu très Haut. Ici il s’agit du Dieu  Eloah, nous en reparlerons c’est très important. Selon Hébreux 7 : 24 il s’agit d’une sacrificature qui ne se transmet pas. C’est donc un sacrificature qui ne s’est jamais transmise à qui que ce soit or, Yèshoua est dit par Éloah sacrificateur selon l’ordre de Melchisédec et puisque cette sacrificature ne s’est jamais transmise nous pouvons et nous devons en déduire que Yéshoua est Melchisédec et que de ce fait Yèshoua est cet être inné décrit en la personne de Melchisédec comme étant sans commencement de jour ni fin de vie.  
(A suivre)

Mes amitiés à tous.

Le Presbytre.  cherche mais ce Melchisédec n'est pas facile à comprendre et surtout à expliquer comme le dit Paul en Hébreux 5: 11 à 14.

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous ! Very Happy  Very Happy  Very Happy

Le problème maintenant reste à savoir si Melchisédec a existé comme le décrit la bible en prenant les textes à la lettre ce qui fait de lui dans ce cas un être infini dans le temps et semblable à Dieu sur ce point et de ce fait pourquoi pas Dieu aussi!!! C'est le premier pas à faire.

Ensuite si ce Melchisédec, je dis bien si, est bien inné et si Yèshoua a eu un commencement alors il faut admettre qu'il est d'une éternité beaucoup plus ancien que celui-ci!

Ensuite se posent d'autres questions auxquelles il faut penser. Puisque la sacrificature de Melchisédec ne se transmet pas, elle n'a pu en aucun cas se transmettre et puisque c'est la bible qui le dit et donc son auteur comment a-t-elle pu se transmettre car la bible attribut aussi cette sacrificature à Yèshoua.

Si Melchisédec est inné, il lui a fallu forcément apparaître en vision à Abram, un peu comme au jour de la transfiguration sinon qu'aurait-il fait de son corps ainsi que toutes les questions qui peuvent se poser là.

Donc lorsqu'il n'y avait que Dieu (Eloah), et Melchisédec qu'était-ce la sacrificature de ce grand prêtre, dans quel but, pour quel rachat ? Quel sacrifice a-t-il été offert puisque c'est le but d'un sacrificateur?.....  Et bien d'autres questions se posent.

En fait Melchisédec, Adam et Yèshoua sont les seuls à être appelés fils de Dieu au sens de conçu pas lui. Il doit y avoir un lien entre ces trois et pour moi il y en a un et ces trois sont une seule et même "personne" comme je l’ai déjà expliqué, Dieu a toujours su qu’il allait se donner un fils et savait tout de ce qu’allait être l'attitude de ce fils envers lui. Dieu n’ignore rien, il sait tout, il n’apprend et ne découvre rien. Quant à ce fils il n’était qu’omniprésent dans ses pensées et Dieu pouvait en parler ou y penser comme s’il était réellement. (Romains 4 : 17) C’est envers ce fils qui était comme réel pour lui qu’il pouvait en parler comme s'il était réellement et exercer son amour et sa miséricorde envers lui pour pouvoir être appelé Amour et Miséricorde.

Si c'est bien ainsi, nous sommes des descendants de Yèshoua par Adam et puisque Yèshoua est un être divin, nous sommes aussi des êtres divins par Yèshoua. Oui des êtres divins, déchus certes mais des êtres divins quand même.

Pour résumer
D'éternité il n'y avait que le fils en pensée dans les pensées de Dieu.
Ensuite il y a eu la création de ce fils sur terre sous le nom d'Adam fils de Dieu.
Après son péché, Adam et Eve se sont grandement repentis. De nombreux psaumes le montrent. C'est cette attitude qui lui vaudra d'être appelé Melchisédec qui signifie roi de paix et de justice.
C'est lui qui apparaîtra à Abram qui aura ainsi une vision du royaume de Dieu, ces choses espérées et vues de loin tout comme ces trois apôtres au jour de la transfiguration.
Et c'est encore lui, Melchisédec qui sera de nouveau de retour sur terre pour sauver le monde de sa faute originelle et qui retournera à nouveau vers son père. C'est ce que laisse entendre Hébreux 5 : 6 à 11. (J-N Darby)

"... comme il dit aussi dans un autre passage : "Tu es sacrificateur pour l’éternité selon l’ordre de Melchisédec"; "qui" durant les jours de sa chair ayant offert, avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, quoiqu’il fût Fils, a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes ; et ayant été consommé, il est devenu, pour tous ceux qui lui obéissent, l’auteur du salut éternel, étant salué par Dieu souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédec, au sujet duquel nous avons beaucoup de choses à dire et qui sont difficiles à expliquer, puisque vous êtes devenus paresseux à écouter...."

"Qui" est le pronom pour Yèshoua certes mais surtout et avant tout ici dans le texte c'est de Melchisédec reconnu par Dieu comme roi de justice qu'il est question. Pourquoi devait-il être sauvé de la mort? Que dire si l'aiguillon de la mort est le péché?

Je dois me préparer pour entrer à l'hôpital mais après si je peux écrire je te ferai parvenir d'autre passages d'Hébreux et des Psaumes qui confirme par exemple que Yèshoua a péché...

Très bonne journée à tous ceux qui passeraient par là.

Le Presbytre.   cherche touijours et toujours.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Pourquoi tu remets en doute son existence .
La bible à t-elle l'habitude d'employer des personnages fictifs ?

Le Presbytre

avatar
Bonsoir Mikael!

Mikael a écrit:Pourquoi tu remets en doute son existence .
La bible à t-elle l'habitude d'employer des personnages fictifs ?

Je me demande si tu as lu la bible au moins une fois! Paraboles, similitudes, allégories ne manquent pourtant pas. L'existence de qui ai-je remis en doute? As-tu au compris quelque chose à ce que j'ai dit dans mon dernier message pour dire cela? Arêtes avec tes slogans que tu balances à la figure des gens qui ne pensent pas comme toi. La moindre des choses serait que tu justifias tes dires.

à+

Le Presbytre. pozust

samuel

avatar
Administrateur
La bible n'est pas un conte de fée et si elle parle de ce roi de Salem c'est qu'il a bel et bien existé.

Saint Glinglin

avatar
Et Gilgamesh aussi, bien sûr.

http://nefdesfous.forumactif.org/

papy

avatar
Saint Glinglin a écrit:Et Gilgamesh aussi, bien sûr.
La bible ne cite pas ce personnage.
Mais concenant Melchisédec  il  et bien cité 14 fois et je te laisse chercher les références.

Saint Glinglin

avatar
C'est vrai. Noé, c'est Uta-Napishtim.

http://nefdesfous.forumactif.org/

papy

avatar
Hébreux 6:20  là où Jésus est entré pour nous comme un précurseur, devenu souverain sacrificateur pour l’éternité, selon l’ordre de Melchisédek.
1 ¶  Ce Melchisédek était roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très–Haut ; il alla à la rencontre d’Abraham qui revenait de la défaite des rois, et il le bénit ; 
Abraham a rencontré Melchisédek mais pas Gilgamesh

Saint Glinglin

avatar
Il faut dire que dix génération séparent Abraham du déluge...

http://nefdesfous.forumactif.org/

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Et alors cela ne remet pas en cause l'existence de Melchisédek pour autant .

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael! hum

Mikael a écrit:Et alors cela ne remet pas en cause l'existence de Melchisédek pour autant .

Pourquoi ce "et alors"?  Je crois fermement qu'Abram a donner la dîme à Melchisédec. Décidément mon cher Mikael vous ne savez pas lire, où mettais-je en doute l'authenticité de ce passage de la bible? Pour toi c'est gratos si  tu habites pas trop loin de chez moi je peux t'apprendre à lire avec plus de précision, je t'apprendrai à décortiquer les mots et certainement toi de ton côté tu dois avoir des choses à m'apprendre, cela m'intéressera sûrement car je suis curieux de nature.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Tant fait pas la bible je la consulte tous les jours et Melchisedeck et un fait et pas une vue de l'esprit simplement.
Et c'est pas une allégorie comme tu sembles le penser.

Le Presbytre

avatar
Bonjour Mikael!  Very Happy

Mikael a écrit:Tant fait pas la bible je la consulte tous les jours et Melchisedeck et un fait et pas une vue de l'esprit simplement.
Et c'est pas une allégorie comme tu sembles le penser.

Je connais très bien les Témoins de Jéhovah pour savoir que tu sembles en être un et que de ce fait tu dois consulter tous les jours la bible même si cela ne prouve rien. Je voulais plaisanter un peu, amicalement bien sûr. Les Christadelphes ont une sorte de calendrier avec un programme qui les mène à lire la bible entièrement une fois par an! La bible est je pense le livre le plus lu mais le plus mal compris. Comprendre la bible aujourd'hui est un don qui se gagne.

Pourquoi me dis-tu: "Et ce n'est pas une allégorie comme tu sembles le penser"? Si tu relies mes messages tu remarqueras que je ne considère pas Melchisédec comme une allégorie et c'est ce que je pense lorsque je dis : "Je crois fermement qu'Abram a donner la dîme à Melchisédec."

Une bonne journée pour toi. Amicalement.

Le Presbytre. cherche et quel plaisir!

papy

avatar
Mais nous ne sommes pas simplement inviter a lire la bible mais aussi à la méditer pour la mettre en application.
(1 Timothée 4:12, 13) [...] . 13 En attendant que je vienne, continue à t’appliquer à la lecture publique [...]

Le Presbytre

avatar
Bonjour Papy!Very Happy

papy a écrit:Mais nous ne sommes pas simplement inviter a lire la bible mais aussi à la méditer pour la mettre en application.
(1 Timothée 4:12, 13) [...] . 13 En attendant que je vienne, continue à t’appliquer à la lecture publique [...]

Bien sûr mais tu peux lire la bible cent fois , mille fois et si tu la lis avec des yeux d'Athée, de Catholique, de Témoins de Jéhovah, de Christadelphes etc., etc. tu la comprendras comme un Athée, un Catholique, un Témoin de Jéhovah, un Christadelphes, etc., etc., c'est réglé comme du papier-musique. Si tu ne fais pas l'expérience de te renier toi-même avec tous les enseignements que tu as reçus et si tu t'y refuses catégoriquement toutes ces lectures sont peine perdue. Vaudrait peut-être mieux s'équiper de matériel et d'aller à la pêche. Profites, en Méditerranée c'est la saison des loups (bars).

Amicalement.

Le Presbytre. cherche après être revenu comme un enfant, avec un esprit simple, libéré !

Le Presbytre

avatar
Bonjour Samuel !  Very Happy

samuel a écrit:La bible n'est pas un conte de fée et si elle parle de ce roi de Salem c'est qu'il a bel et bien existé.

Effectivement ce n'est pas un comte de fée, nous sommes bien d'accord sur ce point et raison de plus pour respecter les textes. Alors qu'est-ce qui permet aux TJ de dire que Melchisédec est un homme mortel comme tous les autres alors que la bible dit le contraire :
"... auquel aussi Abraham donna pour part la dîme de tout, premièrement, étant interprété, roi de justice, et puis aussi roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix ; sans père, sans mère, sans généalogie, n’ayant ni commencement de jours, ni fin de vie, mais assimilé au Fils de Dieu, demeure sacrificateur à perpétuité." Hébreux 7: 2,3. (J-N Darby)

A la vue de ces versets comment dire que Melchisédec était un roi réel d'une ville appelée Salem alors que le texte même dit: "c'est à dire roi de paix" et Melchisédec signifiant roi de justice, des titres qui conviennent parfaitement à Yèschoua. Pour le reste pourquoi dire le contraire, sur quelle base?

Amicalement.

Le Presbytre.  cherche

Le Presbytre

avatar
Bonjour à tous!    Very Happy  Very Happy

S'il vous plaît, lisez ce Psaume 40 et prêtez attention aux écrits en gras et en rouge. J'ai fait ressortir des mots qui sont à la première personne du singulier qui sont attribués à Yèshoua et c'est toujours de lui dont il est question au verset 6 souligné en couleur. Ces versets qui nous montrent clairement que Yèshoua a été pécheur lui aussi à une époque comme j'ai toujours tenté de le dire dans cette discussion. Vous trouverez dans les psaumes d'autres passages semblables. J'en citerai d'autres.

Psaume 40:
1   J'ai attendu patiemment l’Éternel ; et il s’est penché vers moi, et a entendu mon cri.
2 Il m'a fait monter hors du puits de la destruction, hors d’un bourbier fangeux ; et il a mis mes pieds sur un roc, il a établi mespas.
3 Et il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, la louange de notre Dieu. Plusieurs le verront, et craindront, et se confieront en l’Éternel.
4 Bienheureux l’homme qui a mis en l’Éternel sa confiance, et ne s’est pas tourné vers les orgueilleux et ceux qui se détournent vers le mensonge !
5 Tu as multiplié, toi, Éternel mon Dieu, tes œuvres merveilleuses et tes pensées envers nous ; on ne peut les arranger devant toi. Si je veux les déclarer et les dire, — elles sont trop nombreuses pour les raconter.
6 Au sacrifice et à l’offrande de gâteau tu n’as pas pris plaisir : tu m’as creusé des oreilles ; tu n’as pas demandé d’holocauste ni de sacrifice pour le péché.
7 Alors j'ai dit : Voici, je viens ; il est écrit de moi dans le rouleau du livre.
8 C’est mes délices, ô mon Dieu, de faire ce qui est ton bon plaisir, et ta loi est au dedans de mes entrailles.
9 J'ai annoncé la justice dans la grande congrégation ; voici,je n’ai point retenu mes lèvres, Éternel ! tu le sais.
10 Je n’ai point caché ta justice au dedans de mon cœur ; j'ai parlé de ta fidélité et de ton salut ; je n’ai point célé ta bonté et ta vérité dans la grande congrégation.
11 Toi, Éternel ! ne retiens pas loin de moi tes compassions ; que ta bonté et ta vérité me gardent continuellement.
12 Car des maux sans nombre m’ont entouré ; mes iniquités m’ont atteint, et je ne puis les regarder ; elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m’a abandonné.
13 Qu’il te plaise, ô Éternel ! de me délivrer. Éternel ! hâte-toi de me secourir.
14 Que ceux qui cherchent mon âme pour la détruire soient tous ensemble honteux et confondus ; qu’ils se retirent en arrière et soient confus, ceux qui prennent plaisir à mon malheur.
15 Que ceux qui disent de moi : Ha ha ! ha ha ! soient désolés, en récompense de leur honte.
16 Que tous ceux qui te cherchent s’égayent et se réjouissent en toi ; que ceux qui aiment ton salut disent continuellement : Magnifié soit l’Éternel !
17 Et moi,je suis affligé et pauvre : le Seigneur pense à moi. Tu es mon secours et celui qui me délivre. mon Dieu ! ne tarde pas.

Vous pouvez retrouver aussi ce passage dans Hébreux au chapitre 10, ce qui montre bien qu'il s'agit de Yèshoua.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche Je vous en prie lisez et croyez que je ne cherche à blesser personne et que c'est par souci de vérité que j'écris.

samuel

avatar
Administrateur
Si la bible dit qu'il était roi de Salem ,pourquoi tu sembles en douter toi qui te dit chrétien ?

Le Presbytre

avatar
Bonjour Samuel!  Very Happy  Very Happy  Very Happy

samuel a écrit:Si la bible dit qu'il était roi de Salem ,pourquoi tu sembles en douter toi qui te dit chrétien ?

Si je parle à un charpentier de plumée de dévers, de piquage, d’enrayure et de mille autres termes propres au métier de charpentier, nous allons parfaitement nous comprendre parce que nous connaissons le même métier mais si j’en parle avec toi et si tu n’es pas de ce métier tu penses bien qu’il est normal que j’ai du mal à t’expliquer les choses du métier en deux ou trois mots parce que le vrai métier de charpentier est très complexe. Il faut au moins toute une encyclopédie est encore pour tout expliquer en commençant par la première page où se trouvent les bases ! Tout cela tu le sais, je n’en doute pas. En fait, nous le savons tous au fond de nous.

Avec la bible c’est pareil, c’est complexe car toutes les choses sont liées entre elles. C’est la raison pour laquelle la bible ne doit s’expliquer que par elle-même tout en suivant des règles de conduite comme par exemple être à même de se renier soi-même, être libre d’esprit sinon c’est un travail sans vrai résultat. Pour nous dans la pratique nous ne pourrons comprendre l’apocalypse par exemple que si nous avons parfaitement compris la genèse et d’autres choses bien sûr. En y regardant de près c’est ce que dit Paul dans sa Lettre aux Hébreux lorsqu’il dit, en parlant de Melchisédec, qu’il y a beaucoup de choses à dire à son sujet qui sont difficiles à expliquer parce qu’ils n’avaient pas encore acquis les bases élémentaires pour comprendre malgré le temps. (Hébreux 5 : 12)

Il faut comprendre que Melchisédec est un personnage complexe ou plutôt surprenant pour nous, en effet il n’a pas de père, pas de mère, pas de généalogie, pas de commencement de vie, ni fin de vie, etc… (Hébreux 7 : 2, 3). Vraiment, il y a là de quoi s’interroger nous qui sommes encore ignorants de beaucoup de choses et il y a de quoi puisqu’il n’a pas de père, pas de mère, pas de généalogie, pas de commencement de vie, ni fin de vie, etc… Il ne suffit pas d’étouffer ces choses difficiles à justifier en les écartant d’un revers de main consistant à dire que cela signifie que c’est parce que nous ne lui connaissions pas de père, pas de mère, etc. Ce sont là des raisonnements humains qui sont pour nous comme des réflexes et non venant de Dieu car en effet rien dans la bible ne nous permet d’affirmer le contraire. N’oublions pas que la bible est notre autorité suprême venant de Dieu et comme le dit à certain dicton ; c’est au pied du mur que l’on voit le maçon. Ce ne sont pas nos dires ou nos écrits devant ce mur qui montrent que notre mur est bien bâti, c’est le rôle réservé au cordeau et au fil à plomb qui est pour nous tu l’as compris les saintes écritures.

Dans un prochain message je vais tâcher de faire le lien entre l’être inné et Adam le fils de Dieu et Melchisédec assimilée au fils de Dieu et Yèshoua le fils de Dieu car il s’agit du même être sous des noms différents parce qu’avec des actions ou des messages différents. Dans la Bible nous savons les noms ont un sens comme par exemple le nom de Dieu qui aujourd’hui n’est pas le même que celui que Moïse a fait connaître au peuple d’Israël. Dans le premier cas il s’agit d’une promesse de se révéler dans ce qu’il est et dans le second cas c’est ce qu’il s’est révélé être c’est-à-dire Dieu Sauveur, un nom au-dessus duquel il n’y a pas d’autres noms et qu’il a donné à son fils Yèshoua.

Amicalement.

Le Presbytre. cherche et c'est comme que j'apprends !

Josué

avatar
Administrateur
Reste sur le sujet sur le roi de Salem que tu sembles fortement mettre en doute .
Tu as une drôle de compréhension des écritures sur ce personnage.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 7 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum