Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La gendarmerie met en garde contre le "ice and salt challenge"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Josué

avatar
Administrateur
La gendarmerie met en garde contre le "ice and salt challenge", le défi dangereux des ados sur les réseaux sociaux
L'objectif de ce défi est de se filmer en train de s'appliquer sur la peau du sel et des glaçons. Mais cela peut entraîner de graves brûlures.
On se souvient du "ice bucket challenge", dont le principe était de se renverser un seau d'eau glacée sur la tête. Place désormais au "ice and salt challenge", très prisé des adolescents sur les réseaux sociaux. L'objectif est de se filmer en train de s'appliquer sur la peau du sel et des glaçons. La gendarmerie alerte sur le phénomène, dans un tweet posté, mardi 31 janvier.

Voir l'image sur Twitter


http://www.francetvinfo.fr/societe/la-gendarmerie-met-en-garde-contre-le-ice-and-salt-challenge-le-defi-dangereux-des-ados-sur-les-reseaux-sociaux_2044809.html#xtor=EPR-749-[NLbestofhebdo]-20170204-[content4]

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
C'est comme le jeu du fouloir!
Pourquoi la jeunesse de maintenant à besoin de ce genre de défi ?

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ice Salt challenge» : le nouveau défi chez les ados qui peut s’avérer mortel
Par Alicia.Paulet • Publié le 02/02/2017 à 15:46 • Mis à jour le 02/02/2017 à 17:43
Venu des États-Unis, le Ice Salt challenge consiste à se filmer en train de s’appliquer du sel et des glaçons sur la peau et de tenir le plus longtemps possible malgré la douleur. Crédits photo: DR
19
Ce nouveau pari, très prisé par les jeunes, consiste à se filmer en train de s’appliquer du sel et des glaçons sur la peau. Une pratique très dangereuse qui a déjà conduit plusieurs d’entre eux aux urgences.

Après le Condom challenge, le Ice Buket challenge, le Fire challenge, la Neknomination ou encore le Kylie Jenner challenge... C’est maintenant au tour de l’Ice and Salt challenge, qui signifie littéralement «défi de glace et de sel», d’être à la mode. Venu des États-Unis, ce défi prisé par les jeunes consiste à se filmer en train de s’appliquer du sel et des glaçons sur la peau et de tenir le plus longtemps possible malgré la douleur.

Un acte qui peut s’avérer très dangereux, comme l’explique le docteur Rozenbaum, dermatologue à Paris, contacté par Le Figaro. «Le Ice Salt challenge peut entraîner des brûlures mortelles, c’est une pratique à bannir». Avis partagé par le docteur Hillion, qui exerce à Jossigny. «Cela est très dangereux puisque le sel combiné à la glace peut faire descendre la température jusqu’à -20°C. Les deux ensemble peuvent occasionner des brûlures au deuxième degré sur la peau».

Le docteur Naouri, dermatologue à Nogent-sur-Marne, précise que la profondeur de la nécrose détermine la gravité de la brûlure: épiderme, derme superficiel, derme moyen, au-delà: 3e degré. «À partir du 2e degré profond, la peau n’est plus en capacité de bien cicatriser. Même s’il n’y a pas de cicatrice, il existe un gros risque de marque blanche définitive».

Josué

avatar
Administrateur
Un autre défi.
"Blue whale challenge", le nouveau défi morbide des ados
Cinquante jours de défis absurdes avant de se suicider. La perspective fascine des adolescents qui se prennent à ce jeu dangereux, qui peut conduire à l'irréparable.

Le "Blue whale challenge", en français le "défi de la baleine bleue", met ses participants en danger de mort. La cible? Des adolescents influençables qui tombent sous l'emprise d'un "tuteur" qui les pousse à commettre des actes de plus en plus sordides et dangereux, jusqu'à la mort. Le mode de propagation? Les réseaux sociaux et en particulier Facebook. L'urgence? Informer les 12-16 ans et leur entourage familial et amical du danger d'une issue fatale et prévenir ce qui n'est rien de moins qu'une incitation au suicide punie par la loi. La police nationale a lancé un appel sur les réseaux sociaux.
http://www.bfmtv.com/societe/blue-whale-challenge-le-nouveau-defi-morbide-des-ados-1132743.html

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Ce genre de jeux montre bien que la jeunesse est des plus influençable.
Cela me fait peur pour les jeunes.

papy

avatar
Né sur un réseau social russe, le « blue whale challenge » consiste en une série de défis sur internet conduisant les adolescents au suicide. Plusieurs cas non mortels ont été recensés en France. En Russie, plusieurs jeunes auraient perdu la vie après avoir relevé le "challenge"...

Le 17 mars, un collégien de 13 ans a été retrouvé mort étranglé au domicile familial, à Reims (Marne). Selon l’enquête de police, il s’agissait d’un « jeu du foulard » qui aurait mal tourné. Cependant, la piste du « blue whale challenge » a également été évoquée.

Ce jeu morbide venu de Russie est arrivé en France il y a quelques semaines. Il s’inspire d’une légende populaire selon laquelle les baleines bleues sont capables de se suicider en s’échouant sur les plages.

Ciblant les 12-16 ans sur les réseaux sociaux, notamment « Vkontakte », un équivalent russe de Facebook, il les incite à relever 50 défis de plus en plus sordides sur 50 jours, jusqu’à la dernière étape : se donner la mort.

Les premières étapes semblent à première vue inoffensives, comme inscrire « F57 » sur sa main, parler « avec une baleine » ou dessiner « une baleine sur une feuille ».

Très vite, les choses dégénèrent
Mais très vite, les choses dégénèrent : se réveiller la nuit pour écouter une musique triste, regarder des vidéos prônant le suicide, insulter ses parents, se mettre au bord d’une fenêtre les jambes dans le vide, se scarifier le bras ou la cuisse en forme de baleine, ne plus parler à personne, monter sur une grue, se frapper, se couper les lèvres… Jusqu’à l’ultime défi : se jeter d’un toit ou sous un train.

La police nationale a rappelé mercredi dans un communiqué que « la provocation au suicide est punie par la loi, jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

De son côté, le ministère de l’Education nationale a demandé à "tous les membres de la communauté éducative" d’adopter "la plus grande vigilance face à ce jeu qui peut attirer des jeunes vulnérables, en pleine construction de leur identité, face à la pression du groupe".

"J'ai juste expliqué (...) pourquoi il valait mieux mourir"

D’où vient ce jeu morbide ? Le journal russe « Novaïa gazeta », premier média à avoir enquêté sur le phénomène du « blue whale challenge », a révélé en mai 2016 l’existence de mystérieux groupes de la mort, dotés de "mentors", incitant sur internet les adolescents à mettre fin à leurs jours.

Pour l'heure, un seul des "maîtres du jeu" doit répondre de ses actes : Philippe Boudeïkine, 22 ans, a été interpellé en novembre, accusé d’avoir poussé au suicide 15 adolescents via Vkontakte.

Selon les enquêteurs, cet étudiant en psychologie a créé plusieurs groupes virtuels tels que « La mer de Baleines » ou « F57 ». Dans une interview réalisée peu avant son arrestation, il expliquait : "J’ai juste expliqué à certaines personnes pourquoi il valait mieux mourir. Rien de plus. Ce sont eux qui ont pris la décision, personne ne les a forcés".
http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/03/30/le-blue-whale-challenge-un-nouveau-jeu-macabre

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
C'est fou ce genre de jeux dangereurs propagé via internet.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum